12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Lun 17 Oct - 11:14

Vendredi le 21/10/2016 à 20h
Belle occasion pour se refaire une santé
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Mer 19 Oct - 5:28

S’il se refuse à commenter avec précision l’actualité de son club de toujours ou presque, l’AJ Auxerre, Guy Roux n’hésite jamais à ouvrir sa riche boîte à souvenirs où le Racing occupe une place à part. Il fait partie de ces monstres sacrés, ces figures tutélaires dont la seule proximité révèle la médiocrité de tout un chacun ou la fadeur d’un quotidien. Et à 77 ans, il est toujours bon pied bon œil, c’est-à-dire capable de donner un coup de sabot sans y toucher à la faveur d’un regard perçant sur le présent.
Non, Guy Roux se refuse à commenter ce qui se passe chez les professionnels, à l’ombre de l’Abbé-Deschamps. « Je suis responsable de l’Association, je ne parle pas de l’équipe de Ligue 2 », assène-t-il en guise de préambule.

« Entraîner à Strasbourg, ça m’aurait plu »

Mais oui, il va toujours aux matches disputés par l’AJA. Et quant à la situation du 18e de la L2, il a seulement cette phrase : « L’actuel entraîneur, c’est le huitième en dix ans. Bon, il faut dire qu’avant ma nomination, en 1961, il y en avait eu aussi onze en neuf ans. »
Derrière la caricature qu’il ne manque pas d’entretenir à coup d’anecdotes et de bons mots, le recordman de matches coachés en Ligue 1 garde au moins un strapontin dans le conseil d’administration d’un club officiellement passé sous bannière chinoise depuis quelques jours. Cela ne lui donne pas un rôle actif. Cela lui confère une place d’observateur privilégié.
Le spectacle de l’agitation assez constante ne doit pas lui convenir outre mesure, d’autant que son AJA flirte avec la zone de relégation en National.
La parenthèse qu’il aura donc incarnée sur le banc bourguignon, une ère de 44 ans, a correspondu à une ascension hallucinante pour un “bled” de l’Yonne qui aura fini champion de France. Sa vie de sorcier-footeux de la campagne s’est construite en partie… en Alsace.
Car Guy Roux est né à Colmar et, de ce fait, garde un souvenir ancestral du Racing et rappelle un épisode primaire primordial. « J’étais ramasseur de balle au stade des Francs, lors de la saison 1948-1949, se souvient-il avec acuité. Et à l’époque, le Racing devait descendre. Mais le président des SRC, M. Lehmann, est décédé et il y a eu fusion entre les deux clubs. »
Alors que Colmar allait si longtemps végéter, le Racing devenait le porte-étendard de toute une région. Et oui, cela l’aurait bien tenté de faire vibrer la Meinau. « Car l’Alsace, ma région natale puisque j’ai été conçu à Neuf-Brisach et que je suis né à Colmar, dans un bâtiment qui est devenu une maison de retraite, c’est une région de foot, considère-t-il sans l’once d’une hésitation. Le dimanche, quand vous prenez l’avion, vous voyez qu’on y joue dans tous les villages. À la base, je suis un vrai supporter de Colmar, mais entraîner à Strasbourg, ça m’aurait plu. »

Son AJA prive le Racing du doublé en 1979

Il laissera définitivement le souvenir d’une frustration dans la maison Racing car son premier titre de gloire, à l’échelle nationale, a été d’emmener son équipe d’Auxerre, alors en D2, en finale de Coupe de France. Et en demi-finale, la victime a été… le Racing.
« Franchement, on a eu de la chance que les Strasbourgeois venaient juste d’être sacrés champions de France, avant le match retour, souligne le consultant sur Europe 1 et L’Équipe qui semble se souvenir de la rencontre comme si elle s’était déroulée dimanche. Il y avait eu 0-0 à l’aller et Strasbourg menait 2-1. Il y a eu un centre de Josef Klose, le père de Miroslav, une tête de Truffaut et on se retrouvait en finale. »
Léonard Specht, Jacky Duguépéroux et les autres en étaient quittes pour annuler la réservation du smoking pour fêter le doublé au Parc des Princes.
L’AJA pouvait bientôt s’incruster parmi l’élite et croiser la route du Racing plus régulièrement.
« J’ai moins de souvenirs précis de ces matches de D1, admet-il. Je me souviens d’un penalty de Szarmach, raté, à la Meinau. Je me souviens aussi qu’on avait récupéré les chaussures d’une équipe alsacienne, qui avait joué contre la réserve du Racing en lever de rideau sur un terrain gelé. À l’époque, les deux usines qui fabriquaient les chaussures de foot en France étaient installées en Alsace. »
Vendredi, il ne sera pas à la Meinau pour le match de la 12e journée de championnat de Ligue 2. « Cela aurait pu être le cas. Le vendredi, mes activités me permettent de me plonger dans ce championnat et avec une partie de la famille, à Turckheim… »
Ce sera pour l’an prochain, c’est peut-être ce qui est à espérer : pour le promu comme pour le 18e , devenu agité, cela signifierait que le maintien est au bout du chemin
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Jeu 20 Oct - 5:14

« Un problème de concentration »
Le milieu de terrain se déçoit individuellement en ce début de saison. Mais Vincent Gragnic envisage l’accueil de son ancien club, l’AJ Auxerre, avec la ferme intention de redresser la tête lui, en même temps que toute l’équipe du Racing. Le plus tôt sera le mieux.
– C omment considérez-vous la période actuelle, plutôt délicate pour vous ainsi que pour le Racing, alors vous ne semblez pas en perdition ?
– C’est un tout, mais le fait que l’on finissse à dix (comme à Brest) ou à neuf (comme lors de la défaite à domicile, face à Valenciennes), ça n’aide pas. On se met un peu tout seul dans le pétrin et on tombe sur des joueurs qui sont plus malins qu’en National, avec moins de marge. On plonge un peu, on peut descendre plus bas donc il faut vite relever la tête.

«J’occupe un poste exposé »


– Quelle est la source de ces maux strasbourgeois ?
– C’est un problème de concentration. On perd nos nerfs, on est un peu en retard sur certaines phases, ça se joue à deux ou trois secondes, on se retrouve surpris et il suffit d’un pied de travers pour que tout s’écroule sur une phase. Et c’est comme ça que toutes nos bonnes séquences ne portent pas leurs fruits.
– Vous considérez-vous à l’image de l’équipe ?
– Peut-être parce que je me sens plutôt bien physiquement, mais je pèche aussi dans la concentration. Je marque parfois un temps de trop avec le ballon et ça peut me faire perdre des ballons. Le public en vient à me siffler. Tout se passe bien pour l’instant, pour moi, à Strasbourg, mais il faudrait que je sois un peu plus confiant.
J’ai des passages à vide et du déchet, mais c’est lié à mon jeu et à ce qu’on me demande, de créer des choses. J’occupe un poste exposé dans le système mais j’essaye de trop bien faire, de trop en faire. Mais j’ai toujours été de l’avant.
– Y a-t-il de la frustration, de l’inquiétude ?
– Nécessairement quand on ne gagne pas, surtout à domicile, alors qu’il nous manque toujours un petit quelque chose. On est dans une période où on vit des matches compliqués. Là, il y a Auxerre vendredi, sachant qu’on vient de perdre et que derrière il y aura d’autres matches compliqués.
Et il ne faut pas croire qu’il n’y a pas de bons joueurs à Auxerre. Je connais la plupart (il a évolué de 2014 à 2016 dans l’Yonne, ndlr). On a préparé ce rendez-vous avec un membre du staff qui est allé au dernier match d’Auxerre (victoire des Bourguignons 2-0, sur le Stade lavallois).

« On peut vite se retrouver tout en bas »

On fait des mises en place au quotidien, à l’entraînement, mais si on n’y est pas attentif, ça ne le fera pas en match. Sur les derniers matches, on n’a appliqué que la moitié de ce qui était prévu. Les détails font la différence.
– Y a-t-il tout de même des raisons de croire que le Racing va se sortir de cette mauvaise passe de deux points seulement récoltés en cinq matches ?
– À Brest, on joue bien et il y a ce but que l’on encaisse à la dernière seconde. Au tout début de la saison, on s’en sortait en réalisant des matches parfois moyens. Il faut que l’on réussisse à tuer les matches en mettant le deuxième but. Car on continue à se créer des occasions aussi. Mais il faut vite prendre les points. Parce que là, on a déjà baissé et on peut vite se retrouver tout en bas.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Jeu 20 Oct - 17:01

Strasbourg - Auxerre : Octobre rouge pour le promu ?
Après un mois de septembre moyen (une victoire, deux nuls, une défaite), Strasbourg a entamé le mois d'octobre par deux nouveaux revers. Désormais onzième de Ligue 2, son plus mauvais classement cette saison, le promu sait qu'il va devoir réagir, et vite. Avant de défier Sochaux puis Reims, le Racing reçoit une équipe d'Auxerre qui semble aller mieux. A lui de s'en inspirer pour en faire autant. 
Auxerre en plein renouveau ?
Le changement d'entraîneur, la solution ? Toujours est-il qu'après quatre défaites consécutives et six matches de rang sans marquer le moindre but, Auxerre a renoué avec la victoire vendredi dernier devant Laval. Nul doute que l'arrivée de Cédric Daury sur le banc n'est pas totalement étrangère à ce succès. Mais rien n'est acquis et la semaine à trois matches qui se profile (Strasbourg, Toulouse en Coupe de la Ligue, Niort) devrait nous en dire un peu plus sur le possible renouveau auxerrois.
  Foot National
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Jeu 20 Oct - 17:21

Racing-Auxerre : le groupe
Thierry Laurey a communiqué un groupe de 16 joueurs pour le match face à Auxerre, ce vendredi soir (20h) à la Meinau. L’Entraîneur du Racing doit composer avec trois suspendus. Il récupère toutefois Mayoro Ndoye.

Le groupe :
Bonnefoi, Oukidja ; Blayac, Boutaib, Caci, Dos Santos, Gonçalves, Gragnic, Grimm, Guillaume, Ndour, Ndoye, Nogueira, Sacko, Salmier, Seka.
Les absents : Lienard, Marester, Saad (suspension), Gambetta (reprise), Bahoken, Mangane (blessé), Belahmeur, Pouye, Schmittheissler, Solvet, Weissbeck (choix de l’entraîneur).
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Ven 21 Oct - 10:43

En quête d’éclaircie
Le Racing est dans le dur et son bon début de championnat ressemble à un lointian souvenir. Face à Auxerre, barragiste, mais qui s’est relancé, la victoire ressemble à un impératif ce soir.
Ce n’est pas (encore) le moment de brûler ce(ux) qu’on a apprécié(s). Il n’est pas l’heure de tourner le dos à une équipe qui a inspiré un certain optimisme lors du retour chez les pros, qui a nourri la sympathie au terme de la longue traversée du désert.

«On joue mieux qu’en début de saison mais on prenait des points»

En gagnant, Ernest Seka, Jérémy Grimm ou Khalid Boutaïb donnaient plutôt la banane. En perdant, comme il le font souvent depuis un mois, les mêmes ne suscitent pas le désamour, loin de là. Ils provoquent avant tout quelques mines pincées par la frustration. Ils font craindre surtout l’idée d’une malédiction.
Avec deux nuls et trois défaites sur ses cinq derniers matches, le Racing file évidemment un mauvais coton et les autres ne l’ont pas attendu. Dans l’intervalle, il a perdu neuf places. Mais le bilan comptable s’avère un tantinet paradoxal devant le rendu dans le contenu. Et Thierry Laurey n’a pas tort de souligner: «On joue mieux qu’en début de saison, mais on prenait des points.»
Le promu alsacien a comme perdu le fil d’une réussite qui l’avait propulsé jusqu’à la deuxième place début septembre. Il a la lucidité de ne pas se morfondre sur une efficacité envolée. Il semble bien décidé à renverser une tendance funeste. Si la bande à Laurey n’a pas nécessairement mérité la triste récolte de deux points sur 15 possibles, elle ne joue pas non plus comme le Barça. D’ailleurs, personne ne joue comme le Barça.
Mais une succession de détails a anéanti moult efforts ces derniers temps, une balle perdue par çi ou à Orléans, un tacle non maîtrisé par là face à Valenciennes et un brin d’imprécision au milieu face au Red Star. Au final, cela ne donne pas une migraine mais cela transforme un rendez-vous contre un mal loti en match, non pas de la peur, mais qui vaut son pesant de cacahuètes. «Le haut niveau ne permet pas le relâchement, ni même la moindre erreur, poursuit un entraîneur en pleine chasse au gaspi. En ce moment, les petits bugs nous font très mal. Un compétiteur ne peut pas admettre l’échec. Et lorsque l’échec n’est pas mérité, il y a d’autant plus de raisons de ne pas l’accepter.»
Il est donc aussi question de révolte, de réaction mentale par rapport à des scenarii qui ont charrié leur lot de cruauté, entre des infériorités numériques en cascade et des buts encaissés en fin de match. En la matière, l’AJ Auxerre peut être une source d’inspiration. Mais pas trop quand même puisque l’équipe bourguignonne est plus à plaindre, pour l’heure, que le Racing.

Mais elle a décroché, vendredi dernier, son premier succès après quatre défaites et avec un nouvel entraîneur, Cédric Daury. «Cette victoire pour l’intronisation de l’entraîneur leur donne de l’oxygène, conclut Thierry Laurey. C’est une équipe qui se cherchait et est sur la voie de la Rédemption.» Pour la sienne, il s’agit de retrouver ce qui avait si bien marché, il n’y a pas si longtemps, lorsque l’été était là et bien là.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Ven 21 Oct - 11:03

Salmier titulaire

En l’absence de Saad, suspendu, et de Mangane, blessé, Yoann Salmier ( ci-dessus ) connaîtra sa première titularisation de la saison à la Meinau. Le défenseur avait connu une première à l’extérieur, au poste de récupérateur, qui ne s’était pas révélée un triomphe à Orléans. Il sera associé à Seka, dans une position où il a plus de repères.
Il s’agira pour Laurey de procéder à d’autres ajustements, notamment sur le flanc droit de sa défense, où Dos Santos relayera Marester, qui a écopé hier d’un match de suspension. Sur le banc, les recours défensifs sont rares. Anthony Caci apparaît sur la feuille de match, là aussi une première pour lui en championnat. Devant, confiance devrait être maintenue au duo Boutaïb-Guillaume, même si Sacko paraît en jambes ces temps-ci.

À Auxerre, Mathis, le capitaine, Fumu Tamuzo et Boto sont blessés. Mais Cédric Daury a su relancer une équipe en perdition pour sa première, il y a une semaine. Cette AJ Auxerre, déployée en un 4-4-2 traditionnel, qui a connu quelques retouches avec le départ de Moldovan, inspire donc une certaine méfiance dans le camp alsacien.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Ven 21 Oct - 14:18

Ce Strasbourg – Auxerre, une première… en Ligue 2
C’est une statistique assez drôle que ce Strasbourg – Auxerre de ce soir. En effet, la rencontre entre strasbourgeois et auxerrois sera la première rencontre entre ces deux formations… en Ligue 2. Depuis la saison 1978/1979, année de leur première confrontation, il y aura eu trois rencontres de coupe de France, deux de coupe de la Ligue, un match amical et quarante de première division. A noter également des matchs en CFA et CFA 2 mais ce sera la première fois au deuxième échelon national.
alsasports
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Ven 21 Oct - 19:49

la composition officielle des deux équipes :

Racing Strasbourg : 16. Alexandre Oukidja (g) – 20. Laurent Dos Santos, 22. Ernest Seka (cap), 21. Yoann Salmier, 3. Abdallah Ndour – 5. Vincent Nogueira, 6. Jérémy Grimm, 18. Mayoro Ndoye – 28. Vincent Gragnic – 7. Ihsan Sacko, 29. Khalid Boutaïb. Remplaçants : 1. Landry Bonnefoi (g), 17. Anthony Gonçalves, 33. Anthony Caci, 9. Guillaume Baptiste, 13. Jérémy Blayac. Entraîneur : Thierry Laurey.

AJ Auxerre : 1. Zacharie Boucher (g) – 2. Ruben Aguilar, 4. Stéphane Sparagna, 17. Baba Traoré, 20. Mickaël Tacalfred, 21. Rémi Fournier, 6. Brahim Konaté, 19. Alexandre Vincent, 7. Yoann Touzghar, 10. Adama Ba, 18. Gaëtan Courtet (cap). Remplaçants : 16. Xavier Lenogue (g), 15. Loïc Goujon, 8. Samed Kilic, 27. Abdoulaye Sissako, 11. Florian Aye. Entraîneur : Cédric Daury.
.
Une fois n'est pas coutume, le coach strasbourgeois Thierry Laurey a surpris son monde en titularisant dans l'entrejeu Mayoro Ndoye, de retour d'une longue blessure aux adducteurs. En attaque Ihsan Sacko a été préféré à Baptiste Guillaume, qui démarrera cette fois sur le banc, de même que Jérémy Blayac d'ailleurs. Dans l'axe défensif, Yoann Salmier est en revanche titularisé comme prévu au côté d'Ernest Seka, Saad étant suspendu et Mangane blessé.
.
Le kop visiteurs est bien garni ce soir, avec une centaine de supporteurs venus d'Auxerre
.
Un mot sur les conditions à Strasbourg ce soir, où l'hiver ne s'est pas encore tout à fait installé, mais presque. Les températures chutent doucement mais il ne pleut pas et la pelouse est verte comme l'espoir du Racing de renouer avec la victoire. A tout de suite pour le coup d'envoi !
.
Une minute d'applaudissements va être respectée en hommage à Paul Frantz et Rémy Vogel, deux figures du Racing (et plus globalement du football alsacien) décédées récemment.
.
Pas grand chose de bon à voir, pour l'instant, sur la pelouse de la Meinau... Il y a beaucoup de passes ratées, d'un côté comme de l'autre
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Ven 21 Oct - 20:15

BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTB 1-0 Boutaib
.
Sans opposition côté droit, Vincent Nogueira a adressé un centre aux petits oignons au coeur de la surface que Khalid Boutaïb, étrangement seul, a catapulté au fond des filets d'une belle tête croisée. Par-fait !
.
Après un début de match sans éclat, le Racing a brutalement accéléré et mis en évidence les largesses défensives de l'AJA. Reste à se mettre le plus rapidement possible à l'abri. Ca changera des derniers matches...
.
Belle tête de Touzghar sur un corner de Vincent. La balle échoue au pied du poteau droit d'Oukidja.
.
Les Auxerrois peinent à redresser la barre depuis l'ouverture du score de Boutaïb. Le Racing a le quasi monopole du ballon.
.

Carton jaune à Vincent Nogueira et bon coup franc excentré à droite de la surface de réparation pour l'AJA.
.
A noter, le très bon début de match de Salmier en défense centrale... bon début de rencontre aussi de Sacko, très remuant et de Gragnic, assez inspiré dans ses choix face à son ancienne équipe.
.
Le corner, tiré par Gragnic pour Grimm, est repoussé par la défense de l'AJA
.
Alors certes l'AJ Auxerre n'a toujours rien montré de bien tranchant dans ce match. Il reste que le Racing n'a pas fait le break tant réclamé dans les coulisses au cours de la semaine. Rien n'est fait dans cette rencontre par ailleurs relativement ennuyeuse.
.

l'AJA pousse et Sacko, puis Dos Santos, viennent de sauver les leurs sur des centres tendus auxerrois
.

Le Racing gère son petit avantage...
.
corner pour le Racing, obtenu par Boutaib... Encore une fois mal tiré, comme tous les coups de pieds arrêtés ce soir
.
Toujours aussi peu de chose à se mettre sous la dent, d'un côté comme de l'autre. Mais le Racing est solide derrière, c'est l'essentiel avec ce but d'avance.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Ven 21 Oct - 21:27

But 1-1
.

BUT POUR AUXERRE ! Gaêtan Courtet surprend tout le monde en catapultant en pleine lucarne un centre fuyant de Touzghar que personne n'a cru utile d'intercepter. Terrible. Tout est à refaire.
.
Et Auxerre s'enhardit avec cette frappe puissante plein axe de Sparagna bien captée par Oukidja.
.
coup franc tiré par Gragnic, dans le paquet. Seka dévie de la tête pour Salmier, mais Boucher devance le défenseur central pour capter le ballon
.
Premier changement à Strasbourg : sortie de Gragnic, remplacé par Guillaume.
.
Il y a 16133 spectateurs ce soir à la Meinau.
.
Changement à Strasbourg : sortie de Boutaïb, remplacé par Blayac sous les hourras de la foule. Cruel contraste pour le pauvre Baptiste Guillaume...
.
Encore Nogueira à droite, cette fois-ci du droit en demi-volée, mais le ballon part dans les nuages.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Ven 21 Oct - 21:40

BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT   2-1 Guillaume
.
Un but attribué par le speaker à Baptiste Guillaume, auteur d'une talonnade audacieuse sur un centre de Blayac, mais le ballon semble avoir été taclé dans son propre but par Sparagna alors que Boucher pouvait peut-être se saisir du ballon.
.
Dernier changement également à Strasbourg : sortie de Ndour, remplacé par Caci.
.
Victoire au forceps du Racing 2 buts à 1 face à Auxerre ! Longtemps médiocre, ce match a pris de l'intérêt quand Auxerre a égalisé sur sa première frappe cadrée. Les entrants strasbourgeois, Blayac et Guillaume, ont alors forcé la décision à la 83e pour offrir au RCSA une 4e victoire cette saison. Et qu'elle fait du bien !
.
Après avoir pris deux petits points sur 15 possibles lors des cinq derniers matches, il était clair que le résultat primerait sur la manière ce soir. C'est exactement ce qui s'est passé ce soir. Le Racing reprend sa marche en avant à huit jours du derby de l'est contre Sochaux au Stade Bonal.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Ven 21 Oct - 22:00

12e journée
Vendredi le 12/10/2016
 
 Ajaccio GFC
43' Mombris
70' Cissé
2 - 0 Orléans 
Laval 0 - 1 Brest
90' Joseph-Monrose
Le Havre
20' Duhamel
85' Fontaine
2 - 0 AC Ajaccio
Nimes 0 - 0 Sochaux
Niort
44' Dona Ndoh
45' Rocheteau
2 - 1 Clermont
65' Penalty raté par Thiam
87' Dugimont
90' Dugimont
Strasbourg
15' Boutaib
84' Guillaume
2 - 1 Auxerre
71' Courtet
Tours
6' Diarra
11' Filippi
43' Bouanga
72' Raveloson
82' Filippi
4 - 1 Valenciennes
6' Le poteau sauve Tours
15' Ciss
 
Troyes
50' Niane sp
1 - 0 Bourg-en-Bresse Peronnas
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Sam 22 Oct - 5:09

Par un trou de souris
Le Racing a arraché un précieux succès contre Auxerre, qui lui redonne de l’air après deux défaites. S’il n’a pas brillé, incapable une nouvelle fois de préserver une première avance, il a su s’arracher pour mieux respirer.
Il y a des victoires qui peuvent poser question et la quatrième de la saison, décrochée face à un barragiste qui aura sans doute du travail pour s’en sortir, en fait peut-être partie. Les Strasbourgeois ont moins maîtrisé leur sujet, hier, qu’une semaine plus tôt sur la pelouse du leader brestois. Mais ils ont aussi moins le moral dans les chaussettes après avoir retrouvé une lumière disparue depuis six semaines et un dernier succès contre Troyes qui remontait trop loin pour que la confiance alsacienne n’en soit pas un brin affectée.

«Cette victoire, on s’en contente»

Ça ne respirait pas la confiance pour commencer et les deux équipes ont allègrement pris le parti de sauter le milieu de terrain, où, côté strasbourgeois, la titularisation de Ndoye a constitué la surprise du jour. Une première ruade de Sacko a fait naître un soupçon d’espoir (12e’ ). La deuxième opportunité a correspondu à une leçon d’efficacité. Le centre de Nogueira a été aussi parfait que la tête décroisée de Boutaïb (15e’ ).
L’international marocain s’est rendu un peu plus indispensable qu’il ne l’était déjà en inscrivant son 6e but de la saison, le 400e encaissé par l’AJA en Ligue 2. Le Racing était devant mais ne savait que trop bien que cela ne lui garantit rien. Contre Valenciennes (2-4) et Brest (2-1), il avait également mené pour zéro point à la clef.
Prudents, Ernest Seka et ses copains ont tenté de respecter une organisation rigoureuse en attendant une ouverture qui n’est pas vraiment venue, d’autant que les coups de pied arrêtés ont plutôt été gâchés. «Il n’y avait pas toute la confiance voulue, a admis Thierry Laurey, l’entraîneur strasbourgeois. Après, en termes de consignes, il y avait la volonté de ne pas se faire contrer, de ne pas perdre de ballon dans une zone médiane, même si on n’a pas été suffisamment précis dans les transitions offensives.»
Il y a effectivement eu du déchet. Les joueurs l’Yonne ont pu en profiter pour s’affranchir un temps de leur médiocrité et de la crainte liée à leur début de championnat très inquiétant. Touzghar et surtout Ba sur son côté gauche, ont fait peser le danger, grosso modo, assez vague.
Si les Strasbourgeois ont soigné leur assise défensive jusqu’à la pause, ils ont cédé à l’angoisse au retour des vestiaires. Quelques passes imprécises, quelques accès d’énervement et deux ou trois choix malvenus ont fait plonger le niveau de la rencontre.
L’AJ Auxerre n’avait guère les moyens de faire basculer une tendance que le Racing a entretenue à (tout) petit feu. Les trois points éventuels étaient bien trop précieux pour se risquer à quoi que ce soit. À un moment, les petits Bleus, encouragés par un kop toujours aussi généreux, ne se sont même plus essayés à une quelconque initiative.

Paralysés par la nécessité

de préserver un si mince avantage

La bande à Laurey a fini par être paralysée par l’enjeu et la sanction a relevé d’une forme de logique. Sur un centre de la droite, œuvre de Sparagna, Dos Santos a été trop court et Courtret a été inspiré, envoyant une demi-volée toute puissante sous la barre d’Oukidja (70e’ ).
Ayant perdu le fil, le Racing n’a pas été loin de rompre. Mais il a su se réorganiser (un peu) et redonner le supplément d’âme, surtout, pour que la fin de match ne ressemble pas à la chronique d’une nouvelle catastrophe annoncée.
L’entrée de Blayac a été fêtée comme un but par un public pas rancunier pour un sou et les milliers d’encouragements ont fait leur effet. Guillaume a préféré temporiser sur deux rushs côté gauche. Blayac, lui, n’a pas tergiversé, réussissant son centre pour le Belge au cœur de la surface. Cela n’a pas abouti au premier but de la saison du joueur prêté par Lille car la sa talonnade n’était pas cadrée et Sparagna a été, bien malgré lui, l’incarnation d’un petit miracle pour le Racing (82e’ ). La fin a été moins décousue et la débauche d’énergie plus judicieuse pour que l’avance soit enfin définitive.
«On a été moins brillant, a judicieusement considéré le coach du Racing. On a payé cash la seule erreur de notre match. Mais on a su réagir et arracher cette victoire. On s’est bien comporté. On est très heureux d’avoir remporté ce match piégeux. Ce qui compte, c’est l’efficacité. Cette victoire, on s’en contente, même si on ne va pas se gargariser avec ce qui nous attend.»
Avec ses huit points d’avance sur la zone rouge ce matin, le Racing peut relever la tête, se dire que sa chute n’a pu être qu’un mauvais moment à passer. Il sait pertinemment que dans une semaine, sur la pelouse de Sochaux, il s’agira de batailler mais aussi, sans doute, de mieux jouer.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Sam 22 Oct - 21:39

12e journée
Samedi le 22/10/2016
Lens
85' Klonaridis
1 - 1 Reims
53' Baldé
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  67120 le Dim 23 Oct - 5:16

La réussite de retour
Dans un petit soir, au terme d’un petit match, le Racing a fait une grande affaire. En mettant fin à une série de cinq matches sans victoire, il s’est redonné de l’air au classement. La roue aurait-elle tourné ?
Avant-hier, en une soirée, le Racing a récolté plus de points qu’en six semaines. Bon, il y a bien eu une trêve de quinze jours au milieu, mais quand même. Les trois points décrochés face à Auxerre ont fait un bien fou à des Strasbourgeois qui n’avaient pas, jusqu’alors, perdu le fil de leur jeu mais surtout égaré leur efficacité.
Au passage, ils ont troqué la forme pour le fond, faut-il croire. Mal payés face au Red Star (0-0) ou à Brest (2-1), les protégés de Laurey en auraient fini avec une forme de poisse, la production du week-end n’ayant que vaguement ressemblé à ce à quoi ils nous avaient habitué, en mode virevoltant.
Cela n’a pas non plus été un enchaînement ouverture du score-rideau, le scénario en vigueur dans une ère passée. Certains attaquants de Ligue 2 peuvent être redoutables, sur un éclair, et Courtet l’a rappelé sur une splendide demi-volée pour égaliser. Ce but intervenu sur l’une des rares occasions bourguignonnes aurait pu sonner comme un échec cuisant.

« Une facheuse tendance à ronronner »

Car le Racing avait revu ses plans pour endiguer la chute entamée au lendemain de sa victoire face à Troyes (2-0, le 12 septembre). « Il y avait une certaine retenue voulue, a expliqué Thierry Laurey. On avait décidé de faire un pressing moins haut. » Précédemment, en se montrant plutôt joueurs, ses protégés s’étaient fait contrer, non seulement à Brest mais aussi face à Valenciennes (2-4). Il n’était plus question de se retrouver le « dindon de la farce », comme l’entraîneur du Racing avait pu le redouter dans une Ligue 2 où verrouiller peut aussi fonctionner.
Plutôt maîtresse de son sujet, l’équipe strasbourgeoise a néanmoins connu, vendredi, cet habituel coup de mou au retour des vestiaires, sur lequel il va bien falloir se pencher, multipliant les approximations, perdant quantité de ballons. « On a une facheuse tendance à ronronner, on doit être capabe d’aller chercher le deuxième but (après l’ouverture du score, ndlr) et, jusqu’au but auxerrois, on a laissé trop d’initiative à l’adversaire », a ainsi regretté l’entraîneur des Bleus.
Heureusement que l’AJ Auxerre n’est pas bien fringante et que le Racing a su faire preuve du petit supplément d’âme pour faire basculer l’affaire dans le bon sens plutôt que de laisser la place à un peu plus de frustration.
« On est beaucoup descendu et on a beaucoup défendu, a retenu Ihsan Sacko, pas avare dans ses courses et dans ses replacements en dépit de son poste d’attaquant. Dans l’engagement, on était présent. » Effectivement et cela s’est révélé suffisant avec les entrées de Baptiste Guillaume et Jérémy Blayac, devant, décisifs pour arracher la décision dans un rôle de quasi-buteur pour le premier, de quasi-passeur pour le second. « Les changements nous ont apporté », a confirmé Ihsan Sacko. « Les entrants doivent apporter quelque chose », a rappelé l’entraîneur strasbourgeois qui est resté mesuré dans le succès comme il l’avait été dans l’échec.
Il reste qu’en dehors des trois points et d’un fonctionnement global cohérent, le Racing n’a pas franchement brillé, sauf en termes de mental. La quatrième victoire de la saison, qui lui redonne de l’air au classement, avec ce matin huit points d’avance sur la zone rouge, servira d’abord à nourrir la confiance alors qu’un intéressant déplacement à Sochaux se profile à l’horizon.

« Comme si on était premier »

Pour l’occasion, le Racing récupérera Lienard, Marester et Saad, ce qui ne lui fera certainement pas de mal. Interdit de toute suffisance après ce qu’il vient de vivre et de montrer, il pourra aborder le court déplacement à Bonal avec un brin d’ambition.
« On a fêté la victoire comme si on était premier », a conclu Sacko pour exprimer le bonheur du week-end, un énorme soulagement qui appelle une suite. Pour que cela puisse, un jour, être une réalité, il s’agit d’insister pour confirmer que la roue de la réussite a tourné.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12ème journée : Strasbourg - Auxerre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum