Dimitri Foulquier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dimitri Foulquier

Message  67120 le Sam 26 Aoû - 19:06

Dimitri Foulquier en prêt au Racing

Le Racing Strasbourg Alsace et le Watford Football Club (Premier League anglaise) ont trouvé un accord pour le prêt de Dimitri Foulquier. Joueur du club espagnol du Grenade FC ces quatre dernières saisons, Dimitri Foulquier a signé un contrat de quatre ans en faveur de Watford et portera donc les couleurs alsaciennes cette saison.

Agé de 24 ans (il est né le 23 mars 1993 à Sarcelles, dans la région parisienne), Dimitri Foulquier a passé son enfance en Guadeloupe. Il est repéré à l’âge de 14 ans par le Stade Rennais dont il intègre le Centre de Formation. Le jeune défenseur fait ensuite partie des équipes nationales U18, U19 et U20. C’est avec cette dernière sélection qu’il devient champion du Monde en 2013 après un succès en finale contre l’Uruguay (0-0, 4 tab à 1), à Istanbul, inscrivant le dernier tir au but des tricolores. En fin de saison dernière, Dimitri a porté le brassard de capitaine du Grenade FC.
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Foulquier

Message  67120 le Mar 29 Aoû - 5:41

Dimitri Foulquier, 10e recrue strasbourgeoise Foulquier, heureux arrivé
Le défenseur latéral a vécu son premier entraînement avec la réserve strasbourgeoise hier. Mais c’est bien au bon souvenir de la Ligue 1 qu’il compte se rappeler.
Dernier arrivé… premier à s’entraîner cette semaine : Dimitri Foulquier a un petit retard à rattraper et le défenseur, a priori la dernière recrue du Racing lors du mercato estival qui s’achève jeudi soir, était sur le pont hier. Sous les yeux de Thierry Laurey mais sous les ordres de François Keller, l’entraîneur de la réserve, qui a intégré un pro à sa bande de gamins.
« Je voulais revenir en France »

Le joueur de 24 ans a suivi toute la préparation à Grenade, dont il est devenu un pilier en Liga depuis quatre ans. « Lors du dernier exercice, j’étais même capitaine », précise-t-il alors qu’il sort d’un exercice à 22 matches en D1 espagnole.

Le Guadeloupéen, qui s’est affranchi dans le sud de l’Espagne – près de 100 matches dans l’élite –, n’a néanmoins pas voulu découvrir la D2 ibérique, la descente ayant sanctionné le parcours des Andalous au printemps. « Je voulais revenir en France, précise celui qui avait fait toutes ses gammes à Rennes, précédemment, qu’il avait rejoint à l’âge de 14 ans. Il faut bien admettre que lorsqu’on ne joue pas le titre à l’étranger, on passe inaperçu. Et pourtant, depuis quatre ans, je suis sûr d’avoir progressé. »

Il désire désormais ardemment le prouver. Sa venue dans l’effectif du Racing a dépendu des soucis rencontrés par Abdallah Ndour. « Cela fait quelque temps qu’on est en contact avec Foulquier, a indiqué Thierry Laurey, l’entraîneur en chef, le long de la main courante hier. Mais on voulait savoir comment cela évoluait avec Abdallah. Il ne sera pas prêt tout de suite (le Sénégalais ne sera pas apte avant un mois au moins après sa fracture de la jambe, ndlr). Et on peut s’appuyer sur cette recrue qui peut jouer à droite, à gauche, un joueur puissant avec une bonne culture tactique. Il risque juste de manquer de rythme. »
Les bons conseils de Mangane

Effectivement, s’il n’est pas en vacances depuis deux mois, loin de là, Dimitri Foulquier n’a pas disputé le moindre match, ni amical, ni officiel, depuis la fin de saison passée.

« L’entraîneur de Grenade a préféré s’appuyer sur ceux sur qui il était sûr de pouvoir s’appuyer et c’est normal, explique le néo-Strasbourgeois. Le président a voulu que je signe à Watford avant d’être prêté en France. Et Strasbourg était le club où il n’y avait aucune complication. J’ai eu d’autres contacts en Ligue 1, mais c’est ici que le président et l’entraîneur ont manifesté leur volonté de me recruter. »

Il s’est renseigné auprès d’une vieille connaissance, connue à Rennes. Le capitaine strasbourgeois Kader Mangane lui a vanté l’air alsacien et le parfum de la Meinau.
« Je me suis exilé, mais je me suis renforcé »


« Ce club revient de l’enfer, il était en CFA 2 il y a six ans alors que beaucoup de clubs ne s’en sortent jamais, apprécie l’ancien international espoirs. Cela veut dire quelque chose. Il y a des dirigeants et un environnement favorables. Et puis d’après ce que j’ai compris, il y a de la ferveur dans le public. Et ça me va bien parce que j’aime être généreux sur un terrain et dans les duels. » Le retour du Racing parmi l’élite peut parfaitement correspondre à l’envie du joueur de renouer le fil avec une Ligue 1 dont il s’est éloigné pour mûrir.

« L’important, c’est d’arriver là-haut à son rythme, sourit-il. Et puisque mes parents sont à nouveau installés en région parisienne, cela va être plus facile de les retrouver régulièrement. »

Dimitri Foulquier a emprunté un chemin de traverse, dans le sud de l’Espagne, pour se forger une carapace et envisager la concurrence à venir à l’ombre de la Meinau puisque Kenny Lala, Abdallah Ndour et lui se disputeront, à terme, les deux postes de latéraux. « À Grenade, je me suis imposé alors qu’il y avait Miguel Lopes, international portugais, souligne-t-il. Je me suis exilé, mais je me suis renforcé. »

Et dans ce Racing qui n’a « pas réussi un mauvais championnat », il est temps de reprendre sa place parmi les promesses de la génération 1993. Il y a quatre ans, les U20 français devenaient champions du monde en Turquie emmenés par Paul Pogba, Kurt Zouma, Florian Thauvin et un certain Dimitri Foulquier, auteur de l’ultime tir au but lors de la finale face à l’Uruguay.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum