10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Lun 26 Sep - 13:18

Racing-Valenciennes le samedi 1er octobre
La rencontre de la 10e journée de Domino’s Ligue 2 a été décalée au samedi 1er octobre. Le coup d’envoi sera donné à 15h.

Ce match sera retransmis en direct sur BeIn Sports 1. Ce sera la deuxième rencontre du RCSA à être diffusée en direct sur BeIn Sports 1.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Mar 27 Sep - 15:51

Plusieurs retours pour Valenciennes

Samedi, Strasbourg va recevoir Valenciennes avec un effectif plus important. En effet, Ihsan Sacko (orteil), Jérémy Grimm (retour de suspension), Jérémy Blayac (doublé en amical avec la réserve le week-end dernier) sont sur le retour. 
 
Seuls Stéphane Bahoken (ischio-jambiers et Mayoro Ndoye (réathlétisation, retour aux séances collectives dans une quinzaine de jours) manqueront à l'appel pour la réception des Nordistes à la Meinau.
 
  Foot National
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Mer 28 Sep - 16:44

«Après un mois à me soigner et à être seul en salle, ça fait vraiment plaisir de reprendre avec le groupe », lance d’emblée Ihsan Sacko.
Depuis lundi, le jeune ailier strasbourgeois de 19 ans a retrouvé le sourire, en même temps que ce ballon rond qu’il aime tant. Blessé après la rencontre à Nîmes (le 19 août), arrêté après celle disputée à Ajaccio (le 26 août), Ihsan Sacko a dû ronger son frein.

« Le centre, c’est des supers souvenirs »

« J’avais une fracture au petit orteil gauche... Je n’avais pas le choix, je devais vraiment m’arrêter », raconte le jeune joueur.
Mais celui qui peut jouer “10” comme attaquant a travaillé dur pour revenir au plus vite. La raison ? Ce match face à Valenciennes, qu’il avait « coché sur son calendrier ». Car pour le natif d’Alfortville, tout (ou presque) a commencé dans le Hainaut.
« J’étais au CREPS à Reims. On jouait le mercredi après-midi et le week-end, je rentrais en région parisienne pour jouer avec mon club d’alors, l’US Ivry», rembobine-t-il.
Un mercredi comme les autres, alors que le joueur n’a pas encore fêté ses 15 ans, il est repéré par un recruteur de Valenciennes. Un essai dans le Nord suffit pour convaincre le staff et Sacko enchaîne trois saisons plutôt positives en pays Ch’ti.
« Mes meilleurs souvenirs datent de la première saison (2012/2013, ndlr). Je jouais avec les U 17 et je me souviens particulièrement bien de ma première rencontre... On avait battu le PSG et j’avais fait un gros match », se remémore le joueur du Racing.
Ihsan Sacko s’éclate toute la saison au poste de numéro 10 et a même l’occasion de faire quelques entraînements avec l’équipe de CFA. Un régal... « Franchement, le centre, c’était sympa, c’est des supers souvenirs », ajoute-t-il.
Mais cette première saison à “VA” est gâchée en toute fin d’exercice par une vilaine blessure, un claquage osseux. « C’est peut-être mon pire souvenir de mon passage à Valenciennes », poursuit encore le joueur.
Les deux saisons suivantes laissent une trace moins marquante au jeune attaquant. « Au fur et à mesure des saisons, les coaches m’ont fait reculer. Je jouais 10, puis 8, puis j’ai terminé les trois dernières rencontres de ma 3e saison au poste de latéral droit », soupire-t-il.
Loin, très loin, des filets adverses qu’il affectionne tant. Pire, après trois saisons en tant qu’aspirant, les dirigeants valenciennois ne sont pas très chauds pour conserver le joueur. Et surtout pas à un poste offensif. « Ça aussi, c’est un mauvais souvenir », enchaîne Sacko.
Mais l’ailier rebondit rapidement. Après avoir passé son Bac en juin 2015, il effectue un essai au début de l’été à Strasbourg, sur les conseils de son agent. François Keller n’hésite pas longtemps avant de lui proposer une place au sein des U 19 alsaciens.
La suite est connue... Après six mois en U 19, Ihsan Sacko grimpe en CFA2. Il n’y reste qu’un petit mois avant que Jacky Duguépéroux ne vienne le chercher pour l’intégrer au groupe de National. Depuis, il n’a plus quitté les pros alsaciens et a même pu fêter ses premières titularisations en Ligue 2, ainsi que son premier but de la saison, en Coupe de la Ligue, face à Niort.
Jusqu’à ce que cette blessure au pied ne stoppe le jeune milieu offensif dans son envol. Mais Sacko compte bien rattraper le temps perdu.
« Physiquement, je me sens bien, je n’ai plus aucune douleur, souligne-t-il. Et j’ai beaucoup bossé en salle. À moi, maintenant, de regagner la confiance du coach ».
Ihsan Sacko le dit sans détour : il signerait tout de suite pour une petite place dans les 16, samedi. « J’aimerais prouver au club de Valenciennes qu’il a eu tort de ne pas me garder. Mais cela reste avant tout un match important à gagner pour nous relancer », poursuit-il.
Lui a regardé ses « anciens potes » à la télé, lors du derby face à Lens et se méfie d’un VAFC qui fait partie « des grosses équipes de Ligue 2 ».
Mais si jamais il a l’occasion de jouer un vilain tour à ses copains, il ne laissera pas passer l’occasion. « Là on se chambre un peu par téléphone... Mais je préférerais les chambrer sur le terrain », conclut-il en se marrant.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Ven 30 Sep - 21:15

Le groupe pour Valenciennes
Le Racing Club de Strasbourg Alsace accueille Valenciennes ce samedi à 15h au Stade de la Meinau pour le compte de la 10eme journée de Domino’s Ligue 2. Pour l’occasion, Thierry Laurey a convoqué un groupe de 16 joueurs. On notera l’absence du capitaine Ernest Seka, malade depuis le debut de la semaine

Le groupe : Oukidja, Bonnefoi – Saad, Salmier, Ndour, Mangane, Dos Santos – Lienard, Grimm, Gragnic, Goncalves, Nogueira – Boutaib, Blayac, Sacko, Guillaume
Alsasport
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Sam 1 Oct - 5:26

Forcer la porte
Peu récompensés de leurs efforts ces temps-ci, les Strasbourgeois ont l’occasion de rétablir une forme d’équité face à Valenciennes. Leur bilan au quart de la saison dépend de leur efficacité.
Ouf. Le rythme s’est calmé. Après avoir enchaîné un match tous les trois jours, le Racing revient à une cadence moins frénétique dans son calendrier, à un match par semaine et même moins. Après la rencontre du week-end, il aura même droit à une quinzaine sans compétition, liée à la trêve internationale.

« Les mecs ont donné le meilleur d’eux-mêmes jusqu’ici »

Pour pouvoir pleinement apprécier le repos et se plonger avec délectation sur un premier bilan, celui du premier quart de sa saison chez les pros après la catastrophe de 2011, il reste un samedi à enjoliver.
À l’heure où la Bundesliga fait mugir les plus grands stades d’outre-Rhin, le Racing va s’efforcer d’en faire de même de ce côté-ci de la frontière. Il ne déborde pas d’énergie mais il n’a jamais été à cours d’envie jusqu’ici. Il a plutôt montré de belles choses, presque toujours bien défendu et a fui la défaite comme la peste, ce qui est plutôt inspiré.
Bien calés dans la première moitié du classement, les Strasbourgeois, promus faut-il le rappeler, n’ont néanmoins pas tout bien fait. Si la gourmandise est un vilain défaut, l’appétit vient en mangeant. Et dans une Ligue 2 ouverte à tous les vents, où les premiers seront, dans quelques semaines, peut-être les derniers et vice versa, Jérémy Grimm, de retour de suspension, et ses camarades ont nourri de vrais espoirs. À eux d’assumer, de les entretenir. C’est un peu de leur faute à force d’avoir correctement joué jusqu’ici et même souvent d’une manière agréable.
S’il doit y avoir une marge de progression, c’est en gagnant et en marquant plus qu’ils l’effaceront.
Une seule défaite en neuf matches, c’est bien pour un candidat au maintien. Trois victoires jusqu’alors, c’est un peu juste pour rester au contact des meilleurs. Avec en moyenne un but inscrit par rencontre, la bande à Laurey n’a pas fait preuve d’une efficacité offensive époustouflante. Rétablis depuis peu, Blayac, Sacko et Guillaume longtemps blessés, alors que c’est Bahoken qui est désormais à l’infirmerie. Gragnic, lui, a été à la poursuite de sa forme optimale après une longue parenthèse dans sa carrière. Ceux de devant ont des circonstances atténuantes. Boutaïb a beaucoup donné mais le garçon semble généreux.
Il n’est pas à exclure que Laurey ait pensé à lui en soulignant qu’« il avait un doute sur un ou deux joueurs », juste après s’être interrogé tout haut : « A-t-on remis tout le monde d’aplomb à la faveur de la semaine ? En tout cas, les mecs ont donné le meilleur d’eux-mêmes jusqu’ici. »
Cela n’a pas toujours suffi et des verdicts ont pu se révéler frustrants.
« Lors des trois 0-0 qu’on a concédés, on a tapé le poteau ou la transversale », constate encore Thierry Laurey. Le bilan comptable aurait donc pu être d’une teneur encore plus réjouissante. Mais dans l’esprit des Strasbourgeois, il ne s’agit pas de se gargariser, de regarder dans le rétroviseur en se trouvant beau et de négliger la possibilité du week-end de continuer à avancer. Des poteaux sortants plutôt que rentrants, ce n’est pas qu’une question de réussite.
« On a travaillé par atelier toute la semaine pour avoir le soupçon d’efficacité qui nous manque », a conclu Laurey. Et il peut s’avérer indispensable face à un adversaire redouté. Valenciennes ne perd que rarement, « a affronté Sochaux, Brest, Reims, Le Havre ou encore Lens, soit quelques-uns des plus gros budgets » et se trouve, ce matin, dans le sillage, juste trois points derrière son hôte du jour.
Aujourd’hui, le Racing, en quête d’une victoire qui ferait sacrément du bien, a l’occasion de montrer qu’il continue à grandir.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Sam 1 Oct - 14:54

Racing Strasbourg : 30. Alexandre Oukidja (g) – 20. Laurent Dos Santos, 12. Kader Mangane, 23. Felipe Saad, 3. Abdallah Ndour – 5. Vincent Nogueira, 6. Jérémy Grimm (cap), 11. Dimitri Lienard – 28. Vincent Gragnic - 9. Baptiste Guillaume, 29. Khalid Boutaïb. Remplaçants : 1. Landry Bonnefoi (g), 7. Ihsan Sacko, 17. Anthony Gonçalves, 13. Jérémy Blayac, 21. Yoann Salmier. Entraîneur : Thierry Laurey.

Valenciennes FC : 16. Damien Perquis (g) – 25. Emmanuel Ntim, 8. Loïc Nestor, 15. Moussa Niakhaté, 22. Saliou Ciss – 5. Adrien Tameze, 3. Eloge Enza-Yamissi, 10. Sébastien Roudet (cap), 6. Angelo Fulgini - 29. Nuno Da Costa, 9. Edouard Butin. Remplaçants : 30. Cyrille Merville (g), 2. Baptiste Aloé, 19. Elhadj Dabo, 12. Mouhamadou Ndao, 21. Andy Faustin. Entraîneur : Faruk Hadzibegic.
.
En l'absence d'Ernest Seka, qui se remet doucement d'un vilain virus, le coach strasbourgeois a promu capitaine Jérémy Grimm, de retour de suspension aujourd'hui. Le onze du RCSA est par ailleurs conforme à ce que nous avons annoncé aujourd'hui, avec Nogueira préféré à Gonçalves au poste de milieu droit, et Dos Santos titulaire au poste d'arrière droit en l'absence de Marester, blessé.
.
A noter également que le duo d'attaquants alsaciens est composé aujourd'hui de Boutaïb et Guillaume, deux garçons qui partiront en sélection après cette rencontre. Blayac est remplaçant.
.

Après les matches d'hier soir et avant le Sochaux - Le Havre de lundi, le Racing peut se rapprocher à un point du podium de la Ligue 2. Mais pour cela, il faudra venir à bout d'un VAFC qui reste une valeur sûre à ce niveau.
.
A dix minutes du coup d'envoi, un mot sur les conditions avec une pluie continue qui s'abat en ce moment sur la pelouse de la Meinau. Un vrai temps de saison, qui a visiblement un peu refroidi le public alsacien, sauf le kop évidemment, bien plein comme d'habitude.
.
Les anciens coachs de l'élite strasbourgeoise sont de la partie aujourd'hui : Jacky Duguépéroux, à la tête du RCSA l'an passé, a fait le déplacement, de même que Vincent Collet, ex-entraîneur de la SIG Basket et toujours sélectionneur national.
.
Début de match timide des Bleus avec plusieurs passes hasardeuses et une intervention façon volley du gardien Oukidja pour écarter le danger dans sa surface.
.
Première frappe de la partie du Valenciennois Enza Yamissi, dont le drop non maîtrisé est presque passé au-dessus du toit de la Meinau. Sans danger, donc.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Sam 1 Oct - 15:11

Buttttttttttttttttttttttt  Boutaib 1-0
.
La première occasion est la bonne pour les Bleus !! Sur un centre parfait de Nogueira de la droite, Boutaïb est venu placer une reprise du plat du pied droit sans trop de puissance mais suffisamment appuyée pour surprendre Perquis ! Le Racing prend l'avantage !
.
Il s'agit du 5e but de Khalid Boutaïb cette saison..
.
Et dans la foulée le même Boutaïb est oublié par Guillaume alors qu'il y avait un excellent 3 contre 1 à jouer... Quel dommage !
.
Coup de tonnerre à la Meinau ! Après un tacle non maîtrisé sur Roudet, Dimitri Lienard prend un carton rouge direct qu'on ne pourra pas qualifier de scandaleux.
.
Sébastien Roudet se relève, mais boîte bas. Il reprend néanmoins sa place dans l'entre-jeu nordiste sous les sifflets du public strasbourgeois.
.
Et juste avant, le Racing avait eu une énorme occasion de faire le break, mais Guillaume, trop lent, n'a pas profité de la passe en profondeur de Gragnic, puis Boutaïb est venu buter sur un Perquis irréprochable sur ce coup !
.
But 1-1
.
Egalisation d'Edouard Butin qui, après une ouverture parfaite de Ciss, s'est permis un petit pont sur Mangane avant de prendre Oukidja à contre-pied. Coup de froid sur la Meinau.
.
Evidemment, le match n'est désormais plus le même. Le VAFC évolue maintenant vent dans le dos, porté par une égalisation rapide et une supériorité numérique qui portera forcément ses fruits au fil des minutes, au moins sur le plan physique. Le Racing va devoir cravacher.
.
La frappe à ras de terre de Ciss n'inquiète pas Oukidja.
.

Les Bleus ont beaucoup plus de mal à s'approcher du but de Perquis. Mais on sent que les opportunités existent.
.
  1-2
.
BUT POUR VALENCIENNES ! Sébastien Roudet, conspué par le kop strasbourgeois, place son équipe devant au tableau d'affichage d'une reprise du gauche - un peu ratée il faut bien le dire - qui fait poteau rentrant. Le centre de Da Costa, lui, était bien réussi.
.
Les choses se compliquent sérieusement pour le Racing qui va désormais avoir bien du mal à 10 contre 11 et mené au score. Il va falloir faire preuve d'imagination et de caractère.
.
Carton jaune à Da Costa pour une semelle sur Dos Santos.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Sam 1 Oct - 15:44

Rouge pour Saad
.
Felipe Saad exclu ! Incroyable ! Stupeur totale à la Meinau après l'exclusion du défenseur brésilien du Racing, "coupable" visiblement d'avoir marché sur Edouard Butin qui venait de tomber au sol devant lui. L'arbitre n'a pas hésité une seconde, mais d'ici, difficile de dire que c'était volontaire..
.
Le Racing est non seulement mené au score, mais désormais il joue à 9 contre 11. Cela ressemble à s'y méprendre à une mission impossible...
.
C'est la mi-temps à la Meinau où, c'est le moins qu'on puisse dire, on ne s'est pas ennuyé. Strasbourg y est mené 2 buts à 1 après avoir pourtant ouvert le score. La suite a ressemblé à un cauchemar avec deux buts pour Valenciennes et deux exclusions pour les Bleus... A tout de suite pour la seconde période, qui s'annonce très, très compliquée.
.
Changement à la pause côté Racing : sortie de Gragnic, transparent, remplacé par Salmier, qui compense l'exclusion de Saad dans l'axe de la défense des Bleus.
.
 1-3
.
BUT POUR VALENCIENNES ! Da Costa vient crucifier sans doute définitivement le Racing d'une petite pichenette après une ouverture parfaite de Butin.
.

Pourvu que cette deuxième période ne vire pas au chemin de croix... Ce qui est sûr, c'est que la meilleure défense de L2 en prend un coup...
.
Carton jaune à Ntim pour un croche-patte à Ndour, qui a tenté d'en rajouter. En vain...
.
Et nouvelle occasion pour Valenciennes, avec Fulgini à la frappe et Oukidja à la parade.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Sam 1 Oct - 16:19

BUTTTTT  2-3
.
Pebalty pour le Racing! Et BUT!!! Ihsan Sacko, qui venait tout juste de remplacer Guillaume le transforme, à contre pied et sous la barre. Du caractère, le gamin!
.
Difficile de dire si le penalty est généreux ou pas, mais en tout cas, il est au fond grâce au sang froid du jeune Sacko. Il n'y a plus qu'un but de retard, à 9 contre 11... C'est déjà un petit exploit.
.
Carton jaune à Grimm pour antijeu.
.


Si le Racing devait finir par revenir, l'exploit serait énormissime. Les Bleus y mettent tout leur cœur, soutenu par un kop admirable, régulièrement repris par le reste du public.
.
A propos public, les travées se sont quelque peu remplies par rapport au coup d'envoi. Le chiffre officiel est tombé: 14579 spectateurs. De présents, il y en a sans doute un peu moins, tous les abonnés étant comptabilisés. Inévitablement, un certain contingent doit être mobilisé en club cet après-midi.
.
On ne peut pas encore dire que le doute s'instille dans les esprits valenciennois, mais la sérénite nordiste ne crève pas non plus les yeux. Le Racing joue chaque coup à fond et il a raison. Le public est irréprochable en qualité de... 10e homme.
.
Pas fou, Hadzibegic sort Dos Santos et le remplace par Mouhamadou Ndao.
.
Ihsan Sacko se bat comme un fou sur chaque ballon face à son ancien club. Sa rentrée est vraiment convaincante, malgré le contexte.
.
Carton jaune à Boutaïb pour, a priori, un coup de coude dans un duel aérien.
.
Sans en rajouter, le Racing fait une deuxième période héroïque depuis le 3e but nordiste. On n'est jusqu'à présent plus proche de l'égalisation strasbourgeoise que du 4e but du VAFC.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Sam 1 Oct - 16:41

Dernier changement au Racing : sortie de Boutaïb, rincé, remplacé par Blayac.
.
But 2-4
.

.
BUT POUR VALENCIENNES ! Comme à la parade, Ciss reprend en force un centre de Faustin. Cette fois, il y a 4-2 pour les Nordistes, qui enterrent sans doute définitivement les illusions strasbourgeoises. On y aura cru, ce qui est déjà pas mal.
.

Le petit miracle réalisé par le Racing, c'est qu'on a presque des regrets dans le camp alsacien au vu de cette seconde période. A 9 contre 11 pourtant. Ca n'effacera en rien les terribles erreurs du premier acte, mais l'état d'esprit strasbourgeois est à relever.
.
Il est temps qu'on en termine. Les Strasbourgeois n'ont plus de jambes. Chaque ballon valenciennois peut leur être fatal.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Sam 1 Oct - 16:58

C'est terminé ! Victoire du Valenciennes FC 4 buts à 2 sur la pelouse du Racing Strasbourg ! Les Bleus, réduits à 9 dès la fin de la première période, ont vécu une vilaine après-midi à la Meinau, mais peuvent quitter le terrain la tête haute après avoir été tout près d'arracher le 3-3 au cours du second acte.
.
Comptablement en revanche, l'opération n'est évidemment pas bonne, et les mathématiques se fichent des faits de match. Le Racing termine donc son premier quart de championnat avec 14 points et une 8e place plus qu'acceptable. Pour un promu, il n'y a pas à rougir.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Sam 1 Oct - 16:59

10eme journée
Samedi le 1/10/2016
Strasbourg
10' Boutaib
18' Liénard
45' Saad
60' Penalty transformé par Sacko
2 - 4 Valenciennes
26' Butin
37' Roudet
47' Nuno Da Costa
87' Ciss

10eme journée
 

 Equipe
Pts
J
G
N
P
BP
BC
Diff
 1 Reims19105411477
 2 Brest191054115105
 3 Amiens SC18105321385
 4 Lens17104511596
 5 Sochaux1593601064
 6 Troyes151043314131
 7 Valenciennes141035214104
 8 Strasbourg141035211101
 9 Gazélec Ajaccio1410352981
 10 Nîmes131034313112
 11 Le Havre139342990
 12 Clermont1310343990
 13 Ajaccio121033411110
 14 Bourg-en-Bresse11102531012-2
 15 Niort1110253813-5
 16 Red Star101024449-5
 17 Laval81015469-3
 18 Orléans8102261014-4
 19 Auxerre610136512-7
 20 Tours6101361121-10
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Dim 2 Oct - 5:10

Trahi par ses nerfs
Pour n’avoir pas su maîtriser son envie de bien faire, le Racing a été puni par Valenciennes et concède sa première défaite à domicile. Il rentre dans le rang et va vivre une quinzaine sans compétition dans l’idée de reconstruire les bases de sa réussite, désormais envolée depuis quatre matches.
Il est peut-être temps que ça se termine, histoire de recharger les batteries, panser les plaies et se remettre les idées en place. Au terme de sa série de cinq matches en trois semaines, le Racing a un peu moins belle allure qu’au début. Il faut dire que les choses ne se sont pas arrangées à mesure que les matches se sont enchaînés et « que les vents contraires », évoqués hier par Thierry Laurey, s’accumulent.

« Les premiers coupables sur le terrain, c’est nous »

Deuxièmes à la mi-septembre après avoir battu Troyes, les Strasbourgeois se retrouvent huitièmes en ce début octobre. Alors qu’ils ont pu se rêver tutoyant le podium, ils n’auraient guère d’espoir de se maintenir en prolongeant leur rythme actuel d’un demi-point par match sur leurs quatre dernières sorties. Les protégés de Thierry Laurey ont pourtant cru à une éclaircie, hier, un instant qui a duré un bon quart d’heure.
Cela n’a pas pu mieux commencer. L’ouverture du score à la maison a correspondu à chaque fois aux trois points. Mais sous le ciel gris d’Alsace, le panorama n’a pas tardé à s’assombrir. Sur la pelouse trempée de ce début d’automne, Lienard a été l’auteur d’un tacle dangereux que Roudet a transformé en supériorité numérique en sortant sur une civière dont il s’est vite relevé. Mais dans l’intervalle, l’arbitre a renvoyé l’ailier du Racing. Et Grimm et ses coéquipiers ont été contraints de courir après le ballon sans compter.
Butin n’a pas tardé à profiter du déséquilibre collectif en effectuant un bon appel côté gauche auquel a répondu Ciss. L’ancien Sochalien a mis Mangane dans le vent et remporté son duel avec Oukidja (1-1, 26e ). Tout a été à refaire sachant qu’il a déjà fallu se remettre du coup de froid. Dos Santos et Mangane, les défenseurs du côté où le malheur est arrivé, ont perdu le fil, les pédales et les Nordistes ont pu s’en donner à cœur joie. Un petit centre de Da Costa, adressé à Roudet, auteur d’une petite volée croisée, a permis aux Nordistes de prendre l’avantage, un peu avant la pause qui n’est pas intervenue assez vite (1-2, 36e ).
En effet, comme si ça n’a pas suffi, Saad a retrouvé Lienard aux vestiaires avant l’heure, pour une intervention musclée sur Butin.
Le Racing a perdu ses nerfs éprouvés par un arbitrage que l’on peut considérer comme décousu (voir par ailleurs). A 9 contre 11, avec un but à remonter, le Racing a pu envisager la seconde période comme un Everest à escalader en tongs. Au premier jour d’octobre, on a déjà vu perspective plus réjouissante.
Inspirés, les visiteurs en ont vite profité pour rendre l’affaire pire encore. Da Costa s’est faufilé dans la défense, Ntim l’a servi (1-3, 48e ) et la suite a rassemblé à un jour sans pain, passé à prendre la leçon plutôt qu’un quelconque plaisir.
« A la pause, l’objectif était de rester à 1-2, le plus longtemps possible en cherchant à profiter d’un coup de pied arrêté, a expliqué Khalid Boutaïb, qui, comme à son habitude, n’a pas ménagé ses efforts. Mais ce troisième but, au retour des vestiaires, nous a fait mal. »
Pour le scénario hostile mais rêvé, cela s’est donc avéré raté. Mais M. Ben el Hadj, qui a décidément été au cœur des débats, a choisi de pimenter la seconde période en accordant un penalty sévère à Grimm effleuré par Niakhate. L’avance de Valenciennes a fondu de moitié puisque Sacko a transformé la sanction contre son club formateur (2-3, 59e ).
Mais pour éviter la première défaite de la saison à la maison, il a fallu redonner un énorme coup de collier. Durant la dernière demi-heure, Valenciennes a eu bien plus d’occasions de faire le break que le Racing d’arracher l’égalisation. L’une ou l’autre situations ont entretenu la flamme, comme un virevoltant Sacko. Les Strasbourgeois ont tenté de déborder d’énergie tandis que le public a cherché à jouer un rôle de 10e homme. Cela s’est révélé vain.

«Parfois, il faut faire preuve de malice»

« Il faut être lucide pour pouvoir s’en sortir, a considéré Thierry Laurey. Mais à un de moins, on ne défend pas bien et on est coupable d’un manque de maîtrise. Parfois, il faut faire preuve de malice et de vice. Ce qui domine, c’est la déception d’avoir perdu un match qui aurait pu nous être favorable. Les premiers coupables sur le terrain, c’est nous. »
Dans la dernière ligne droite, il s’est agi de croire à l’improbable car Valenciennes a eu moult occasions de faire le break. Les situations de contre se sont succédé, le Racing étant au bord de la rupture et la punition est tombée à une dizaine de minutes de la fin, sanctionnant un rapport de force inégal.
« Je suis fier du comportement de mes joueurs qui ont lutté toute la deuxième mi-temps pour revenir en prenant des risques, a conclu Thierry Laurey. On a pu irraisonnablement croire à un retour. Un point arraché à 9 contre 11 aurait pu être fondateur. »
Pendant quinze jours, avant de se déplacer à Brest, le Racing devra se contenter de son total de 14 points. Pour un promu, il n’est pas si inquiétant. Pour un ambitieux, il s’agit, au plus vite, de le nourrir.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Dim 2 Oct - 5:29

Pas si injuste

À chaud, d’aucuns ont pu crier au scandale et le sentiment d’injustice a pu prévaloir dans les coursives de la Meinau. Les sifflets ont accompagné Stéphane Roudet, à chaque fois qu’il a pu toucher la balle, “coupable” d’avoir fait expulser, à tort, Dimitri Lienard quand tout allait bien pour le Racing.
Le meneur valenciennois a même été dans l’impossibilité de tirer un corner, cible de quelques projectiles que des spectateurs auraient été bien inspirés de s’abstenir de balancer.
Le coach strasbourgeois s’est abstenu d’évoquer le sujet « à moins que vous souhaitiez m’accompagner en commission de discipline ». Pour plaider leur cause, deux de ses protégés effectueront le voyage à Paris, jeudi, puisque Felipe Saad aussi a vu rouge, directement. Là aussi, la sanction relève d’une forme de logique, le Brésilien ayant secoué puis piétiné (involontairement ?) Edouard Butin.
Les coups se sont révélés rudes et fatals, mais Dimitri Lienard a plaidé coupable. « J’étais tellement euphorique ces derniers temps, je m’en veux d’avoir laissé l’équipe à dix, je n’ai pas à faire ce tacle, a regretté l’ailier strasbourgeois. J’espère que la Ligue sera clémente pour cet excès d’engagement. »
Dans tous les cas, Lienard sera suspendu à Brest. Et l’injustice arbitrale de la soirée aura, au final, peut-être été le penalty accordé aux Strasbourgeois, à l’heure de jeu. La “compensation” a eu le mérite de relancer le suspense sur la rencontre. Elle n’a pas sauvé un échec des Strasbourgeois largement lié à leur indiscipline.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  67120 le Lun 3 Oct - 19:36

Un coup sur la tête
À 9 trop rapidement, le Racing a raté son 10e rendez-vous en championnat de la saison. Il investit le ventre mou de la Ligue 2. Frustrant ou logique ?

Il avait promis un premier bilan au quart de la saison, quand son équipe aurait affronté quelques cadors du championnat, quelques souffreteux aussi. Mais Thierry Laurey s’est contenté d’une courte intervention samedi, après la déconvenue vécue face à Valenciennes, une lourde défaite, logique mais cruelle.

On peut comprendre l’entraîneur strasbourgeois qui peut avoir besoin de quelques jours pour digérer la dixième sortie de ses protégés dans une Ligue 2 que la plupart découvre.

L’affaire s’était bien emmanchée. Un brin dominé, le Racing n’en avait pas moins trouvé l’ouverture par l’intermédiaire de Boutaïb, auteur de son 5e. À domicile, à chaque fois qu’il avait mené au score, il l’avait emporté. Cette fois, patatras. Le plus fringant des Strasbourgeois est parti à la faute. Lienard, auteur d’un tacle coupable, a vu rouge. Pour la première fois de sa carrière ? L’intéressé, joueur correct s’il en est, n’en est pas sûr.

« J’ai peut-être été expulsé une fois avec Belfort », a essayé de se souvenir l’ailier. En tout cas, cela remontait aux calendes grecques puisqu’il a rejoint l’Alsace en 2012.
« Je me suis fait avoir »

Dimitri Lienard, revenu d’une déchirure à la cuisse contractée le jour où le club strasbourgeois a assuré son retour dans le monde pro à… Belfort, pétait le feu ces dernières semaines. Il a déversé avec trop d’envie l’énergie qu’il avait à revendre : « Je me suis fait avoir, j’ai pénalisé mon équipe, j’étais tellement euphorique. »

Il est intervenu trop violemment sur un briscard qui a brillé, sous les sifflets du public nourris par l’incident défavorable aux Strasbourgeois. Stéphane Roudet affiche plus de 500 matches chez les pros au compteur, a peut-être ajouté une pointe de vice lors de l’épisode qui a fait basculer le match. Mais il a en même temps révélé les limites d’un promu qui a pris la leçon avec trop de passivité et de naïveté pour ne pas avoir une part de responsabilité.

Une fois à 10, la bande à Laurey a perdu le fil dans de trop grosses proportions pour espérer s’en sortir.

« On s’est ouvert trop facilement en défense », a constaté Thierry Laurey. Effectivement. Un peu brinquebalés lors des toutes premières minutes, les Strasbourgeois, avec leur jeu sans économie d’énergie en bandoulière, ont explosé une fois réduits à 10, notamment sur leur flanc droit où les Valenciennois ont créé les brèches et trouvé l’origine de leurs deux buts. À 1-2, Felipe Saad a vu rouge et le match a perdu toute forme de cohérence.
« Enchaîner un nul et une défaite à la maison, ça fait mal »

Car si les joueurs de Faruk Hadzibegic ont su profiter de leur supériorité numérique, ceux de la Meinau ont refusé de se résigner, arrachant un penalty, nourrissant l’espoir, porté par un public toujours formidable sauf quand il jette quelques projectiles pour manifester sa contrariété.

Au final, le bilan est maigre. Avec deux suspendus pour le match à Brest, avec sa première défaite à domicile pour un parcours tout juste favorable - trois victoires, deux défaites -, il y aurait de quoi faire la moue. Impeccable défensivement jusqu’alors, le Racing a pris l’eau. Généralement dominateur à la Meinau, il y a baissé pavillon dans de larges proportions. Six points devant le barragiste pour la descente, il en compte quatre de retard sur celui pour la montée. En gros, il a autant de raison de regarder dans le pare-brise que dans le rétroviseur.

Mais ce n’est pas avec le classement en tête que les Bleus sont sortis du terrain, samedi. « On ne pense pas à la tête du championnat, a indiqué Khalid Boutaïb. C’est juste qu’enchaîner un nul ( face au Red Star ) et une défaite à la maison, ça fait mal. On va se mobiliser pour repartir de l’avant. »

Thierry Laurey a eu la conclusion lucide, alors que les trombes d’eau s’abattaient sur les abords de la Meinau : « On pouvait espérer se situer dans la roue des gros budgets. Mais là, il faut songer à récupérer les points qu’on a laissé filer ». Après avoir pris un sacré coup sur la tête, le Racing devra d’abord songer à se relever.


Alors qu’il s’y entraînait avec le Racing depuis plusieurs semaines, Quentin Othon a signé un contrat amateur avec son club formateur, où il a joué jusqu’en 2011. Il était en fin de contrat avec Troyes.

dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2719
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10ème journée : Strasbourg -Valenciennes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum