17ème J: Strasbourg / Belfort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Mar 15 Déc - 18:58

Le 8/01/2016
Premier match de l’année 2016 à la Meinau, l’affiche du haut de tableau de la 17e journée de National, entre le Racing et l’ASM Belfort sera retransmise en direct sur Ma Chaîne Sport, le vendredi 8 janvier. Par conséquent, le coup d’envoi a été déplacé à 20h30.

Ce sera la sixième rencontre de championnat du RCSA à être diffusée sur Ma Chaîne Sport, cette saison.

SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Mar 5 Jan - 17:14

Anthony Hacquard : « Gagner à la Meinau serait un exploit »

Ce vendredi le championnat de National reprend ses droits après la trêve hivernale. Pour ce retour à la compétition, hasard du calendrier, il offre d’ores et déjà un choc du haut du classement. Le Racing Club de Strasbourg (actuellement troisième) accueille l’actuel leader, Belfort. Trois points séparent les deux clubs et le Racing ne devra pas s’incliner s’il ne veut pas être distancé par le champion d’automne, mais surtout, pour ne pas se faire dépasser par Amiens qui reçoit Colmar et qui s’était imposé face aux hommes de Jacky Duguépéroux juste avant les vacances… Joueur à Belfort depuis 2011, Anthony Hacquard nous donne ses impressions avant le premier tournant de l’année 2016, que ce soit pour les Alsaciens ou les Belfortains.


Premier match de l’année avec un déplacement périlleux à Strasbourg, un tournant pour Belfort ou une rencontre comme les autres ?
« On aborde cette rencontre comme un gros challenge ! Avec beaucoup d’envie et de plaisir car nous allons évoluer dans un contexte différent (stade et grosse affluence). Mais ce ne sera pas un tournant car on ne sera qu’à la moitié du championnat. Ceci-dit nous préparons ce match comme les autres ».

Tu es au club depuis 2011, vous êtes montés l’été dernier et réalisez un parcours de promu, quel est le secret ?

« Si il y a un secret, je ne sais pas. Mais après de bonnes saisons en CFA l’équipe est devenue mature, et a progressé au fil des saisons. C’est vrai que tout le monde pense que nous allons un jour ou l’autre dégringoler mais pour l’instant nous sommes en haut. On sait se remettre en question et on a vécu des moments périlleux en jouant le maintien en CFA il y a quelques saisons … C’est peut être pour cela que l’on est difficile à bouger avec un état d’esprit et une solidarité exemplaire ».


Beaucoup de monde attendu pour encourager le Racing, inquiétude ou au contraire l’équipe sera galvanisée ?

« Non pas d’inquiétude. Nous étions déjà venu à la Meinau en fin de saison en CFA. Cela va nous galvaniser… Lorsque nous sommes footballeurs amateurs et que nous jouons devant tant de monde, c’est que du plaisir. Mais on n’oubliera pas de se concentrer sur nous même pour sortir un grand match ».
Vous restez sur deux résultats nuls en championnat, quel est le mot d’ordre ?
« C’est vrai que nous n’avons pas gagné mais nous n’avons pas perdu non plus… Les contenus des matchs ont été à la fois bons et moins bons. Le coach et l’équipe cherchent toujours à s’améliorer pour gagner le match suivant, on regarde vers l’avant et on veut rester le plus haut possible le plus longtemps possible ».

En cas de victoire vous seriez à six points de Strasbourg, vous y pensez ou alors l’objectif est de ne pas perdre en Alsace ?
« On rentre sur le terrain pour gagner les matchs, avec nos forces. On respecte bien-sûr cette équipe du Racing, on pense tous qu’elle sera dans les trois premiers pour la montée. Mais gagner à la Meinau serait un exploit. Et dans le football tout est possible, on a pu le voir ce week-end en coupe de France avec les amateurs qui ont réussi à faire trembler des équipes de L1 ».
Belfort se rendra donc à la Meinau avec la ferme intention d’y réaliser un coup, une rencontre de haut de tableau qui risque d’attirer beaucoup de monde ainsi que de nombreux supporters du club belfortain. Coup d’envoi vendredi, 20H30 au Stade de la Meinau.
Alsa sport
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Jeu 7 Jan - 6:02

Avant Strasbourg - Belfort vendredi (20h30) : entretien avec Maurice Goldmann
« Un épiphénomène »
Maurice Goldman est entraîneur à l’ASM Belfort depuis 2002, club qu’il a pris en DH et dirige toujours aujourd’hui, alors que l’équipe est leader en National. Quel est le secret de sa réussite ? De sa longévité ?
Maurice Goldman est un personnage, un vrai, sans tricherie ni forfanterie. D’emblée, il lâche : « Je suis spontané, des fois je dérape un peu… »
– Est-ce toujours une surprise de vous voir leader du National ?
– Oui. Tout le monde pense qu’on joue du violon en disant ça, mais oui, franchement on est surpris. Tant mieux. C’est surprenant, mais on n’est pas là par hasard. C’est hyperserré : n’importe qui peut nous battre et nous, on peut battre n’importe qui.
– Avec vos moyens, votre statut, vous êtes à votre place ?[b]
– Non. Vu le budget qu’on a, vu comment on fonctionne, non. On a toujours galéré, mais on s’en est toujours sorti. Là, on va à Strasbourg et on va jouer comme d’habitude, en 4-4-2. Peut-être qu’on sera cueilli, tant pis. On y va pour faire du jeu. Si on est bien placé, c’est dû aux résultats. Pour la première fois, on a fait quatre victoires de suite. Ce qu’on n’a jamais réussi en CFA..
[b]– L’équipe est accrocheuse…

– Les joueurs se font “blackbouler”, mais ils s’accrochent. On n’a jamais la possession, parce qu’on est moins bons que les autres. On en est conscient. Notre marque de fabrique, c’est : “Toute l’équipe fait les efforts”. Sinon, on en prend trois.
Notre principale préoccupation, c’est la récupération du ballon, tout le monde le fait. Quand on peut jouer au ballon, on joue. Au début, on a eu beaucoup de réussite, depuis un moment, on maîtrise mieux.
– Votre présence à cette place, c’est une leçon ?
– Non, surtout pas. C’est un épiphénomène. Je ne donne aucune leçon parce que je m’inspire de ce que font les autres. On se débrouille, mais cela peut être un frein pour l’avenir.
« La vérité, c’est Strasbourg et Dijon, qui mettent tous les moyens pour réussir »
La vérité, c’est Strasbourg et Dijon, qui mettent tous les moyens pour réussir. On est à l’arrache, on n’anticipe rien. Pour être performant, tout se fait dans les détails. Si cela se trouve, on va s’écrouler en seconde partie de championnat.
Chez nous, pas de kiné, c’est le président qui le fait, pas de lingère, pas de vestiaire attitré, pas de collation avant les matches à domicile. Mais si j’avais les moyens des autres, je ferais pareil.
On n’a rien. Cela fonctionne, mais ponctuellement. Je ne donne surtout pas de leçon, je respecte le boulot des entraîneurs pros. Je suis prof à côté, à mi-temps. Le foot, c’est ma passion, pas mon métier. C’est facile, j’ai moins de pression. Si je me fais virer, l’Éducation nationale m’accueille.
– La Ligue 2, vous en rêvez ?
– Pas du tout. L’objectif, c’est le maintien, ça n’empêche pas d’être ambitieux. Il faut être humble. Le plus dur, c’est l’équilibre entre les deux. Même à Strasbourg, on va y aller pour gagner.
– Quelle est votre méthode ?
– Je n’en sais rien. C’est quoi, un bon entraîneur ? Pour l’instant je suis bon, je gagne des matches. Il n’y a pas longtemps, je n’étais pas bon… Je me construis par paliers, je vais voir les gars de Sochaux. C’est à 20 km. Je vole leurs idées, et après je bricole. J’ai piqué à Fernandez, Lacombe, Perrin, Gillot, Echouafni… Ce n’est pas pour cela, non plus, que je vais à Strasbourg en ayant peur.
– On vous appelle le sorcier…
– J’adore, cela me fait rire. Ma meilleure potion, c’est ce que je fais à l’entraînement. Le reste, c’est du folklore. J’adore organiser les séances, mais un match, ce sont des émotions incroyables. Aller jouer à Strasbourg, devant 20 000 personnes, c’est que du bonheur.
– Mais quel est votre secret ?
– Je ne sais pas ! J’essaye d’être authentique. Avec tes élèves, si tu joues un rôle, tu es mort. Pareil dans le foot. Chez nous, c’est interactif, mes joueurs m’aident. Après, la démocratie s’arrête quand j’ai pris ma décision. Je ne peux pas donner de recette, je ne la connais pas moi-même.
– Pourriez-vous travailler dans un club professionnel ?[b]
– Je ne sais pas faire, ce sont mes limites. J’ai toujours travaillé tout seul. Je fais tout, ma lacune est là. Je ne délègue pas. Il semblerait que pour travailler au-dessus, c’est un tort.
[b]« Les gars du cru et les revanchards »

[b]– Quels joueurs prenez-vous ?[b]
– Les gars du cru et les revanchards. Des mecs qui ont joué au-dessus et n’ont pas percé. Même une star, il se met dans le moule, il nous apporte un plus : “Tu viens chez nous, tu te refais une santé”, chaque année il y en a qui sortent en pro. C’est un tremplin. Le gars qui signe à Belfort, il a des chances de rebondir. Chez nous, on se dit les choses, comme dans une famille. La moitié est avec moi depuis la DH. On a élevé notre niveau ensemble.
dna



avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Jeu 7 Jan - 16:24

Thomas Manzinali : « Ne pas faire acte de présence »
Ce vendredi soir, le Racing Club de Strasbourg Alsace accueillera Belfort pour le compte de la 17èm« Le groupe vit bien comme depuis le début de saison. C’est un match de reprise pour nous et nous sommes tous motivés pour le jouer ».e journée du championnat de National. Opposé au leader, le RC Strasbourg devra se ressaisir après trois défaites de rang. En face, les Belfortains viendront dans l’antre strasbourgeoise pour chercher des points. Le défenseur latéral, Thomas Manzinali a accepté de répondre à nos questions sur cette rencontre.

À un peu plus de 24h du choc entre Strasbourg et Belfort, comment le groupe se sent-il ?

« Le groupe vit bien comme depuis le début de saison. C’est un match de reprise pour nous et nous sommes tous motivés pour le jouer ».

Surprenant leader de ce championnat de National, Belfort arrivera à la Meinau comme véritable favori ou simple outsider ?

« Il ne faut pas oublier que le favori du championnat reste le Racing Club de Strasbourg. De plus, aucune équipe du championnat n’est favorite en jouant au Stade de la Meinau. Nous viendrons donc en tant qu’outsider en Alsace ».


Quel est le mot d’ordre pour cette rencontre ?

« Le mot d’ordre reste le même depuis ce début de saison. Nous venons pour chercher des points ».

Le Racing reste sur trois défaites, Belfort deux matchs nuls. Les deux équipes seront donc soucieuses de prendre des points ?


« Le Racing voudra se relancer à domicile, d’autant plus contre nous (leader). Nous devrons donc rester vigilant afin d’aller chercher un résultat favorable ».


Un petit mot sur l’ambiance du Stade de la Meinau et de ses supporters ?

« Un stade avec une grosse ambiance. On ne joue pas dans n’importe quel stade. Il faut profiter de ce moment, prendre du plaisir mais surtout ne pas oublier que nous venons pour jouer et non pas pour faire acte de présence ».

Alsa sport
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Jeu 7 Jan - 16:28

Thomas Régnier connaît déjà la Meinau
À la Meinau, Thomas Régnier a joué une fois, en 2010 avec les SR Colmar, pour le premier derby alsacien du National. « On avait perdu (2-0) , je me souviens surtout du public. Il y avait 20 000 personnes… » Alors il se réjouit d’y retourner demain soir. « J’ai gardé de bons souvenirs d’Alsace. Avec Mulhouse surtout (sourire). » En 2008-2009, il marque 24 buts, relance sa carrière.

« Après je suis allé à Reims. D’ailleurs, j’ai joué aux quatre coins de la France… » Mais il est revenu à Belfort, où il est né, où il a été lancé, par Maurice Goldmann déjà. « Ici, il y a la famille, mes amis, ma fille (18 mois). Ailleurs, on reste dans le milieu du foot. Quand on est chez soi, on s’en coupe un peu. Ça fait du bien. »

À 31 ans, il ne se fait plus de plans de carrière. « L’idéal serait d’aller en L2 avec Belfort. Ce sera difficile. Sinon, je suis bien en National. L’année dernière déjà, j’étais bien en CFA (sourire). » À 31 ans, celui qui a, un jour, échangé son maillot avec Rivaldo (en Coupe UEFA avec Sochaux, à Olympiakos) mise surtout sur le plaisir au quotidien.
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Jeu 7 Jan - 18:07

Racing-Belfort : le groupe strasbourgeois
Jacky Duguépéroux a communiqué un groupe de 18 joueurs pour la réception du leader Belfort, ce vendredi (20h30) à la Meinau, dernier match de la phase aller. L’entraîneur du Racing est privé de Jérémy Grimm et Yoann Salmier. Denis Bouanga, la nouvelle recrue, fait partie de ce groupe. A noter la présence du jeune Sacko.

Le groupe :
Blondel, Oukidja ; Bahoken, Belahmeur, Blayac, Bouanga, Douniama, Kanté, Lienard, Marester, Ndour, Ndoye, Pouye, Saad, Sabo, Sacko, Seka, Tuiloma.

Les absents : Grimm, Salmier (reprise), Aguemon, Munch, North, Schmittheissler, Solvet, Weissbeck (choix de l’entraîneur).

SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Ven 8 Jan - 5:29

Sommet en vu
Le Racing entame 2016 en accueillant un leader qu’il peut rejoindre en cas de victoire. Il veut surtout tourner la page d’un mois de décembre raté qui a fragilisé sa position sur le podium.


Après un mois où il a accumulé les trois quarts de ses défaites et confirmé ses difficultés offensives avec trois matches sans but, le Racing veut repartir du bon pied. Il ne s’agit pas nécessairement de faire table rase du passé en lançant 2016 avec l’accueil du leader.
« On n’est pas en crise »

Chez elle, la bande à Duguépéroux a été plutôt convaincante et le souvenir d’une année entière, soit 17 matches, d’invincibilité domestique permet de ne pas désespérer des trois déplacements ratés. « On est invaincu en 2015 à la Meinau, souligne ainsi l’entraîneur. Et la Meinau doit rester imprenable. On n’est pas en crise. On reste à trois points de la première place. On avait connu une série importante de victoires avant de connaître une série de moins bien. »

Avec douze matches sans défaite d’août à novembre, le Racing avait effectivement su s’ouvrir l’horizon. En baissant de pied, il a surtout nourri les espoirs de la concurrence. « On reste dans les objectifs, explique encore Jacky Duguépéroux. Mais plusieurs clubs sont revenus de derrière comme Amiens, Dunkerque ou Marseille Consolat. »

Il est donc temps de remettre la marche avant. Entre une tranche de chapon et quelques bulles de champagne, les Strasbourgeois ont pu se laver la tête de quelques mauvaises inspirations. Une semaine de répit a sans doute permis de se rasséréner. Le recrutement d’un nouveau joueur peut impulser un coup de fouet (lire ci-contre). Deux semaines d’entraînement ont servi à rappeler l’essentiel.

« C’est en soignant le collectif qu’on arrivera à se recréer des occasions et en étant plus efficace devant le but adverse qu’on réglera les problèmes de confiance », indique l’entraîneur du Racing. Il n’est pas question de faire l’autruche: l’équipe strasbourgeoise n’a pas eu un comportement récent de promu en puissance ce qui est son ambition.

Toutefois, elle a déjà prouvé sa capacité à faire mieux, bien mieux. Il y a un an, les lendemains de fête ont correspondu au décollage d’une équipe presque irrésistible sur le cycle retour avec 13 victoires en 17 matches. Le Racing était finalement parti de trop loin pour terminer dans les trois premiers. Et comme aucune certitude n’entoure sa capacité à rééditer quatre mois brillants, il s’agit de vite se rassurer en cette nouvelle année.

Une performance face au leader, qui n’a guère brillé avant les fêtes non plus (une victoire, une défaite, deux nuls sur ses quatre dernières sorties), serait bonne à prendre.
Sans doute le moment de rappeler quelques vérités

« C’est un match contre une équipe ambitieuse, qui n’a perdu qu’une fois et qui dispose de la meilleure défense, conclut le coach des Bleus. Si elle est première, c’est tout sauf un hasard. Et si depuis que je suis revenu dans le foot, Luzenac puis Bourg-Péronnas ont pu apparaître comme les équipes surprises du National, c’est peut-être bien la saison de Belfort. »

Mais pour Seka et ses copains, c’est sans doute le moment de rappeler quelques vérités dans une Meinau qu’on annonce bien garnie (13 000 ? 15000 spectateurs ?). Notamment que le Racing est armé pour monter.

En direct sur dna.fr et sur Ma Chaîne Sport

dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Ven 8 Jan - 20:27

Strasbourg : 16. Alexandre Oukidja – 24. Eric Marester, 22. Ernest Seka (cap), 23. Felipe Saad, 3. Abdallah Ndour – 8. Massiré Kanté, 18. Mayoro N’Doye – 20. Denis Bouanga, 11. Dimitri Lienard, 14. Oumar Pouye – 13. Jérémy Blayac.

Remplaçants : 4. Bill Tuiloma, 15. Ladislas Douniama, 19. Stéphane Bahoken, 33. Ihsan Sacko, 30. Olivier Blondel (g). Entr. : Jacky Duguépéroux.

Un mot sur les conditions de jeu : la pelouse de la Meinau est absolument parfaite, plutôt épargnée par la pluie cet après-midi, contrairement au reste de l'Alsace. D'ailleurs, il ne pleut toujours pas à Strasbourg et la soirée s'annonce très douce. Quelque 15000 spectateurs se sont massés dans les tribunes et l'ambiance devrait être très belle ! A tout de suite pour le coup d'envoi !

Alexandre Oukidja déjà obligé de claquer au-dessus de sa barre un coup franc vicieux de l'ancien Mulhousien Mevludin Cuskic !! Belfort démarre ce match sans complexe !

Carton jaune sévère à Mayore N'Doye.

On n'a quasiment encore pas vu le Racing en action. Le plan belfortain fonctionne à merveille pour le moment, avec un pressing suffisamment efficace pour couper les transmissions alsaciennes.


Et voilà la premier tir cadré du Racing sur le coup franc qui a suivi, parfaitement frappé par Dimitri Lienard et son pied gauche ! Mais Veron a claqué le ballon au-dessus de la transversale.


On s'approche de la demi-heure de jeu et le match est très équilibré, pas inintéressant non plus. Belfort fait clairement le poids avec le grand favori strasbourgeois

Voilà la plus grosse occasion du match et elle est strasbourgeoise ! Sur une ouverture en profondeur de Blayac, Bouanga a fait parler sa pointe de vitesse mais Veron a parfaitement fermé l'angle et empêché la dernière recrue bas-rhinoise d'ouvrir le score !

Carton jaune à Massiré Kanté. Logique celui-là.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Ven 8 Jan - 21:12

BUTTTTTTTTTTT Blayac  1-0

Voilà le premier but strasbourgeois depuis 6h30 en championnat, une éternité ! Sur un coup franc de Pouye à gauche, détourné de la tête par Saad, Blayac, complètement oublié au coeur de la surface, a mis son plat du pied gauche en opposition et logé le ballon en pleine lucarne. C'est un peu chanceux mais ça fait but !

On voit ce soir l'adversaire le plus séduisant à la Meinau depuis le début de la saison. Belfort ne ferme pas le jeu, loin de là. L'ASM présente en jeu léché en repartant de ses bases. Le Racing n'en menait pas large en début de partie, puis sa puissance physique lui a permis d'équilibrer la tendance et même de faire pencher le curseur dans le bon sens. Au nombre d'occasions, il n'y a finalement pas photo à la mi-temps. Le Racing est porté par un Lienard en regain de forme devant ses ex-coéquipiers, un Blayac à nouveau plus mordant, et un Bouanga qui, s'il a beaucoup de déchet dans son jeu, n'hésite jamais à se projeter vers le but adverse.

.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Ven 8 Jan - 21:43

Le chiffre officiel vient de tomber. Il y a ce soir 14713 spectateurs à la Meinau.

Carton jaune orangé pour Felipe Saad qui a littéralement découpé le nouvel entrant Jonathan Mambu, qui filait sur l'aile droite.

Oh le sauvetage du capitaine belfortain Guillaume Arisi, venu sauver la patrie sur un coup de canon de Pouye au coeur de la surface après un joli numéro et un non moins joli centre de Bouanga à droite. Dommage !

Le Racing n'a toujours pas fait le break et reste à la merci d'une égalisation belfortaine, d'autant que l'ASMB est redoutable en contre. Mais les Franc-Comtois sont beaucoup moins fringants dans ce second acte et passent pour l'instant leur temps à défendre.

Oh la la, Régnier qui rate d'un cheveu l'égalisation d'une magnifique tête au ras de la lucarne d'un Oukidja archi-battu ! Le centre de Couturier était superbe aussi.
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Ven 8 Jan - 22:03

La réponse strasbourgeoise par Kanté, et le formidable arrêt de Veron au pied de son poteau gauche. On était là aussi tout tout proche du but !

Ca va d'un but à l'autre et Belfort retrouve des couleurs, avec cette fois Couturier, parfaitement servi en retrait par Cuskic, qui trouve les gants d'Oukidja !

Changement à Strasbourg : sorti du Belfortain du Racing, Dimitri Lienard, remplacé par le tout jeune Ihsan Sacko. 17 ans

Rien n'est joué dans ce match. Belfort s'est montré plus dangereux en deux minutes que durant toute la partie jusque-là.


Et un but de plus refusé à Jérémy Blayac cette saison. Il se serait enroulé sur son défenseur, à la manière d'un basketteur, avant de faire mouche de près, en pivot

Le dernier renfort strasbourgeois est récompensé pour son match plein ! Après un dégagement plein d'à-propos de Saad de la tête, le prêté du FC Lorient a filé droit au but, s'est défait de son vis-à-vis de quelques crochets, et a décoché une frappe puissante qui a transpercé Veron ! Cette fois, le succès a choisi son camp

La soirée est une réussite pour le RCSA, qui renoue avec la victoire après trois défaites consécutives en fin d'année dernière, qui retrouve le chemin du but après 6h30 de mutisme et qui lance parfaitement sa recrue hivernale, Denis Bouanga, buteur après un match plein. Du 100% !


.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Ven 8 Jan - 22:34

17eme journée
Vendredi 08 janvier 2016

Amiens SC 1 - 3 Colmar
Chambly 3 - 1 Épinal
Boulogne 2 - 0 Fréjus St-Raphaël
Châteauroux 2 - 2 Sedan
Consolat Marseille 3 - 0 Les Herbiers
Luçon 1 - 1 Béziers
Avranches  3 - 2 Orléans
CA Bastia 3 - 2  Dunkerque
Strasbourg  2 - 0  Belfort

1 Belfort 29 17
2 Strasbourg 29 17
3 Luçon 27 17
4 Consolat Marseille 26 17
5 Amiens SC 24 17
6 Dunkerque 23 16
7 Avranches 23 16
8 Chambly 23 17
9 Orléans 23 17
10 Boulogne 23 17
11 Colmar 21 17
12 Les Herbiers 21 17
13 Sedan 20 17
14 Châteauroux 19 16
15 CA Bastia 19 16
16 Béziers 17 17
17 Épinal 17 17
18 Fréjus St-Raphaël 14 17
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Sam 9 Jan - 5:24

Le retour d'un beau bleu
Le Racing a logiquement remporté un sommet qu’il a dominé. En battant le leader belfortain, il a parfaitement lancé une année qu’il a su replacer sous le signe de la remontée.


l a fleuré un vrai parfum de sommet à l’heure du coup d’envoi. Des tribunes pleines, un kop chaud bouillant : il faut croire que les trois échecs de rang du mois de décembre et six semaines sans voir ses favoris à la Meinau n’ont pas détourné le public alsacien de son équipe préférée.
Il s’agissait alors de verrouiller le duel

En dépit de sa belle tenue rouge, Belfort n’était pas là pour jouer les Pères Noël et un premier coup franc cadré de Cuskic, d’entrée (1e ) était là pour le rappeler. Un coup franc de Lienard sous la barre, mais dévié par Veron a matérialisé la fin d’un brouillard initial (12e ) et les Bleus ont pris le taureau par les cornes, soutenus par des tribunes incandescentes.

Un centre parfait au second poteau de Ndour a mis Bouanga en panique au moment de s’illustrer pour sa première action sous le maillot strasbourgeois (16e ), Blayac a été contré sur une reprise aux six mètres (21e ) et Bouanga, lancé dans un fauteuil par Blayac, a vainement tenté le ballon entre les jambes d’un Veron impeccable (30e ).

Le Racing mettait son voisin franc-comtois sur le grill, mais le promu surprenant ne lâchait rien. Il a fallu insister encore pour que la défense, qui avait encaissé un but tous les deux matches avant hier, ne craque. Bien sûr, un concours de circonstances a présidé à l’ouverture du score, mais il a relevé d’une forme de logique. Victime d’une gifle et un peu dans le coaltar, Lienard n’a pas pu botter le coup franc obtenu par Blayac côté gauche.

Pouye, qui avait à peu près raté tout ce qu’il avait tenté, s’y est collé. Saad a dévié au premier poteau et Blayac a envoyé le ballon en pleine lucarne d’un maître plat du genou gauche (1-0, 41e ).


Avec son avant-centre auteur de son 6e but et Lienard retrouvés notamment, le Racing, mordant, ne l’avait pas volé. Il s’agissait alors de verrouiller le duel entre les deux meilleures défenses du championnat.

Mais comme la moitié du chemin s’était bien passée, Seka et ses camarades ont eu le bon goût de l’emprunter sur les mêmes bases, virevoltantes.

Lienard s’est heurté à l’excellent Veron dans un face-à-face pleine surface (52e ). Le danger ne s’est jamais éloigné du camp visiteur que les Strasbourgeois n’ont eu de cesse de harceler.

Un frisson s’est fait sentir en une occasion, sur un centre de Manzinali, repris de la tête par Régnier (71e ), mais c’était une broutille en une marée continuellement bleue qui remet du baume au cœur aux ambitions de Ligue 2.
La satisfaction de Bouanga

Le tort strasbourgeois aura peut-être été de tarder à doubler la mise et de laisser libre cours à une légitime envie de se recroqueviller.

Mais avec Bouanga, le Racing s’est enrichi d’un nouvel argument. Lancé côté droit, l’ailier pétaradant a réglé l’affaire quand le suspense a paru illogique, d’une accélération côté droit et d’un tir croisé (2-0, 88e ). «C’est mon premier match et ce n’est pas n’importe quel match, a apprécié le deuxième buteur de la soirée, tout sourire. C’est le premier de l’année, chez nous et on gagne. C’est magnifique.»

Effectivement. S’ils ne sont pas des leaders en soldes, les Strasbourgeois, qui seront à Orléans pour chasser les fantômes en un extérieur nuit, ont multiplié les bonnes affaires pour la première de 2016.

Ils prennent la tête du championnat pour la première fois et confirment leur solidité à la Meinau où ils ont prolongé leur série d’invincibilité à 18 matches d’une manière impeccable.

Alors que la phase aller s’est achevée hier soir, il y a désormais un clair espoir dans le sillage de la plus convaincante sortie strasbourgeoise de la saison : pourvu que ça dure.
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  pekser le Sam 9 Jan - 11:49

Après une entame de match difficile le Racing a clairement contrôlé les débats, notamment avec aux manettes du jeu un Liénart omniprésent. Bouanga apporte indéniablement sa vitesse de pointe et une activité de tous les instants. En revanche, je le trouve un peu trop individualiste et assez brouillon dans le jeu. Il a eu le mérite de délivrer l'équipe en inscrivant le second but. Pouye a été fidèle à lui-même, c'est à dire mauvais, lent, imprécis dans ses passes et n'effectuant aucun travail défensif. Kanté, malgré une grosse activité, a avec N'Doye multiplié les mauvaises relances. La défense a été sereine.
J'ai lu avec amusement, et un peu de mépris , les commentaires sur " racingstub " toujours aussi partiaux et dénués de fondement. Décidément ces " spécialistes " sont " fâchés " avec la vérité du football et devraient se contenter, comme ils le font si bien, de déverser leur " chiasse " verbale aussi inutile que prétentieuse dans des articles n'ayant que peu de rapport avec le monde du foot.
On constate dans leur baromètre de défoulement haineux et dépourvu d'objectivité que Liénart occupe la dernière place de leur " flop ". C'est proprement ridicule quand de l'avis de tous les observateurs qualifiés
Liénart a été avec Blayac le meilleur homme sur le terrain. Domenech l'aurait désigné homme du match s'il n'était pas sorti avant la fin du match. Et dieu sait que les analyses de Domenech sont autrement plus judicieuses et compétentes que les élucubrations du " pauvre " Athor.





pekser
d'r junga Mànn
d'r junga Mànn

Messages : 114
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Dim 10 Jan - 5:30

Reparti du bon pied
Le Racing n’a pas raté ses débuts en 2016. En prenant le meilleur sur le leader belfortain, il se retrouve premier et a rappelé son statut de favori dans la course à la montée.
Un enchaînement de déplacements ratés avait instillé l’ombre d’un doute. Les voyages à Luçon, sur la pelouse du CA Bastia et à Amiens, pour autant de défaites (1-0, 1-0, 2-0) avaient révélé de vraies fragilités. L’ogre Racing, censé tout écraser sur son passage en National, était dans la difficulté, sans idée devant et derrière un peu moins convaincant.
« Plus de puissance, plus de talent »

Mais ce constat, c’était bel et bien avant. En dominant de la tête et des épaules le sommet qui a mis aux prises, à la Meinau, le 3e au premier, les Strasbourgeois ont rappelé certaines qualités. Costauds, les Belfortains ont été secoués. Mordants et inspirés, les hommes de Duguépéroux ont logiquement gagné. « On est tombé sur meilleur que nous, a admis Maurice Goldman, sans guère de regret à l’heure de commenter la deuxième défaite dans sa saison. Il y a plus de puissance et plus de talent en face. On n’a pas été ridicule mais sur l’ensemble du match, il n’y a pas photo. »

Dans le camp alsacien, il y a tout de même de quoi se réjouir de l’instantané. Pour sa première sous le maillot strasbourgeois, Denis Bouanga avait des étoiles plein les yeux. « J’ai jamais joué devant autant de supporters, à part une fois à Lyon, a apprécié le virevoltant ailier, qui a tué le suspense. Le Racing n’a rien à faire en National. Il mérite au moins la Ligue 2. » Il ne tient qu’à lui et à ses coéquipiers de l’y conduire.
« Juste un match sur 34 »

Le chemin est tout tracé mais les écueils ne manqueront pas, comme à Orléans dans quelques jours. Au moins, le Racing pourra-t-il s’appuyer sur certains acquis de sa première en 2016. « On est satisfait d’avoir retrouvé de l’efficacité, a souligné Jacky Duguépéroux. Blayac a retrouvé le chemin des filets, les joueurs vont retrouver de la confiance. L’état d’esprit et le mental feront la différence. »

En refusant de se décourager face au mur franc-comtois, Ernest Seka et les autres ont été loin du visage résigné de la fin d’année. En engrangeant trois points pour la première fois depuis plus d’un mois, ils ont peut-être mis fin à la période noire de leur saison. « Ce n’est pas un soulagement mais comme l’a dit Olivier Blondel (NDLR: le deuxième gardien strasbourgeois), on devrait trouver plus de sourires au quotidien, indique Felipe Saad. Il y a les matches mais il y a aussi l’entraînement au quotidien. On avait repris en étant préoccupé par nos défaites de décembre. Là, c’est une bonne victoire, même si ce n’est pas une finale, juste un match sur 34. »

Dans le contenu, il y a tout de même quelques sources de réjouissance. « Bouanga a fait un bon match et on a vu de la cohésion, le banc est venu fêter la victoire avec les supporters, poursuit le Brésilien. Ce sont des détails qui sont importants pour la suite. »

Ils permettent de donner une certaine signification à la première place au terme du cycle aller. Tandis que quelques poursuivants ont laissé des plumes en route – Amiens face à Colmar, Dunkerque chez le CA Bastia notamment –, le Racing pourra toujours se souvenir qu l’an 2015, plutôt réussi – 20 victoires, 6 défaites –, avait démarré avec un nul, à domicile, face à Luçon. Après avoir échoué à un point dans la position du chasseur, il est attendu au tournant pour assumer celle du chassé.

dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  67120 le Dim 10 Jan - 5:32

Chaque post de t'à part est bon, pour la stub ce sont la plupart des TDC.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17ème J: Strasbourg / Belfort

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum