23ème Journée: Strasbourg -Gazélec Ajaccio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

23ème Journée: Strasbourg -Gazélec Ajaccio

Message  67120 le Lun 30 Jan - 11:22

Les trois points largement a la porté du racing.
Match retransmis sur Bein 2
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23ème Journée: Strasbourg -Gazélec Ajaccio

Message  67120 le Jeu 2 Fév - 16:54

Racing – GFC Ajaccio : le groupe
Thierry Laurey a communiqué un groupe de 16 joueurs pour la réception du Gazélec d’Ajaccio, ce vendredi soir (20h). L’Entraîneur du Racing dispose d’un effectif au complet. Khalid Boutaib, de retour de la CAN, fait son retour dans le groupe strasbourgeois
Le groupe :
Bonnefoi, Oukidja ; Aholou, Blayac, Bahoken, Boutaib, Dos Santos, Gonçalves, Grimm, Guillaume, Lienard, Mangane, Marester, Ndour, Salmier, Seka.
Les absents :
Sacko (reprise), Caci, Benkaïd, Gambetta, Gragnic, Marester, Nogueira, Ndoye, Saad, Schmittheissler, Weissbeck (équipe réserve), Solvet (suspension CFA2).
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23ème Journée: Strasbourg -Gazélec Ajaccio

Message  67120 le Ven 3 Fév - 5:38

À la croisée des chemins
Le Racing aura les trois points dans le viseur face au Gazélec Ajaccio, ce soir. Il veut renouer avec la victoire, sur ses terres, en L2, pour rester parmi les outsiders dans la course à la montée
Il n’est plus l’heure de rêver mais de revenir aux réalités. Le Racing a évité le piège, il y a trois jours, au Poiré, s’offrant une nouvelle tranche de Coupe. Mais les cadences de février lui imposent de redevenir terre à terre, et de penser à ces rendez-vous du championnat qui matérialisent son niveau, le vrai.
Pour l’heure, en dépit d’un 8e de finale à disputer le dernier jour du mois ou le premier du prochain à Avranches, la bande à Laurey ne fait pas partie du top 16 hexagonal. Elle a pris ses aises dans le top 30 et ce n’est déjà pas si mal pour un promu venant de National, pour un club qui redécouvre le monde pro après cinq ans de sacrée galère.
Mais une présence dans le haut du classement, aux deux tiers de la saison, nourrit l’ambition, attise la gourmandise et impose des exigences. Le Racing ne dépareille pas aux avant-postes d’un classement dense comme une plage de la Côte d’Azur au mois de juillet. Et, par sa faculté à séduire, par son jeu enjoué, il est peut-être en train de repousser le penchant naturel à se la jouer modeste.
En recevant le Gazélec Ajaccio, l’ancienne boutique de Thierry Laurey, de Khalid Boutaïb ou de Kader Mangane, il entrevoit l’occasion d’écarter un concurrent dans son sillage.
Pour ce faire, il convient de l’emporter. Or, en deux sorties en L2 depuis le jour de l’an, le Racing n’y est pas encore arrivé. Mais les circonstances sont fort atténuantes. Déjà, voilà plus d’un mois qu’il n’a pas fréquenté sa « home sweet home » Meinau en championnat, la faute à un drôle de calendrier. Dans les trois prochaines semaines, il aura ainsi l’occasion d’accueillir quatre fois. Accessoirement, sur ses récentes sorties extérieures, à Amiens (4-3) et à Nîmes (2-2), la bande à Laurey n’a pas vraiment été payée, glanant un point en deux matches, non sans avoir marqué six buts.

« Qu’on soit efficace à chaque instant, dans chaque coin du terrain »

En gros, l’équipe strasbourgeoise pétarade devant, mais tousse à l’arrière. En ce sens, la virée en Vendée, mardi, a peut-être rappelé une vérité essentielle pour qui veut aller de l’avant : s’il est plus compliqué de marquer que de ne pas encaisser, la solidité défensive constitue un argument majeur dans une course à l’échalote.
« L’objectif face au Gazélec Ajaccio, c’est qu’on soit efficace à chaque instant dans chaque coin du terrain, souligne Thierry Laurey. Et puis, si on pouvait avoir un peu de réussite… On doit aussi se servir de la qualification en Coupe. Il faut que l’on garde l’état d’esprit du Poiré. Il y a eu du sérieux et de la concentration. En Coupe, si tu perds, il n’y a pas de match derrière. »
Là, il y en aura quelques-uns. Mais il ne s’agit pas de traîner en route. La victoire appelle souvent la victoire, et c’est itou pour la défaite. « Le déplacement à Valenciennes ( programmé le 3 mars ) arrivera vite, indique encore l’entraîneur. Et à la fin de cette série de rencontres, mieux vaut être devant. Mais l’important est de se concentrer sur le match qui vient. Là, on doit se préparer à un match difficile. Le Gazélec, s’il gagne ce match, nous passe devant. Il a connu des hauts et des bas mais il est dans la course. »

Comme si commençait le grand ménage

Ils ne sont pas loin d’être une quinzaine dans le même cas, légitime dans leurs espoirs d’accrocher le podium en fin de saison. Jusqu’au début du mois de mars et le retour à un rythme normal d’un match de championnat par semaine, c’est comme si commençait le grand ménage. Le Racing va s’efforcer de ne pas finir dans le sac de l’aspirateur pour éviter une dernière ligne droite en roue libre.
« La saison passée, rater des confrontations face à Guingamp ou Reims nous avait coûté le maintien, se souvient Khalid Boutaïb, l’ancien du “Gaz”. C’est en ce mois de février qu’il nous faut engranger les points pour se mettre dans les meilleures conditions. » Et il paraît évident que le plus tôt serait le mieux.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23ème Journée: Strasbourg -Gazélec Ajaccio

Message  67120 le Ven 3 Fév - 19:47

Sans plus tarder, voici la composition officielle des deux équipes :

Racing Strasbourg : 16. Alexandre Oukidja (g) – 24. Eric Marester, 22. Ernest Seka (cap), 21. Yoann Salmier, 3. Abdallah Ndour – 17. Anthony Gonçalves, 6. Jérémy Grimm, 11. Dimitri Lienard – 19. Stéphane Bahoken, 29. Khalid Boutaïb, 9. Baptiste Guillaume. Remplaçants : 1. Landry Bonnefoi (g), 12. Kader Mangane, 20. Laurent Dos Santos, 8. Jean-Eudes Aholou, 13. Jérémy Blayac. Entraîneur : Thierry Laurey.

GFC Ajaccio : 20. Steeve Elana (g) - 26. Boris Mahon de Monaghan, 4. Cédric Hountondji, 5. Jérémie Bréchet, 22. Jérôme Mombris – 7. Olivier Kémen, 23. Youssouf M’Changama, 8. Jérôme Le Moigne (cap) – 27. Saïd Benrahma, 21. Sekou Cissé, 9. Yoann Court. Remplaçants : 1. Clément Maury (g), 25. Christophe Diedhiou, 6. David Ducourtioux, 20. Louis Poggi, 11. Robert Maah. Entraîneur : Jean-Luc Vannuchi.
 .

Côté Racing, un seul changement par rapport à ce que nous annonçions dans nos colonnes ce matin, avec le retour dans le onze de départ de Bahoken à la place de Blayac, après l'intermède Coupe de France de mardi au Poiré-sur-Vie (victoire 1-0). Pour le reste, rien de spécial à signaler, si ce n'est que la recrue hivernale Jean-Eudes Aholou prendra place sur le banc au coup d'envoi après avoir été deux fois titulaire à Nîmes et au Poiré.
.
Rappelons également que plusieurs Strasbourgeois retrouvent ce soir leur ancien club du GFC Ajaccio, à commencer par l'entraîneur Thierry Laurey. Khalid Boutaïb, meilleur buteur du Racing de retour de la Coupe d'Afrique des Nations, est également concerné, de même que Kader Mangane, même si ce dernier débutera sur le banc.
.
Oh la grosse occasion pour le Gazélec Ajaccio, déjà, avec M'Changama qui s'est échappé à droite et a enchaîné une lourde frappe du droit sur laquelle Oukidja a dû s'employer !!
.
Oh la double occasion pour Boutaïb !!! Le Marocain a bien failli signer un retour en fanfare sous le maillot bleu après plusieurs semaines d'absence en raison de la CAN. Mais, par deux fois, le buteur strasbourgeois a vu sa frappe détournée par Elana, impeccable ! Quel dommage, il y avait la place.
.
Très belle frappe enroulée de 25 mètres de Stéphane Bahoken, mais Elana répond une nouvelle fois présent. Le portier corse est chaud.
.
La tête d'Hountondji sur un coup franc de Court ! Oukidja était heureusement bien placé.
.
Le Racing joue bien au ballon et trouve régulièrement ses attaquants dans la profondeur. Mais le Gazélec a du répondant et quelques flèches offensives pas inintéressantes non plus. Le match est agréable.
.
Carton jaune pour Dimitri Lienard suite à une faute sur Mahon de Monaghan
.
Entrée de Blayac à la place de Bahoken, blessé.
.
On a passé l'heure de jeu, toujours 0 à 0. Chaque équipe a eu l'occasion de marquer en début de match, mais les gardiens Oukidja et Elana ont répondu présent.
.

Frappe en pivot de Blayac légèrement excentré près des 6 mètres mais c'est contré par la défense
.
La frappe de Boutaïb, du gauche de 20 mètres, pleine puissance ! C'est juste au-dessus de la barre mais l'intention était parfaite.
.
Les Bleus tentent de finir fort cette première période. Mais la solidité ajaccienne fait merveille.
.
Après une grossière erreur de Salmier, Kémen a filé à droite et centré pour Court dont la frappe du gauche a été détournée du bout de gant par Oukidja au ras de son poteau. Ouf !!
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23ème Journée: Strasbourg -Gazélec Ajaccio

Message  67120 le Ven 3 Fév - 21:13

BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT  1-0 Boutaib
.
Faute de Bréchet sur Blayac au coeur de la surface, rien à dire ! Place à Boutaïb pour transformer !
.
Grâce à une percée fulgurante de Blayac en pleine surface et l'intervention coupable de Bréchet, le Racing a enfin percé le coffre-fort corse en bénéficiant d'un penalty transformé en force par le revenant Boutaïb ! Il s'agit du 11e but de l'international marocain cette saison !
.
Il y a 12531 spectateurs ce soir à la Meinau.
.
Le Racing a clairement appuyé sur l'accélérateur et ne veut surtout pas s'arrêter en si bon chemin. C'est vrai que faire très vite le break ne serait pas inutile...
.
Après une première mi-temps difficile, surtout en raison de la solidité ajaccienne, Strasbourg développe désormais un football autrement plus séduisant. Tous les joueurs se sont mis en au diapason. Ca aide, forcément.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23ème Journée: Strasbourg -Gazélec Ajaccio

Message  67120 le Ven 3 Fév - 21:38

BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT   2-0  Guillaume
.

Entre l'entrée probante de Blayac, décisif sur les deux buts de Boutaïb et Guillaume, c'est tous les attaquants du Racing qui brille ce soir. Tant mieux pour les Bleus, tant pis pour Ajaccio.
.
La mobylette Gonçalves a encore frappé à droite, adressant un centre parfait au terme d'une course échevelée, repris de la tête au second poteau par Blayac. Au-dessus.
.
Changement à Strasbourg : sortie de Gonçalves, remplacé par Aholou.
.
Oh quel geste de Blayac sur ce centre bien senti de Boutaïb !!! Sa reprise acrobatique est passé de peu au-dessus, mais vraiment, l'attaquant des Bleus mériterait lui aussi de marquer ce soir.
.
Encore une fois, les ajustements effectués à la mi-temps ont payé côté Racing. Au vu de ce second acte, la victoire qui se dessine pour Strasbourg n'est franchement pas volée.
.
Le Racing déroule en cette fin de match et, en grand bénéficiaire de cette 23e journée, va certainement 3e du classement avec un match en moins. Que demande le peuple alsacien ?
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23ème Journée: Strasbourg -Gazélec Ajaccio

Message  67120 le Ven 3 Fév - 22:01

23e journée
Vendredi le 3/01/2017
Niort
76' Dabasse
82' Choplin
89' Roye sp
3 - 2 Bourg-en-Bresse Peronnas
44' Merdji
69' Merdji
 
 éAC Ajaccio
11' Nouri
89' Nouri
2 - 1 Clermont
60' Laporte
 
 Strasbourg
52' Boutaib sp
70' Guillaume
2 - 0 Ajaccio GFC 
Amiens
29' Soumah
1 - 2 Nimes
20' Alioui
49' Savanier sp
Le Havre
28' Ferhat
1 - 1 Red Star FC
69' Ngamukol
Reims
69' Chavarria
1 - 1 Tours
49' Miguel
Lens 0 - 0 Troyes
Laval
70' Penalty raté de Coutadeur
0 - 0 Valenciennes
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23ème Journée: Strasbourg -Gazélec Ajaccio

Message  67120 le Sam 4 Fév - 5:23

Sur le podium
Le Racing s’est construit un succès convaincant, hier, face au Gazélec Ajaccio. Après la pause, il a su hausser son niveau d’intensité pour s’adjuger trois points qui le placent, ce matin, sur le podium.
Le Racing qui n’avait pas encore gagné depuis le début de l’année en championnat a battu le Gazélec Ajaccio, équipe qui n’avait pas perdu depuis le 1er janvier.
Le dixième succès de la saison a néanmoins relevé d’une forme de logique. Car Ernest Seka et ses copains ont répondu à l’appel de leur coach, lancé la veille, désireux de voir ses protégés faire preuve de sérieux sur chaque ballon, à chaque coin du terrain.
Cela n’a pas tout de suite sauté aux yeux. Les Strasbourgeois ont mis un peu de temps à se mettre en route, en fait une mi-temps, la première, qui n’a pas été une publicité vivante pour le foot.

Blayac, le détonateur

Ainsi, le Gazélec a-t-il pu y croire, sur deux coups, tout au début et tout à la fin de la période. Un tir cadré de M’Changama d’entrée a ainsi rappelé que les Corses n’étaient pas venus pour faire du tourisme. Oukidja a détourné juste ce qu’il fallait (2e ).
Ensuite, entre des passes directement en touche, des contrôles ratés, des courses désordonnées, l’affaire a semblé prendre une vilaine tournure. Mais il a suffi d’un signe, d’un accès de lucidité, un bon centre de Gonçalves et une remise de Guillaume pour entrevoir la lumière, Boutaïb butant deux fois sur Elana (9e ).
Une tête d’Houtoundji a rappelé la forme des visiteurs, comme une frappe contrée de Benrahma qui avait profité d’un mauvais dégagement de Salmier. Le faux rythme général des débats n’inspirait pas un optimisme débordant. Mais le Racing a procédé par des escarmouches qui ont fini par faire peser le danger dans le camp ajaccien. Une lourde frappe de Boutaïb (35e ) a matérialisé l’envie de bien faire locale, bientôt perdue dans un festival d’approximations, noyée dans une succession de duels bien loin des zones de vérité.
Court n’a pas été loin de glacer l’ambiance au terme d’une contre-attaque expresse. Oukidja a été inspiré de détourner la tentative du petit milieu offensif juste à côté de son poteau (45e +2). « Le Gazélec Ajaccio a eu une ou deux situations, a considéré Thierry Laurey. Mais on a eu tout de même la plus grosse occasion. On a pu être en difficulté avec leurs petits gabarits, M’Changama, Court ou Benrahma. On a resserré les boulons à la pause. »
Et la mécanique s’est mise en branle. Le Racing est revenu des vestiaires avec un soupçon d’envie supplémentaire et cela lui a suffi pour prendre la tête. « Avant la pause, on n’arrivait pas à se trouver, on n’allait pas au bout de nos actions, a rappelé Yoann Salmier. Mais on avait vraiment à cœur de faire un résultat. »
Plutôt serein défensivement, le Racing a pu se montrer un brin plus ambitieux, desserrant le frein à main. Blayac qui avait relayé Bahoken à la demi-heure de jeu, a su mordre dans le ballon avec l’énergie d’un junior qu’il a été il y a quelque temps.
Il a dépassé Bréchet qui a fait son âge – 37 ans – pour le coup et qui a jugé bon de faire faute à l’entrée de la surface. Boutaïb n’a pas manqué l’occasion parfaite d’ajouter un onzième but à son compteur personnel.

Guillaume buteur

« On peut avoir des regrets sur la première période, a commenté Jean-Luc Vanucchi, le coach du Gaz. Mais après, le Racing a une force athlétique et nous a eus à l’usure. » Il s’est tout de même agi de digérer l’ouverture du score, avant que le Racing ne se décide à affûter la deuxième lame.
De plus en plus dominateurs dans l’impact physique et inspirés dans leurs initiatives, les Strasbourgeois ont mis fin au suspense sur une action d’école, centre-remise-volée, qui a débouché sur un but de Guillaume.
Le Gazélec n’a pas eu l’énergie pour organiser la moindre réaction. La bande à Laurey a géré son avance en père peinard, assurant quelques éclairs qui ont ravi la Meinau.
« On a bien géré, a apprécié l’entraîneur strasbourgeois. La victoire est venue naturellement. On a mis de l’intensité et pris le pas sur l’adversaire. C’est appréciable de voir l’unité et la solidarité qui se dégagent, quelle que soit l’équipe alignée. Il faut qu’on reste serein et confiant et ne pas se laisser parasiter par des idées que l’on pourrait nous souffler. »
Cela ne sera sans doute pas évident. Alors qu’entraîneur et joueurs évoquent encore la barre des 40 points nécessaires au maintien, les observateurs ne peuvent occulter la bonne affaire comptable du soir après deux matches frustrants à un point, à Amiens (4-3) et à Nîmes (2-2). Avec la dixième victoire tombée dans son escarcelle, le Racing a passé Lens, Troyes et Amiens au classement. Le voilà sur le podium, avec un match en plus à jouer, assuré de vivre de sacrés matches avec de sacrés enjeux dans les prochains temps. Jusqu’à mardi et un déplacement alléchant à Troyes, il est troisième et cela suffit largement à lui accorder toute l’attention qu’il mérite.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23ème Journée: Strasbourg -Gazélec Ajaccio

Message  67120 le Dim 5 Fév - 5:38

Il fait grand bleu
Les Strasbourgeois ont maîtrisé leur sujet pour leur première en Ligue 2 à la Meinau, en 2017. En l’emportant face au Gazélec Ajaccio, ils ont montré leur capacité à combiner le fond et la forme.
évidemment, le Racing ne risque pas d’aborder la suite de ses travaux d’Hercule, le quatrième match de sa série de 10 programmés en 36 jours, en fumant le cigare.
Cela serait la moins inspirée des attitudes que de préparer de la sorte un voyage, mardi à Troyes, chez un adversaire qui lui avait donné bien du fil à retordre et affiche un bilan comptable quasiment identique.

« Le classement importe peu »

Mais Thierry Laurey et ses hommes peuvent sans se refréner apprécier leur soirée de vendredi. Déjà, ils ont renoué avec le succès. La dixième victoire en championnat qui les a installés sur le podium est intervenue six semaines après la précédente. Cela suffit à les ramener aux avant-postes.
Le classement, néanmoins, ils ne sont pas très enclins à s’y plonger pendant des heures. « On le regardera peut-être à la 30e ou à la 32e journée, garantit Khalid Boutaïb, auteur d’un retour gagnant après une CAN passée sur le banc marocain. Ce qui est positif, c’est que l’on aborde un gros calendrier avec un effectif au complet. »
Avant de distiller une passe décisive, de la tête, pour sceller le match, Jérémy Blayac, remplaçant initialement, a fait basculer le match en provoquant le penalty au retour des vestiaires. Pas sûr d’ailleurs que l’attaquant était dans la surface quand l’accrochage avec Jérémie Bréchet, l’Ajaccien, est intervenu.
Qu’importe, après tout. Le Racing a tiré les bénéfices d’une seconde période maîtrisée, sérieuse et dominée. « On avait déjà fait de très bons matches à Amiens ( défaite 4-3 ) et à Nîmes ( 2-2 ) et là, c’est la récompense, a apprécié Thierry Laurey. Mais le classement importe peu. Cela risque d’être un jeu de yoyo. Le but, c’est d’avoir vite les 40 points pour le maintien. »

Quatre victoires de rang à la maison

Si les Bleus se refusent encore à rêver plus grand, d’autres peuvent le faire à leur place. Jean-Luc Vanucchi, le coach du Gazélec Ajaccio, en est convaincu : « Le Racing ne sera pas loin à la fin. »
Plus pragmatique, son homologue strasbourgeois a pu apprécier quelques solides habitudes. Les Strasbourgeois sont désormais sur une série de quatre victoires de rang, à la maison, en championnat, sachant qu’ils accueilleront encore trois fois en février.
L’effectif alsacien permet aussi de voir venir. « Il y a des garçons qui commencent les matches, des garçons qui les finissent et d’autres qui les regarderont, explique l’entraîneur du RCS. Mais j’ai rarement eu des problèmes avec des rentrants. »
L’alchimie fait son effet mais l’équilibre reste fragile, à entendre les uns et les autres, vraiment loin de s’enflammer. « Il faudrait enchaîner une petite série, espère Khalid Boutaïb. Mais il suffit qu’un ou deux maillons lâchent et on sera en danger. On va avoir besoin de tout le monde. Après, il vaut mieux être dans notre situation que dans le ventre mou ou en galère. »
Pour l’heure, le Marocain et ses copains ont une vue parfaite sur le duo de tête, Brest un peu au loin mais Reims bel et bien à portée de main. « La période qu’on vit, c’est excitant, a conclu Yoann Salmier. On retrouve de l’efficacité. Il ne faut pas oublier qu’on est promu. » Si ça devait continuer ainsi, on finira effectivement par oublier.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 23ème Journée: Strasbourg -Gazélec Ajaccio

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum