8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Ven 18 Sep - 22:36

RCSA-Colmar à 20h30
Le derby tant attendu de la 8e journée de National, entre le Racing et les SR Colmar sera retransmis sur Ma Chaîne Sport. Par conséquent, le coup d’envoi de la rencontre a été décalé au vendredi 25 septembre 20h30 au Stade de la Meinau.
Ce sera la deuxième rencontre du RCSA à être diffusée par Ma Chaîne Sport cette saison.
Les billets pour ce derby seront en vente prochainement sur la
http://billetterie.rcstrasbourgalsace.dspsport.com/
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Mar 22 Sep - 5:19

Un malade et un convalescent
Les deux Alsaciens du National ne respirent pas la santé en ce début de saison. Avec trois victoires en 14 matches, ils se cherchent, même si l’un s’est relancé et l’autre a plongé le week-end dernier.
évidemment, la tendance suivie par le Racing est autrement plus enviable que celle des SRC. Après un mois de politique des petits pas, la bande à Duguépéroux a décroché sa deuxième victoire à Épinal, au terme d’un match médiocre mais maîtrisé.

« On ne va pas dire qu’on a fait un grand match », a d’ailleurs admis l’entraîneur strasbourgeois. Mais la virée dans les Vosges a permis de passer de la 10e à la 6e place, de se retrouver à un point du podium, et de prolonger à six matches sa série d’invincibilité.
Les limites du jeu de possession
Pour Colmar, le week-end a été moins riant. En chutant à domicile face à la lanterne rouge bastiaise (0-2), les Verts sont tombés dans la zone rouge. Les voilà relégables, alors qu’ils avaient l’ambition de se mêler à la lutte pour la montée. Il n’y a évidemment rien de définitif à ce bilan (très) provisoire. Dans le fond, les SRC ne sont qu’à trois points de leur hôte du week-end. Un match raté d’un côté et/ou réussi de l’autre et la différence entre les deux équipes n’y paraîtra plus.
LES POINTS FORTS. – Avec une intersaison où il a montré ses biscotos – prolongations de Seka, Blayac, Oukidja, Ndoye, Ndour…, recrutements de joueurs en provenance des étages du dessus, Marester, Saad ou de références du National comme Pouye ou Kante –, le Racing apparaissait plutôt solidement armé. Il faut croire que l’ombre d’un doute a émergé, puisque Bill Tuiloma et Ladislas Douniama ont été recrutés.
Mais avec un effectif plutôt large, le staff technique peut compter sur quelques hommes forts au premier rang desquels Jérémy Blayac. Le buteur continue de scorer comme il le fait (presque) depuis janvier. Avec trois buts et une passe décisive, il a contribué à plus de la moitié des buts strasbourgeois, s’affirmant comme le “Monsieur +” du secteur offensif.
La récupération s’avère également satisfaisante, avec Jérémy Grimm qui rayonne, et Mayoro Ndoye, plus intermittent mais toujours créatif. Sur le côté gauche, Abdallah Ndour affiche des progrès épatants.

Si l’idée de développer du jeu a été retenue à l’origine, le Racing a su insister sur ses qualités athlétiques pour décoller. Il parvient à bien finir ses matches en général, à réagir aussi, notamment à domicile où il est revenu trois fois à la marque.
Colmar a connu des bouleversements dans son effectif durant l’intersaison avec pas moins de treize arrivées.

Didier Ollé-Nicolle a pu choisir ses joueurs alors qu’il avait dû composer avec l’équipe de Damien Ott pour éviter le pire au printemps.

L’idée qui a présidé au recrutement était d’attirer de bons manieurs de ballon capables de mettre en place une nouvelle philosophie, à savoir un jeu de possession.

Le milieu de terrain plutôt technique – Benkaïd, Chéré, Beynié, Gherardi – a donné certains gages en ce sens, notamment face à des formations qui cherchent elles aussi à construire plutôt que de tout miser sur le contre.
En ces temps difficiles, l’attitude des Colmariens reste positive. Loin de vouloir renier leurs principes au premier vent contraire venu, ils réclament encore un peu de temps pour créer l’amalgame au sein d’un groupe qui continue à se découvrir.

Après la déconvenue à domicile face au CA Bastia, le mot d’ordre a été lâché par Henry Michel Gbizié. « Il reste encore de nombreux matches, ce n’est pas le moment de lâcher mentalement. »
Côté droit et inefficacité

LES POINTS FAIBLES. – La fébrilité défensive strasbourgeoise reste un problème constant qu’il s’agira de corriger pour briguer le podium. Marester et Saad ont dû s’adapter à un championnat qu’ils (re)découvrent. Ernest Seka est loin de son niveau de la saison passée, souvent emprunté et en panique face aux offensives adverses. Le côté droit, où ni Bahoken, ni Aguemon ne se sont imposés, ne fait, lui non plus, pas un triomphe. Avec trois nuls en trois matches, le Racing n’a jamais fait sa loi à domicile.
Les Colmariens ont un gros problème d’efficacité dans les deux surfaces. Lors de leurs deux derniers matches, ils ne se sont créé qu’une seule occasion dans le jeu. Bien trop peu alors qu’ils ne sont déjà pas habités par l’esprit “tueur” indispensable selon Didier Ollé-Nicolle.

En défense règne une certaine fébrilité. Six des sept buts encaissés, excepté donc la splendide reprise du Luçonnais Achahbar, lui sont imputables. Beaucoup trop !

L’autre point noir réside dans le manque d’impact qui s’est encore vérifié contre Bastia. Si Burel a de bonnes intentions et que l’agressivité de Diakota (reprise) ferait du bien dans l’entrejeu, les Verts se font bousculer dès que l’intensité des débats les empêche de poser le jeu à leur convenance. Sans véritable plan B, leurs options apparaissent limitées. Et quand la maîtrise n’est pas au rendez-vous, c’est tout l’édifice qui a tendance à se fissurer.
DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Mer 23 Sep - 5:10

Avant Racing – SR Colmar,
vendredi (20h30) à la Meinau Grimm a « hâte d’y être »

Jérémy Grimm, 28 ans, a passé cinq saisons à défendre les couleurs de Colmar. Ce qui explique en grande partie pourquoi le derby alsacien de vendredi a un goût très particulier pour le milieu défensif du Racing.
« J’ai hâte d’y être, de revoir tout le monde ». À quelques heures d’un derby attendu par toute l’Alsace, Jérémy Grimm ne boude pas son plaisir.

Il faut dire que le milieu défensif du Racing a une histoire toute particulière avec le club haut-rhinois. « Colmar, j’y ai passé cinq très bonnes années et ça restera gravé à jamais », souligne d’emblée le milieu de terrain de 28 ans.
« Sur le terrain, je n’ai pas d’amis… »
On peut le comprendre. Car à Colmar, Jérémy Grimm a appris le métier, tout simplement. Arrivé en 2008 aux SRC – après une formation au Racing et un passage à Délemont, en Suisse – Grimm y vivra de très bons moments. Comme cette montée en National, acquise au terme d’une saison de CFA quasi parfaite, en 2010.

« À chaque fois, j’ai grand plaisir à revoir les gens, ajoute encore le milieu de terrain. Même si l’équipe a beaucoup changé, je connais encore du monde ».

Mais les sourires et les embrassades s’arrêteront au coup de sifflet de l’arbitre, comme le rappelle aussi avec malice Jérémy Grimm. « Sur le terrain, je n’ai pas d’amis et je ne fais jamais de cadeaux », lâche-t-il.
Faire des cadeaux, ce n’est d’ailleurs pas vraiment le genre de Grimm, joueur rugueux et solide, qui s’est rendu indispensable dans l’entrejeu strasbourgeois. Sa prestation en récupération, à Épinal, n’est d’ailleurs pas étrangère au bon résultat décroché dans les Vosges. « Une victoire, ça fait du bien, reconnaît le milieu. Même si on a pris les trois points sans être extraordinaire… »

Et le joueur de poursuivre : « Lors des matches précédents, il y avait toujours des faits de jeu, des petites choses qui ont tourné contre nous. Et il y a eu un peu de malchance. Mais bon, il ne faut pas tout mettre sur le dos de l’arbitre ou de la chance, on a aussi notre part de responsabilités ».
Quant à cette fébrilité défensive, qui a souvent joué de tours au Racing en ce début de saison, il la balaye. « Je ne pense pas qu’on puisse parler de fébrilité, tranche-il. Non, je pense qu’on a fait des prestations correctes, mais on a pris des buts sur des faits de jeu ou des erreurs individuelles qu’on a payé cash ».

Pour Jérémy Grimm, nul besoin de s’appesantir outre mesure sur ces difficultés défensives. « Il ne faut pas s’enfoncer, au contraire, il faut aller de l’avant. » Et face à Colmar, le Racing devra forcément « aller de l’avant », justement, pour décrocher enfin une victoire à la Meinau. Une mission qui ne s’annonce pas simple.
«Premier objectif: bien défendre»
« Colmar a une très belle équipe, avec des bons joueurs. Je n’ai pas encore eu l’occasion de les voir jouer, mais le club a fait le nécessaire au niveau du recrutement. Ce ne sera pas un match facile », avance encore Jérémy Grimm.

Que les SRC soiennt actuellement dans le creux de la vague ne rassure guère l’ancien Vert. Au contraire. il se méfie de cette équipe colmarienne en quête de relance, après s’être fait giflée à domicile par Bastia, la lanterne rouge.

« C’est une équipe joueuse, qui aime avoir le ballon et les Colmariens ont de belles armes offensives, rappelle aussi le milieu défensif strasbourgeois. Notre premier objectif sera de bien défendre… Ne pas prendre de but, c’est déjà un avantage ».
Et le Strasbourgeois, qui a couru deux fois derrière le score lors des trois sorties à domicile de ce début de saison, sait de quoi il parle.

Reste aussi aux petits Bleus à gérer la pression, énorme, qui entoure cette rencontre alsaco-alsacienne. Rien d’insurmontable, selon Grimm, qui se veut imperturbable.

« Il y a une petite pression particulière avant le match. En tant qu’Alsacien, tu sais que tout le monde attend ce moment. Et quand tu montes sur le terrain, que le stade est plein, tu as des frissons, les poils qui se dressent… Mais tout ça s’arrête dès que le match débute », expose le milieu récupérateur.
Lui n’espère qu’une chose: revivre le scénario de la saison passée, quand les Bleus s’étaient imposés (3-1) au terme d’un match de haute volée.

« C’est vraiment un super souvenir, c’était le derby parfait pour les Strasbourgeois , rappelle-t-il. Et si on pouvait décrocher notre première victoire à la Meinau devant tout ce monde, ce serait bien.» Vraiment oui...
Plus de 23 000 billets avaient trouvé preneur, hier soir, tout comme les 1200 places dans les salons du stade. Le derby de vendredi devrait donc logiquement se jouer à guichets fermés.
DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Jeu 24 Sep - 18:24

« C’est une chance pour le foot alsacien »

Dans le cadre de la 8ème journée du championnat de France de National, le Racing Club de Strasbourg acceuillera ce vendredi à 20h30 les Sports Réunis de Colmar. Le club strasbourgeois aura à cœur de décrocher sa première victoire à domicile dans un stade de la Meinau qui affichera complet. À l’occasion de ce derby, nous sommes partis à la rencontre de Faco, un supporter des verts !

Colmar réalise un début de saison peu convainquant et se retrouve à la place de premier relégable après 7 journées dans ce championnat de France de National. Que se passe-t-il aux SRC ? Est-ce inquiétant ?


Il faut bien sûr s’inquiéter, ce championnat est tellement homogène, qu’une spirale négative peut entraîner une catastrophe. Néanmoins, je fais confiance au groupe et au coach. On a vu de très belles choses depuis le début de saison, contre Bastia même si le contenu a été très mauvais on aurait très bien pu mener au score avant eux (penalty oublié et 2-3 bonnes occasions). Cette année, on voit bien sur tous les terrains que les matchs se jouent sur des détails.


D’une manière plus générale, t’attendais-tu à un pareil début de saison ?

Personnellement, je m’attendais à une mise en route difficile, 75% de l’équipe a été renouvelé, la charnière centrale ainsi que le milieu de terrain ont été quasiment entièrement changés. Il faut un peu de temps pour que la mayonnaise prenne. On a vu par moment que ça fonctionnait, et même très bien, mais il est encore difficile de tenir un match complet. Il faut soutenir ce groupe car il y a du talent et beaucoup de travail. Il manque cependant un peu d’automatismes et d’expérience. Cela finira par payer, cette saison ou la prochaine.

Le Racing n’a toujours pas gagné le moindre match à domicile. Redoutes-tu un sursaut d’orgueil lors du derby ?


Pour moi le derby est quelque chose de positif quelque soit le résultat, c’est une chance pour le foot alsacien d’avoir une telle vitrine. Bien sûr le Racing (dont 99% des spectateurs colmariens sont supporters) ne devrait pas être à ce niveau, mais Colmar n’y est pour rien. De plus, les joueurs à de rares exceptions près ne sont pas de la région et n’ont pas de motivation supplémentaire. Pour moi, il n’y a pas de problème entre le Racing et les SRC, les deux clubs sont complémentaires et je souhaite de tout mon cœur que les deux retrouvent les sommets. Simplement, le sommet de la capitale de l’Europe est forcément un peu plus haut que celui de la capitale des vins d’Alsace…..
Je pense que Colmar va venir pour jouer et que l’on aura droit à un très beau match de foot, avec beaucoup d’occasions et de buts.

Quel est ton regard sur le début de saison du Racing Club de Strasbourg ?

J’avais des craintes au début de saison par rapport à la profondeur du banc, mais ce soucis a été comblé par les dernières arrivées. Le championnat est long et entre les blessures et les cartons, il va falloir faire tourner.
Y-a-t-il des joueurs du club Strasbourgeois dont tu te méfies en particulier ?


Si j’étais mauvaise langue je dirais l’arbitre, mais comme je ne le suis pas je pense que Blayac et Lienard sont les principaux atouts offensifs de Strasbourg. J’ai cependant cru comprendre que derrière Seka n’est pas revenu à son niveau de la saison dernière…..Je pense que Jérémy Grimm (que je connais bien) nous mettra la misère au milieu de terrain, mais si on retrouve le jeu court vu contre Châteauroux et Luçon, il sera amené à faire beaucoup de fautes (quand je vous dis que je le connais).

Le stade de la Meinau sera encore une fois plein pour ce derby alsacien. Dans quel état d’esprit est-on du côté de Colmar ?


Pas de pression, on est encore en début de saison, le résultat ne conditionnera pas le classement final. De plus, on sait qu’on a une équipe joueuse, alors ça passe ou ça casse. Coté supporters, beaucoup vont faire le déplacement et pas forcément dans le « parcage ». Pour ma part, je vais avec 5 copains en tribune sud, 3 colmariens et 2 strasbourgeois….Pour nous, c’est une fête. Pourvu qu’elle ne soit pas gâchée par quelques abrutis.


Comment vois-tu le scénario du match et quel est ton pronostique ?

Je vois bien Colmar ouvrir le score et même mener 2-0, et le Racing revenir et égaliser voir passer devant en fin de match. Ce dont je suis certain, c’est qu’il y aura des buts, ce sera très ouvert.

Pour finir quelles sont pour toi les trois équipes qui accéderont à l’étage supérieur en fin de saison ?


Le Racing sera devant, les deux autres places se joueront je pense entre Luçon, Boulogne, Dunkerque, Orléans et Colmar.

Un grand merci à Faco que vous pouvez retrouver tout au long de la saison sur le site racingstub ou bien encore sur le forum du site foot-national.

Alsa'sports
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Jeu 24 Sep - 19:02

le groupe du Racing
Jacky Duguépéroux a communiqué un groupe de 20 joueurs pour le derby face aux SR Colmar, ce vendredi soir (20h30) à la Meinau. L’Entraîneur du Racing dispose d’une effectif au complet !
Le groupe :
Blondel, Oukidja, Schmittheissler ; Aguemon, Bahoken, Belahmeur, Blayac, Douniama, Grimm, Kanté, Lienard, Marester, N’Dour, Ndoye, Pouye, Saad, Sabo, Salmier, Seka, Tuiloma.

Les absents : Ieraci, Solvet, Sikimic, Weissbeck (choix de l’entraîneur).

SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Jeu 24 Sep - 19:08


Le derby Racing-Colmar attire les foules, y compris les entreprises ! L’ensemble des salons VIP affichent complet !

A l’occasion de ce derby que toute l’Alsace attend, le Racing a donc vendu l’ensemble des places dans ses salons VIP.

Loges Open : COMPLET
Loges privatives : COMPLET
Salon des Présidents (Club des 30) : COMPLET
Salon Krimmeri : COMPLET
Salon VIP Sud : COMPLET
Salon des Trophées : COMPLET

Le monde économique alsacien a, une fois encore, montré tout son intérêt pour cette affiche entre Strasbourg et Colmar.
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Jeu 24 Sep - 19:39

Gasser : « Une saveur particulière »

A vingt-quatre heure du coup d’envoi du derby alsacien, nous revenons sur la rencontre avec différents acteurs qui animeront la partie, après Nicolas Belvito c’est au tour de l’alsacien Jordan Gasser de nous parler de la rencontre tant attendue de demain soir !

Jordan, tu vas effectuer un retour à la Meinau sous le maillot des verts cette fois ci, un moment fort ?
Il est vrai que cela porte une saveur particulière. Cela fait cinq ans maintenant que j’ai joué dans ce beau stade devant 12000 personnes en CFA 2 (avec Schiltigheim), il y avait un goût d’inachevé à la fin de ce match puisque nous avions perdu et je n’ai pas été bon ce jour là dû à une petite blessure à une cuisse qui ne m’a pas permis de donner ma pleine de mesure de même que mon jeune âge ( 18 ans l’époque ).

En tant qu’alsacien, disputer le derby à guichet fermé, un grand moment non ?
Forcément, j’aimerais faire partie des 16 joueurs convoqués pour ce match, mais avant, je souhaite que notre équipe fasse un très bon match. L’année dernière, je faisais parti des spectateurs du derby devant 25000 personnes et lors de la dernière journée face à Colomiers devant 28000 personnes, je peux vous dire que même dans les tribunes, ce stade est magnifique avec tout ce monde et ce kop qui encourage son équipe pendant 90 minutes.
Pour l’heure, plus de 25000 personnes sont annoncées, c’est vrai que c’est toujours un moment particulier pour un footballeur puisque nous ne jouons pas devant cette affluence tous les week-end. Étant donné que je suis bas-rhinois d’origine et que j’ai vécu ces sept dernières années à Strasbourg pour des raisons footballistique et universitaire, ce match représente quelque chose de particulier pour ma part. Mais c’est forcément une pression positive pour montrer mon évolution durant ces années et surtout pour prouver que Colmar a une très bonne équipe.

Lors de l’annonce de l’équipe colmarienne, as-tu pensé au moment où ton nom sera énoncé, et si oui, t’attends-tu à des applaudissements ou a des sifflets ?
C’est vrai que je ne me suis pas encore posé la question, étant donné que je souhaite d’abord faire partie des 16 joueurs convoqués avant de faire partie des joueurs énoncés dans le stade. Mais si j’ai la chance d’avoir ce privilège, je ne connais pas encore la réaction du public. Il est vrai que beaucoup de connaissances seront présentes dans les tribunes pour m’encourager, mais pour les 3/4 du public je ne suis qu’un alsacien inconnu venant du CFA 2, donc je n’ai aucune réputation qui me permettrait d’avoir des applaudissements ou des sifflets, j’ai tout à prouver.

Cet été, tu as choisi de rejoindre les verts après de nombreuses années à Schiltigheim, l’occasion de passer un cap ?
C’est vrai que cet été a été un changement radical pour ma part en passant du CFA 2 au National. Colmar était la meilleure destination possible pour moi pour continuer ma progression. J’ai eu la chance de pouvoir jouer dès l’âge de 18 ans en CFA 2 grâce à la confiance de José Guerra, un coach avec qui j’entretiens une relation particulière, presque d’un père et son fils puisqu’il m’a lancé dans le grand bain. Après 4 ans et demi à ce niveau là, je pensais avoir fait le tour du niveau et je voulais travailler pour atteindre de nouveaux objectifs. J’ai eu la chance d’avoir cette proposition de Colmar pour me permettre cela. Pour ça, il faut aussi que je remercie Laurent Ehraht, mon agent, qui m’a positionné auprès de Mickaël Gerber, le directeur sportif, pour un essai de deux jours. Sans essai, je ne serai pas ici aujourd’hui.

Un début de saison mi-figue mi-raison pour les SRC, mais personnellement un beau début de saison avec en prime l’élection du meilleur joueur du match à Avranches avec Damien Ott comme coach.

Le collectif prime toujours sur l’individu et il est vrai que ce début de saison est un peu spécial pour nous. Nous nous attendions à une meilleure entame vu la qualité de notre effectif. Nous sommes de gros travailleurs, je sais que tôt ou tard, le travail va payer pour inverser la tendance. Sur le plan personnel, on peut toujours mieux faire et apporter plus, lorsque les résultats ne sont pas au rendez vous, on se pose toujours la question de ce qu’il faut qu’on fasse plus personnellement pour aider l’équipe. Pour ma part, j’espère encore faire mieux même si je réalise un bon début de saison. Il est vrai que cette première titularisation a été particulière. J’ai participé à des rentrées sur les matchs précédents mais une titularisation est forcément différente. Au départ, je voulais juste réaliser un bon match, faire ce qu’on me demande et montrer au coach qu’il ne s’est pas trompé sur le choix de m’aligner d’entrée.

J’avais bien préparé ce match, et dès le début je me suis senti à l’aise grâce à mes coéquipiers qui m’ont fait confiance. J’ai donc osé des choses offensivement qui ont marché et cela m’a mis en confiance. Je souhaitais ne pas louper ma première en National, mais jusqu’à finir homme du match, c’est un pas que je n’aurais franchi. Comme vous le précisez, une particularité c’est que l’élection a été faite par l’ancien coach colmarien, un symbole bien évidemment. Je ne m’arrête pas sur ce détail là, mais il est vrai que cela rassure psychologiquement en se disant qu’on a la capacité de jouer à ce niveau. Maintenant le plus dur reste à faire, c’est toujours plus simple de réaliser un bon match mais difficile d’enchaîner les bonnes performances, l’objectif sera d’enchaîner les bons matchs, et qui sait peut être dès vendredi, l’avenir nous le dira.
Jordan Gasser en profite également pour passer un petit message à l’ensemble des supporters des deux équipes : Je souhaite aux supporters des deux équipes d’assister à un très bon match de football, de mettre une ambiance de feu pour que nous puissions nous exprimer au maximum. Je remercie déjà le nombreux public qui va répondre présent, et surtout pour les supporters colmariens qui nous soutiennent chaque match et encore plus lors de ce derby.
Un derby qui tient déjà tout un peuple en haleine. Les amoureux du ballon rond seront présents, aux joueurs d’offrir un spectacle à la hauteur de l’engouement. Ce qui est certain, c’est que les colmariens ne viendront pas à la Meinau pour y faire de la figuration !

Alsa'sports
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Ven 25 Sep - 5:33

Les deux équipes à la loupe Plus ou moins classique

Si les incertitudes ne manquent pas, notamment sur le banc, le Racing devrait privilégier une certaine constance dans son organisation. Côté colmarien, les principes de jeu seront les mêmes, mais la formule pourrait évoluer sur le terrain.
R ACING. – Comme à son habitude, notamment à domicile, Jacky Duguépéroux s’est refusé à écarter le moindre joueur de son groupe. Ils sont donc… 20 à pouvoir prétendre à une place dans le groupe des 16 noms couchés sur la feuille de match ce soir, les 20 qui se sont entraînés hier.
Encore que. Un doute entoure un élément, même si le staff du club strasbourgeois s’est efforcé de rassurer. Alexandre Oukidja ne s’est pas entraîné hier mais il s’agissait surtout de la préserver. « Il ressent une petite tension au niveau du mollet mais ça devrait aller », a expliqué l’entraîneur du RCS hier. Par rapport aux vainqueurs d’Épinal, il y a une semaine, Dimitri Lienard est de retour de suspension, Yannick Aguemon peut espérer une autre place que celle de 17e dont il a hérité dans les Vosges, tandis qu’Oumar Pouye, complètement rétabli de sa fracture au pied récoltée à Dunkerque, est considéré comme apte.

Peut-être urgent de ne rien changer
Absent depuis la première journée, début août, soit sept semaines, ce dernier pourrait être la surprise du chef. « Le faire débuter paraît difficile mais il est capable d’entrer en jeu », précise donc Duguépéroux.
Au rayon des assurances, même le jeune gardien Corentin Schmittheissler vivra la journée en compagnie des autres.
Voilà pour l’ensemble, mais dans le détail, tout laisse à penser que le Racing s’appuiera sur du classique. Dans un souci offensif, Dimitri Lienard, qui a également quelques talents pour les coups de pied arrêtés, pourrait réintégrer directement la catégorie des titulaires, au détriment de Massiré Kante. Les Strasbourgeois toussent à domicile jusqu’à aujourd’hui ? Dominateurs mais piégés, ils y ont plutôt bien fait les choses face à Orléans, Les Herbiers et Fréjus-St-Raphaël sans être récompensés et il est peut-être urgent de ne rien changer.

À gauche, au regard de ses deux dernières sorties, Abdelhak Belahmeur semble incontestable tandis que Ladislas Douniama mérite d’être revu après une intéressante première dans les Vosges, la semaine passée.
En défense, les six de derrière, même si Seka n’affiche pas la forme de sa vie, devraient être sans surprise. En fait, au final, la concurrence s’annonce féroce sur le banc où les places seront chères. Entre Bahoken, Sabo, Tuiloma ou Pouye, il y en a deux qui feront la tête, relégués en tribune où ils devront seulement se contenter de faire la fête.
DNA

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Ven 25 Sep - 5:41

La fête des voisins
Les deux Alsaciens du National se retrouvent ce soir, à la Meinau, avec l’envie d’éclairer un début de saison mitigé et de répondre à une attente populaire épatante.
« Un match suivi par la France entière ». Au regard des affiches du week-end dans l’Hexagone, le président du Racing, Marc Keller, a à peine exagéré quant à la portée du rendez-vous programmé ce soir, à Strasbourg.

Où y aura-t-il ce week-end plus de monde qu’à la Meinau pour suivre un match de foot ? Nantes – qui accueille le PSG –, Bordeaux, Marseille, et ses tristes tribunes, ou St-Étienne ? Le stade strasbourgeois fera assurément partie du top-5.
Un vainqueur à plus d’un titre
Parce que ce qui est certain, c’est que le match sera suivi par l’Alsace entière, du monde politique à une partie de celui des affaires, puisque les places VIP ont connu le même succès que toutes les autres, il y aura des huiles à gogo aux quatre coins du stade.

« Je trouve cependant qu’il y a moins d’engouement que la saison passée », a néanmoins considéré Jacky Duguépéroux. L’entraîneur strasbourgeois est visiblement sourcilleux du détail. Il y aura peut-être 500 places à vendre, tout à l’heure, à l’ouverture éventuelle des guichets. Et le candidat à leur achat serait inspiré de ne pas enchaîner trop de bières à l’apéro.

À 20h30, la Meinau sera, comme en février, pleine pour suivre un match de National et cela ne manque pas de continuer à étonner. Cela peut rappeler quelques regrets puisque le Racing aurait volontiers pris l’ascenseur pour l’étage supérieur qu’il a raté à un point près.
C’est comme ça, c’est cruel mais ce n’est pas une raison pour arrêter le foot à Strasbourg. Et la passion drainée ne risque pas de lessiver l’ambition.

Le budget du Racing est à la hausse depuis cet été, ses dents rayent encore plus le parquet d’un National où il n’a « rien à faire » aux dires des spécialistes, mais l’irrésistible ascension n’a rien d’une évidence. Son début de saison est poussif et le rendez-vous du jour doit confirmer que les temps changent.

Au pied du podium ce matin malgré des temps de passage estivaux quelconques, la bande à Duguépéroux a repoussé des nuages en écrasant Épinal, l’avant-dernier, 0-1.
Il sera prié d’en faire de même aujourd’hui, face à l’antépénultième, par un public qui a dû se contenter d’un trio de nuls jusqu’ici, pas complètement navrants mais assurément frustrants.

Car n’en déplaise à la fidélité des suiveurs colmariens, sur les 26 000 présents sur les bords du Krimmeri, ils sont à plus de 90 % à souhaiter la victoire des Bleus sur les Verts.

Si les SR Colmar poursuivent leur patiente politique de construction, le Racing veut passer la surmultipliée pour retrouver le monde pro. Dans les deux onzes de départ, ça ne saute pas aux yeux, une pointue campagne de recrutement ayant marqué la fin de l’ère Ott, dans le Haut-Rhin.
Ce soir, ils seront trois – Chéré, Diawara, Touré – sur les 16 du groupe colmarien à avoir vécu l’échec de février.

En face, seuls Oliveira, Ndiaye et le gardien remplaçant Gauclin ont quitté le navire strasbourgeois depuis. Le Racing était alors en plein envol, à la chasse aux points perdus en première partie de saison. Il ne les a jamais rattrapés et évolue désormais avec cette nécessité de ne pas prendre trop de retard en même temps que la pression de se construire une montée inéluctable en fin de saison.
En laissant des points en route à domicile face à un quasi-relégable, le Racing ne ferait évidemment pas une bonne affaire.

Les SRC ont pris une gifle, la semaine passée, en baissant pavillon au Stadium face à la lanterne rouge. Ils ne tendront pas l’autre joue, bien trop occupés à se rassurer dans l’incertitude d’un National où ils ne comptent que trois points de débours sur leur hôte.

Dans un stade vibrant, rien ne sera évident pour qui que ce soit. Mais le vainqueur du soir doublera un bienfait comptable d’un grand bonheur, avoir surmonté une forme d’épreuve du feu. « On veut gagner ce match comme on veut gagner Chambly », a préféré dédramatiser Duguépéroux. Opération réhabilitation pour le petit, opération séduction à travers un deuxième succès de rang pour le grand, celui qui aura rempli sa mission sera vainqueur à plus d’un titre. Avec Racing – SRC, il y a finalement tant à gagner.
DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Ven 25 Sep - 14:38

Un arbitre de Ligue 2 pour le derby
Comme à son habitude, la Fédération Française de Football a décidé de désigner un arbitre de Ligue 2 pour diriger la rencontre opposant le RC Strasbourg au SR Colmar.

Il s’agit de Romain Delpech, celui-ci avait également arbitré le Racing le 10 avril dernier lors de la réception du Red Star, victoire du Racing 1-0. Dans sa carrière, Romain Delpech a dirigé sept rencontres avec le Racing, cinq victoires, deux défaites. Celui-ci sera assisté par messieurs Gerbaud Regis (National) et Moreliere Benoît (Ligue 2).

Alsa'sports
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Ven 25 Sep - 20:24

Racing Strasbourg : 16. Alexandre Oukidja (g) – 24. Eric Marester, 22. Ernest Seka (cap), 23. Felipe Saad, 3. Abdallah Ndour – 15. Ladislas Douniama, 6. Jérémy Grimm, 18. Mayoro N’Doye, 10. Abdelhak Belahmeur – 13. Jérémy Blayac, 11. Dimitri Liénard.


Remplaçants : 30. Olivier Blondel (g), 21. Yoann Salmier, 26. Jean-Philippe Sabo, 7. Yannick Aguemon, 4. Bill Tuiloma. Entraîneur : Jacky Duguépéroux.

Un mot sur l'ambiance bien sûr, avec une Meinau archi-pleine comme prévu et sans doute encore de sacrés bouchons aux caisses du stade en ce moment même.

Petite alerte pour le Racing, avec cette mauvaise relance de Seka, mais Gherardi rate sa passe et le RCSA s'en sort

Le mieux strasbourgeois se traduit, comme Colmar tout à l'heure, par une première frappe cadrée. Elle est l'oeuvre de Douniama, qui a réussi à repiquer dans la surface après une petite erreur de Gasser à droite. Mais le tir du dernier renfort strasbourgeois était trop écrasé pour inquiéter réellement Mensah.

Le match gagne en intensité avec Colmar qui profite de la passivité de la défense strasbourgeoise pour mettre Belvito en position idéale dans la surface. Malheureusement pour l'attaquant des SRC, Ndour a rappliqué de son couloir gauche pour venir contrer un ballon que n'aurait sans doute pas saisi Oukidja !

Après une grossière erreur de relance de Marester, Pierre-Charles s'enfonce dans l'axe mais oublie qu'il est gaucher et tente une hasardeuse frappe du droit légèrement dévissée... Totalement hors cadre.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Ven 25 Sep - 20:59

Voilà la plus grosse occasion du match et elle est Strasbourgeoise ! Sur un travail lumineux de Belhameur plein axe et une ouverture à droite sur Douniama, ce dernier s'enfonce dans la surface mais est contré dans sa frappe par Gasser, revenu dare-dare. Le ballon vient lécher le dessus de la transversale de Mensah.

corner pour les SRC, tiré par Soubervie. La défense strasbourgeoise repousse une première fois, Gbizié récupère, mais son tir est trop écrasé et les Bleus s'en sortent

Oh le numéro de Gherardi à gauche et ce caviar dans la surface dont Belvito ne profite pas ! Arrivé en pleine course, l'attaquant des SR Colmar a réussi son contrôle mais pas sa frappe du gauche, inexplicablement non cadrée à 6 mètres du but... Dommage !

On assiste à une très agréable première période, très très équilibrée et riche en occasions de but. Il ne manque plus que la finition pour lancer définitivement ce match.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Ven 25 Sep - 21:39

Grimm voit jaune après une faute sur Gherardi

Changement au Racing : sortie de Lienard, remplacé par Aguemon.

Oh Douniama qui reprend à côté un ballon qui traînait dans la surface ! L'attaquant strasbourgeois s'en veut et il y a de quoi !

Aie aie aie, Douniama qui avait franchement fait le plus dur à droite dans la surface mais qui a totalement raté son centre pour Blayac...

Il y a 26022 spectateurs ce soir à la Meinau, ce qui n'est pas le nouveau record du National puisque 26724 personnes avaient assisté au "match de la montée" contre Colomiers en mai dernier, match qui n'avait finalement pas été celui de la montée...

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Ven 25 Sep - 22:08

Et le voilààààààààààààààààààà le BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUTTTTTT !!!!!! JEREEEEEEEEEEEMMYYYYYYYYYYYYY BLAAAAAAAAAAYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAACCCC !!!

1-0

Blayac, dos au but, lance Douniama de l'arrière de la tête. Ce dernier ressert l'attaquant qui lobe Mensah (1-0)

Douniama cède sa place à Sabo

Le Racing se dirige désormais vers son premier succès de la saison à domicile, et malheureusement, c'est sur Colmar que ça tombe. Ce n'est pas mérité pour les Verts, mais c'est la dure loi du football.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Ven 25 Sep - 22:18

Carton jaune pour Ndoye pour gain de temps.

C'est terminé le RCSA s'impose 1-0OUFFFFFFFFFFFFFFFFFF
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Ven 25 Sep - 22:27

8eme journée
Vendredi 25 septembre 2015

CA Bastia 0 - 0 Chambly
Belfort  2 - 0 Épinal
Avranches 3 - 1 Boulogne
Dunkerque  1 - 0 Fréjus St-Raphaël
Luçon  3 - 2 Châteauroux
Orléans 1 - 0 Sedan
Béziers 1 - 1 Les Herbiers
Amiens SC  3 - 0 Consolat Marseille
Strasbourg  1 - 0Colmar


Dernière édition par 67120 le Ven 25 Sep - 22:35, édité 1 fois
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Ven 25 Sep - 22:34

8eme journée
1 Belfort 16
2 Luçon 14
3 Consolat Marseille 14
4 Orléans 13
5 Strasbourg 13
6 Les Herbiers 12
7 Avranches 11
8 Dunkerque 11
9 Amiens SC 10
10 Béziers 9
11 Chambly 9
12 Boulogne 9
13 Sedan 9
14 Fréjus St-Raphaël 9
15 Châteauroux 7
16 Colmar 7
17 CA Bastia 6
18 Épinal 6
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Ven 25 Sep - 22:56

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Sam 26 Sep - 5:25

National (8e journée) :
Racing – SR Colmar (1-0) Par un trou de souris

Le Racing est sorti victorieux d’un match terne à la Meinau face à son voisin colmarien, qui peut s’estimer mal payé. Le spectacle était dans les tribunes et le salut venu de l’incontournable Blayac.

En dépit de la différence de dimensions des deux clubs, il n’y a pas eu un monde d’écart entre deux équipes en manque cruel de confiance. C’était prévu, mais entre un quasi-relégable en (court) voyage et un ambitieux au pied du podium poussé par un stade plein, il a été longtemps délicat d’identifier le meilleur. Ce matin, il y a six points de différence et les SR Colmar peuvent avoir des regrets.

Le Racing ne s’est pas embarrassé de fioriture pour construire son deuxième succès de rang, qui le maintient dans les hauteurs du classement. Il ne s’en sortira pas à chaque fois de la sorte, par le petit bout de la lorgnette, en s’efforçant de cacher ses faiblesses derrière et en se montrant poussif devant. Mais en gagnant en jouant mal, la bande à Dugué peut nourrir l’espoir que la Ligue 2 ne sera pas loin le jour où elle jouera mieux.

Ainsi, cela a fleuré bon la fébrilité, dans les deux défenses pour commencer, et le mal s’est révélé contagieux. La Meinau pleine comme un œuf était encline à vibrer. Elle a dû prendre patience.

Strasbourgeois et Colmariens ont cru bon de jouer la sécurité. Comme tétanisé, le Racing s’y est clairement pris à l’envers. Gbizie, en chauffant Oukidja du premier tir cadré (6e ’), a dessiné une petite tendance visiteuse, les SRC se révélant friands de vite se projeter vers l’avant. Douniama, pour la deuxième tentative cadrée du classique, a esquissé une timide réaction (15e ’).

Le favori du public était dans ses petits souliers et la Meinau a même pu éprouver une peur bleue lorsqu’une grosse absence… défensive des Bleus a permis à Belvito d’espérer punir son ancien club depuis l’entrée de la surface avant d’être contré par Ndour (17e ’).
Les Strasbourgeois ont enfin compris qu’ils n’étaient pas seulement à onze
Empruntés, Seka et ses copains ont eu toutes les peines du monde à se libérer. On aurait dit que c’était eux qui avaient perdu une semaine plus tôt face à la lanterne rouge. Il y a bien eu un coup de casque de Grimm, sur un coup franc excentré de Lienard (22e ’). Ou un rush de Douniama, parfaitement lancé par Belahmeur, mal conclu d’un tir complètement raté qui a tout de même failli tromper Mensah, car contré (28e ’). Mais les Strasbourgeois ont gardé le trouillomètre à zéro à chaque incursion colmarienne.

Dans leur classique 4-1-4-1 bien huilé, les hommes d’Ollé-Nicolle ont eu un tort, celui de ne pas aggraver le malaise local. Gbizie n’a pas cadré lorsqu’un corner lui est revenu à l’entrée de la surface (33e ’), Belvito non plus, à neuf mètres du but, après que Gherardi a passé en revue l’arrière-garde strasbourgeoise (36e ’). Avec au moins quatre éléments à côté de leurs baskets, le Racing a pu entendre le sifflet de la pause avec ravissement. Quant à ceux qui sont tombés des tribunes, ils étaient plutôt mérités.

Après coup, Alexandre Oukidja a admis que les 45 premières minutes étaient ratées. «On a complètement raté notre première mi-temps, a-t-il indiqué. On a même été à la limite du ridicule, on n’était pas à la hauteur. Il y a eu des mots à la pause. C’était bien qu’ils soient dits.»

Le coach Duguépéroux, bouillonnant sur son banc, a pu leur parler du pays à ses favoris. Les Strasbourgeois sont revenus avec plus de mordant, ce qui n’était pas compliqué, mais sans avoir laissé aux vestiaires leurs imprécisions.

Une tête de Blayac, sur un corner de Lienard, a exprimé un vague mieux être (51e ’). L’opposition du soir n’avait rien d’un sommet, il est resté d’une platitude assez fade sauf quand le public s’est mis à pousser. À l’heure de jeu, les Strasbourgeois ont enfin compris qu’ils n’étaient pas seulement à onze hier soir. Aux six mètres, Douniama a manqué le cadre sur une remise de Blayac (62e ’), mais Benkaïd, sur une magnifique volée un rien à côté (65e ’), a manqué de refroidir tout le monde.

Peut-être lassés du triste spectacle sur la pelouse, les spectateurs ont décidé de le faire en tribune en allumant par centaines la lumière de leur téléphone portable. Au moins, c’était marrant et cela a peut-être contribué à sortir le Racing du tunnel.
«On leur doit un petit quelque chose»

«Dugué» n’était pas loin d’en faire le constat: «Le public a beaucoup aidé ce soir et a joué son rôle de 12e homme. Pour les trois points, on leur doit un petit quelque chose. Je suis adepte du jeu, mais le plus important, par rapport à notre objectif, c’est d’emmagasiner les victoires, même en n’étant pas brillant. Et si on doit remplir l’objectif, cela se fera dans la douleur.»

Les SRC, eux, ont eu très mal quand leur gardien est un peu parti à la chasse aux papillons. Sur un ballon en profondeur, Douniama a envoyé un curieux ballon aérien que Mensah a eu la maladresse de croire à sa portée. Blayac a jailli pour pousser, de la tête, le ballon dans le but déserté (78e ’).

Le plus dur était fait grâce au quatrième but de l’attaquant cette saison mais le Racing n’a pas fait l’économie d’une ultime frayeur, deux sauvetages sur la ligne sur des tentatives de Belvito et de Benkaïd étant nécessaires sur une ultime ruade colmarienne (90e ’+1).

Au contraire du Racing, les SRC peuvent vraiment s’estimer mal payés. «On a fait plus que jeu égal, a constaté Didier Ollé-Nicolle, le coach des battus. On avait la volonté de montrer que le match de la semaine passée (défaite face au CA Bastia 0-2) était un accident. Après, il aurait fallu marquer sur l’une de nos trois occasions nettes de la première période. On a eu beaucoup d’occasions pour zéro but.»

Et Colmar est vraiment relégable, plombé par une erreur qui leur fait bougrement mal. Et qui fait tellement de bien à leur voisin. Quelques destins, décidément, ne tiennent pas à grand-chose.

Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Sam 26 Sep - 5:35

Un Colmarien dans le match :
Nicolas Belvito De l’énergie à revendre
Combatif à l’image des SRC, Nicolas Belvito s’est beaucoup dépensé sans vraiment être payé en retour. Un match de l’ombre dans lequel il a néanmoins failli entrevoir la lumière.

Rien ou quasiment rien durant 180 minutes. Tel était le maigre bilan offensif colmarien sur les deux derniers matches à Avranches puis contre le CA Bastia.

Seul Mahamadou Diawara avait été mis sur orbite en Normandie sans pour autant trouver la faille. Et il ne risquait pas de récidiver à la Meinau, hier soir, puisqu’il avait pris place en tribune pour la première fois de la saison.
Un plat du pied pas assez appuyé

Sur la pelouse, c’est son alter ego, Nicolas Belvito, qui étrennait sa troisième titularisation depuis le début du championnat.

Une occasion de se mettre en évidence alors que l’ancien du Racing n’avait disputé qu’un peu plus de 200 minutes en cinq apparitions.

Et contrairement à ses dernières sorties, il n’a pas eu à se morfondre sur le front de l’attaque.

La pointe colmarienne a rapidement eu du grain à moudre au contact de la charnière Seka-Saad. Recherché en pivot, il n’a d’ailleurs pas tardé à servir Gbizié à l’entrée de la surface pour la première frappe cadrée du match (6e ).

Une dizaine de minutes plus tard, c’est lui, cette fois, qui était trouvé par Chéré en sortie de trafic. Belvito s’est alors appliqué, mais son plat du pied au niveau du point de penalty manquait de puissance pour transpercer la muraille bleue.

Deux occasions en un quart d’heure, il y avait de quoi espérer une soirée placée sous le signe de l’offensive du côté des SRC.
Le reste de la partie a été moins enlevé ce qui ne signifie pas que le longiligne attaquant n’a plus eu de travail. Derrière, sa taille a aussi été appréciée sur les coups de pied arrêtés de Lienard, souvent bien bottés.Tout comme son activité au pressing en tant que premier défenseur.
Duel raté face à Oukidja

Cette grosse débauche d’énergie lui a peut-être coûté un peu de lucidité lorsqu’il s’est retrouvé à la réception d’un centre en première intention de Raphaël Gherardi.

Seul dans les six mètres, alors qu’Oukidja bouchait parfaitement son angle, il a complètement dévissé sa frappe. Sa meilleure occasion de la partie (36e ).

Moins en vue en seconde période, Belvito a davantage été trouvé en remise qu’en position de créer le danger à la finition.

Mais il a néanmoins pesé grâce à son gabarit dans le rond central, provoquant notamment le carton jaune reçu par Felipe Saad (70e ).



Avant de prendre la profondeur sur une passe de Romain Beynié parfaitement lue par Abdallah Ndour (73e ).

Volontaire, Nicolas Belvito a néanmoins pris un coup derrière la tête sur l’ouverture du score de Jérémy Blayac (78e ).

Comme son équipe d’ailleurs qui a vainement tenté d’inverser le cours de la rencontre à coups de centres trop facilement captés par Alexandre Oukidja.

Sauveur des SRC lors de la 1re journée, face à Chambly, grâce à un but égalisateur sur penalty dans les arrêts de jeu, l’attaquant haut-rhinois n’a pu récidiver hier soir.

Ce n’est pas faute de s’être battu, à l’instar des autres Colmariens, et de s’être procuré une ultime occasion de se montrer (90e ).

Mais cela n’a pas suffi pour briller dans le derby.

Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Sam 26 Sep - 5:40

Paroles d’après-match…
Dans le vestiaire strasbourgeois

◗ JÉRÉMY BLAYAC : « C’est important de gagner, même si la qualité de jeu n’était pas là, il ne faut pas être trop gourmand. L’essentiel est de prendre des points et de la confiance. On va savourer, ne pas faire la fine bouche. Vu le contexte, c’était important de s’imposer. C’était dur mais c’est une victoire qui va compter

◗ ALEXANDRE OUKIDJA : « On n’a pas montré du beau jeu mais on a fait l’essentiel : gagner. On n’a pas fait un super match, mais on gardera le résultat. Il faut continuer comme ça. »

Dans le vestiaire colmarien

◗ CÉDRIC MENSAH : « Quand Douniama est contré, je vois le ballon partir en chandelle. Je sens que Blayac va l’avoir avant moi. Si je ne sors pas, il aura le temps de contrôler et de me “fusiller”. Alors, je monte sur lui en essayant de prendre le plus de place, mais il arrive à mettre le ballon hors de portée. »

◗ SÉBASTIEN CHÉRÉ : « Il y avait une belle ambiance. Ça fait vraiment chaud au cœur de jouer devant tant de monde. On a montré autre chose que ces deux dernières semaines. Si on fait le décompte des occasions franches, je pense qu’on est devant le Racing. »

ROMAIN BEYNIÉ : « Ce n’est pas évident de se mettre dans le rythme d’un derby. Mais au-delà de mon cas personnel, il y a beaucoup de frustration car sur ce match on joue avec nos armes et nos valeurs. C’est cher payé. On doit retrouver de la confiance. Mais sur ce qu’on a montré sur le terrain, il y a du positif à en retirer. »

Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  pekser le Sam 26 Sep - 22:27

J'ai pu voir une équipe sachant jouer au ballon, une autre poussive et incapable de créer un semblant de jeu. La faiblesse technique
affichée par les joueurs strasbourgeois laisse pantois. Le milieu de terrain, notamment Grimm et N'Doye a été surclassé par celui de Colmar.
Seka, malgré sa hargne est plus que limite tant défensivement qu'au niveau de ses relances. Marester, N'Dour et Saad ont bien rempli
leur mission.
Décidément je ne comprends pas les choix tactiques de Dugué. Liénart n'est pas un meneur de jeu, il aurait été plus utile à droite à la place de Doumania beaucoup trop brouillon.
N'Doye est l'ombre de lui-même, il a été le plus mauvais homme du match. Grimm est incapable de faire une passe ajustée, de plus il méritait le rouge.

En jouant de la sorte cette équipe ne montera pas, elle n'a aucun fond de jeu et révèle une fébrilité déconcertante. Colmar qui a renouvelé 80% de son effectif montre une aisance et une cohérence collectives qui en dit long sur l'influence bénéfique de l'entraîneur.
Sapina est une vraie tour de contrôle, sa sortie n'est pas étrangère au déséquilibre défensif qui a amené le but de Blayac.

Il faut impérativement rehausser le niveau technique de l'équipe, pour cela il faut faire des choix adaptés.
Salmier doit remplacer Seka, Grimm doit céder sa place à Tulaida ( je ne suis pas sûr du nom ). Une animation offensive menée par
Blayac avec Pouye en soutien, Belhameur et Liénart positionnés sur les ailes se révélerait autrement plus judicieuse que celle " bricolée "
par Dugué.


pekser
d'r junga Mànn
d'r junga Mànn

Messages : 114
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Dim 27 Sep - 5:43

La victoire en souffrant
Le Racing est sorti victorieux d’un match raté. Lucide sur son niveau de jeu, il n’en apprécie pas moins la bonne opération comptable réalisée à la faveur de son premier succès à domicile.

Au terme de leur plus vilain match à domicile de la saison, le Racing a donc fini par gagner. Sa position au classement est avantageuse, alors qu’il ne respire pas une santé éclatante dans son jeu. Voilà deux rencontres qu’il gagne, sans encaisser de but, tandis qu’il ne se départit pas d’une fébrilité défensive criante. Et vendredi, il a marqué au moment où il n’était pas loin de désespérer le public. Revenus du vestiaire avec des intentions autrement plus mordantes qu’en première période, le capitaine Seka et ses coéquipiers ne réussissaient pas grand-chose de bon dans le sillage de leur montée en régime athlétique. L’attaquant des SRC, Hicham Benkaïd, d’une volée qui a frôlé la lucarne d’Alexandre Oukidja, venait de se créer la plus grosse occasion du match.
Les spectateurs se consacraient à des chants de Noël, avec l’ambiance neigeuse inspirée par les lumières des téléphones portables allumées par milliers dans les travées. Douniama s’est arraché sur un ballon en profondeur, Mensah s’est raté, Blayac a surgi et cela a suffi à faire 13 points dans la besace strasbourgeoise.
« Les victoires s’obtiendront peut-être au détriment du jeu »

En gros, l’équipe de Jacky Duguépéroux s’est révélée irrésistible dans l’art de gagner en jouant plutôt mal. Elle avait dominé, en mode poussif, Épinal qui n’avait pas d’arguments pour la contrarier. Elle a vaincu le voisin régional sans vraiment le mériter, si ce n’est en faisant montre d’une combativité affirmée et d’une efficacité clinique.
Et à l’heure de commenter, l’entraîneur et ses joueurs ont su briller par leur lucidité.

« On n’a pas fait un super match, a admis Alexandre Oukidja, en mode litote. On va retenir le résultat et la fierté d’avoir gagné et d’avoir fait l’essentiel. La victoire est bienvenue. » Les trois points maintiennent le Racing dans les hauteurs d’un classement où il pourrait être un peu surpris de voguer.

« C’était moins abouti dans la qualité du jeu, il y a encore beaucoup de travail, a soufflé, soulagé, Jacky Duguépéroux. Au début, on a rendu le ballon à l’adversaire et on a eu du mal à revenir. Les joueurs ont été comme tétanisés et ont parfois manqué de fraîcheur. »
Voilà pour le constat. Mais l’entraîneur ne boudait pas non plus son plaisir. En enchaînant une deuxième victoire de rang pour la première fois de la saison, le Racing a au moins acquis un peu de tranquillité.

« On se contente de ça, a ainsi apprécié Jérémy Blayac, le monsieur plus de l’attaque, 50 % des buts inscrits par le Racing dont le dernier, vendredi, sur une jambe puisqu’il a souffert d’une béquille, une bonne partie de la rencontre. Tout n’est pas parfait mais on avance. Ce soir (vendredi) , il y a eu du déchet technique. Dans une saison, il y a des victoires qu’il faut aller chercher avec les tripes. »
« On était même moyen moins »
Il faudra peut-être aller en chercher quelques-unes avec du talent, mais ce n’est pas la thématique du moment.

« Tout le monde est très content dans le vestiaire d’avoir gagné, même en n’étant pas brillants, a prolongé Jacky Duguépéroux. Les victoires s’obtiendront peut-être au détriment du jeu. » La saison passée, le Paris FC, voire le Red Star, n’ont pas toujours épaté, au contraire de Bourg-Péronnas. Mais tous les trois sont montés en Ligue 2.
Le souci de jouer n’est toutefois pas complètement absent des attentions strasbourgeoises. « Les victoires font encore plus de bien en étant moyen, constate Éric Marester. Là, face à Colmar, on était même moyen moins. Sur nos deux derniers matches, le mot d’ordre était de gagner. Après, on ne va peut-être pas s’imposer à chaque fois en jouant comme ça. Mais celui-là, on l’a gagné. »

Les sourires étaient de rigueur, le soulagement aussi, au terme d’un match tendu, mal emmanché, mais finalement remporté. À Chambly, vendredi, l’ambition sera peut-être de jouer un peu mieux. Mais l’objectif premier, comme d’habitude, sera de vaincre.
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Dim 27 Sep - 5:49

Les SR Colmar s’estiment mal payés À s’en mordre les doigts
Les SRC ont relevé la tête à la Meinau mais cela n’a pas été suffisant pour se relancer en championnat. La faute à une inefficacité chronique qui a décuplé la frustration dans les rangs colmariens.

Le même masque mais pas la même frustration. Si les visages colmariens, vendredi soir à la sortie du vestiaire, étaient à nouveau marqués par la déception, comme après la déroute face au CA Bastia, le discours, lui, n’avait plus rien de comparable.

Et pour cause. À la Meinau, à défaut d’être transcendants, les SRC étaient au moins organisés et batailleurs. Suffisant pour soutenir la comparaison contre un Racing pas au sommet de sa forme lui non plus.
« On a été digne du match, du spectacle, on avait vraiment la volonté de démontrer que la semaine passée était un accident (contre Bastia). On voulait prouver qu’on pouvait ennuyer notre adversaire par notre jeu, détaille l’entraîneur haut-rhinois, Didier Ollé-Nicolle. On a des regrets et de la fierté. Je suis très déçu pour mes joueurs, ils ne méritaient pas de perdre ce match. On est revenu sur nos principes dans le jeu, mais on n’a pas pris de points. On est rassuré mais il va falloir concrétiser vite. »

C’est bien là où le bât blesse. Si les Colmariens ont longtemps mené aux points au cours de ce septième derby alsacien du National, ils ont finalement été sonnés par l’ouverture du score de Blayac. Le rush final sur le but d’Oukidja a bien débouché sur une dernière occasion franche. Las, Hicham Benkaïd a trouvé un Strasbourgeois sur la ligne alors qu’il espérait égaliser dans les arrêts de jeu.
« On a eu trois occasions en première mi-temps. Il aurait au moins fallu en mettre une »

« On peut être fier de notre match. On a montré notre vrai visage. Mais le résultat reste très frustrant. On a plus d’occasions qu’eux mais on n’a pas sur faire preuve de réalisme offensif », déplore le latéral droit Anthony Soubervie.

L’efficacité, voilà ce qui a encore fait défaut aux Colmariens. Certes, comparé à leurs deux dernières prestations insipides, ils se consoleront peut-être d’avoir retrouvé en partie leur fonds de jeu.

« Ce sens du collectif, on ne l’avait jamais perdu, tempère le milieu de terrain Romain Beynié. On a appliqué les consignes du coach à la lettre. On était bien en place. Le match était équilibré, les deux équipes se craignaient. Sur le terrain, il y a eu du positif. »
Tout n’a pas été parfait non plus mais les situations chaudes se sont multipliées. Henry Michel Gbizié, Nicolas Belvito et Hicham Benkaïd ont eu, chacun, par deux fois, la possibilité de faire trembler les filets meinauviens. Mais comme face à Luçon, c’est une défaite qui est venue sanctionner cette indigence offensive.

« On a eu trois occasions en première mi-temps. Il aurait au moins fallu en mettre une. Sans oublier le tir du jeune Benkaïd. C’est notre seul péché », confesse Didier Ollé-Nicolle. « Il y avait du mieux mais on ne pouvait pas faire pire, continue le capitaine Sébastien Chéré. On a corrigé ce qui n’allait pas mais on reste trop inefficace. On doit au moins égaliser. Sans parler du but qu’on prend sur une occasion anodine. »
En effet, la frustration haut-rhinoise était bien double vendredi. Au manque de punch en attaque est venu s’ajouter un but tout à fait évitable consécutif à une mésentente dans la surface.

La sortie de Jérémy Sapina sur blessure, un quart d’heure auparavant, n’a pas été sans conséquence. Son garde du corps sur la touche, Jérémy Blayac a profité d’un manque de communication dans la défense colmarienne et d’une sortie pas assez franche de Cédric Mensah pour plier la rencontre. Un coup dur puisque jusqu’à cette fameuse 78e minute, les SRC n’avaient guère été inquiétés.
« Les sentiments sont mitigés. On a retrouvé nos valeurs mais ça ne nous a pas souri, regrette le gardien des Verts. Il ne faut pas oublier que l’effectif a été chamboulé. L’équipe est en train de trouver ses repères. »

Avec un point pris en quatre matches, les SRC n’ont plus vraiment le temps de musarder en chemin. Contre le surprenant leader belfortain, la semaine prochaine, une seconde victoire cette saison en National sera plus que bienvenue pour relancer plus durablement une machine encore grippée.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  67120 le Dim 27 Sep - 15:20

Sur t-on analyse je ne peux que te donner raison , et comme je l'ai déjà dit est-ce que c'était une bonne chose de laisser Dugué aux commandes cette année .
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3207
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 8 ème journée : Strasbourg - Colmar

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum