33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Message  67120 le Dim 9 Avr - 18:58

Racing – AC Ajaccio le 17 avril
Le match de la 33e journée de Domino’s Ligue 2, entre le Racing et l’AC Ajaccio se jouera le lundi 17 avril à 20h45 à la Meinau.
La rencontre a été décalée pour cause de retransmission en direct sur Canal+ Sport.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Message  67120 le Lun 17 Avr - 5:04

Pour que ça dure
La place de dauphin dans le viseur, le Racing cherchera à entretenir des tendances favorables, ce soir, face à l’AC Ajaccio, à la Meinau, devant un public toujours plus conquis.
Alors qu’une semaine un peu nauséeuse s’est achevée sur la planète ballon rond, de Dortmund à Bastia en passant par Lyon, le Racing est invité à entretenir une folie bien plus digeste, dès aujourd’hui.
Pourtant, le club strasbourgeois a pu être menacé de rejoindre ceux qui marchent un peu sur la tête. Il y a cinq ans, des Bleus s’étaient complètement fourvoyés en refusant de descendre d’un bus.
Par ici, d’autres Bleus s’efforcent de gérer en douceur le cas d’un des leurs qui refuse désormais de monter dedans.
Le Racing doit faire sans Ernest Seka, son habituel capitaine depuis une dizaine de jours, mais il n’envisage pas le 33e épisode de ses aventures en Ligue 2 avec les jambes flageolantes.
Il se sait soutenu par un public attendu nombreux et vibrant de toutes ses dents, et il a l’occasion de faire un grand bond en avant, de prolonger un rêve éveillé et de conforter une réalité d’un bleu merveilleux.

L’ACA déboule en Alsace la joue rougie par une humiliation

Oukidja, Saad et les autres accueillent ce soir l’AC Ajaccio, à qui il manque deux à trois points pour être sûr de rempiler en L 2. Mais la démobilisation et la forme de déconcentration qui peut l’accompagner ne sont pas des garanties d’une joute tranquille pour l’adversaire. Dans le fond, l’équipe corse n’a d’autre objectif que de se faire plaisir et de contrarier les plans d’un des meilleurs.
Au passage, l’ACA déboule en Alsace la joue rougie par une humiliation subie face à Lens, sur l’île de Beauté (3-6) et il n’a sans doute pas l’intention de tendre l’autre, même en un week-end pascal.
Accessoirement, si elle a remporté plus de deux tiers de ses matches à domicile et pris de fort agréables habitudes, la bande à Laurey a rarement pu disposer d’une marge hallucinante dans ses récoltes à trois points.
Il y a deux semaines, face à Sochaux, le penalty raté par Andriatsima à 20 minutes de la fin a assuré une dernière ligne droite plutôt sereine autant qu’il a illustré la fragilité de la démonstration.
Il est donc légitime de se concentrer uniquement sur le match du jour, plutôt que sur la dynamique en cours, trois victoires et un nul qui font dix points en quatre matches.
« Je ne suis pas un spéculateur, a lâché Thierry Laurey, de moins en moins désireux de se projeter à l’approche de la ligne d’arrivée. On sait ce qu’on doit faire et on y a réussi face à Sochaux et à Reims. Mais les équipes d’en face vont essayer de nous en empêcher. »
Si quatre jolis points sont tombés dans son escarcelle depuis la trêve internationale, le Racing n’a pas tout bien fait non plus, achevant ses rencontres un peu rincé, franchement plus convaincant en première période qu’en seconde.
« Il y a des axes de travail, confirme l’entraîneur du Racing, notamment sur la durée. On doit garder le fil conducteur. On n’est pas toujours dans le bon tempo. »
Mais le promu strasbourgeois est largement dans les temps. L’objectif initial, un maintien confortable, n’est (vraiment) plus d’actualité. Et si le calcul n’a pas la cote en interne, il y a bien des perspectives riantes si les Strasbourgeois prennent l’affaire corse par le bon bout tout à l’heure.
En cas de victoire, ils redeviendraient d’épatants dauphins, écrémeraient un peu la concurrence et nourriraient un bel élan.

« On a toujours donné le maximum »

« Depuis le match de Sochaux, on a franchi un cap, constate Thierry Laurey en guise de conclusion s’attardant sur le si favorable contexte domestique et populaire. Le match de Reims a prouvé qu’il y avait du monde derrière nous. Les gens reconnaissent le travail qui est fait. On n’a jamais triché, on a toujours donné le maximum pour que les gens soient fiers de nous et viennent voir une équipe qui représente bien les couleurs du club. » En la matière, les Strasbourgeois ont un objectif tout trouvé : surtout ne rien changer.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Message  67120 le Lun 17 Avr - 5:13

Racing – AC Ajaccio

Toujours pas de Seka

Il n’y a pas de changement par rapport au groupe de 17, qui, il y a neuf jours, a arraché un précieux point sur la pelouse de Reims (1-1). Ainsi, le feuilleton Seka ne connaît pas de rebondissement ébouriffant, le capitaine étant écarté pour la deuxième fois.
Thierry Laurey s’est refusé à s’exprimer sur le sujet mais tout laisse à penser que le défenseur risque de devoir durablement suivre les matches de son équipe en tribune ou à la télé.
Au poste de latéral droit, Laurent Dos Santos, qui a parfaitement fait l’affaire en Champagne, sera reconduit, en l’absence d’Éric Marester, toujours en délicatesse avec une cheville.
Pour autant, le Racing ne devrait pas se présenter dans la même configuration qu’à Auguste-Delaune mais dans un mode plus offensif, le trio Boutaïb/Guillaume/Blayac étant attendu au coup d’envoi. Jérémy Grimm devrait prendre place sur le banc dans un premier temps, Jean-Eudes Aholou étant confirmé dans son statut de n°1 à la récupération.
Depuis la Corse, l’ACA a voyagé léger avec l’intégration de trois jeunots au groupe d’Olivier Pantaloni. Mohamed Camara, Alexandre Ramalingom et Thibault Vialla ont été appelés pour faire le nombre. Le onze de départ recèle de l’expérience mais les absences Yann Boé-Kane (suspendu), de Kassim Abdallah et de Johan Cavalli (blessés) privent le staff ajaccien de solutions.
❏ RACING : Oukidja – Dos Santos, Mangane, Saad, Ndour – Gonçalves, Aholou, Lienard – Boutaïb – Blayac, Guillaume. Entraîneur: Thierry Laurey. Remplaçants: Schmittheissler (g), Salmier, Bahoken, Grimm, Ndoye ou Gragnic.
❏ AC AJACCIO : Mandanda – Lippini, Sainati, Cissé, Cabit – Abergel, Frikeche – Gakpa, Madri, Nouri (cap.) – Maazou. Entraîneur: Olivier Pantaloni. Remplaçants: Goda (g), Babiloni, Vialla, Ramalingom, Camara.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Message  67120 le Lun 17 Avr - 20:36

Racing Strasbourg : 16. Alexandre Oukidja (g) – 20. Laurent Dos Santos, 12. Kader Mangane, 23. Felipe Saad, 3. Abdallah Ndour – 17. Anthony Gonçalves, 8. Jean-Eudes Aholou, 11. Dimitri Lienard – 29. Khalid Boutaïb - 13. Jérémy Blayac (cap), 9. Baptiste Guillaume.
Remplaçants : 30. Corentin Schmittheissler (g), 21. Yoann Salmier, 6. Jérémy Grimm, 28. Vincent Gragnic, 19. Stéphane Bahoken. Entraîneur : Thierry Laurey.

AC Ajaccio : 1. Riffi Mandanda (g) – 20. Anthony Lippini, 4. Joris Sainati, 6. Pape Abou Cissé, 17. Manuel Cabit – 8. Laurent Abergel, 15. Rayan Frikèche – 2. Mohamed Camara, 11. Mouaad Madri, 7. Riad Nouri (cap) – 28. Moussa Maazou.
Remplaçants : 16. Jules Goda (g), 19. Alioun Fall, 34. Thibault Vialla, 3. Paul Babiloni, 33. Alexandre Ramalingom. Entraîneur : Olivier Pantaloni.
.
Côté Racing, en l'absence d'Ernest Seka, toujours écarté du groupe, et de Jérémy Grimm, de retour sur le banc après avoir été titularisé à Reims il y a dix jours, l'attaquant Jérémy Blayac portera le brassard de capitaine ce soir. Pour le reste, le onze de départ strasbourgeois est sans surprise et conforme à la tactique adoptée à domicile, avec Boutaïb à la pointe du losange, en soutien des attaquants Guillaume et Blayac.
.
Premier centre dangereux du Racing au bout d'une minute et onze secondes de jeu avec Boutaïb à la baguette. Mais Riffi Mandanda, frère de, est le plus prompt pour se saisir du ballon.
.
La réponse de Madri qui profite d'une légère hésitation d'Aholou pour reprendre le ballon en demi-volée des 30 mètres. C'est nettement au-dessus.
.
L'AC Ajaccio n'est certainement pas venu pour refuser le jeu. Ce n'est pas forcément pour déplaire au Racing, même si la rapidité des milieux et attaquants corses s'annonce pénible à gérer.
.
Lienard récupère le ballon côté gauche et centre pour Guillaume, dont le tir en pivot est arrêté par Mandanda
.
BUT 0-1
.

Mouaad Madri, parfaitement servi par Nouri, se joue de Dos Santos et Mangane et s'en va ouvrir le score d'une frappe sèche qui a fait poteau rentrant. Du travail de pro.
.
BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT  1-1Lienard

.
Lienard récupère le ballon dans le coin gauche de la surface, après une frappe ratée de Gonçalves. Il passe Lippini d'un rateau, avant de placer une frappe enroulée imparable dans la lucarne opposée
.
Quel but de Lienard, du pied droit s'il vous plaît !! Ca aussi c'était du travail de pro !! Après avoir récupéré un ballon à gauche suite à une reprise de Gonçalves contrée, le Belfortain a feinté le centre du gauche, crocheté à l'intérieur et enroulé une merveille de frappe du droit qui a fait mouche ! La Meinau n'a pas eu le temps de douter et les Strasbourgeois non plus !!
.
Mine de rien, ça fait désormais 4 buts et 8 passes décisives pour Dimitri Lienard cette saison en L2, incontestablement l'un des chouchous du public alsacien !
.
Arrêt de jeu à la Meinau après un téléscopage entre Dos Santos et Oukidja. Les deux joueurs du Racing sont obligés de se faire soigner.
.
BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT  2-1 Boutaib
.
Après un petit jeu à deux sur la droite, Laurent Dos Santos a cette fois pris sa chance et centré entre le point de penalty et les six mètres, où Khalid Boutaïb a surgi pour placer un petit plat du pied droit au ras du poteau ! Absolument parfait !
.
Voilà le 16e but de la saison en Ligue 2 pour l'international marocain, Monsieur Plus du Racing qui permet à Strasbourg de prendre l'avantage ! Le RCSA est virtuellement 2e du classement.
.
L'occasion pour le Racing !! Après un cafouillage de Mandanda et de sa défense, Guillaume a remis le ballon dans le paquet pour Blayac aux 6 mètres, mais le capitaine des Bleus a manqué sa reprise de la tête ! Quel dommage !
.
Le corner de Lienard puis le contre éclair d'Ajaccio qui a permis à Maazou de tenter sa chance du droit et à Oukidja d'effectuer un bel arrêt sur un ballon moins facile qu'il n'y paraissait.
.
Mi-temps 2-1
.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Message  67120 le Lun 17 Avr - 21:50

C'est parti pour la seconde période ! Aucun changement à signaler.
.
Il y a 24238 spectateurs ce soir à la Meinau, record d'affluence de la saison.
.
La frappe de Dos Santos de 20 mètres ! C'est à côté, mais pourquoi pas ?
.
Anthony Gonçalves qui se bat - excusez l'expression - comme un chien dans le couloir droit. Un pressing qui a permis à Guillaume de récupérer un bon ballon et de centrer pour Blayac qui n'a malheureusement pas pu cadrer sa reprise de la tête. Mais le Racing ne lâche rien et veut faire le break le plus vite possible !
.
BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT  3-1 Boutaib
.
Et quelle action limpide encore !!! Aholou qui récupère dans le rond central et qui lance Guillaume à droite. Le Belge attend le soutien de Gonçalves qui déboule à droite et centre instantanément pour Boutaïb dont la reprise puissante du droit va se loger dans le soupirail opposé ! Absolument magnifique ! Le 17e but de "Boutagoal" permet au Racing de faire le break !
.
Changement à Strasbourg : sortie de Blayac, remplacé par Grimm, qui récupère au passage le brassard de capitaine.
.
BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT  4-1 Guillaume
.
Sur un corner de Lienard légèrement dévié, le ballon retombe dans les pieds de Guillaume qui trouve l'intérieur du poteau de Mandande pour le 4-1 ! La fête est totale et le Racing soigne sa différence de buts !
.
L'ambiance est absolument extraordinaire ce soir à la Meinau. Le 12e homme joue son rôle à plein et ça galvanise les joueurs. Décidément, on ne s'ennuie jamais à Strasbourg cette saison.
.
Ajaccio vient d'encaisser son... 10e but en deux matches
.

Attention au coup franc vicieux de 35 m de Sainati. Oukidja doit s'y reprendre à deux fois pour se saisir du ballon.
.
Changement à Strasbourg : sortie de Guillaume, remplacé par Bahoken.
.
A peine entré en jeu, Bahoken manque d'inscrire le 5e but. Las, sa frappe passe juste à côté des buts de Mandanda
.
Nouvelle énorme occasion pour Bahoken. Cette fois, sa frappe touche la transversale, puis le poteau avant de faire gamelle... Dommage!
.
La Meinau s'est transformée en discothèque à ciel ouvert. Tout le monde a envie de participer à la fête. Quelle belle soirée !
.
Le centre de Ndour et la reprise de volée de Gonçalves !! C'est au-dessus !
.
Dernier changement à Strasbourg et standing ovation assourdissante pour Boutaïb, remplacé par Gragnic. L'international marocain, auteur de ses 16e et 17e buts ce soir, s'en souviendra de celle-là !
.
BUT 4-2
.
Madri vient réduire le score après une belle passe profondeur qui a transpercé le coffre-fort alsacien.. C'est peu dire que c'est contre le cours du jeu, tant les vagues bleues s'abattaient les unes après les autres sur la défense ajacienne.
.
C'est terminé ! Très belle victoire du Racing au terme d'un super match de football contre l'AC Ajaccio, battu 4-2 sans démériter par le nouveau dauphin de la Ligue 2. A cinq journées de la fin, les Bleus sont plus que jamais en course pour remonter en Ligue 1 !
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Message  67120 le Lun 17 Avr - 22:43

33ejournée
Vendredi le 14/04/2017
 
 Niort 0 - 3
Brest
64' Joseph-Monrose de la tete
66' Gastien
71' Z. Diallo
 
Ajaccio GFC
25' Hountondji
39' Maah
43' Ducourtioux
74' Kemen
4 - 4
Clermont
31' Caddy
48' Pereira Lage
56' Ajorque
86' Caddy après un superbe enchaînement le long de la ligne de but
Amiens
4' Thuram csc
55' Manzala
79' Penalty manqué
2 - 0
Le Havre
Nimes
51' Savanier d'une superbe frappe du gauche lucarne opposée
86' Savanier sp
2 - 0
Orléans
Troyes
24' Cordoval, sérieusement touché à la cheville, cède sa place
28' Niane
42' Niane manque son penalty
51' Ben Saada
57' Niane
3 - 2
Red Star FC
24' Amieux
78' Castelletto
81' Palun de la tete
89' Castelletto blessé le Red Star termine à neuf
Laval
31' Alla sur coup-franc
56' Bayard
75' Alla sp
77' CSC
90' Wissa
5 - 2
Reims
2' Chavarria
27' Kyei
49' Oudin manque son penalty
Tours
31' I. Konaté csc
42' Bennacer sur coup-franc direct
90' Bouanga
3 - 1
Sochaux
18' Thuram
Bourg-en-Bresse Peronnas 0 - 2
Valenciennes
57' Ndao
88' Fulgini
Samedi le 15/04/2017
Lens
21' Zoubir trouve le poteau
0 - 1 Auxerre
42' Mathis
Lundi le 17/04/2017
Strasbourg
17' Liénard
27' Boutaib
58' Boutaib
67' Guillaume
4 - 2 AC Ajaccio
15' Madri
87' Madri

EquipePtsJGNPBPBCDiff
1 Brest59331788463412
2 Strasbourg56331689544212
3 Lens553315108493712
4 Nîmes543314127493415
5 Troyes533315810493811
6 Amiens SC513314910443311
7 Reims51331312837325
8 Niort47331211104146-5
9 Gazélec Ajaccio453311121042393
10 Le Havre443311111130282
11 Sochaux42331012113235-3
12 Clermont413310111240391
13 Bourg-en-Bresse41331011124347-4
14 Valenciennes4033913114042-2
15 Ajaccio3933109143850-12
16 Tours3633812134651-5
17 Auxerre353398162336-13
18 Orléans313398163244-12
19 Red Star3133710163149-18
20 Laval3033515133040-10
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Message  67120 le Mar 18 Avr - 5:18

Pâques au balcon
Le Racing s’est forgé un succès convaincant face à l’AC Ajaccio, qui n’a pas pesé lourd une fois que la machine strasbourgeoise s’est mise en route. Le voilà deuxième, à cinq matches de la fin, plus légitime que jamais avec ses envies de montée.
Là, franchement, ça devient sérieux. Et il sera difficile pour les Strasbourgeois et leur staff de continuer à cacher leur belle tête de vainqueur.

Le Racing, le gros pensionnaire du National de la saison passée, le timide promu de l’été dernier, a une nouvelle fois été épatant hier. Il connaissait les enjeux de son rendez-vous avec l’AC Ajaccio, qui n’a plus grand-chose ni à espérer ni à craindre en cette dernière ligne droite, mais qui ne vit pas non plus une période rêvée.

En deux matches, les hommes d’Olivier Pantaloni en ont tout de même pris dix. S’ils ont vécu un deuxième cauchemar à une semaine d’intervalle – après une lourde défaite à domicile, face à Lens (3-6) –, c’est parce qu’en face d’eux, le Bleu n’a pas ressemblé à la tranquille mer qui borde d’habitude la cité corse. Celui d’hier les a tout bonnement démontés.

Le Racing a mis l’envie, le talent et l’énergie pour réaliser la bonne affaire. Les trois points récoltés le ramènent à la délicieuse deuxième place qui les enverrait, dans cinq semaines en Ligue 1. S’il garde son rythme actuel, son niveau de jeu général, il y sera et cela récompenserait un public encore enthousiasmant hier, qui a accompagné la dernière demi-heure d’un torrent de décibels et d’expressions de bonheur assez jubilatoire.

Sur le terrain, ses favoris ont eu un certain mérite à transformer un lundi soir de Pâques en une belle tranche de fête. Car le début du match n’a pas nécessairement été une partie de plaisir. Le Racing a semblé partir avec les crampons dans le ciment. Pas irrésistible, voire un brin emprunté, il s’est tout de même efforcé de réciter, bien appliqué, les exercices répétés à longueur de semaine.
« L’égalisation rapide a fait que l’on n’a pas eu le temps de gamberger »

Il a donc d’abord ronronné, cherchant à prendre la mesure d’un visiteur qui lui avait fait bien mal, à l’aller. Au stade François-Coty, la bande à Laurey avait déjoué comme jamais cette saison (2-0). Hier, elle a commencé par une petite sieste et en a été punie.

Si l’AC Ajaccio n’a (vraiment) pas tardé à jouer la montre, via notamment son gardien, Riffi Mandanda, le frère de, l’équipe corse a aussi veillé à vite se projeter dans le camp alsacien à chaque possibilité.

Et cela n’a pas manqué de prêter à conséquence pour la pire défense du premier tiers du championnat. Nouri a débordé côté gauche, Madri en a profité pour ouvrir la marque. Mais la meilleure attaque du championnat a du répondant, l’ouverture du score a fait office de réveil et ce n’était pas dommage. Lienard, dans un premier temps et du droit s’il vous plaît, et Boutaïb, auteur de son 16e but personnel sur le coup, ont radicalement inversé la tendance initiale.

« Ajaccio était bien en place, avec un bloc bas et on n’a pas été à la hauteur pour aborder le problème en première mi-temps, en a convenu Thierry Laurey. Mais on a mis deux buts, on a fait quelque chose d’intéressant. Et l’égalisation rapide a fait que l’on n’a pas eu le temps de gamberger. »

Dans une atmosphère frisquette et devant un public nombreux mais aussi un peu engourdi (par la pression de l’enjeu ?), le Racing était devant à la faveur d’une montée en température de dix minutes.

Et la Meinau a alors incité ses protégés à accroître son avance. Ils en ont eu deux ou trois occasions avant la pause et la méthode strasbourgeoise a alors été définitivement séduisante, entre un éloge de la patience et une démonstration de puissance.

Accessoirement, la défense alsacienne a constitué un problème de plus en plus épineux et son pressing a tué dans l’œuf la moindre velléité ajaccienne. Troquant sa solidité de plus en plus convaincante une fois passée la ligne médiane pour une certaine virtuosité, le Racing s’est mis en mode majeur. Il a volé comme un papillon autour de la surface corse, Boutaïb a piqué comme une guêpe pour mettre fin au suspense sur un centre de Gonçalves et Guillaume l’a imité peu après.

« Le troisième but a fait du bien, considère encore l’entraîneur du Racing. On a dû chercher des solutions dans un registre qui n’est pas nécessairement le nôtre. »

Et les Strasbourgeois continuent de croire en leur étoile. Ils ont perdu le goût de défaite depuis des lustres et le faux pas face à Clermont, ils siègent en toute légitimité dans le sillage de Brest et ont récolté 13 des 15 points mis en jeu lors de ses cinq derniers matches.
« Tout ça fait rêver »

« Tout ça fait rêver, a fini par concéder Thierry Laurey. Mais Troyes, Nîmes et quelques autres rêvent aussi. Et dans notre situation il ne faut pas rêver la tête dans les nuages, mais rester les pieds sur terre. Aura-t-on la capacité à répondre présent sur les cinq matches qu’il nous reste ? Ce qui est sûr, c’est que personne ne nous offrira quoi que ce soit. »

Ce qui est sûr aussi, c’est que le Racing arrivera lancé comme une balle, vendredi, à Laval, avec la jolie vue au balcon au-dessus de ses poursuivants qui l’envient. En ce week-end pascal, on peut vraiment considérer que la résurrection strasbourgeoise au professionnalisme a une certaine allure.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Message  67120 le Mar 18 Avr - 5:20

17/04/17 Racing - AC Ajaccio : résumé vidéo Résumé vidéo de la belle victoire du Racing face à l'AC Ajaccio (4-2), ce lundi à la Meinau. But Lienard Strasbourg Lire la suite
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Message  67120 le Mar 18 Avr - 5:26

Boutaïb, force 17

Une énorme ovation a suivi sa sortie, à la 84e minute. Une ovation ô combien méritée pour Khalid Boutaïb, qui a encore prouvé hier qu’il était bien le “Monsieur plus” du Racing cette saison.
Arrivé durant l’été dans les bagages de Thierry Laurey, le natif de Bagnols-sur-Cèze avait rapidement trouvé ses marques. Et hier, l’international marocain a démontré, une fois encore, qu’il était indispensable sur le front de l’attaque alsacienne.
En inscrivant ses 16e et 17e réalisations, l’avant-centre, qui peut aussi bien jouer en pointe qu’en soutien, a fortement aidé les siens à remporter une victoire plus qu’importante dans la course à la montée en Ligue 1. « Khalid a mis dix-sept buts, tant mieux pour lui et pour nous, soulignait Thierry Laurey après cette 16e victoire de la saison. Il nous faut ce genre de joueur qui soulage quand on a du mal, même s’il ne faut pas oublier le bon boulot des autres attaquants. »
En effet. Hier, Blayac et Guillaume ont largement été au niveau de leur compèrevenu du Gazélec d’Ajaccio. Sans oublier Bahoken, quatrième cartouche qui a mis le feu en fin de rencontre. Mais face à l’ACA, c’est bien le goleador strasbourgeois qui a brillé dans les instants clés.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Message  67120 le Mer 19 Avr - 5:27

Le droit d’y croire
En décrochant une victoire probante face à l’AC Ajaccio (4-2), le Racing a retrouvé le podium et prouvé qu’il était plus que jamais un candidat sérieux à la montée.
Bien sûr rien n’est fait. À cinq journées de la fin de la saison 2016/2017, quinze points sont encore en jeu et le haut de tableau de Ligue 2 est toujours aussi encombré. Du premier (Brest, 59 points) au 7e (Reims, 51 points), les équipes se tiennent par la barbichette.
« Une soirée presque parfaite »

D’un point de vue strictement comptable, beaucoup d’écuries peuvent encore rêver de Ligue 1 dans ce sprint final, comme Thierry Laurey n’a pas manqué de le souligner (à juste raison) lundi soir. Malgré le succès probant – et spectaculaire – des Alsaciens lundi soir à la Meinau, la route pour rejoindre la Ligue 1 est encore longue.

Oui mais voilà, après avoir décroché sa 16e victoire de la saison face à l’AC Ajaccio, le Racing a tout de même envoyé un message fort à la concurrence.

Et le tout, avec la manière, les Strasbourgeois ayant eu la bonne idée de régaler leur fervent public en inscrivant quatre buts.

« C’est une soirée presque parfaite. Même si on a encaissé deux buts qui me gênent un peu, on ne va pas être trop exigeant », soulignait Thierry Laurey.

En effet. Car dans ce sprint final où les nerfs sont mis à mal, certains “gros” ont craqué lors de cette 33e journée : Lens a perdu à domicile contre un relégable (Auxerre, 0-1) et Reims en a pris cinq sur le terrain de Laval, lanterne rouge de Ligue 2 (5-2).

Tout le contraire d’un Racing qui continue à avancer en mode “bulldozer”, surtout à la Meinau, où il a remporté lundi sa 12e victoire de la saison. Depuis le 6 mars dernier et un revers à Valenciennes (2-1), le Racing n’a plus perdu la moindre rencontre… Forcément encourageant pour la suite. Pourtant lundi soir, tout a mal commencé pour les Bleus, avec ce but encaissé dès la 15e minute, sur une accélération de Madri.

Mais une fois encore, le Racing a démontré qu’il avait un cœur “gros comme ça”. Et surtout un mental de fer qui, allié à un vrai talent offensif, a permis aux Alsaciens de revenir, de prendre l’avantage, puis de tuer la rencontre à l’heure de jeu.

« On a eu du mal à entrer dans ce match, on a pris un but d’entrée, mais finalement, ça nous a réveillés et mis sur de bons rails… C’est une super soirée, on est 2es de Ligue 2 et on marque quatre buts », analysait Stéphane Bahoken, auteur d’une entrée pleine d’envie en deuxième mi-temps.

Felipe Saad tenait peu ou prou le même discours, même si en bon défenseur qu’il est, il regrettait les deux buts encaissés, qualifiés d’« évitables ».

Mais si les Alsaciens ont mis le feu à cette rencontre dans un stade au diapason, tous se sont efforcés de faire baisser la température au moment d’évoquer la suite des opérations.

« On a trouvé la solution aujourd’hui (lundi) face à Ajaccio, c’est bien. Et je préfère être là où on est plutôt qu’au cul du classement, lançait ainsi Thierry Laurey dans les vestiaires de la Meinau. Mais il ne faut pas s’enflammer non plus, il reste cinq gros matches à jouer ».
« Ne pas avoir de regrets »

Même son de cloche du côté de Stéphane Bahoken, qui rappelait qu’il restait « cinq finales à jouer » ou de Felipe Saad, qui exhortait ses troupes à « garder le même état d’esprit, la même dynamique, pour ne pas avoir de regrets à la fin ».

Et pour ne pas en avoir, de regrets, le Racing doit continuer à avancer. Et si possible dès vendredi, sur le terrain de Laval.

Mais gare à des Mayennais qui luttent pour leur maintien et qui ont démontré, le week-end dernier, qu’ils valaient certainement mieux que leur place de lanterne rouge…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Message  67120 le Mer 19 Avr - 5:31

Les étoiles

*** KHALID BOUTAÏB. –  L’international marocain, précieux en attaque comme en défense, a marqué lundi ses 16e et 17e buts de la saison. Et a prouvé, une fois encore, qu’il était un rouage clé dans l’organisation offensive alsacienne.
** LAURENT DOS SANTOS. – Longtemps cantonné au banc de touche, Dos Santos a confirmé lundi son excellente forme du moment. Tenace à l’arrière, plus entreprenant à l’avant qu’à l’accoutumée, le latéral a démontré qu’il avait largement sa place au sein du onze strasbourgeois.
* DIMITRI LIENARD ET ABDALLAH NDOUR. – Le premier a eu la bonne idée d’égaliser d’un joli tir du… droit (!) et n’a jamais ménagé ses efforts, tant offensifs que défensifs.
Le deuxième a porté un danger constant sur les buts adverses par ses longues chevauchées, tout en se montrant efficace derrière.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Message  67120 le Mer 19 Avr - 5:36

Laurey
J’accorde beaucoup d’importance à l’ancienneté. Jérémy (Blayac) apporte son vécu, sa sagesse et il a toujours montré l’exemple.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 33eme journée Strasbourg - AC Ajaccio

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum