Ils viennent de nous quitter

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Lun 20 Mar - 11:26

Quand Chuck Berry déchaînait Strasbourg


Pendant près de trente ans, Harry Lapp a organisé des dizaines de concerts de Chuck Berry à Strasbourg et en France. Ses concerts duraient 60 minutes pile.
Tous les musiciens savent ce qu’ils doivent à Chuck Berry, disparu samedi à l’âge de 90 ans  . Les Alsaciens, eux, se souviennent sans doute nombreux des concerts de cette véritable légende du rock popularisée par les Beatles et les Stones dans les années 60. Son dernier passage en Alsace remonte à 2004, c’était lors du 15e festival de jazz de Strasbourg, au palais de la musique et des congrès.
Harry Lapp, qui a fait venir beaucoup de grands noms de la musique en Alsace, a commencé à faire des tournées avec Chuck Berry en 1975. Le premier concert, se souvient-il, a eu lieu le 3 mars 1975 au Wacken à Strasbourg. Il a fait avec lui l’Olympia à Paris ainsi que des festivals, dont bien sûr Antibes-Juan-les-Pins - il fut son directeur artistique. Au Strasbourg jazz festival qu’il a également dirigé, il est passé en 1987, 1993, 1995 et 2004.
Harry Lapp a été assez proche de Chuck Berry, aussi proche qu’on puisse l’être dans ce milieu : « Il ne faisait jamais de rappel. Ses concerts duraient toujours 1h pile, il disait I have to go, I have to go - je dois y aller -. La salle était debout à chaque fois, en délire. Le public chantait avec lui. Quand il y avait les refrains, toute la salle reprenait. » Au bout de quelques années, Chuck Berry ne venait plus qu’avec son bassiste et jouait sinon avec des gens du cru, comme Jimmy Bock - l’un des meilleurs pianistes français, estime Harry Lapp. Un avis de toute évidence partagé par Chuck Berry, qui lui faisait confiance et jouait très souvent avec lui, pas uniquement à Strasbourg : « Il y avait une osmose entre eux. » Pour les musiciens, il fallait suivre. Chuck Berry - un caractère pas facile - n’avait jamais de set-list. Mais il ne se prenait pas pour une vedette, ajoute Harry Lapp : quand il avait besoin de cordes de guitare, il allait se les acheter lui-même. Plus d’un vendeur s’est pincé en le voyant pour s’assurer qu’il ne rêvait pas.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Lun 20 Mar - 11:28

Tour de France : Disparition de Roger Pingeon, " l'échassier "


Roger Pingeon est décédé des suites d'une crise cardiaque la nuit dernière. Le vainqueur du Tour de France 1967 s'est éteint à l'âge de 77 ans.
Hiver meurtrier pour les vainqueurs de la Grande Boucle. Roger Pingeon n'est plus. Le vainqueur du Tour 1967 est décédé d'une crise cardiaque la nuit passée. Il est le troisième vainqueur de la  Grande Boucle a disparaitre depuis le début de l'hiver après les décès successifs de Ferdi Kübler, le 30 décémbre, et de Roger Walkowiak le 7 février. Surnommé « l'échassier », il a terminé deuxième du Tour 1969, devancé par Eddy Merckx. La même année, Roger Pingeon gagnait le Tour d'Espagne.
orange sports
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Lun 20 Mar - 16:04

IRLANDE DU NORD
Un footballeur de 27 ans retrouvé mort dans son lit quelques heures après un match


Ryan McBride, le capitaine de Derry City (Irlande du Nord) est mort subitement, dimanche. Il était âgé de 27 ans.
L'Irlande du Nord est sous le choc. Le footballeur Ryan McBride, 27 ans, a été retrouvé mort dans son lit au lendemain d'un match auquel il avait participé avec son équipe.
Pourtant, tout allait pour le mieux pour le capitaine de l'équipe de Derry City, samedi, lors de la victoire de son club (4-0) face à Drogheda en championnat d'Irlande.
La cause de ce décès soudain est encore inconnue.
"Les joueurs et le staff sont sous le choc", a expliqué à la BBC Phil O'Doherty, le président de Derry City.
Influent sur et en dehors du terrain, McBride était "incroyablement respecté. C'était le capitaine idéal", a rajouté le dirigeant, "dévasté" par la nouvelle.
Le décès du joueur nord-irlandais a ému jusqu'au sommet de l'État puisque la présidence a adressé ses condoléances à la famille du défunt via un tweet.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Mer 22 Mar - 5:18

L'ancien manager général des Chicago Bulls Jerry Krause s'est éteint

Jerry Krause (à gauche) enlace Jerry Reinsdorf, le propriétaire des Chicago Bulls, après le sixième titre NBA de la franchise, en 1998

Jerry Krause, manager général des Chicago Bulls de 1985 à 2003, est décédé mardi à l'âge de 77 ans.

Une figure des Chicago Bulls s'est éteinte ce mardi. Jerry Krause, manager général du club de 1985 à 2003, est décédé à l'âge de 77 ans après s'être battu contre la maladie. Il souffrait notamment d'ostéomyélite (une infection osseuse).

Krause est connu pour ses six titres de champion NBA avec les Bulls dans les années 1990. Il avait été sacré dirigeant de l'année à deux reprises, en 1988 et en 1996, et avait réussi à attirer des joueurs tels que Scottie Pippen et Horace Grant qui, autour de Michael Jordan, ont porté la suprématie de Chicago en NBA. Plus tard, Toni Kukoc et Dennis Rodman avaient suivi.

Krause avait également oeuvré en tant que scout pour les Washington Bullets. Il avait quitté les Bulls en 2003 pour des problèmes de santé.
equipe
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Mar 28 Mar - 5:12

Charles Isel s’en est allé

Charles Isel (à gauche) sous le maillot du Racing en 1961, au côté de Gérard Hausser.
C’était à une époque où le football ne constituait pas encore vraiment un métier. Pour Charles Isel, la passion du ballon rond s’est toujours résumée à une histoire de jeu et de plaisir. Né à Lembach le 11 février 1936, l’attaquant a d’abord enquillé les buts dans le club de son village natal, l’ASL. En 1960, à 24 ans, il intègre l’équipe du Racing, alors en D2, et participe activement à la montée en élite (29 matches, 7 buts), en compagnie des Jonquet, Remetter, Gress et Hausser, entre autres. La saison suivante, il dispute encore 14 matches de D1 (2 buts) et un en Coupe d’Europe contre le MTK Budapest, avant d’embrasser une carrière d’enseignant. Charles Isel est décédé samedi dernier, à l’âge de 81 ans. Ses obsèques seront célébrées ce jeudi (14h30), en l’église St-Pierre-et-Paul de Soultz-sous-Forêts.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Mar 18 Avr - 12:08

Disparition de Jean-Pierre Franceschi


Jean-Pierre Franceschi, chirurgien entre les mains duquel étaient passés de nombreux footballeurs, est décédé dans un accident d'avion.
Jean-Pierre Franceschi est décédé ce lundi dans un accident d'avion au Portugal. Ce chirurgien avait su gagner la confiance de nombreux footballeurs depuis une opération réussie sur Gaëtan Huard en 1990. Il avait beaucoup oeuvré pour l'OM en traitant notamment Jean-Pierre Papin, Basile Boli, Eric Cantona, Marcel Desailly ou encore Eric Di Méco avec qui il avait noué des liens d'amitié. Le docteur Franceschi était devenu une référence chez les sportifs de haut niveau. Henri Leconte avait également fait appel à ses services.
equipe
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Ven 21 Avr - 6:07

Bernard Johansen n’est plus

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris la disparition de Bernard Johansen, décédé mardi à la clinique du Diaconat à Colmar à l’âge de 69 ans. Originaire de Gray en Haute-Saône et employé à la SNCF, Bernard Johansen a été muté à Colmar en 1973 où il a été immédiatement adopté grâce à sa convivialité et son rayonnement.
Footballeur, il a signé sa première licence aux SR Colmar où il a évolué durant de nombreuses saisons en équipe “deux”, avant de prendre la responsabilité de la commission des jeunes durant quelques années. Il a ensuite terminé sa carrière de joueur à Munster puis à Oberhergheim.
Bernard était le père de Frédéric, le grand espoir du football français formé aux SR Colmar, décédé dans un accident de la circulation en 1992, et de Pascal, qui a également fait ses classes à Colmar, footballeur professionnel au Racing Strasbourg, à l’OM et au FC Metz.
Les DNA présentent à son épouse Hélène et à Pascal leurs sincères condoléances.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Mer 26 Avr - 22:23

Moïse Brou Apanga, ex-défenseur de Brest, meurt à l'entraînement


Le défenseur Gabonais avait évolué entre 2008 et 2012 avec le club breton.
Nouvelle tragique pour le football gabonais. Moïse Brou Apanga, défenseur de 35 ans, est mort brutalement ce mercredi pendant une séance d'entraînement avec son club, le FC 105 Libreville, victime d'une crise cardiaque.
Agé de 35 ans, l'ancien international né en Côte-d'Ivoire en 1982 mais naturalisé gabonais, s'est éteint après avoir porté le maillot d'une demi-douzaine de club, dont le Stade Brestois, en France, entre 2008 et 2012, évoluant même pendant une saison en Ligue (2010-2011).
Il avait ensuite quitté l'Hexagone pour revenir au pays. Il totalise 29 sélections et 1 buts avec le Gabon.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Jeu 4 Mai - 17:45

L’acteur Victor Lanoux, de "Louis la Brocante", est décédé

Le comédien Victor Lanoux, connu notamment pour son rôle dans la série "Louis la Brocante", est décédé à l'âge de 80 ans dans la nuit de mercredi à jeudi.
L’acteur a joué dans de nombreux films, dont le diptyque culte d’Yves Robert - «Un éléphant ça trompe énormément», «Nous irons tous au paradis» - et dans «Cousin, Cousine» de Jean-Charles Tacchella.
Hospitalisé à l'hôpital de Royan (Charente-Maritime) depuis plusieurs jours à la suite d'un AVC, il était dans le coma.
Né le 18 juin 1936 à Paris, Victor Lanoux, de son vrai nom Victor Robert Nataf, a commencé comme machiniste de cinéma, notamment sur «Notre Dame de Paris» de Jean Delannoy, avant de se tourner vers le métier d’acteur.
Révélé dès 1961 par un numéro de cabaret avec Pierre Richard, il joue ensuite des rôles classiques au théâtre sur la scène du TNP, dans «Hamlet», «L’Illusion comique» ou encore «La Folle de Chaillot» sous la direction de Georges Wilson.
Le public le découvre ensuite au cinéma dans les années 70 dans «L’Affaire Dominici» (1972) de Claude Bernard-Aubert avec Jean Gabin, puis dans «Cousin, cousine» (1975) puis «Un éléphant ça trompe énormément» (1976).
De 1998 à 2014, il a interprété le personnage de «Louis la brocante» dans la série éponyme sur France 3, relatant les aventures d’un brocanteur détective en herbe au grand cœur.
Souffrant de problèmes cardiaques, Victor Lanoux avait été victime d’un malaise sur le tournage de «Louis la brocante» en 2007.
Le monde du cinéma lui rend hommage

Jean Rochefort : "C'est un choc"

"C’est un choc, j’ignorais qu’il était malade. Nous avons été quatre pour un film ("Nous irons tous au paradis") qui nous avait réunis. Grand acteur, grand grand acteur, bougon, tendre et timide, c’est étrange pour des qualités d’acteur. Nous étions conscients en plus de faire un film de qualité, qui racontait des choses, des modernités", a confié Jean Rochefort ce jeudi matin.

Frédérique Bredin, présidente du CNC (Centre national du cinéma)

"Acteur populaire, il incarna durant plus d’une décennie le célèbre Louis la Brocante, symbole d’une réussite de la fiction française. Il joua aussi dans les films cultes d’Yves Robert, "Un éléphant ça trompe énormément", "Nous irons tous au paradis", qui font partie du patrimoine cinématographique français.  
Il restera à jamais dans le cœur des spectateurs comme le tendre bourru, à la gouaille malicieuse et au regard espiègle."
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Mar 23 Mai - 19:23

Décès du comédien Roger Moore


Célèbre interprète de James Bond et de la série Le Saint, prototype du gentleman britannique, le comédien est mort ce mardi en Suisse à l'âge de 89 ans.
Le comédien britannique Roger Moore est décédé en Suisse à l'âge de 89 ans, a annoncé mardi sa famille. «C’est le coeur lourd que nous devons annoncer le décès de notre père aimant, Sir Roger Moore, aujourd’hui en Suisse après un court mais courageux combat contre le cancer», ont écrit les enfants de l’acteur.
Roger Moore s'était vu diagnostiquer un cancer de la prostate en 1993. Il souffrait également de diabète et de problèmes cardiaques.
Les enfants du comédien qui ont annoncé la nouvelle ce mardi sur Twitter:

Archétype du gentleman anglais, l'acteur était mondialement connu pour avoir endossé le costume de James Bond dans les années 70 et 80. Succédant à Sean Connery, il avait insufflé un humour typiquement britannique au personnage, qu'il avait incarné à sept reprises, de Vivre et laisser mourir (1973) à Dangereusement vôtre (1985). Il était également apparu dans L'homme au pistolet d'or (1974), L'espion qui m'aimait (1977), Moonraker (1979), Rien que pour vos yeux (1981) et Octopussy (1983).
Ironie du sort: en 1962, Moore avait été jugé «trop beau» pour le rôle, et les producteurs lui avaient préféré l'écossais Sean Connery. Il prendra sa revanche: avec sept films, il reste le comédien qui aura le plus souvent incarné l'agent 007, et restait l'un des plus populaires. Il est également le premier à disparaître.
Roger Moore dans la bande-annonce de L'espion qui m'aimait (1977):

Un gentleman typiquement british

Acteur de télévision, Moore avait rodé son personnage de «parfait gentleman» dans la série télévisée Le Saint entre 1962 à 1969. Le rôle de Simon Templar lui avait offert un succès mondial, confirmé par une autre série, Amicalement vôtre, en 1971-1972. 
Playboy à l’écran, Roger Moore cumulait également les conquêtes dans la vie. Il s’est marié quatre fois. L’Italienne Luisa Mattioli, sa troisième femme, lui a laissé trois enfants.

Un «Saint» surtout fier de son engagement pour l'Unicef

Né le 14 octobre 1927 dans le sud de Londres d’un père policier et d’une mère au foyer, le jeune Roger Moore avait été ballotté d’école en école au hasard des évacuations dues à la Seconde Guerre mondiale. Il avait cumulé les petits boulots avant de prendre un rôle de figurant en 1944 dans César et Cléopâtre, avec Vivien Leigh. Un des coréalisateurs le remarque et le guide vers la prestigieuse école dramatique londonienne Royal Academy of Dramatic Art (RADA). 
Après-guerre, il tente en vain une carrière à Hollywood avant de retourner en Angleterre dans les années 50 où il tient le rôle titre dans la série Ivanhoé. Ce personnage allait lui ouvrir les portes du petit écran, menant à sa sélection pour Le Saint et la gloire internationale.
Mais Roger Moore estimait que son plus beau rôle est celui qu'il avait tenu pour le compte de l’Unicef, le Fonds pour l’enfance des Nations unies. Nommé ambassadeur itinérant de l’Unicef en 1991, il avait depuis parcouru le monde. «Dresser le sourcil pour Bond était une chose mais sensibiliser l’opinion pour la cause des enfants est beaucoup plus important», avait-il déclaré à la BBC le 15 juin 2003.
C’est d’ailleurs pour cette mission, et non pour sa carrière d’acteur, que Roger Moore avait été anobli par la reine Elizabeth II en 2003.
En 2011, l'Unicef avait rendu hommage à l'action de Roger Moore en lui consacrant un film:
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Dim 28 Mai - 21:41

Jean-Marc Thibault est mort

Jean-Marc Thibault en compagnie de sa femme Sophie Agacinski, en 2001

Le comédien, réalisateur et comique français Jean-Marc Thibault est mort ce dimanche, à 93 ans selon son fils Alexandre Thibault, qui l'a annoncé sur Twitter :
Il avait surtout connu la célébrité avec Roger Pierre, avec qui il a formé un immortel duo comique. Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, la paire se produit dans de nombreuses émissions populaires du moment, avant de multiplier les spectacles et de présenter la célèbre émission Les Grands Enfants, de 1967 à 1970.
Cinq long-métrages naîtront aussi de leur collaboration : La Vie est belle (1956), Vive les vacances (1958), Les Motards (1959), Un cheval pour deux (1961) et Faites donc plaisir aux amis (1969). Jean-Marc Thibault sera aussi à l'affiche de nombreuses comédies populaires, comme Les Baratineurs (1965).

Derniers rôles en 2009

Originaire de Saint-Bris-le-Vineux, dans l'Yonne, passé par le cours Simon au sortir du lycée, le comédien privilégiera par la suite la télévision, où on le voit à l'affiche de la série Maguy, aux côtés de Rosy Varte et Mathe Villalonga, entre 1985 et 1994.
On le reverra sur grand écran dans les années 2000, ainsi dans le film Vidocq de Pitof (2000). Ses deux derniers rôles au cinéma remontent à 2009, l’un dans Un homme et son chien, de Francis Huster, et l’autre dans Mademoiselle Chambon, de Stéphane Brizé.
Depuis, il s'était fait très discret, alors que son compère Roger Pierre était décédé en janvier 2010.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Lun 5 Juin - 20:19

L'Ivoirien Cheik Tioté, 30 ans, meurt après un malaise à l'entraînement

Cheik Tioté, ici à la lutte avec le mancunien Ryan Giggs, a passé sept saisons en Premier League, toutes sous le maillot de Newcastle

Passé par Anderlecht ou Newcastle avant de s'exiler en Chine, l'international Ivoirien Cheik Tioté est décédé, ce lundi, après un malaise à l'entraînement.
Triste nouvelle pour le football mondial.
Cheik Tioté a fait un malaise, ce lundi, alors qu'il s'entraînait avec son club de Beijing BG (Chine). Mais l'international ivoirien, âgé de 30 ans, ne s'est pas relevé.
Une mort foudroyante, qui n'est pas sans rappeler celles du Camerounais Marc-Vivien Foé, en 2003, ou de l'Espagnol Antonio Puerta, en 2007.
Le milieu de terrain, vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 2015 avec les Éléphants, évoluait en D2 chinoise depuis février dernier, après avoir passé l'essentiel de sa carrière en Europe.
Il a notamment passé trois saisons à Anderlecht (2005-2008) sans trop jouer puis sept à Newcastle, entre 2010 et 2017, où il a côtoyé de nombreux joueurs Français.
Plusieurs de ses anciens coéquipiers ont fait part de leur émotion après le décès de Cheik Tioté.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Lun 12 Juin - 17:31

L'ancien milieu brésilien d'Angers Jonas Pessalli est décédé

Joueur angevin de 2012 à 2016, le milieu de terrain brésilien Jonas Pessalli, 26 ans, est décédé dans un accident de voiture au Brésil.
Dans la nuit de dimanche à lundi, l'ancien milieu brésilien d'Angers Jonas Pessalli est décédé dans un accident de voiture survenu à proximité de la gare routière de Curitiba, une ville située dans le sud du Brésil. Arrivé en juillet 2012 en prêt au SCO, il avait ensuite signé pour trois saisons avec le club angevin, avant d'aller à Luçon (National). Agé de 26 ans, ce père de trois enfants était rentré au Brésil en janvier dernier et portait depuis les couleurs de Parana.

Dans un communiqué intitulé «Adeus Jonas», le club angevin a tenu à rendre hommage à «un homme attachant, d'une extrême gentillesse» : «Saïd Chabane, Olivier Pickeu, Stéphane Moulin, le club et ses supporters présentent leurs plus sincères condoléances à la femme de Jonas, à ses trois enfants et à ses proches dans cette douloureuse épreuve.
equipe
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  67120 le Ven 16 Juin - 19:13

L'ancien chancelier allemand Helmut Kohl est mort.


L'ancien chancelier allemand (1982-1998) Helmut Kohl est mort ce vendredi à l'âge de 87 ans.
Malade et affaibli depuis plusieurs années, il était cloué dans un fauteuil roulant depuis 2009, avait notamment souffert d'un accident vasculaire cérébral et s'était cassé la hanche.
Il s'est éteint dans sa maison de Ludwigshafen, dans le sud-ouest du pays.
Helmut Kohl restera comme l'homme de la réunification et une figure historique du parti de droite CDU.
Son portrait

Avec l’arrivée au pouvoir de Mikhaïl Gorbatchev en 1985, Helmut Kohl devine sa chance historique. Il sait que la clé de l’unité allemande se trouve au Kremlin. Cinq ans plus tard, le 3 octobre 1990, la réunification allemande devient une réalité. Le chancelier allemand est alors au sommet de sa gloire.

C’est à la faveur d’une rupture de coalition provoquée par les libéraux du FDP qu’un provincial un peu pataud issu d’un village paisible du Palatinat succède, en 1982, à l’énergique Helmut Schmidt à la tête de la chancellerie. Qui aurait cru, à l’époque, que seulement sept ans plus tard, Helmut Kohl se transformerait en architecte déterminé et habile de la réunification de son pays ?
Témoin de la guerre

Adolescent, il avait connu les affres de la guerre. En mai 1945, âgé tout juste de quinze ans, il se trouve à l’extrême sud-est de l’Allemagne, à Berchtesgaden, où il a été envoyé avec les jeunesses hitlériennes. Comment rentrer chez lui ? Le jeune homme entame un voyage à pied qui lui fait traverser toute la Bavière et le Bade-Wurtemberg. Au bout de plusieurs semaines, il arrive à Ludwigshafen.
Député

Un an plus tard, le jeune lycéen adhère au parti conservateur, la CDU, dont il sera plus tard le président.

Ses premières armes dans la politique, il les fait cependant en Rhénanie-Palatinat, sa région d’origine. En 1969, à seulement 39 ans, il y est élu ministre-président.

En 1976, la grande politique l’appelle. Élu député, il migre vers la capitale de la République fédérale d’Allemagne de l’époque, Bonn, au bord du Rhin, pour diriger l’opposition au Bundestag face au chancelier hanséatique Helmut Schmidt.
Chancelier

Ce dernier est à la tête d’une coalition avec le FDP. Mais des dissensions sur la politique économique entre libéraux et sociaux-démocrates déclenchent une « motion de censure constructive » contre Schmidt. Helmut Kohl en sort vainqueur et accède en octobre 1982 à la chancellerie.

Il promet le changement, parle d’un « renouveau spirituel et moral », défend la vision d’une « Europe sans barrières » qui préfigure la convention de Schengen et plaide pour une monnaie commune.

Dans la crise des euromissiles qui opposait les SS-20 de l’Union soviétique au monde occidental, Kohl poursuit la politique de son prédécesseur Schmidt et prône la fermeté face à l’URSS. Il se trouve ainsi sur la même longueur d’ondes que le président français François Mitterrand, favorable à l’installation de Pershings II américains sur le sol allemand.

En 1984, Helmut Kohl multiplie les voyages à portée historique : il se rend en Israël où il évoque maladroitement devant la Knesset la « grâce de la naissance tardive » pour signifier la rupture des jeunes générations avec l’idéologie nazie.

Le 22 septembre, il rend hommage, à Verdun, avec François Mitterrand, aux soldats des deux pays tombés pendant la Première Guerre mondiale. Un geste à mettre en parallèle avec l’office religieux avec de Gaulle et Adenauer dans la cathédrale de Reims en 1962 ou, en août 2014, l’accolade des présidents Hollande et Gauck, cette année à Oradour-sur-Glane.
Père de l’unité allemande

En 1989, la population est-allemande augmente la pression sur le gouvernement à Berlin-Est, par des manifestations hebdomadaires pacifiques. Le 9 novembre, le Mur de Berlin tombe. L’heure de Kohl a sonné : en arrachant l’accord de l’URSS de Gorbatchev, il saisit sa chance historique pour cette réunification et fonce. Ainsi, le 28 novembre, il prend tout le monde de court — amis politiques comme pays voisins — et présente devant le Bundestag « un programme en dix points » pour parfaire rapidement l’unité. Aux Länder de l’Est, il promet des « paysages florissants » dans peu de temps.

Contre la résistance de Margaret Thatcher et malgré la réticence de François Mitterrand, Helmut Kohl réussit ainsi « l’intégration de la République démocratique allemande (RDA) dans la République fédérale d’Allemagne ».

L’unité de l’Allemagne est réalisée, la guerre froide touche à sa fin. Helmut Kohl entre dans l’Histoire comme le père de l’unité allemande.


Les réactions se multiplient à travers le monde.

L'ancien président américain George Bush père salue "un vrai ami de la liberté" et "l’un des plus grands leaders de l’Europe d’après-guerre".
"Helmut était un roc, à la fois stable et fort", a-t-il souligné dans un communiqué. George H.W. Bush, 41e président des Etats-Unis, était au pouvoir au moment de la réunification allemande.

Le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel salue de son côté "un grand "Européen". "Profonde douleur pour un grand Allemand et un grand Européen", écrit-il sur Twitter.

En France, le président Emmanuel Macron rend hommage à l'"artisan de l'Allemagne unie et de l'amitié franco-allemande" : "avec Helmut Kohl, nous perdons un très grand Européen", poste-t-il sur Twitter.
Helmut Kohl était "l’essence même de l’Europe", selon le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. "La mort d’Helmut me peine profondément. Mon mentor, mon ami, l’essence même de l’Europe. Il va grandement, grandement nous manquer", écrit le président de la Commission européenne sur Twitter.


L’un des plus illustres prédécesseurs de M. Juncker, le Français Jacques Delors, a également célébré "un citoyen de l’Europe".

Martine Aubry salue "l'homme de l'unité allemande, artisan d'une Europe unifiée".
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2716
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ils viennent de nous quitter

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum