18ème journée:Orléans - Racing strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

18ème journée:Orléans - Racing strasbourg

Message  67120 le Dim 10 Jan - 18:40

Le déplacement du Racing à Orléans, vendredi 15 janvier 2016, premier match de la phase retour, sera retransmis en direct sur Ma Chaîne Sport. Par conséquent, le coup d’envoi a été décalé à 20h30.
Ce sera la septième rencontre du RCSA à être diffusée sur Ma Chaîne Sport cette saison.



l'Année dernière le 18/04/2015 le match a lui aussi été télévisé , le score 1-1
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18ème journée:Orléans - Racing strasbourg

Message  67120 le Jeu 14 Jan - 5:11

Retour à la Source
Ladislas Douniama, l’ailier de poche du Racing, a passé trois saisons à Orléans. Et l’attaquant attend avec impatience de retrouver un stade de la Source qu’il connaît par cœur…

« Le stade de la Source, ce ne sont que des bons souvenirs ». Ladislas Douniama a le sourire. À quelques heures du déplacement du Racing à Orléans, l’attaquant alsacien se réjouit de retrouver une pelouse où il a évolué durant trois saisons.
C’était au tout début de sa carrière et l’US Orléans jouait alors en CFA. « J’étais à Nîmes, en National, mais je voulais du temps de jeu », se souvient l’ailier de poche.
Le Franco-Congolais débarque alors dans le Loiret. Et c’est un bon choix, puisque Douniama y passe trois saisons pleines, avec un total de 30 buts inscrits.

« À nous d’être intelligent »

« Ce sont de très bonnes années de jeunesse, rembobine Ladislas Douniama. J’ai beaucoup appris avec Stéphane Grégoire (ancien entraîneur) ou encore Yann Lachuer (ancien joueur et entraîneur). C’est là-bas que j’ai lancé ma carrière ». Et comme « tout c’est super bien passé », le joueur du Racing se réjouit de revoir quelques têtes connues. « J’ai des amis et même de la famille dans le coin », lance-t-il d’ailleurs en se marrant.
Sur le terrain, il retrouvera aussi quelques joueurs qu’il a côtoyés, à Orléans ou ailleurs. À l’instar de Manassé Enza-Yamissi, Kevin Dupuis ou encore du gardien Thomas Renault (actuellement blessé, ndlr) , « que je connais très bien », confie Ladislas Douniama. L’attaquant, en fin de contrat en juin dernier à Guingamp, a même failli rejoindre ses « potes » à l’intersaison. « J’ai eu un coup de fil de Reynald Pedros, le directeur sportif », souligne encore “Doudou”.
Mais l’attaquant a finalement rebondi en Alsace. Et vendredi soir, sur le coup des 20h30, il ne sera ni question de cadeau, ni de politesse excessive.
« C’est un stade que je connais par cœur et je me réjouis d’y retourner. Mais le but est de ramener quelque chose de là-bas », rappelle l’ailier. Pas simple, face à une équipe reléguée de Ligue 2, qui est en plus en quête de relance après une défaite à Avranches, la semaine passée (3-2).
« À nous d’être intelligent, de ne pas nous précipiter, expose Ladislas Douniama. Faire 0-0 serait déjà un super résultat ». Car même si le Racing a débuté l’année 2016 sous les meilleurs auspices, en s’imposant face au leader belfortain, “Doudou” n’oublie pas le mois de décembre noir des Alsaciens, ponctué de trois défaites en autant de déplacements.
« Commencer l’année par une victoire face au leader, c’est le scénario parfait pour se relancer. Mais il va falloir enchaîner, et pour y arriver, il faudra être solide à Orléans », assène l’attaquant.

« Penser à l’objectif collectif »

Les clés de la rencontre seront les mêmes que lors de la victoire alsacienne à la Meinau. À savoir « avoir une bonne assise défensive, un groupe soudé et des lignes rapprochées », selon l’attaquant.
Et même si l’arrivée de Denis Bouanga a relégué Ladislas Douniama sur le banc, lors de la dernière sortie du Racing, l’attaquant n’en prend pas ombrage. « La concurrence, j’ai déjà connu ça et c’est positif pour le groupe. Ça oblige tout le monde à plus donner, plus travailler », répond simplement le natif de Brazzaville.
« On est dans la dernière ligne droite et on aura besoin de tout le monde, de tout le groupe, estime-t-il encore. Il faut laisser les états d’âme personnels de côté et penser à l’objectif collectif. On est concentré sur la remontée en Ligue 2 et rien d’autre ».
Et pour s’en approcher un peu plus, rien de tel que de s’imposer à Orléans, autre client déclaré à la remontée.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18ème journée:Orléans - Racing strasbourg

Message  67120 le Jeu 14 Jan - 18:39

Orléans-Racing : le groupe strasbourgeois
Jacky Duguépéroux a communiqué un groupe de 17 joueurs pour le déplacement à Orléans, ce vendredi soir (20h30), premier match de la phase retour. L’Entraîneur du Racing est toujours privé de Grimm et Salmier. Steven Keller fait son apparition dans le groupe

Le groupe :
Blondel, Oukidja ; Bahoken, Blayac, Bouanga, Douniama, Kanté, S. Keller, Lienard, Marester, Ndour, Ndoye, Pouye, Saad, Sacko, Seka, Tuiloma.

Les absents :
 Grimm, Salmier (reprise), Aguemon, Belahmeur, Sabo, Munch, North, Schittmeissler, Solvet, Weissbeck (choix de l’entraîneur).
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18ème journée:Orléans - Racing strasbourg

Message  67120 le Ven 15 Jan - 5:30

Battre le fer
Requinqué par sa victoire face au leader qui lui a donné la première place du National, le Racing compte en finir avec ses problèmes à l’extérieur, ce soir à Orléans, chez une équipe souffrante.

Dans un championnat dont plus de la moitié des pensionnaires se tient dans un mouchoir de poche, il n’est pas encore l’heure de s’en aller en déplacement en sifflotant. Même quand on est premier à mi-course. Le Racing a trop mal terminé 2015 pour se gargariser de son succès de la semaine passée face à Belfort (2-0).

« On n’a pas envie que cela soit un feu de paille »

Seka, Blayac et les autres ont entamé 2016 en dominant sur un mode convainquant le leader franc-comtois. Ils en ont profité pour prendre les rênes du classement, pour la première fois de la saison.
« Après un mois de décembre pas bon du tout, on se retrouve avec une première place anecdotique, mais on n’a pas envie que cela soit un feu de paille, indique Jérémy Blayac, porte-parole d’un groupe qui a retrouvé la banane. À nous d’être bons, solides et de mettre en danger cette équipe d’Orléans. »
Il s’agit donc vite de se plonger sur le match d’après et le rendez-vous recèle son lot de pièges, chausse-trapes et fausses impressions.
Le relégué de Ligue 2 a été l’auteur d’une première partie de saison décevante, mais il ne pointe finalement qu’à six points de son invité du jour. L’équipe du Loiret est sur une vilaine série de sept matches sans victoire, dont trois défaites. Or le Racing a eu le mauvais goût de relancer le CA Bastia ou encore Amiens avant les fêtes.
« La victoire face à Belfort a fait du bien, poursuit l’avant-centre qui a retrouvé le chemin du but. Mais il faut confirmer, être régulier ce qui veut dire enchaîner les victoires. Un championnat différent commence. Et pour nous, on sait que chaque victoire serait un pas de plus vers la montée. »
Les trois points ont fait du bien dans les têtes et incitent à regarder droit devant mais les trois défaites de rang en déplacement incitent à la prudence. La marge des Strasbourgeois, sur la meute des poursuivants, est ténue et Orléans en fait partie.
Catalogués comme favoris sur la ligne de départ, l’ancien Racingman Gauthier Pinaud et ses coéquipiers ne veulent pas enterrer leurs derniers espoirs de remontée. Les Strasbourgeois rendrent visite à une équipe bien décidée à se relancer.
« On affronte un club professionnel, avec des structures, qui dispose de la deuxième attaque du championnat, prévient l’entraîneur du Racing. Six points d’avance, sur 17 journées, ce n’est pas grand-chose. »

Orléans a recruté

Accessoirement, Orléans s’active en ce mercato hivernal pour corriger ce qui peut l’être, notamment une solidité défensive douteuse. Anthar Yahia a débarqué d’Angers, Pierre Bouby est arrivé en prêt d’Auxerre. Autant dire que pour le premier déplacement de l’année, le Racing devrait croiser un hôte au visage inédit.
« La principale priorité, c’est mon équipe, édulcore Jacky Duguépéroux. Orléans va peut-être moins bien ces temps-ci, mais c’est passager. De notre côté, il faut bien avoir en tête ce que l’on n’a pas bien fait sur nos derniers déplacements. J’espère qu’on aura retenu les leçons de nos échecs. »
En tournant le dos à ses ratés de Picardie et de Corse, le Racing aura la possibilité de prendre la poudre d’escampette sur les hauteurs du National avant de se consacrer à une (nouvelle) mini-trêve de deux semaines. Ayant pris un vent dans ses étapes de plaine de décembre, les Strasbourgeois se faciliteraient la tâche en venant à bout de leurs deux sommets de début janvier.
À suivre sur dna.fr et Ma Chaîne Sport
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18ème journée:Orléans - Racing strasbourg

Message  67120 le Ven 15 Jan - 20:28

Strasbourg : 16. Alexandre Oukidja – 24. Eric Marester, 22. Ernest Seka (cap), 23. Felipe Saad, 3. Abdallah Ndour – 8. Massiré Kanté, 18. Mayoro N’Doye – 20. Denis Bouanga, 11. Dimitri Lienard, 14. Oumar Pouye – 13. Jérémy Blayac.


Remplaçants : 4. Bill Tuiloma, 15. Ladislas Douniama, 19. Stéphane Bahoken, 33. Ihsan Sacko, 30. Olivier Blondel (g). Entraîneur : Jacky Duguépéroux.


Les Strasbourgeois sont plutôt imprécis pour l'instant et laissent les Orléanais prendre leurs marques.

Côté gauche, c'est Pepe qui met le feu. Le Racing souffre mais tient pour l'instant.

Les Orléanais ont clairement pris le match en main et prennent régulièrement de vitesse des Bleus un peu engourdis, qui défendent tant bien que mal. Pepe s'est de nouveau signalé sur un tir lointain et puissant qui a toutefois singulièrement manqué de précision.

La première réplique strasbourgeoise! Après avoir bénéficié d'un contre favorable à l'angle droit de la surface de réparation, Dimitri Lienard a tenté d'enrouler un coup de canon du gauche dans la lucarne opposée, mais a totalement dévissé et pratiquement botté en touche.

Orléans continue de pousser.

Les Orléanais n'ont pas encore trouvé la faille, mais après leur début de match, on comprend mieux pourquoi ils possèdent la 3e attaque du National avec 24 buts.

Quelle occasion pour le Racing, la plus belle de la rencontre!!!!!!! Sur une passe croisée de Pouye, Lienard s'est retrouvé seul dans son couloir gauche et a adressé un centre tendu au 2e poteau que Bouanga a contrôlé du droit tant bien que mal. Seule aux 6 mètres, la recrue hivernale du RCSA a enchaîné un tir du gauche qui a filé juste au-dessus de la transversale.

La réponse orléanaise n'a pas tardé. Mis sur orbite au coeur des 16 mètres par un centre de Pagerie, Romain Armand a pivoté et décoché une frappe du droit à ras de terre sur laquelle Oukidja s'est parfaitement couché. D'une main droite extrêmement ferme, le gardien strasbourgeois a maîtrisé la tentative de l'ancien Colmarien, alors que tout le stade de la Source croyait déjà à l'ouverture du score.

Romain Armand est dans un bon jour. L'ancien avant-centre des SR Colmar pèse sur une défense bas-rhinoise qui peine à le contenir.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18ème journée:Orléans - Racing strasbourg

Message  67120 le Ven 15 Jan - 21:32

Au vu de la première mi-temps le racing peut être heureux s'il sans sort  avec un match nul.

Le début de la 2e mi-temps est aussi délicat que celui de la première pour les Bleus. Heureusement, leur gardien Alex Oukidja et leur charnière centrale Ernest Seka - Felipe Saad sont impeccables depuis le coup d'envoi.

Premier changement impulsé par Jacky Duguépéroux: Stéphane Bahoken remplace un Oumar Pouye transparent.


Oh, le poteau gauche qui sauve Alexandre Oukidja!!!!!! Sur un ballon en profondeur d'Armand, Gomis s'est présenté seul devant le gardien du Racing et a évité sa sortie d'une pichenette de l'extérieur du droit. Le ballon est venu mourir et rebondir sur le montant du but alsacien. Les Bleus ont eu très chaud!!!!!

Ca va quand même mieux pour le Racing depuis quelques minutes. Malheureusement pour lui, ses centres successifs, orchestrés par Bouanga (deux fois) ou Blayac, ont manqué de justesse technique et se sont perdus tantôt derrière les buts, tantôt au 3e poteau.

Dans une position encore très excentrée, Lienard s'essaye à un intérieur du pied droit que Sissoko doit aller dévier à ras de terre, sur sa gauche.

Antar Yahia vient d'être averti pour une charge dans le dos de Jérémy Blayac, contraint de sortir sur une civière et de céder sa place à Ladislas Douniama.

C'est terminé à Orléans. Comme à l'aller à la Meinau le 14 août, l'USO et le Racing se séparent sur un score vierge. Mais c'est bien le club alsacien qui réalise la meilleure avance. Non seulement il maintient ses six points d'avance sur le club du Loiret, mais il prend en plus seul les commandes du National après la défaite du coleader Belfort ce soir à Dunkerque (1-0).
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18ème journée:Orléans - Racing strasbourg

Message  67120 le Ven 15 Jan - 22:31

18eme journée
Vendredi 15 janvier 2016
 ReportéColmar -Boulogne
ReportéÉpinal -Châteauroux
 Fréjus St-Raphaël 1 - 1 Consolat Marseille
Sedan 2 - 0 Luçon
Les Herbiers 2 - 1 Avranches
Béziers 0 - 0 CA Bastia
Dunkerque 1 - 0 Belfort
Chambly 0 - 1 Amiens SC
Orléans  0 - 0 Strasbourg
     
      1    Strasbourg    30    18                      
      2    Belfort    29    18                       
     3    Consolat Marseille    27    18                       
     4    Amiens SC    27    18                       
     5    Luçon      27    18                       
     6    Dunkerque    26    17                       
     7    Orléans    24    18                       
     8    Les Herbiers    24    18                       
     9    Avranches    23    17                       
     10    Chambly    23    18                       
     11    Boulogne    23    17                       
     12    Sedan    23    18                       
     13    Colmar    21    17                        
     14    CA Bastia    20    17                       
     15    Châteauroux    19    16                       
     16    Béziers    18    18                       
     17    Épinal           17    17                       
     18    Fréjus St-Raphaël      15    18
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18ème journée:Orléans - Racing strasbourg

Message  67120 le Sam 16 Jan - 5:15

D’une blanche logique
Longtemps dominés, les Strasbourgeois ont fait le dos rond à Orléans pour bien terminer et revenir en Alsace avec le point du nul. Ils sortent renforcés de leurs deux sommets initiaux de janvier, même si dans les hauteurs du classement, la situation est loin d’être décantée.

Alors qu’il avait complètement raté ses trois derniers voyages en National, le Racing s’est un peu rassuré hier. Il n’a pas brillé dans le Loiret, mais a au moins su résister avec suffisamment d’efficacité pour laisser son hôte du week-end dans ses doutes, six points derrière lui.

Les Strasbourgeois ont continué à faire tourner le compteur alors qu’ils auraient pu laisser des plumes

Le petit point glané n’est pas de trop tandis que la meute des poursuivants a remontré les crocs, hier, avec les victoires de Dunkerque et d’Amiens notamment. Le danger pourrait venir du nord. En attendant, s’ils ont longtemps souffert, parfois raté et rarement épaté, les Strasbourgeois ont continué à faire tourner le compteur alors qu’ils auraient pu laisser des plumes.
Le même onze aligné par Dugué n’a pas assuré un déplacement de tout repos. Si les bénévoles orléanais ont dû un peu déneiger la pelouse du stade de la Source dans la journée, les Strasbourgeois ont été bien inspirés de revêtir dans un premier temps le ciré dans le Loiret. Ou alors leur anorak était imperméable.
Pendant 20 minutes, pour son premier déplacement de l’année, la bande à Dugué n’a pas vu le jour ou tout du moins le camp adverse. «On s’est fait bouger sur le plan athlétique, a admis l’entraîneur, Jacky Duguépéroux. On a perdu des ballons, loin de notre but. Mais Alexandre Oukidja a fait un arrêt de grande classe. Après, on a de la réussite sur le poteau.»

Le visage d’un convalescent

sur la route


En grand manque de points et de victoires, Orléans, organisé dans un système proche de son adversaire avec un Armand inspiré, s’est efforcé de faire feu de tout bois et a clairement pu s’estimer mal payé à la pause et jusqu’à l’heure de jeu. Il a multiplié les initiatives pour mettre fin à sa série de sept matches sans succès même s’il ne s’est pas créé une montagne d’occasions.
Les Strasbourgeois ont su rappeler le relégué de Ligue 2, à l’ordre, sur un centre de Lienard que Bouanga n’a pas été loin de transformer en or. Mais sur une série de trois défaites en déplacement, ils ont présenté pendant une bonne partie de la première mi-temps le visage d’un convalescent sur la route. Au moins, avec les quatre de derrière et un gardien impeccables, le Racing a-t-il pu espérer en finir avec ses habitudes de décembre.
Le problème, c’est que le retour des vestiaires n’a pas correspondu à un radical changement de tendance. Blayac, qui a fini sur la civière après une charge pas vraiment héroïque de Yahia dans son dos, a toujours eu autant de ballons à négocier qu’il n’y a de fontaines à soda à piller dans le Sahara. Et un ballon a donc fini par toucher un poteau d’Oukidja (56e ’) ce qui était le signe de la nécessité de changer son fusil d’épaule.

Un petit matelas de trois points

La rentrée de Bahoken à la place d’un Pouye encore fantomatique a eu le mérite de ramener le ballon dans le camp local. Il s’est agi de ne pas se faire prendre en contre, mais, sans virer au brillant, le Racing a été un brin moins acculé, Orléans un tantinet refroidi et pas seulement par la température.
La virginité du score, déjà de mise lors du match aller à la Meinau, a de plus en plus relevé d’une forme de logique. «C’est un bon point de pris, a apprécié l’un des héros du soir, Alexandre Oukidja. Le fait de ne pas prendre de but peut nous permettre de ne pas perdre à l’extérieur pour gagner ensuite à la maison. Je ne sais pas si on a tourné la page après le mois de décembre, mais avec des lignes offensive et défensive moins écartées, on est reparti de l’avant.»
Voilà le Racing avec un petit matelas de trois points sur la quatrième place qu’il faudra éviter comme la peste. Et avec une quinzaine pour panser leurs plaies, Seka et ses coéquipiers ont quelques latitudes pour préparer leur prochaine échéance : la venue de Béziers à la Meinau.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18ème journée:Orléans - Racing strasbourg

Message  67120 le Sam 16 Jan - 16:13

Un bon point à Orléans
Le Racing ramène un point (0-0) de son périlleux déplacement à Orléans, ce vendredi. Les joueurs de Jacky Duguépéroux deviennent même seuls leaders du National, après le faux-pas de Belfort à Dunkerque. Ce qu’il faut retenir.

Sixième match nul de la saison

Deuxième match nul de la saison à l’extérieur

Fin de la série de trois défaites d’affilée à l’extérieur

Première période poussive du Racing

Le Racing plus entreprenant et plus adroit techniquement en seconde mi-temps

Quelques occasions d’ouvrir la marque

Orléans touche le poteau sur un face-à-face Oukidja-Gomis (56′)

Match nul logique dans l’ensemble

Sortie sur blessure de Jérémy Blayac (87′)

Aucun avertissement côté Racing

Même score qu’au match aller

Le Racing seul leader du National

Prochain match le 29 janvier (20h) contre Béziers à la Meinau

SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18ème journée:Orléans - Racing strasbourg

Message  67120 le Dim 17 Jan - 5:34

Content mais pas trop
En décrochant le nul à Orléans, le Racing a de quoi se réjouir de son début d’année. Il s’est toutefois bien gardé de pérorer en revenant du Loiret.

C’est le rythme idéal, défini pour mettre la main sur un championnat.
Alterner victoire à domicile et nul à l’extérieur assure généralement de terminer premier. Le Racing respecte en ce début d’année un programme qui devrait lui rouvrir les portes du professionnalisme à la fin du printemps.

« Il faudra bonifier ce point à domicile »

Les quatre points récoltés face à Belfort, puis à Orléans, ressemblent à une entrée réussie en 2016. Ils ne sont pas loin de donner l’impression que le mois de décembre raté fait partie du passé.
Ils offrent aux Strasbourgeois un petit joker sur la quatrième place où ils sont trois à s’écharper – Luçon, Marseille Consolat et Amiens – et qu’ils sont quelques-uns à reluquer – Dunkerque, Orléans sans oublier Boulogne et Avranches à la faveur de leur match en retard.
Mais au-delà du bénéfice comptable et de la satisfaction d’avoir entamé une série après un gros coup de mou – deux matches sans défaite et sans encaisser de but –, Jacky Duguépéroux et ses hommes n’ont pas manqué d’exprimer les sentiments mitigés nés de leur premier match retour. « On n’a pas été brillant dans le jeu, a relevé l’entraîneur dans les couloirs du stade de la Source. Il y a un point positif en ne perdant pas à l’extérieur (alors que ses hommes avaient mordu la poussière sur les terrains de Luçon, du CA Bastia et d’Amiens) , mais il faudra bonifier ce point à domicile. »
À peine l’épisode orléanais refermé, le Racing avait en tête la suite, alors que Béziers n’est annoncé à la Meinau que dans deux semaines. Et les joueurs retenaient la marge de progression évidente, vu le jeu brouillon proposé dans le Loiret.
« On a pu être heureux à la mi-temps avec un match nul, considère Dimitri Lienard. L’équipe d’en face a joué comme des morts de faim, on a été coupable de pertes de balle un peu bêtes. Maintenant, on verra si c’est un bon point lors du prochain match à domicile ou… à la fin de la saison. »
l reste qu’en ne concédant que deux occasions franches, une dans chaque mi-temps, les Strasbourgeois ont rappelé quelques atouts qui ont fait leur force. Leur défense est d’une solidité sans faille, même face à un relégué de Ligue 2, renforcé de deux recrues pendant la semaine et décidé à s’extirper du ventre mou où il s’est enfoncé pour l’instant.
« On n’a pas été très bon pendant le match, sur un terrain difficile, souligne Alexandre Oukidja, auteur de l’arrêt déterminant à la demi-heure de jeu. Mais si on n’encaisse pas de but, on sait que l’on reviendra toujours avec quelque chose. Le point du nul nous permet d’être seuls leaders pour la première fois de la saison. »
Dans le sillage strasbourgeois, Belfort et Luçon ont un coup de mou. En évitant la défaite, Ernest Seka et les autres ont peut-être décelé qu’ils avaient avec eux le petit plus qui change tout. « Après notre belle performance face à Belfort, on espérait être à la hauteur de l’événement à Orléans et ça n’a pas été tout à fait le cas, constate Felipe Saad. Là, sur la plus grosse occasion adverse, le ballon tape le poteau pour revenir dans les bras d’Oukidja. Ce sont les petits détails qui montrent peut-être qu’on est sur la bonne voie. »
Parti à l’heure, le Racing, solide comme une tortue romaine, ne sera pas loin du compte dans cinq mois, en ne déviant pas d’un iota. Le chemin est tracé, il s’agit de ne pas en dévier.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18ème journée:Orléans - Racing strasbourg

Message  pekser le Mar 26 Jan - 13:15

Je reviens sur ce match.
Une fois n'est pas coutume, je mets un bémol aux commentaires négatifs lus un peu partout. La confrontation avec
Orléans a été loin d'être nulle. Cette équipe finira sur le podium. Les arrivées de Yahia et Boudy seront
déterminantes, sans oublier qu'en attaque avec Armand et Pepe elle peut faire valoir des arguments.
Pour moi ce point est un bon point de pris, si on considère que la victoire pouvait finir dans les deux camps.
Si Bouanga marque, la victoire du racing est à la clé, d'ailleurs je ne comprends pas qu'il ait manqué
l'immanquable, surtout pour un joueur ayant évolué en L1.
J'espère que son premier match n'aura pas été qu'un feu de paille. Personnellement je le trouve brouillon, sa seule vitesse de course ne suffira pas.
Liénart, en revanche, a incontestablement été un des meilleurs, notamment dans l'animation offensive. Il est à l'évidence le joueur le plus technique de l'équipe. En L2 il aura largement sa place, à condition d'œuvrer à côté de vrais joueurs, et non des dilettantes comme Pouye, N'Doye ou Kanté. Car ce n'est pas avec eux qu'on peut envisager de jouer à une touche de balle, comme le Barça.
A l'heure actuelle seuls Oukidja, Saad, Marester, Liénart et Blayac possèdent le niveau pour évoluer à l'échelon supérieur.

Les comiques du stub relancent régulièrement la discussion sur Keller en ayant soin de ne pas occulter la haine qu'ils lui vouent pour avoir commis un crime de lèse-Ginestet.
Ils sont tellement dans le déni qu'ils arrivent encore à vénérer ce renégat, au point de prétendre qu'il s'est fait " rouler " pour mieux le dédouaner de ses forfaitures.
Il est dommage que le ridicule ne tue pas.
Si d'aventure le racing monte avec Keller comme président, ils seront capables de lui contester le rôle prépondérant qu'il aura joué d'une part en sauvant le club de la disparition orchestrée par Ginestet,et d'autre
part en ayant permis le retour au professionalisme.
Pour sûr, il suffit de lire certains de leurs propos, ils espèrent l'échec de la montée, donc de Keller.
Leur médiocrité n'a d'égal que leur suffisance.



pekser
d'r junga Mànn
d'r junga Mànn

Messages : 114
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Keller

Message  67120 le Mar 26 Jan - 13:41

et non des dilettantes comme Pouye, N'Doye ou Kanté.

Et qui a fait venir ses joueurs


ils espèrent l'échec de la montée, donc de Keller.


Moi je n'espère pas la non montée du racing ,mais que Keller disparaisse du racing ,désolé
Pour tout le reste mon cher pekser tu as comme d'habitude raison pour les branleurs de la stub tu connais mon opinion sur certains de ses connards
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3332
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18ème journée:Orléans - Racing strasbourg

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum