22ème journée: Nimes -Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

22ème journée: Nimes -Strasbourg

Message  67120 le Sam 21 Jan - 18:10

Vendredi le 27/01/2017 à 20h
Un gros client qui de plus a gagné à l'extérieur à Lens 1-3
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème journée: Nimes -Strasbourg

Message  67120 le Mer 25 Jan - 5:10

Avant Nîmes – Racing, vendredi (20h)
Aménagement extérieur

Le Racing doit composer avec des conditions de travail extrêmes en ce début janvier. Avec en point d’orgue le match remis de vendredi dernier, face à Tours, son quotidien est aménagé pour ne pas perdre le rythme d’une compétition bientôt dantesque.
Des formes noires sur une aire de jeu, des ballons échangés entre des silhouettes emmitouflées dans des couches de vêtements informels : ce n’est pas que les joueurs strasbourgeois ont cédé à la douteuse mode du burkini. Les protégés de Thierry Laurey font comme tous les travailleurs amenés à évoluer à l’extérieur ces temps-ci. Ils se protègent contre les rigueurs hivernales.

Ernest Seka et ses copains ne vont pas à la mine, mais leur staff veille tout de même à ne pas trop tirer sur la corde. L’entraînement n’a pas tout à fait la même teneur que d’habitude. « Il est plus court et plus intensif », explique Thierry Laurey.
Halle couverte ou terrain synthétique

Il est également le plus souvent délocalisé. Les joueurs strasbourgeois se réfugient parfois sous la halle couverte du centre de formation. Ils prennent leurs quartiers plus régulièrement sur le synthétique de la Musau, situé à deux kilomètres à peine de la Meinau. Les matches se déroulant sur pelouse naturelle, aurait-il quelques mauvaises habitudes héritées du changement de surface ?

« Non, quand un terrain synthétique est humide, les conditions sont très proches d’un terrain en herbe, précise encore l’entraîneur du Racing, qui joueur, devait se rabattre sur des gymnases en pareilles conditions. On s’adapte. Mais comme on s’adapte partout. À Brest, il pleut trois cents jours dans l’année, alors que les terrains lourds sont au moins aussi éprouvants, à Montpellier ou Marseille, il y a le mistral et c’est parfois injouable. »

En Corse, le technicien a dû composer avec les orages. Les inondations l’ont également conduit à programmer plus que de raison des séances sur terrain synthétique.

Il s’agit d’aménager et de faire un travail de prévention. « On sait que sur ces surfaces, il peut y avoir des douleurs au niveau des mollets et du bas du dos notamment, souligne l’entraîneur. On fait appel à des ostéopathes, il y a un travail de renforcement. Et il faut croire que la période n’a pas trop d’incidence puisqu’on n’a pas de blessés. »

Il reste que les travaux à venir imposent de la prudence. Car si le Racing fait attention à ses joueurs, ce n’est pas exactement le cas des organisateurs. L’ensemble de l’effectif sera mis à contribution dans les prochaines semaines avec la bagatelle de six matches en 22 jours et même dix en 35 en cas de qualification en Coupe de France et si la commission des compétitions avait la mauvaise idée de refixer le match en retard entre le déplacement pour défier le Red Star (programmé le 17 février) et la réception de Clermont (24).

L’Hexagone impose des cadences infernales durant la période la moins agréable de l’année. « Au regard du terrain, c’était normal de remettre le match face à Tours, considère Thierry Laurey. Quand on voit dans quelles conditions Brest et le Red Star ont joué lundi… »

« Après, tant qu’on aura des championnats à vingt clubs, tant qu’on aura des créneaux réservés aux Coupes d’Europe, on sait que c’est compliqué, ajoute le technicien. En Allemagne, ils sont à dix-huit, ont un mois de trêve et, en plus, des pelouses chauffées. Pour nous, en février, il paraît évident que l’on va faire tourner, car les organismes souffrent et qu’il y a plus de risques de blessures. L’important, c’est de privilégier la fraîcheur. »

De ce côté-ci de la frontière, on privilégie le sacro-saint principe d’adaptation à la saison. Les 22 joueurs pros sous contrat seront assurément tous concernés. Au moins, aucun ne sera mis de côté.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème journée: Nimes -Strasbourg

Message  67120 le Jeu 26 Jan - 18:37

Nîmes – Racing : le groupe strasbourgeois

Thierry Laurey a convoqué 16 joueurs pour le déplacement du Racing à Nîmes, ce vendredi soir (20h). L’Entraîneur du Racing récupère Jérémy Grimm et Alexandre Oukidja, rétablis.

Le groupe :

Bonnefoi, Oukidja ; Aholou, Bahoken, Blayac, Gonçalves, Grimm, Guillaume, Lienard, Mangane, Marester, Ndour, Ndoye, Nogueira, Salmier, Seka.

Les absents :
 Sacko (reprise), Boutaib (sélection), Benkaïd, Caci, Dos Santos, Gambetta, Gragnic, Saad, Schmittheissler, Weissbeck (équipe réserve), Solvet (suspension CFA2).
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème journée: Nimes -Strasbourg

Message  67120 le Ven 27 Jan - 5:35

Pour un nouvel envol
Après deux semaines d’inactivité et un échec à Amiens, le Racing est à Nîmes dans l’espoir de vraiment se lancer en 2017 et dans le marathon de 10 matches qui l’attend dans les cinq prochaines semaines.
Ce n’est pas parce qu’un marathon dantesque s’ouvre aujourd’hui qu’il faut ménager les énergies. Il y aura neuf matches après celui du jour, des occasions de se relancer ou de corriger, en un temps réduit ( voir encadré ). Mais il serait encore plus agréable de les aborder avec l’envie de commencer une série.

Comme il a sans doute fait une bonne opération comptable en ne jouant pas il y a une semaine – alors que le match face à Tours à la Meinau était ajourné, quatre des membres du top 7 ont mordu la poussière, quand les deux autres, Reims et Sochaux, ont été contraints au nul à domicile –, le Racing est invité à en faire de même en montant sur le pré.

A priori, ces temps-ci, l’ancestral stade des Costières n’a rien du théâtre de parfaites embuscades. Le Nîmes Olympique y souffre d’une forme de syndrome. Meilleur club du championnat à l’extérieur, il est l’un des caves à son domicile où il n’a remporté qu’un seul de ses 10 matches jusqu’ici.
« Confronté au même problème qu’à Amiens »

C’était face à Reims qui en a pris une bonne dans le Gard en novembre (3-0). Le souvenir du match aller, un nul poussif (1-1), tiré par les cheveux, doit aussi trotter dans les esprits alsaciens.

Pour repartir du bon pied en 2017, pour continuer à prendre la mesure d’un championnat jusqu’ici bien maîtrisé, il convient de ne pas échouer chez l’un des tauliers de la Ligue 2. Thierry Laurey et ses hommes ne savent que trop bien l’origine de leurs hoquets du début d’année, qui n’ont rien à voir avec quelques bombances pendant les fêtes : ça grince derrière avec six buts encaissés en deux matches.

Et ce n’est pas l’absence de Rachid Alioui, le plus mordant des Crocos (11 buts en L2), qui doit les rassurer. Sans l’international marocain qui prolonge sa parenthèse CAN en même temps que Khalid Boutaïb le Strasbourgeois, Nîmes en a collé 3 aux Sang et Or à Bollaert. Cela a valu un accueil spectaculaire des « héros » à la gare nîmoise, ses supporters les attendant à la sortie du train en craquant des fumigènes tout en chantant à tue-tête. Une semaine après, le Racing n’aurait rien contre un brin de déconcentration ou de suffisance : il n’y croit guère. En Ligue 2, la déconvenue est possible à chaque coin de l’Hexagone, même le plus accueillant a priori. Comme il est difficile de trouver une explication rationnelle aux problèmes domestiques des Crocodiles, il convient de se méfier d’un réveil toujours possible qui relèverait d’une forme de… normalité.

« Nîmes a des difficultés dans ses résultats mais pas en termes de jeu, explique Thierry Laurey. Ça va être un match compliqué. Il y a beaucoup de passion autour de cette équipe dans la ville et on va affronter une équipe bien équilibrée, un club qui mène une bonne politique. Et si je regarde bien, on est confronté au même problème qu’à Amiens. »

Le Racing comptait effectivement trois points d’avance sur son adversaire, avant le voyage en Picardie. Ils ont disparu au terme d’un match un peu fou (4-3). Et l’incertitude du championnat apparaît comme un autre vaccin à toute forme d’inattention.

« Il y a quelque temps, on disait que sept ou huit équipes s’étaient détachées en tête du classement, rappelle Thierry Laurey. Et bien non. Cela revient de derrière. Si la Ligue 2, ce n’est pas toujours brillant au moins, c’est passionnant parce qu’il y a du suspense. Et quand on peut prendre un point, il faut le prendre. » Et pour espérer tutoyer durablement les sommets, il s’agira aussi ce soir, de ne pas caler.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème journée: Nimes -Strasbourg

Message  67120 le Ven 27 Jan - 19:38

Voici donc dans le détail la composition des deux équipes:
Nîmes : 40. Yan Marillat – 33. Sofiane Alakouch, 23. Anthony Briançon, 21. Fethi Harek (c), 24. Zié Diabaté – 11. Téji Savanier, 18. Théo Valls – 22. Sada Thioub, 25. Karim Aït-Fana, 20. Renaud Ripart – 10. Slimane Sissoko. Remplaçants : 4. Fabien Garcia, 12. Florian Fabre, 32. Tony Briançon, 28. Ousmane Cissokho, 35. Lucas Dias. Entraîneur : Bernard Blaquart.

Strasbourg : 16. Alexandre Oukidja – 24. Eric Marester, 22. Ernest Seka (c), 21. Yoann Salmier, 3. Abdallah Ndour – 5. Vincent Nogueira, 6. Jérémy Grimm, 8. Jean-Eudes Aholou – 11. Dimitri Lienard – 19. Stéphane Bahoken, 9. Baptiste Guillaume. Remplaçants : 17. Anthony Gonçalves, 13. Jérémy Blayac, 18. Mayoro N’Doye, 12. Kader Mangane, 1. Landry Bonnefoi (g). Entraîneur : Thierry Laurey.
.
Confirmation à l'instant: c'est bien Fabien Garcia qui épaulera Anthony Briançon au sein de la défense centrale des Crocodiles.
.
Le kop des supporters a pris du volume. Ils sont une cinquantaine présents à Nîmes pour encourager les Bleus.
.
C'est parti sur les chapeaux de roue. Après une initiative alsacienne, il y a eu le feu sur le but d'Ouklidja sur un corner.
.
Le Racing est sur le reculoir, notamment acculé sur les corners qui s'accumulent.
.
Nîmes vient de glaner son 4e en moins de huit minutes et son public pousse.

Le Racing est sur le reculoir, notamment acculé sur les corners qui s'accumulent.
.
Le Racing respire un brin après la tempête de début de match. Il peut commencer à sortir de son camp.
.
Incontestablement, les hommes de Thierry Laurey ont du mal à trouver leurs marques et le bon rythme en ce début de partie où ils ont pratiquement tout le temps été étouffés par les Nîmois.
.

Nîmes garde la mainmise sur le jeu, même si les Bleus ont un peu desserré l'étau depuis quelques instants. Et Aït Fana vient à nouveau de solliciter Oukidja. Sur sa frappe croisée, le gardien bas-rhinois s'est jeté au sol, mais n'a finalement pas eu à intervenir, puisque la tentative du milieu offensif gardois a raté le cadre d'un bon mètre.
.
Encore une tentative du Nîmes Olympique. Elle est signée cette fois Savanier dont la frappe lointaine du gauche ne surprend pas Oukidja, attentif malgré un rebond vicieux.
.
Au tour du jeune Sofiane Alakouch de faire passer un frisson dans les dos strasbourgeois. Le jeune latéral droit a passé tout le monde en revue et repiqué plein axe. Mais son tir du gauche à l'entrée des 16 m a été bien trop écrasé pour tromper un Oukidja dont les gants n'ont décidément pas le temps de refroidir.
.
Le Racing ne peut recourir qu'à quelques contres mais très improbables tant la panique est générale dans ses rangs.
.


Seka vient de voir jaune pour une intervention sur Sissoko.
.
Preuve que le jeu du Racing est loin de satisfaire Thierry Laurey, le coach bas-rhinois a déjà envoyé Anthony Gonçalves à l'échauffement.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème journée: Nimes -Strasbourg

Message  67120 le Ven 27 Jan - 20:39

But 1-0
.
But de Thioub pour les Crocodiles.
.
Le Nîmes Olympique mène 1-0 et c'est on ne peut plus logique. Sur un centre de Ripart détourné - sans doute de la main - par Salmier, l'ancien attaquant du CA Bastia a fusillé Oukidja d'une demi-volée du droit, avant de recevoir dans la foulée un carton jaune pour s'être échauffé avec Ndour.
.
La réplique strasbourgeoise, enfin, sur un centre de Ndour, Bahoken enchaîne contrôle de la poitrine-volée du gauche. Marillat dévie la tentative de l'attaquant strasbourgeois.
.
Nîmes Olympique mène par la plus petite des marges (1-0). C'est un strict minimum pour un Racing qui n'a rien montré ou presque et a subi l'impact des Crocodiles de la 1re à la 45e minute. On espère que les Bleus vont se réveiller après les quinze minutes de repos.
.
Nogueira laisse sa place à Gonçalves au coup d'envoi de cette seconde période.
.
4827 spectateurs sont présents au stade des Costières ce soir.
.
Nîmes est en train de perdre le fil de son jeu. Les Strasbourgeois seraient inspirés de se montrer plus précis dans leurs initiatives. Les ouvertures commencent à se faire jour, mais le Racing les exploite mal.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème journée: Nimes -Strasbourg

Message  67120 le Ven 27 Jan - 21:15

BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT  1-1 Lienard
.
Lienard vient d'égaliser d'une frappe de dingo, déclenchée depuis les 30 mètres, dans une position excentrée.
.



BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT  1-2 Guillaume
.
Guillaume confirme une tendance en reprenant au second poteau un centre de Bahoken.
.
Au tour de Stéphane Bahoken de recevoir sa biscotte pour avoir jeté le ballon après le coup de sifflet de l'arbitre.
.
2-2
.
Et cette fois, c'est Nîmes qui revient au score grâce à Zié Diabaté!!!!!!
.

Diabaté égalise. A la réception d'un corner au second poteau, alors qu'Oukidja n'a pu que prolonger le ballon, le latéral peut contrôler et trouver l'ouverture, malgré deux défenseurs repliés sur la ligne.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème journée: Nimes -Strasbourg

Message  67120 le Ven 27 Jan - 21:55

22e journée
Vendredi le 27/01/2017
Bourg-en-Bresse Peronnas
12' BUT de Heinry refusé pour hors-jeu
38' Heinry
77' Bègue sur coup-franc sur une énorme erreur de Mandanda
82' Damour
86' Begue d'un superbe geste en lucarne
4 - 2 AC Ajaccio
47' Camara
70' Nouri
 
 Clermont
80' Dugimont trouve la barre de la tete
0 - 1 Auxerre
53' Yattara
89' Traoré
Valenciennes 0 - 1 Brest
90' Joseph-Monrose
Ajaccio GFC
85' Youga
1 - 1 Laval
52' Nkololo
 Troyes
10' Niane
23' Niane sp
74' Thiago
2 - 1 Le Havre
66' Chebake de la tete
Tours
88' Belkebla
0 - 0 Niort
Orléans
6' Nabab
1 - 0 Sochaux
Nimes
39' Thioub
79' Diabaté
2 - 2 Strasbourg
58' Lienard des 25 mètres en lucarne
72' Guillaume
22e journée
Samedi le 28/01/2017

Amiens
90' Mamilonne de la tete
90+2' Kamara de la tete sur un centre en coup du foulard de Ndombele
2-1 Lens
19' Lopez sp
67' Oparé, victime d'un choc à la tête, cède sa place à Zedadka
Lundi le 30/01/2017

Red Star FC 0 - 1 Reims
11' Kyei
 

EquipePtsJGNPBPBCDiff
1 Brest4122125528226
2 Reims3722107524186
3 Amiens SC352298530219
4 Lens352298530255
5 Troyes3522105727243
6 Strasbourg332196630255
7 Sochaux332289524204
8 Gazélec Ajaccio312287724204
9 Bourg-en-Bresse3122710528253
10 Nîmes302279632275
11 Niort30227962628-2
12 Clermont292278726233
13 Valenciennes2822610630282
14 Le Havre282277821210
15 Ajaccio27227692529-4
16 Red Star222257101829-11
17 Laval21224991823-5
18 Tours192147102433-9
19 Auxerre192247111527-12
20 Orléans182246121628-12


Dernière édition par 67120 le Mar 31 Jan - 13:38, édité 2 fois
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème journée: Nimes -Strasbourg

Message  67120 le Sam 28 Jan - 5:14

Toujours ça de pris
Complètement dominés dans un premier temps, les Strasbourgeois ont pris un point appréciable aux Costières, profitant de la panne de courant des locaux après la pause. S’il ne fait pas l’affaire du siècle, le Racing refait tourner le compteur pour débuter un marathon de huit matches en cinq semaines.
Après avoir réalisé une bonne opération sans jouer, il y a une semaine, puisqu’il a été le seul du premier tiers du classement à ne pas avoir laissé de points lors de la 21e journée, le Racing était en quête d’une bonne affaire sur une pelouse où seul Reims, parmi les dix visiteurs précédents, avait perdu.
Un visage plus conquérant au retour des vestiaires

Au final, le voyage à Nîmes a été agité. Il a conduit à un point appréciable même si les Strasbourgeois ont pu espérer décrocher la timbale, une quatrième victoire en déplacement.

Mais il en a bavé des ronds de chapeaux pour espérer s’en sortir car il n’a rien montré pour contester l’envie locale dans un premier temps. Les Rouge de Nîmes avaient dans l’intention de capitaliser sur la victoire décrochée il y a une semaine, à Lens (1-3), et avaient les visiteurs dans le viseur, eux qui étaient distants de trois petits points devant eux au coup d’envoi.

Ils ont soufflé de toutes leurs forces pour les faire fondre comme neige au soleil, ils ont déversé toute leur énergie aux quatre coins du terrain pour punir la forme de suffisance alsacienne.

Dans le même temps, la bande à Laurey, privée de match depuis une quinzaine de jours, a semblé paumée. Aholou, le nouveau venu, et ses copains n’ont pas su où donner de la tête pour empêcher les vagues sanguines de déferler sur leur camp.

Il a fait chaud un moment sur le but d’Oukidja et pas seulement parce qu’il y a 15°C de différence entre les Costières et la Meinau. Le Racing n’a eu d’autre recours que de retarder une échéance qui s’est précisée, alors que les Strasbourgeois n’assuraient pas la construction d’une action digne de ce nom.

L’ouverture du score par des “Crocos”, mordant dans le ballon comme Adam dans sa première pomme, a relevé d’une implacable logique. Thioub a été le bourreau d’une défense aux abois. Dans le Gard, le Racing était à quai et le Nîmes Olympique semblait filer grand train.

« On était apathique et on se mettait en danger tout seul, a relevé Thierry Laurey, qui a passé la première partie du match à agiter les bras de dépit. Après, on a changé l’organisation de l’équipe et ça s’est mieux goupillé. »

En fait, le mérite strasbourgeois a aussi été de ne compter qu’un but de retard à la pause. Et comme l’adversaire a laissé ses bonnes intentions aux vestiaires et s’est mis à jouer aussi mal que le Racing en première mi-temps, les mouches ont complètement changé d’âne.

Bim, bam, boum. Lienard a fait mouche sur une improbable tentative. « C’est un but d’anthologie mais ça aurait pu partir dans l’immeuble d’à côté, a expliqué le pistolero de Belfort. Ce soir, je relance l’équipe, mais je coûte aussi deux points, parce que j’étais au marquage du Nîmois qui a égalisé. »

Le Racing a pu croire en un énorme coup après avoir montré un visage hideux. Le duo Bahoken-Guillaume a joué les déménageurs et les Strasbourgeois ont pris les devants.

Mais pour son deuxième match fou de l’année, le Racing a dû se contenter d’un point logique au final, confirmant sa capacité à être acteur de matches tout feu tout flamme.
« Resserrer les boulons »

« On aurait pu éviter le nul avec un peu de maîtrise et d’expérience, a conclu Thierry Laurey. Il va falloir trouver un jeu de clefs pour resserrer les boulons, mais on peut dire qu’on fait mieux qu’à Amiens puisque l’on sauve un point. »

S’ils ne font pas l’affaire du siècle, les Alsaciens remettent la marche avant, après leur faux pas à Amiens, et peuvent envisager la parenthèse Coupe, au Poiré/Vie, en 16e de finale, sans nourrir trop de soucis pour le championnat dont ils occupent la 5e place. Après avoir frôlé la catastrophe, ce n’est déjà pas si mal.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème journée: Nimes -Strasbourg

Message  67120 le Dim 29 Jan - 5:06

Entre espoirs et regrets
À Nîmes, le Racing a su réagir, grâce à un mental et une habileté offensive bien utiles pour le tirer d’un mauvais pas. Mais avec six buts encaissés en L2 en 2017, il peut avoir le sentiment de gâcher.
En ces lieux nîmois avait débuté un naufrage qui allait marquer durablement le Racing. Lors du précédent passage des Strasbourgeois dans le Gard, il y avait eu une défaite le jour où Julien Fournier tenait une conférence de presse annonçant en Alsace la vente du club par Philippe Ginestet au mystérieux Roman Loban avec dans son sillage un certain « Monsieur Jafar ». La suite a ressemblé à une chute sans fin.
La bande à Pascal Janin a perdu le 4 décembre 2009 aux Costières, emportée par la furia nîmoise (2-1), à la fin de la saison, elle est tombée en National et un an plus tard, le Racing faisait faillite pour plonger en CFA 2.

« De la solidarité et de la générosité dans notre groupe »

Cela a secoué un petit moment également ce week-end, plus de huit ans après. Mais après avoir commencé le match à l’envers, les Bleus ont su se remettre d’équerre, retourner une tendance sans tout à fait achever le travail. S’ils ont pu afficher quelques regrets, ils ont aussi montré des ressources qui permettront, certainement jusqu’à la fin de saison, de ne jamais vraiment désespérer.
« On a su rectifier le tir en montant d’un cran dans l’intensité, a expliqué Anthony Gonçalves, auteur d’une entrée remarquée à la pause. Il y a de la générosité et de la solidarité dans notre groupe. »
Et les Strasbourgeois n’ont eu de cesse de se la jouer collectif pour leur deuxième déplacement de l’année : ils ont presque tous été nuls avant la pause, ils ont presque tous été bons après. L’enfer, ce n’est pas que les autres, c’est aussi un peu soi-même quand on affiche des visages aussi tranchés.
« D’abord, on n’a pas voulu jouer vers l’avant, on est reparti dans l’axe, a expliqué Thierry Laurey, d’un point de vue tactique. Et puis on a fait des ajustements, on est passé à trois devant et on réussit à prendre l’avantage. Après, on n’est pas attentif et c’est regrettable. Mais je veux voir mon équipe tournée vers l’avant. Et c’est plus facile de travailler l’aspect défensif. »
Il faudra mettre à profit les rares créneaux disponibles lors cinq prochaines semaines à possiblement neuf matches (*). Avec huit buts dans la musette en trois matches de 2017, le Racing a perdu de vue l’une de ses forces avant la trêve.
Il avait fini son année passée en n’encaissant qu’un but en quatre matches, un penalty face à Lens. « Il y a des choses à rectifier, c’est certain, considère Anthony Gonçalves. Il faut tirer des enseignements de ce type de match. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas que du négatif. »
« On doit retrouver notre mentalité défensive, reprend Stéphane Bahoken. En évitant de prendre ces buts, on restera dans le haut et c’est ce dont on a envie. »

Une jolie vue sur le podium

Le Racing garde une jolie vue sur le podium à la faveur du 33e point glané cette saison. Il a repoussé au moins provisoirement la menace nîmoise. Il devra faire face à celle en provenance du Gazélec Ajaccio, dans le contingent de ceux qui reviennent de l’arrière. Mais ce sera à la Meinau, vendredi, après une escapade Coupe de France en Vendée.
« On a encore prouvé au moins que l’on voulait gagner, ici, à Nîmes, a conclu le milieu de terrain. On prend un bon point, mais le Racing joue pour gagner tous les matches. » Dans le Gard, il a déjà réussi à ne plus perdre.
(*) Ce sera le cas si le Racing se qualifie pour les 8es de finale de Coupe de France, à l’occasion de son déplacement au Poiré/Vie, pensionnaire de DH, mardi.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème journée: Nimes -Strasbourg

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum