[15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Sam 29 Aoû - 11:20

Samedi le 5/09/2015  le Racing sera diffusé pour la première fois de la saison par Ma Chaîne Sport.
Sedan un match très compliqué, Sedan vient de gagner à l'extérieur contre le dernier mais ils ont gagné et ça va leur donner des ailes, en plus le racing qui ne trouve pas ses marques, pour moi ça va être super compliquer
Bien que le racing ait toujours fait de bons matchs quand il était télévisé
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Jeu 3 Sep - 5:40

Avant Sedan – Racing, samedi (18h) Bahoken a les crocs
Souvent remplaçant depuis l’arrivée de Jérémy Blayac, Stéphane Bahoken a parfaitement joué son rôle de joker, vendredi dernier, en inscrivant le 2e but strasbourgeois. Et l’attaquant ne compte pas s’arrêter là.


Cinq minutes. C’est le temps qu’il a fallu à Stéphane Bahoken pour trouer les filets de Benoît Blancheton, le gardien des Herbiers, vendredi dernier, à la Meinau.

Entré au relais de Jean-Philippe Sabo (à la 63e ), l’avant-centre formé à Nice n’a pas traîné pour se faire remarquer.
« Être décisif, c’est le but de tout remplaçant »

Après avoir obtenu un corner en s’arrachant le long de la ligne, le Franco-Camerounais a placé un coup de boule imparable – sur un service de Dimitri Lienard – pour permettre à son équipe de revenir dans la partie. Et d’arracher, in fine, un point plus que mérité face à une belle équipe des Herbiers.

« Marquer de la tête, ça m’a fait plaisir, parce que ce n’est pas ma spécialité », lâche l’attaquant formé à Nice, quand on évoque sa première réalisation de la saison. Avant d’ajouter, plus sérieusement : « Être décisif, c’est le but de tout remplaçant quand il rentre. Mais là, le plus important est d’avoir marqué pour l’équipe ».

Le but de Stéphane Bahoken a en effet permis au Racing, alors mené 2-1, de revenir au score, dans un match bien mal engagé.

« On a bien commencé la rencontre et puis on prend ce but, qui nous a refroidis, se remémore Stéphane Bahoken. Vu du banc, on s’est alors dit que ça allait être un match piège ».

Il l’a bien été. Et Stéphane Bahoken, lucide, n’oublie pas que l’issue aurait même pu être pire pour les Strasbourgeois.

« Sur la dernière action, on aurait pu perdre ce match (*). Franchement, ça aurait été dur à encaisser, parce qu’on a été solide et qu’on a fait le jeu », analyse encore l’avant-centre.

Oui mais voilà, comme à Dunkerque lors de la première journée, les erreurs défensives ont coûté cher aux Alsaciens.

Mais pas de quoi inquiéter outre mesure Stéphane Bahoken.

« Avec le temps, ça va venir, rétorque l’attaquant. Pour l’instant, notre défense manque de confiance et d’automatismes, mais il faut qu’elle enchaîne les matches et ça ira de mieux en mieux ». « Je ne me fais pas trop de soucis, ajoute encore le natif de Grasse. Il suffit qu’on enchaîne une ou deux victoires pour lancer la machine ».

Le fait que le Racing ait déjà perdu du terrain sur le haut de classement du National ne le préoccupe pas non plus. « On, n’est qu’à trois points du leader et on n’a joué que quatre journées », relativise l’attaquant.

Reste que le Racing serait bien inspiré de renouer avec la victoire dans les Ardennes, face à une équipe sedanaise pas forcément au mieux de sa forme (1v,. 1n., 2 d.).

« On va là-bas pour prendre trois points, c’est sûr. Parce que même si notre équipe tourne bien, il faut désormais concrétiser comptablement », expose Stéphane Bahoken.
« En général, c’est la meilleure défense qui monte »

Et pour y arriver, point de recette miracle. « Il va falloir reproduire le même match qu’à Béziers », selon Bahoken. En commençant par se montrer solide derrière.

« En National, pour être en haut de tableau, il ne faut pas prendre de but. Le coach nous le répète souvent : en général, c’est la meilleure défense de National qui monte ».

Autre ingrédient indispensable : l’envie. « Il faut toujours avoir les crocs, que ce soit pour toi ou pour l’équipe », assène Stéphane Bahoken.

L’attaquant ne sait pas encore s’il débutera sur le pré ou sur le banc, samedi, dans les Ardennes. Mais une chose est certaine : s’il le faut, Stéphane Bahoken est prêt à bouffer du sanglier…

(*) Mayulu a vu sa frappe percuter la transversale dans les arrêts de jeu

Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Ven 4 Sep - 5:07

avant Sedan – Racing, demain (18h)
La renaissance du sanglier
Le CS Sedan a vécu une trajectoire proche de celle du Racing. Promu en National, il compte retrouver le monde pro au plus vite. Son ambitieux projet, qui passe par l’Arabie saoudite, en dépend.

Des décennies de professionnalisme, une image bien ancrée dans le panorama hexagonal, des internationaux en pagaille sous un maillot emblématique pour une liquidation judiciaire qui a ressemblé à un grand fracas : la trajectoire du Racing n’est finalement pas unique. Le CS Sedan l’a imité dans les grandes largeurs, deux ans après, en 2013.

Après avoir touché le fond et presque disparu, comme les Bleu et Blanc, les Sangliers n’ont pas traîné aux frontières de la sphère fédérale. En deux saisons, ils ont enchaîné deux montées et les voilà en National. Lors du dernier exercice, ça n’a pas fait un pli. Les hommes de Farid Fouzari ont accumulé 24 victoires pour trois défaites, en 30 matches.
« Les derniers épisodes n’ont pas joué dans le bon sens »

Les retrouvailles avec le National se sont organisées dans un fauteuil. Néanmoins, la dynamique enclenchée n’a visiblement pas permis d’anticiper. « Lorsque Pascal Urano a jeté l’éponge, les frères Dubois ont pris la suite, à la tête du club, en CFA2, explique Pascal Rémy, journaliste qui suit le CS Sedan depuis des années. Et ils ont construit un projet qui s’appuie sur le centre d’entraînement. »

Marc et Gilles Dubois, qui indiquent avoir investi 2,2 millions en deux ans, ont ouvert des négociations avec le prince Fahad, le neveu du roi d’Arabie Saoudite, pour construire un complexe bien-être et immobilier autour du Château de Montvillers. L’idée est d’y adjoindre une hôtellerie de luxe, le centre de formation…
Les parties concernées sont nombreuses – Municipalité, département, club… –, le montage financier complexe et le projet pour l’heure balbutiant. « Il n’est pas question d’être pessimiste par rapport au dossier, poursuit Pascal Rémy. Mais ça se construit étape par étape. Il est clair que cela a pu parasiter le sportif. »

Pour l’heure, en dépit d’un budget plutôt ronflant à l’échelle du National (2,6 millions), qui le place dans le premier tiers du championnat, le CS Sedan Ardennes a pu être géné aux entournures.
« Sur le plan financier, on n’a pas pu conserver certains de nos bons joueurs de la saison passée (notamment Romain Armand parti à Orléans, Baptiste Anziani qui a opté pour Fréjus ou Sébastien Célina qui a privilégié le sud et Martigues) , admet Farid Fouzari, l’entraîneur sedanais. C’est sûr que les derniers épisodes n’ont pas joué dans le bon sens. Après, au niveau des présidents, c’est un dossier complexe avec du business. Moi, je fais avec ce que j’ai et avec l’envie d’avancer. »

Après deux défaites pour commencer, les Sedanais se sont remis un peu d’équerre, glanant quatre points en deux matches, dont trois au CA Bastia dans le match des mal classés. Le promu doit prendre la mesure d’un championnat qu’il découvre et où les surprises ne manquent pas.
« Ce n’est pas à Strasbourg qu’on va dire le contraire, le National, c’est compliqué, poursuit Farid Fouzari. Je l’avais découvert avec Quevilly (dont il avait entraîneur en 2012-2013). Tout le monde peut battre tout le monde. Même les équipes les plus huppées ont du mal. »

Sur le papier, Sedan apparaît correctement armé mais son recrutement a été tardif et ce sont des jeunes qui devront assurer un « peu mieux que le maintien », pour reprendre les objectifs des dirigeants.
« Strasbourg, le PSG du National »

Les Wachter, Lavenant (Lorient), Oudrhiri (Lens), Garcia (Guingamp) ont débarqué en août et sont priés de s’aguerrir à vitesse grand V. Dans le processus, le match du Racing apparaît comme une étape passablement alléchante.
Si les Sangliers sont passés par un sacré trou d’air, ils conservent de l’importance dans le panorama ardennais. Près de 8 000 spectateurs face à Croix en CFA2, près de 9 000 pour le match au sommet, la saison passée, face à Quevilly. Même si Césarine, le sanglier, mascotte du club, a cassé sa pipe en mars, le CSSA peut compter sur un public fidèle pour continuer à regarder vers le haut.

« Il y aura plus de monde au stade, samedi, parce que ce sera Strasbourg en face, le PSG du National, conclut Farid Fouzari. Pour nous, c’est la grosse affiche. » Et le stade Louis-Dugauguez se rappellera quelques belles tranches du passé. Entre glorieux anciens.
DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Sam 5 Sep - 5:34

Sedan – Racing, aujourd’hui (18h)
En terrain miné

À Sedan, dans une enceinte qui ne lui a presque jamais réussi, le Racing est en appel avec la nécessité de rattraper le retard pris dans sa conquête des sommets.
En une affiche qui ramènera à la surface quelques splendeurs du passé, il y a certaines réalités du présent à ne pas perdre de vue, même si celles d’hier ne sont pas sans intérêt.

Sedan – Racing, c’est un grand classique du foot français, mine de rien, n’en déplaise aux moins de vingt ans qui ne savent pas qui est Louis Dugauguez, que le plus grand tennisman français de l’ère contemporaine a quelque chose à voir avec les Ardennes ou que Pius Ndiefi incarne une certaine conception du poste d’avant-centre.
« Des erreurs, l’important est de ne pas les reproduire »
Dans cette contrée associée à des forêts giboyeuses, à la chute du Second Empire et aux « footballeurs ouvriers », le Racing n’a pas accumulé que des bons souvenirs dans sa riche histoire.

Interrogé sur ses passages passés, Jacky Duguépéroux a préféré taire son bilan comptable de ses déplacements à Sedan. L’équipe strasbourgeoise est revenue rarement avec la banane du voyage à proximité de la frontière belge.
Il y a des chiffres qui valent tous les discours. En 28 matches à Sedan, dont 20 disputés dans le cadre de la Ligue 1, ce qui indique bien le degré de décadence qui a frappé les deux clubs, le Racing a perdu 20 fois et ne l’a emporté qu’à deux reprises. Sur les onze dernières confrontations, à Dugauguez comme à la Meinau, on en est à huit victoires ardennaises pour trois nuls.

Et, pour se limiter au championnat, les Strasbourgeois n’ont gagné qu’une fois là-bas et ça ne date pas d’hier. En décembre 1958, Zacharie Noah, le père du futur vainqueur de Roland-Garros né dans les Ardennes, était sur le pré et le Racing attend une suite heureuse à ce succès inédit depuis presqu’un demi-siècle (1-3).

Ça fait long, surtout à la fin. Et ce serait bien que le terme de la funeste série soit pour ce soir, car le Racing a bougrement besoin de points après en avoir laissé filer en route.
Depuis trois matches, il se comporte plutôt bien sur le terrain, sauf dans les deux surfaces de réparation et, au final, ça ne fait que cinq points au compteur et une modeste 10e place.

« On se doit de rattraper les points perdus même si on sait que ce n’est jamais vraiment possible, a indiqué Dimitri Lienard. L’important, lors de ce déplacement, c’est de se montrer plus costaud défensivement. On doit d’abord veiller à ne pas prendre de but. »

Plombés par la pire arrière-garde du championnat, les Strasbourgeois savent clairement où le bât blesse en ce moment. Il est donc question de concentration, de réalisme et d’efficacité dans le discours de Duguépéroux qui ne s’attend pas à une partie de plaisir.

« On a pris sept buts et plus de la moitié était évitable, souligne l’entraîneur des Bleus, qui seront soutenus par plus de 800 suiveurs, plus séduits par une virée que par la télé. Il y a eu des erreurs. Maintenant, l’important est de ne pas les reproduire. »
Ce serait effectivement inspiré. Car le promu vaut également sans doute mieux que son classement. Il a décroché ses quatre points sur ces deux dernières sorties, doit digérer une campagne de recrutement menée tardivement avec, par exemple, le prêté de Nantes, Oudrhiri, qui vivra ce soir sa première sous son nouveau maillot.
Et, sur le papier, il a les moyens de s’adapter à un championnat qu’il découvre. « On affronte un grand club et on évoluera dans un stade nouvelle génération, devant les caméras, considère Jacky Duguépéroux. J’ai vu qu’ils ont perdu bêtement contre Marseille Consolat (une erreur défensive en toute fin de rencontre). »

Il y a donc de quoi se méfier et de ne pas prendre par-dessus la jambe l’importance d’une affiche, aux charmes peut-être un peu désuets, mais dont dépend tellement l’avenir d’un Racing qui a pris du retard dans sa quête des sommets. En terrain piégeux, l’équipe strasbourgeoise doit bel et bien montrer qu’elle va de mieux en mieux.

Les deux rencontres à suivre sur www.dna.fr et Ma Chaîne Sport

La rencontre Racing – SRC, programmée le 25 septembre à la Meinau, sera retransmise. Le coup d’envoi a donc été repoussé d’une demi-heure et a été refixé à 20h30.
DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Sam 5 Sep - 5:46

Retour vers le passé pour le Racing
Le duel Sedan - Strasbourg, cet après-midi (18 h) au stade Louis-Dugauguez, mettra aux prises deux anciennes places fortes du football français, en quête de leur lustre passé. Deux équipes en quête de points, aussi, après un début de saison mitigé.

Un point sépare ce matin le CS Sedan Ardennes du Racing-Club de Strasbourg Alsace. Mais à bien des égards, les deux clubs se ressemblent comme deux gouttes d’eau. À deux années d’intervalle (22 août 2011 pour le RCSA, 8 août 2013 pour le CSSA), ils ont été liquidés judiciairement et renvoyés à leurs beaucoup moins chères études dans le monde amateur, en CFA 2. Puis l’un après l’autre, ils ont enchaîné deux montées et retrouvé le National.

Mais si l’équipe de François Keller a dû attendre la « finale » du 2 juin 2013 à Épinal contre Raon-l’Étape pour s’extirper du CFA, les Sangliers de Farid Fouzari ont tout ravagé sur leur passage la saison passée pour être sacrés champions du groupe A avec 105 points, 27 de plus que leur dauphin Quevilly (24 victoires, 3 nuls, 3 défaites, 61 buts pour, 25 contre).
La doublette Kévin Goba (18 buts) - Romain Armand (16) terrorisait alors les défenses. Mais une intersaison plutôt agitée l’a dissociée. Le second, ancien des SR Colmar, a rejoint Orléans. D’autres pièces maîtresses, comme le milieu Baptiste Anziani, qui a rallié Fréjus, et le défenseur Sébastien Célina, reparti à Martigues, ont elles aussi quitté un effectif qui abrite deux ex-Racingmen : le milieu camerounais Albert Baning (de janvier à mai 2010, l’année de la descente en National) et le défenseur axial Yohan Wachter, formé à Strasbourg et prêté début août par Lorient.

« Pour aller plus haut, il faut corriger nos bourdes »
Comme le RCSA en 2013, le club ardennais, autre place forte du foot français (deux Coupes de France en 1956 et 1961, 23 saisons en Ligue 1 et 22 en L2), se heurte à un 3e palier en trois ans. Battu d’entrée à deux reprises (0-1 contre Marseille Consolat, 2-0 à Luçon), il a récolté 4 points lors des deux journées suivantes, son premier succès de l’autre vendredi au CA Bastia (1-0) faisant suite à son nul vierge contre Avranches.

Ce soir, dans un stade Louis-Dugauguez qui humera de nouveau le parfum des ambiances d’antan, s’affronteront l’une des attaques les plus atones du National (Sedan, 1 but) et la pire défense (Strasbourg, 7 buts encaissés). Un duel très attendu entre le plus gros budget (Strasbourg, 5,5 millions) et le 5e (Sedan, 2,5 millions), tous deux encore en quête de la bonne recette. « C’est le 3e promu de suite qu’on affronte » , relève le gardien bas-rhinois Alexandre Oukidja. « Sedan était une belle écurie du foot français il y a peu. Ça va être un super match, dans un super stade.

Mais moi, je veux juste les trois points. » Pour les obtenir et enchaîner une 4e rencontre sans revers, le Racing va impérativement devoir resserrer sa garde. « Nous payons cash toutes nos erreurs » , ressasse le capitaine Ernest Seka, le premier à ne pas s’exempter de tout reproche. « Mais nous n’allons rien lâcher. Je ne suis pas inquiet. J’ai confiance en nos capacités et nos qualités. » « Pour aller plus haut, il faut corriger nos bourdes » , relance son portier. « La défense a changé. Mais les deux nouveaux, Felipe Saad et Eric Marester, sont des joueurs d’expérience. Nous devons travailler la communication, l’alignement et la concentration. »

Jacky Duguépéroux, lui, relie la porosité de son équipe plus à des manquements individuels qu’à un défaut d’organisation. « Le collectif fonctionne bien et plus de la moitié des buts encaissés étaient évitables. Tout le monde peut faire des erreurs. Mais il faut faire en sorte de ne pas les reproduire. »

Sur leur aire de jeu, les Sangliers n’ont pas encore transpercé le rideau défensif visiteur et n’ont marqué qu’une fois en six heures. On saura, ce soir, si le RCSA a enfin trouvé le terrain idéal pour assurer ses arrières.

Le groupe :Oukidja, Blondel, Marester, Seka, Salmier, Saad, Sikimic, Ndour, Aguemon, Grimm, N’Doye, Kanté, Sabo, Lienard, Bahoken, Blayac.

Absents : Pouye (fracture du pied droit), Tuiloma (sélection), Belahmeur (malade), North, Weissbeck, Solvet, Munch, Ieraci, Schmittheissler (choix de l’entraîneur).


Belahmeur malade et forfait

Titulaire à Béziers, puis face aux Herbiers, Abdelhak Belahmeur n’est pas parti hier avec ses partenaires à Sedan. Le milieu offensif, malade mercredi, semblait aller mieux jeudi, mais a de nouveau été pris ce vendredi de ce qui ressemble fort à une gastro-entérite. Il est donc resté à Strasbourg pour éviter de contaminer l’effectif et est remplacé numériquement dans le groupe des 16 par le défenseur central serbe Milovan Sikimic. Jacky Duguépéroux a laissé entendre qu’il retoucherait peu son équipe, notamment derrière, malgré la porosité de la plus mauvaise défense du National. Suspendu contre Orléans et à Béziers, Yannick Aguemon pourrait retrouver le onze de départ.
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Sam 5 Sep - 17:51

Voilà le onze strasbourgeois au coup d'envoi, qui prendra plus une configuration en 4-4-2 :
Oukidja - Marester, Seka, Saad, Ndour - Aguemon Ndoye, Grimm, Sabo - Bahoken, Blayac.

les 500 à 600 supporters strasbourgeois donnent de la voix dans le quart de virage qui leur a été réservé.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Sam 5 Sep - 17:56

Au Racing, une seule demi-surprise: Dimitri Lienard, qui ne s'était pas entraîné jusqu'à jeudi à cause d'une douleur à une cheville, est remplacé en attaque par Stéphane Bahoken, buteur il y a huit jours contre les Herbiers. Le onze de départ est par ailleurs inchangé, si l'on excepte la rentrée de Yannick Aguemon sur le flanc droit de l'entrejeu à la place d'Abdelhak Belahmeur, resté à Strasbourg pour cause de maladie.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Sam 5 Sep - 18:01

A noter que le stade est loin d'être plein. D'une capacité de plus de 22000 places, il accueille aujourd'hui 5 à 6 000 spectateurs.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Sam 5 Sep - 18:29

Oukidja se plaint de jets de projectiles dans son dos.

Et tout de suite, la réponse strasbourgeoise, avec une frappe sèche de N'Diaye de 25 bons mètres, à quelques centimètres du poteau droit de Maeyens.

Le score vierge reflète assez fidèlement des débats qui n'ont pas atteint des sommets, malgré quelques velléités de part et d'autre. Le RCSA avait pris le meilleur départ, mais les échanges se sont équilibrés par la suite.

MI-TEMPS 0-0

Le match ne décolle toujours pas. Lienard remplace Aguemon, assez décevant.

Le changement: à Strasbourg, Massiré Kanté succède à Jean-Philippe Sabo;

Avertissement pour Jérémy Blayac, ''coupable", aux yeux de l'arbitre, d'avoir protégé son ballon d'une manchette sur Camacho.


avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Sam 5 Sep - 19:56

C'est fini au stade Louis Dugauguez sur ce nul vierge assez logique, après une 2e période soporifique. Dimitri Lienard vient de recevoir un carton jaune pour contestation. Le Racing aligne un quatrième match sans défaite. Assurément pas le plus glorieux.


En une rencontre franchement médiocre, le Racing décroche un deuxième nul de rang, sur la pelouse de Sedan. Vaguement dominateurs en début de rencontre, les Strasbourgeois ont balbutié une bouillie de football sans saveur. Ce résultat ne fait évidemment pas leurs affaires. Le Racing reste englué dans le ventre mou du classement alors que certaines équipes semblent en phase de décollage en haut du classement, à l'instar de Marseille Consolat, vainqueur à Chambly.

Terminé 0-0
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Sam 5 Sep - 20:03

Plus le championnat avance et plus la L2 s'éloigne.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Sam 5 Sep - 20:30

5eme journée
Vendredi 04 septembre 2015

Boulogne1 - 3 Châteauroux
Samedi 05 septembre 2015
Colmar 0 - 1 Luçon
Chambly 1 - 2 Consolat Marseille
Sedan 0 - 0 Strasbourg
Les Herbiers 1 - 1 Belfort
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Dim 6 Sep - 5:25

Le Racing concède le match nul sur la pelouse de Sedan (0-0)
La tête à Toto
Au terme d’un pauvre match nul sans but à Sedan, le Racing reste englué dans le ventre mou d’un championnat National où il se cherche encore...
Le Racing a achevé sa tournée des promus avec de contrariants doutes dans la tête.

Après avoir espéré lancer leur saison à Béziers (1-2), puis séduit sans être récompensés face aux Herbiers, les Strasbourgeois se sont livrés à une purge à Sedan, hier.

Et la prestation proposée ne restera pas dans les annales, sauf peut-être dans un rayon du musée des horreurs sportives.

« Il y avait eu le contenu sans le résultat lors du match précédent, a relevé Felipe Saad. Le thème de la semaine, dans ce que l’on entendait à l’intérieur et à l’extérieur du groupe, c’était la solidité défensive. Il y en a eu. Donc je ne suis pas déçu par le contenu, mais par le résultat. »
Y avait-il vraiment des raisons de l’être ? Ni le Racing, ni Sedan, n’ont donné l’impression de vouloir s’illustrer en une affiche qui a rappelé quelques souvenirs.

Le Racing a bien tenté de prendre la maîtrise du ballon, exerçant un bon pressing sur la défense sedanaise, s’appliquant dans ses transmissions. Mais cela n’a duré qu’un temps, bien trop court.

Passé le premier quart d’heure, la médiocrité s’est généralisée, entre mouvements sans imagination, approximations techniques et timidité à tous les étages.
«Devant on a été insignifiant »
Guère dangereux, les Strasbourgeois ont au moins pu s’appuyer sur leur capitaine, Seka, pour ne pas être trop inquiétés. Car au rayon des actions – ou, du moins, de quelques intentions – Sedan a pointé le bout de son nez, parfois, dans la surface d’Oukidja, qui a dû s’employer à deux ou trois reprises.

Maeyens, lui, a été quasiment au chômage technique, se consacrant à une seule intervention indispensable, sur une frappe de Grimm, loin d’être monumentale (27e ).

« Après le premier quart d’heure, on a été secoué et soporifique, a jugé, sans concession, Jacky Duguépéroux. On a ressorti la tête de l’eau avec les changements. Mais c’est resté un match fermé, il n’y a jamais eu d’espace et devant on a été insignifiant. »

Il n’y a donc pas eu beaucoup de raisons pour les 600 suiveurs alsaciens d’avoir effectué le déplacement dans les Ardennes. D’ailleurs, à la fin, ils ont été quelques-uns à siffler leurs favoris.
Après la pause, comme tout le monde, ils se sont ennuyés ferme. On a frisé l’anti-publicité pour le football. Le ballon a vaguement vogué d’un camp à l’autre, quand les deux défenses ne se consacraient pas à des séquences de transmissions sans saveur ni ambition.

Seuls quelques coups de pied arrêtés auraient pu donner des idées de but, si seulement ils avaient été correctement tirés. Il y a bien eu un but refusé de Blayac, pour égayer la morne plaine de Dugauguez. Mais l’avant-centre a été signalé à juste titre hors-jeu.

« Sedan a bien bloqué Ndour et le couloir gauche, on n’a pas su développer nos enchaînements habituels et c’est surprenant, a conclu, lucide, l’entraîneur du Racing. Même à Dunkerque, où on a pris 4-1, on s’est créé plus d’occasions. Aujourd’hui (hier) , on n’était pas bien équilibré, on doit être plus fluide. »
Pas à la hauteur

Le Racing n’a tout simplement pas été à la hauteur de ses ambitions et se retrouve à faire du surplace dans le ventre mou d’un classement qui se décante.

Coupable derrière il y a une semaine, navrant devant hier, il ressemble à un chantier alors que son effectif n’a guère changé.

Le pauvre point du nul, hier, ne peut pas s’apparenter à une glorieuse affaire.
DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Dim 6 Sep - 5:32

Racing Strasbourg : cette fois, c’était nul !
Après sa prestation pleine d’allant face aux Herbiers qu’il n’avait toutefois pas réussi à vaincre à la Meinau (2-2), le Racing a joué hier une partition insipide chez un promu sedanais pas plus emballant (0-0). Son 4e match d’affilée sans défaite n’est pas le plus rassurant
Les deux coaches, Farid Fouzari d’abord, Jacky Duguépéroux ensuite, se sont rejoints sans se concerter et ont employé en salle de presse exactement les mêmes mots, dans un doux euphémisme qui ne traduisait qu’imparfaitement la triste prestation de leurs équipes hier au stade Louis-Dugauguez : « C’était un match un peu fermé. »

Sedan, le promu remonté de CFA 2 en deux saisons, et Strasbourg, qui avait emprunté la même trajectoire deux ans plus tôt, se sont donc neutralisés devant 5274 spectateurs qui ont fini par s’assoupir devant l’indigence du spectacle proposé.
En comparaison d’une 2e période dénuée de la moindre occasion digne de ce nom, si on excepte un but refusé, pour un hors-jeu justifié cette fois, au goleador bas-rhinois Jérémy Blayac (Ndlr : contre les Herbiers il y a huit jours, l’avant-centre avait été privé d’un but valable pour un hors-jeu inexistant), le premier acte a presque paru séduisant. Il n’y avait pourtant pas de quoi s’extasier. Certes, les Bleus ont plutôt pris les choses en main et le match par le bon bout durant le premier quart d’heure. Mais leurs louables intentions se sont vite étiolées, alors que par le jeu des vases communicants, les hommes de Farid Fouzari ont peu à peu sorti la tête de l’eau pour lancer quelques contres piquants. Le premier, orchestré par l’ex-Niortais Benoît Leroy, va d’ailleurs être tout près de s’avérer payant. Après un une-deux avec Lavenant, le milieu offensif sedanais expédie une frappe tendue à ras de terre dans le soupirail droit d’Oukidja. Mais le portier bas-rhinois, vigilant, se couche parfaitement pour l’extirper de sa cage (21e ).

Du côté des Racingmen, les manœuvres d’approche ne sont pas inintéressantes, mais la finition est défaillante. Après une tête de Seka à côté (13e ) et un tir contré de N’Doye (24e ), Grimm décoche la seule frappe cadrée du RCSA en première période. Mais Maeyens ne frissonne même pas au moment de se saisir du ballon (27e ).
À l’autre bout du terrain, un Seka retrouvé, après son début de saison cahin-caha, est au four et au moulin et éteint régulièrement le feu qui couve dans sa surface, notamment sur ce ciseau du droit de Leroy que Goba, à l’affût, attendait avec voracité (33e ).

Oukidja, lui, cueille dans sa niche une autre tentative cadrée de Vardin (44e ). Mais c’est bien le Racing, avec un coup de patte un poil trop croisé de N’Doye à 20 m, qui s’offre l’ultime escarmouche de ce premier acte (45e ). « Notre première mi-temps a été soporifique » , reconnaît Jacky Duguépéroux. « Après un bon premier quart d’heure, nous avons perdu la maîtrise du jeu et nous nous sommes fait un peu secouer. »
Une grande pauvreté créative
Sans exagération aucune, la deuxième période va carrément tourner à la purge. La pauvreté créative des deux antagonistes fait peine à voir. Malheureusement pour les Bleus, leur première - et dernière - action vraiment construite, sur laquelle Jérémy Blayac fait mouche, va surtout faire chou blanc, l’avant-centre étant signalé hors-jeu, à juste titre, on l’a dit. Sur un ballon gratté par Lienard, N’Doye l’avait pourtant idéalement servi en profondeur. Et l’ancien Angevin, à qui il n’en faut souvent qu’une, avait ajusté Maeyens avec sang-froid en ouvrant son pied droit (77e ). Une fausse joie, de courte durée !

Désormais 12e avec six points et, surtout, une seule victoire en cinq matches, le RCSA, qui pointe à trois unités du podium, mais seulement deux devant la zone rouge, affiche un bilan comptable toujours en décalage avec ses ambitions. Même si son ailier Yannick Aguemon assure « ne pas (s) e faire de souci » , son entraîneur concède, lui, « qu’il va falloir discuter avec les joueurs pour voir ce qu’ils en pensent ». Dans ce contexte, une première victoire à la Meinau, vendredi contre Fréjus, ne serait pas un luxe.
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Dim 6 Sep - 6:46

5eme journée
Vendredi 04 septembre 2015

Boulogne 1 - 3 Châteauroux
Samedi 05 septembre 2015
Colmar 0 - 1Luçon
Chambly1 - 2 Consolat Marseille
Sedan 0 - 0 Strasbourg
Les Herbiers 1 - 1 Belfort
Épinal 1 - 3 Avranches
Fréjus St-Raphaël 0 - 0 CA Bastia
Béziers 1 - 0 Dunkerque
Orléans 2 - 2 Amiens SC
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Dim 6 Sep - 6:51

5eme journée
1 Consolat Marseille 11
2 Luçon           10
3 Belfort 9
4 Dunkerque 8
5 Fréjus St-Raphaël   8
6 Les Herbiers 7
7 Béziers 7
8 Orléans 6
9 Amiens SC 6
10 Chambly 6
11 Colmar 6
12 Avranches 6
13 Strasbourg 6
14 Sedan 5
15 Châteauroux 4
16 Épinal     3
17 Boulogne 3
18 CA Bastia 2
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Lun 7 Sep - 5:08

Ça devient ennuyeux
Plus rassurants en défense, les Strasbourgeois sont devenus pathétiques en attaque. Avec un effectif guère chamboulé, le Racing apparaît comme un chantier.

Au terme d’un match à se décrocher la mâchoire à force de lutter contre l’ennui et de chercher en vain une occasion de s’enthousiasmer, le Racing aurait au moins pu apprécier le point récolté à Sedan. Au regard de la maigre récolte organisée depuis le mois d’août, il n’y a pas lieu de rigoler. Un nul à Sedan relèverait, dans l’absolu, d’une meilleure opération qu’un nul à domicile, face aux Herbiers.
« On va devoir discuter de tout ça »
Mais il s’avérait tout bonnement impossible de quitter Sedan avec le sourire, dans le sillage du 5e match du National disputé dans les Ardennes. Au pied du bus strasbourgeois, certains joueurs faisaient franchement la tête et ont préféré ne pas s’exprimer. Dans l’ensemble, sans décréter l’état d’urgence, les joueurs de Duguépéroux sont plus enclins à se poser des questions qu’à afficher des certitudes. L’entraîneur, d’ailleurs, n’a pas tourné autour du pot à l’heure d’évoquer la purge sedanaise.

Si le Racing avait évidemment le souci de se rassurer défensivement après avoir encaissé sept buts en quatre matches, il ne s’imaginait pas autant incapable de créer pendant 90 minutes. « On a été en difficulté devant, a constaté l’entraîneur des Bleus. À Strasbourg, on sait que l’environnement est exigeant mais là, on doit vraiment retrouver un équilibre. »
La difficulté à construire une action digne de ce nom interpelle. Jusqu’alors, le Racing avait au moins su se construire quelques occasions samedi. Il n’en a rien été. Et si le secteur défensif a pu être retouché à l’intersaison, avec les arrivées de Saad et de Marester, le secteur offensif n’a pas changé depuis janvier. « C’est sûr que notre match a été surprenant, a poursuivi « Dugué ». Entre les deux axiaux (Grimm et Ndoye) et les quatre de devant, il n’y avait pas de nouveau. On va devoir discuter de tout ça cette semaine. » Et quelques-uns pourraient s’entendre dire qu’ils ont grillé un joker à retrouver sur le banc.
Encore que. Les solutions ne sont pas légion.
La concurrence du National a pu présenter le Racing, avec ses moyens financiers, comme le PSG du championnat. Il faut bien constater que le côté droit sonne souvent le creux. Et l’adversité a pu comprendre qu’avec des efforts pour contrarier le côté gauche, une partie du problème strasbourgeois était résolue.
« Filtrer tous les messages de l’extérieur et dégager quelque chose de fort à l’intérieur »
À entendre ceux qui ont bien voulu parler, il serait néanmoins surtout question de mental pour faire repartir les chances alsaciennes de montée à la hausse. « L’objectif n’a pas été atteint à Sedan parce qu’on était venu chercher un résultat, considère Felipe Saad. On doit retrouver de la qualité de jeu face à Fréjus-St-Raphaël (vendredi). Dans le foot, pour progresser, il faut travailler des automatismes, à travers des bonnes semaines d’entraînement. Et il y a des domaines plus subjectifs, comme la confiance. » En dépit de son cycle retour de la saison passée, quand il a accumulé 13 victoires en 16 matches, le Racing en manquerait.

L’environnement a changé et se montre plus exigeant. « On doit filtrer tous les messages de l’extérieur et dégager quelque chose de fort à l’intérieur », conclut le Brésilien venu de Caen. Le programme pour retrouver une certaine régularité ?
DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  67120 le Lun 7 Sep - 5:16

Incidents à Sedan

Si des centaines de supporters strasbourgeois ont joyeusement animé les travées du stade Louis-Dugauguez, une trentaine de suiveurs alsaciens s’est illustrée plus tristement en prenant part à une rixe aux abords. L’un d’eux a achevé son voyage dans les Ardennes à l’hôpital, victime de blessures à la tête. Quatre autres ont été placés en garde à vue.

DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 5ème J : Sedan / Strasbourg

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum