Martin Terrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Martin Terrier

Message  67120 le Mer 16 Aoû - 5:44

Martin Terrier (Lille), direction Strasbourg

 Marcelo Bielsa voulait le voir à l'oeuvre avant de trancher : si Martin Terrier, international des moins de 20 ans, va bien prolonger à Lille, il va être prêté au RCS.
Pays  :      France
Âge  :      20 ans
Date de naissance  :      04 mars 1997
Lieu de naissance  :      Armentières (59)
Taille  :      1m84
Poids  :      73 kg
Poste  :      Milieu
Numero  :      28
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3194
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Terrier

Message  67120 le Ven 18 Aoû - 13:55

Martin Terrier (Lille) prêté à Strasbourg (off.)
 
Comme annoncé, Martin Terrier rejoint Strasbourg. Le milieu international des moins de 20 ans a été prêté vendredi par Lille au Racing. Le natif d'Armentières a inscrit un but en onze matches de Ligue 1 sous le maillot du LOSC la saison dernière
Le nouveau joueur du Racing portera le numéro 20.
equipe
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3194
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Terrier

Message  67120 le Sam 19 Aoû - 5:37

« Apprendre et aider l’équipe »
Le jeune attaquant prêté par Lille est arrivé en Alsace. Il a participé hier à son premier entraînement avec le groupe strasbourgeois.
« Je suis très heureux  d’être là », lance Martin Terrier, le sourire aux lèvres. Le jeune attaquant lillois, dont l’arrivée était annoncée depuis quelques jours (lire nos éditions précédentes) , est arrivé en Alsace jeudi soir.
Hier, il a paraphé le contrat finalisant son prêt pour une année, avant de participer à son premier entraînement dans l’après-midi.
Mais pour le voir en action sous le maillot bleu, il faudra encore patienter un peu, car Martin Terrier n’est pas qualifié pour jouer ce soir dans l’Hérault.

« Un bon feeling »

« On discute depuis longtemps avec le Racing, mais j’attendais que ça se décante côté lillois (il devait prolonger son contrat avant avec le LOSC, ndlr) , soulignait hier le jeune international tricolore. J’avais plusieurs possibilités, mais j’ai tout de suite privilégié Strasbourg. »
Martin Terrier avoue que son choix a été rapide parce qu’il a eu « un bon feeling » avec le coach et le président Marc Keller. « J’avais envie de faire partie du projet, souligne-t-il encore. J’aime bien l’ambiance familiale. Ici, c’est un club à taille humaine. »
Un coup de fil à Baptiste Guillaume, prêté par Lille au Racing la saison passée, n’est pas étranger à sa venue. Pas plus que son amitié avec Jean-Eudes Aholou, avec lequel il a joué avec la réserve lilloise.
« Baptiste Guillaume m’a dit des choses très positives sur le club », expose d’ailleurs Martin Terrier.
Pour le jeune joueur, qui a inscrit son premier but en L1 la saison passée, ce prêt en Alsace est bien entendu une opportunité pour gagner du temps de jeu, Marcelo Bielsa ne comptant pas sur l’international U20 pour l’exercice en cours.
« L’idée, c’est d’accumuler les matches… Je suis là pour apprendre, mais mon but est aussi d’aider l’équipe à se maintenir », précise-t-il encore.
Le jeune joueur, dont les deux grands frères sont eux aussi footballeurs, n’est pas non plus insensible à l’engouement autour du club alsacien.
« Avoir un tel public, ça aide et ici, on sent tout de suite qu’il y a une ferveur particulière », estime encore l’ailier.
L’attaquant est en tout cas un pur produit du Nord. Natif d’Armentières, Martin Terrier a débuté le foot au club de Bailleul, avant de continuer sa pré-formation, puis sa formation au LOSC.

« Une large panoplie »

Thierry Laurey, le coach alsacien, apprécie les joueurs polyvalents et se disait satisfait de l’arrivée de la jeune recrue au sein du groupe alsacien.
Le profil de ce joueur a tout pour lui plaire. « Martin a une panoplie assez large, des qualités techniques au-dessus de la moyenne, une adresse intéressante et une belle vitesse… », détaillait l’entraîneur des Ciel et Blanc.
« Je joue plus souvent sur le côté gauche, mais peu importe dans quel système et à quel poste je joue, je m’adapte », souligne de son côté l’intéressé.
« C’est un garçon avide de jouer, qui arrive avec beaucoup d’envie et j’espère que son venue sera du “gagnant-gagnant” comme la saison passée avec Baptiste Guillaume », avance encore Thierry Laurey.
Sûr que si Martin Terrier peut laisser une aussi belle impression que son prédécesseur désormais au SCO d’Angers, personne n’y trouvera à redire.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3194
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Terrier

Message  67120 le Sam 2 Sep - 21:38

Martin Terrier appelé chez les Espoirs
Ce samedi 2 septembre, le sélectionneur de l’Équipe de France Espoirs Sylvain Ripoll a convoqué Martin Terrier.
Cette sélection pallie la mise à l’écart de Jean-Kévin Augustin du groupe tricolore. L’attaquant strasbourgeois va donc retrouver son coéquipier Bingourou Kamara pour préparer la rencontre face au Kazakhstan qui se déroulera le 5 septembre prochain au Mans dans le cadre des éliminatoires de l’Euro Espoirs 2019.
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3194
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Terrier

Message  67120 le Dim 3 Sep - 5:54

LOSC : Bielsa, le Racing Club de Strasbourg, Martin Terrier fait le point
Alors qu’il vient de s’engager avec le RC Strasbourg sous la forme d’un prêt après avoir prolongé jusqu’en 2019 avec le LOSC, Martin Terrier revient pour Foot Mercato sur les dernières semaines qu’il a vécu.

Alors qu’il évolue désormais sous les couleurs strasbourgeoises, Martin Terrier a accepté de revenir sur l’actualité du LOSC, sur Marcelo Bielsa mais aussi sur sa nouvelle aventure alsacienne. Et tout cela dans une interview accordée à Foot Mercato.
Une priorité de prolonger l’aventure lilloise
« C’était une priorité pour moi de prolonger avec mon club formateur, mon club de coeur. C’était important de prolonger avec Lille avant que je parte en prêt à Strasbourg ».

« Je n’avais jamais connu ça, c’est unique pour moi »


Au sujet de Marcelo Bielsa, le jeune attaquant s’est montré très élogieux. D’autant que selon lui le technicien argentin n’est pas étranger à sa prolongation au LOSC : « Oui je pense qu’il a eu son mot à dire, il a donné son avis. Il a forcément dû discuter avec les dirigeants sur le sujet, donner son feu vert pour que je poursuive l’aventure à Lille. C’est un entraîneur qui possède des méthodes de travail incroyables. Je n’avais jamais connu ça, c’est unique pour moi. Je suis un jeune joueur donc je n’ai pas connu beaucoup de staffs techniques, mais on travaille beaucoup la tactique avec Bielsa. »
En revanche, lorsqu’il s’agit de juger le nouveau projet mis en place par Gérard Lopez, Martin Terrier ne semble pas le premier concerné. « Pour l’instant, je n’ai pas vraiment d’avis sur la question, c’est assez récent et je suis parti rapidement finalement. Comme je suis encore un jeune joueur, je ne me trouve pas en première ligne du projet si on peut dire. Les résultats permettront aussi de juger la fiabilité du projet. »
Des motivations bien claires avant de rejoindre le Racing Club de Strasbourg…


« La saison dernière, c’était ma première année chez les professionnels. Je voulais une deuxième saison qui me permette d’aspirer à une certaine continuité. Je privilégiais le temps de jeu. Ce que je n’étais pas sûr d’obtenir au LOSC. Strasbourg s’est manifesté dès le début du mercato, le projet m’a plu, j’ai eu un bon feeling avec les dirigeants. Cela s’est donc fait naturellement cet été. »
… Et une ambition élevée

« Je veux aider un maximum l’équipe, surtout quand on est attaquant la priorité c’est d’être décisif. J’espère marquer beaucoup de buts et offrir de nombreuses passes décisives. » Voila un beau programme pour ce jeune joueur de 20 ans. L’année dernière avec Lille j’ai démarré ma carrière professionnelle en jouant le maintien. C’est une situation que je connais. Forcément, quand on est un club promu comme Strasbourg, on veut d’abord se pérenniser en Ligue 1, c’est l’objectif prioritaire. Cela va m’endurcir pour la suite de ma carrière.
BUTFOOTBALLCLUB.FR
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3194
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Terrier

Message  67120 le Mer 6 Sep - 5:51

Pour sa première sélection, Terrier s’offre un triplé et soulage les Bleuets
 Entré en jeu peu avant l’heure de jeu face au Kazakhstan, l’attaquant strasbourgeois a frappé trois fois pour permettre aux Bleuets de démarrer idéalement leur campagne de qualification pour l’Euro 2019.

L'équipe de France Espoirs, menée alors qu'elle jouait en supériorité numérique depuis la 3e minute, a fini par dominer le Kazakhstan (4-1) pour son premier match du groupe 9 des qualifications pour l'Euro 2019, mardi au Mans.

Les Bleuets peuvent remercier Lucas Hernandez, auteur de deux passes décisives pour renverser le score et surtout l'attaquant de Strasbourg, prêté par Lille cette saison, Martin Terrier, auteur d'un triplé après son entrée en jeu avant l'heure de jeu.

Tout paraissait réuni pour une partie de plaisir avec, dès le 3e minute, un penalty et l'expulsion du stoppeur Bekzat Shadmanov pour une main sur sa ligne de but.

Malheureusement, Amine Harit voyait sa frappe vers la droite du gardien bien repoussée par Dmitri Kolbuntsov, un raté annonciateur de bien d'autres pendant les 90 minutes.

De peu à côté ou au-dessus, ou repoussées par les poings de Kolbuntsov, Olivier Ntcham (18e, 60e) Harit (26e, 52e), Adama Diakhaby (33e), Jonathan Bamba (52e), Lys Mousset (61e) ont laissé craindre un scénario à la France-Luxembourg (0-0).
Les Bleuets ont joué à se faire peur

Les hommes de Sylvain Ripoll ont même failli faire pire quand, profitant d'une négligence de la charnière Mouctar Diakhaby et Abdou Diallo, le capitaine Didar Zalmukhan allait piquer la balle au-dessus de Bingourou Kamara (0-1, 54e) pour le premier tir kazakh du match.

Mais les jaunes, pris par les crampes, baissaient nettement le pied physiquement en fin de match et les Bleuets ont sauvé l'essentiel. Lucas Hernandez servait d'abord Terrier en retrait, dont la frappe trouvait le poteau gauche rentrant des cages adverses (1-1, 74e), puis il trouvait Bamba seul à six mètres d'un centre tendu (2-1, 74e) pour renverser le score en trois minutes.

Terrier avec un triplé en fin de match, donnait une ampleur plus conforme à la physionomie du match au succès de Bleuets et d'autant plus appréciable que la différence de but peut jouer un rôle.

Ripoll qui avait répété que chez les Espoirs, le talent seul ne donnait pas de marge même face aux petites nations, aura sans doute été entendu par ses joueurs qui se retrouveront en octobre pour la réception du Monténégro et un déplacement au Luxembourg.
Le Figaro
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3194
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Terrier

Message  67120 le Sam 9 Sep - 6:23

Terrier en trois dimensions
Auteur d’un triplé mardi avec l’équipe de France espoirs, l’attaquant prêté par Lille, Martin Terrier, espère vite débloquer son compteur avec Strasbourg.
Il a 20 ans , mais ce n’est pas pour cette raison que Martin Terrier a été bizuté à trois reprises ces dernières semaines. La première lors de ses débuts en équipe de France U20 durant la Coupe du monde en Corée du Sud fin mai-début juin, la deuxième lorsqu’il a rejoint le Racing le 18 août, prêté par Lille et la troisième, le week-end passé quand le sélectionneur de l’équipe de France espoirs Sylvain Ripoll l’a appelé à la place de Jean-Kévin Augustin, évincé pour des raisons disciplinaires après le nul face au Chili (1-1).

Par trois fois, le néo-Racingman a donc “cassé la voix” devant ses partenaires. « J’ai chanté la même chanson de rap. Je suis prêt pour m’inscrire à ‘’The Voice” ! », glisse-t-il avec autodérision.

À défaut d’avoir déjà un talent de chanteur reconnu, Martin Terrier a prouvé mardi au Mans, lors du premier match éliminatoire des Bleuets pour l’Euro 2019 face au Kazakhstan, qu’il savait faire valser une défense. Entré à la 57e’ , il a inscrit un triplé en 16 minutes (71e ’, 83e’ et 87e ’) et largement contribué à leur net succès (4-1).

« Et dire qu’à l’origine, je n’étais pas prévu dans le groupe, réalise-t-il avec peine. Je suis arrivé au rassemblement sans pression. Je l’ai pris comme une récompense. Le groupe m’a bien intégré. Je connaissais Benjamin Pavard qui était avec moi à Lille, Lucas Tousart qui a été formé à Valenciennes et contre qui j’ai souvent joué en jeunes, et, bien sûr, “Bingouss” (Bingourou Kamara). »

Mardi, « tout est allé très vite » pour lui. « Un triplé en un quart d’heure, mon premier au haut niveau et, surtout, pour ma première sélection en espoirs, c’est juste incroyable. Ces buts ont soulagé l’équipe qui était menée. Sur le moment, je ne me suis pas vraiment rendu compte de ce qui se passait. »

Il l’a mesuré ensuite au fil des nombreuses sollicitations médiatiques. Mais le jeune buteur est vite redescendu de son nuage. « À mon âge, il est essentiel de se remettre tout de suite en question, surtout qu’un match à fort enjeu avec le Racing arrive. J’espère profiter de la confiance acquise en sélection. »
« Un match à six points »

Il y a deux semaines, il avait touché le poteau à Guingamp où il a mis un peu de temps à se situer sur le terrain. « À Lille, j’ai connu un début de saison compliqué et je n’ai pas trop joué. Quand on arrive dans un nouveau club, il n’est jamais évident de trouver les automatismes. Heureusement, avec le soutien de l’équipe, les sensations sont revenues. »

Son triplé avec les Bleuets en atteste. Aujourd’hui, c’est au service exclusif du Racing que Martin Terrier souhaite se mettre. « La réception d’Amiens est un match à six points contre un concurrent direct. Gagner n’est pas une obligation, mais c’est déjà très important. »

La finale de l’été foot des quartiers aura lieu en lever de rideau (18h15).
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3194
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Terrier

Message  67120 le Dim 24 Sep - 5:40

questions à… - Martin Terrier « L’occasion idéale pour se relancer »
Martin Terrier, prêté par Lille pour la saison, espère décrocher un bon résultat face à Nantes, pour mettre fin à une série de trois défaites consécutives.
– Comment abordez-vous cette rencontre face à Nantes ?


– On se dit tous qu’il faut prendre les trois points après trois défaites consécutives.

– À quel genre de match vous attendez-vous face aux hommes de Claudio Ranieri ?


– Nantes ne marque pas beaucoup, mais ils gagnent souvent. 1-0, ça suffit (sourire) , ça fait trois points. Sinon, c’est une équipe solide, très solide même en défense, et bonne en contre. Il faudra mettre un maximum de mouvements pour essayer de les déstabiliser.
« Une question de temps »

– L’attaque strasbourgeoise est en souffrance. Cela vous inquiète-t-il ?


– On a du mal offensivement. On essaie de travailler le plus possible à l’entraînement pour retrouver de l’efficacité devant le but. Il faut qu’on s’adapte, qu’on apprenne à se trouver et à trouver nos marques sur le terrain.

Il y a eu beaucoup de changements au sein de l’effectif. Ça va venir, je ne suis pas inquiet, c’est une question de temps, tout simplement.

– Quel regard portez-vous sur votre début de saison au Racing ?


– Je pense que je peux faire mieux, je dois être décisif et aider l’équipe au maximum. Mais, comme d’un point de vue collectif, je n’ai pas d’inquiétudes. Je sais que le premier but va venir. Et quand j’aurai ouvert mon compteur, ça va enchaîner.

– Vous êtes un attaquant polyvalent. Avez-vous un poste préféré ?


– Je suis à l’aise sur tous les fronts de l’attaque, je n’ai pas de poste en particulier. Je préfère jouer au soutien de l’attaquant, mais je m’adapte au système de jeu du coach.

– Vu la période compliquée vécue par le Racing, regrettez-vous d’être venu à Strasbourg ?


– Pas du tout. C’est un bon club, je m’entends bien avec tout le monde… Je suis très content d’être ici : les supporteurs sont magnifiques et ça donne envie de se surpasser.

Demain, c’est l’occasion idéale de se relancer. Et si on fait un bon résultat (cet après-midi), on pourra continuer sur la même dynamique à Dijon.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3194
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Terrier

Message  67120 le Jeu 12 Oct - 5:52

Terrier dans le tempo
Martin Terrier, jeune attaquant prêté au Racing par Lille, a bien aidé son équipe à décrocher le point du match nul à Dijon, en égalisant en toute fin de match. Et il espère bien continuer sur sa lancée.
Le sourire aux lèvres, une pomme dans la main et des claquettes aux pieds, Martin Terrier, le jeune attaquant strasbourgeois, se livre volontiers au jeu des questions/réponses.

Avec beaucoup de patience, de disponibilité et de gentillesse. Question d’éducation – « Mes parents m’ont élevé avec des valeurs d’humilité et de travail », rappelle-t-il – et de caractère aussi, puisqu’il avoue être « un mec tout simple ».
« Il va falloir gommer toutes les erreurs défensives »


Pourtant, l’attaquant de 20 ans a été beaucoup sollicité par les médias dernièrement et a même fini en “Une” du journal L’Équipe. La “faute”, en grande partie, à son incroyable automne avec l’équipe de France espoirs.

Alors qu’il n’était pas même pas sélectionné par Sylvain Ripoll, le natif d’Armentières a profité du forfait de Jean-Kevin Augustin pour “gratter” une place dans le groupe France. Avec succès, puisque le Strasbourgeois a inscrit six buts en trois rencontres avec les Bleuets.

« Six buts en trois sélections, c’est pas mal, reconnaît l’intéressé. Surtout que je n’ai joué que 149 minutes. Mais je ne m’emballe pas, je ne m’enflamme pas. Ce n’est pas mon style. »

Avant la trêve internationale, le jeune attaquant avait déjà fait parler de lui. Il avait en effet eu le petit coup de rein nécessaire, à Dijon, pour permettre au Racing d’arracher un point en égalisant en fin de match (1-1).

« Mon but est un peu chanceux, mais cette égalisation montre qu’on a du caractère. Avec Jérémy (Blayac) , quand on est entré en jeu, on a essayé de mettre du mouvement, de tenter d’amener de la fraîcheur », souligne Martin Terrier.

Mais si le Nordiste est heureux de cette première réalisation sous les couleurs bleues, c’est surtout parce que « c’est un but important ». « On ne pouvait pas repartir sans rien de Dijon, surtout après quatre défaites consécutives », assène-t-il.

Mais Martin Terrier est conscient que le Racing va devoir faire mieux, beaucoup mieux, pour espérer rivaliser avec un Olympique de Marseille en pleine bourre, qui reste sur quatre victoires d’affilée en Ligue 1 et qui pointe à la 3e place du classement général.

« Il va falloir gommer toutes les erreurs défensives. Car contre ces équipes-là, sinon, ça ne passe pas, expose le joueur. Et il ne faudra pas avoir peur de l’adversaire. Au contraire, il faut jouer libéré, se lâcher. À l’entraînement, on fait très bien les choses et je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas en match. »

« Et j’espère que la roue va tourner », ajoute-t-il immédiatement, en repensant à la défaite à Guingamp où le Racing a touché… trois fois la barre transversale avant de s’incliner (2-0).

Même s’il n’est “que” prêté au Racing, l’attaquant se sent très impliqué dans la mission maintien des Alsaciens. Et il veut croire en des jours meilleurs, notamment quand on évoque une attaque strasbourgeoise en souffrance.

« Il y a eu beaucoup de changements devant. Il faut que tout le monde donne un peu plus, monte son curseur, tout en restant solidaire. Je comprends l’attente des gens, leur impatience, mais je reste optimiste : ça va venir, il faut juste un déclic. Et pourquoi pas en réalisant une belle performance face à Marseille ? »

Pourquoi pas, en effet ? Mais pour cela le onze alsacien va devoir faire preuve de « détermination » et d’une intense « concentration », comme le rappelle aussi Martin Terrier.

Quant à son statut personnel, mi-titulaire (à deux reprises), mi-joker (il est entré trois fois en cours de match), il ne s’en offusque pas. « Je suis quelqu’un de patient, même si je suis venu en Alsace pour avoir du temps de jeu », lance-t-il, conscient que son statut évoluera selon ses performances sur le terrain.
« Je me suis assez vite intégré »

Mais quelle que soit sa situation personnelle ou celle du club alsacien, il ne « regrette pas du tout » son choix de venir en Alsace. « C’était la première fois que je quittais le “cocon” lillois et ça m’a fait mûrir, grandir. Et je me suis assez vite intégré dans le groupe », ajoute-t-il avec un large sourire.

Rien d’étonnant, vu son talent balle au pied et son caractère tout aussi paisible que déterminé. Finalement, le “buzz” autour de Martin Terrier ne fait peut-être que commencer…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3194
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Terrier

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum