Ligue 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ligue 1

Message  67120 le Lun 31 Juil - 5:12

Ligue 1 : le Racing retrouve l’élite après neuf ans d’absence Au pied de la montagne


Neuf ans après sa dernière apparition, au terme d’un long tunnel qui l’a vu plonger jusqu’au cinquième échelon national, le Racing aborde sa saison parmi l’élite sur la pointe des pieds, mais avec la ferme et cruciale envie de s’y installer. Cela passera par une lutte de tous les instants.
L’élite, c’est un peu politique. Entre la guerre des étoiles organisée autour de l’axe Paris-Lyon-Marseille avec Monaco comme satellite, la course des outsiders au budget replet – Bordeaux, Saint-Etienne, Rennes et Lille – et la bataille des petits qui cherchent avant tout à recroiser au plus vite les vaisseaux amiraux dont ils admirent la richesse et l’effectif, la Ligue 1 est aussi un championnat à deux vitesses. Il y a ceux qui regardent avec confiance vers le haut et les autres avec le regard dans le rétroviseur un peu craintif.
Au final, sur la ligne de départ, l’objectif de tout ce petit monde est grosso modo le même. Comme un élu a (presque) toujours l’objectif de remporter l’élection d’après, les plus hauts dans la hiérarchie ont d’abord l’obsession de rétamer toute envie de révolution. Il y en aura deux, voire trois, qui ne répondront pas à cette ambition, c’est garanti.

Les bleus d’Alsace ont et auront une obsession : le maintien

Bastia, désormais menacé de disparition, Nancy, un ambitieux de la Ligue 2, et Lorient, surprenant piégé dans le tapis d’un barrage, ont cédé la place à Strasbourg, Amiens et Troyes cet été au sein du G20 français. En Alsace, en Picardie et dans l’Aube, des terres privées d’élite la saison passée, on ne se prépare pas une saison de tout repos, mais on nourrit l’espoir de s’installer durablement à la table des gros bras, en premier lieu parce que la soupe est bonne et le niveau de jeu alléchant.
Dans ce cadre, en dépit de son douteux nom de baptême, un marchand de meubles bon marché, le championnat de L1 ne risque pas d’être d’un confort de canapé pour un club renaissant, pas loin de disparaître, mais qui ne se fait aucune illusion, le Racing fort de ses deux montées en deux ans et d’un soutien populaire ahurissant. Les puissants risquent de ne laisser que des miettes et Thierry Laurey n’a pas tourné autour du pot à l’heure de la reprise : « Si on finit 17e , je paye le champagne ».
Quelques semaines auparavant, il avait jeté un œil sur le socle du trophée de champion de Ligue 2. La liste des prédécesseurs a des allures de cimetières des éléphants que le Racing n’entend surtout pas rejoindre. Sur les dix derniers lauréats du trophée, six sont immédiatement retournés à l’étage inférieur, trois, l’année qui a suivi. Autant dire que Monaco, champion de L2 en 2013, a des allures d’exception, un peu à l’image de son portefeuille.
Néanmoins, le titre glané au mois de mai dernier a fait chaud au cœur de son entraîneur. Malgré des dizaines d’années de présence dans le foot pro, Thierry Laurey n’avait rien gagné. Sa prochaine bataille ne laissera pas de trace dans le palmarès. Car tous les hommes bleus d’Alsace ont une obsession cet été et l’auront encore à l’automne, à l’hiver et probablement au printemps prochain, le maintien.

Le président Marc Keller a joué les archanges Gabriel tandis que le club strasbourgeois avait un avant-goût de l’enfer

Par ici, on ne sait que trop bien combien une chute peut parfois ne jamais s’arrêter. Comme un match dépend souvent de détails, la solidité d’un club s’appuie sur pas grand-chose et d’abord quelques hommes. Le président Marc Keller a joué les archanges Gabriel en montrant la voie tandis que le club strasbourgeois avait un avant-goût de l’enfer en retournant dans le monde amateur.
En souquant ferme, en se réorganisant de fond en comble, en s’appuyant sur son incroyable environnement qui a prié et s’est décarcassé pour qu’il ne meurt pas, le Racing s’est extirpé des profondeurs. Il a laissé derrière lui sa saison passée juste au-dessus du championnat régional, trois ans en National, l’incarnation parfaite de la compétition bâtarde, nécessitant tant de dépenses pour si peu de revenus. Et puis, comme un miracle pour un malheureux qui avait tellement souffert, le club strasbourgeois n’a vraiment pas fait de vieux os en L2. Il a désormais l’obsession de durer à l’échelon du dessus.
La logique budgétaire lui imposera une lutte hebdomadaire pour accumuler le total nécessaire pour en laisser trois derrière. Il ne faut pas rêver. Si Angers ou Guingamp ont pu apparaître dans la première partie de tableau en fin de saison récemment, c’est que d’autres n’ont (vraiment) pas été à la hauteur de leurs ambitions et de leurs moyens. Pour le Racing, il s’agira d’avancer de telle sorte que son parcours en pousse quelques-uns dans l’ascenseur. Il y a des proies dans le viseur, six sans doute – Caen, Amiens, Troyes, Metz, Toulouse, Dijon –, huit, peut-être, en y incluant Montpellier, Guingamp ou un costaud supposé en perdition.
Il paraît important d’y parvenir. C’est seulement après s’être installés une année, une deuxième, un peu plus dans l’élite, que Strasbourg et l’Alsace pourront se considérer à nouveau comme terres de foot de haut niveau.
Pour revenir au terrain politique, s’il doit y avoir des révolutions dans l’Hexagone du ballon rond, elles se concrétisent, souvent, sur le long terme. Une preuve ? Lors de l’ultime saison en Ligue 1 du Racing, à une époque où « Bienvenue chez les Ch’tis » cartonnait au box-office et Pascal Sevran venait de casser sa pipe – mais si, souvenez-vous, « La chance aux chansons » –, le PSG finissait... 16e et Nancy 4e.

Le dernier des 3367 jours de désert sans Ligue 1 n’est pas loin

Le Mans constituait l’une des forces émergentes admirées de l’élite. D’un autre côté, c’était il y a neuf ans, le club strasbourgeois s’éclipsait sur une défaite à Marseille (4-3), la 11e de rang dans une fin de championnat catastrophique, et personne n’imaginait que le retour prendrait tant de temps.
Le dernier des 3367 jours de désert sans Ligue 1 n’est pas loin. Et ce n’est pas une illusion liée aux chaleurs estivales. Même si ça s’annonce coton, samedi, les Strasbourgeois sont à Lyon. Et il semble interdit de bouder son plaisir.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2939
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue 1

Message  67120 le Lun 31 Juil - 16:24

L1 Quel sort pour le néo-promu Amiens ?
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2939
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue 1

Message  67120 le Ven 4 Aoû - 20:09

Le classement des budgets de Ligue 1 2017-2018 : le PSG, c'est vingt-deux fois Amiens 
Le PSG champion, Lyon en C1, Monaco en barrages, Guingamp, Troyes et Amiens relégués ? C'est ce qui arriverait si le classement de la Ligue 1 2017-2018 respectait la hiérarchie des budgets. Mais heureusement, rien ne se passera comme prévu.
Quand on regarde le classement des budgets (l'ensemble des recettes et dépenses prévues pour la saison) des clubs de Ligue 1, on retrouve quasiment celui des agglomérations françaises. Si l'on fait abstraction de Monaco, qui reste un cas à part, Paris, Lyon et Marseille respecte le podium des bassins de population français. Toulouse (quatrième aire urbaine) est légèrement en retrait, mais Bordeaux (5e), Lille (6e), Rennes (10e) et Nice (7e) suivent à peu près cette hiérarchie.
Pour en revenir au purement sportif, on retrouve sans surprise les promus en bas de classement, même si Strasbourg a un budget plus important que Guingamp et Angers, qui restent pourtant tous les deux sur un solide maintien (10e et 12e l'an passé). Le Racing, Troyes et Amiens connaissent donc les exemples à suivre.

Classement des budgets de L1 2017-2018

1. PSG 540 M€
2. OL 240 M€
3. Monaco 170 M€
4. OM 120 M€ (estimation)
5. Lille 90 M€
6. Saint-Étienne 68 M€
7. Bordeaux 65 M€
8. Rennes 50 M€
9. Nantes 45 M€
.... Nice 45 M€
11. Montpellier 43,5 M€
12. Toulouse 34 M€
13. Metz 33 M€
14. Caen 32 M€
..... Dijon 32 M€
16. Strasbourg 30 M€
17. Angers 28 M€
18. Guingamp 26 M€
...... Troyes 26 M€
20. Amiens 25 M€
equipe
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2939
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue 1

Message  67120 le Sam 5 Aoû - 11:50

FOOTBALL - LIGUE 1 Qui sera la révélation de la saison 2017-2018 ?
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2939
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue 1

Message  67120 le Lun 7 Aoû - 5:55

1er match saison  2017/2018
Vendredi 04 août 2017
 Monaco   3 - 2   Toulouse    
Samedi le 5/08/2017
 Paris SG
42' Ouverture du score pour le PSG signé Edinson Cavani.
81' Javier Pastore fait le break
2 - 0 Amiens
69' Premier carton jaune du match pour Fofana
 
Lyon
23' Premier but de Mariano Diaz sous le maillot de l'OL
59' Nabil Fékir fait le break sur penalty
61' Doublé de Mariano Diaz
90' Doublé de Fekir
4 - 0 Strasbourg
Metz
15' Nolan Roux
1 - 3 Guingamp
39' Egalisation de Jimmy Briand sur penalty
71' Blas
85' Moustapha Diallo fait le break
Montpellier
58' Camara
1 - 0 Caen
Saint-Etienne
3' Jonathan Bamba
1 - 0 Nice
Troyes
46' Samuel Grandsir
1 - 1 Rennes
69' Jordan Tell
Dimanche le 6/08/2017
 Angers
11' Fulgini
88' Guillaume
2 - 2 Bordeaux
27' Sankhare
52' Alexandre Mendy
 Marseille
51' Njie
54' Thauvin
74' Njie
3 - 0 Dijon
.
1er journée 2017/2018
Lyon31100404
Marseille31100303
Lille31100303
Guingamp31100312
PSG31100202
Monaco31100321
Saint-Étienne31100101
Montpellier31100101
Bordeaux11010220
Angers11010220
Rennes11010110
Troyes11010110
Toulouse0100123-1
Nice0100101-1
Caen0100101-1
Metz0100113-2
Amiens SC0100102-2
Nantes0100103-3
Dijon0100103-3
Strasbourg0100104-4
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2939
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue 1

Message  67120 le Lun 7 Aoû - 15:57

Edito | Le retour en Ligue 1 du Racing ne laisse pas indifférents ses anciens joueurs
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2939
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue 1

Message  67120 le Dim 13 Aoû - 17:15

2eme journée
11/08/2017
Nice
63' Plea sp
1 - 2 Troyes
54' Niane d'un joli lob
85' Khaoui
Rennes
87' Bourigeaud
1 - 2 Lyon
57' Depay
75' Mariano
.
Samedi le 12/08/2017
17:002eme mi-tempsNantes
11' Rongier
20' Bammou
26' Kacaniklic.
0 - 1 Marseille
79' BUT de Thauvin refusé pour hors-jeu
87' Ocampos
.
Dimanche le 13/08/2017
 Strasbourg
74' Martin
84' Liénard sp
88' Grimm
3 - 0 Lille
63' Maigan
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2939
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue 1

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum