4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Sam 19 Aoû - 22:12

Le dimanche 27 à 15 h
Et pourquoi pas un aussi bon résultat.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Ven 25 Aoû - 6:03

Bouafia, l’espion qui venait de l’Ouest
Engagé en juillet par le Racing comme superviseur dans l’Ouest, l’ex-ailier strasbourgeois Ali Bouafia, qui vit près de Guingamp, porte, avant le match des Bleus au Roudourou, un jugement pertinent sur un En Avant où il a fini sa carrière.
Il était présent l’autre dimanche à la Meinau lors de la belle victoire du Racing contre Lille (3-0). « En fait, nous avions une réunion de recrutement », souriait ce jour-là Ali Bouafia, dit « Mouche », ailier gauche du Racing de 1992 à 1995 (92 matches de L1 en Bleu, 14 buts), à une époque où son ‘‘vieux’’ pote Marc Keller arpentait l’aile droite.

Déjà précédemment coéquipiers au FC Mulhouse, les deux compères n’ont jamais laissé le fil de leur amitié se distendre. « Nous avons bossé ensemble durant deux ans à Monaco quand Marc, qui en était le directeur général, m’a demandé d’intégrer la cellule recrutement pour l’Ouest de la France, rembobine l’ancien international algérien âgé de 53 ans. Mais avec la relégation de l’ASM en Ligue 2 en 2011, il est parti. Moi aussi, trois mois plus tard, après la restructuration interne. J’avais déjà travaillé avec lui au Racing en 2003, au recrutement des jeunes. Quand j’ai passé mon diplôme de manager général à Rouen, je devais valider ma formation par un job dans le sport. Je l’ai fait à Strasbourg dont Marc était DG. »

Pour la troisième fois donc, le président Keller a fait appel cet été à son ex-partenaire natif de Mulhouse, devenu le plus Breton des Alsaciens depuis son installation il y a 17 ans à Lantic, à quelque 20 kilomètres de Guingamp. « J’ai toujours suivi de près le Racing. Avec Marc, on se voyait quand le club venait jouer dans l’Ouest. On a commencé à parler de ma possible intégration lors du 8e de Coupe de France à Avranches le 1er mars ( élimination du RCS aux tirs au but face aux hommes de Damien Ott ). Marc m’a présenté Loïc ( Désiré, le responsable du recrutement ) qui reste attaché à sa ville de Vannes et que j’ai revu en Bretagne lors d’un tournoi de jeunes, puis à Laval en L2. Tous deux m’ont confié quelques missions l’an dernier. Puis Loïc m’a recontacté mi-juillet pour me proposer de devenir l’œil de Strasbourg dans le grand Ouest. »

Sous contrat pour un an

Aussitôt dit, aussitôt fait : « Mouche » s’engage pour un an et est au boulot depuis le 28 juillet, date des trois coups en L2. « Je suis missionné chez les pros, mais si un jeune retient mon attention, je ne le laisserai pas passer, même si je sais qu’il est difficile, avec la distance, de convaincre un jeune Breton de rejoindre Strasbourg, alors que la Bretagne regorge de clubs pros. »

Lui rayonne de Lorient à Guingamp, ses deux anciens clubs, en passant par Rennes. « J’ai une attache particulière avec Lorient et Guingamp où je connais encore du monde. » C’est en effet à l’En Avant, alors en L2, qu’il a, à 36 ans, achevé en 2000 sa carrière de joueur. C’est là-bas aussi qu’il a connu sa première expérience de footballeur retraité, comme directeur sportif de 2000 à 2002. « J’ai beaucoup vu jouer Guingamp ces dernières saisons, mais mes missions pour Strasbourg m’ont empêché de le voir de visu cette année. Ce que je sais, c’est que l’environnement est plus inquiet. Beaucoup considèrent que la saison 2017-2018 sera plus compliquée que la précédente (10e ) parce que l’équipe est moins forte. Elle a perdu Marçal, un très bon défenseur (1). Le milieu Yannis Salibur, qui a failli rejoindre Hull City au mercato d’hiver et n’a pas joué à Nice le week-end passé, est sans doute en instance de départ. S’il partait, ce serait une grosse perte. »
« Redoutable, notamment au Roudourou »

Aux yeux du nouveau superviseur du Racing, l’équipe d’Antoine Kombouaré, qu’il a côtoyé à Strasbourg en 2003-2004, réalise néanmoins un début de saison conforme à son standing. « Elle est allée gagner à Metz (1-3), avant de s’incliner à domicile face au PSG (0-3), puis à Nice (2-0), deux adversaires qui ne font pas partie de ‘‘son’’ championnat. Ses points forts, elle les puise dans les vertus d’ici : l’état d’esprit, le caractère, la solidité mentale. Si elle en sort, elle n’a aucune chance. Mais elle reste redoutable, notamment au Roudourou, face aux équipes de son calibre. » Les hommes de Thierry Laurey ne pourront pas dire que ‘‘l’espion’’ alsacien de l’Ouest ne les a prévenus.

(1) Prêté par Benfica en 2016-2017, le Brésilien a été transféré à Lyon cet été pour 4,5 millions.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Sam 26 Aoû - 15:22

Strasbourg pourra compter sur Nuno Da Costa et Martin Terrier pour aller à Guingamp
Thierry Laurey a retenu un groupe de 18 joueurs pour affronter Guingamp (dimanche, 15h). Nuno Da Costa est de retour alors que Martin Terrier fait sa première apparition. 18 joueurs strasbourgeois sont du déplacement à Guingamp. Martin Terrier pourrait faire sa première apparition avec le club alsacien : le joueur prêté par Lille est dans le groupe retenu par Thierry Laurey. Absent à Montpellier la semaine passée, Nuno Da Costa est de retour.  Stéphane Bahoken est absent, tout comme Abdallah Ndour qui est blessé de longue date.

Le groupe complet : Kamara, Oukidja - Seka, Mangane, Salmier, Martinez, Lala - Grimm, Aholou, Lienard, Martin, Gonçalves, Corgnet - Sacko, Terrier, Blayac, Saadi, Da Costa.
equipe
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Dim 27 Aoû - 5:34

Gros coup au Roudourou ?
Pour son troisième voyage en quatre journées, cet après-midi à Guingamp, le Racing va tenter de bonifier ses deux derniers bons résultats et sortir ainsi grandi d’un mois d’août de tous les dangers.

Thierry Laurey a vite glissé sur le sujet hier. Lors de son point-presse de veille de match, l’entraîneur strasbourgeois ne s’est guère épanché sur ses neuvième et dixième recrues estivales, dernières touches du profond réajustement de son effectif à l’intersaison.

Bakary Koné, le défenseur central de Malaga, venait pourtant de parapher son prêt d’une saison. « Je suis très content de l’avoir. Ça faisait un moment que l’on recherchait un défenseur axial. Il a joué cinq saisons à Lyon. Son profil est plus qu’intéressant pour nous », a brièvement commenté le technicien, soucieux de se concentrer sur le déplacement de son équipe ce dimanche (15h) à Guingamp.
Kombouaré : « Pas un promu comme les autres »


« Pour Dimitri Foulquier, j’espère que ça va se faire. » Quelques heures plus tard, son vœu était exaucé : l’ancien latéral droit de Grenade, transféré vendredi à Watford, a lui aussi signé son prêt ce samedi (lire en page suivante). Les deux derniers renforts des Bleus ne seront toutefois pas qualifiés pour l’expédition dans un stade de Roudourou que connaît bien Thierry Laurey. « Il n’est jamais facile d’y jouer, dit le coach. C’est un petit chaudron très chaud derrière son équipe. »

Victorieux à Metz en ouverture de la saison (3-1), les partenaires de Jimmy Briand – « Un joueur que j’adorerais avoir dans mon effectif », avoue Laurey – ont ensuite chuté à domicile face au PSG (0-3), puis à Nice (2-0).

« Leur objectif n°1 va être de retrouver le goût du succès , prévient l’entraîneur bas-rhinois. En Avant est un club géré de manière très rigoureuse. Après sa chute en National, il a su rebondir très vite. Son effectif est complet et va nous attendre de pied ferme. Ce match est important, mais ni eux, ni nous ne sommes dans l’urgence. »

Son homologue breton Antoine Kombouaré, à qui le club alsacien a offert son premier poste d’entraîneur en L1 (2003-2004), appelle en effet de ses vœux « une victoire pour lancer notre saison à domicile. Ça va être compliqué parce que Strasbourg est un promu pas comme les autres, champion de Ligue 2. Les Strasbourgeois ont un point d’avance sur nous. On s’attend à une grosse opposition. Ce match va être intéressant pour juger la valeur de mon groupe, notamment ses capacités mentales, sa faculté à se révolter. Je veux voir une équipe solide parce qu’on vient d’encaisser cinq buts lors des deux derniers matches, six en trois journées, soit deux par rencontre. Avec une victoire, nous aurions six points sur douze. Ce serait un très bon début de championnat. Mais pour ça, il faut gagner. »

Sauf qu’après avoir effacé la claque initiale reçue à Lyon (défaite 4-0) en glanant quatre points lors des deux dernières journées (3-0 contre Lille et 1-1 à Montpellier), les Bleus n’entendent pas faire machine arrière chez l’En Avant.
« Constituer un précieux pécule »

« On a l’intention d’aller en chercher un ou trois autres, annonce Laurey sans forfanterie, Notre début de saison est plus que correct. Et plutôt que de se retrouver dans l’obligation de prendre des points dans la deuxième partie de saison, il est toujours préférable d’en amasser en début de championnat et de constituer un précieux pécule. »

S’il franchit le cap breton sans dommage, le double promu strasbourgeois conclura un périlleux premier mois affranchi du moindre doute et mieux qu’il ne l’espérait. Son latéral droit Kenny Lala n’est pas loin de le penser : « En août, nous n’aurons joué qu’une fois à domicile. On entre toujours sur un terrain pour gagner, mais si nous récoltions à Guingamp un cinquième point en quatre journées, dont trois déplacements, ce serait pas mal. »

Ce serait surtout un nouveau signe que le promu strasbourgeois est armé cette saison pour voyager loin.

dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Dim 27 Aoû - 6:04

LE MATCH
Terrier d’entrée ?

Pas toujours facile de s’y retrouver. Parfois, la mise en place de veille de match traduit le schéma utilisé par Thierry Laurey le lendemain. Parfois, non. Hier à la Meinau, avec un groupe qui a récupéré Nuno Da Costa, absent à Montpellier pour une douleur à l’adducteur gauche, et intégré Martin Terrier, l’attaquant international espoirs prêté par Lille (photo) , le coach du Racing a testé deux formules dans un onze a priori amené à peu bouger.
Durant un tiers de la séance, il a aligné Dimitri Lienard sur le flanc droit de l’entrejeu et maintenu Ihsan Sacko côté gauche. Puis dans la suite de son travail tactique, il a positionné Sacko à droite et Terrier à gauche. Est-ce à dire que pour sa première apparition dans un groupe que quittent le jeune attaquant Kévin Zohi et le milieu relayeur Vincent Nogueira, blessé au mollet, l’ancien Lillois sera aligné d’entrée ? Possible et plausible, à défaut d’être certain.
À Guingamp, Antoine Kombouaré a conservé 19 joueurs. L’emblématique Thibault Giresse “disparaît”, au profit de Félix Eboa Eboa et, surtout, Yannis Salibur. Ce dernier, absent lors du revers de la semaine passée à Nice pour raisons familiales, devrait même débuter sur le flanc droit de l’attaque dans un système en 4-3-3. Il dispose d’un bon de sortie pour quitter le club avant la fin du mercato, mais n’a pas encore trouvé de point de chute. Le match du jour pourrait lui permettre de faire ses adieux au Roudourou.
STE.G.
  Absents : Giresse, Tabanou, Privat, Achahbar, Ahlinvi, Le Roy (choix) à Guingamp ;
B. Koné et Foulquier (pas qualifiés), Bahoken (adducteurs), Ndour (convalescence), Nogueira (mollet), Zohi, Tchamba, Caci, Aaneba, Bonnefoi (choix) à Strasbourg.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Dim 27 Aoû - 14:46

l'équipe strasbourgeoise alignée au coup d'envoi : Kamara - Lala, Mangane (cap.), Salmier, Martinez - Martin, Aholou - Sacko, Corgnet, Terrier - Saadi.
.
C'est Anthony Gonçalves qui fait les frais de cette réorganisation. L'ancien Lavallois débutera sur le banc.
.
Voilà le onze breton : Johnsson - Ikoko, Sorbon, Kerbrat, Martins Pereira - Salibur, Diallo, Phiri, Coco - Thuram, Briand (cap.).
.
A Guingamp, il y a une petite surprise avec l'absence du latéral Rebocho (blessé ?).
.
Martins Pereira apparaît pour la première fois cette saison sous le maillot rouge et noir...
.
Rappelons quelques enjeux du match. Pour le Racing, l'objectif est simple. Il rend visite à un "concurrent" de son championnat et va tenter de prolonger sa série d'invincibilité qui s'établit à deux matches désormais.
.
Pour Guingamp, le but est de remettre la marche avant. La bande à Kombouaré est sur deux échecs, face au PSG à domicile, lors de la première de Neymar (0-3), et à Nice le week-end dernier (2-0).
.
Comme pressenti, Thierry Laurey a décidé de revoir ses plans par rapport au onze aligné à Montpellier, d'où le Racing est revenu avec le point du match nul (1-1). Martin Terrier sera titularisé sur le côté gauche du milieu.
.
C'est parti
.
La première a failli faire mouche pour le Racing. Aholou s'extirpe du milieu de terrain pour se ruer vers le but guingampais. Il décoche une puissante frappe du gauche des 25 mètres, qui termine sur le poteau de Johnsson. Saadi est le plus prompt pour reprendre, mais excentré, ne parvient pas à trouver le cadre. Son tir est trop croisé.
.
Les suiveurs strasbourgeois sont environ 200 dans le parcage visiteur.
.
Oulala, le Racing l'a échappé bel sur la réaction bretonne. Salibur prend le meilleur sur son flanc droit, centre au premier poteau où Coco est contré par Kamara. Sur la reprise, Diallo est en position idéale, aux six mètres, mais il ouvre trop son pied droit et le ballon file largement au-dessus de la transversale.
.
A l'instant, c'est le Racing qui se crée une occasion. Aholou, très intéressant en ce début de match, lance Saadi à la limite du hors jeu. L'international algérien est l'auteur d'un contrôle un peu long et c'est bien dommage car la défense bretonne se referme. Kerbrat concède le corner.
.
Attention à Coco sur le côté gauche. L'international espoir prend de vitesse Mangane sur son côté gauche mais Kamara bouche son angle et se couche bien..
.
Marcus Coco récolte un jaune pour une intervention rugueuse sur Lala.
..
Mangane récolte un jaune pour une charge sur Thuram.
.
Sur le coup franc qui suit, le capitaine prolonge le ballon aérien de la tête. Kamara le boxe mais Sorbon est à la retombée. Le retourné de Sorbon termine dans les nuages.
.
L'En Avant a failli profiter d'une absence générale au Racing, une très mauvaise relance depuis le côté gauche. Phiri sert Thuram, à l'entrée de la surface. Le fils de décoche une puissante frappe du droit, heureusement trop croisé.
.
Jaune pour Terrier (racing)
.
Le Racing n'a pas été loin du tout de l'ouverture du score sur ce corner de Corgnet. Martin a repris de la tête au premier poteau, le ballon se retrouve au second où Martinez est un brin trop passif pour en profiter. Le défenseur ne fait qu'effleurer le ballon qui file à côté du but.
.

Lala, l'un des meilleurs Strasbourgeois, s'occupe de tout. Il récupère un ballon en obtenant une touche, profite d'un relais avec Corgnet pour décocher une frappe cadrée depuis l'entrée de la surface. Johnsson bloque sa tentative.
.
C'est à Guingamp que revient la dernière possibilité. Au terme d'un petit numéro à l'entrée de la surface, Salibur tente sa chance, depuis l'entrée de la surface, légèrement excentré à droite. Son tir est trop croisé. Dans la foulée, l'excellent arbitre M. Lesage
.
Mi-temps 0-0
.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Dim 27 Aoû - 16:03

C'est reparti au Roudourou, il n'y a pas de changement de part et d'autre.
.
Le match se déroule sous les yeux du président de la Fédération, Noël Le Graët, à l'origine de la réussite guingampaise. On se souvient qu'il avait fait campagne avec Marc Keller pour remporter la dernière élection fédérale.
.
Superbe tir sur le poteau de Terrier
.
Martin Terrier, fort discret jusque là, marque son retour des vestiaires. Le joueur prêté par Lille, alerté par Sacko côté gauche, se lance dans un long rush côté droit qu'il conclut d'une frappe du droit, à l'entrée de la surface. Le ballon finit sur le poteau gauche de Johnsson.
.
Le Racing est plutôt en jambe en ce début de seconde période. Là, Saadi déclenche un contre que les Strasbourgeois négocient avec application, le ballon pase entre les pieds de Terrier et Corgnet. Martin est à la conclusion et tente sa chance depuis l'entrée de la surface. Kerbrat contre sa tentative.
.
Sur le corner qui suit, le ballon est repoussé par la défense bretonne, mais des 40 mètres, Sacko tente sa chance, d'un splendide plat du pied. Le ballon finit sur la transversale de Johnsson.
.
Grimm prend la place de Corgnet.
.
But 1-0
Pas mérité
.
AÎe, aïe, aïe, Guingamp ouvre la marque et cela n'a pas grand-chose de logique ici au Roudourou. Les hommes de Kombouaré sont payés sur leur première initiative de la seconde période. Briand a bien combiné avec Ikoko côté gauche. Le latéral décoche un centre venimeux et Diallo propulse le ballon au fond des filets d'une tête puissante.
.
Blas remplace Coco.
.
Le Racing a trouvé trois fois les montants mais c'est Gunigamp qui est devant.
.
Deaux prend la place de Thuram, visiblement blessé.
.
Le Racing doit reprendre ses esprits car il semble un peu groggy après l'ouverture du score. A l'instant, échappé côté gauche, Blas a mis à contribution Kamara sur une tentative dans un angle fermé.
.
Lienard prend la place d'Aholou.
.
Da Costa remplace Sacko
.
Le Racing risque d'avoir quantité de regrets. Il vient de se créer encore une énorme occasion, même s'il y a quelques instants, l'En Avant aurait pu doubler la mise, Blas étant à la retombée d'un centre de Deaux. Là, c'est Sacko qui reprend de l'extérieur du droit, au second poteau, un centre de Martin. Il n'est pas loin du tout de trouver la lucarne.
.
Très bon arrêt de Camara.
.
La tendance est plutôt bretonne mais le Racing joue le tout pour le tout. Si la tentative de Salibur a été repoussée par Kamara, du pied, au terme d'un rush local, Lienard a répliqué en reprenant sans contrôle un centre de Saadi à l'entrée de la surface. La tentative alsacienne est hors cadre.
.
But 2-0
.

La messe est dite puisque Guingamp vient de doubler la mise. Bénezet a été l'auteur du débordement décisif, côté gauche, et a parfaitement servi Briand, esseulé aux six mètres. Le capitaine breton ne rate pas la volée croisée qui trompe Kamara.
.
C'est fini 2-0
.
Si le racing ne méritait  pas de perdre c'était bien aujourd'hui
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Dim 27 Aoû - 17:17

Dans l'attente du résultat du Losc, qui débute dans une quinzaine de minutes son match à Angers, le Racing se retrouve à la 13e place. Cette deuxième défaite de la saison ouvre une trêve d'une quinzaine de jours. Dans deux semaines, les Strasbourgeois accueilleront les Amiénois à la Meinau, pour une rencontre qui doit correspondre à une relance.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Dim 27 Aoû - 18:10

Antoine Kombouaré (Guingamp) : «La victoire de l'expérience»


  L'entraîneur de Guingamp Antoine Kombouaré a apprécié la solidarité affichée par son équipe ce dimanche, lors de la victoire contre Strasbourg (2-0). Antoine Kombouaré (entraîneur de Guingamp, vainqueur de Strasbourg 2-0) : «Il a fallu patienter et souffrir pour décrocher cette victoire. Pour nous, c'est un très beau succès. On a eu le mérite d'être efficace dans les zones de vérité. Dans la difficulté, on ne s'est pas désuni, on a fait bloc. On a eu beaucoup de déchet technique sur le plan offensif parce, justement, on a fait de gros efforts pour défendre. C'est peut-être la victoire de l'expérience. Car l'important, c'était d'ouvrir le score.»
equipe
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Lun 28 Aoû - 5:26

Vraiment pas payé
Au terme d’un match qu’il a maîtrisé aux deux tiers, le Racing rentre bredouille de son déplacement dans les Côtes-d’Armor où l’En Avant Guingamp lui a donné une leçon de réalisme. S’il n’y a pas de quoi paniquer, la bande à Laurey a quelques raisons de nourrir des regrets.
Pendant deux semaines, il ne faudra pas ressasser ces quelques centimètres qui ont manqué, ni replonger dans les affres de souvenirs douloureux.

Le Racing n’a pas joué en vert, hier. Le Roudourou n’a pas remis au goût du jour les fameux poteaux carrés de Glasgow, ceux de 1976 qui avaient conduit l’AS Saint-Etienne à l’échec en finale de C1 face au Bayern Munich. Mais la vérité du quatrième match de la saison a aussi dépendu de détails dans les Côtes-d’Armor.

La réussite a fui Aholou, Terrier et Sacko dans leurs tentatives les plus brûlantes lorsqu’ils ont trouvé les montants. Et plutôt que d’avoir la banane, les Strasbourgeois, ce matin, doivent quand même (un peu) songer à ne pas se gaufrer dans deux semaines, quand il s’agira d’accueillir Amiens pour la reprise du championnat.
« Victime du charme du football »

Il n’y a pas, non plus, de quoi tirer la sonnette d’alarme. Pendant une heure, le Racing a fait jeu égal avec son hôte breton. Il lui a même inspiré régulièrement de grosses angoisses. « On s’est créé suffisamment d’occasions pour être devant, a ainsi noté avec légitimité Thierry Laurey. On avait même une forme de maîtrise. »

Cela n’a pas été une démonstration de tous les instants. Certains Strasbourgeois ne sont pas encore à leur pleine carburation, notamment dans le cœur du jeu. Plutôt rassurant sur ses bases arrière, le Racing a su créer le danger par quelques éclairs dans le camp d’en face. Pour tout dire, l’En Avant en a franchement bavé pendant une bonne partie du match et Antoine Kombouaré, l’entraîneur guingampais, ne l’a pas nié.

« Il a fallu souffrir, on a fait de gros efforts défensifs, ce qui nous a conduits à être fébriles sur le plan technique, a jugé le Kanak. Strasbourg nous a posé d’énormes problèmes. »

Au retour des vestiaires, Kader Mangane et ses copains ont pu espérer poser la main sur le match. « À un moment, on a été peut-être trop joueur, considère l’entraîneur du Racing. Mais c’est parce que l’on sentait que l’on était bien dans le jeu. Il va surtout falloir être plus pragmatique. »

Guingamp, lui, l’a bougrement été. En apnée pendant quinze minutes, au retour des vestiaires, Jimmy Briand et ses coéquipiers ont touché le jackpot sur leur première incursion dans le camp alsacien après la pause. « C’est rageant, parce que cela intervient sur une action anodine alors qu’on était prévenu, ce n’est pas la première de Diallo, a encore indiqué Thierry Laurey. On n’a pas de réussite et puis, au final, on se retrouve victime du charme du football. »
« On n’est pas dans l’inquiétude »

L’ouverture du score a sonné la fin du bal, en provoquant une panne générale. Le Racing s’est éteint comme un portable laissé trop longtemps loin de son chargeur. La dernière demi-heure n’a pas vraiment entretenu l’espoir de repousser la perspective d’une deuxième défaite après celle, inaugurale, à Lyon.

« C’est l’histoire d’un match, a regretté Thierry Laurey. Il faut être capable de profiter de tes temps forts et de résister pendant tes temps faibles. » De temps forts, il n’y en a plus eu, sauf une tentative de Sacko, juste avant les dix dernières minutes.

La chronique d’un échec annoncé s’est conclue sur le second but breton. Du coup, avec quatre points en quatre matches, le bilan comptable est moyen. « Il va falloir être régulier tout au long de la saison, a relevé l’entraîneur strasbourgeois, qui ne se satisfait évidemment pas de la moyenne du mois d’août. Aujourd’hui, c’est rageant mais des choses se mettent en place, on n’est pas dans l’inquiétude. » Le Racing a, en fait, deux semaines pour effacer sa désillusion, relever la tête après une défaite dont il n’a pas à rougir mais seulement à retenir les cruels enseignements. Un simple revers immérité n’ouvre que rarement le chapitre d’une malédiction.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Lun 28 Aoû - 5:29

Fracassés par les poteaux
Par Aholou, Terrier et Sacko, les Bleus ont touché du bois à trois reprises hier au Roudourou. Et le premier but guingampais les a laissés incrédules et – presque – sans réaction dans une fin de match frustrante.
Jusqu’à l’heure de jeu et l’ouverture du score, œuvre de Diallo, le Racing a cru en une issue heureuse en Bretagne. Mais son manque de réussite et un relâchement coupable l’ont finalement plombé.

❏ KAMARA (6). Sa première prise de balle très sûre au-dessus de plusieurs Guingampais sur un coup franc excentré de Salibur (8e ) a tout de suite rassuré sa défense. Ses deux parades devant Coco (12e et 17e ) ont confirmé que le portier alsacien était dans un bon jour, malgré une sortie un peu “olé olé” sur un nouveau coup franc de Salibur (31e ). Bingourou Kamara ne pouvait rien sur les buts guingampais, mais a encore sauvé la baraque une ou deux fois, comme sur ce duel gagné face à Salibur (84e ).
Martinez manque un but tout fait

❏ LALA (6)
. Tonique en phase offensive, concentré sur son rôle de latéral, l’ancien Lensois a accompli une première mi-temps de haute tenue, alors que Coco et Thuram se relayaient sur son flanc droit pour le mettre en difficulté. Son tacle décisif sur Salibur (58e ) était osé, mais maîtrisé. Sa couverture défensive a été efficace. Un peu cuit physiquement, il n’a pas eu les ressources pour stopper Benezet, passeur décisif sur le deuxième but.

❏ MANGANE (6). Le capitaine a un peu souffert face aux accélérations de Coco et Thuram, au point d’être averti dès la 29e après une charge sur ce dernier. Mais il a été impérial dans les airs, repoussant une quantité industrielle de ballons.

❏ SALMIER (5). Le défenseur s’est, comme souvent, attaché à rester sobre. Il a notamment enlevé de la tête un centre très dangereux de Salibur (26e ) et coupé un ballon en retrait de Deaux tout aussi menaçant (78e ). Mais son absence de prise de risques s’est aussi ressentie dans son apport offensif, quasiment inexistant.

❏ MARTINEZ (5). Il n’a pas passé un après-midi très confortable, surtout en première période, mais s’en est plutôt sorti avec les honneurs. Le latéral gauche aurait pu bonifier son match s’il avait attaqué plus franchement son ballon de la tête pour inscrire un but qui semblait tout fait (38e ).

❏ AHOLOU (6). Une bonne entrée en matière, plus de discrétion par la suite. Mais son volume de jeu et ses sorties de balle restent précieux. Il a été le premier Strasbourgeois à toucher du bois, sur un tir croisé du gauche à ras de terre dès la 5e. Relayé par LIENARD à la 72e .

❏ MARTIN (4). Le milieu, repositionné à la récupération depuis trois matches, a semblé moins en jambes qu’à Montpellier. Sa frappe cadrée détournée en corner par Kerbrat (55e ) et son centre parfait sur la reprise trop enlevée de Sacko (78e ) auraient toutefois pu faire basculer la rencontre.

❏ SACKO (5). L’ailier droit a traversé le match en ne l’influençant que trop rarement. Mais son éclair de génie de la 56e – un tir tendu sans contrôle de 40 m sur la transversale – méritait, pour la beauté du geste, un meilleur sort, comme sa volée de la 78e. Dommage ! Remplacé à la 81e par DA COSTA.

❏ CORGNET (4). Une belle ouverture pour Saadi, rattrapé à la 21e par Kerbrat, deux ou trois mouvements intéressants, mais au final, une performance assez neutre pour le meneur de jeu qui a parfois manqué de vitesse. Il a cédé sa place à GRIMM à la 59e .

❏ TERRIER (4). L’attaquant prêté par Lille a mis un quart d’heure à se mettre en évidence, sur un crochet côté gauche face à son vis-à-vis suivi d’un tir enroulé du droit pas assez appuyé. Averti à la 39e , il a souvent eu du mal à se situer, mais a donné en début de 2e période un aperçu de ses qualités, avec ce missile sur le poteau gauche (51e ). Il s’est ensuite éteint au fil des minutes.

❏ SAADI (5). L’avant-centre est toujours à la limite. Du hors-jeu s’entend. Et ses appels de renard sont extrêmement difficiles à juger pour les arbitres assistants et la défense adverse. Kerbrat l’a pourtant repris deux fois in extremis (16e , 21e ). L’international algérien a, sur certains coups, manqué d’un peu de promptitude, avant de disparaître après le repos.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Lun 28 Aoû - 5:32

Le fait du match Le vent a tourné
Servi par les circonstances contre Lille et à Montpellier, le Racing n’a pas été verni hier en Bretagne. Les Bleus considèrent qu’ils méritaient au moins un point.
Et pan, Aholou sur la base du poteau gauche à la cinquième minute ! Et re-pan, Terrier à mi-hauteur sur ce même montant gauche, mais de l’autre côté du terrain à la 51e ! Et re-re-pan, Sacko sur la transversale à la 56e ! Les poteaux du stade de Roudourou n’étaient pas carrés, contrairement à ceux de Glasgow un soir de finale de Coupe d’Europe des clubs champions perdue par l’AS Saint-Etienne en 1976.

Ce jour-là, les Verts avaient touché deux fois du bois. Et ça ne leur avait pas porté chance (défaite 0-1 face au Bayern Munich). Hier, le Racing a fait trembler trois fois les montants de Johnsson, avec encore moins de réussite.
« Ne pas tout ternir »


Contre Lille quinze jours plus tôt, l’expulsion du gardien nordiste Mike Maignan à 0-0 à la 63e avait favorisé ses desseins et facilité son succès (3-0). Puis l’autre samedi, le but valable refusé au Montpelliérain Giovanni Sio lui avait permis de ne pas rentrer bredouille de la Mosson (1-1).

Mais ce dimanche dans les Côtes-d’Armor, le vent breton lui a joué des tours. « On a fait le match qu’il fallait, mais on a manqué de réalisme et de chance, se désole le latéral gauche Pablo Martinez. Heureusement, on ne touchera pas les montants trois fois tous les week-ends. Il ne faut donc pas tout ternir. Dans l’ensemble, ce n’était pas mal. Mais quand on perd deux à zéro, on ne peut pas s’en satisfaire. »

Les Bleus ont ainsi quitté le Roudourou battus, mais pas abattus. Frustrés, mais pas dépités. Même le milieu guingampais Ludovic Blas leur témoigne de la compassion. « Strasbourg n’a pas eu beaucoup de chance. D’habitude, c’est nous qui en manquons. Je préfère ce soir être à notre place qu’à celle des Strasbourgeois. »
« On a vraiment manqué de réussite »

Les hommes de Thierry Laurey, eux, s’efforcent de faire contre mauvaise fortune bon cœur. Ils ruminent néanmoins leur frustration, leur mot le plus en vogue hier avant de monter dans le bus.

« Il y a beaucoup de frustration, oui, confirme le gardien Bingourou Kamara. Je ne sais pas si on peut appeler ça de la malchance, parce que je ne crois pas trop en la chance ou la malchance, mais c’est sûr qu’on a manqué de réussite. Ce qu’on a proposé était tout de même intéressant. Et malgré cette défaite, je ne me demande pas comment on va faire pour se maintenir. Je me dis au contraire que c’est encourageant et qu’il va juste falloir ajouter la réussite. »

Ce fameux « facteur réussite » évoqué par le défenseur axial d’En Avant Christophe Kerbrat, lucide et conscient « qu’il y a des jours comme ça où ça tourne dans notre sens ».

Pour le Racing, le vent a tourné dans le mauvais et le capitaine Kader Mangane en est secoué. « On a mis en place ce qu’il fallait pour faire un bon match et prendre des points. On a eu les occasions pour le faire. Malheureusement, nous avons frappé trois fois les montants. En plus, nous encaissons le premier but au moment où nous étions plutôt bien. On le sait : notre jeu consomme beaucoup d’énergie. Dans ces conditions, tu sais que si tu ne marques pas dans tes temps forts, ça peut devenir compliqué et t’exposer à ce qui nous est arrivé. »
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Lun 28 Aoû - 5:35

Thierry Laurey : « Quelquefois, ce n’est pas ton jour »
FATALISTES, MAIS PAS DÉFAITISTES, les Strasbourgeois ont déjà l’esprit tourné vers la réception d’Amiens le samedi 9 septembre (20h), avec un objectif : rebondir.

❏ Thierry Laurey, entraîneur de Strasbourg :
« Guingamp a peut-être eu de la réussite, mais n’a surtout pas pris de but. Quelquefois, ce n’est pas ton jour. Mais les garçons progressent. On va s’efforcer de trouver la meilleure formule. Il y a des pistes d’avenir. On a notamment montré qu’on était capable de se tourner vers l’avant. On avait gratté un point à Montpellier. On aurait aimé en gratter un ici. »

❏ Antoine Kombouaré, coach de Guingamp : « On décroche une très belle victoire face à une équipe encore sur la dynamique de sa montée et de son titre en Ligue 2. Est-ce le succès de l’expérience ? Peut-être. Les cinq ans en Ligue 1 font peut-être qu’on est un peu en réussite. L’important, c’était d’ouvrir le score. J’étais persuadé que celui qui y parviendrait gagnerait. »

❏ Pablo Martinez, latéral gauche du Racing : « Les Guingampais ont été très réalistes et il va nous falloir apprendre de ce type de match. Le premier but nous a coupé les jambes. Mais si à chaque fois qu’on prend un but, on s’écroule, ça va être compliqué d’exister dans ce championnat. La trêve internationale arrive au bon moment. On va recharger les batteries pour pouvoir repartir de l’avant contre Amiens. »

❏ Jean-Eudes Aholou,
milieu défensif strasbourgeois : « Nous avons manqué de réussite et d’efficacité devant le but. Nous sommes frustrés de rentrer chez nous sans point alors qu’on aurait pu en prendre trois, en tout cas au minimum un. Il faut continuer à bosser, être plus des tueurs. Mais il faut retenir le contenu. »
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  67120 le Mar 29 Aoû - 5:37

Pas tout à fait au point
S’il avait récolté à Guingamp le(s) point(s) qu’il méritait, le Racing aurait pu passer une trêve internationale sereine. Ce ne sera pas tout à fait le cas. Mais avec quatre unités au compteur après quatre journées, le promu s’en sort avec la moyenne.
Un seul point vous manque et l’analyse est bouleversée. Le calendrier aoûtien du Racing s’annonçait compliqué. Il l’a été. L’équipe de Thierry Laurey, elle aussi bouleversée durant l’intersaison, avec dix recrues, l’a conclu avec quatre points en autant de journées.

Pas vraiment un départ sur les chapeaux de roue pour le double promu champion de France (de National en 2016 et Ligue 2 en 2017), mais pas non plus un rythme d’escargot. Surtout après trois piégeux déplacements chez un cador (Lyon) et deux routiers de la Ligue 1 (Montpellier, Guingamp). Au matin de la journée inaugurale du 5 août, beaucoup auraient signé pour un tel bilan.
« On a tendance à s’écrouler facilement »

Depuis, les Bleus ont réussi leur seule sortie à la Meinau contre Lille (3-0). Mais balayés au Parc OL (4-0) et battus contre le cours du jeu au Roudourou avant-hier (2-0), ils n’ont sauvé qu’un point hors de leur cocon meinovien, à Montpellier où, après une première heure maîtrisée, ils ont bien failli tout perdre (1-1).

Leur deuxième échec dans les Côtes-d’Armor leur laisse un arrière-goût d’autant plus amer qu’il les a envoyés en trêve internationale avec une balance négative (1 victoire, 1 nul, 2 défaites et -3 à la différence de buts).

Le capitaine Kader Mangane le regrette : « Nous aurions aimé passer ces deux semaines avec cinq ou sept points au compteur. Quatre, ce n’est pas négatif, surtout après trois déplacements. Mais nous pouvons faire beaucoup mieux et nous essaierons de le faire en septembre. Nous avons quinze jours pour travailler et être plus réalistes à la maison qu’à Guingamp ».

La Meinau, les Racingmen la retrouveront le 9 septembre (20h) face à leur camarade de promotion, Amiens, qui, après ses trois revers initiaux, a enclenché la marche avant samedi contre Nice (3-0). « Après un début de championnat difficile, on va revenir à un rythme plus normal, avec l’alternance match à domicile, match à l’extérieur », souffle un Thierry Laurey pas mécontent d’en avoir fini du périlleux périple aoûtien de son équipe.

Dès demain, après deux jours de repos, Mangane et les siens se remettront au boulot. Avec deux priorités en tête : bonifier encore le jeu souvent séduisant pratiqué jusqu’ici, hormis lors de la gamelle lyonnaise, et combler les faiblesses que n’a pas manqué de relever Pablo Martinez.

Notamment cette vilaine propension à se désagréger, comme après l’égalisation montpelliéraine et l’ouverture du score guingampaise. « Lorsqu’on concède un but, on a tendance à s’écrouler facilement, appuie le latéral gauche. Il va falloir gommer ce type d’erreurs et ne pas se laisser abattre au premier but encaissé. »

Dimanche à Guingamp, les Strasbourgeois ont eux-mêmes esquissé leur leitmotiv jusqu’à la réception des partenaires de Régis Gurtner. « Dans le vestiaire, les discours ont tourné autour d’un thème : garder la tête haute, retourner au travail et bien récupérer durant la trêve pour aller chercher Amiens à domicile », confie le gardien Bingourou Kamara.

Malgré l’absence des sélectionnés (Nuno Da Costa, Idriss Saadi, Bingourou Kamara et Bakary Koné qui n’a signé que samedi), Thierry Laurey et ses hommes vont donc continuer à parfaire leur collectif, en intégrant le dernier arrivé, le latéral droit Dimitri Foulquier qui s’est entraîné dès hier avec la réserve.
« Apprendre à se connaître »

« Il ne faut pas oublier que le groupe a beaucoup changé, avec un gros recrutement, rappelle l’un des renforts, Pablo Martinez, titulaire au sein d’un onze de départ renouvelé à 70 ou 80%. Il faut que l’on apprenne à se connaître. On commence à trouver les automatismes. Le calendrier d’août était compliqué. Mais on a bien travaillé, malgré cet échec à Guingamp. Simplement, il faudra réagir contre Amiens à la Meinau. »

Face aux Picards, les Bas-Rhinois devront chasser un doute qu’ils ont su ne pas laisser s’installer en août.

La rencontre de la 7e journée de L1 Strasbourg – Nantes a été décalée au dimanche 24 septembre à 17h et sera retransmise sur BeIn Sports 1.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée:Guingamp - Strasbourg

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum