26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  67120 le Mar 22 Mar - 21:57



Boulogne-Racing sur Ma Chaîne Sport
Le déplacement du Racing à Boulogne-sur-Mer, vendredi 1er avril, à l’occasion de la 26e journée de National, sera retransmis en direct sur Ma Chaîne Sport. Par conséquent, le coup d’envoi du match a été décalé à 20h30.
Ce sera la dixième rencontre de National du Racing à être diffusée par la chaîne sportive, cette saison.
SO

La saison dernière la racing avait gagné 1-2 à Boulogne

.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  67120 le Mer 30 Mar - 5:27

(26e journée) - Avant Boulogne-sur-Mer - Racing,
 vendredi (20h30)
«Seul le score final compte...»

Le défenseur latéral Abdallah Ndour espère que son équipe va «poursuivre sur sa bonne dynamique», vendredi, à Boulogne-sur-Mer, après la mini-trêve du week-end pascal.
Le 16 octobre dernier, le Racing avait fêté comme il se doit les 25 ans des UB 90, lors de la 10e journée de National.
Face à Boulogne-sur-Mer, les Alsaciens avaient en effet décroché une victoire qui ne souffrait aucune contestation à la Meinau, grâce à un doublé de Ladislas Douniama (score final : 2-0).
Dans une belle ambiance (ternie, toutefois, par l’annonce du décès de Dominique Dropsy), les coéquipiers de Seka avaient dominé ceux de Fabre.
Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, mais la tendance n’a pas changé. Les Boulonnais sont calés dans le ventre mou du championnat – 9es avec 33 points au compteur –, tandis que le Racing fait la course en tête depuis quelques semaines.


« On veut prendre un maximum de points »

Mais pas question, pour le défenseur latéral Abdallah Ndour, de prendre à la légère ce déplacement dans le Pas-de-Calais. Surtout que ses troupes doivent retrouver le rythme, après un week-end de break.
« On aurait préféré enchaîner, c’est clair, car on était sur une bonne dynamique (*) , évoque ainsi le défenseur, titularisé 24 fois en 25 rencontres. Mais quoi qu’il en soit, il reste moins de dix matches à disputer et on veut prendre un maximum de points ».
Surtout à l’extérieur, où le Racing n’a pas toujours été irréprochable cette saison. Impeccables à domicile (avec un bilan de quatre nuls et huit victoires), les Alsaciens peinent souvent loin de leur base (six défaites, trois nuls et cinq victoires).
Reste que le succès décroché lors du derby à Colmar, début mars (0-3), a relancé la machine et redonné des couleurs au bilan des Alsaciens à l’extérieur. « Il faut continuer sur la dynamique enclenchée après la victoire à Colmar », assène le Sénégalais.
Enchaîner pour consolider la position de leader, voilà l’objectif des hommes de “Dugué”, si l’on en croit le défenseur de 22 ans, formé au FC Metz. « Cette position de leader nous donne de la force, de la confiance. À la différence de l’an passé, on peut jouer en se concentrant sur nous-mêmes. On ne dépend pas des résultats des autres et on n’est pas obligé de regarder derrière. Et ce sont nos poursuivants qui ont la pression et qui sont obligés de gagner... », apprécie le longiligne latéral gauche. Et rien de tel qu’une défense imperméable pour garder le cap. « Si défensivement, tu es bien en place, solide, il suffit d’un but pour s’imposer », rappelle Ndour avec malice.
Quant aux critiques émises sur la qualité de jeu des Bleus, il les balaient rapidement. « Toutes les victoires qu’on a décrochées sont importantes. En foot, seul le score final compte », avance t-il.
Et ce sera à nouveau le cas vendredi, au stade de la Libération, où Ndour s’attend à livrer un sacré combat. « Ce sera difficile, comme tous les autres matches de National. Quand on joue pour le RCSA, on n’a pas le choix : il faut toujours être à fond», conclut Abdallah Ndour...

(*) le RCSA a décroché trois victoires successives face à Épinal, à Colmar et face à Chambly
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  67120 le Jeu 31 Mar - 18:19

Comment Strasbourg a dribblé la grève nationale pour aller à Boulogne
Un déplacement un jour de grève ? Pas un souci pour le Racing club de Strasbourg
Le Racing sera à bon port. Le club strasbourgeois affronte Boulogne-sur-Mer, vendredi lors de la 26e journée de National. Un déplacement risqué pour le leader car les Boulonnais jouent leur dernière carte pour espérer monter en Ligue 2 mais également car il faut prendre à revers la grève nationale contre la Loi Travail.

Le Racing évite le tram pour aller à la gare

A l’issue de l’entraînement, à 10h30, Jacky Duguépéroux a pressé tout le monde car son groupe avait un train à prendre. Parfois, les 16 joueurs et le staff se rendent à la gare de Strasbourg en tram. Pas là. « On prend deux minibus et des voitures », explique le coach du Racing. Et hop, un grand pont pour éliminer les perturbations sur le réseau CTS.
Restait à savoir si le TGV des Strasbourgeois pour Lille était maintenu. L’intendant du club l’avait annoncé au technicien. Sur le site gares-sncf.com, le 12h16 pour Lille Europe était bien annoncé une demi-heure avant et aucun retard ne figure sur le tableau des arrivées pour ce train. Sur les réseaux sociaux, les joueurs n’ont pas annoncé une attente indéterminée à la gare. Et le Racing a confirmé à 20 Minutes le départ de leur train en direction du Nord et leur présence dedans.
Après avoir dribblé la grève nationale contre la loi portée par Myriam El Khomri, il reste aux Strasbourgeois à réussir à se démarquer des défenseurs de Boulogne, vendredi soir.
20minutes
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  67120 le Ven 1 Avr - 11:17

Boulogne-s/Mer – Racing : le groupe
Jacky Duguépéroux a convoqué seize joueurs pour le déplacement à Boulogne-sur-Mer, ce vendredi soir (20h30). L’Entraîneur du Racing est privé de Jérémy Blayac, suspendu, mais récupère Massiré Kanté.

Le groupe :
Oukidja, Schmittheissler ; Bahoken, Belahmeur, Bouanga, Douniama, Grimm, Kanté, Lienard, Marester, Ndour, Ndoye, Saad, Sacko, Salmier, Seka.

Les absents :
 Blayac (suspension), Blondel (blessé), Pouye (reprise), Munch, North, Sabo, Solvet, Tuiloma, Weissbeck (choix de l’entraîneur).
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  67120 le Ven 1 Avr - 20:22

Strasbourg : 16. Alexandre Oukidja – 24. Eric Marester, 22. Ernest Seka (cap), 23. Felipe Saad, 3. Abdallah Ndour – 6. Jérémy Grimm, 18. Mayoro N’Doye – 20. Denis Bouanga, 25. Isan Sacko, 11. Dimitri Lienard – 19. Stéphane Bahoken.

Remplaçants : 8. Massire Kanté, 10. Abdelhak Belahmeur, 15. Ladislas Douniama, 21. Yoann Salmier, 1. Corentin Schmittheissler (g). Entraîneur : Jacky Duguépéroux.

Après des débuts timides, le Racing prend doucement les choses en main. Abdallah Ndour vient de se signaler sur un centre tir en cloche que Michaël Fabre a préféré détourné d'une claquette au-dessus de sa transversale.
.
Une vraie occasion pour le Racing : Ndour déborde Argelier côté gauche et adresse un centre aux six mètres. Bouanga manque sa reprise de la tête et Fabre peut se saisir du ballon.

Sur un long dégagement de la défense boulonnaise, Seka est en difficulté et Vincent en profite. La tentative de l'attaquant local, déclenchée des 20 mètres, passe largement à côté.


Une première période qui s'est achevée par une occasion nordiste: sur un coup franc d'Hébras dévié au premier poteau, Thil s'est retrouvé seul aux six mètres au 2e poteau, mais surpris par la trajectoire du ballon, n'a pas maîtriser sa reprise alors qu'il était en excellente position. L'arbitre a tout de suite après renvoyé les deux équipes aux vestiaires. 0-0: le score est assez logique après une première période plutôt médiocre. Rendez-vous dans un quart d'heure pour la 2e mi-temps.


.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  67120 le Ven 1 Avr - 21:45

Boulogne vient de gaspiller un excellent ballon de deux contre un. Lopy a mal assuré son service pour Vincent à qui Grimm est du coup venu chiper la balle.
Premier changement de la partie à Strasbourg: Ihsan Sacko est remplacé par Massiré Kanté. Jacky Duguépéroux fait le choix de renforcer son milieu défensif.

BUTTTTTTTTTTTTTTTT   Bahoken 0-1

Quel but pour le remplaçant de luxe du Racing!!! Sur une action personnelle, l'ancien Niçois a allumé un missile du droit, à la limite de la surface côté gauche, sur lequel Fabre n'a vu que du feu. Mine de rien, l'attaquant vient d'inscrire son 4e but de la saison.

On a frôlé le 2-0 au stade de la Libération. Sur un centre de Lienard, Bouanga a parfaitement contrôlé son ballon et s'est mis en bonne position en l'emmenant d'une roulette. Malheureusement, son pied gauche est moins précis que le droit et l'attaquant prêté par Lorient a troué les nuages.



.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  67120 le Ven 1 Avr - 22:12

A Strasbourg, Abdelhak Belahmeur relaie Dimitri Lienard.


Pour les remplacements, c'est terminé, puisqu'à l'instant, Jacky Duguépéroux vient de lancer son 3e réserviste, Ladislas Douniama, à la place du buteur Stéphane Bahoken.

Encore un avertissement à Strasbourg: cette fois, c'est N'Doye qui est sanctionné.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  67120 le Ven 1 Avr - 22:24



Dernière édition par 67120 le Ven 1 Avr - 22:49, édité 2 fois
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  67120 le Ven 1 Avr - 22:30

  EquipePtsJGNPBPBCDiff
 1 Strasbourg49261475281414
 2 Consolat Marseille45261367413011
 3 Orléans42261012435269
 4 Luçon4026117838335
 5 Belfort3826911622202
 6 Amiens SC3726910732293
 7 Dunkerque372610793032-2
 8 CA Bastia35259882223-1
 9 Sedan3426810823212
 10 Châteauroux332596103639-3
 11 Boulogne3326961136351
 12 Avranches3326712734304
 13 Chambly3226711831265
 14 Les Herbiers302661283134-3
 15 Béziers302679102331-8
 16 Épinal2326411112839-11
 17 Colmar232667132638-12
 18 Fréjus St-Raphaël2126312111430-16
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  67120 le Sam 2 Avr - 5:23

Tout bénef’
Avec ses armes irrésistibles du moment, sa solidité défensive et son réalisme devant, le Racing a enchaîné une quatrième victoire, hier à Boulogne, pour se retrouver dans un fauteuil de leader de plus en plus confortable.
Le Racing a fait un pas de plus vers la Ligue 2 au terme d’un match qui n’a peut-être pas incité à grimper au rideau.
Mais alors que la tête du National a été pris d’un vent de folie, la bande à Jacky Duguépéroux a fait preuve de son irrésistible efficacité pour entretenir sa dynamique et reléguer un peu plus loin la concurrence.
Elle n’a pas été spectaculaire, mais la récolte réussie au stade de la Libération pèse lourd à plus d’un titre.
Alors que ses poursuivants ont laissé quantité de gomme pour faire ressembler la 26e journée de ce 1er avril à une bonne blague, Ernest Seka et ses coéquipiers n’ont pas fait le voyage vers la Côte d’Opale pour rigoler. Si quelques-uns n’ont pas fait le match de leur vie, les Strasbourgeois ont su se forger un succès, son sixième en treize déplacements, au petit trot, s’appuyant sur une fulgurance individuelle pour mettre à la raison de pâles Boulonnais.
Ainsi, en ronronnant, en mettant tranquillement sous l’éteignoir la 3e attaque de championnat, la meilleure à domicile, le Racing a fait le job. Le danger local, au final, n’est né que de quelques coups de pied arrêtés. Les Strasbourgeois ont eu le seul tort d’en concéder en quantité.

« Je regrette aussi d’avoir tremblé jusqu’à la fin »

« Il a fallu recadrer les choses à la mi-temps, a souligné Jacky Duguépéroux. Il y avait plus de déchet technique que d’habitude dans notre début de match. Et je regrette aussi d’avoir tremblé jusqu’à la fin. » L’entraîneur emblématique de nombreuses réussites strasbourgeoises ne risque pas de relâcher la pression sur son groupe.
« Il faut le booster et j’avais demandé aux joueurs avant le match quel visage ils allaient me montrer, a poursuivi le coach. Celui de Fréjus (la seule défaite du Racing de 2016, 1-0, sur la pelouse du dernier) ou celui de Colmar (démonstration au Stadium 0-3) ? En première, c’était un peu Fréjus et en seconde un peu Colmar. » Et cela a suffi pour rafler la mise.
Revenus avec de meilleures intentions après une première période quelconque voire ratée, le Racing a guetté l’ouverture dans le camp d’en face, qui ne semblait pas marqué par un hermétisme à toute épreuve. Bahoken, titularisé pour palier la suspension de Blayac, a été l’auteur de l’action qui a tout changé.
En récupérant un ballon sur le côté gauche pour décrocher une frappe puissante 15 mètres plus loin, l’attaquant a marqué un quatrième but cette saison qui éclaircit la situation du Racing dans les hauteurs.
« J’ai vu le trou, je n’ai pas hésité à tenter ma chance, a témoigné le héros du soir. Notre match n’a peut-être pas été joli, c’était difficile, mais on a été efficace et ce sont trois points importants à l’extérieur. »
Effectivement, il n’y a quasiment pas eu d’inquiétude pour régler l’affaire, le Racing n’a pas tiré profit de ses quelques contre-attaques. Qu’à cela ne tienne.
Avec neuf points d’avance sur la 4e place, cinq matches sur huit à disputer à la Meinau dont le prochain face à Châteauroux, les Strasbourgeois ont de la marge à huit journées de la fin. Les voilà avec trois droits à l’erreur dans leur manche.
Et cela semble suffisant tandis qu’un ancien adage mérite d’être appliqué à la saison strasbourgeoise : le foot en National est un jeu qui se joue à onze contre onze et à la fin, c’est le Racing qui gagne
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  pekser le Sam 2 Avr - 19:11

Très bonne opération. La montée est en vue l'ami. Keller est tout près de réussir son pari. Je sais tu ne l'aimes pas mais
ce sera lui notre sauveur, celui qui aura fait la nique à cette merde de Ginestet.
Pour ce match je donnerais une mention spéciale à N'Dour, Liénart et Bahoken pour leur apport offensif et leur activité incessante.
La défense comme d'habitude a fait son travail. Kanté en entrant a stabilisé le milieu.
Sacko est encore jeune, certes perfectible, mais il ne peut prétendre à une place de titulaire.
La grosse déception pour moi a été Bouenga, trop personnel, pas assez mature et ignorant les règles du hors-jeu.
De plus, il commet deux fautes inutiles dans sa surface qui auraient pu coûter cher.

pekser
d'r junga Mànn
d'r junga Mànn

Messages : 114
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  67120 le Sam 2 Avr - 19:44

Très correct t'on analyse, le seul point (pas sur ce match) mais depuis qu'il est là Nouanga m'a fait une bonne impression et je souhaiterais qu'il reste, la montée je pense aussi que le racing a fait un grand bond en avant ,bien qu'il ne fallût pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, pour Mk pas de commentaire.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  67120 le Dim 3 Avr - 5:31

Un pas de géant
Le Racing se retrouve dans une position idéale pour remplir son objectif, un retour dans le monde pro. À deux mois du baisser de rideau, il se porte comme un charme dans son championnat National.
Le président Marc Keller s’est fait piéger sur la Côte d’Opale. Il s’était juré de ne répondre à aucune sollicitation avant que la montée en Ligue 2, son obsession depuis qu’il a pris la tête du club en 2012, ne soit entérinée. Il y a quatre ans, il évoquait l’idée d’un retour du Racing dans le professionnalisme à une échéance de trois à cinq ans.

« Il a suffi d’une absence avant l’heure de jeu et ça fait but »

Depuis vendredi, la perspective a pris une réalité encore plus concrète. Et ce n’est sans doute pas un hasard si l’ancien international s’est ouvert, devant un micro et deux stylos, pour exprimer sa satisfaction. Il n’a pas annoncé sa tournée de champagne après la victoire, décrochée de haute lutte, au stade de la Libération, pas vraiment le genre du garçon. Mais le 14e succès de la bande à “Dugué” ressemble à un pas de géant dans les 34 épisodes qui ponctuent traditionnellement une saison de National.
Le Racing mène toujours grand train. Sans paraître irrésistible, il constitue une récurrente source de regrets pour l’adversité. Comme sept autres avant lui, Boulogne a été écrasé par un but d’écart vendredi. Et dans le sillage du leader, les rivaux ont craqué dans les grandes lignes.
Outsider, doté d’une défense aussi solide que la strasbourgeoise – 14 buts encaissés avant le week-end –, Belfort en a pris six à Chambly. Une défaite en son antre avant mars, Luçon a concédé un deuxième échec de rang au stade Jean de Mouzon face à Amiens et pas qu’un peu (0-3). Régulier au point d’être leader en mars, Marseille Consolat alterne victoire à l’extérieur et défaite à domicile depuis un mois.
Oui, franchement, ça sent bon dans le haut du classement. Quelques suiveurs n’étaient pas loin d’évoquer une sentence radicale dans le cas d’un échec dans l’opération montée bien emmanchée, genre transformer la Meinau en zone de pâture pour une ferme en ville ou interdire la pratique du foot à Strasbourg. Il ne faut jamais dire jamais et les onze défaites de rang qui ont clos, jusqu’ici, la relation du Racing avec la Ligue 1, en 2008 restent un traumatisme latent.
Mais huit ans ont passé, une éternité, le club phare de la région a traversé des épreuves diverses et variées, basculé d’une petite mort à une renaissance conquérante en passant par quelques phases de stagnation ou un repêchage miraculeux. Huit ans ont passé et, comme ils avaient bien mené leur barque à l’entame du dernier automne, Ernest Seka et ses coéquipiers pétaradent en ce début de printemps.
Les voilà avec neuf points d’avance sur le quatrième, la place à éviter comme la peste, celle qui a rudement sanctionné le bilan de juin 2015.
Mais neuf mois après, la concurrence paraît moins vive et le Racing incarne un peu le professeur d’efficacité cette saison. « C’est une équipe qui me fait penser au Paris FC l’an dernier, a souligné Alain Pochat, le coach de Boulogne. Elle a de l’impact, de la percussion, est rigoureuse et impose de sans cesse rester sur le qui-vive. Il a suffi d’une absence jusqu’à l’heure de jeu et ça a fait but, dans un angle impossible. »
Bahoken a été la clef et le Racing a une nouvelle fois montré qu’il a de la réserve, puisque Jacky Duguépéroux n’a pas manqué de relever le rôle essentiel joué par les joueurs entrés en jeu, Massiré Kante et Abdelhak Belahmeur.
« Les joueurs ont bien réagi en une soirée à laquelle on s’attendait même s’il a fallu recadrer les choses après une très mauvaise première mi-temps. C’est une grosse satisfaction ce soir parce qu’on est récompensé au classement. J’ai confiance en mon groupe même si on doit régulièrement faire des rappels à l’ordre. Maintenant, on doit finir ce qui a été commencé même s’il va falloir s’accrocher jusqu’au bout. »
Il ne sera peut-être pas nécessaire de cravacher jusqu’en juin pour réussir sa saison. Le Racing a désormais la possibilité de conclure l’affaire avant. Sur une série de quatre victoires de rang, assis sur une défense de fer – deux buts encaissés en 10 matches en 2016, 17 matches sur 24 sans avoir pris un but –, plus réalistes, les Strasbourgeois ont la possibilité de conclure leur championnat par une mini-tournée des popotes.
« Rien n’est fait, a martelé Marc Keller, pas du genre à s’enflammer avant l’heure, vous l’aurez compris. À chaque fois, ça se joue à pas grand-chose. On a fait une bonne opération, on est heureux. Mais il nous reste trois ou quatre matches à gagner. »
Le Racing peut enfin ressembler à un train qui arrive à l’heure. Au terme d’un long voyage en enfer, il ne lui est pas interdit d’arriver un peu en avance.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26ème journée : Boulogne - Strasbourg

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum