22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Message  67120 le Lun 15 Fév - 19:37

Vendredi le 19/02/2016 a 20h

Si possible les trois points , surtout ne pas perdre .
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Message  67120 le Mer 17 Fév - 18:29

L’attaque à la loupe
Si la défense donne entière satisfaction, l’attaque du Racing alterne le bon et le moins bon. Passage en revue des huit joueurs à caractère offensif, qui se disputent quatre postes.

Avec 12 buts concédés depuis le début de saison, le Racing occupe sans conteste la première place des défenses de National. Mais offensivement parlant, les statistiques sont loin d’être les mêmes : avec 21 buts inscrits en 21 rencontres, le Racing n’est que la 12e attaque de troisième division, loin derrière Marseille-Consolat (36 buts), Luçon (34), Châteauroux (31) ou encore Boulogne-sur-Mer (31).
Alors que le Racing se déplace à Fréjus Saint-Raphaël, vendredi – sur le terrain de la… pire attaque de National, avec 13 buts inscrits – il est temps de faire un petit bilan chiffré des huit joueurs à caractère offensif de l’effectif alsacien.
JÉRÉMY BLAYAC (6 buts,
1 passe, 1 655 minutes jouées)
Avec six buts inscrits depuis le début de saison, Jérémy Blayac est le meilleur artilleur du Racing.
Mais après un début de saison conforme à ses “stats” de la saison passée (où il avait inscrit 12 buts en 13 matches), l’avant-centre se montre un poil moins efficace depuis le début de l’hiver.
  LADISLAS DOUNIAMA (3 buts, 1 passe, 905 minutes jouées)
Arrivé au Racing, juste avant le déplacement à Épinal, “Doudou” a démarré en fanfare, avec un doublé inscrit lors de sa 2e titularisation à la Meinau, face à Boulogne-sur-Mer. Mais le feu follet a quelque peu baissé de pied avant la trêve.

Bouanga, la bonne pioche

Et depuis le début de l’année, si l’attaquant de poche apporte toujours sa vivacité, il n’a marqué qu’à une seule reprise, sur penalty face à Béziers. Avant de rater un penalty la semaine suivante aux Herbiers.
  STÉPHANE BAHOKEN (3 buts, 1 passe, 838 minutes jouées)
Comme la saison passée, Stéphane Bahoken est capable du meilleur comme du pire. Le meilleur, c’est l’incroyable pression que l’attaquant sait mettre sur les défenses adverses. Le pire, c’est qu’il se montre souvent maladroit dans le dernier ou l’avant dernier geste.
Même s’il fait preuve d’une mentalité irréprochable, “Stef” doit progresser dans la finition s’il veut “sortir” Blayac du onze majeur.
DIMITRI LIENARD (0 but,
2 passes, 1 303 minutes jouées)
Celui qui avait inscrit 8 buts en 2013/2014, puis 5 la saison passée, est plus à la traîne en cette saison 2015/2016. Mais le meneur reste précieux pour orienter le jeu et conserver le ballon.
  OUMAR POUYE (0 but, 3 passes, 854 minutes jouées)
La recrue arrivée d’Amiens est pour l’instant la déception de la saison. Gravement blessé à l’issue de la première journée, l’ailier gauche (qui avait inscrit 12 buts la saison passée sous les couleurs picardes) peine depuis à revenir à son meilleur niveau, même s’il a donné trois balles de but à ses collègues.
  DENIS BOUANGA (2 buts,
0 passe, 450 minutes jouées)
Avec deux buts inscrits en cinq rencontres, Denis Bouanga, joueur prêté par le FC Lorient, fait figure de bonne pioche de ce mercato hivernal, comme l’avait été Alexandre Mendy il y a deux ans. Rapide et technique (notamment sur coup de pied arrêté), l’ailier droit fait pour l’instant l’unanimité.
  ABDELHAK BELAHMEUR (1 but, 0 passe, 638 minutes jouées)
Son but à Épinal a offert trois points précieux aux siens, mi-septembre. Mais le milieu de terrain n’est plus apparu dans le groupe depuis la mi-décembre et ne semble plus entrer dans les plans du coach en cette deuxième partie de saison.
JEAN-PHILIPPE SABO (0 but, 1 passe, 397 minutes jouées).
À l’instar de Belahmeur, “JP” n’a plus les faveurs de “Dugué”. Celui qui peut jouer milieu offensif comme arrière gauche a rendu des services par ci, par là, mais sans jamais réussir à retrouver une place de titulaire.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Message  pekser le Jeu 18 Fév - 10:59

J'espère que Lienard sera aligné d'entrée, et Kante à la place de N'Doye.

pekser
d'r junga Mànn
d'r junga Mànn

Messages : 114
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Message  67120 le Jeu 18 Fév - 18:44

Fréjus St-Raphaël – RCSA : le groupe
Jacky Duguépéroux a communiqué un groupe de 16 joueurs pour le déplacement du Racing à Fréjus Sain-Raphaël (22e journée de National), ce vendredi soir (20h). L’Entraîneur strasbourgeois dispose d’un effectif au grand complet et n’avait que l’embarras du choix.


Le groupe :
Blondel, Oukidja ; Bahoken, Blayac, Bouanga, Douniama, Grimm, Kanté, Lienard, Marester, Ndour, Ndoye, Saad, Sacko, Salmier, Seka.

Les absents : Pouye (ménagé), Belahmeur, North, Sabo, Schmittheissler, Solvet, Tuiloma, Weissbeck (choix de l’entraîneur).
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Message  67120 le Jeu 18 Fév - 19:12

Lienard prêt au « combat »
Le milieu offensif Dimitri Lienard, de retour de suspension, s’attend à un match difficile, demain soir, à Fréjus, sur le terrain d’une équipe en quête de points pour le maintien.

Après avoir apprécié la victoire de siens face à Sedan (2-0) depuis les tribunes – suspension oblige –, Dimitri Lienard devrait faire son retour dans le groupe des seize pour le déplacement à Fréjus.
Un déplacement dans le Sud qui s’annonce compliqué, si l’on en croit le milieu offensif…
– Vous avez connu un trou d’air en décembre, mais depuis janvier, vous vous êtes complètement relancés. Comment expliquez ce regain de forme ?
– Après la trêve de Noël, Denis (Bouanga) et Ihsan (Sacko) ont rejoint le groupe et ils ont apporté leur fraîcheur.

« Être champion serait fabuleux mais... »

Et c’est vrai que depuis janvier notre parcours est correct. On fait carton plein à domicile et on cherche des points par ci, par là. Il faut continuer ainsi…
– Après avoir joué des équipes de haut de tableau, vous affrontez désormais des équipes relégables (*). Est-ce que cela change quelque chose à votre approche du match ?
– Il n’y a pas d’équipe moins bonne quand il s’agit de jouer face à Strasbourg (sourire). Contre nous, les équipes jouent différemment, elles sont transcendées. On le voit bien à la Meinau, où tout le monde fait le match de sa vie.
– Une tendance accentuée par le fait que vous êtes leader…
– Être premier, ce n’est pas simple, il y a une pression supplémentaire. On le sait, parce que l’an passé, on était dans la peau du “chasseur” et on a su faire douter le trio de tête jusqu’à la dernière journée.
Là, c’est différent, on est dans la peau du “chassé” et tout dépend de nous. Dans cette situation, il ne faut surtout pas se reposer sur ses lauriers.
– Rester en tête jusqu’au bout, est-ce un de vos objectifs, même secondaire ?
– Être en tête, ça nous rend heureux, parce que cela prouve que le travail fait à l’entraînement paye. Et être champion serait fabuleux, notamment pour nos supporteurs… Mais on n’oublie pas que notre objectif est de retrouver le monde pro. Si on me dit aujourd’hui qu’on sera troisième ou deuxième en juin, je signe tout de suite.
– À quel genre de rencontre vous attendez-vous à Fréjus ?
– Ça va être un combat et je serai très heureux si on s’impose 1-0. Il va falloir faire preuve de solidité avant tout. Fréjus a besoin de points pour se maintenir et dans ces cas, être costaud défensivement est l’essentiel.
– Costaud derrière, le Racing l’est. Par contre, il est parfois moins efficace devant…
– On doit tous faire mieux et moi le premier : je n’ai pas encore mis le moindre but cette saison !

« Un truc de fou »

Je pense qu’on fait tous correctement le boulot défensif, mais devant il faut encore être plus précis. On peut tous faire mieux et on se doit de le faire.
– Ce championnat National est toujours aussi indécis, en haut comme en bas de classement. Que cela vous inspire-t-il ?
– Franchement, cette saison, c’est un truc de fou. Le National est un championnat très difficile, tout le monde joue encore quelque chose et personne ne lâche vraiment.
La seule certitude, c’est que pour nous, ce sera très compliqué jusqu’au bout…
Après le déplacement à Fréjus, le Racing recevra Épinal, puis ira à Colmar.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Message  67120 le Ven 19 Fév - 5:18

Efficacité exigée
Le Racing, sevré de victoires loin de ses bases depuis octobre, va tenter de renouer avec le succès ce soir, sur le terrain de Fréjus/Saint-Rapahël.

Trois victoires à domicile (face à Belfort, Béziers et Sedan), deux nuls à l’extérieur (à Orléans et aux Herbiers)… Tel est le bilan du Racing depuis la reprise, début janvier. Un bilan plus que positif, qui a permis aux Alsaciens de se hisser en tête du National.
À quelques heures du déplacement à Fréjus, sur la pelouse de l’avant-dernier du championnat, il est donc tentant de croire que le match est plié d’avance. Et que le onze alsacien pourra se contenter de gérer tranquillement cette rencontre, puis rentrer avec trois points dans la besace.
Sauf que dans le foot, rien n’est jamais aussi simple. Surtout quand on porte l’étiquette du Racing Club Strasbourg et qu’on vise clairement une montée en Ligue 2.
« Fréjus veut se sauver et ils jouent face à Strasbourg, l’équipe à battre… Ce ne sera pas facile », prévient d’emblée Jérémy Blayac quand on évoque cette rencontre.
« La saison dernière, on a payé cher nos contre-performances face aux équipes de bas de tableau, rappelle aussi Jacky Duguépéroux. Il va falloir faire preuve d’humilité. Fréjus nous attend de pied ferme et ce sera une opposition très déterminée. Ils n’ont rien à perdre… » Et comme le précise aussi “Dugué”, l’équipe varoise « vaut bien mieux que son classement actuel ».
Au match aller, à la Meinau, les Sudistes en avaient déjà donné la preuve. Malgré une nette domination dans le jeu, les Strasbourgeois avaient dû se contenter d’un partage des points (1-1).

« Il va falloir passer un cap »

Et depuis, des renforts sont arrivés, à l’instar de l’ancien attaquant du Racing Ali Mathlouti qui a rejoint un autre ancien de la maison bleue, le défenseur central Julien Outrebon.
« L’effectif a beaucoup changé, toute l’équipe a été rebâtie avec des joueurs arrivés au mercato et on part un peu dans l’inconnu », exposait à ce sujet Jacky Duguépéroux.
Le Racing, lui, a plus de certitudes. En tout cas défensivement parlant, puisque les Alsaciens n’ont pas encaissé le moindre but en 2016. Mais a contrario, ils n’ont toujours pas trouvé la faille loin de leurs bases depuis la reprise.
La dernière victoire des Bleus hors de la Meinau remonte même au mois d’octobre dernier, avec un succès décroché à Châteauroux (0-1).
« À l’extérieur, il va falloir passer un cap, reconnaît aisément Jérémy Blayac. Même si le contexte est compliqué, il faut passer outre et se montrer plus efficace. »
« À l’extérieur, on pêche un peu et on veut corriger le tir », assène aussi Alexandre Oukidja.
Sûr qu’en renouant avec la victoire ce soir, à Fréjus, en engrangeant trois points supplémentaires, le Racing ferait un pas de plus vers la Ligue 2. Et enverrait – accessoirement – un message fort à la concurrence qui lui file le train.
« Il reste treize matches et si on veut creuser un peu l’écart au classement, il faudra en gagner un maximum et surtout, il faudra forcément regagner à l’extérieur », souligne aussi Jacky Duguépéroux.
Mais pour cela, encore faut-il être efficace aux deux extrémités du terrain. Et notamment face au but adverse, un secteur où le Racing s’était montré malchanceux (et un peu maladroit) lors de sa dernière sortie aux Herbiers.

« Plus de détermination »

« Je veux d’abord qu’on fasse preuve de solidité, et ensuite qu’on soit plus efficace devant le but, souligne “Dugué” à ce propos. Et pour y arriver, il faut faire preuve de plus d’agressivité, plus de détermination dans les vingt derniers mètres. »
Et le coach de conclure : « En décembre, on a grillé pas mal de jokers. Et si on veut aller au bout, il ne nous en reste plus beaucoup… »
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Message  67120 le Ven 19 Fév - 19:48

Strasbourg : 16. Alexandre Oukidja – 24. Eric Marester, 22. Ernest Seka (cap), 23. Felipe Saad, 3. Abdallah Ndour – 20. Denis Bouanga, 6. Jérémy Grimm, 18. Mayoro N’Doye, 11. Dimitri Lienard – 15. Ladislas Douniama, 13. Jérémy Blayac.


Remplaçants : 8. Massiré Kanté, 19. Stéphane Bahoken, 21. Yoann Salmier, 25. Ihsan Sacko, 30. Olivier Blondel (g). Entraîneur : Jacky Duguépéroux.


A Fréjus, l'ancien défenseur du Racing Julien Outrebon, légèrement touché au mollet le week-end dernier, est finalement forfait. "J'étais disposé à faire un essai à l'entraînement hier soir et j'aurais serré les dents pour pouvoir jouer face au Racing", a-t-il indiqué voici quelques minutes, "mais le coach m'a demandé de ne pas prendre de risque. Dommage! J'aurais tant aimé jouer."
 

Du côté du Racing, deux changements dans le onze de départ: Dimitri Lienard et Mayoro N'Doye, de retour de suspension, remplacent Oumar Pouye, forfait pour quelques tensions aux adducteurs, et Massiré Kanté, qui glisse sur le banc.

A noter aussi que l'autre ancien Strasbourgeois, Ali Mathlouthi, qui vient de s'engager dans le Var six mois après avoir quitté le FC Mulhouse, apparaît sur la feuille de match pour la première fois. "Mon dernier match en National, je l'ai joué à la Meinau avec le Racing en 2010-2011 contre Bayonne. C'est un peu bizarre de retrouver le National face à Strasbourg.

1-0

L'ouverture du score pour Fréjus!!!!!!! Bryan Constant!!!!!!


Sur un ballon perdu à 70 m du but strasbourgeois par Blayac, Orinel a orchestré un contre supersonique, fixé le dernier défenseur alsacien et décalé Constant qui, d'une frappe croisée du gauche, n'a laissé aucune chance à Oukidja.


Les hommes de Jacky Duguépéroux ont clairement raté leur entame. On vous parlait de la fébrilité de la défense. La sortie forcée de Felipe Saad et l'entrée de Yoann Salmier ne vont pas l'aider à prendre ses marques..



Ndour revient comme une bombe pour contrer Orinel, une nouvelle fois parti en contre

le but de Constant a mis fin à l'imperméabilité du Racing. Alexandre Oukidja sera donc resté 8h09' sans encaisser de but.

Au tour de Jérémy Blayac d'être averti, à la suite d'une faute sur Baldé.

Le RCSA n'y arrive pas ce soir, face à une équipe fréjusienne qui fait un pressing de tous les instants

Grimm est averti

Mi-temps 1-0


.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Message  67120 le Ven 19 Fév - 21:07

Double changement à Strasbourg: Stéphane Bahoken et Massiré Kanté entrent à la place de Dimitri Lienard et Ladislas Douniama.

bien décalé par Bahoken, dos au but, Blayac lâche une frappe puissante qui file au-dessus des buts de Deneuve

Il ne reste plus que dix minutes à jouer et les Bleus, qui ont pris les choses en main, mais attaquent souvent de façon brouillonne, sont toujours menés à Fréjus.

Ndoye est averti

Quatrième carton pour le Racing!

Kanté voit rouge! il a mis son genou dans le visage de Delvigne...

C'est terminé. Le Racing s'incline pour la 5e fois de la saison. La 5e à l'extérieur. Sa stérilité offensive, qui dure maintenant depuis 9h38 en déplacement, lui a une nouvelle fois coûté cher. Son bilan hors de la Meinau depuis deux mois et demi - deux points pris sur ses six derniers voyages - est insuffisant. Il abandonne son fauteuil de leader à Marseille Consolat, victorieux 2-0 à Boulogne. Il perd un point sur le 4e et ne possède plus que cinq longueurs d'avance sur des Castelroussins qui joueront leur match en retard à Epinal vendredi prochain.

1-0

.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Message  67120 le Ven 19 Fév - 22:09

Le racing a perdu quatre points en deux matchs a l'extérieur contre deux équipes de bas de tableau.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Message  67120 le Ven 19 Fév - 22:12

21eme journée
Vendredi 19 février 2016
 Colmar  2 - 1  Avranches
Chambly  2 - 1  Luçon
Épinal  1 - 1  CA Bastia
Boulogne  0 - 2  Consolat Marseille
Fréjus St-Raphaël  1 - 0  Strasbourg
Les Herbiers  1 - 1   Dunkerque
Béziers  0 - 1  Orléans
Châteauroux  1 - 1  Amiens SC
 

21eme journée
  EquipePtsJGNPBPBCDiff
 1 Consolat Marseille39221165382513
 2 Strasbourg3722107521138
 3 Luçon342297632275
 4 Châteauroux322195735314
 5 CA Bastia31228771820-2
 6 Dunkerque30228682629-3
 7 Belfort302079418135
 8 Amiens SC292178625250
 9 Orléans2921611427234
 10 Boulogne272176831292
 11 Chambly272269722202
 12 Les Herbiers262151152527-2
 13 Avranches2622511628271
 14 Béziers25226791927-8
 15 Sedan24215971718-1
 16 Épinal20214892534-9
 17 Fréjus St-Raphaël202231181425-11
 18 Colmar192156102432-8
Manque le match Sedan-Belfort
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Message  67120 le Sam 20 Fév - 5:23

Le coup d’arrêt
Le Racing est rentré bredouille de Fréjus/Saint-Raphaël. Menés au score au terme d’une première mi-temps complètement ratée, les Alsaciens n’ont jamais réussi à inverser la tendance.

Le Racing voulait renouer avec la victoire loin de ses bases, après de longs mois de disette. Las, hier, à Fréjus, ce sont les locaux qui ont mis fin à une (mauvaise) série, eux qui n’avaient plus gagné depuis le mois d’août et la réception de Luçon, lors de la… 3e journée.

Le Racing balbutie son football

Les Strasbourgeois, piégés dès la 9e minute par un Bryan Constant efficace – et des Fréjusiens volontaires – n’ont jamais réussi à inverser la tendance et se sont logiquement inclinés pour la cinquième fois de la saison, perdant par la même occasion leur place de leader, Marseille-Consolat s’étant imposé à Boulogne.
D’emblée, les Alsaciens se font bousculer par une équipe fréjusienne sans complexe. Dès la 2e , Hennion vendange une frappe, après un contre rondement mené. Et ce premier avertissement va rapidement être suivi d’une vraie punition.
Après une perte de balle a priori anodine en milieu de terrain, Orinel part en contre. La défense alsacienne est débordée et le milieu fréjusien peut tranquillement décaler Constant. Ce dernier, prêté par Nice au mercato d’hiver, trompe Oukidja d’une belle frappe enroulée (9e ). Deux minutes plus tard, les ennuis continuent côté alsacien Felipe Saad (touché à la cuisse) devant céder sa place à Yoann Salmier.
On attend une réaction strasbourgeoise, mais ce sont les hommes de Charly Paquillé qui mettent leur patte sur cette rencontre. Incapable de construire une action, battu dans les duels, le Racing balbutie son football.
Ndour coupe, in extremis, une balle de but devant Orinel (19e ), Hennion écrase trop sa frappe (29e )… Fréjus continue à se montrer dangereux dans cette première demi-heure, alors que le Racing est pris dans la nasse et peine à enchaîner trois passes.
Il faut attendre la 39e pour voir enfin un semblant d’occasion pour les hommes de Jacky Duguépéroux. Blayac récupère un ballon côté droit et donne en retrait pour Bouanga. Ce dernier lâche une frappe, légèrement déviée par le talon de Blayac, mais Deneuve veille.
Lienard a ensuite la balle d’égalisation dans les crampons, après avoir été lancé par Douniama. Las, Deneuve sort un arrêt venu de nulle part pour détourner la frappe à bout portant du milieu offensif (45e +1).
« Notre première mi-temps a été indigne d’un leader de National, reconnaissait d’ailleurs Jacky Duguépéroux après les débats. On a fait trente minutes catastrophiques ».
Le Racing semble mieux dans ses crampons après la pause et le coup de coaching de Dugué, qui lance Kanté (sur Douniama) et Bahoken (sur Lienard). Ce dernier se fait rapidement remarquer, en donnant un bon ballon à Blayac, qui ne cadre pas sa frappe puissante (50e ). Les Alsaciens semblent enfin avoir retrouvé un état d’esprit plus conquérant.
Las, ils restent brouillons devant les buts, à l’instar de Bouanga, dont les frappes ne sont pas assez appuyées pour faire douter Deneuve (68e , 72e , 89e ). Et le Racing va même boire le calice jusqu’à la lie, Kanté écopant d’un rouge en toute fin de rencontre pour un genou haut. Malgré un siège en règle des buts fréjusiens dans les dernières secondes, rien n’y fait. Le Racing s’incline.
« On n’a pas été à la hauteur dans les duels, dans l’engagement, regrettait aussi Jacky Duguépéroux. En 2e mi-temps, c’était mieux, il y a au moins eu de la révolte. Mais j’espère que cette claque est la dernière qu’on va prendre et que le groupe va se remettre en question. »
S’il veut continuer à regarder vers le haut, le Racing, n’a, de toute façon, guère d’autre choix…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Message  67120 le Dim 21 Fév - 5:42

Double face
En concédant sa cinquième défaite de la saison à Fréjus (1-0), le Racing a laissé filer des points importants. Mais a surtout démontré, à nouveau, ses difficultés à évoluer loin de ses bases.

 
La dernière trilogie de B atman , au cinéma, a accordé une place toute particulière au procureur Harvey Dent, aussi connu sous le nom de Double face.
Côté pile, l’homme est bon. Côté face, il est mauvais. Et son visage – play-boy d’un côté, ravagé par les brûlures de l’autre – symbolise parfaitement cette dualité.
Bizarrement, le Racing semble cette année touché par le même mal, façon Docteur Jekkyl et Mister Hyde. Intraitable à domicile, où il enquille les victoires comme des perles, il se montre timoré, sinon médiocre, dès qu’il s’éloigne de la Meinau.
Vendredi soir, sur la pelouse de Fréjus/Saint-Raphaël, les hommes de Jacky Duguépéroux en ont une nouvelle fois fait la triste démonstration, en concédant leur cinquième défaite de la saison (1-0).
La première mi-temps alsacienne, au stade Louis-Hon, a tout simplement été « catastrophique », comme le coach du Racing. Et la deuxième guère mieux, même si les Strasbourgeois ont eu un semblant de révolte…
« On a manqué de maîtrise dans le jeu, de justesse technique et on n’a pas été vaillant dans les duels, dans l’impact, alors que c’est notre point fort », analysait l’entraîneur alsacien, quelques minutes après le coup de sifflet final.
Bref, le Racing n’a mis aucun des ingrédients nécessaires sur le pré pour venir à bout d’une équipe de Fréjus plus volontaire et plus joueuse.

« On savait que Fréjus jouerait de manière agressive »

Le secteur défensif, habituelle force alsacienne ? Il n’a pas été à la hauteur, surtout dans une première période où Hennion, Orinel et Grain ont semé la panique à chaque contre-attaque.
Le secteur offensif ? Il a tout simplement été… inoffensif. Un tir de Lienard dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, une frappe trop enlevée de Blayac juste après la pause et quelques pichenettes de Bouanga en fin de match… Voilà comment se résume la prestation des Alsaciens devant.
Quant au milieu de terrain, il n’a jamais été dominateur, tant au niveau de la récupération que de la construction du jeu.
Pire, les hommes de “Dugué” ont fait preuve d’une certaine faiblesse mentale. Ils ont semblé résignés dès la 9e minute, moment choisi par Bryan Constant (petit frère de Kevin) pour ouvrir le score. Et ils ont ensuite été incapables de se faire violence pour prendre le dessus sur des adversaires qui ont mis en place un pressing de tous les instants.
« Pourtant, on savait que Fréjus jouerait de manière agressive, mais on n’a jamais été à la hauteur dans les duels et on a rendu beaucoup trop de ballons », pestait “Dugué”.
« On a deux visages, un à l’extérieur, un à domicile, reconnaissait aussi avec lucidité Jérémy Blayac. À nous d’essayer de comprendre pourquoi et de trouver des solutions… Il va falloir faire preuve de plus de solidité et afficher plus de force mentale. »
Le capitaine Ernest Seka ne comprenait pas plus pour quelle raison son équipe est capable du meilleur (à la Meinau), puis du pire (partout ailleurs).
« Si on avait la réponse, on l’aurait montrée sur le terrain, lâchait le défenseur, très déçu après la défaite des siens. Mais c’est sûr qu’il faut régler ces soucis à l’extérieur pour prendre des points. »
En effet. Car derrière, la meute de “chasseurs” ne s’est pas arrêtée, même si la défaite de Luçon (à Chambly) et le match nul de Châteauroux (face à Amiens) arrangent bien les affaires alsaciennes.
Mais Marseille-Consolat a décroché sa 11e victoire de la saison, passant ainsi devant le Racing, et les écarts sont toujours aussi ténus au classement général.
« J’espère que la mini-trêve va faire du bien et qu’elle permettra à tout le monde de se remettre en question », espérait “Dugué” après cette défaite.
Il le faut. Car une contre-performance face à Épinal, dans quinze jours, à la Meinau, serait fort malvenue…
Le Racing disputera un match d’entraînement samedi prochain, à Molsheim (11h), face au Raon-l’Étape (CFA 2) de Bruno Paterno.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 22ème Journée : Frejus - Strasbourg

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum