Dominique DROPSY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dominique DROPSY

Message  pekser le Mer 7 Oct - 18:07

Un grand gardien et homme de valeur est parti. Il a marqué l'histoire du Racing.

pekser
d'r junga Mànn
d'r junga Mànn

Messages : 114
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique DROPSY

Message  67120 le Jeu 8 Oct - 12:05

Dominique Dropsy est décédé



Dominique Dropsy est décédé mercredi matin. Il était âgé de 63 ans.


Hospitalisé en mai pour recevoir des soins (nouveau protocole de chimiothérapie), Dominique Dropsy est décédé ce mercredi matin. Il était âgé de 63 ans. Une leucémie aiguë myéloblastique avait été détectée en mars 2011. Il avait été soigné grâce à une greffe de moelle osseuse début juillet. Son corps n’ayant pas rejeté le greffon, Dropsy avait poursuivi sa convalescence. «Aujourd’hui, je suis guéri, avec toujours ce “mais” pendant cinq ans au-dessus de ma tête», expliquait-il dans notre quotidien en septembre 2011.


Né à Leuze, dans l’Aisne, le 9 décembre 1951, Dominique Dropsy entame sa carrière de gardien à l’US Valenciennes-Anzin, avec qui il débute en D 1 le 9 août 1972 à Nîmes (1-1). La saison suivante, il rejoint Strasbourg, où il deviendra champion de France de D 2 en 1977, puis de D 1 en 1979. En 1984, il part à Bordeaux, qu’il ne quittera plus. De nouveau champion en 1985 et 1987, il remporte également deux Coupes de France (1986 et 1987) et dispute la demi-finale de la Coupe des clubs champions européens en 1985 et de la Coupe des Coupes en 1987.

Ses performances en club ne lui permettent toutefois pas de retrouver l’équipe de France, dont il fut le troisième gardien à la Coupe du monde 1978 (un match) et avec laquelle il compte dix-sept sélections (1978-1981). Il dispute son 596e et dernier match de Première Division le 21 avril 1989 ; record battu en 1994 par Jean-Luc Ettori (602) puis par Mickaël Landreau en 2014 (618). Il entame alors sa reconversion comme entraîneur des gardiens à Bordeaux, où les supporters l’ont élu gardien de tous les temps des Girondins.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3448
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Dominique Dropsy

Message  67120 le Jeu 8 Oct - 17:26

La dernière envolée de Dropsy

En 1979, Dominique Dropsy (debout à dr.) offrait au Racing le seul titre de champion de France de D1 de son histoire. À l’époque, il évoluait aux côtés de Leonard Specht, Raymond Domenech, Jean-Jacques Marx, René Deutschmann et Jacky Duguépéroux (en haut de g. à dr), mais aussi Roland Wagner, Francis Piasecki, Joel Tanter, Yves Ehrlacher et Albert Gemmrich (en bas, de g. à dr.).

Champion de France 1979 avec le Racing Club de Strasbourg, l’ex-gardien de but international Dominique Dropsy est décédé, hier, à l’âge de 63 ans, des suites d’une leucémie.
Dominique Dropsy, ex-gardien international français, de Strasbourg et des Girondins de Bordeaux, est décédé hier matin des suites d’une leucémie, à l’âge de 63 ans, a annoncé le club bordelais.

Dropsy, 17 sélections avec l’équipe de France de 1978 à 1981, trois titres de champion de France (1 avec Strasbourg, 2 avec Bordeaux) et deux Coupes de France avec les Girondins, avait été hospitalisé fin mars 2011 pour une leucémie. Après avoir subi une greffe de la moelle, il avait annoncé sa guérison en mars 2012, mais a été finalement victime d’une rechute de la maladie. En 2005, il avait déjà eu un souci de santé (rupture d’anévrisme) qui l’avait contraint au repos pendant plusieurs mois. « C’était un homme sérieux, compétent. Un homme bien qui a fait son métier avec beaucoup de rigueur et de gentillesse. Il a beaucoup apporté au football français et en a donné une excellente image » , a réagi Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF).
« Un remarquable gardien », dit Platini

Né à Leuze, près d’Hirson (Aisne), Dominique Dropsy avait commencé sa carrière professionnelle à l’US Valenciennes, son club formateur où il était arrivé en 1970 et avait fait ses débuts en 1re division à 20 ans en 1972, avant d’intégrer les rangs de l’équipe de France Espoirs.

Appelé ensuite au Racing Club de Strasbourg par Robert Domergue, qui avait été son entraîneur à Valenciennes, il a remporté avec le RCS son premier titre de champion de France en 1979. Arrivé ensuite à Bordeaux en 1984, il a conquis avec les Girondins deux titres nationaux (1985 et 1987), ainsi que deux Coupes de France (1986 et 1987).

Après l’arrêt de sa carrière de joueur professionnel en 1990, il s’occupait de l’entraînement des gardiens des Girondins. Détenteur du record de matches joués par un gardien en première division (596), il avait été ensuite supplanté par Jean-Luc Ettori (602), puis par Mickaël Landreau (618).

Dans sa carrière en club, l’un des points noirs aura été l’incroyable match de championnat perdu par Bordeaux en 1986 à Monaco 9-0. Parmi les bons souvenirs, outre ses titres de champion de France et ses deux victoires en Coupe, figure la demi-finale de la Coupe d’Europe des champions en 1985 contre la Juventus Turin de Michel Platini, finalement perdue malgré un succès 2-0 au match retour à Bordeaux. « C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la mort de Dominique Dropsy, a déclaré le patron de l’UEFA. Il était un remarquable gardien de but. En plus de l’avoir affronté à plusieurs reprises, j’ai aussi eu la chance d’évoluer à ses côtés en équipe de France et je garderai en mémoire sa passion du football et son amour pour ses clubs. »

Avec les Bleus, Dominique Dropsy a notamment disputé un match passé dans l’histoire sportive insolite, celui de la Coupe du monde 1978 en Argentine, où, contre la Hongrie (3-1), l’équipe de France, à la suite d’une erreur de son intendant qui avait oublié les maillots, avait dû emprunter ceux à rayures vertes et blanches d’un club de la banlieue de Mar del Plata, le Kimberley FC.

Le capitaine de l’équipe de France, Hugo Lloris, a eu « une pensée » au nom du groupe pour Dominique Dropsy. « J’aimerais représenter l’équipe de France et le staff et avoir une pensée pour Dominique Dropsy et sa famille » , a dit le gardien des Bleus. « Il était très humain » , a dit pour sa part le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, qui l’a décrit comme « un passionné de foot, exemplaire. Il nous a quittés, il rendait honneur au football, dont il donnait une belle image. »
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3448
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique DROPSY

Message  67120 le Sam 17 Oct - 5:45

L’hommage de la Meinau « Reposez en paix, M. Dropsy »
Un tifo des UB 90 empreint de respect, son entraîneur emblématique de l’époque et ses ex-coéquipiers dans le rond central, donnant le ton d’une émouvante minute d’applaudissements : la Meinau a rendu un hommage poignant à Dominique Dropsy.
Les UB 90 fêtaient hier soir leur 25e anniversaire à grands renforts de tifos, les uns plus recherchés que les autres, retraçant les grandes heures du Racing… des 25 années écoulées évidemment.

Par définition, le club des supporters n’a pas vécu l’unique titre de champion de France du Racing, en 1979, ni le long bail du gardien nordiste à Strasbourg, de 1973 à 1984. D’où la touchante sobriété de leur message : « Reposez en paix, M. Dropsy ».

Les UB 90 savent néanmoins ce que le club doit à ses glorieux anciens, tout comme une grande part du public, où se mêlaient comme à chaque match nostalgiques de l’époque et plus jeunes avides de connaître les mêmes émotions.

Les premiers ont revu avec plaisir tous ceux qui sont venus spécialement pour saluer la mémoire de leur gardien, qui a largement contribué à leur épopée victorieuse.
Le temps d’une minute d’applaudissements nourris, Albert Gemmrich, le président de la Ligue d’Alsace, Léonard Specht, qui a représenté le Racing aux obsèques mercredi en Gironde, Yves Ehrlacher, Joël Tanter, Jean-Jacques Marx, Patrick Ottmann, Eric Mosser, leur entraîneur légendaire, Gilbert Gress, et Pierre Koenig, se sont rassemblés dans le rond central.

Leur coéquipier champion de France, Jacky Duguépéroux, a suivi le mouvement avant de rejoindre son banc. Puis, il était temps que la vie reprenne ses droits. La vie et le football avec, en fin de soirée, le plus beau clin d’œil que le Racing d’aujourd’hui pouvait rendre à Dominique Dropsy : une quatrième victoire consécutive en National.
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3448
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dominique DROPSY

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum