4ème journée: Strasbourg - Nimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Sam 13 Aoû - 12:06

Vendredi le 19/08/2016 à 20h
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Mer 17 Aoû - 5:17

Seka et Marester aptes ?

Ernest Seka, touché au coccyx lors d’un choc vendredi soir, à Tours, a passé des examens rassurants. Le capitaine devrait reprendre avec le groupe aujourd’hui et devrait pouvoir tenir sa place vendredi.
Idem pour Eric Marester. Victime d’une légère entorse à la cheville, le défenseur latéral s’est montré confiant hier matin, après la séance de musculation. « Ça ne fait presque plus mal, ça devrait être bon », a souligné Marester.
Victime d’une élongation aux ischio-jambiers, Baptiste Guillaume est à l’arrêt depuis le match de Coupe de la Ligue contre Niort (1-0).
Forfait à Tours, il sera également absent contre Nîmes. Il devrait reprendre l’entraînement la semaine prochaine.
Dimitri Lienard a disputé les deux derniers matches de la réserve, la semaine dernière.
Jérémy Blayac, Oumar Pouye et Massiré Kanté, continuent leur travail de reprise.

Fethi Harek de retour

Côté nîmois, le défenseur Fethi Harek est de retour, après avoir purgé trois matches de suspension. Il devrait être présent vendredi en Alsace.
Anthony Marin, touché aux côtes au Havre, est par contre toujours à l’arrêt.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Jeu 18 Aoû - 5:15

Larmes de Crocodiles
Le Nîmes Olympique connaît un début de saison compliqué. Avec un seul point au compteur, les miraculés de la saison passée peinent, alors que se profile un déplacement en Alsace.
Les “Crocos” nîmois ont le blues en ce début de saison. Après un match nul au stade des Costières lors de la première journée (0-0, face à Laval), ils n’ont pas su enchaîner.
Défaits contre le cours du jeu au Havre lors de la deuxième journée (1-0), les “Olympiens” ont connu une troisième désillusion lundi soir.

Début de crise en cas de défaite en Alsace ?

Dans leur antre, les hommes de Bernard Blanquart ont perdu contre le RC Lens (0-2). Et cette fois, sans rien montrer de bon… « Même si Nîmes n’avait qu’un point, le moral était bon au sein du groupe jusqu’à lundi soir, expose ainsi un observateur du club. Les Nîmois avaient fait un excellent match au Havre, mal payés, mais encourageant. Mais hier soir (lundi) , leur prestation a été catastrophique. »
Bien entrés dans le match, les Nîmois ont perdu les pédales dès l’ouverture du score du RC Lens, signée Kevin Fortuné, à la 16e minute.
« Ils étaient bien lancés, mais là, cette défaite face à Lens est un coup d’arrêt. S’ils perdent à Strasbourg, ce sera le début de la crise », prédit-on même dans le Gard.
Pourtant, cette saison 2016-2017 devait être celle du renouveau pour les “Crocos”, après l’affaire des matches truqués qui a plombé l’exercice précédent. En effet, le Nîmes Olympique avait débuté l’exercice 2015-2016 avec huit points de pénalité.
La LFP avait détecté des irrégularités dans les résultats la fin de saison précédente et notamment un match nul à Caen qui avait fait jaser.
Des sanctions avaient donc été prises à l’encontre du club gardois. Mais pas de quoi avoir la peau des “Crocos”…
À dix points du premier non relégable à la trêve hivernale, les Nîmois étaient donnés pour mort par tous les acteurs de Ligue 2. « Même les joueurs se voyaient déjà en National », confie-t-on au club.
 
Mais sous l’impulsion de Bernard Blanquart, arrivé au début de l’hiver, les Crocodiles vont retrouver de leur mordant. Jusqu’à décrocher un maintien inespéré, en mai dernier.
« Se maintenir l’an passé était assez extraordinaire. Et pour cette saison, les dirigeants visaient un maintien tranquille, ils parlaient même de la septième place comme objectif final », avance encore un proche du club.
Pour l’instant, les “Crocos” en sont loin. Avec notamment des attaquants en plein doute, eux qui n’ont pas encore marqué le moindre but en trois journées.
Difficile à vivre pour une équipe qui n’a plus grand-chose à voir avec les principes de Kader Firoud. Cet emblématique entraîneur nîmois des années 70 prônait en effet un football rugueux, presque brutal et fortement défensif, là où les Nîmois version 2016-2017 aiment avoir le ballon. Sans être payés en retour pour l’instant.
Mais la saison est encore longue et les Strasbourgeois devront se méfier du réveil des “Crocos”. Car comme le dit le dicton : une bête blessée est toujours plus dangereuse…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Ven 19 Aoû - 5:31

Des “Crocos” à croquer
Le Racing affronte Nîmes, ce soir, à la Meinau, dans le cadre de la 4e journée de la Ligue 2. Avec une idée en tête : continuer sur la (bonne) lancée de ce début de saison et engranger des points.
Le Racing a un gros appétit en ce début de saison. Après un match nul encourageant à Bourg-Péronnas (0-0), les Alsaciens ont en effet enchaîné avec deux victoires de rang, à domicile face à Amiens (1-0), puis sur le terrain de Tours (1-3).
Ce soir, il s’agira pour les Strasbourgeois d’avoir toujours les crocs bien acérés. Car au menu est proposé du crocodile. Et ce genre de bête, surtout quand elle vient de Nîmes, se montre habituellement fort coriace.

«La route est encore longue»

Et ce, d’autant plus que la “bête” nîmoise est en quête de relance. Après avoir décroché le nul lors de la journée initiale (à domicile, face à Laval), les hommes de Bernard Blanquart ont en effet subi la loi du Havre (1-0), puis de Lens (0-2).
« On se méfie beaucoup de cette équipe nîmoise, souligne ainsi Thierry Laurey. Le Havre et Lens, c’est quand même deux équipes à gros budgets de L 2, baties pour jouer la montée... Malgré ces deux défaites, je ne pense pas que Nîmes soit dans le doute ».
Alors même si les Crocos sont à la peine en ce début de saison, ils restent dangereux. Très dangereux même...
« C’est une équipe habile, avec beaucoup de caractère et de belles capacités en milieu de terrain, enchaîne le coach strasbourgeois. Et il ne faut pas oublier leur état d’esprit très particulier. Cette équipe nîmoise a des vraies valeurs de dépassement de soi ».
« Nîmes vient ici pour gâcher la fête, pour nous “taper”, exposait aussi Anthony Gonçalves en début de semaine. Cette équipe a un état d’esprit différent des autres, très accrocheur ».
Le Racing aurait donc tort de se relâcher ou de faire preuve d’excès de confiance à quelques heures de retrouver la Meinau. Et que Nîmes soit lanterne rouge et le Racing sur le podium n’y change rien. Bien au contraire... « On vit mieux en haut de classement qu’en bas, c’est sûr et on espère que ça va durer, mais il y a encore beaucoup de travail », assène ainsi Thierry Laurey.
« On est troisième, mais il reste 35 journées de championant, relativise aussi le gardien Alexandre Oukidja. Il ne faut pas s’enflammer, la route est encore longue. »
Comprendre : la route du maintien. Car même si tout sourit au Racing en ce début de saison, personne n’oublie l’objectif premier du club. « Il faut engranger des points pour obtenir le maintien le plus vite possible... Pour le moment, c’est très bien et on va essayer de continuer comme ça », rappelle ainsi “Ouki”.
Et pour « continuer comme ça », il faudra mettre les mêmes ingrédients sur le pré que lors de la dernière sortie à Tours. À savoir : être solide derrière et efficace à l’avant.
Pour ce faire, Thierry Laurey compte sur le même groupe que celui qui avait décroché la victoire en Touraine. Mais il n’est pas certain que ce soit le même onze qui débute, Thierry Laurey étant assez adepte du turn over.
Gragnic pourrait ainsi retrouver une place de titulaire en milieu de terrain, tout comme Nogueira.
Idem derrière, où Dos Santos pourrait débuter à droite en lieu et place d’Éric Marester, tout juste remis d’une entorse à la cheville.
«On a un groupe de 17/18 joueurs interchangeables, avance à ce sujet l’entraîneur alsacien. On a des joueurs à la hauteur et c’est bien ». À eux d’être une nouvelle fois à leur meilleur niveau, ce soir, pour croquer du Croco...
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Ven 19 Aoû - 5:38

Seka bien là

Ernest Seka et Éric Marester, ménagés cette semaine après avoir été touchés à Tours, sont bien dans le groupe des 16 Strasbourgeois retenus pour affronter Nîmes ce soir.
Dimitri Lienard, 17e homme hier lors du dernier entraînement, continue sa reprise et devrait jouer avec la réserve face à Sarreguemines.
Du côté de Nîmes, Fethi Harek, suspendu, fait son retour et Karim Ait-Fana sa première apparition dans le groupe.
RACING (le groupe) : Oukidja, Bonnefoi - Marester, Seka (cap), Saad, Salmier, Ndour, Dos Santos - Grimm, Ndyoe, Gonçalves, Nogueira, Gragnic - Sacko, Boutaïb, Bahoken.
Entraîneur : T. Laurey
Absents : Belahmeur, Blayac, Pouye, Guillaume (blessés), Lienard (reprise).
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Ven 19 Aoû - 19:53

voici la composition des deux équipes:
Strasbourg : 16. Alexandre Oukidja – 20. Laurent Dos Santos, 22. Ernest Seka (cap), 23. Felipe Saad, 3. Abdallah Ndour – 17. Anthony Gonçalves, 6. Jérémy Grimm, 5. Vincent Nogueira – 28. Vincent Gragnic – 29. Khalid Boutaïb, 7. Ihsan Sacko.
Remplaçants : 21. Yoann Salmier, 19. Stéphane Bahoken, 18. Mayoro N’Doye, 24. Eric Marester, 1. Landry Bonnefoi (g). Entraîneur : Thierry Laurey.

Nîmes : 16. Gauthier Gallon – 6. Gaël Angoula, 23. Anthony Briançon, 21. Fethi Harek (cap), 24. Zié Diabaté – 11. Tégi Savanier, 5. Larry Azouni, 18. Théo Valls – 20. Renaud Ripart, 10. Slimane Sissoko, 7. Rachid Alioui.
Remplaçants : 12. Florian Fabre, 25. Karim Ait-Fana, 22. Sada Thioub, 15. Gaëtan Paquiez, 40. Yan Marillat (g). Entraîneur : Bernard Blaquart.
.
Deux remarques sur le onze de départ strasbourgeois: Thierry Laurey titularise simultanément Gragnic et Sacko, aux dépens de Bahoken. Dans le couloir droit, Dos Santos prend la place de Marester, il est vrai pas à 100% de ses moyens.
.
Les équipes investissent la pelouse dans une ambiance digne des stades argentins. Une pluie de rubans de papier s'abat sur la pelouse depuis la tribune ouest. La Meinau est plutôt bien garnie. 18000 spectateurs sont escomptés.
.

Les sifflets du kop accompagnent l'arrivée tardive des supporters nîmois, lesquels ont tout de même rempli deux bus. Voilà qui change du National.
.
On en est pour l'instant au round d'observation. Il ne s'est pas passé grand-chose. Pour l'instant, le Racing manque de précision dans le dernier geste. D'où l'absence d'occasions franches. Voilà deux ou trois fois que les ballons en profondeur terminent leur course en sortie de but.
.

Slimane Sissoko, au gabarit impressionnant, échapppe à Ernest Seka sur la gauche. Il pénètre dans la surface. Sa frappe soudaine trouve le petit filet d'Alexandre Oukidja qui veillait au grain.
.
La première escarmouche strasbourgeoise est à mettre à l'actif du duo Boutaïb - Sacko. Sur un centre au cordeau de la gauche de l'international marocain, le jeune attaquant du RCSA s'est précipité au premier poteau, mais a été devancé par un tacle décidé de Fethi Harek.
.
Sur un centre de Zié Diabaté, la tête de Sissoko n'est pas cadré. Bizarrement, Nîmes obtient un corner, puis un deuxième, tout aussi litigieux.
.
Sacko s'apprêtait à filer au but dans l'axe. La petite passe en profondeur de Gragnic à sa destination est interceptée de justesse.
.

La Meinau gronde. Après les deux corners de tout à l'heure, une touche est accordée à tort aux Nîmois. Nan mais, ça commence à faire beaucoup.
.


On sent qu'en passes courtes, à une touche de balle d'une part, ou en jouant sur Bouthaïb en pivot relayeur pour Sacko, le Racing peut trouver la solution. Mais pour le moment, le jeu strasbourgeoise comporte trop de déchets.
.
Le premier avertissement de la partie échoit au milieu strasbourgeois Vincent Nogueira, coupable d'avoir accroché le Nîmois Tégi Savanier alors qu'il était pris de vitesse. Logique!
.
Les applaudissement de la tribune Est répondent en écho au kop. Côté ambiance, comme toujours, la Meinau est dans le coup.
.
Quelle double occasion pour le Racing! Sur un ballon récupéré près de la ligne médiane, Jérémy Grimm a, sans contrôle, lancé Ihsan Sacko. Parti à la limite du hors-jeu - mais il ne semblait pas l'être -, le virevoltant strasbourgeois a frappé en force du droit. Mais Gauthier Gallon a repoussé son tir croisé. Khalid Boutaïb, qui avait suivi, a repris sans contrôle, mais le portier gardois a de nouveau réussi une intervention décisive.
.
Encore une énorme parade de Gallon!!!!! Sur un coup franc frappé de la gauche par Gragnic, le ballon a traversé la surface de réparation sans trouver preneur. Seka s'est jeté, mais n'a pas pu le toucher. Le dernier rempart des Crocos aurait pu être surpris, mais, vigilant, il a détourné le coup franc vicieux du stratège bas-rhinois en corner.
.
On l'a dit: il convient de se méfier des Nîmois qui sautent sur la moindre occasion, comme Ripart vient de le faire il y a quelques instants. Sur un mauvais renvoi de la défense alsacienne, le milieu du Nîmes Olympique a expédié sa reprise directe juste au-dessus de la barre.

.
Nîmes continue à ne pas jouer petit bras et à frapper au but dès que possible. Savanier a bien failli à l'instant trouver le cadre d'Oukidja, mais sa tentative du droit à 20 bons mètres est passée à une poignée de centimètres du poteau gauche strasbourgeois.
.
Mi-temps 0-0
.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Ven 19 Aoû - 21:03

C'est reparti à la Meinau où le Racing découvre réellement ce qu'est la Ligue 2 ce soir. Nîmes évolue plusieurs tons au-dessus comparé à Bourg-en-Bresse, Amiens et Tours. Le milieu de terrain gardois fait souffrir les Strasbourgeois par son pressing et le rythme qu'il donne à la rencontre. Mais les à-coups strasbourgeois semblent pouvoir faire mouche à tout moment.
.
0-1 Renaud Ripard de la tête!!!!!!!  47eme minutes
.

La frappe excentrée mais cadrée de Rachid Alioui a contraint Oukidja à concéder le corner. Sur celui-ci, frappé par Savanier, la tête d'Aliani aux alentours du point de pénalty trouve celle de Ripart qui, au premier poteau, ouvre la marque à bout portant.
.
C'est la douche froide à la Meinau!!!! Sur un corner distillé de la gauche par Savanier, consécutif à une frappe à ras de terre d'Alioui écartée en corner par Oukidja au pied de son poteau droit, le même Alioui est monté plus haut que tout le monde au 2e poteau. Sa tête de recentrage a trouvé celle de Ripart, absolument seul aux 6 m, qui a exécuté Oukidja de près. C'est le premier but de Nîmes en Ligue 2 et le premier encaissé par le Racing à la Meinau cette saison.
.
Oukidja veut dégager des poings un ballon lointain. Après téléscopage avec Seka, il rate quelque peu son intervention. A 25 mètres, Ripart tente de trouver la cage vide de la tête. En vain.
.
Belle frappe de 20m de Gragnic qui échoue à un mètre du cadre.
.
Carton rouge pour Seka .
.
L'expulsion d'Ernest Seka!!!!!! Sur une relance, Alex Oukidja a alerté son capitaine qui ne regardait pas vraiment le ballon. Alioui a intercepté et se préparait à filer seul au but lorsqu'il a été stoppé par le défenseur central strasbourgeois. L'expulsion ne se discute pas.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Ven 19 Aoû - 21:19

Pour pallier l'exclusion de son capitaine, Thierry Laurey procède à une réorganisation tactique et fait entrer le jeune défenseur axial Yoann Salmier à la place du meneur de jeu Vincent Gragnic.
.
Oh, Savanier qui, sur le coup franc, touche le haut de la transversale. Sur son tir enroulé du droit, le Nîmois a expédié le cuir sur le sommet de la barre alsacienne.
..
Au tour du Racing de toucher du bois. Sur un corner ciselé de la gauche par Nogueira, Grimm a survolé la défense nîmoise, mais son coup de tête, contré par un crâne gardois, a rebondi sur le haut de la transversale de Gallon.
.
Thierry Laurey décide de jouer son va-tout: il sort son milieu droit Anthony Gonçalves pour ajouter un attaquant, Stéphane Bahoken.
.
L'égalisation pour les Bleus!!!!!! Khalid Boutaïiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiibbbb!!!!!!!!
.
D'un pied droit fermé, l'international marocain a parfaitement pris à contre-pied Gauthier Gallon. A 10 contre 11, le Racing vient d'arracher l'égalisation.

.
Sauf que le Racing ne s'arrête pas là. Bahoken s'impose côté gauche. Son centre met la défense nîmoise en difficulté. La reprise excentrée de Sacko est hors cadre.
.

Après son triplé de vendredi dernier à Tours, Khalid Boutaïb vient d'inscrire son 4e but de la saison.
.


Avec tout ça, il est temps de revenir sur l'origine du penalty. Sur un coup franc frappé à 25m depuis la droite par Nogueira, Jérémy Grimm est bousculé sur la ligne des 5m par Azouni. M. Varela n'a pas hésité. Un zeste de compensation? Le rouge de Seka et ce penalty peuvent paraître sévère. Encore que. En tout cas, voilà qui équilibre la balance.
.
Quelle frayeur! Visiblement hors jeu, Ripart fille côté droit. Son centre en retrait est dévié par Salmier et ne trouve pas preneur.
.
Ndoye prend la place de Sacko.
.
Le Racing tout près de doubler la mise!!!!!!! Sur une frappe en pivot de Bahoken écartée par Gallon, Nogueira s'est jeté au 2e poteau, mais n'a pu redresser la course du ballon.
.
Nîmes n'a pas dit son dernier mot non plus. La preuve: N'Doye vient de sauver sur sa ligne en repoussant loin une tête d'Alioui qui prenait la direction du but du RCSA.
.
Quelle entrée de Bahoken! L'avant-centre est dans tous les bons coups. Il vient à l'instant de se débarrasser de son défenseur, mais est venu buter sur un Gallon qui fait vraiment un gros match.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Ven 19 Aoû - 21:45

Le kop pousse. La Meinau suit le mouvement, séduite par le cœur que les Strasbourgeois mettent à l'ouvrage et par la volonté de chercher à forcer la décision, même à dix. C'est à double tranchant mais l'état d'esprit est louable.
.
On entre dans le temps additionnel: il sera de quatre minutes minimum.
.
Après quatre journées, le promu strasbourgeois compte huit points sur douze et est toujours invaincu avant son déplacement dans une semaine chez le relégué de Ligue 1, le Gazelec Ajaccio, l'ancien club de Thierry Laurey.
.
Nîmes fait forcément partie des bonnes équipes de cette Ligue 2. La prestation des Gardois permet au Racing de mesurer le chemin à parcourir pour espérer faire un jour partie des équipes qui comptent. En attendant, ce point de pris s'avérera précieux dans les semaines à venir. Il permet d'avancer dans la quête d'un maintien espéré tranquille, avant de voir plus loin.
.
Entre-temps, il va se consacrer au 2e tour de Coupe de la Ligue ce mardi (18h30) à Auxerre, autre pensionnaire de Ligue 2. Rendez-vous ce soir-là pour un nouveau direct


Dernière édition par 67120 le Ven 19 Aoû - 22:01, édité 1 fois
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Ven 19 Aoû - 21:59

Vendredi 19 août 2016
 4eme journée
Ajaccio  3 - 1  Bourg-en-Bresse
Auxerre  0 - 1  Clermont
Brest  3 - 2  Valenciennes
Laval  0 - 1  Gazélec Ajaccio
Le Havre  1 - 3  Troyes
Niort  1 - 4  Tours
Sochaux  0 - 0  Orléans
Strasbourg  1 - 1  Nîmes
 
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Sam 20 Aoû - 5:38

Un cœur gros comme ça
Menés au score, puis réduits à dix, les Strasbourgeois ont décroché le point du nul au courage, hier soir face à des Nimois diablement accrocheurs.
Après avoir battu Amiens pour sa première en championnat à la Meinau (1-0), le Racing voulait enchaîner devant son public, face à la lanterne rouge venue du Gard.
Las, il est passé près de la correctionnelle face à une équipe de Nîmes qui vaut bien mieux que sa position actuelle de relégable.

«Je me contente du point du nul»

Les Alsaciens, menés au score, puis réduits à dix pendant une heure, sont en effet revenus dans le match grâce à un penalty transformé par Boutaïb, après une faute sur Grimm.
« Je suis satisfait du résultat malgré tout et de l’état d’esprit. C’est plutôt une bonne opération et je me contente du point du nul », exposait Thierry Laurey. Vu les circonstances, on peut le comprendre…
Les débuts du Racing sont en effet hésitants. Il faut attendre la 15e minute pour voir une première offensive. Gragnic lance Boutaïb, côté gauche. Ce dernier centre pour Sacko, mais le jeune attaquant bute sur Harek.
Hormis cette escarmouche, le jeu reste plutôt fermé, avec une équipe de Nîmes bien en place au milieu de terrain.
Mais un ballon contré par Grimm, juste avant la demi-heure de jeu, réveille le public alsacien. Sacko s’infiltre côté droit et prend sa chance. Sa frappe, cadrée, est détournée par Gallon. Tout comme celle de Boutaïb, qui hérite du ballon dans la foulée, mais qui bute lui aussi sur un gardien nîmois en réussite.
Cinq minutes plus tard, Gragnic fait parler sa patte sur coup franc. Seka tente de reprendre, mais est un poil trop court. Le jeu se débride enfin. Ripart lâche une lourde frappe, qui termine juste à côté du poteau droit d’Oukidja (36e ). Puis c’est au tour de Savanier de prendre sa chance, mais là encore, ce n’est pas cadré (38e ).
En cette fin de première mi-temps, les actions se succèdent. Sacko et Boutaïb ratent d’un rien leur une-deux (40e ), Gallon sort bien sur Sacko après un corner de Gragnic (41e )…

Transversale nîmoise

Les Strasbourgeois semblent enfin lancés. Mais les «Crocos» restent dangereux et les deux équipes se quittent (logiquement) sur un score de parité à la mi-temps.
Las, ce sont les Nîmois qui sont les plus incisifs à l’entame de deuxième période. Oukidja se détend sur une frappe d’Alioui et concède le corner. Tiré par Savanier, il échoue sur la tête d’Alioui, puis sur celle de Ripart, qui trompe Oukidja à bout portant (0-1, 47e ).
Et le calvaire va continuer. Dix minutes après l’ouverture du score, les Alsaciens perdent Seka, qui fauche Alioui, surpris par une relance à ras de terre d’Oukidja. Carton rouge pour le capitaine d’une équipe strasbourgeoise toute heureuse de voir le coup franc qui suit, tiré par Savanier, trouver la transversale…
A onze contre onze, la mission alsacienne semblait difficile. A dix, elle devient quasiment impossible, mais les hommes de Laurey n’abdiquent pas. Sur un coup franc tiré par Nogueira, Grimm est accroché dans la surface par Azouni. Le penalty, transformé par Boutaïb, remet les deux équipes à égalité (1-1, 69e ).

«Le public nous a poussé, nous a aidé à lutter et à aller de l’avant»

«Après l’expulsion de Seka, on s’est dit que c’était mal engagé. Mais le public nous a poussé, nous a aidé à lutter et à aller de l’avant», soulignait Thierry Laurey à l’issue des débats.
Dans une fin de rencontre stressante, Bahoken oblige Gallon à une belle détente (78e ), avant que Ndoye ne sauve les siens, sur la ligne, après une tête d’Alioui sur corner (79e ). Le ballon file d’un but à l’autre et les deux équipes sont au bord de la rupture. Mais le score en reste finalement là.
Et même si le public de la Meinau attendait une victoire, ce point-là vaut de l’or. Ou presque. «Ça fait un point de plus pour avancer», estimait Thierry Laurey. En effet. Ce matin, le Racing reste sur le podium de la Ligue 2 et il est toujours invaincu. Pas si mal pour un promu…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Sam 20 Aoû - 5:41

Merci Boutaïb…
Les Racingmen ont su garder leur sang-froid après l’ouverture du score nîmoise et l’expulsion de Seka.
13e : Slimane Sissoko échappe à Ernest Seka sur la gauche. Il pénètre dans la surface. Sa frappe soudaine trouve le petit filet d’Alexandre Oukidja qui veillait au grain.
31e : Grimm contre un ballon au milieu et sert Sacko qui entre dans la surface côté droit et décoche une frappe lourde que Gallon ne peut que repousser. Boutaïb reprend tout aussi lourdement à l’entrée de la surface. Gallon intervient avec le même à-propos.
35e : sur un coup franc de Gragnic dans l’axe, à une quarantaine de mètres, Seka est tout près de dévier la balle victorieusement. Mais le fait de ne pas y parvenir met Gallon en danger. Celui-ci a toutes les peines du monde à mettre en corner.
36e : sur un dégagement dans l’axe, Ripart décoche une frappe violente depuis l’entrée de la surface. Celle-ci frise le poteau d’Oukidja qui n’a pas eu le temps d’esquisser le moindre geste.
47e : la frappe excentrée mais cadrée de Rachid Alioui contraint Oukidja à concéder le corner. Sur celui-ci, frappé par Savanier, la tête d’Aliani aux alentours du point de penalty trouve celle de Ripart qui, au premier poteau, ouvre la marque à bout portant. O-1.
57e : sur un dégagement aux 6m, Oukidja sollicite Seka qui ne s’y attend pas. A la lutte pour le ballon, il est devancé par Sissoko, qui s’écroule. M. Varela estime le Strasbourgeois en position de dernier défenseur et sort le carton rouge.
58e : sur le coup franc consécutif à la faute de Seka, Savanier trouve le haut de la transversale.
61e : sur un corner strasbourgeois, Gallon est à son tour sauvé par le haut de la transversale. Savanier était proche du but contre son camp.
69e : sur un coup franc frappé à 25m depuis la droite par Nogueira, Jérémy Grimm est semble-t-il bousculé sur la ligne des 5m par Azouni. M. Varela indique le point de penalty. Boutaïb prend Gallon à contre-pied, à ras de terre. 1-1
78e : la frappe en pivot de Nogueira est toute proche de trouver Nogueira au 2e poteau.
79e : Ndoye sauve sur sa ligne sur une tête d’Alioui.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Sam 20 Aoû - 17:15

Les supporters mulhousiens dans le kop nîmois !
Ce vendredi soir, le Racing Club de Strasbourg Alsace accueille Nîmes pour le compte de la quatrième journée du championnat de Ligue 2. Après sept minutes de jeu, les supporters strasbourgeois ont lancé une bronca en direction des supporters nîmois, mais finalement elle n’était pas vraiment à destination des Gardois, mais plutôt vers les Mulhousiens venus accompagner les Crocodiles.
alsasports
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Dim 21 Aoû - 5:10

Avec les tripes…
Bousculé par une équipe de Nîmes sans complexe, le Racing a dû batailler pour arracher le point du nul, vendredi soir, à la Meinau, dans un match typique de Ligue 2.
« J’aurais été déçu si on avait perdu. Mais on ne méritait pas plus qu’un point ».
Thierry Laurey, l’entraîneur strasbourgeois, a eu le mérite d’être réaliste, vendredi soir, après le nul de ses troupes face à Nîmes à la Meinau (1-1).
En effet, vu la débauche d’énergie consentie, le Racing n’a pas volé son point. Menés au score, puis réduits à dix, les Alsaciens ont en effet eu le mérite de s’accrocher.

« On a prouvé qu’on avait du caractère »

« On a incarné les valeurs du club. On a fait preuve d’abnégation. On n’a rien lâché, y compris les remplaçants qui ont tous apporté un plus », soulignait Jérémy Grimm.
« Vu les circonstances, on s’en sort bien… On est content de ce nul, on a prouvé qu’on avait du caractère », avançait dans le même esprit l’attaquant Stéphane Bahoken.
Thierry Laurey, le coach alsacien, a lui aussi apprécié « la réaction d’orgueil » de ses hommes, longtemps bousculés par une équipe nîmoise ambitieuse.
Mais ce que l’entraîneur a moins aimé, c’est le début de la rencontre et, surtout, l’entame complètement ratée de la deuxième période.
« Il y a des choses à revoir, analysait ainsi le coach. En début de deuxième période, on a eu une période de flottement. On savait que les Nîmois étaient dangereux sur coups de pied arrêtés (Ripart a marqué sur corner, ndlr) mais on n’a pas été assez attentif au marquage ».
Or, en Ligue 2 « les petites erreurs, ça ne passe pas, c’est but derrière », rappelait aussi Stéphane Bahoken.
Le début de match des Bleus n’a pas non plus été spécialement rassurant, alors que les “Crocos” ont croqué dans le ballon sans se poser de questions.
« On n’a pas été suffisamment bons en première mi-temps, avançait Thierry Laurey. J’ai l’impression que certains joueurs ont du mal à se libérer à la Meinau, certains jouent un peu avec le frein à main ».
Résultat : les Alsaciens, pressés très haut par les Nîmois, ont eu toutes les peines du monde à sortir de leur camp autrement qu’en balançant de longs ballons vers l’avant.
Pas forcément une mauvaise solution, mais comme le soulignait aussi Thierry Laurey, « il faut être capable d’alterner et on a trop souvent été dans le même registre ».
« On a un peu manqué de technique et on a joué trop long », estimait aussi Jérémy Grimm en évoquant la première période.

Le Racing reste invaincu

Bref, le Racing a encore du boulot. Mais il a su prouver vendredi, qu’il était capable de réagir dans la tempête. Et en Ligue 2, cela risque d’être utile… « Il y aura beaucoup de matches comme ça cette saison, où il faudra faire preuve de caractère pour s’en sortir », soulignait ainsi Stéphane Bahoken.
Autre point positif à tirer de cette rencontre : le Racing reste invaincu. Pas rien, alors que le club alsacien, promu, est encore “en apprentissage”. Enfin Thierry Laurey peut aussi se satisfaire de voir que son groupe a, une nouvelle fois, répondu présent. Yoann Salmier a parfaitement tenu le choc en défense centrale, après l’expulsion d’Ernest Seka.
Stéphane Bahoken, auteur d’une entrée percutante et Mayoro Ndoye, appelé en fin de match pour colmater les brèches défensives, ont eux aussi « apporté leur écot », comme le précisait avec raison l’entraîneur.
Bref, même si le match de vendredi n’a pas eu la même saveur que le “football Champagne” proposé la semaine précédente à Tours, il permet au Racing d’avancer.
Ce matin, les Alsaciens ont déjà 8 points au compteur et pointent à la 3e place du classement général. Plutôt encourageant… Et ceux qui feraient la fine bouche n’ont qu’à se mettre dans la peau des Crocodiles, qui peuvent « nourrir des regrets », comme le disait avec raison Thierry Laurey.
Et ce n’est pas son vis-à-vis qui allait le contredire. « On a montré des belles choses, c’est vrai, mais aujourd’hui, on a deux points, en soupirait ainsi Bernard Blanquart, le coach nîmois. On joue au foot pour gagner, pas pour bien jouer ».
Le Racing, lui, a déjà prouvé lors des quatre premières journées qu’il était capable des deux : gagner et bien jouer. Reste à le faire sur la durée… À ce sujet, la semaine à venir devrait en tout cas permettre d’en savoir un peu plus sur le niveau des Alsaciens.
« On va à Auxerre, une belle équipe de Ligue 2, puis à Ajaccio, qui descend de Ligue 1. On va pouvoir se jauger, soulignait Stéphane Bahoken. Mais le plus important, c’est de garder notre état d’esprit et de continuer à travailler dans la sérénité et la confiance »…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  67120 le Lun 22 Aoû - 11:59

les étoiles
*** YOANN SALMIER. – Entré au relais d’Ernest Seka en défense centrale, le jeune défenseur n’avait pas une mission simple. Mais il l’a parfaitement réalisé, avec la sobriété qu’on lui connaît.
** STÉPHANE BAHOKEN. – Percutant et bien en jambes, l’attaquant a apporté un vrai plus lors de son entrée en jeu. S’est procuré trois occasions franches qui auraient fait mouche sans un grand Gauthier Gallon dans les buts nîmois.
* KHALID BOUTAÏB. – L’attaquant ne va pas marquer un triplé toutes les semaines. Mais il a eu le mérite de ne pas trembler pour égaliser sur penalty, inscrivant là son 4e but de la saison
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème journée: Strasbourg - Nimes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum