24eme journée Troyes - Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

24eme journée Troyes - Strasbourg

Message  67120 le Sam 4 Fév - 14:05

Mardi le 7/02 à 21h
Les matchs se suivent à un certain rythme, ramené des points de Troyes seraient super.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24eme journée Troyes - Strasbourg

Message  67120 le Lun 6 Fév - 19:11

Troyes – Racing : le groupe
Thierry Laurey a communiqué un groupe de 17 joueurs pour le déplacement du Racing à Troyes, ce mardi soir (21h). L’Entraîneur du Racing est privé de Bahoken et Ndour, suspendus. Vincent Gragnic, Vincent Nogueira et Mayoro Ndoye font leur retour.
Le groupe :

Bonnefoi, Oukidja ; Aholou, Blayac, Boutaib, Dos Santos, Gonçalves, Gragnic, Grimm, Guillaume, Lienard, Marester, Ndoye, Nogueira, Saad, Salmier, Seka.

Les absents :
Bahoken, Ndour (suspendus), Mangane (cuisse), Sacko (reprise), Caci, Benkaïd, Gambetta, Schmittheissler, Weissbeck (équipe réserve), Solvet (suspension CFA2).
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24eme journée Troyes - Strasbourg

Message  67120 le Mar 7 Fév - 5:14

Sur sa lancée ?
Le Racing a renoué avec la victoire vendredi, à domicile, en venant à bout du Gazélec d’Ajaccio (2-0). Les Strasbourgeois espèrent poursuivre sur leur lancée, ce soir, sur le terrain de Troyes.
Le Racing n’a pas vraiment le loisir de souffler ces derniers temps. Quelques jours après la sortie victorieuse face aux Corses du Gazélec (2-0) à la Meinau, les Strasbourgeois sont à nouveau sur le pont. Avec, une nouvelle fois, une mission difficile à leur programme.
Car ce soir, il s’agira de prendre la mesure de Troyes, un adversaire fort coriace. Ce n’est pas Thierry Laurey, l’entraîneur alsacien, qui risque de dire le contraire.

« L’important est de prendre des points »

« Il suffit de se souvenir du match aller à la Meinau, rappelle ainsi l’entraîneur. Malgré le fait d’être réduits à dix (après l’expulsion de Mahamadou N’Diaye dès la 10e minute, NDLR) , ils nous avaient posé beaucoup de problèmes ».
Et l’entraîneur strasbourgeois de louer « la technique » des hommes de Jean-Louis Garcia et la « qualité de jeu » du collectif de l’ESTAC.
Sûr qu’avec l’éternel Benjamin Nivet et le très expérimenté Stéphane Darbion, Troyes a un milieu de terrain plus qu’intéressant. Ajoutez à cela le meilleur buteur du championnat (Adama Niane, 13 réalisations au compteur) et un gardien qui n’a plus besoin de faire ses preuves (Mamadou Samassa) et vous aurez, sur le papier, l’une des meilleures écuries de deuxième division.
Même si le début de l’année n’a pas souri aux Troyens – avec deux défaites face à l’AC Ajaccio, à domicile, puis à Laval – les coéquipiers de Jérémy Cordoval ont su redresser la barre. Après un succès décroché à domicile face au Havre (2-1), les hommes de Garcia ont tenu le choc à Bollaert, face à Lens (0-0), le week-end dernier.
« C’est une équipe expérimentée, qui possède un staff très compétent… Ce n’est pas du tout une surprise de les voir en haut du classement », souligne encore Thierry Laurey.
Ceci étant dit, les Strasbourgeois ont eux aussi quelques arguments à faire valoir. Avec quatre points glanés sur ses deux dernières sorties en L2 et une qualification en 8e de finale de Coupe de France, le Racing a les moyens de faire un coup dans l’Aube.
« On se méfie beaucoup de cette équipe troyenne et on risque d’avoir moins le ballon que d’habitude, mais on ne montrera pas forcément un visage plus défensif », argue ainsi Thierry Laurey, qui espère voir ses troupes « produire un bon football », sans mettre en péril le sacro-saint « équilibre » entre défense et attaque.
Le tout avec un objectif clair: ne pas rentrer bredouille. « L’important est de prendre des points. Si on en ramène un, je serai satisfait et si on en prend trois, je serai heureux », avance l’entraîneur.
Mais il est hors de question pour le coach et ses troupes de se mettre une pression démesurée ou de parler de “match à six points”. « Gagner face à un concurrent direct, c’est bien, car cela offre un joker supplémentaire, mais il est trop tôt pour penser au dénouement de la saison. On peut très bien gagner là-bas demain (ce soir) et ensuite terminer derrière eux au classement… Il reste encore beaucoup de journées », tranche Thierry Laurey.
Reste que psychologiquement, le Racing marquerait les esprits en s’imposant à Troyes. Et comptablement, il aurait quasiment validé son maintien en Ligue 2 (*).
Bref, ce déplacement dans l’Aube peut tout de même être un petit tournant dans la saison du collectif alsacien. À lui d’être à la hauteur du rendez-vous, pour s’autoriser ensuite le droit de rêver plus grand…
(*) la barre des 40 points est habituellement synonyme de maintien. En cas de victoire ce soir, le Racing en aurait 39 à son compteur.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24eme journée Troyes - Strasbourg

Message  67120 le Mar 7 Fév - 20:33

la composition des deux équipes. Celle du Racing réserve une ou deux surprises, alors que celle du club aubois est conforme à celle annoncée.

Troyes : 30. Mamadou Samassa – 27. Aloïs Confais, 4. Johan Martial, 13. Christophe Hérelle, 23. Charles Traoré – 10. Benjamin Nivet (c), 14. Thiago, 19. Tristan Dingomé – 28. Jonathan Tinhan, 26. Adama Niane, 8. Stéphane Darbion.
Remplaçants : 21. Mahamadou N’Diaye, 18. Chaouki Ben Saada, 15. Raphaël Caceres, 29. Samuel Grandsir, 1. Erwin Zelazny (g). Entraîneur : Jean-Louis Garcia.

Strasbourg : 16. Alexandre Oukidja – 24. Eric Marester, 22. Ernest Seka (c), 21. Yoann Salmier, 20. Laurent Dos Santos – 5. Vincent Nogueira, 6. Jérémy Grimm, 8. Jean-Eudes Aholou - 11. Dimitri Lienard – 29. Khalid Boutaïb, 9. Baptiste Guillaume.

Remplaçants : 23. Felipe Saad, 13. Jérémy Blayac, 28. Vincent Gragnic, 18. Mayoro N’Doye, 1. Landry Bonnefoi (g). Entraîneur : Thierry Laurey.
.
Premier constat du côté du RCSA: Anthony Gonçalves, pourtant vu à son avantage contre le Gazélec Ajaccio, n'est ni titulaire, ni même sur le banc. Sans doute la conséquence du turnover pratiqué ces derniers temps par Thierry Laurey pour préserver les organismes dans une période surchargée de dix matches en 36 jours.
.
Une centaine de supporteurs alsaciens ont fait le déplacement ce soir, dans un stade qui risque de sonner un peu creux... On attend 6000 personnes maximum, pour un stade d'une capacité de 20000 places
.
Pour l'instant, ce sont les Troyens qui ont le ballon
.
Première occasion pour Troyes. Tinhan, servi par Confais, tire au-dessus
.
Le cap du premier quart d'heure vient d'être franchi et force est de constater qu'il ne s'est pas passé grand-chose entre deux équipes qui se jaugent. Peut-être sur ce corner obtenu par Baptiste Guillaume?
.
coup franc plein axe obtenu par Guillaume, juste à l'entrée de la surface, après une faute d'Hérelle (qui a pris jaune sur le coup). Lienard s'y colle, cadre, mais Samassa sort une incroyable parade pour sortir le ballon du bout des doigts
.

Insensiblement, le Racing est en train de prendre l'ascendant sur la rencontre. Les appels en profondeur de Guillaume mettent notamment la défense troyenne en difficulté. A l'instant, après avoir déboulé à toute vitesse côté gauche, l'ancien Lillois a centré fort devant le but, mais Boutaïb, trop court, n'a pu reprendre le ballon.
.
Un mot en passant sur les supporters du Racing: ils sont une centaine au stade de l'Aube et on n'entend qu'eux. Le maigre public troyen est, lui, anesthésié.
.

On l'a dit: les Bleus appuient sur le champignon depuis quelques minutes et commencent à se créer des occasions. Comme sur ce centre côté droit de Lienard, qui a permuté avec Guillaume, sur lequel Vincent Nogueira a tenté et cadré une Madjer. Mais son geste manquait par trop de puissance pour surprendre Samassa.
.
Si le Racing a pris le jeu à son compte, attention tout de même aux contres troyens. Il y a quelques secondes, sur une remontée supersonique des Aubois, Tinhan a remisé en retrait pour Darbion dont le tir puissant du gauche, à 25 bons mètres, est tout de même passé assez nettement à côté du poteau gauche d'Oukidja.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24eme journée Troyes - Strasbourg

Message  67120 le Mar 7 Fév - 22:07

But 1-0
.

But de Martila pour Troyes. Après une faute d'Aholou, Nivet tire un coup franc, complètement excentré côté droit, Martial place une tête décroisée imparabale
.
C'est dur pour un Racing qui avait jusque-là réussi un match impeccable sur le plan tactique, annihilant pratiquement tous les mouvements des Troyens. Il a fallu un coup de pied arrêté pour qu'il cède.
.
But 2-0


 .
Le deuxième but troyen!!!!!! Toujours Johan Martial et toujours sur un coup franc, frappé cette fois-ci de la gauche par Darbion!!!!!!
.
Blayac entre sur Nogueira
.
Boutaib prend un jaune
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24eme journée Troyes - Strasbourg

Message  67120 le Mar 7 Fév - 22:27

But 3-0
.
Le troisième but troyen!!!!!! Charles Traoré!!!!!!!
.
Le scénario est terrible pour un Racing qui se retrouve mené 3-0 sans avoir démérité. Mais après les deux premiers buts inscrits sur coups francs, l'ESTAC a beau jeu de dérouler. Son 3e but est superbe. A la sortie d'un une-deux avec Dingomé, Traoré, le meilleur Troyen, a transpercé la défense bas-rhinoise pour tromper de près, d'un superbe extérieur du gauche, un Oukidja impuissant.
.
Liernar sort et cède sa place à Gragnic
.
Rouge pour Jean-Eudes Aholou
.
Il est dit que le Racing va boire le calice jusqu'à la lie. Jean-Eudes Aholou vient d'écoper d'un deuxième avertissement pour avoir déséquilibré Niane qui s'apprêtait à lui échapper. Un deuxième jaune logique, tout autant que l'expulsion du milieu bas-rhinois.
.
Dernier changement aussi à Strasbourg, avec l'entrée de N'Doye à la place de Guillaume.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24eme journée Troyes - Strasbourg

Message  67120 le Mar 7 Fév - 22:49

BUT 4-0
.
Le quatrième but pour l'ESTAC!!!!! Une frappe de mule du gauche de Chaouki Ben Saada qui a slalomé dans la surface entre les Racingmen pour exécuter le pauvre Oukidja.
.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24eme journée Troyes - Strasbourg

Message  67120 le Mar 7 Fév - 22:53

24e journée
Lundi 06 février 2017
 Red Star  2 - 0  Ajaccio
Valenciennes  0 - 0  Le Havre
 
 Tours
71' Gradit
0 - 3 Amiens
41' Manzala
81' Fofana
90' Mamilonne
 
Sochaux 0 - 1 Auxerre
32' Courtet de la tete
Clermont
83' Ajorque
1 - 1 Brest
65' H. Diallo
Orléans
20' Renault repousse un penalty des Tango
87' Ayari sp
89' Gomis
2 - 1 Laval
48' CSC
Bourg-en-Bresse Peronnas
83' BUT de Heinry refusé pour hors-jeu
87' Le coup-franc de Hoggas trouve la barre
0 - 0 Lens
Nimes
45' Azouni de la tete
61' Ripart
74' Alioui sp
3 - 0 Niort
Ajaccio GFC
86' Tshibumbu de la tete
1 - 1 Reims
37' Devaux
81' Kankava
Troyes
51' Martial de la tete
59' Martial de la tete
70' Traoré
90+3' Ben Saada
4 - 0 Strasbourg
71' Aholou
.
 

EquipePtsJGNPBPBCDiff
1 Brest4524136531238
2 Troyes3924116731247
3 Reims3924109526206
4 Amiens SC38241086342311
5 Lens3724910530255
6 Nîmes362499637289
7 Strasbourg3623106732293
8 Sochaux332489724231
9 Niort33248972933-4
10 Bourg-en-Bresse3224711630282
11 Gazélec Ajaccio322488825232
12 Valenciennes3024612630282
13 Clermont302479828262
14 Le Havre302479822220
15 Ajaccio302486102732-5
16 Red Star262468102130-9
17 Orléans242466122029-9
18 Laval2224410101925-6
19 Auxerre222457121629-13
20 Tours202348112537-12
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24eme journée Troyes - Strasbourg

Message  67120 le Mer 8 Fév - 5:41

Dur retour sur terre
Les Strasbourgeois ont lourdement chuté, hier soir, face à une équipe troyenne qui a changé de visage après la mi-temps. Le Racing est chassé du podium et retombe au septième rang…
Le Racing voulait confirmer sa bonne forme du moment, hier soir, sur le terrain de Troyes. C’est raté, les Alsaciens s’étant inclinés en encaissant deux buts en moins de dix minutes en début de deuxième mi-temps. Johan Martial, le défenseur central troyen, a été le bourreau du Racing en s’offrant un doublé, avant que Traoré et Ben Saada ne parachèvent le succès local.

« En dessous de tout en deuxième mi-temps »

Dans une configuration inédite, avec Aholou préféré à Gonçalves – finalement 17e homme hier – et Lienard aux avant-postes, le Racing entre timidement dans la rencontre. Tout le contraire d’une équipe troyenne qui prend les affaires en main. Oukdija doit se chauffer les gants sur un coup franc de Nivet (2e ), avant que le duo Confais/Tinhan ne s’offre une première occasion. Heureusement, le transfuge d’Amiens dévisse complètement sa frappe (6e ).
Passée la dixième minute, le Racing se procure quelques opportunités, sur coups de pied arrêtés. Mais Samassa, l’immense gardien de l’ESTAC, veille. Il sort trois ballons sur des corners alsaciens avec autorité (11e , 16e , 18e ), avant de s’interposer avec brio sur un coup franc léché de Lienard, obtenu après une faute d’Hérelle sur Guillaume (20e ).
Peu à peu, le Racing prend l’ascendant dans cette première mi-temps. Guillaume perfore la défense, mais ne trouve personne au deuxième poteau (25e ). C’est ensuite au tour de Nogueira de s’offrir une occasion. Il chipe un ballon dans les pieds de Thiago, s’appuie sur Aholou puis Lienard, et file au but. Las, son audacieuse “Madjer” est captée par Samassa (29e ).
En face, Troyes se distingue par une frappe de Darbion, en contre (38e ), puis une combinaison Nivet/Traoré qui fait passer quelques frissons dans la défense alsacienne (42e ).
Ce sont finalement les Strasbourgeois qui s’offrent une dernière opportunité, grâce à Aholou. La frappe du milieu de terrain, arrivé au mercato d’hiver, est détournée en corner par Samassa.
Mais le onze alsacien, dominateur en première période, va complètement sombrer après la pause. « On a fait ce qu’il fallait pour marquer en première mi-temps, on a été bien en place, on a eu de l’audace, analysait Thierry Laurey. Mais on a été en dessous de tout en deuxième mi-temps. On a pris un but et ensuite, on a fait n’importe quoi ».

« Ça doit nous servir de leçon »

À la 48e , Oukidja sauve les siens en gagnant son duel face à Martial, alors que l’équipe troyenne appuie sur l’accélérateur. Mais il ne pourra rien deux minutes plus tard. Après une faute d’Aholou, Nivet sert parfaitement Martial, encore lui, qui troue les filets strasbourgeois d’une belle tête décroisée (1-0, 50e ).
On attend une réaction alsacienne. Ce sont les Troyens qui enfoncent le clou. Une faute de Boutaïb offre un nouveau coup franc aux Aubois. Cette fois, c’est Darbion qui y va, côté gauche, mais la sanction est la même : l’incontournable Martial place une tête à bout portant pour offrir le break aux locaux (2-0, 58e ).
Dès lors, la messe est dite. Le troisième but, signé Traoré, est presque anecdotique (3-0, 70e ). Les Strasbourgeois, assommés, n’y sont plus.
Et le Racing va boire le calice jusqu’à la lie, Aholou étant expulsé en fin de rencontre pour un deuxième jaune. Sans oublier le dernier but de la soirée, inscrit par Ben Saada dans les arrêts de jeu. « On a pris une déculottée, une raclée. Ça doit nous servir de leçon », estimait aussi Dimitri Lienard, très marqué par la défaite.
Hier soir, les Strasbourgeois sont revenus sur terre. Et l’atterrissage s’est avéré fort difficile…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24eme journée Troyes - Strasbourg

Message  67120 le Jeu 9 Fév - 5:43

Question de rigueur
Le Racing s’est pris les pieds dans le tapis, mardi soir, au stade de l’Aube. Après une première mi-temps encourageante, les Strasbourgeois ont payé leur manque de rigueur défensive après la pause.
Les mines des Strasbourgeois étaient sombres, mardi, dans les vestiaires du stade de l’Aube. Défaits 4-0, les Alsaciens ont pris « une bonne claque », comme le disait Dimitri Lienard, lors de cette 24e journée de Ligue 2.
La faute à une deuxième mi-temps complètement ratée, où le Racing a perdu les pédales après avoir encaissé le premier but. « En 45 minutes, on a fait fort », en grimaçait Thierry Laurey, « abasourdi » après le coup de sifflet final.

« On manque de maîtrise, de maturité »

L’entraîneur strasbourgeois avait d’ailleurs du mal à trouver des raisons à cette déroute. « Je ne m’explique pas cette deuxième mi-temps, si ce n’est qu’on a paniqué après l’ouverture du score », exposait l’entraîneur strasbourgeois. Avant d’ajouter : « C’est dans la tête. Je ne dirais pas qu’on a lâché, mais certains ont visiblement été perturbés par cette ouverture du score et après, on a fait un peu n’importe quoi ».
« On fait une bonne première mi-temps, mais ce premier coup de pied arrêté fait mal, résumait de son côté Dimitri Lienard. Et derrière, on stresse, on se précipite et on en prend un deuxième ».
Le coup franc tiré par Benjamin Nivet et converti en but par Johan Martial, à la 50e , a en effet retourné une équipe strasbourgeoise qui avait jusqu’alors le match en main. Après dix minutes de flottement en début de rencontre, les Alsaciens avaient en effet pris la mesure de leur adversaire. Efficaces en récupération, rapides pour se projeter vers l’avant, les coéquipiers de Baptiste Guillaume ont gagné “aux points” cette première période.
Jean-Louis Garcia, l’entraîneur troyen, en a d’ailleurs tiré les conséquences. Il a changé son organisation tactique juste avant la pause, Thiago cédant sa place à Ndiaye pour redonner de la solidité à une défense troyenne aux abois.
Mais les Alsaciens ont eu un tort : celui de ne pas trouver la faille lors des 45 premières minutes, malgré une succession de corners intéressants et de contres tranchants.
Car L’ESTAC n’a pas manqué de faire mal aux Alsaciens dès qu’elle a pu s’approcher des buts d’Oukidja. Deux coups francs, consécutifs à « deux fautes un peu bêtes » – selon Lienard – ont suffi pour que les Troyens plient la rencontre en moins de dix minutes.
« On a manqué de maîtrise, d’expérience et de maturité », estimait Thierry Laurey. « On a été moins présent dans les duels et on leur a laissé trop d’espaces », avançait aussi Yoann Salmier. Dimitri Lienard, lui, pointait un certain manque de concentration. « On est promu, il ne faut pas l’oublier et on ne peut pas se permettre de manquer de sérieux, de rigueur », soulignait ainsi le milieu de terrain.
Reste à digérer cette déconvenue, pour repartir sur de bons rails lors de la réception d’Orléans à la Meinau lundi soir. « Cette défaite nous fait bien retomber sur terre, assénait aussi le coach alsacien. Mais maintenant, il faut réagir face à Orléans ».
Histoire de prouver que la gifle prise dans l’Aube n’est qu’un accident de parcours…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24eme journée Troyes - Strasbourg

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum