KADER MANGANE

Aller en bas

KADER MANGANE

Message  67120 le Mar 30 Aoû - 15:30

Le Racing a engagé pour une saison Kader Mangane. International sénégalais (23 sélections, 1 but), ce joueur d’expérience peut évoluer en tant que milieu défensif ou défenseur central. Après des expériences avec Lens et Rennes et en Suisse, en Angleterre ou encore en Turquie, il avait disputé 31 rencontres de Ligue 1 sous les ordres de… Thierry Laurey la saison dernière sous la maillot du GFC Ajaccio.




LA CARRIERE DE KADER MANGANE

Né le 23 mars 1983 à Thiès (SEN.)
1,93m ; 92kg
Milieu de terrain ou défenseur
International A (Sénégal)
Finaliste de la Coupe de la Ligue 2008
Ligue 1 : 155 matches, 15 buts
D1 Turquie : 36 matches, 3 buts
Premier League Angleterre : 2 matches, 0 but
D1 Suisse : 157 matches, 15 buts
2015/2016 : 31 matches, 1 but (GFC Ajaccio, L1)
2014/2015 : 9 matches, 1 but (Kayseri Erciyesspor, D1 Turq.)
2013/2014 : 27 matches, 2 buts (Kayseri Erciyesspor, D1 Turq.)
2012/2013 : 14 matches, 2 buts (Al Hilal Ryad, Arabie Saoudite)
2012/2013 : 2 matches, 0 but (Sunderland, Premier League Ang.)
2011/2012 : 13 matches, 2 buts (Rennes, L1)
2010/2011 : 29 matches, 3 buts (Rennes, L1)
2009/2010 : 34 matches, 4 buts (Rennes, L1)
2008/2009 : 26 matches, 0 but (Rennes, L1)
2007/2008 : 22 matches, 5 buts (Lens, L1)
2007/2008 : 7 matches, 1 but (Young Boys Berne, D1 Sui.)
2006/2007 : 28 matches, 7 buts (Neuchâtel Xamax, D1 Sui.)
2005/2006 : 25 matches, 3 buts (Neuchâtel Xamax, D1 Sui.)
2004/2005 : 30 matches, 1 but (Neuchâtel Xamax, D1 Sui.)
2003/2004 : 26 matches, 1 but (Neuchâtel Xamax, D1 Sui.)
2002/2003 : 25 matches, 1 but (Neuchâtel Xamax, D1 Sui.)
2001/2002 : 16 matches, 1 but (Neuchâtel Xamax, D1 Sui.)
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Mar 30 Aoû - 19:27

Mangane : « Vivre une belle saison »
Après avoir satisfait à la visite médicale, Kader Mangane a paraphé, ce mardi en début d’après-midi, son contrat d’un an avec le Racing. Le Sénégalais raconte sa joie de rejoindre un club ambitieux et se dit impatient de découvrir l’ambiance de la Meinau.
– Quel est ton sentiment au moment de rejoindre le Racing ?
– Avant tout, je suis très content de signer ici. Je rejoins un club historique du football français qui est lancé dans un projet très intéressant. La saison a bien débuté avec le groupe actuel. Mon objectif est d’apporter un plus à ce groupe pour, je l’espère, vivre une belle saison tous ensemble.

– La présence de Thierry Laurey, tu as côtoyé la saison dernière à Ajaccio, a-t-elle joué dans ta signature ?

– Oui, forcément. Le fait de connaître le coach va faciliter mon intégration car je sais comment il faut jouer ses équipes. Je vais gagner du temps. Maintenant, rien n’est gagné pour moi. Ce sera à moi de gagner ma place et de rendre la confiance que le coach et le club me témoignent.
« Je suis prêt physiquement »
– Physiquement, à quel niveau es-tu ?
– Par rapport à des joueurs ayant disputé le championnat et la Coupe de la Ligue j’ai forcément du retard. Mais depuis trois mois, je travaille physiquement. Je me suis entraîné du côté de Wolfisheim, avec un préparateur alsacien. Cela fait trois ans que je fais ça tous les étés. Donc, physiquement, je suis prêt. J’ai 15 jours pour me mettre au niveau de mes coéquipiers.

– Tu étais dans les tribunes lors du match contre Colomiers, il y a deux ans. Que ressens-tu à l’idée d’évoluer devant des supporters aussi fervents ?

– On joue au foot pour vivre ce genre d’ambiance tous les week-ends. C’est un vrai plaisir et une vraie source de motivation, ce stade et son public. Mais comme partout, c’est aussi aux joueurs de donner envie aux supporters de nous soutenir encore plus.
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Jeu 1 Sep - 5:19

« L’important, c’est le Racing »
Le Racing a bouclé son recrutement avec Kader Mangane, l’ancien défenseur du Gazélec Ajaccio qui déboule avec une sacrée expérience, son impressionnant physique et une grosse envie.
Pendant l’essentiel de son marché estival, le Racing a mené une profonde refonte de son secteur offensif, celui qui avait (un peu) laissé à désirer lors de sa dernière saison en National. Mais pour le conclure, les responsables strasbourgeois ont misé sur un homme de poids en défense. Avec Kader Mandane, le Racing a procédé à un recrutement XXL. 1,93m, 90 kilos, le Sénégalais a une allure de déménageur et devrait incarner une force de dissuasion persuasive sur les prochaines joutes en Ligue 2. Au regard de son pedigree, il ne vient pas non plus seulement faire le nombre. À 33 ans, il totalise plus de 150 matches de Ligue 1, dont une saison 2015-2016 plutôt pleine au Gazélec Ajaccio sous les ordres de Thierry Laurey. Accessoirement, l’Alsace n’a pas beaucoup de secret pour lui.

« Je n’ai pas eu à beaucoup réfléchir »

« Cela fait trois ans que je me prépare tous les étés avec mon préparateur physique à Wolfisheim, Nicolas Delpech, lâchait-il hier matin au terme de l’entraînement. Durant cette intersaison, Strasbourg a formulé l’offre la plus concrète. J’ai eu le coach ou encore Khalid Boutaïb, qui m’ont parlé en bien de ce club. Et j’intègre un groupe qui a réussi son début de saison. Je n’ai pas eu beaucoup à réfléchir. »
La réflexion remonte à une semaine. Les discussions se sont accélérées durant le week-end pour se concrétiser avant-hier. Son profil de costaud ne l’amène pas nécessairement à rouler des mécaniques. Dans l’axe central où Seka, Saad et Grimm occupent des positions majeures, il s’agira de faire sa place. L’ancien de Lens et de Rennes notamment ne veut pas tarder à y travailler. « Je n’ai pas cinq matches de compétition dans les jambes comme mes coéquipiers, mais j’ai repris le travail individuel depuis trois semaines, explique-t-il. Je me considère à 80 % et il y a déjà le match de vendredi ( en amical, face au Racing Luxembourg, à Molsheim ) pour rattraper le retard. »
Derrière, il sera en concurrence avec Yoann Salmier pour occuper la place laissée vacante par Felipe Saad, expulsé lors du dernier match de championnat et suspendu : « Le coach devra faire des choix et, dans le fond, peu importe qui joue, l’important, c’est le Racing. À mon âge, j’ai surtout envie de continuer à prendre du plaisir et de transmettre mon expérience aux jeunes. »
Le cadre strasbourgeois lui semble idéal en la matière. Certaines saisons en Ligue 1 lui ont permis d’avoir un aperçu de la Meinau. « J’ai joué ici avec Lens et il y a toujours eu un gros public, indique celui qui a évolué dans les championnats anglais, turc et suisse durant un séjour européen entamé à Neuchâtel Xamax sous les ordres d’un certain… Gilbert Gress. Le Racing a connu des années difficiles mais a aussi un gros passé dans l’élite française. Aujourd’hui, il retrouve des couleurs et peut compter sur ses supporters. Lorsqu’on signe ici, on se doit de défendre à fond certaines valeurs. » Kader Mangane pourrait avoir l’occasion de mettre en pratique ses convictions lors du prochain match du Racing est programmé à la Meinau, le 12 septembre.
Vraiment définitif ? – Les dirigeants strasbourgeois ont travaillé pour trouver une porte de sortie aux quatre éléments qui n’entrent pas dans les plans du club, Ladislas Douniama, Oumar Pouye, Abdelhak Belahmeur et Massire Kante, jusque tard hier soir. Rien n’a été concrétisé mais certains championnats (Dubaï…) dont le marché n’est pas clos offrent des solutions, notamment pour le premier.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Sam 3 Sep - 15:22

Le 12 pour Kader Mangane
La dernière recrue du Racing, Kader Mangane a fait sa première apparition sous le maillot bleu hier soir à Molsheim. La différence de niveau entre le Racing Luxembourg et les strasbourgeois ne pouvant juger de son état physique actuel, le sénégalais a néanmoins pu connaitre le numéro de maillot qu’il portera pour son année de contrat avec le RCSA. Laissé libre par le départ de Corentin Munch à… Molsheim, c’est le 12 qu’il récupère.
Alsasports
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Lun 12 Sep - 5:21

« Une chance à saisir »
Kader Mangane  devrait connaître son premier match en bleu aujourd’hui. Le colosse sénégalais ne masque pas une certaine impatience à l’heure d’entamer un nouvel épisode dans son parcours professionnel.
– Quels sont vos sentiments à la veille de votre éventuelle première sortie avec le Racing ?

– Comme tout joueur, je suis content d’avoir l’opportunité de jouer. Maintenant, je sais que j’ai une chance à saisir. Il me manque peut-être du rythme, parce qu’il y a toujours un décalage entre l’entraînement et la compétition, mais je me sens bien physiquement. Si j’ai l’occasion de jouer, je donnerais tout.
– Le Racing aborde cette rencontre avec un petit matelas de confiance. Cela facilite-t-il une intégration ?

– Oui, les bons résultats ça aide, comme cela m’aide de connaître le coach. Il y a également la coupure internationale qui a permis de bien s’entraîner et de faire progresser les automatismes. Je suis vraiment excité de découvrir un nouveau championnat.
– Considérez-vous que les deux semaines à venir sont essentielles, avec la succession de quatre matches ?
– Oui, l’idée c’est de prendre des points à chaque match et c’est le cas face à Troyes. Il ne faut pas lâcher les équipes du peloton de tête. Après, on sait qu’on forme un groupe homogène. Le coach va le gérer et quand il t’appelle, il faut répondre présent.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Dim 2 Oct - 17:06

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Dim 19 Mar - 5:34

«Un kif dont j’ai envie»
Kader Mangane a réintégré le onze alsacien en mars. Alors que le Racing tentera d’asseoir sa position dans les hauteurs de la Ligue 2 demain, le défenseur espère contribuer à le ramener dans l’élite.

Le défenseur sénégalais fêtera ses 34 ans dans quatre jours. Kader Mangane promène une forme de sérénité dans le quotidien du Racing, jamais un mot plus haut que l’autre, soucieux de se fondre dans un moule gagnant pour l’instant. Mais il garde une envie juvénile communicative à l’approche de la dernière ligne droite du championnat de Ligue 2. Lors de l’échéance auxerroise, demain, comme après, le défenseur n’a pas envie de laisser passer l’occasion de vivre un grand bonheur. Entretien.

– Après une longue carrière, qui vous a le plus souvent amené à connaître l’élite, comment jugez-vous votre première expérience en Ligue 2?

– J’ai eu besoin d’un temps d’adaptation alors que je ne suis arrivé qu’au mois d’août à Strasbourg. Il m’a fallu m’imposer dans le groupe, il me faut également être au top physiquement alors que j’ai eu des petits pépins. J’ai connu des hauts et des bas. Il fallait être patient. Et l’important, quand on se retrouve dans un effectif où il y a de la concurrence, c’est de donner le maximum quand tu as l’occasion de jouer.
«À ce niveau, ça se joue au mental»

– Êtes-vous satisfait pour l’heure de ce que vous avez apporté?


– Pas totalement et notamment en raison de mon niveau physique. J’ai dû disputer des rencontres alors que je n’étais pas à 100%, sans être au top. J’ai eu des coups de moins bien. Mais il y a aussi la possibilité de vivre une concurrence saine. Et dans ce cas-là, tu acceptes de te retrouver sur le banc, de retourner travailler avec la réserve en CFA2 pour retrouver le rythme.

– Alors que l’on aborde le dernier quart du championnat, la hiérarchie reste incertaine au classement…


– Il n’y a toujours pas de favori. Tout le monde peut battre tout le monde. Ceux qui seront sur le podium en fin de saison auront réussi à enchaîner les bonnes performances sur les huit ou neuf matches qu’il reste. À ce niveau, ça se joue au mental. Le plus important, c’est de ne pas lâcher.

On a déjà rempli l’objectif qui était d’assurer le maintien et les places en haut sont à portée de main. C’est agréable de se retrouver dans cette position, mais on sait que chaque match est important quand on se retrouve dans cette situation.

– Vous êtes-vous déjà retrouvé à la lutte pour la montée dans votre carrière?


– Oui, mais c’était il y a longtemps, en 2007 je crois. J’étais jeune à l’époque (rires !). On avait terminé champion de D2 suisse avec Neuchâtel Xamax. C’est des aventures qui marquent. Et j’espère vivre des moments inoubliables avec le public qui nous soutient cette saison. C’est un kif dont j’ai envie, des émotions fortes que je rêve de connaître avec ce club qui a tant souffert, qui a rampé jusqu’en CFA2, dans une région qui mérite le retour de son club préféré dans l’élite. J’ai vraiment envie de participer à ça.
«On fait aussi des erreurs parce qu’on est sous pression»

– Ne s’agira-t-il pas de hausser son niveau défensif pour y arriver?


– On a pris effectivement beaucoup de buts et ça a pu nous mettre le doute dans les têtes. Et on est capable de marquer à n’importe quel moment. On fait des erreurs, comme moi à Valenciennes ( NDLR : sur l’ouverture du score ), mais c’est aussi parce que l’on est sous pression. Par rapport à ce défaut, c’est un état d’esprit à corriger. Moi, en tant que défenseur, je n’ai vraiment pas envie de prendre des buts, sauf si vraiment l’adversaire fait un exploit et qu’il n’y a rien à y faire. On doit retrouver de la confiance en nous, ne pas paniquer et ça devrait aller.

dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Jeu 6 Avr - 6:22

La sérénité selon “Kadou”
Le défenseur central Kader Mangane, arrivé en septembre au Racing, a progressivement trouvé ses marques au sein de la défense alsacienne, où il apporte sa longue expérience de haut niveau et une sérénité à toute épreuve.
Kader Mangane n’est pas un perdreau de l’année. Bien au contraire. Celui qui vient de fêter ses 34 ans (le 23 mars dernier) est l’un des joueurs les plus capés de l’effectif alsacien.
Après avoir débuté en Suisse – six saisons à Neuchâtel, une à Berne – le défenseur central a enchaîné avec cinq saisons de Ligue 1 (à Lens, puis à Rennes).

« Cette saison, ce n’est que du bonheur »

Il a ensuite visité le monde, passant par l’Arabie saoudite (Al Hilal), l’Angleterre et la Turquie. Avant de retrouver la France, sous les couleurs du Gazélec d’Ajaccio de Thierry Laurey, l’an passé. À ce beau parcours, il faut aussi ajouter une vingtaine de matches disputés sous les couleurs de la sélection sénégalaise, entre 2007 et 2012.
Bref, c’est peu dire que le défenseur central, qui a commencé sa carrière pro en 2001, a de l’expérience à revendre.
Pourtant, comme beaucoup de joueurs cette saison, “Kadou” découvre la Ligue 2. « Avant de venir, je n’avais aucune idée du niveau, en rigole même le joueur, qui arbore en permanence un immense sourire. Mais le coach m’a motivé pour venir ici et franchement, je ne suis pas déçu. Jouer la montée est une belle aventure et j’en profite au maximum… Cette saison, pour l’instant, ce n’est que du bonheur ».
Pourtant, rien n’a été simple lors de son arrivée. Après un match réussi pour ses débuts, face à Troyes, en septembre (2-0), Magane a ensuite alterné titularisations et relégations sur le banc de touche. Sans jamais perdre le moral. « Quand je suis arrivé, j’ai vite été blessé et j’ai eu besoin de temps », reconnaît-il.
Mais petit à petit, il a refait surface. Et ces deux dernières titularisations – à Auxerre et face à Sochaux – correspondent à deux clean sheet pour le Racing. Tout sauf un hasard, même si l’ancien international sénégalais se veut modeste. « Ne pas prendre de but, pour des défenseurs, c’est toujours un plaisir, expose-t-il. Mais la défense, c’est un travail de toute l’équipe. L’important, c’est le bloc. »
Kader Mangane n’est pas du genre fanfaron. Il a passé l’âge et son seul but est d’aider le Racing à atteindre son objectif. « J’apporte mon calme, mon expérience, souligne le natif de Thiès. Mon boulot est aussi de donner le tempo et de jouer simple, dans le bon sens du terme. Parfois, mieux vaut dégager en tribune que mettre en danger son équipe ».
En effet. À sept journées de la fin de cette saison 2016/2017, il faudra avant tout « être efficace », comme le souligne le défenseur central. « En Ligue 2, le niveau est très homogène, tout le monde peut battre tout le monde et ce sont des petits détails qui font la différence, avance aussi le Sénégalais. On l’a vu à Valenciennes par exemple. On a eu un petit moment d’inattention en fin de rencontre et on l’a payé cher (Ciss a marqué le but de la victoire à la 91e minute, ndlr) ».
Et Kader Magane d’insister : « À Strasbourg, on a un effectif qui n’a rien à envier à Lens, Reims ou Brest… Mais tout est dans la concentration. Cette fin de saison va se jouer dans la tête ».
Autre facteur important dans ce sprint final : le Racing doit garder les pieds sur terre, si l’on en croit Kader Mangane. « Il ne faut surtout pas s’enflammer, car rien n’est acquis et il reste beaucoup de points à prendre », souligne-t-il avec sagesse.
Et peu importe s’il va falloir en “gratter” pas mal en terre hostile, comme samedi prochain, sur le terrain de Reims. « C’est une belle affiche, il va y avoir beaucoup d’adrénaline. Si on prend un point, ce sera déjà une bonne affaire, mais pour cela, il faudra être solide, patient, tout en essayant de leur faire mal », énonce encore le défenseur.
Comme ses compères alsaciens, Kader Mangane espère continuer sur sa lancée. Et – qui sait ? – rajouter une ligne inédite à son CV, avec une montée en Ligue 1.
Histoire, aussi, de récompenser un public inconditionnel. « Ici, avec le public, si on continue notre bon parcours, ça peut être énorme », souligne le défenseur avec gourmandise. Avant de conclure – paraphrasant là son coéquipier Anthony Gonçalves : « Cette saison est déjà belle, mais elle peut être exceptionnelle ». Oh que oui…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Jeu 1 Juin - 20:20

Un défenseur prolonge l'aventure (off)
Arrivé l'été dernier en provenance d'Ajaccio, le défenseur Kader Mangane s'est bien adapté à Strasbourg. Promu en Ligue 1, il va prolonger l'aventure d'un an avec le RCSA. L'ancien rennais a disputé 19 matchs de L2 cette saison.
  Foot National
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Sam 5 Aoû - 5:29

Kader Mangane

« On est prêt »

Kader Mangane, défenseur central et capitaine du Racing, assure que ses troupes sont prêtes pour affronter l’OL.
– Que pensez-vous de votre équipe ?
– On a un bon groupe, le club a fait le nécessaire et on sait ce qu’on attend de nous. On est prêt pour affronter Lyon, car on a fait une bonne préparation et les matches amicaux ont été positifs. Mais il faudra attendre la cinquième journée pour faire un premier petit bilan.
– Que pensez-vous des recrues ?
– Ce sont de très bonnes recrues, à nous de les aider à s’adapter à notre jeu. Pour l’instant, ça se passe bien et j’espère qu’ils prendront vite leurs marques.
– Comment voyez-vous ce match à Lyon ?
– Des cadres sont partis, mais Lyon reste une grosse équipe, avec de très bons joueurs. Ça va être un match difficile. Offensivement, Lyon, c’est très fort et il faudra commencer par bien défendre en s’appuyant sur notre point fort : le collectif.
– Espérez-vous surfer sur la dynamique de la montée ?
– C’est dur à dire, mais on va essayer de continuer sur notre lancée, de ne rien lâcher. On a des joueurs de talent, et il en faut, mais sans un bon état d’esprit on ne peut pas y arriver.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Sam 26 Aoû - 6:04

Le capitaine, Kader Mangane, évoque le début de saison intéressant du Racing «Le championnat sera long»
Sans s’enflammer, ni s’alarmer, Kader Mangane juge avec sérénité les premiers pas du Racing en Ligue 1 cette saison.

– Quelles sont vos premières impressions sur ce championnat que le Racing redécouvre?


– À la sortie du calendrier, on savait que l’on devait tout d’abord se sortir d’un moins d’août compliqué, avec trois déplacements en quatre matches. L’objectif était de récolter des points malgré tout. On en est à quatre, on a la possibilité d’en avoir jusqu’à sept. Donc c’est plutôt bien parti. Mais on sait aussi que le championnat est très long. On va passer par des moments de bonheur, mais aussi de la difficulté. Ce qui est positif, c’est que tout le monde au Racing travaille et va dans le même sens.

– Du haut de votre expérience en Ligue 1 ( Kader Mangane avait disputé plus de 150 matches dans l’élite à l’entame de l’actuelle saison ), à quelle saison vous attendez-vous en Bleu?

– Chaque point va être important. On a un objectif en tête, le maintien. On va tout faire pour y arriver. Il y a eu un accident, à Lyon, on doit oublier ce match et se concentrer sur notre championnat. Il y aura de très grosses équipes en face de nous, face à qui on cherchera à faire de notre mieux, et les autres face à qui il faut prendre des points. Face à Lille, face à Montpellier, des équipes de notre championnat, on y est parvenu. Face à Guingamp, on doit y arriver aussi.

«Guingamp, une équipe qui met du rythme»


– Il y a toutefois des problèmes à régler, comme votre fin d e match face à Montpellier l’a illustré. Comment expliquez-vous les difficultés rencontrées à bien finir ce match?

– Il y a eu un petit moment de fatigue et la confirmation que l’on ne sait pas défendre en reculant. On a pris un point là-bas et on veut continuer sur la dynamique à Guingamp. Cette semaine, on a bien préparé ce match, le dernier avant une trêve de deux semaines qui nous permettra de faire le point. Mais là, on est déjà passé à autre chose.

Dimanche, on doit être prêt à affronter un club bien installé en Ligue 1, une équipe qui met du rythme, qui a un projet de jeu spécifique. J’en sais quelque chose puisque j’ai évolué quelque temps sous les ordres du coach ( Antoine Kombouaré ). On doit être prêt car on ne va pas à Guingamp pour leur donner le match.

– Comment vivez-vous les derniers jours de ce marché estival, qui suppose au moins l’arrivée d’un nouveau joueur, notamment en défense?

– On est un groupe, on est dans notre bulle, les dirigeants s’occupent de ça. Si un joueur est appelé à porter les couleurs du Racing, il sera accueilli comme il se doit, comme cela a toujours été le cas. Mais je le répète, le recrutement, c’est le métier des dirigeants.

– En ce début de saison, vous semblez plus à l’aise qu’en Ligue 2. Est-ce seulement une impression?


– Le contexte n’est pas du tout le même. Je suis en forme, c’est vrai. Mais la saison passée, j’étais arrivé un peu blessé, je n’avais pas fait la préparation. Je suis seulement dans la continuité de ma fin de saison passée.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Mer 15 Nov - 5:41

Mangane à l’heure rennaise
Le défenseur central strasbourgeois en a fini avec ses pépins physiques. Il est candidat pour disputer face à Rennes un match qui lui tient à cœur, à plus d’un titre.
Sans sombrer dans le plus éculé des a priori, Kader Mangane incarne une forme de passerelle entre ses deux mondes, celui de ses jeunes années africaines, celui de son accomplissement européen, le Vieil Occident. Un dicton du continent noir raconte à propos des hommes trop pressés qui viennent d’ailleurs : « Vous avez l’heure, nous avons le temps ».

Le défenseur sénégalais du Racing a pris son temps, mais il veut être à l’heure. Voilà plus d’un mois qu’il est enquiquiné par un pépin au mollet. La guérison ne devait prendre que quelques jours.
« C’est clair que c’est avec Rennes que j’ai grandi »

« Au final, ça m’a empêché de jouer pendant un mois, regrette-t-il. Cela a traîné. On a pris le temps pour bien faire les choses. Aujourd’hui, après huit ou dix jours de travail avec le préparateur physique, avec les derniers tests effectués, on peut dire que tout va bien. »

Et cela tombe pile poil pour envisager un rendez-vous particulier pour le défenseur. À l’horizon du week-end prochain, la venue de Rennes sonne comme des retrouvailles pour celui qui y a vécu quatre années loin d’être anodines de 2008 à 2012.

« J’ai passé sept saisons au Xamax de Neuchâtel, mais c’est clair que c’est avec Rennes que j’ai grandi, lâche le joueur de 34 ans. J’y ai une maison, j’ai des attaches très fortes avec les supporters, j’y ai vécu de grands bonheurs, j’y ai été capitaine. »

Il y a disputé plus de 100 matches de Ligue 1 et a pu percevoir les forces et faiblesses en présence dans la capitale bretonne. Si, sur le plan sportif, il n’y a plus guère que Romain Danzé comme témoin des jeunes années de “Kadou”, les choses n’ont peut-être pas tant changé que cela. Le président Ruello et l’entraîneur Gourcuff viennent d’être débarqués après une série de… quatre victoires.

« C’est l’un des clubs les plus stables financièrement, souligne Kader Mangane à propos notamment d’un propriétaire, la famille Pinault, qui assure un confort évident. Mais il y a toujours un problème pour franchir le cap. Cela fait peut-être partie du charme rennais. J’en sais quelque chose. On a perdu la finale de Coupe de France en 2009. » Et à l’époque, cela avait fait du bruit dans le Landerneau.
Même blessé, il n’a pas lâché un groupe où il se sent bien

Le Stade Rennais avait la pancarte de l’énormissime favori face à l’En Avant de Guingamp, alors pensionnaire de Ligue 2. La défaite (2-1) a correspondu à une énorme claque dans la capitale bretonne. « C’était inconcevable de perdre ce derby, notamment au niveau de l’entourage du club, souligne le capitaine strasbourgeois, qui n’avait néanmoins pas disputé la finale du stade de France. Ce sont des moments qui font mal. »

Depuis qu’il a débarqué en Alsace, à l’été 2016, il a plutôt tendance à en vivre quantité qui font du bien. Acteur de la montée en Ligue 1, le costaud de l’arrière-garde a pris la mesure d’un retour dans l’élite.

À la vitesse des attaquants adverses, l’homme d’expérience oppose une science du placement. Ses quelques ratés sont équilibrés par une sérénité et un mental à toute épreuve.

Avant de s’éclipser à la fin du mois de septembre, il avait été l’auteur d’une ruade qui avait permis à Terrier d’égaliser à Dijon. Depuis, même blessé, il n’a pas lâché un groupe où il se sent bien.

« Et on a montré depuis quelques matches de la cohésion, que ce soit à Nice ou face à Marseille, dans des matches compliqués, apprécie-t-il. Je suis resté concerné par ce qui se passait parce que c’est mon rôle. Je suis là pour mettre de l’ordre, être vigilant auprès des jeunes, pour que l’on ne s’écarte pas du chemin tracé. On est passé à côté à Troyes, alors on sait que le match de Rennes est important, comme tous ceux que nous disputons d’ailleurs. Si c’est un club qui m’a marqué positivement, c’est d’abord un adversaire que j’ai envie de battre. »

Et Kader Mangane n’aura pas besoin de régler sa montre pour savoir que les choses sérieuses recommencent à samedi à 20 heures.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Sam 2 Déc - 5:58

« Un match comme on aime les jouer »
Le capitaine semble imperméable au contexte particulier entourant le match du jour. S’il ne nie pas la difficulté de la tâche qui attend son Racing, Kader Mangane a quelques idées pour contrarier l’ogre parisien.
 – Est-ce un match que l’on prépare comme les autres, sachant toute l’attente qu’il suscite ?


– On le prend comme un autre match, même si c’est Paris et que l’on sait ce qui nous attend. Ce sera un match très difficile mais on est prêt. C’est du football et un match comme on aime les jouer.

– Quels souvenirs personnels avez-vous des rencontres face au PSG ?

– J’en ai des bons et des moins bons. Avec Rennes, j’en avais gagné quelques-uns mais c’était avant que les Qataris ne rachètent le club. Avec le Gazélec, on avait perdu. Mais Troyes les a mis en difficulté et nous a montré qu’il y avait de quoi faire.

– Quelles solutions avez-vous pour espérer contrecarrer une équipe qui paraît invincible ?


– Il ne faut pas leur laisser le temps de s’exprimer. Il faut les agresser dans le bon sens du terme. On ne va pas les regarder jouer. On va jouer notre jeu, défendre à fond et exploiter les possibilités de contre-attaque. Cette équipe n’aime pas jouer sans ballon, on va tenter de leur poser des problèmes.
« Beaucoup de courage, de rigueur et de concentration »

– On imagine que les ingrédients sont innombrables pour envisager l’exploit…


– Il faudra beaucoup de courage, beaucoup de rigueur et beaucoup de concentration. Paris, il ne faut ni leur laisser du temps ni leur laisser l’espace. Cavani, il ne lui en faut pas beaucoup pour marquer. Mais on a vu que côté mental, on avait répondu face à Marseille.

Après, le PSG c’est encore plus costaud. Il fait partie des grands d’Europe au niveau du Real, du Barça et de Manchester City. En championnat de France, il est supérieur à tout le monde. Mais sur un match…

– En tant que joueur d’expérience, avec le brassard, vous sentez-vous avec une responsabilité accrue par rapport à cette échéance ?


– On essaye de parler aux jeunes pour qu’ils ne se mettent pas une pression inutile. C’est un événement extraordinaire mais j’ai confiance en mes coéquipiers : une fois le coup d’envoi donné, ils seront complètement dans leur match.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Mer 14 Fév - 18:10

Deux mois sans Kader Mangane
Kader Mangane, capitaine de Strasbourg, passera les deux prochains mois à l'infirmerie en raison d'une déchirure du quadriceps de la cuisse gauche.
Strasbourg devra faire deux mois sans son capitaine. Sorti après seulement neuf minutes de jeu dimanche dernier contre Troyes (2-1), Kader Mangane souffre d'une déchirure du quadriceps de la cuisse gauche, comme l'a annoncé son club ce mercredi. Le RCSA précise que le défenseur international sénégalais (34 ans, 24 sélections) devrait être éloigné des terrains pendant deux mois, après avoir participé à 18 des 25 journées de L1 jusque-là. Forcément un coup dur pour Strasbourg, qui devrait se rendre au Parc des Princes samedi avec une charnière centrale composée de Bakary Koné et Pablo Martinez pour affronter le PSG.
orange sports
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Sam 5 Mai - 5:56

Capitaine en galère
Kader Mangane a perdu sa place sur blessure il y a trois mois et a peu de chances de la retrouver en cette fin de saison sous tension, même s’il sera du groupe qui défiera son ancien club à Rennes. Le capitaine du Racing rame, mais de bon cœur.
C’était le 11 février, lors du dernier succès du Racing contre Troyes à la Meinau (2-1). En ressentant, dès la 6e , une douleur dans sa cuisse gauche, Kader Mangane a compris que sa blessure n’était pas anodine. Trois minutes plus tard, le capitaine cédait sa place et le brassard à Bakary Koné qui, depuis, les a gardés.

Trois mois se sont écoulés. Le Sénégalais de 35 ans est désormais d’aplomb. Mais s’il a retrouvé le groupe, le défenseur axial a fait banquette autant à Amiens que contre Nice. Il n’a rejoué qu’une heure avec la réserve le 22 avril contre celle de Troyes (0-2) et sait pertinemment qu’il n’a guère de chances, si près de la fin de saison, de retrouver le onze de départ chez les pros, alors même que s’annonce ce dimanche (17h) un voyage à Rennes, son ancien fief (2008-2013) où il possède toujours une maison.

– Kader, comment vivez-vous votre situation plutôt délicate ?


– Quand tu es pro, tu n’es jamais content de ne pas jouer. Mais je comprends et respecte les choix du coach qui maintient sa défense alors qu’on arrive au terme de la saison. Je suis prêt, au service du groupe. J’essaie de lui apporter le maximum, sur le terrain et en dehors. J’aimerais seulement qu’on se maintienne. C’est le principal. À titre personnel, je reste positif. Si l’occasion se présente de rejouer, j’essaierai de donner le meilleur de moi-même.

– Thierry Laurey, dont vous êtes l’homme de confiance, vous a-t-il parlé ?


– Non. Mais entre pros, on se comprend. Je n’ai pas joué durant plus de deux mois à cause d’une blessure. C’est comme ça. Mais je soutiens ceux qui jouent.

– Vivriez-vous différemment cette frustration si vous étiez plus jeune ?


– Oui, peut-être. Mais au fond, ça ne change rien : je suis un compétiteur et j’ai toujours envie de jouer. Mais l’équipe a besoin de stabilité. À trois journées de la fin, il n’est plus temps de chercher le onze idéal. L’essentiel, c’est que tout le monde tire dans le même sens pour creuser l’écart avec nos poursuivants et atteindre l’objectif.

– Vous attendiez-vous, lorsque vous vous êtes blessé, à une fin de saison aussi difficile pour vous ?


– Je me suis juste dit qu’il fallait que je bosse physiquement pour récupérer. Maintenant, je postule. J’espère avoir l’occasion de jouer. Ce serait super pour moi. Sinon, il n’y aura pas mort d’hommes.
« Ma blessure est tombée au mauvais moment »

Malheureusement, ma blessure est tombée au mauvais moment, lorsque le sprint débutait.

– A-t-elle été d’autant plus contrariante que vous êtes en fin de contrat ?


– Non, car je n’attendais de toute façon pas les trois derniers matches pour montrer ce que je vaux. Les dirigeants et le coach me connaissent et savent ce dont je suis capable ou pas. On en parlera en fin de saison.

– Même si vous devriez débuter sur le banc demain, un retour à Rennes garde-t-il pour vous une saveur spéciale ?


– Oui. C’est particulier. J’ai beaucoup d’attaches là-bas. J’y ai vécu de belles choses. Jouer au Roazhon Park me fait plaisir, d’autant qu’avec le public, ça s’est toujours bien passé pour moi. Mais le plaisir sera plus grand si nous y gagnons.

– À ceci près que Rennes défend aussi un objectif de taille…


– Ça tombe bien. Cette équipe fait une belle saison et a envie de jouer l’Europe. Le duel va être intéressant. Rennes a besoin de gagner. Nous aussi. Ça devrait donner une rencontre ouverte.

Si les Rennais n’avaient plus rien à jouer, ç’aurait été plus compliqué et ressemblé à un piège. Là, au moins, les données sont claires et il n’y a pas à calculer. À nous de faire un match plein pour leur poser des problèmes.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Sam 12 Mai - 5:14

Questions à… - Kader Mangane « Retrouver certaines valeurs »
Le capitaine du Racing Kader Mangane, qui n’a toujours pas rejoué depuis sa blessure musculaire contre Troyes le 11 février, appelle les Bleus à resserrer les rangs, condition indispensable, selon lui, au maintien.
 « – Lutter jusqu’à la dernière journée pour sauver sa tête est-ce difficile à gérer ?

– Nous aurions voulu nous maintenir avant, c’est vrai. Mais que nous finissions 16es ou 17es , nous serons contents. Nous avons encore notre destin en main. Il reste deux matches. Le dernier à domicile contre Lyon est très important. Nous allons mettre le paquet pour sortir un gros match et prendre trois points.

– Ce serait un véritable exploit…


– Cette équipe lyonnaise est en très grande forme, avec de très bons joueurs. Mais nous avons aussi nos qualités. Nous devrons montrer un esprit très combatif, retrouver des valeurs qui ont fait notre force dans nos moments forts. Quand on a joué Paris ( battu 2-1 à la Meinau ), le groupe était solide et n’a rien lâché. C’est ce qui nous manque un peu en ce moment. Il faut tout faire pour retrouver cet état d’esprit. Sinon, ça va être compliqué.

– S’est-il un peu étiolé ?


– Oui. Sur certains matches, il y a eu des manques. Il va falloir gommer ça. Sur deux rencontres, nous en sommes capables.

– Quand la 18e défense de L1 voit arriver un adversaire avec quatre buteurs à 13 buts et plus, elle est inquiète ?


– Ça ne sert à rien de s’inquiéter. Sur un match, tout est possible. C’est le moment ou jamais de bien défendre. Il faudra le faire, mais aussi aller leur poser des problèmes et ne pas les regarder trop jouer comme à l’aller. Si tu les laisses jouer, ils vont te faire la musique. Dans notre situation, nous ne pouvons pas nous le permettre. Tout le monde doit être à 200 %.
« Tout faire pour garder la tête froide »

– La défaite à Rennes, qui a affecté certains joueurs, a-t-elle laissé des séquelles ?


– C’est vrai que moins il reste de journées et plus ça travaille dans les têtes, surtout quand les autres reviennent derrière. Un peu de stress est normal. Mais ça ne sert à rien de paniquer. Nous sommes encore devant certaines équipes. Il faut tout faire pour garder la tête froide et notre avantage. Ceux qui sont derrière peuvent paniquer, pas nous.

– Le public n’a jamais cessé de vous soutenir alors que vous jouez le maintien. Est-ce un atout ?


– Oui, un gros. Savoir que 25000 personnes te poussent à chaque match à domicile doit nous donner une motivation supplémentaire. Mais il faut aussi rester lucides et concentrés, sans partir à l’abordage, ni laisser des espaces aux Lyonnais. Ce samedi, il faudra faire un match intelligent, costaud. Et avec l’aide du public, je suis sûr que nous réussirons l’exploit.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Ven 10 Aoû - 16:49

Kader Mangane devient coordinateur sportif de Strasbourg
 Après deux saisons dans la défense du Racing, Kader Mangane intègre l'encadrement du club. Il a été nommé vendredi au poste de coordinateur sportif.
Après avoir mis un terme à sa carrière de joueur avec Strasbourg en mai dernier, Kader Mangane entame sa reconversion. L'ancien international sénégalais, âgé de 35 ans, va poursuivre avec le RCSA en qualité de coordinateur sportif. «Il accompagnera les joueurs du groupe professionnel pour faciliter leur quotidien, veillera à la bonne adaptation des nouveaux joueurs mais aussi à l'accompagnement de la post-formation», détaille le président alsacien, Marc Keller. L'ancien défenseur suivra en parallèle une formation pour se préparer à candidater au Centre de droit et d'économie du sport (CDES) de Limoges.
equipe
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  67120 le Lun 27 Aoû - 5:33

zoom sur Kader Mangane, nouveau coordinateur sportif du Racing Le chaînon manquant ?
L’ex-défenseur international sénégalais Kader Mangane a choisi, à 35 ans, de mettre un terme à sa carrière pour enfiler le costume de coordinateur sportif que lui proposait son dernier club, le Racing. Sa mission : mettre de l’huile dans les rouages.
L’information avait fuité dès la mi-juin, mais était encore loin d’être officielle. Soucieux de ne pas aller trop vite en besogne, Kader Mangane avait alors suggéré de la “garder sous le coude”, comme on dit dans le jargon journalistique.
Un mois et demi plus tard, l’ancien défenseur du Racing (2016-2018) a tiré un trait sur sa carrière de joueur, rendu son brassard de capitaine, remisé ses crampons au placard et endossé la tenue de coordinateur sportif que lui offrait le président Marc Keller. À pied d’œuvre depuis bientôt un mois, il attend sans impatience de signer un contrat dont les contours restent à formaliser. Entretien.
« Mon corps m’a fait sentir que le moment était venu »
– Kader, pourquoi votre engagement comme coordinateur sportif a-t-il traîné près de deux mois ?
– En fin de saison, le président m’avait fait part de son souhait de m’offrir une reconversion. Mais rien n’était défini. J’avais besoin de réfléchir, de savoir si j’étais prêt ou pas. J’ai pris mon temps pendant les vacances pour créer le déclic dans ma tête. Le club et le président aussi. Je suis arrivé à la conclusion que c’était le bon moment pour dire stop. J’ai envie de découvrir autre chose après 17 années de carrière pro.
– Avez-vous eu des offres à l’intersaison ?
– Oui. Une en Turquie où j’ai déjà joué et deux en Ligue 2, dont la plus concrète au Red Star. Mon ancien coéquipier à Lens et Rennes, Nicolas Douchez (le gardien a signé cet été avec le club audonien) , a essayé de me convaincre de faire une dernière année ensemble. Mais je lui ai répondu : « J’ai une opportunité de reconversion et j’ai envie de me lancer dans cette nouvelle aventure ». Je ne voyais pas l’intérêt de continuer. J’avais envie d’arrêter sur une bonne note en Ligue 1.
– Craigniez-vous de faire l’année de trop ?
– Depuis tout jeune, j’avais cette obsession en tête. J’ai vu beaucoup de joueurs la faire à la fin d’une très belle carrière. Dans ces cas-là, on oublie presque tout ce qu’ils ont réussi avant. Je ne voulais pas m’exposer à ça. Je n’ai pas de regrets. Je suis très content de ce que j’ai réalisé, d’avoir fini dans ce beau club de Strasbourg et d’y poursuivre mon parcours comme membre du staff dirigeant.
– Les petits pépins physiques que vous avez enchaînés la saison passée ont-ils pesé dans votre décision ?
– Oui. Ils ont été un signal d’alerte et il faut savoir écouter son corps. Quand tu enchaînes autant de petites blessures qui t’empêchent de donner ta pleine mesure, c’est que le moment est venu de tourner la page. Je suis raisonnable. J’ai su faire mon autocritique et me dire : « Il est temps ».
– Quelles sont vos prérogatives exactes ?
– C’est un rôle de médiateur à la fois simple et pas facile. Je me dois d’assurer le lien entre joueurs, staff et direction pour que tout le monde évolue dans les meilleures conditions, en relation, aussi, avec la post-formation qui est à mes yeux très importante et l’est également pour le président.
– Il y a trois mois encore, vous étiez joueur, partenaire de vos désormais ex-coéquipiers. La transition est-elle difficile ?
– Ce qui est bien, c’est que je n’ai pas eu le temps de me déconnecter, de vivre une coupure d’un an ou deux qui m’aurait éloigné de la vie d’un groupe. Il y a trois mois, je partageais le quotidien des joueurs comme coéquipier. Aujourd’hui, je le fais dans un autre rôle. Il est plus simple pour moi de comprendre ce qu’ils ressentent et ça peut leur être bénéfique.
– Votre rayon d’intervention se limite-t-il au sportif ou s’étend-il à l’administratif ?
– Les deux, en fait. Avec Romain (Giraud, le secrétaire général) et Guy (Feigenbrugel, le team manager) , nous nous coordonnons pour que tout soit huilé. Des trois, je suis le plus au contact du sportif pour tenter de cerner les besoins des joueurs, les améliorations à apporter.

« Je vais jouer le rôle du grand frère »

– Parvenez-vous à ne plus vous considérer comme un joueur de foot ?
– Difficilement ! Quand tu arrêtes après 17 années de professionnalisme, tu ne peux pas dire : « Ça y est, j’ai oublié le foot ». Lors de la première journée à Bordeaux, j’avais envie d’enfiler le maillot. Mon nouveau rôle est excitant, mais je resterai toujours amoureux du ballon. Si le coach a besoin de quelqu’un pour faire le nombre à l’entraînement, pourquoi pas (sourire)  ? Je blague. Il y a bien assez de jeunes au centre pour compléter le groupe. Moi, je vais jouer le rôle du grand frère, en essayant d’apporter la sérénité qui a toujours été la mienne.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: KADER MANGANE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum