19ème Journée: Strasbourg / Niort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  67120 le Lun 12 Déc - 19:33

16/12 à 20h
Trois nouveau points a prendre
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  67120 le Jeu 15 Déc - 5:29

30 points, c’est bien
Avant la venue de Niort, à la Meinau, le Racing, confortablement installé dans le premier tiers de la L2, a la barre des 30 points dans le viseur, synonymes de quelques garanties. Le passé en témoigne.
Après la jolie sortie contre Lens (3-1), les joueurs strasbourgeois ont affiché un sourire jusqu’aux oreilles et exprimé une ambition bien légitime, celle de terminer en beauté, face à Niort, demain.

Mais tout de suite après la rencontre, Thierry Laurey s’est montré plus mesuré. La troisième victoire de rang décrochée l’a rendu heureux. Avec 29 points, son Racing a accumulé un appréciable pécule pour passer les fêtes au chaud. Et la venue à suivre de Niort ouvrait des perspectives. « On peut viser la barre des 30 points », a-t-il lâché.
Intéressantes et rassurantes perspectives

En gros, et peut-être pour la première fois depuis le mois d’août, l’envie de ne pas perdre pour la dernière de 2016 a pu poindre dans l’esprit de l’entraîneur. En fait, avec au moins un nul demain, le Racing s’ouvrirait d’intéressantes et aussi de rassurantes perspectives pour sa fin de saison, au regard du passé de la Ligue 2.

Si à l’été, les règles du jeu ont changé avec une troisième place qui n’envoie pas automatiquement son occupant dans l’élite (puisqu’un barrage face au 18e de L1 sera au programme), le second échelon présente la même configuration à 20 depuis 18 ans.

C’est en effet en 1998-1999 que la Ligue de Foot a mis fin à différentes tentatives baroques, notamment un championnat à 22 dont l’ultime édition a été marquée par la dernière place de… Mulhouse.

Les temps ont changé mais quelques constantes ne manquent pas d’émerger saison après saison. Ainsi, sur les 95 équipes ayant cumulé 30 points ou plus sur leur première partie de saison, aucune n’est descendue.

Au regard des 14 points d’avance que compte le Racing sur la zone rouge aujourd’hui, il paraît évident qu’Ernest Seka et ses copains ne seront pas concernés par l’angoissante lutte pour le maintien. Au moins, la menace semble écartée, même en cas de coup de mou durable.

Si l’objectif de début de saison, toujours d’actualité à entendre les différents responsables du club, était un maintien confortable, l’affaire est donc bien emmanchée. Mais le Racing aurait quelques torts de la jouer en roue libre.

Vivre dans les parages du podium reste bien plus agréable que de flotter dans le ventre mou. D’ailleurs, les candidats au podium seront quasiment avec certitude dans le contingent des équipes à 30 points ou plus à Noël ou/et celle du premier tiers du classement.
Remontées marquantes

Depuis 1998, seuls six promus de mai avaient un bilan inférieur à mi-course. Et ils étaient rarement largués en milieu ou en queue de classement. Le premier de l’ère moderne à avoir coiffé la concurrence après un début d’exercice mitigé est Nice, en 2002. Troisièmes avec 66 points au final, les Aiglons étaient 7e avec 27 points à la fin du cycle aller.

Le dernier en date est le SCO d’Angers, en 2015, dans une Ligue 2 ouverte à tous les vents et à des espoirs partagés par de nombreux clubs. Angers avait terminé 3e , alors qu’il n’était que 6e avec 29 points à la moitié de la saison. Juste devant à l’heure du bilan définitif, le Gazélec d’Ajaccio cher à Khalid Boutaïb et Thierry Laurey était 5e à la trêve hivernale avec… 30 points. En fait, longtemps devant ces deux clubs revenus (un peu) de l’arrière, Dijon (36), Brest (34) et Sochaux (34) avaient craqué sur le cycle retour.

En fait, sur les 54 derniers promus de Ligue 2, il y en a trois qui ont été les auteurs de remontée marquante. Sedan en 1999, deuxième à la fin du printemps après avoir été 9e avec 26 points au cœur de l’hiver, Le Mans en 2005, finalement deuxième, mais 9e à mi-course avec le même total, et Troyes, troisième à l’arrivée en 2012 mais 12e à Noël avec 26 points également, ont su complètement bouleverser des tendances défavorables.

C’est que d’autres ont raté leur seconde partie de saison dans les grandes largeurs pour la terminer essoufflés, souffreteux. Mais pour ceux qui ont glané au moins trente points à la trêve, les exemples sont rares d’une baisse comptable dans des énormes largeurs.

Il y a eu le cas, évoqué plus haut de Sochaux en 2015, dix-huit points récoltés sur sa seconde partie de saison, pour près du double sur la première. Tours, en 2011, avait récolté 19 points en 19 matches après Noël contre trente avant, exactement comme Bastia en 2008.

Dijon en 2007 et Laval en 2001 avaient également été écartés de la course à la montée en raison de ce rythme d’escargot d’un point par match, mais avec 34 points sur le cycle aller dans ces derniers cas.

Le Racing n’est évidemment pas à l’abri d’une telle mauvaise surprise dans un championnat où chaque match ne tient pas à grand-chose. Mais il peut toujours rêver d’une autre extrêmement bonne.

À un point du podium aujourd’hui, il est en mesure de basculer sur la nouvelle année dans le top 3. Et là aussi il y a une statistique qui fait envie. Depuis 18 ans, près de trois quarts des occupants du podium à mi-parcours le sont en fin de saison.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  67120 le Jeu 15 Déc - 18:55

Racing-Niort : le groupe
Thierry Laurey a communiqué un groupe de 16 joueurs pour la réception de Niort, ce vendredi (20h) à la Meinau. Felipe Saad, victime d’une entorse à la cheville cette semaine, est forfait.
Le groupe :
Bonnefoi, Oukidja ; Bahoken, Blayac, Boutaib, Gragnic, Grimm, Guillaume, Lienard, Mangane, Marester, Ndour, Ndoye, Nogueira, Salmier, Seka.
Les absents : Solvet (suspendu), Caci, Gonçalves (reprise), Saad, Sacko, Weissbeck (blessés), Dos Santos, Gambetta, Pouye, Schmittheissler (équipe réserve).
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  67120 le Ven 16 Déc - 5:13

Finir en beauté
Le Racing a l’occasion de couronner une splendide année, face à Niort. Une victoire le propulserait un peu plus aux premières loges, un accroc ternirait à peine son bilan. Ce soir, il y a tant à gagner.
Quoi qu’il arrive, 2016 sera marqué d’une pierre blanche pour le Racing, avec des sourires. Cette année qui se termine, correspondra au bonheur d’avoir mis fin à une insupportable traversée du désert, cinq ans à en baver dans le monde amateur pour retrouver sa splendeur.
En 2016, le Racing a renoué avec le monde pro. Depuis l’été, il le fait avec efficacité, intelligence et, pour ne rien gâcher, une once grandissante de talent. Et à l’heure de mettre fin au cycle aller, l’équipe de Thierry Laurey en vient même à inspirer les plus improbables espoirs de brûler les étapes.

« Le basique, afficher l’état d’esprit des derniers matches »

L’entraîneur et ses joueurs s’efforcent de calmer les ardeurs de l’impatience extérieure et continuent de parler de maintien. Basculer du National à la Ligue 1, en deux ans, c’est déjà arriver. Laurey, Boutaïb ou encore Mangane l’ont vécu, pas plus tard qu’il y a dix-huit mois, avec le Gazélec Ajaccio. Mais ce matin, elles sont quelques équipes, aux six coins de l’Hexagone à nourrir des envies de se projeter sur l’échelon d’au-dessus. De Lens à Brest, de Troyes à Sochaux, il y a des arguments à faire valoir.
Et cela n’a jamais été en glosant sur ses forces, en évaluant celles des autres, que s’est construite une victoire. Il y aurait de quoi s’enflammer, à l’ombre de la Meinau. Ernest Seka et ses copains vont bien, merci.
Un onze titulaire tend à s’imposer sans que ses portes ne soient verrouillées. Et la série en cours de trois victoires a propulsé au pied du podium.
Mais le Racing n’a pas décroché ses succès face à Laval, au Havre et face à Lens en fumant la pipe. Il a eu recours à un penalty pour battre le premier. Il a tremblé jusqu’au bout à force de ne pas avoir concrétisé moult occasions chez le deuxième. Et Ndour a sauvé un ballon sur sa ligne à 1-0 face aux « Sang et Or » pour rappeler l’intensité du combat remporté pour battre le troisième.
En gros, le Racing n’est pas devenu en un mois le cador du championnat. Il recherche la discrétion et, au quotidien, veille d’abord à enchaîner ses gammes. Au moment d’aborder sa der des ders de l’année, il s’efforce en premier lieu à ne pas perdre de vue une forme d’humilité.
Des Chamois bien plus bondissants qu’en août, lorsque les Strasbourgeois les ont battus en coupe de la Ligue (1-0), ne ressembleront pas à des éléphants dans un couloir. « Nous cherchons à atteindre la barre des 30 points ( soit un nul ) ou la dépasser, a indiqué Thierry Laurey hier. Mais l’adversaire ne sera certainement pas d’accord. Il est deuxième au classement des dix derniers matches, a trouvé son équilibre, avec des joueurs arrivés qui ont trouvé leurs marques. »
Niort, qui a d’abord toussé tout l’été – première victoire lors de la 9e journée –, s’est sereinement relevé pour aujourd’hui pointer tout près de son hôte du week-end. « C’est une équipe dynamique, qui marque des buts, poursuit l’entraîneur du RCS. Mais on a eu suffisamment de piqûres de rappel dans la saison, on a pris deux ou trois gifles qui doivent nous alerter. C’est le basique à mes yeux, afficher l’état d’esprit des derniers matches. »
C’est le préalable à une sortie, au moins dans le contenu, en beauté. Car avec un quatre à la suite, le Racing entretiendrait une dynamique prometteuse, s’inscrirait parmi les meilleurs, s’offrirait presque un mois de tranquillité. La 20e journée n’est effectivement programmée que le 13 janvier.
« C’est le type de match un peu particulier, a conclu Thierry Laurey en évoquant ce dernier match avant la trêve. Parfois, le coffre est rempli de cadeaux et le moteur de la voiture chauffe. »
En négociant au mieux, comme il a su si souvent le faire cette année à 19 victoires pour 8 défaites en 39 matches officiels, ses joueurs afficheraient la conviction qu’ils ne croient pas au Père Noël mais bel et bien dans l’équipe qu’ils composent. En même temps, ils imposeraient la plus belle des conclusions qui vaille : vivement 2017.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  67120 le Ven 16 Déc - 5:21

Ernest Seka : « On ne se voit pas plus beau qu’on est »
Seka n’est peut-être pas plus fort que toi mais ce qui est sûr, c’est qu’il domine un paquet d’attaquants de Ligue 2 ces temps-ci. Le capitaine n’a pas l’intention de finir sur une fausse note, aujourd’hui, à la Meinau.

– Dans quel état d’esprit abordez-vous le dernier rendez-vous de l’année 2016 ?


– Il faut confirmer. Le but, c’est de bien finir l’année pour bien commencer 2017. On est dans une période où on ne prend pas beaucoup de buts. Tout le monde s’est remis en question et, désormais, on défend tous correctement. On travaille beaucoup pour compenser nos lacunes. Là, face à Niort, on s’attend à un match compliqué.

– Le match de Lens, particulièrement réussi, vous amène-t-il à aborder celui de Niort avec de la confiance ?


– On va essayer de s’en servir pour être costaud. Mais on est passé à un autre match. On a envie de bien faire mais on ne se voit pas plus beau qu’on est non plus. On reste les pieds sur terre. En débutant le match de Niort, on aura un point, on fera tout pour le défendre même si on a évidemment envie de gagner.

– La possibilité de passer la trêve sur le podium est-elle une perspective alléchante ?


– Il ne faut pas se prendre la tête avec ça. Nous, on continue de viser le maintien. Dans le foot, tout va très vite.

Je me souviens que la saison passée, à ce moment de la saison, en National, on avait affronté Belfort qui était premier, devant nous. Au final, il avait eu du mal à se maintenir.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  67120 le Ven 16 Déc - 19:41

Voici la composition du Racing:
Oukidja - Marester, Seka (cap), Salmier, Ndour - Nogueira, Grimm, Lienard - Guillaume, Boutaïb, Bahoken
Sont sur le banc:
Bonnefoi (g.), Blayac, Gragnic, Mangane, Ndoye
.
Côté Racing, Thierry Laurey n'a pas cherché midi à 14 heures et a reconduit le même onze de départ que samedi dernier, quand Strasbourg s'était imposé ici même contre Lens dans une Meinau quasi pleine (3-1). Sur le banc, on retrouve également les cinq mêmes joueurs.
.
Pour ce tout dernier match de l'année 2016 à la Meinau, les Strasbourgeois ont bien évidemment à coeur de terminer sur une bonne note et d'aligner un 4e succès de rang qui les assurerait de démarrer 2017 sur le podium de la L2. Tentant, très tentant même.
.
Un mot sur les conditions, avec un vrai froid humide et piquant sur Strasbourg ce soir, ce qui n'a évidemment pas poussé le public alsacien à remplir la Meinau comme le week-end passé lors de la réception de Lens en pleine après-midi samedi. Si les choses en restent là, on ne devrait pas être loin d'une des affluences les plus faibles de la saison.
.
Et ça démarre fort pour le Racing après une récupération de balle de Lienard et un ballon en profondeur dans la surface dont a failli profiter Guillaume, devancé de justesse par la sortie d'Allagbé !
.
Et on enchaîne avec la frappe lointaine de Lienard ! Allagbé répond à nouveau présent.
.
Les Chamois niortais ne touchent quasiment pas le ballon en ce début de match. Le Racing a vraiment pris cette rencontre par le bon bout.
.
Encore une frappe cadrée pour le Racing avec ce coup franc enroulé de 20 m de Nogueira directement dans la niche d'Allagbé, qui a vraiment de quoi se réchauffer en ce début de match.
.
Grosse faute de Roye, sur Lienard... Les esprits s'échauffent, mais tout rentre dans l'ordre. Le coup franc lointain, tiré par Lienard, ne donne rien
.

Le kop strasbourgeois tente de mettre de l'ambiance au sein du public composé des traditionnels bonnets bleus de Noël
.
Le jeu est un peu haché par les fautes ce soir... Agouazi, l'ancien messin, n'est pas le dernier à chauffer les troupes strasbourgeoises...
.
alors que le kop déploie des banderoles en faveurs des supporteurs et scande le traditionnel "liberté pour les ultras", Niort vient de se procurer une belle occasion, sur un coup franc tiré par Grange
.
Symbole de ce manque de solutions, Bahoken tente sa chance de 25 mètres, sans élan et sans conviction. Son ballon file vers le poteau de corner...
.
Le Racing tente de remettre un peu d'allant dans ce match et n'a pas été verni sur ses deux dernières actions, avec plusieurs frappes de Bahoken ou Guillaume contrées in extremis en pleine surface. Les Chamois défendent bien.
.
Oh l'incroyable oubli de M. Rouinsard après cette faute sur Boutaïb, retourné comme une crêpe en pleine surface sur un centre de Marester ! Si l'arbitre n'a rien vu, c'est grave.
.

Voilà la première vraie grosse occasion du match, signée Boutaïb après une première intervention d'Allagbé dans les pieds de Bahoken ! La frappe du gauche du buteur strasbourgeois a été sauvée sur la ligne par Choplin, mais M. Rouinsard est le seul à ne pas l'avoir vu et l'arbitre n'a pas donné corner aux Bleus. Bronca à la Meinau.
.
Allagbé se plaint d'avoir reçu un objet sur la tête (un briquet, une pièce?) et il est lui aussi sifflé par le kop
.
L'arbitre ramasse encore un gobelet sur la pelouse.... Le speaker appelle au calme, mais il faut bien dire que l'arbitrage bizarroide de M. Rouinsard n'aide pas le stade à retrouver son calme
.
La frappe en pivot de Guillaume contrée par Choplin encore ! Le Racing finit bien cette mi-temps même si le match raté de l'arbitre commence à échauffer les esprits, entre autres en tribunes, avec plusieurs projectiles qui ont atterri sur la pelouse ces dernières minutes...
.
La barre de Baptiste Guillaume !!!! Quelle belle tête de l'attaquant belge du Racing sur ce coup franc de Lienard et quelle parade d'Allagbé qui a détourné le ballon sur sa transversale !
.
Mi-Temps 0-0
.

Le Racing mène très largement aux points mais le score est toujours vierge, face à une accrocheuse et rugueuse équipe de Niort.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  67120 le Ven 16 Déc - 21:11

Le jeu est plutôt haché en ce début de seconde période, le ballon va des Blanc aux Bleus et vice versa
.
Les Chamois niortais semblent avoir encore plus resserré les rangs qu'en première période. Ca va être dur de trouver l'ouverture.
.
Seka prend le ballon des mains... croyant à une faute! Voilà qui offre un beau coup franc plein axe aux Niortais!
.
Le coup franc, tiré par Grange, est sorti par le mur en corner. Corner finalement dégagé par la défense alsacienne...
.

La "bêtise" de Seka a failli coûter cher au Racing... Heureusement, cela n'a pas eu de conséquence
.
Le Racing tente d'accélérer mais Niort tient bon et contient sans vraiment trembler les assauts strasbourgeois. Il va falloir tenter autre chose ou miser sur les coups de pied arrêtés.
.
Il reste une vingtaine de minutes aux Alsaciens pour faire la différence... Mais ce sont les Niortais qui sont le plus incisifs depuis quelques minutes
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  67120 le Ven 16 Déc - 21:29

Blayac entre sur Guillaume, encore une fois intéressant e soir
.
BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT   1-0 Grimm

.
Mais quel but, quel but mes enfants !!!! Ah celui-là, il figurera tout en haut au palmarès des buts de l'année au Racing !! Après un débordement à droite et un centre tout mou de Bahoken, Grimm a surgi à 20 bons mètres et repris instantanément du droit un ballon dont la trajectoire insensée est allée chercher la lucarne d'Allagbé ! Tout simplement sensationnel !!
.
Il s'agit du 3e but de Jérémy Grimm cette saison, le 2e d'affilée après son ouverture du score sublime - déjà - contre Lens samedi dernier. Celui d'aujourd'hui, on vous conseille de chercher quelque part un ralenti. C'est un bijou.
.
Pénalty pour le racing
.
BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTT  2-0 Boutaib
.

Et carton rouge direct pour Matthieu Sans qui a retenu Bahoken au coeur de la surface. Cette fois, pas grand-chose à dire contre l'arbitre, évidemment...
.

Khalid Boutaïb n'a pas tremblé et a trompé Allagbé avec l'aide de la transversale. Son 9e but cette saison !
.
Changement à Strasbourg : sortie de Nogueira, remplacé par Ndoye.
.
Oh le 3-0 raté d'un cheveu par le Racing, après un centre en retrait de Lienard et une reprise du plat du pied des 12 mètres de Ndoye détournée par Allagbé d'une belle parade !
.
Le Racing joue complètement libéré et le public de la Meinau est aux anges, même si Blayac vient de tirer directement sur Allagbé après une belle action collective.
.
Changement à Strasbourg : sortie de Bahoken, remplacé par Gragnic.
.
Oh la tête surpuissante de Dona Ndoh sur le dessus de la barre d'Oukidja, devancé dans sa sortie aérienne ! On était tout proche de la réduction du score niortaise.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  67120 le Ven 16 Déc - 21:47

BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT  3-0 Boutaib
.

La tête de Boutaïb qui fait poteau rentrant après une longue transversale de Lienard ! Allagbé est battu, sans doute parce qu'il attendait une remise de la tête vers l'axe de l'attaquant alsacien. Et de dix pout Boutaïb !!!
.
Carton jaune conjoint pour Grimm et Dembélé qui se sont chuaffés après le but de Boutaïb...
.
Expulsion directe de Jimmy Roye pour un attentat sur Grimm. Clairement, ça sentait le règlement de compte sur le coup... Le match se termine un peu dans la confusion. Mauvais perdants les Niortais ?
.
Grâce à Grimm et Boutaïb deux fois, le Racing finit l'année 2016 sur une excellente note et pose un pied sur le podium de la Ligue 2, à égalité de points avec d'autres équipes.
.
Terminé 3-0
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  67120 le Ven 16 Déc - 22:07

19e journée
Vendredi le 16/12/2016
 
 AC Ajaccio
68' Abergel
1 - 2 Nimes
27' Alioui
87' Savanier sp
 
Auxerre
50' Fumu Tamuzo
1 - 1 Valenciennes
57' Niakhaté de la tete
Brest 0 - 0 Bourg-en-Bresse Peronnas
Clermont
15' Agounon
68' Thiam
86' Dugimont
90+2' Dugimont de la tete
3 - 0 Orléans
Laval
66' Saint-Louis
80' N'Diaye de la tete
90' Alla
2 - 2 Amiens
18' Charrier trouve la barre
24' El Hajjam
81' Tinhan
Le Havre
90' Fortes
0 - 2 Tours
3' Maouche
30' Bouanga
Sochaux
22' CSC
50' Sao
2 - 0 Red Star FC
Strasbourg
70' Grimm en pleine lucarne
78' Boutaïb sp
90' Boutaïb de la tete
3 - 0 Niort
75' Sans
90+2' Roye
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  67120 le Sam 17 Déc - 5:31

Comme un feu d’artifice
Le Racing a terminé en trombe sa belle année 2016 en concassant en fin de match une équipe de Niort longtemps contrariante. Deuxième de la Ligue 2 ce matin, il passera les fêtes, au pire, à la 4e place. Il y a des sorts moins enviables pour un promu.
Le Racing a vaincu la malédiction des bonnets bleus, celle qui le voit souvent en échec pour le match de Noël. Il a pris son temps pour concrétiser une domination d’abord diffuse. Mais son ultime coup d’accélérateur s’est révélé décisif pour prolonger sa série de quatre victoires de rang, qui le place sur le podium ce matin et assurément au chaud pour Noël.
Guillaume, lancé par Boutaïb, et Lienard, au terme d’un rush, ont chauffé Allagbe d’entrée. Le gardien a encore dû intervenir sur un coup franc cadré de Nogueira.
A trois tirs cadrés en sept minutes, l’affaire s’est montré alléchante et a prouvé que les Strasbourgeois n’entendaient pas se contenter d’un nul avant les vacances. Mais Niort a perdu l’habitude de perdre et a su passer le temps faible initial sans écueil.

Manque d’efficacité et frustration après la première période

Les débats ont ensuite été hachés menu par différents accrochages et les décisions parfois fumeuses de l’arbitre. Mais les visiteurs ont aussi un peu plus ressemblé au dragster de la Ligue 2, en pleine remontée depuis trois mois et ses sept victoires en dix matches.
Les Chamois démontraient ainsi encore un art maîtrisé de la défense sur le deuxième temps fort strasbourgeois qui n’a pas eu d’incidence au tableau d’affichage. Choplin a magnifiquement sauvé sur sa ligne une tentative de Boutaïb à l’affût d’un ballon mal repoussé par Allagbe. Le gardien niortais s’est bien rattrapé en détournant sur sa transversale une tête de Guillaume.
Dans une Meinau hivernale, le Racing a pu sortir frustré d’une première période qu’il a dominée en vain, en manque d’efficacité.
Le match s’est ensuite poursuivi sur un rythme plutôt bizarroïde, alternance d’absurdités, de ratés et de fulgurances. Ainsi, Seka a pris le ballon en main, croyant à un hors jeu qui n’y était pas. Le Racing a tardé à revenir du vestiaire et son déchet offensif a été à la hausse.
«On ne se voyait pas s’incliner en deuxième période, a expliqué Denis Renaud, l’entraîneur des Chamois. On avait le sentiment d’avoir le ballon, le match en main et un bloc haut. »

Somptueux but de Grimm

Dans une atmosphère cotonneuse, l’équipe strasbourgeoise a su forcer son destin, a encore montré de la ressource, comptant sur son milieu récupérateur qui, ces temps-ci, marche sur l’eau.
Grimm a ajouté une nouvelle page à ses savoureux contes strasbourgeois. Sur un ballon anodin, un peu curieusement mis en retrait, à 25 mètres par Bahoken, le blond du milieu s’est précipité et a mis tout son cœur dans une somptueuse frappe, direction la lucarne gauche d’Allagbe (1-0, 70e ). Une semaine après avoir ouvert la marque face à Lens, il a confirmé ses talents de perceur de coffre-fort.
Niort était à terre. Une ruade de Bahoken l’a mis K.-O. définitivement, Sans provoquant le penalty, écopant d’un rouge bien sévère. Boutaïb n’a pas raté l’occasion d’ajouter un neuvième but à sa collection (2-0, 78e ) et de nettoyer le chemin vers une neuvième victoire. L’international marocain a donné une tournure avantageuse au verdict final, d’une splendide tête dans la lucarne, sur un service non moins splendide de Lienard (3-0, 89e ).

Laurey: «32 points à la trêve, j’aurais signé»

Laurey a pu apprécier, même s’il n’a pas perdu de sa lucidité: «On a eu beaucoup de mal face à une équipe joueuse. On a longtemps été sur le grill. Il fallait que l’on soit bien concentré. La victoire est revenue à l’équipe qui la méritait le plus, au terme d’un match difficile. C’est une performance d’enchaîner quatre victoires. Je souhaite que l’on reprenne en janvier avec l’état d’esprit dont on a fait preuve aujourd’hui. 32 points à la trêve, j’aurais signé des deux mains au début. Mais je sais aussi que l’on doit être à bloc pour décrocher les victoires. »
Ses protégés savent le faire avec efficacité. Comme si souvent, ces temps-ci, le Racing s’est montré, hier, généreux comme le père Noël et donne envie de voir la suite au plus vite. Vivement 2017 !
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  67120 le Dim 18 Déc - 5:30

Vivement la suite
Le Racing termine son année 2016 en fanfare. Si la quatrième victoire de rang, décrochée face à Niort, ne lui assure pas le podium à Noël, elle donne envie de revoir au plus vite la bande à Laurey désormais bien installée dans les hauteurs de la Ligue 2.

Il y aurait presque de quoi regretter les (courtes) vacances. En dominant Niort, avec la manière – puisque l’opposition s’est révélée coriace et quelques actions alsaciennes spendidides, notamment l’ouverture du score –, le Racing a décroché sa quatrième victoire de suite. Il ne passera pas les fêtes sur le podium puisque Lens a gagné hier et que Troyes ou Reims le dépasseront lundi. Mais il est bien installé dans le premier tiers du classement, avec trois points d’avance sur la 7e place et cela durera presque un mois, puisque le prochain match est programmé le 14 janvier.
« Il doit aussi y avoir plus de maîtrise avec le ballon »

Mais c’est aussi dans le contenu de ses sorties que les Strasbourgeois nourrissent l’optimisme. Sur leurs trois dernières sorties, ils ont affiché une maturité du meilleur effet. Avec un but, sur penalty, encaissé en quatre matches, avec huit buts inscrits dans le même temps, Ernest Seka, Jérémy Grimm et les autres se transforment en une sorte d’épouvantail de la Ligue 2.

Néanmoins, Thierry Laurey n’a pas la même interprétation des récentes productions de sa bande. L’entraîneur n’a pas sorti le champagne, le foie gras – dommage – et les cotillons – on le comprend – pour fêter la dernière, victorieuse, de l’année 2016. En même temps que sa satisfaction, il a aussi souligné les difficultés rencontrées pour décrocher cet ultime succès sans s’enflammer.

« Tout ce qui est pris n’est plus à prendre, indique-t-il. Dans l’ensemble, je trouve qu’on a progressé en termes de rigueur, on est dur à manœuvrer. Il y a de la synergie dans ce qu’on fait. On est dans une période faste mais il doit aussi y avoir plus de maîtrise avec le ballon. »

Ses protégés ont pourtant dominé dans la globalité des Chamois plutôt en forme. En dehors d’un retour des vestiaires délicat pendant une vingtaine de minutes, ils ont joué dans le camp visiteur, mis la défense adverse sous pression et fini par trouver l’ouverture sur un coup d’éclat.

« On a remporté ce match de belle manière, en marquant trois buts et en faisant plaisir à nos supporters, apprécie Alexandre Oukidja. Ça va faire du bien de se reposer pour bien reprendre en janvier. J’espère que la coupure ne va pas nous arrêter. »

C’est la question pour les Bleus. La dizaine de jours de pause – la reprise est prévue le 27 décembre – peut-elle les amener à perdre le rythme ? Il y a tout de même quelques bienfaits à se reposer.

Vincent Nogueira, qui n’a quasiment pas coupé depuis janvier enchaînant la saison en Amérique puis un retour dans l’Hexagone, achève 2016 en tirant un peu la langue. « On devrait récupérer Anthony Gonçalves rapidement, remarque Thierry Laurey. Pour Ihsan Sacko, il faudra être patient. »
Recruter ? « Ce n’est pas une obsession »

Felipe Saad devrait également avoir soigné sa cheville. Il reste qu’un voire deux joueurs pourraient ne pas réapparaître avant février. La Coupe d’Afrique des Nations 2017 débute le 14 janvier, au Gabon. Khalid Boutaïb, dix buts depuis le début du championnat dont deux vendredi, y sera avec le Maroc assurément. Abdallah Ndour, avec le Sénégal, peut-être. « On est dans l’attente de la liste », poursuit l’entraîneur du Racing.

Ces éventuelles absences sont-elles susceptibles d’inciter à recruter ? Ce n’est pas sûr. « Si on nous sert Cristiano Ronaldo sur un plateau…, lâche sur le sujet Thierry Laurey dans une boutade avant de préciser ses pensées. On réfléchit à certaines choses mais ce n’est pas une obsession. »

Son groupe lui a procuré suffisamment de solutions pour continuer à résolument croire dans les uns, dans les autres.. L’avenir des Bleus, promus faut-il le rappeler, s’annonce plutôt radieux.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  67120 le Dim 18 Déc - 20:36

19e journée
Samedi le 17/12/2016
Lens
13' Mombris CSC
77' Fortuné
2 - 1 Ajaccio GFC
27' Court
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 19ème Journée: Strasbourg / Niort

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum