Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Stade de la Meinau

Aller en bas

Stade de la Meinau

Message  67120 le Jeu 16 Juin - 10:32

Stade de la Meinau et retour en Ligue 2
 Davantage de son et de lumière

Le Racing va revoir la lumière et le son des grands matchs : des travaux d’adaptation sont nécessaires pour obtenir l’homologation de la Ligue de football professionnel.

Le retour du club phare alsacien dans le sport professionnel nécessite des améliorations techniques du mythique stade de la Meinau : la sonorisation a vieilli, l’éclairage doit être revu et la vidéoprotection renforcée. L’Eurométropole va régler la facture.
Le Racing remonte en Ligue 2 et rejoint l’élite professionnelle du football. Pour le rayonnement de Strasbourg et de l’Alsace, c’est un vrai plus, n’a pas caché le président de l’Eurométropole, Robert Herrmann, lorsque le RCSA arrachait les ultimes points nécessaires à sa montée.

Un coup de pouce de l’ordre de 1,3 million d’euros au total

Mais pour le contribuable - qui n’a pas eu à mettre au pot pour l’accueil de l’Euro 2016, vu que la collectivité avait jeté l’éponge devant un investissement record -, il va falloir cette fois mettre la main au porte-monnaie pour que la Meinau retrouve un peu de son lustre d’antan.

Plus de sécurité

Les sommes en jeu, si elles sont importantes, sont cependant sans commune mesure avec l’investissement massif qu’aurait coûté une réfection totale de l’enceinte de la Meinau -les montants de 250 millions avaient été évoquées à l’époque.
Pour remettre un peu plus de lumière dans les projecteurs, il faut compter 120 000 euros. Pour mettre à niveau la sonorisation, le marché vient d’être publié, ajoutez 360 000 euros. Et pour sécuriser le stade en termes de vidéoprotection, il faut remettre 360 000 euros dans l’infrastructure. Enfin, il faudra aussi réaménager -pour quelque 250 000 euros - les locaux de la zone mixte. À savoir le lieu où se croisent les joueurs, les entraîneurs, l’encadrement et les journalistes pour les réactions - avant de retourner dans les vestiaires.

Le point présenté lors du prochain conseil de l’Eurométropole

Avec différents autres travaux, la douloureuse va se monter à 1,3 million d’euros au total. Une délibération sera présentée en ce sens lors du conseil de l’Eurométropole le 30 juin prochain.
« Un effort nécessaire, significatif et pas démesuré, parce que le Racing est bien géré, parce que ses dirigeants ont investi de l’argent et parce qu’avec l’engouement qu’il suscite, le club participe au rayonnement de la ville et de la région », a indiqué Robert Herrmann.
Il sait que cette proposition ne fera pas l’unanimité dans l’hémicycle de l’Eurométropole. Et il s’attend à ce que resurgisse le débat sur les aides de la collectivité au sport professionnel. Mais l’accrochage du Racing -en galère dans le football amateur depuis trop longtemps, selon ses nombreux supporters- au wagon au monde du football de haut niveau, est à ce prix.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Jeu 16 Juin - 10:40

Des matchs de football depuis 1906

Même s’il a accueilli d’autres compétitions sportives et des évéments musicaux, le stade de la Meinau demeure étroitement associé au football et au Racing Club de Strasbourg. Brève histoire.
L’allure générale du stade de la Meinau n’a pas beaucoup été modifiée depuis 1984. Il pouvait après sa dernière grande rénovation en date accueillir plus de 40 000 spectateurs. Cette jauge maximale a été dépassée pour la confrontation entre l’Allemagne et le Portugal, lors de l’Euro de 1984. En effet, plus de 44 000 spectateurs garnissaient les tribunes du stade, en juin 1984. Cela constitue à ce jour le record de fréquentation du stade de la Meinau. Sa capacité a ensuite été diminuée, passant à un peu plus de 29 000 places puis à 24 400 places assises, afin d’adapter l’arène sportive à l’évolution des normes de sécurité et de confort.
Lors d’une conférence suivie d’un dialogue avec la salle, Philippe Wolff a retracé l’histoire du stade, vieille de 110 ans. Président de l’association des supporteurs du Racing Club de Strasbourg, il s’est appuyé sur les textes et les images conservés au sein du fonds patrimonial des bibliothèques de Strasbourg. « Je ne suis pas historien, mais supporter », a précisé le conférencier d’un soir, avant de raconter la version abrégée de l’histoire du stade de la Meinau, qui se confond en bonne partie avec l’histoire du Racing Club de Strasbourg. Un livre consacré au stade a du reste été publié, avec le concours de la médiathèque. 

Du jardin au stade

Avant l’équipement footballistique, un jardin s’étendait à cet endroit, en 1906. C’est là qu’une équipe allemande joue régulièrement, avant que les footballeurs du FC Neudorf ne récupèrent l’emplacement. Le FC Neudorf se transforme en Racing Club de Strasbourg, qui s’installe en avril 1914 au jardin Haemmerlé. Personne n’appelle encore le lieu un stade, à cette époque. Après la Première Guerre mondiale, l’Alsace redevenue française, la première tribune d’une capacité de 800 places est construite en 1921 et le lieu prend le nom de stade la Meinau, du nom du quartier qui l’environne.
Le 26 août 1934 se déroulera à la Meinau le premier match du Racing en première division ; l’année précédente, une tribune de 2 000 places avait été construite. Une tribune rénovée et rafistolée pendant près de cinquante ans. En 1935, 25 200 spectateurs assistent au match du Racing, sponsorisé par le constructeur automobile Émile Mathis, contre Sochaux, bien évidemment soutenu par Peugeot. Après la Seconde Guerre mondiale, les activités footballistiques reprennent dès juin 1945.
Une restructuration du stade est entreprise dans les années cinquante, à laquelle succède la « démolition/reconstruction » de 1979. En surgit un stade quasi flambant neuf, livré en avril 1984. La dernière grande métamorphose du stade a coûté 120 millions de francs. En 1980, des supporters mécontents mettent le feu à une partie du stade, suite au licenciement de l’entraîneur Gilbert Gress. Dans les années 90, la Meinau accueille une série d’événements musicaux, tels que les concerts de U2 et Pink Floyd. Puis, l’arène de béton voit renaître une nouvelle fois le Racing, qui effectue un retour en première division en 1992. En 2011, le Racing dépose le bilan et se voit rétrogradé en cinquième division. À ce moment, Philippe Wolff rappelle que, faute d’argent, des supporters avaient assuré le nettoyage des tribunes du stade… À cette époque, le projet de construction d’un nouveau stade de 42 000 places est abandonné, entre autres du fait des déboires financiers et sportifs du premier utilisateur de l’infrastructure. Puis, le Racing gravit à nouveau les échelons, dans la même enceinte.

Une fête sportive scolaire à la Meinau, en 1964. Le stade accueillera aussi des événements extra-sportifs, comme une série de grands concerts dans les années 90


Le stade après sa dernière grande rénovation, qui date de 1984
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Mar 2 Aoû - 18:37

Un coup de neuf sur le banc !


On pourrait le croire, mais non, il ne s’agit pas d’une nouvelle recrue au Racing Club de Strasbourg Alsace ! Avec son retour dans le monde professionnel, le Stade de la Meinau se rénove par étapes et par endroits. Aujourd’hui, le club strasbourgeois a rapidement présenté les nouveaux bancs de touche où prendront place Thierry Laurey, ses remplaçants et leurs homologues adverses. Le confort sera tout autre qu’avec les anciens modèles !
Alsasport
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Jeu 6 Avr - 16:01

La Meinau 5e affluence du week-end !
Avec 22 631 spectateurs dans les tribunes de la Meinau, lundi soir, le Racing a établi un record d’affluence cette saison. Il s’est également hissé en 5e position des meilleures affluences du week-end dans les stades français.
Les stades de Lens (37 515 spectateurs),
Marseille (36 116 spectateurs),
Nantes (28 192 spectateurs)
et Rennes (23 673 spectaeurs) devant la Meinau.
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Ven 12 Mai - 18:31

Strasbourg -
 Restructuration à l’étude Vers un stade de la Meinau agrandi et rénové pour la L1 ?

Roland Ries, Alain Fontanel et Serge Oehler donneront lundi les détails de l’étude sur la mise aux normes du stade de la Meinau qui sera lancée, lors du conseil municipal de Strasbourg le 29 mai prochain.

Pour accompagner la montée espérée du Racing Club de Strasbourg - Alsace en Ligue 1, la Ville va lancer une étude au prochain conseil municipal pour mettre la Meinau aux normes. Le projet pourrait atteindre quelque 70 à 80 millions d’euros. L’étude devra mettre en lumière aussi la clé de répartition du montant des travaux, entre argent privé et public.
Le maire Roland Ries, son premier adjoint Alain Fontanel et Serge Oehler, adjoint en charge des sports, doivent présenter, lundi avant le conseil municipal de Strasbourg, un projet de délibération au sujet d’« une participation financière à la réalisation d’une étude de restructuration du stade de la Meinau ».

Vers un projet à 70 ou 80 millions d’euros

Le serpent de mer de « la coûteuse reconstruction de la Meinau sur site » va-t-il ressurgir ? Pas exactement, tempère un proche du dossier. En réalité, il s’agirait plutôt d’« une étude qui devra déterminer les objectifs, le coût, la modélisation, ainsi que le modèle économique pour financer la restructuration de la Meinau ».
De manière à anticiper la montée : « Mais nous n’en sommes pas encore là, il reste deux matches à jouer », se dépêche de préciser notre source.

Temple du football en Alsace

Reste que l’information est d’importance puisqu’il s’agit du temple du sport en Alsace. Après les travaux de mises aux normes (sono, éclairage, panneaux lumineux) effectuées l’été dernier pour accompagner la montée en Ligue 2, il s’agirait cette fois d’accompagner celle à l’échelon supérieur : la Ligue 1.
Et là, ce ne sont pas du tout les mêmes montants : « Il ne s’agit en aucun cas de faire des stades comme à la Lyon, Lille ou Marseille à quelque 300 à 350 millions d’euros », prévient-on. Mais « plutôt comme à Lens ou à St-Etienne, à savoir 70 à 80 millions d’euros ».

Passer à du 24 500 à 30 000 places, avec plus d’offre VIP

L’idée est d’augmenter la jauge de 24 500 à environ 30 000 spectateurs. Et d’« améliorer les conditions d’accueil du public, ainsi que l’offre VIP et les salons de manière conséquente ». De manière à disposer davantage de places en intérieur, derrière des vitres.
Ces travaux, cependant, ne toucheraient pas à la structure du stade : ils ne nécessiteraient donc pas de revoir à la hausse les coûteuses mesures antisismiques. « Mais ce sera à cette étude de mettre tout cela au clair », précise-t-on. On en saura plus lundi.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Mar 16 Mai - 5:29

Mise aux normes de la Meinau : précisions fin juin
Une étude qui porte sur la rénovation et l’agrandissement du stade de la Meinau est en cours : elle dira fin juin quels sont les investissements nécessaires afin de pouvoir accueillir les matches du Racing en Ligue 1, mais aussi des rencontres nationales et internationales. C’est un projet du club, précise la mairie. Les collectivités sont là en soutien.
« Le stade de la Meinau peut parfaitement accueillir en l’état des matches de L1 aujourd’hui », prévient Roland Ries. Reste qu’« il est dépassé notamment sur la question des jauges », ajoute le maire – qui a confirmé hier (DNA du 13 mai) que des études ont été lancées par le club phare du football en Alsace. Et qu’une délibération sera soumise au vote aux élus municipaux, le 29 mai prochain, pour contribuer à leur financement.
Un équipement dépassé

Le Racing a retrouvé le football pro et ses dirigeants se posent « la question de la pérennité et de son développement parmi l’élite ». Pour répondre de manière éclairée aux interrogations qui en découlent en termes d’outils et de modèle économique, la société Cat-Events a été mandatée.

PERTINENCE DU SITE. – Elle devra d’abord « confirmer la pertinence d’un projet de restructuration » sur le site de la Meinau, plutôt que « la construction d’un stade neuf ailleurs, au regard des enjeux fonctionnels, financiers, urbains et d’acceptabilité ».

JUSQU’À 33 000 PLACES. – Autres réponses attendues : quelles modifications permettront d’accueillir les matches nationaux et internationaux ? Car le souhait est d’atteindre lune capacité « autour de 30 000, voire 33 000 places, soit 10 000 de plus qu’aujourd’hui », a précisé le premier adjoint Alain Fontanel. Certains considèrent déjà que cette jauge-là serait trop basse. « Ce sera à l’étude de le dire », répond Roland Ries. Des places pourraient être installées en utilisant les fosses, mais aussi en surélevant les tribunes « sous la canopée du stade ».

UN STADE CONNECTÉ AVEC PLUS DE LOGES
. – Il s’agit, ensuite, dans ce stade « remarquablement bien conçu, qui offre une bonne visibilité mais qui est vieillot », d’améliorer « l’expérience spectateur », tant au niveau de l’accessibilité, des services proposés et de la connectivité. Et de trouver « un outil » permettant au club de générer des moyens économiques supplémentaires pour son développement. Dans ce sens, il est question d’aller jusqu’à 3 000 places à forte valeur ajoutée – qui offrent plus de services et qui coûtent plus cher. Mais qui permettent de trouver un équilibre économique pour le club, car ce sont des abonnements qui trouvent preneurs à l’année.

ACTIVITÉS ANNEXES ET MODÈLE ÉCONOMIQUE. – Ensuite, la réflexion devra porter sur les activités annexes permettant de faire vivre l’équipement en dehors des 25 matches dans l’année. Ainsi que sur le futur du centre de formation et des terrains d’entraînement autour. Le modèle économique est d’ailleurs au centre de cette étude : le temps où les collectivités investissaient lourdement est révolu : « Nous voulons que le club professionnel soit pro, c’est-à-dire qu’il porte le projet », a précisé Roland Ries. Comme pour la SIG, la collectivité veillerait à garantir l’emprunt à hauteur de 50 % du montant. À charge pour le club de trouver des sponsors privés. Dans ce cadre, les collectivités partenaires peuvent elles aussi mettre au pot, le cas échéant, a ajouté le maire.

L’étude en question, attendue pour fin juin, est d’ailleurs financée pour un tiers par le RCSA (54 000 €), les deux tiers restants étant répartis entre Ville, Eurométropole et Région (36 000 € chacun). Soit au total 162 000 €.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Mar 16 Mai - 5:36

111 ans de football

L’inauguration du « nouveau » stade de la Meinau après sa dernière grande restructuration, le 17 avril 1984.

Un match à la Meinau, en 1964
Plusieurs projets de transformation du stade de la Meinau et un projet de nouveau stade sont déjà passés aux oubliettes, depuis la fin des années 90. Retour sur l’histoire d’un lieu emblématique.
La dernière grande rénovation du stade de la Meinau remonte à 1979. Après près de cinq ans de travaux, une Meinau quasi neuve a été livrée, en avril 1984. Cette dernière grande restructuration en date a coûté 120 millions de francs, soit un peu moins de vingt millions d’euros. Depuis les années 80, il y eut quelques rendez-vous manqués. Le dernier en date concernait un projet de restructuration du stade sur site porté par la Ville, dans la perspective d’une candidature de Strasbourg à l’accueil de matchs de l’Euro 2 016. Mais la crise financière et les déboires du Racing en 2010 sont passés par là.

La candidature de Strasbourg à l’accueil de matchs du championnat européen des nations footballistiques a été abandonnée. Et le projet de nouvelle métamorphose du stade rangé dans les cartons.

Autre rendez-vous manqué, antérieur encore : celui de création d’un nouveau stade, l’Eurostadium, sur un autre site que la Meinau, porté par Philippe Ginestet jusqu’en juin 2009. 

Avant cela encore, à la fin des années 90 puis au début des années 2000, d’autres projets d’accroissement de la capacité d’accueil du stade de la Meinau et/ou d’ajout d’activités sur le site ont là encore été repoussés aux calendes grecques. Ils étaient envisagés par l’ancien président Patrick Proisy à la fin des années 90, puis par le manager général Marc Keller au début des années 2000.
Avant le stade, des champs

Il s’agissait d’un nouveau stade, dont la capacité d’accueil aurait été supérieure à 42 000 places, pour un coût de 250 millions d’euros. Un projet là encore abandonné, après la grande crise financière de 2008, alors que le Racing n’était pas parvenu à se hisser en Ligue 1. Rappelons qu’à l’heure actuelle, la capacité d’accueil est de 24 000 places assises.

Avant l’équipement footballistique, un jardin s’étendait à la Meinau. En 1906, une équipe allemande jouait régulièrement sur ces champs, avant que les footballeurs du FC Neudorf ne récupèrent l’emplacement. Le FC Neudorf se transforme en Racing Club de Strasbourg et s’installe sur le futur emplacement du stade. Personne n’appelle encore cet endroit un stade, à cette époque. Après la Première Guerre mondiale, la première tribune de 800 places est construite en 1921 et le lieu prend le nom de stade la Meinau, du nom du quartier qui l’environne.

Le 26 août 1934 se déroulera à la Meinau le premier match du Racing en première division, avec des spectateurs installés sur une tribune de 2000 places. Une tribune rénovée et rafistolée pendant près de cinquante ans. Après la Seconde Guerre mondiale, les activités footballistiques reprennent dès juin 1945.

Une restructuration du stade est entreprise dans les années cinquante, à laquelle succède la « démolition/reconstruction » de 1979.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Mar 23 Mai - 5:21

Au stade sensible
Désireux de soutenir le Racing, Robert Herrmann rappelle le rôle central joué par l’Eurométropole concernant la Meinau. Le dossier majeur devra être ficelé avant la fin de la mandature.
Il s’agit d’un sujet sensible mais ce n’est pas pour cette raison que Robert Herrmann, le président de l’Eurométropole, met les points sur les I. « Sur la question du stade, beaucoup de gens s’agitent sans savoir et ça me crispe, précise le président de l’institution propriétaire du stade. J’ai une grande estime pour les gens du Racing, je traite avec la direction du club et j’ai conscience qu’on est à une étape importante et qu’une question essentielle se pose pour repenser le stade. Mais une étude de faisabilité est en cours et c’est un cabinet très important qui a été sollicité. »
« Pas là pour raconter des histoires aux gens »

Cela n’interdit pas de réfléchir par ailleurs, cela n’empêche pas de se forger quelques idées fortes sur un dossier qui marquera la fin du mandat dans l’esprit de Robert Herrmann.

Il n’est pas question de détruire et de reconstruire, il n’est pas envisageable de déménager, « les Strasbourgeois sont attachés à la Meinau ». De la même manière, l’exécutif aux manettes a été refroidi par les initiatives purement privées qui ont lamentablement fait pschitt.

« Avant la fin du mois, il y aura des conclusions, on les rendra publiques et on veillera à trouver la meilleure solution pour offrir au Racing un outil pour son développement et sa pérennité, garantit l’ancien Premier adjoint. Je ne suis pas non plus là pour raconter des histoires aux gens mais nous avons envie de travailler en bonne intelligence avec le club, mais aussi la Région qui peut jouer un rôle. »

Alors que l’Eurométropole s’est lancé dans un chantier colossal autour du Parc des expositions de Strasbourg, en pleine mutation, l’argent ne coulera assurément pas à flot sur le stade strasbourgeois. Mais elle envisage un effort significatif. Et ce qui a été raté ailleurs peut servir de source d’inspiration.

« On a l’art en France de rater des occasions qui se présentent et l’Euro-2016 en a été une nouvelle démonstration, souligne Robert Herrmann, sans s’épancher sur ce qui a parfois été mal fait ailleurs dans l’Hexagone. Après, par rapport à des montages financiers, la législation peut être une entrave par rapport à ce qui se fait à l’étranger. Elle peut évoluer. Il faut aussi voir l’évolution des dotations de l’Etat. Mais nous voulons accompagner le Racing de façon volontaire. On va s’engager de manière très importante et je veux que le dossier soit bouclé avant la fin de la mandature. »

S’il ne pourra pas compter sur un stade flambant neuf dans l’immédiat, le Racing y verra au moins beaucoup plus clair sur son outil de travail avant 2020. Pour nourrir l’espoir de s’installer durablement dans l’élite française, cela ne peut pas faire de mal.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Lun 29 Mai - 21:05

Conseil municipal Racing:
 unanimité des élus pour un stade de la Meinau rénové

Le cofinancement de l’étude – commandée par le Racing – qui doit déterminer les conditions de mise à niveau pérenne pour la Ligue 1 du stade de la Meinau, a été approuvé à l’unanimité par les élus, cet après-midi.
Encore sous l’émotion du match qui a permis le tant convoité retour dans l’élite du club-phare du football alsacien, les élus ont validé le cofinancement de l’étude menée par la société Cat-Events qui porte sur la rénovation et l’agrandissement du stade de la Meinau. Et qui devra dire fin juin quels sont les investissements nécessaires afin de pouvoir accueillir les rencontres du Racing en Ligue 1, mais aussi des matches nationaux et internationaux.

Galvanisés par cette montée, les élus de la majorité et de l’opposition, ont échangé leurs points de vue sur ce qu’il faut faire pour pérenniser au mieux « cette remontée en un temps record », après leur « descente au purgatoire, voire en enfer en 2011 », a commenté le maire Roland Ries.

La municipalité plaide, comme la direction du Racing, pour un projet dépassionné : « rationnel et raisonnable » d’un point de vue comptable, « avec une jauge augmentée au maximum à quelque 33 000 places, dont 3 000 places à prestations (loges et salons) pour permettre au club de bénéficier des recettes supplémentaires ».

De manière à éviter à la collectivité d’avoir à investir lourdement et de laisser le club d’en porter une partie pour lui permettre davantage d’autonomie. Comme c’est le cas avec le financement de cette étude, payée pour un tiers par le RCSA (54 000 €), les deux tiers restants étant répartis entre Ville, Eurométropole et Région (36 000 € chacun). Soit au total 162 000 €.

L’opposition, par la voix de Jean-Philippe Vetter et Thierry Roos, qui n’ont pas manqué de rappeler l’occasion manquée de l’Euro 2016 – ce qui a été contesté par la majorité –, aurait souhaité un projet plus ambitieux : avec notamment une jauge plus importante.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Mar 11 Juil - 15:30

Communiqué du RCSA
Réunie jeudi dernier à Paris, la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP) a auditionné les dirigeants du Racing Club de Strasbourg Alsace au sujet des faits survenus le 19 mai dernier dans la tribune ouest du stade de la Meinau à l’occasion du match RCSA-FBBP01 (usage d’engins pyrotechniques).

La commission de discipline a rendu son verdict et infligé au Racing Club de Strasbourg Alsace une amende de 45 000 €, assortie d’une fermeture pour 2 matches avec sursis de la tribune ouest du stade de la Meinau.

SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Lun 21 Aoû - 5:26

Meinau : entre 70 et 100 millions

Les conclusions du cabinet Cat-Events ont récemment été transmises à la direction du Racing qui l’avait mandaté au printemps pour étudier la faisabilité d’une rénovation-agrandissement de la Meinau et, surtout, en chiffrer le coût.

Les diverses options évaluées par la société spécialisée, dont l’une consisterait à rehausser la tribune Sud et à porter la capacité à un peu plus de 30000 places (dont 3000 VIP) sur le modèle du stade Océane du Havre, mettent en lumière une facture oscillant entre 70 et 100 millions d’euros.

Le dossier n’a pas encore été adressé aux élus de la Ville et de l’Eurométropole, propriétaire de l’enceinte. Il devrait l’être d’ici à la fin août, sitôt les derniers retours de vacances des uns et des autres, lors d’un rendez-vous à fixer. Une décision de principe pourrait être prise avant la fin septembre.

Dans ce projet onéreux et, du coup, épineux, le nerf de la guerre est le même depuis près de trois décennies : qui financera la réhabilitation d’une enceinte qui, depuis sa reconstruction en 1983, n’a fait l’objet que de quelques retouches ?

Le Racing espère que les collectivités assumeront la majeure partie de la dépense. Mais dans les rangs des édiles, certains ne sont pas très chauds pour engager les deniers publics au profit d’un club contrôlé par un actionnariat privé.
 dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Sam 21 Oct - 5:55

La section d’intervention rapide de la police nationale Sécuriser les matches de foot à la Meinau

La future section d’intervention rapide sera constituée de policiers strasbourgeois en provenance de diverses unités, qui le temps d’une soirée de match laisseront leur habituel uniforme de côté. Ici, des fonctionnaires du Nord.
À l’occasion du match Racing – PSG du 2 décembre, la section d’intervention rapide (SIR) va faire ses débuts. Cette unité de police, qui existe déjà dans d’autres circonscriptions, permet de renforcer la sécurité dans les stades de football.
Sa mission consiste à « désamorcer les situations tendues à l’intérieur des enceintes sportives, par l’identification et la neutralisation subséquente des fauteurs de troubles », précise la direction centrale de la sécurité publique. Partie du constat qu’il manquait, dans les stades de football, un niveau intermédiaire entre les stadiers et les unités lourdes en tenue de maintien de l’ordre, l’idée de disposer de policiers capables de calmer les tensions s’est imposée. La section d’intervention rapide (SIR) a déjà fait ses preuves dans les enceintes sportives de Lyon, Bordeaux, Marseille, Montpellier et Toulouse…, avant de s’étendre et d’atteindre les 17 unités sur tout le territoire national (16 en zone police et une en zone gendarmerie). Une section similaire va désormais voir le jour à Strasbourg, en raison de la montée en Ligue 1 de son club phare de football.

En survêtement floqué « Police nationale »

La direction de la sécurité publique du Bas-Rhin a en effet lancé un appel à candidature auprès de ses fonctionnaires, qui garderont cependant leur affectation initiale. Les futures recrues de la SIR seront engagées sur le terrain pour la première fois, le 2 décembre, à l’occasion du match entre Strasbourg et le PSG. Avant cela, ils auront suivi une formation spécifique leur permettant d’identifier et d’interpeller les fauteurs de troubles.

Les policiers seront vêtus d’un survêtement présentant un flocage « Police nationale » leur permettant de se fondre dans le stade. Ils seront dotés exclusivement d’armes de force intermédiaire (matraque télescopique, bombe lacrymogène).

Les équipes de la SIR peuvent également être amenées à protéger et évacuer des personnalités, joueurs ou arbitres, en cas de débordements. Pour cela, chaque policier est équipé d’une caméra piéton, l’un des fonctionnaires disposant même d’un caméscope pour filmer chaque intervention et apporter des éléments de preuve au dossier des individus interpellés.

Ils demeurent toutefois sous l’autorité du chef du dispositif d’ordre public.
Sorte d’ange gardien
des stades


La création des SIR s’inspire d’une expérience qui avait été menée durant dix ans au Stade de France, en Seine-Saint-Denis. À l’époque déjà, une unité de fonctionnaires de police en tenue de sport avait été positionnée à l’intérieur de l’enceinte. Ces policiers avaient une connaissance parfaite des lieux et pouvaient donc intervenir sur tout le stade, mais également amener d’autres unités sur les différents points chauds. Le bilan avait été jugé très satisfaisant, notamment en matière d’interpellations lors de bagarres entre supporters.

Les 17 unités de la SIR regroupent un vivier de 400 personnels en France, qui sont activés localement selon la sensibilité des événements. La plupart des effectifs viennent de la BAC et des unités d’intervention.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Sam 6 Jan - 5:09

Zoom sur la rénovation de la Meinau
 « On est à un tournant »

Le président Marc Keller a présenté hier le projet de rénovation de la Meinau, enjeu vital à ses yeux.
C’est un sujet qui l’obsède parce qu’à ses yeux, il conditionnera directement l’avenir du Racing en Ligue 1. Marc Keller le répète inlassablement : la rénovation de la Meinau est un enjeu vital pour un Racing revenu des abysses du foot amateur dans lesquels l’avait plongé la liquidation judiciaire de 2011.
110 millions, dont 10 pour le centre

Hier, le jour même où l’étude de faisabilité était publiée, le président strasbourgeois a profité de la nouvelle année pour exprimer son vœu le plus cher : que le projet soit mis sur les rails dès que possible.

« L’étude fait ressortir qu’un nouveau stade serait beaucoup plus cher – 250 millions – et plus long à construire, probablement plus de dix ans, dévoile l’ancien ailier international. Elle recommande une rénovation-extension. L’objectif est de réaliser un stade moderne, confortable et accessible, avec 32000 à 33000 places assises (dont 3500 VIP), une fan zone, une enveloppe comme à l’Allianz Arena de Munich, tout en gardant l’ambiance qui fait notre force. Le coût serait de 100 millions. »

Cette réhabilitation, qui engloberait un relèvement de la tribune Sud et la création d’un Atrium sur le parvis des vestiaires, n’empêcherait pas le Racing de jouer dans son enceinte durant les travaux. Des travaux étendus au centre de formation. « Le centre a récupéré son agrément en 2016, mais n’est plus homologué en termes d’infrastructures, justifie le président. Pour être conforme aux standards actuels et permettre notamment à nos équipes réserve, U19 et U17 de jouer sur place, il faudra 10 millions d’aménagements. »

La note globale s’élève donc à 110 millions. Ne reste “plus” qu’à valider le financement, condition indispensable à la concrétisation d’un dossier qui, pour Marc Keller, ne l’est pas moins.

« Aujourd’hui, l’utilisation du stade est optimale. On est au taquet. On a un budget raisonné pour un promu, basé sur la 17e place, avec des recettes naturelles – hors ventes de joueurs – d’un peu plus de 30 millions. C’est l’un des cinq ou six derniers budgets, avec Dijon, Metz, Troyes et Amiens. Pour moi, la L1 est répartie en trois niveaux : les quatre top-clubs, les cinq ou six clubs stables et les dix autres qui, comme nous, jouent le maintien chaque année. Nous voudrions hisser le Racing dans la 2e catégorie, mais pour y parvenir, il faut monter à 45 ou 50 millions de recettes. Le débat dépasse nos personnes. Il tourne autour de la vision qu’on a pour notre territoire. Les quatre collectivités majeures, la Ville, l’Eurométropole, la Région et le Département, sont conscientes qu’il faut passer à l’action. Si on ne le fait pas aujourd’hui, il faudra de toute façon le faire dans quelques années. On n’a pas le choix. »
« Un projet ambitieux, mais réaliste »

Dans son esprit, le timing est simple. « Si on veut disposer d’un stade rénové à l’été 2022 et sachant qu’il y aura deux ans à deux ans et demi de travaux, nous avons un an et demi pour tout mettre en place. Dans les six mois, il faut passer en mode projet, étudier un programme technique détaillé et travailler à un montage juridique et financier pour ensuite lancer un appel d’offres à maîtrise d’œuvre. »

Marc Keller pose donc « clairement le problème » et envisage déjà les pistes de financement. « Les collectivités, qui ont les cartes en main, et le club sont prêts à s’engager. Il est logique que le Racing prenne en charge les 10 millions à injecter dans le centre de formation parce que c’est un investissement sur l’avenir. Quant à la Meinau, qui est un bien de l’Eurométropole et doit le rester parce que c’est une institution, les collectivités sont résolues à participer fortement. Le club, lui, pourrait apporter sa contribution avec un loyer et un “naming” du stade. »

Même si l’affaire est loin d’être bouclée, celui qui a remis le Racing dans le droit chemin se dit « optimiste ». « Le projet est ambitieux, mais réaliste. Il n’est pas démesuré, trop lointain ou inaccessible. La jauge est adaptée. On ne peut pas rester dans la configuration actuelle. Il faut basculer. On est à un tournant. »
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Ven 23 Mar - 6:09

LA NOUVELLE PELOUSE POSÉE LUNDI ET MARDI. – Pour permettre aux Bleus de finir la saison sur une pelouse digne de ce nom, la direction du Racing a choisi de procéder durant cette trêve internationale à un replacage intégral du gazon.
Les travaux ont commencé l’autre mercredi et s’achèveront en principe ce mardi. L’aire de jeu de la Meinau a été “décaissée” sur environ 4 centimètres, puis nivelée avec 50 tonnes de sable.
Hier matin, les techniciens apportaient la dernière touche à l’installation du nouvel arrosage automatique. Lundi, quelque vingt semi-remorques débarqueront à la Meinau, chargés d’un gazon importé d’Allemagne. L’opération de placage de ces quelque 300 mètres cubes de pelouse devrait être achevée mardi soir, cinq jours avant l’accueil du voisin lorrain.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Mer 4 Avr - 19:07

Rénovation de la Meinau Marc Keller, de la pelouse à l’hémicycle ?
Marc Keller, président du Racing, pourrait-il venir s’exprimer devant les élus de l’Eurométropole de Strasbourg ? C’est le vœu le plus cher de Jean-Philippe Vetter (LR), conseiller municipal de Strasbourg et de l’Eurométropole. Attentif à la modernisation du stade de la Meinau, l’élu d’opposition a adressé ce mercredi la proposition à Robert Herrmann, le président de l’Eurométropole.
Le stade a maintenant plus de trente ans. Il avait été entièrement reconstruit entre 1979 et 1983 pour le Championnat d’Europe 1984 qui se tenait en France. En 1999-2000, il avait fait l’objet d’un programme de mise aux normes.
Et maintenant ? Si le Racing profite d’un équipement sportif de bonne qualité, le stade de la Meinau ne dispose pas pour autant des fonctionnalités indispensables pour générer des recettes supplémentaires et accompagner son « renouveau sportif » en ligue 1. C’est l’objet de l’étude de restructuration menée ces derniers mois par la société Cat-Events à la demande de la direction du club.
On sait que la Région, l’Eurométropole et la Ville de Strasbourg ont cofinancé ce travail, apportant 36 000 € chacune. Or, fait remarquer Jean-Philippe Vetter, dans un courrier adressé à Robert Herrmann, « cette étude semble avoir rendu ses conclusions il y a plusieurs mois. Pour le moment, ni les élus de l’Eurométropole, ni ceux de la Ville de Strasbourg, n’en connaissent les contours précis. »
D’où l’idée d’inviter Marc Keller à « s’exprimer en préambule de la future Commission permanente de l’Eurométropole ce vendredi 20 avril ». Histoire de « répondre à notre légitime droit à l’information, mais aussi parce qu’il est essentiel de donner au Racing des perspectives claires avant la fin du championnat, prévue le 19 mai. »
L’élu est d’ailleurs convaincu que le président du Racing est « sans doute le mieux placé pour nous présenter en détail cette étude financée par le Racing et les collectivités. »
Dans l’esprit de Jean-Philippe Vetter, il va de soi que l’Eurométropole étant propriétaire du stade, il est « légitime que cette présentation puisse avoir lieu en son sein ». Tout en prenant quelques précautions : « Si pour des raisons d’organisation, cette présentation ne pouvait avoir lieu le 20 avril, il nous resterait alors à étudier la possibilité d’inviter Marc Keller à s’exprimer en préambule du conseil municipal de Strasbourg, le lundi 16 avril. » Roland Ries est dans la boucle…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Mar 17 Avr - 19:49

Projet du Racing : Marc Keller sur le terrain politique
Les conseillers municipaux et eurométropolitains de Strasbourg sont invités mardi prochain à débattre des perspectives de rénovation du stade de la Meinau, en présence de Marc Keller. À l’origine de la rencontre : Jean-Philippe Vetter.
Coup double : il y aura bien un débat sur les perspectives de rénovation du stade de la Meinau. Les conseillers de l’Eurométropole - qui représentent les 33 communes de l’agglomération - ainsi que les 65 conseillers municipaux de Strasbourg ont reçu lundi soir dans leurs courriels une invitation en bonne et due forme. « Vous êtes cordialement invité-e à participer à la séance du 24 avril qui se déroulera en présence de Marc Keller, président du RCSA. »

Une capacité globale autour de 30 000 places

Jean-Philippe Vetter (LR) a réussi à convaincre à la fois Robert Herrmann et Roland Ries de la pertinence de sa demande. Le 4 avril dernier, l’élu d’opposition écrivait au président de l’Eurométropole pour lui proposer d’inviter Marc Keller à présenter le projet de rénovation de la Meinau. « Le président du Racing est sans doute le mieux placé pour nous présenter en détail cette étude financée par le Racing et les collectivités », appuyait le conseiller municipal de Strasbourg.
Une étude a été lancée l’an passé pour esquisser les pistes de restructuration, et donc d’agrandissement, de la vieillissante enceinte strasbourgeoise. Il est question de faire grimper la jauge du stade autour de 30 000 places assises, contre 24 500 aujourd’hui. En augmentant d’abord de 1 000 à 3 000 l’offre de places VIP, à plus forte valeur ajoutée pour un modèle économique durable.
La Ville de Strasbourg, comme d’ailleurs l’Eurométropole et la région Grand Est, ont cofinancé les deux tiers de l’étude (dont le coût total est de 162 000 €) à hauteur de 36 000 euros chacune. D’où l’idée de Jean-Philippe Vetter de mettre également dans la boucle Roland Ries.
L’élu strasbourgeois se félicite de la tenue la semaine prochaine d’une telle réunion extraordinaire au sommet. Ce qui montre « l’importance que l’Eurométropole et la Ville accordent à cette question ».
« Ce sera l’occasion pour Marc Keller d’expliquer et de faire comprendre le dossier, avant de passer en mode projet. »
Le 10 décembre dernier, dans une tribune publiée par les DNA, Alain Fontanel , le premier adjoint au maire de Strasbourg, Serge Oehler , l’adjoint aux sports, et Claude Froehly , le vice-président aux sports de l’Eurométropole, appelaient au sursaut. Jugeant indispensable une profonde rénovation du stade de la Meinau « pour un club populaire ancré dans son territoire ». Exhortant à « ne pas laisser passer cette chance, car l’inaction fragiliserait durablement le club ».
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Jeu 26 Avr - 11:39

Nouvelles tribunes et fan-zone, on a vu à quoi pourrait ressembler le nouveau stade de la Meinau

En exclusivité, «20 Minutes» est en mesure de vous préciser les pistes proposées dans l’étude de faisabilité du projet de rénovation du stade de la Meinau

Quelques éléments avaient été donnés ici et là. Mais les conclusions de l’étude de faisabilité du projet de rénovation du stade de la Meinau à Strasbourg, commandée il y a un an et rendue il y a quelques mois, n’avaient pas été communiquées. Si bien que les élus de la ville et l’Eurométropole de Strasbourg ont invité le président du Racing Marc Keller à venir en discuter, lors d'une séance à huis clos, mardi.

20 Minutes a néanmoins eu accès en exclusivité aux pistes proposées (attention, rien n’est acté) dans cette étude pour moderniser la Meinau. Plutôt que d’une rénovation – qui nécessite une démolition de l’équipement avant la construction et donc une incapacité pour le club à l’utiliser –, il s’agit de parler d’une réhabilitation. L’hypothèse d’une construction d’un stade neuf, délocalisé ou in situ, a été écartée, au vu de dimension sociale, économique, environnementale ou encore affective.

Nouveaux sièges, coursives et fan-zone pour le futur stade
Esthétiquement (selon les images de synthèse prévisionnelles), il faut imaginer une enveloppe textile bombée blanche venant faire tout le tour de la coursive haute du stade. Puis un toit surélevé, bombé et blanc, sur la tribune sud, derrière laquelle sera ajoutée une « boîte » vitrée entre deux grandes tours équipées d’ascenseurs et d’escaliers.

Plus concrètement, l’étude préconise les éléments suivants.

Sur le nombre de sièges. La capacité totale de la Meinau sera portée à 32.800 places (29.000 aujourd’hui), dont 3.000 sièges « à prestations ». Les places debout de la tribune basse seront transformées en places assises. A cet endroit, la fosse sera supprimée afin d’installer dix rangées supplémentaires de sièges et rapprocher le public de la pelouse. La tribune sud sera, elle, surélevée pour accueillir 4.800 sièges de plus. Par ailleurs, tous les sièges devront être remplacés par des sièges à assise rabattable.

Sur les coursives. Il y aura donc une « enveloppe textile » autour de la coursive haute, qui la mettra à l’abri des intempéries, et créera un « microclimat au bénéfice du confort du public et générera une ventilation naturelle ». Les deux niveaux de coursives accueilleront, sur leur sol en résine, des stands de restauration.

Sur la fan-zone. Côté ouest, le parking sera rogné par l’agrandissement de l’accès public permettant la création d’une fan-zone piétonne, avec un vaste espace pour des activités et animations d’avant et après match. La fan-zone prendra des allures de village avec boutiques, restauration, musée et billetterie.

Sur la « boîte ». Collée sous la tribune sud, elle sera là pour assurer le développement économique du club. Et pour cause : elle comportera un salon pour cocktails, ainsi que restaurant et bar au premier étage ; une « allée des partenaires » avec loges pour VIP au deuxième étage ; et une terrasse couverte pour des réceptions sur le toit.

Sur la pelouse. La surface de jeu, qui pose tant de souci au Racing, sera remplacée par une pelouse renforcée, après rénovation complète du système de drainage et mise en place de systèmes de ventilation et de chauffage intégrés. Systèmes qui passeront sous les nouvelles tribunes basses.

Sur le stationnement. Pour permettre la création de la fan-zone côté ouest, l’actuel parking VIP sera remplacé par un nouveau parking implanté à l’est du stade, sur les terrains d’entraînement existants qui seront, eux, relocalisés près du centre de formation.

Sur le financement. Le coût total est estimé à 99,8 millions d’euros. Un montage permettant de récupérer la TVA est considéré comme impératif selon l’étude. Elle table sur une subvention de dix millions d’euros par collectivité (ville, Eurométropole, département et région). Reste 60 millions d’euros à financer par un emprunt sur trente ans. Le naming, évoqué pour un montant moyen de 750.000 euros par an, assurerait un apport de 22,5 millions d’euros sur trente ans. Et le club ? Il participerait en payant un loyer annuel (un million d’euros en Ligue 1, 750.000 euros en Ligue 2) et financerait la mise aux normes du centre de formation pour dix millions d’euros.

Prochaine étape concrète du projet, la conception d’un Programme technique détaillé pour lancer la phase pré-opérationnelle. Ce qu’il faudra rapidement boucler pour tenir le calendrier : la mise en exploitation est prévue pour août 2022.

L’étude de faisabilité a été confiée à la société Catevents, qui a pu bénéficier des compétences d’experts ayant participé à la conception des stades d’Arsenal et de l’Olympique lyonnais, ou encore du stade Océane au Havre.
20minutes
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Jeu 26 Avr - 19:39

  Eurométropole de Strasbourg Le stade de la Meinau en lice pour les JO de 2024
Robert Herrmann propose au comité d’organisation des Jeux olympiques 2024 d’accueillir certains matches de foot au stade de la Meinau, lequel devrait être rénové en 2023. « Il faut accélérer le processus », plaide le président de l’Eurométropole.
Une augmentation de la jauge de 26 500 à 32 000 places ; des aménagements entièrement rénovés réservés au public ; un bâtiment neuf de trois étages qui viendrait s’imbriquer dans la tribune Sud du stade pour créer un centre d’affaires : voilà à quoi pourrait ressembler le stade de la Meinau début 2023. C’est ce que veut croire Robert Herrmann, le président de l’Eurométropole, qui accueillait avec Roland Ries, mardi, dans l’hémicycle strasbourgeois, Marc Keller, le président du Racing.
1,5 million d’euros par an en maintenance

Le stade de la Meinau a désormais plus de 30 ans. Il avait été entièrement reconstruit entre 1979 et 1983 pour le championnat d’Europe de football 1984 qui se tenait alors en France. Problème : il n’est plus aux normes. Désormais propriétaire du stade, l’Eurométropole a décidé de prendre le problème à bras-le-corps, « dans le respect du dialogue et dans un cadre budgétaire bien contraint ». La collectivité injecte bon an mal an 1,5 million dans des travaux de maintenance. Ce qui représente 15 millions sur dix ans. « Ne pourrions-nous pas concentrer cet argent sur une période plus resserrée ? »

Dans l’optique de Robert Herrmann, la création d’une société d’économie mixte à opération unique (SEMOP), autorisée par la loi de 2014, aurait tout son sens. Avantage ? C’est cette société ad hoc qui porterait les travaux de restructuration du stade de la Meinau. La Ville de Strasbourg est prête à entrer dans le capital en apportant environ 10 millions d’euros.

En attendant, des études pré-opérationnelles - dont le coût est de 2 millions d’euros - vont être lancées d’ici l’été. Pourra-t-on phaser les travaux ? « L’idée est de faire peser le moins possible l’addition sur le contribuable », insiste Robert Herrmann, déterminé à avancer sur cette question « dans une large concertation avec le Racing ».

Ce qui n’empêche pas le président de l’Eurométropole d’appuyer sur la pédale d’accélérateur. Il a écrit au comité d’organisation des JO Paris 2024. Pour que Strasbourg soit l’une des villes hôtes des épreuves de football.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Mar 8 Mai - 5:35

Finale de rêve à la Meinau
Le 31 mai (21h), au stade de la Meinau, l’Olympique Lyonnais tentera de remporter sa 10e Coupe de France féminine, sa septième d’affilée. Vainqueur de Montpellier (4-0) hier soir, l’équipe entraînée par Reynald Pedros affrontera le Paris SG de Patrice Lair, vainqueur à Soyaux (0-3) grâce notamment à un doublé de Marie-Laure Delie. Cette finale sera une redite de celle de la saison passée que les Lyonnaises avaient remportée aux tirs au but (1-1, 7-6) à Vannes.

A noter que les billets sont en vente sur le site de la Fédération française (www.fff.fr)
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Sam 26 Mai - 6:01

La force du public

C’est l’impressionnant constat qui s’impose pour ce retour en Ligue 1. L’engouement du public ne s’est pas démenti tout au long de la saison avec la bagatelle de sept matches disputés à guichets fermés. Si on se plonge avec plus de précision dans les chiffres, le taux de remplissage de la Meinau a dépassé les 90 % en 2017-2018 avec plus d’un demi-million de spectateurs enregistré lors des 19 matches de championnat et les quatre de Coupe de la Ligue et de France. Le Racing est à l’étroit et la nécessité de rénover un stade de 35 ans devient chaque semaine un peu plus une évidence. En la matière, le club a pu avancer ses pions dans les discussions avec les quatre collectivités publiques, la Ville, l’Eurométropôle, le Conseil départemental du Bas-Rhin et la Région Grand Est. « C’est un enjeu pour toutes ces entités, je ne suis pas inquiet sur le sujet car tous les échanges s’appuient sur du bon sens, souligne Marc Keller. On se dit les choses en toute confiance, on cherche avant tout l’intérêt général et j’ai l’espoir que dans quatre ans, nous pourrons aboutir à un résultat concret parce qu’il y a un consensus sur le sujet autour d’un programme technique, juridique, architectural et financier. »

En attendant des évolutions du dossier attendues dans les prochaines semaines, le Racing a décidé d’installer un deuxième chapiteau diamétralement opposé à celui en place. L’équipement permettra d’accueillir au moins trois cents V.I.P. supplémentaires. Il a également formulé une demande auprès de la Ligue afin que la tribune où s’installe le kop, derrière le but, devienne une « tribune active », c’est-à-dire que des aménagements seront réalisés pour que les supporters puissent y suivre le match debout.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Mer 20 Juin - 19:52

Rénovation du stade de la Meinau en vue

Voilà à quoi pourrait ressembler le stade de la Meinau agrandi ; avec des étages supplémentaires au-dessus de la tribune sud pour passer à une jauge de 32000 places.
Eurométropole, Ville, département et région se disent prêtes à financer 60 % du montant de la rénovation du stade de la Meinau évaluée à 100 millions d’euros. L’Eurométropole va lancer la phase opérationnelle du projet, c’est-à-dire établir le programme précis des travaux et son montage juridique et financier. La jauge passerait de 27 000 à 32 000 places d’ici à 2024.
Selon Marc Keller, le président du Racing Club de Strasbourg, pour sortir de la zone des clubs qui font des allers-retours entre la L1 et la L2, il faut que le budget du club évolue et passe de 30 à 50 millions d’euros. Selon son raisonnement, un budget de 50 millions d’euros impose que le Racing augmente ses recettes et pour cela, il faut agrandir le stade.

Voilà pour le raisonnement. Une étude a été réalisée ces derniers mois, qui valide la faisabilité du passage d’une jauge de 27 000 à 32 000 places dont 3 000 places « à prestations », c’est-à-dire en loges et salons.

Il est question de créer une fan zone côté entrée principale, de fermer les coursives, changer les sièges, aménager la tribune ouest avec des tribunes debout, reconfigurer les tribunes basses, construire des salons de réception, de nouvelles loges, reprendre la pelouse avec un système chauffant intégré. Soit un coût global évalué à 100 millions d’euros.

Selon l’étude de faisabilité que les DNA ont pu consulter, le point important du projet consisterait à rajouter des étages à la tribune sud, comme l’indique le document que nous publions. Il ne s’agit toutefois pas de la version définitive et les options architecturales ne sont pas encore arrêtées.

La semaine prochaine, La Ville de Strasbourg, le conseil départemental du Bas-Rhin et l’Eurométropole se réuniront chacun en séance plénière avec à l’ordre du jour, pour chaque collectivité, une délibération sur le projet de rénovation de la Meinau.

En croisant les informations contenues dans les différentes délibérations, il apparaît que l’Eurométropole de Strasboug va lancer pour 400 000 euros de missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage « pour engager la phase opérationnelle du projet ». En l’occurrence, il s’agira d’élaborer le programme technique détaillé, d’arrêter le coût de l’opération et son calendrier de réalisation, mais aussi de choisir le meilleur montage juridique et financier, ainsi que fixer les contributions publiques entre dotation initiale et constitution du capital de la société qui portera le projet. En avril dernier, le président de l’Eurometropole, Robert Herrmann, avait d’ailleurs dit sa préférence pour une Société d’économie mixte à opération unique [ DNA du 27 avril].

Le projet est évalué à 100 millions d’euros. Dans la délibération qui sera soumise au conseil de l’Eurométropole le 29 juin, il est indiqué que « les collectivités publiques (Eurométropole, Ville de Strasbourg, région et conseil départemental du Bas-Rhin) ont annoncé leur volonté de financer pour partie cet investissement ». Et d’ajouter : « Leur contribution globale peut raisonnablement être estimée à environ 60 millions d’euros. »

La délibération qui sera soumise lundi au conseil municipal de Strasbourg propose « de confirmer le soutien de la Ville à ce projet de rénovation et de prévoir sa participation à son financement, qui peut être raisonnablement fixé à environ 10 millions d’euros ».

Lundi toujours, le conseil départemental du Bas-Rhin examinera un projet de délibération qui prévoit que « le département prenne l’engagement d’accompagner et de soutenir ce projet en mobilisant une participation financière équivalente à celle de la Ville, soit 10 millions d’euros au titre du soutien à l’attractivité et au rayonnement de l’Alsace ».

L’investissement serait complété par le Racing et des investisseurs privés. L’Eurométropole a d’ores et déjà annoncé que le stade rénové et agrandi sera candidat pour accueillir les épreuves de foot des jeux olympiques de 2024.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Ven 29 Juin - 17:19

Le stade de la Meinau sans sa pelouse


Le spectaculaire remplacement de la pelouse du stade de la Meinau est en cours
Le gazon de la Meinau est en train de connaître une profonde restructuration. Le drainage sera refait et une pelouse hybride devrait être posée. Différents travaux sont en cours, a indiqué cet après-midi l’adjoint de quartier Mathieu Cahn, sur son profil Facebook.
les travaux massifs étaient programmés début juin, pour une durée de sept semaines et d’un coût de 900 000 à 1 million d’euros.
Ils sont manifestement en cours, vu l’aspect du stade sans son tapis vert central de l’image postée par l’adjoint de quartier Mathieu Cahn, qui pose avec l’adjoint aux Sports Serge Oehler et l’adjoint Philippe Bies, à la sortie du conseil municipal.
« Le terrain va être décaissé sur 50 centimètres. Le drainage sera refait et une pelouse hybride, posée », avait indiqué le président Marc Keller en mars dernier.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Mer 25 Juil - 13:53

Pelouse installée au Stade de la Meinau

C'est désormais terminé, le Stade de la Meinau se voit doté d'une toute nouvelle pelouse pour la saison à venir. Celle-ci va désormais devoir se reposer avant d'accueillir son tout premier match le dimanche 19 août lors de la réception de Saint-Etienne pour le compte de la seconde journée de Ligue 1 :
canal racing
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Mer 1 Aoû - 14:06

  Un projet de rénovation évalué à 100 millions d’euros À quoi ressemblera le nouveau stade de la Meinau ?

Le stade de la Meinau a maintenant plus de trente ans. Il avait été entièrement reconstruit entre 1979 et 1983 pour le Championnat d’Europe 1984 qui se tenait alors en France. En revanche, Strasbourg a laissé filer la Coupe du Monde 1998 et l’Euro 2016, faute d’investissements.


Cette image de synthèse du cabinet international Catevents, basé au Havre, ne rend pas encore compte du projet définitif.
Le projet structurant du stade de la Meinau est sur les rails. Eurométropole, Ville de Strasbourg, Département du Bas-Rhin et Région Grand Est se sont engagés à mettre la main au portefeuille, aux côtés du Racing. Objectif : créer un stade multiactivités. Avec une jauge comprise entre 32 000 et 33 000 places, d’ici 2024. Au lieu de 27 000 actuellement.
Quel que soit son niveau de compétition, le Racing Club de Strasbourg Alsace entretient une relation spéciale avec les Alsaciens. Une véritable lune de miel, en dépit des péripéties passées qui lui ont fait perdre un temps sa place dans le monde professionnel. Pas loin de sombrer totalement en 2011 lorsqu’il a touché le fond avec le dépôt de bilan, le club a relevé spectaculairement la tête. Au point de remonter en Ligue 1, en mai 2017.
Plus de 19 000 abonnés pour la saison 2018-2019

Particularités du vieillissant stade de la Meinau ? L’engouement des spectateurs et l’attractivité de ce lieu mythique, parfois surnommé « la deuxième cathédrale… ». Il draine régulièrement un public important de supporters originaires de tout le département et même d’au-delà. Jusqu’à rassembler 26 000 personnes, soit la totalité de sa capacité. Le record des 15 650 abonnés de la saison passée devrait encore être battu dans les semaines qui viennent avec plus de 19 000 abonnés.

Phénomène culturel, le stade a accueilli en moyenne 24 083 spectateurs par match de Ligue 1, soit au total près d’un demi-million de visiteurs. Qui plus est, 12 480 personnes ont assisté à la finale de la Coupe de France féminine de football, ce qui marque un nouveau record d’affluence pour cet événement.

On comprend mieux pourquoi les collectivités sont restées derrière le Racing et ont cofinancé une étude de faisabilité commandée par le club au cabinet havrais Catevents. Avec deux questions : construire un nouveau stade ? Rester à la Meinau ? La réponse ne fait guère de doute. « On reste. Il n’y a plus d’autre hypothèse », tranche Robert Herrmann au vu de l’étude.

Propriétaire de l’équipement, l’Eurométropole de Strasbourg n’a pas eu trop de difficultés à convaincre la Région Grand Est, le Département du Bas-Rhin et la Ville de Strasbourg, de délibérer en même temps qu’elle – fin juin – et dans les mêmes termes sur le projet de rénovation.

Résultat, il y a eu consensus : unanimité au conseil régional et au conseil départemental, quasi-unanimité à la Ville de Strasbourg et à l’Eurométropole. « On a travaillé main dans la main », se félicite Marc Keller. L’occasion d’expliquer en particulier pourquoi il faut augmenter le budget du club. L’enjeu, selon le dirigeant : passer de 35 millions d’euros actuellement à au moins 50 millions. Histoire d’intégrer le cercle des clubs français qui se maintiennent en Ligue 1 sans trop trembler.

Un tel budget impose que le Racing fasse croître ses recettes récurrentes. Pour cela, il faut augmenter la capacité du stade de 27 000 à plus de 32 000 places. Les collectivités publiques ont d’ores et déjà annoncé leur volonté de participer, à hauteur de 60 %, à un projet qui tourne autour de 100 millions d’euros : 20 millions pour la Région Grand Est, autant pour l’Eurométropole, 10 millions pour le Département du Bas-Rhin, la même somme pour la Ville de Strasbourg. À charge pour le club de trouver les 40 millions restants.
Le programme prévisionnel

Pour Robert Herrmann, la feuille de route est claire pour les mois à venir. Prochaine étape : le lancement en octobre des missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour engager la phase opérationnelle du projet.

Au bout de six mois, on devrait en savoir plus sur le montage juridico-financier et sur le meilleur portage de l’opération.

« On a écarté le partenariat privé-public, car trop onéreux, explique Robert Herrmann. Un établissement public pourrait fort bien porter le projet. »

Une partie de l’année 2019 devrait être consacrée à cette question, avant le lancement de la concession de travaux qui courra jusqu’au deuxième semestre 2020.
Début des travaux de rénovation fin 2020 ?

Viendra le temps de la finalisation des études par le concessionnaire et le démarrage des travaux qui pourrait intervenir fin 2020. Pour une livraison du stade rénové fin 2022, début 2023, croit savoir le président de l’Eurométropole. S’il n’y a pas de grain de sable d’ici là.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  67120 le Mer 1 Aoû - 14:12

Nouveaux salons, nouvelles loges, rénovation des espaces de prestation... À quoi ressemblera le stade rénové ? Les DNA vous révèlent les pistes ...

La création d’une fan zone devant l’entrée principale, côté avenue de Colmar

80 % des spectateurs accèdent au stade par l’entrée principale, côté ouest.
Ce qui représente le passage de plus de 20 000 personnes à chaque match…
C’est dire que cet espace est stratégique. D’où l’idée d’aménager sur l’actuel parking VIP une fan zone capable d’accueillir de 3 000 à 5 000 personnes. Lieu de rassemblement convivial avant et après le match, on pourrait – tout en restant debout – y boire un verre ou y déguster une tarte flambée.
Espace toujours bienvenu pour l’accueil des trois plus gros matches de la saison, type PSG, OM ou OL… Avec une installation éphémère d’écrans géants.
Sécurisé, l’équipement pourrait être rentabilisé en dehors des compétitions de football et devenir un lieu vivant tous les jours. Et l’on peut fort bien y imaginer la retransmission de la prochaine finale de la coupe du monde 2022… Avec les Bleus ?

La fermeture des coursives et le remplacement de la toiture par une enveloppe translucide

La fermeture des coursives et le remplacement de la toiture par une enveloppe translucide
L’objectif est de permettre aux spectateurs de profiter des deux niveaux de coursives à l’abri de la chaleur de l’été ou du froid de l’hiver. Cette galerie circulaire leur permettrait ainsi de pouvoir se restaurer à la mi-temps.
L’enveloppe ? Ce sera aux architectes – qui seront sélectionnés dans les prochains mois – de définir la matière et la forme.

La tribune sud surélevée pour accueillir 4 800 sièges supplémentaires

C’est l’espace qui devrait permettre au club de générer des moyens économiques complémentaires. La tribune sud pourrait être transformée en « business center » sur trois ou quatre plateaux. Avec à la clé des espaces pour tenir des séminaires, un salon pour cocktails, des lieux d’hospitalité les soirs de match, un restaurant et un bar au premier étage. Et même une « allée des partenaires » avec loges pour VIP au deuxième étage, car le club compte pas moins de 300 partenaires… Enfin, une terrasse couverte pour des réceptions sur le toit.
Cela pourrait être « The place to be ». D’autres clubs européens – à l’image de Berne ou Liverpool – possèdent de tels lieux de vie dans leurs stades multi-activités.
« Si l’on considère qu’un stade est un outil de croissance économique, il est urgent d’aller dans cette direction et d’exploiter différemment un tel équipement, précise un dirigeant du Racing. C’est le sens de l’histoire… » Offrir des activités connexes capables de faire vivre le stade en dehors des seuls matches…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4734
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stade de la Meinau

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum