investisseur au Racing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

investisseur au Racing

Message  67120 le Mer 20 Juil - 21:53

Trois nouveaux partenaires rejoignent le Racing


A l’occasion de la Conférence de Presse qui s’est tenue ce mardi dans le Salon des Trophées du Stade de la Meinau, le Racing a eu le plaisir de présenter aux médias trois nouveaux Partenaires.
Après des discussions engagées il y a quelque temps, le RCSA est fier d’accueillir trois nouveaux Partenaires de renommée nationale et internationale :

  • Croisi Europe
  • PMU
  • Volotea

Marc KELLER (Président du RC Strasbourg Alsace) : « C’est une fierté d’accueillir, dans le sillage d’ES, CGV et Hummel Partenaires Principaux du club, des entreprises et des marques aussi fortes et valorisantes que Croisi Europe, PMU et Volotea. Leur engagement, qui plus est dans la durée, nous conforte dans le projet de développement du club et dans l’image que renvoie le Racing à l’échelle nationale, désormais.
Ce sont trois Partenaires qui interviennent dans des domaines très complémentaires avec les sociétés qui nous soutiennent déjà. De plus, cet engagement atteste de la capacité du Racing à rallier des entreprises de toutes tailles, qu’elles soient multinationales ou très petites et ancrées uniquement en Alsace. C’est une richesse et une grande force pour le club.
De plus, les valeurs qu’elles incarnent nous conviennent parfaitement et collent parfaitement à l’image que le Racing veut véhiculer»

CROISI EUROPE – PARTENAIRE OFFICIEL DU RACING


Leader de la croisière fluviale en Europe, l’entreprise alsacienne fait figure de proue dans la région ainsi qu’au niveau national et de plus en plus à l’international.
En pleine expansion avec une progression constante d’année en année (+ 6% – 154 500 ME CA – 1350 collaborateurs), de nouveaux bateaux (une flotte de 50 bateaux) et de nouvelles destinations (Afrique, Pérou, Birmanie), la compagnie a choisie d’être partenaire du RCSA afin de l’accompagner dans son renouveau.

La nouvelle saison, les nouveaux défis… et la nouvelle organisation du Racing étaient l’occasion idéale pour renouer un partenariat ambitieux et pour partager des valeurs fortes qui animent les gagneurs. Sans oublier bien sûr la passion pour ce sport référence !
Esprit d’équipe, partage, solidarité, compétition sont vecteurs de réussite. C’est dans cette démarche que CroisiEurope s’engage dans un partenariat gagnant-gagnant avec le RCSA. Si le terrain n’est pas tout à fait le même, les enjeux pour gagner sont identiques.
Participer à cette nouvelle dynamique sportive, c’est aussi s’engager à défendre les couleurs de notre région l’Alsace !
Croisi Europe sera présent sur les pockets des maillots domicile et extérieur du Racing.

> PMU – PARTENAIRE OFFICIEL DU RACING


Le PMU, acteur majeur du sport depuis plus de 25 ans, déploie une nouvelle stratégie de partenariat en s’associant à de nouveaux clubs à l’ancrage régional très fort pour animer le réseau de points de vente.
Déjà Partenaire de l’Equipe de France et du PSG, PMU a souhaité offrir aux supporters et parieurs une expérience sport en lien avec leur club de cœur et confirmer à l’échelle locale son importance dans le paysage sportif national.

Dans cette optique, PMU a retenu le Racing, au sein de sa plateforme de partenariats sportifs, parce que son histoire, son rayonnement et ses liens avec ses supporters dépassent le simple cadre sportif.
PMU déclinera tout au long de la saison des opérations permettant à ses clients fans de sport de mêler amour du sport, de leur club de cœur et passion des courses.
De nombreuses activations digitales (site et réseaux sociaux), dévoilées prochainement, seront ainsi proposées aux supporters du Racing.

> VOLOTEA – FOURNISSEUR OFFICIEL DU RACING


Compagnie aérienne implantée à l’aéroport international de Strasbourg-Entzheim depuis 2012, Volotea est un acteur majeur du secteur aérien.
Elle est aujourd’hui le second transporteur de l’aéroport d’Entzheim avec près de 300 000 passagers transportés lors de la saison 2015/2016.

Présent à l’international, Volotea développe des partenariats sportifs très ciblés qui lui permettent de démontrer sa volonté d’ancrage local et de proximité. Volotea recrute localement et s’inscrit pleinement dans l’écosystème alsacien.
Tous les passagers détenteurs d’un billet Volotea bénéficieront d’un tarif spécial pour venir encourager les bleus et blancs.
Le Racing est le deuxième club de football français, après le FC Nantes, avec lequel Volotea finalise un partenariat d’importance.
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: investisseur au Racing

Message  67120 le Dim 14 Aoû - 14:31

Paul Adam : « Racing, pourquoi j’y suis allé ! »

Paul Adam est un homme qui aime construire, écrire et transmettre. Cet entrepreneur alsacien âgé de 57 ans est une véritable « success story ». Aujourd’hui à la tête du groupe Padam, Paul Adam a déjà créé ou repris une bonne dizaine d’entreprises. C’est aussi et avant tout un amoureux de sa région et … du Racing Club de Strasbourg, dont il est actionnaire et partenaire depuis 2012.

A l’époque, le club phare du football alsacien qui avait connu la liquidation judiciaire un an plutôt et restait sur une montée sportive en CFA, était une nouvelle fois en proie à de grandes difficultés. Pourtant aux cotés de Marc Keller, cela ne l’a pas empêché Paul Adam de se lancer dans cette aventure de la reconstruction du RCS. Alors que le Racing retrouve le professionnalisme et les lumières médiatiques, Paul Adam revient sur cette période où il a décidé « d’y allé ! ».

C’est Tomi Ungerer qui l’a écrit. Il y a en Alsace deux murs qui la bordent : celui de la forêt noire et celui des Vosges. Et au milieu, celui des lamentations d un peuple qui ne s’est jamais arrêté de se plaindre. De tout et souvent sans raison, mais quelquefois aussi à juste titre quand l’histoire l’a entraîné dans la tourmente et le mettant devant des choix cruels.
Les murs de la Meinau résonnent alternativement de cris de joie et de ces fameuses lamentations. Moins dramatiques que celles dont Germain Muller disait « redde mer nem devon » mais tout aussi pathétiques. Ce sont celles qui se font l’écho des tribulations du Racing.
Pourquoi donc vouloir se mêler soi-même à ce brouhaha cacophonique et inaudible ? Et d’y risquer, si ce n’est du temps, tout au moins de l’argent, voire une part de crédibilité ?
Parce que la disparition de ce mur des lamentations made in Alsace et pareil à nul autre qu’est le Racing serait catastrophique pour les adeptes du « Schadefreude », comprenez ceux qui se délectent du malheur ou de la défaite d’autrui mais quelquefois aussi de leur propre infortune. Ainsi certains  » vrais amoureux  » (du moins se décrivent-ils ainsi) du Racing peuvent aussi devenir ses pires détracteurs au gré des victoires ou des défaites de l’équipe. Ils en retireront ainsi une forme de satisfaction dans les deux cas. La disparition pur et simple du Racing priverait donc tout simplement bon nombre d’alsaciens d’émotions fortes et quelquefois de joies intenses mais aussi de revirements opportunistes.
Voilà donc déjà une bonne raison pour préserver un mur des lamentations, exutoire nécessaire à bon nombre de nos compatriotes.
J’ai pris la vraie dimension de la chose en discutant un jour de juin 1994 avec Guy Roux rencontré fortuitement sur une plage de Corse. Il m’a confié qu’en tant qu’alsacien, né à Colmar, le Racing était le club le plus cher à son cœur après l’AJA.  Mais qu’un club qui changeait de présidents et d’entraîneurs à ce rythme n’avait que peu d avenir. Il est hélas venu lui-même le constater à ses dépens durant son court séjour à la Meinau.
J’ai eu la conviction à ce moment là que ce qui manquait avant tout à ce club était une constance avec des visions à long terme et surtout un ancrage régional fort de ses dirigeants. Les greffes prennent rarement en Alsace quand il n’y a pas de racines profondes. Les années qui ont suivi m’ont hélas donné raison. Quand j’ai retrouvé Henri Ancel dans une loge de la Meinau, avec qui j’ai usé mes culottes courtes à l’école primaire d’Ingersheim, il m’avait suggéré une forme de gouvernance autour de vingt entrepreneurs alsaciens, remplaçables et cooptés, liés par un pacte d’actionnaires assurant quoi qu’il arrive la pérennité du club. Cette forme de gestion écarterait aussi toute forme de spéculation ou de recherche d’intérêt personnel, qui a été tant préjudiciable au Racing. J’ai rappelé cette idée à Henri quand il m’a parlé récemment d’un pool d’actionnaires, soutenu par la ville et la région qui déléguerait la direction à un homme du métier. Quand j’ai su que cet homme était Marc Keller, et qu’il y avait Egon Gindorf à ses côtés, je n’ai pu qu’être fidèle à ma devise : Res Non Verba, des actes et non des paroles.
Et j’y suis allé.
Et enfin, j’ai un grand regret : celui de n’avoir pu être aux côtés de Marc et Egon lors de la finale de la Coupe de la Ligue gagnée le 30 avril 2005 au Stade de France. Egon m’y avait pourtant invité mais une fête de famille m’avait retenu en Alsace. Je me suis promis de revivre un tel instant de bonheur avec eux et tous ceux qui auront permis la reconstruction du Racing. En les aidant dans la mesure de mes moyens, afin que cela se réalise à nouveau.
Alsasport
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: investisseur au Racing

Message  67120 le Mar 18 Oct - 17:43

Soutien au sport de haut niveu Racing : Strasbourg et l'Eurométropole mettent plus, la Région met moins, mais...
La Ville et l'Eurométropole de Strasbourg d'un côté, la Région Grand Est de l'autre ont décidé de leur soutien au Racing Club de Strasbourg qui vient de revenir en Ligue 2, au niveau professionnel. Quelques détails en chiffres. Où l'on découvre que le Stade de Reims touche deux fois moins d'aide que le club phare alsacien...
Le sujet fait débat sur les réseaux sociaux évidemment. Et pour cause, le Racing club de Strasbourg est le club de coeur de bien des Alsaciens, du nord au sud de la région.
A Strasbourg, le débat porte souvent sur la fonction de centralité de la collectivité, qui assume des dépenses qui profitent à tout le département, parfois à toute la région. Et l'on garde évidemment à l'oeil l'aide que veut bien apporter la nouvelle région, Grand Est, par rapport à ce qu'apportait l'ancienne Région Alsace.
Il faut aussi avoir à l'esprit que le modèle économique a évolué du côté de la Meinau ; le retour au monde professionnel et en Ligue 2 s'accompagnant évidemment d'un changement de la structure des ressources du club (droits etc).
Enfin, le soutien apporté au Racing ne se résume pas à une ligne budgétaire selon les collectivités : il y a le soutien au centre de formation, celui aux actions "sociales" du club à Strasbourg et dans l'agglomération (accueils à la Meinau, déplacement dans les quartiers des joueurs) ; les prestations en termes d'image le club qui contribue à la réputation de la ville ; les logos ici ou là, sur les tickets et les tenues, la billetterie réservée.
Pour parler chiffres - et en une phrase- il ressort des dernières délibérations, prises fin septembre et vendredi dernier, que le soutien de la Ville de Strasbourg et de l'Eurométropole au club et à son centre de formation augmente de 400.000 euros, de la saison 2015/2016 à la saison 2016/2017 et que le soutien de la Région Grand Est baisse dans le même temps de 250.000 euros.
Voici les chiffres plus en détail.
Pour l'Eurométropole, le soutien au centre de formation est passé de 350.000 euros en 2015/2016 à 475.000 euros en 2016/2017. Les dépenses pour les "prestations" passent de 92.150 la saison dernière à 215.000 euros pour la saison engagée. Décision validée le 30 septembre en commission permanente. (+248.000)
Pour la Ville de Strasbourg, la subvention versée pour les actions sociales (invitation club, parrainages des clubs de quartiers, promotion du fair play) est de 475.000 euros pour la saison 2016/2017contre 350.000 euros la saison dernière. Les dépenses de prestation (publicité, logo, billetterie) passent de 189.150 euros à 215.000. (+151.000). (conseil municipal du 29 septembre 2016)

300.000 pour le Racing, 140.000 pour le Stade de Reims

Pour la Région Grand Est, comparé au soutien de l'ancienne Région Alsace, l'aide au centre de formation, versée à l'Association RCSA, est de 200.000 euros pour la saison 2016/2017 contre 300.000 euros pour la saison 2015/2016 (*). Pour les prestations, le montant versé à la SAS RCSA par la Région est de 100.000 euros pour la saison 2016/2017 contre 250.000 euros en 2015/2016. Soit une baisse de 250.000 euros d'une saison à l'autre (*). (Commission permanente du 14 octobre)
Comparaison n'est pas forcément raison : la Région Grand Est doit mettre en oeuvre la "convergence" des politiques sportives des trois anciennes régions, ce qui entraîne forcément des ajustements. Il s'agit cependant d'une année de transition où il est encore fait référence aux anciennes politiques. La Région Grand Est a toutefois d'ores et déjà revalorisé les aides aux clubs champardennais, pour anticiper la convergence.
Dans sa délibération du 14 octobre, la commission permanente indique aussi "qu'en accord avec les clubs concernés, l'aide totale attribuée en faveur de l'ESTAC, du Stade de Reims et du CCRB représente 2/3 du montant du soutien octroyé aux clubs alsaciens évaluant dans la même division, dans l'attente d'une convergence de la disposition au titre de la saison suivante". L'aide au sport de haut niveau (hors clubs lorrains qui font l'objets d'autres rapports) se monte au total à 2.275.000 euros pour la région Grand Est (10 clubs professionnels ou semi-professionnels alsaciens pour un montant de 1.805.000 euros et trois clubs professionnels champardennais pour un montant de 470.000 euros).
La baisse de la subvention versée au centre de formation du Racing et la baisse du montant du marché des prestations provoquent évidemment des réactions. Dans les rangs des élus Les Républicains strasbourgeois on s'interroge et interpelle les collègues qui siègent au conseil régional. Ainsi, Jean-Emmanuel Robert (Strasbourg, LR) a demandé des explications à Jean-Paul Omeyer (LR, Haut-Rhin, conseiller régional et président de la commission sport) . "La Ville de Strasbourg et l'Eurométropole compensent à présent ce désengagement et accompagnent la montée tant attendue. Elles ont adopté une hausse des aides de 200 000 euros chacune. Ce désengagement de la très grand région est dommage pour un club qu'on voulait régional et auquel on a imposé l’appellation Racing Club de Strasbourg... Alsace", écrit M. Robert.
Un examen attentif de la délibération de la commission permanente du conseil régional, vendredi 14 octobre, montre aussi que là où le Racing club de Strasbourg touche 300.000 euros en subvention et pour des prestations, le Stade de Reims, qui évolue également en Ligue 2 (3e au classement), touche deux fois moins, 140.000 euros (65.000 euros pour son centre de formation, 30.000 euros au titre des prestations, auxquels il faut ajouter 45.000 euros d'une autre subvention).
Vu de Reims, vu de Strasbourg, les termes du débat ne sont pas les mêmes. C'est dire la complexité que représente le chantier de la convergence des politiques, dont Philippe Richert a annoncé l'aboutissement pour juin 2017... Et on ne parle même pas des voisins lorrains Nancy et Metz, qui évoluent parmi l'élite, en Ligue1.

Christian Bach

 
 (*) selon des chiffres figurant sur la convention financière 2015/2016. Nous n'avons pas retrouvé les délibérations de la commission permanente.
Tous les chiffres qui sont donnés sont TTC


dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: investisseur au Racing

Message  67120 le Lun 21 Nov - 18:52

Pierre Lannier devient Horloger Officiel du Racing


Le RC Strasbourg Alsace est fier d’annoncer l’arrivée dans la famille des Partenaires du club de Pierre LANNIER en tant qu’Horloger Officiel.

Marque d’horlogerie française créée il y a 40 ans, cette entreprise familiale est restée attachée à l’Alsace et à ses valeurs. A l’heure du retour du Racing dans le monde professionnel, Pierre LANNIER souhaitait accompagner le projet du Club.

Depuis 1977, c’est au cœur de l’Alsace que la marque Pierre LANNIER allie son savoir-faire et sa créativité afin de proposer des montres raffinées et élégantes à des prix abordables. Reconnu pour la qualité de ses produits avec une présence sur les cinq continents, Pierre LANNIER est aujourd’hui l’un des derniers horlogers créateur et fabricant de montres en France.

Déjà Partenaire des Equipes de France de basket, Pierre LANNIER développe ainsi, avec le Racing, ses partenariats sportifs.

En tant qu’Horloger Officiel, Pierre LANNIER bénéficiera d’une présence visuelle sur les panneaux LED du Stade de la Meinau, avec notamment un compte à rebours avant la fin du temps règlementaire de chaque mi-temps.

Par ailleurs, une nouvelle gamme de montres aux couleurs du Club viendra, très prochainement, étoffer la panoplie du parfait supporter et sera disponible à la Boutique du Racing.


Marc KELLER (Président du RC Strasbourg Alsace) : « Nous sommes fiers de cette collaboration avec Pierre Lannier, référence incontestable dans le monde de l’horlogerie. Les dirigeants de cette entreprise alsacienne sont, depuis de nombreuses années, de fidèles supporters du Racing. C’est un grand plaisir de les voir s’impliquer encore plus dans la vie du Club et qu’ils témoignent, avec ce partenariat, de leur adhésion à notre projet. »


Pierre BURGUN (Président Directeur Général de Pierre LANNIER) : « En tant qu’entreprise alsacienne, nous sommes bien sûr très heureux de ce partenariat avec le RCSA, et surtout très fier de devenir l’Horloger Officiel du Racing à l’heure du retour du Club dans le monde professionnel. »
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: investisseur au Racing

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum