[15/16] 4ème journée : Strasbourg - Les Herbiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[15/16] 4ème journée : Strasbourg - Les Herbiers

Message  67120 le Jeu 20 Aoû - 22:21

Le 28/08/2015 a 20h
Victoire impérative contre le promu les Herbiers a la Meinau
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2951
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 4ème journée : Strasbourg - Les Herbiers

Message  67120 le Ven 28 Aoû - 5:11

Attention au mur
Le Racing accueille Les Herbiers pour son deuxième rendez-vous de la saison à la Meinau. Promue, l’équipe vendéenne, qui s’appuie sur un bon début en National, risque de causer quelques soucis.
C’est la tournée des nouvelles têtes pour les Strasbourgeois ces temps-ci. Après avoir retrouvé le goût de la victoire, il y a un peu plus d’une semaine, en découvrant Béziers (1-2), le Racing va faire connaissance avec un nouveau venu vendéen, en National. Le Poiré-sur-Vie s’est éclipsé, les Herbiers l’a remplacé à cet échelon.
« On doit assumer nos ambitions »
Avant de retrouver un historique renaissant, Sedan, dans une semaine, Ernest Seka et ses copains seraient inspirés de faire le plein et d’ouvrir leur compteur victoire à la Meinau cette saison.

L’envie de Ligue 2 dépend d’une certaine efficacité à domicile, dans l’esprit des principaux acteurs du club strasbourgeois. Contraint au nul par un adversaire venu du dessus, Orléans, il y a deux semaines, le Racing a dans l’idée de se rattraper face à l’invité en provenance d’en dessous.

Vu de loin, la mission n’a rien d’impossible. Regardée de près, elle n’a rien non plus d’évident. « Franchement, toutes les équipes sont dangereuses pour nous, considère Ernest Seka, le capitaine. Notre début de saison est compliqué, parce que tout le monde nous attend. La saison passée, on avait été repêché et on jouait plutôt le maintien au début. Là, on doit assumer les ambitions. »
Un candidat à la montée n’a pas vraiment d’autre choix que d’imposer sa loi à un bizut. Mais ce dernier n’a aucune raison non plus de débouler résigné à la Meinau. La bande à Franck Rizzetto, invaincue en trois matches, aucun but encaissé, a plutôt bien commencé.

« Ils ont une ossature de huit ou neuf joueurs, souligne Jacky Duguépéroux, l’entraîneur strasbourgeois. Et ils s’appliquent à produire du jeu, ce qui peut nous aider à être plus à l’aise. On va essayer de trouver rapidement la faille. Mais après, on n’est pas tout seul. »

Le premier succès décroché dans l’Hérault a permis d’y voir un peu plus clair sur le plan de jeu. Globalement, le Racing a eu la maîtrise des débats. En dehors d’une vingtaine de minutes après la pause, il a dicté sa loi et va s’efforcer d’en faire de même à chaque fois.
« Comment on va jouer, c’est ce qui m’importe le plus, conclut le coach des Bleus. À l’extérieur et à domicile, la composition et l’organisation de l’équipe, comme les consignes, sont les mêmes. Il n’y a pas 36 façons de jouer. On a fait des erreurs la saison passée face à des adversaires censés être plus faibles et on s’est pris les pieds dans le tapis. L’important est d’en tirer les leçons. On doit prendre cet adversaire au sérieux comme tous les autres. »

Cela semble un préalable indispensable pour confirmer la relance espérée d’un Racing désireux de confirmer qu’il n’est plus à l’arrêt.
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2951
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 4ème journée : Strasbourg - Les Herbiers

Message  67120 le Ven 28 Aoû - 5:16

Racing : la deuxième lame ?
Huit jours après sa première victoire de la saison à Béziers (2-1), le RCSA entend poursuivre sa moisson ce soir (20h) à la Meinau face à un autre promu, les Herbiers, invaincu en trois journées. Pas si simple face à l’hermétique défense vendéenne.

Avec un bilan équilibré en trois journées, le Racing, candidat déclaré à l’accession en Ligue 2, n’a pas encore marqué les esprits. Mais la progression linéaire de ses résultats (échec 4-1 à Dunkerque, nul vierge contre Orléans pour la première à la Meinau et succès 2-1 à Béziers) constitue un premier signe encourageant.

L’expérience montre de toute façon qu’une entame réussie n’offre pas l’absolue garantie d’un épilogue heureux. La preuve : début 2014-2015, les Bleus étaient restés invaincus durant six journées (3 victoires, 3 nuls) avant de reculer, puis de rater le podium d’un point.
En revanche, l’histoire a prouvé que le comportement domestique est souvent capital dans une course à l’accession. Or, Ernest Seka et les siens ont déjà lâché deux unités dans leur antre face aux Orléanais. Alors, ce soir (20h), pour leur 2e sortie devant leur public, ils vont naturellement tout faire pour éviter d’en dilapider d’autres face aux Herbiers, promu invaincu comme l’était Béziers avant leur passage au stade de la Méditerranée. Des Herbiers qui ont perdu cet été l’un des acteurs de leur inédite accession en National, Jérémy Abadie, formé au Racing et parti à la Roche-sur-Yon, mais qui ont enrôlé des joueurs rompus aux joutes du National, voire de la L2 : le défenseur amiénois Issa Makalou, les attaquants d’Orléans Luigi Glombard et Marseille Consolat Mohamed M’Changama, le défenseur castelroussin Emeric Dudouit ou les Fréjussiens Ismaël Gace et Romain Padovani.
Pour l’heure, tout va donc pour le mieux pour le promu vendéen, entraîné par l’ex-milieu offensif de Montpellier, Metz, Nîmes ou Cannes, Franck Rizzetto, dont le RCSA a croisé la route lorsqu’il dirigeait Rodez en National en 2010-2011, puis la réserve du PSG en CFA en 2012-2013. Pour son historique baptême du feu au 3e échelon hexagonal, le VHF (Vendée les Herbiers Football) a enchaîné deux nuls vierges contre Luçon, puis à Avranches, avant s’imposer face au CA Bastia (1-0).
« L’équipe a retrouvé toute sa confiance »
Mais le Racing, ragaillardi par sa maîtrise en première période à Béziers, entend rester maître chez lui. « Il faut attaquer pied au plancher, faire comprendre à nos adversaires que ça va être difficile pour eux à la Meinau et, de préférence, trouver rapidement la faille » , assène Jacky Duguépéroux. « Je ne sais pas comment ça va se passer, mais l’équipe a retrouvé toute sa confiance et j’ai bon espoir. »

Sa détermination n’altère cependant en rien son respect du visiteur herbretais. « Les Herbiers sont certes promus, mais n’ont pas pris de but et évoluent avec une ossature de 8 ou 9 joueurs qui n’a pas bougé lors des trois premiers matches. C’est une équipe bien huilée qui cherche à jouer au foot. On espère d’ailleurs qu’elle viendra avec cette intention, ce qui nous permettra peut-être d’être un peu plus à l’aise. Car sans la sous-estimer, ce qui m’importe le plus, c’est que nous imposions notre jeu à domicile. »
À ce titre, les couacs de la saison passée sont encore suffisamment présents à l’esprit des Racingmen pour que ces derniers ne prennent pas à la légère leur 2e duel d’affilée avec un promu, avant un 3e le 5 septembre à Sedan. « Si nous sommes encore en National, c’est que nous avons perdu trop de points face à des équipes contre lesquelles nous avons peut-être pensé que ce serait plus facile que devant le Red Star, Colmar, le Paris FC ou Bourg-Péronnas » , rappelle leur coach, « Nous nous sommes pris les pieds dans le tapis. Les leçons, bonnes ou mauvaises, sont faites pour être retenues. » Et, de temps à autre, pour être données quand on affiche des objectifs aussi élevés que le Racing.

Le groupe du Racing : Oukidja, Blondel, Marester, Seka, Salmier, Saad, Sikimic, Ndour, North, Grimm, N’Doye, Kanté, Aguemon, Belahmeur, Sabo, Lienard, Bahoken, Blayac.
Absents : Pouye (fracture du pied droit), Munch, Weissbeck, Solvet, Ieraci, Schmittheissler (choix de l’entraîneur).
Seize joueurs se sont entraînés hier sous les ordres de Jacky Duguépéroux. Yoann Salmier, victime d’une entorse l’autre jeudi à Béziers et éloigné des terrains depuis, a testé son genou gauche en baskets et semblait partagé à sa sortie du stade annexe. « Sur les appuis, ça va. Ça peut peut-être le faire. » Le latéral droit Eric Marester, lui aussi touché au genou gauche mardi lors de l’opposition interne, a également été ménagé, mais semblait plus optimiste. « Ce n’est qu’un coup. Ça devrait aller. » Par précaution, le coach a donc appelé 18 joueurs : les 16 présents à Béziers, plus Yannick Aguemon et Ernest Seka, de retour de suspension.
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2951
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 4ème journée : Strasbourg - Les Herbiers

Message  67120 le Ven 28 Aoû - 23:14

4eme journée
Vendredi 28 août 2015

CA Bastia 0 - 1 Sedan
Consolat Marseille 1 - 1 Colmar
Châteauroux 0 - 1 Chambly
Luçon 3 - 2 Épinal
Avranches 1 - 1 Fréjus St-Raphaël
Strasbourg 2 - 2 Les Herbiers
Belfort 4 - 0 Béziers
Dunkerque 1 - 0 Orléans
Amiens SC 1 - 0 Boulogne
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2951
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 4ème journée : Strasbourg - Les Herbiers

Message  67120 le Ven 28 Aoû - 23:19

4eme journée
1 Belfort 8
2 Consolat Marseille 8
3 Dunkerque 8
4 Luçon 7
5 Fréjus St-Raphaël 7
6 Colmar 6
7 Chambly 6
8 Les Herbiers 6
9 Orléans 5
10 Amiens SC 5
11 Strasbourg 5
12 Béziers 4
13 Sedan 4
14 Épinal 3
15 Boulogne 3
16 Avranches 3
17 Châteauroux 1
18 CA Bastia 1
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2951
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 4ème journée : Strasbourg - Les Herbiers

Message  67120 le Sam 29 Aoû - 5:41

Le Racing encore accroché à la Meinau Trahi par ses arrières
Face aux Herbiers à l’efficacité redoutable, deux absences de sa défense centrale ont contraint le Racing, plutôt dominateur, au nul, hier à la Meinau. Pas vraiment une bonne affaire.
Les regrets commencent déjà à s’accumuler. Revenu ragaillardi de son déplacement à Béziers où il avait décroché sa première victoire de la saison (1-2), le Racing a calé au moment de passer la seconde.
Heureusement, le Racing a des arguments plus convaincants devant

Il n’a pas démérité, s’efforçant de développer un jeu appliqué. Mais sa défense centrale n’a pas brillé et laissé le promu en provenance des Herbiers repartir dans l’ouest avec le point du nul. Et la faiblesse n’a pas tardé à sauter aux yeux.

Débuter la rencontre avec une poutre défensive qui se rate sur un contrôle de la poitrine, sa voisine qui tombe et un attaquant d’en face qui envoie une mine pleine lucarne n’est pas idéal.
Le Racing a paru d’entrée fébrile sur ses bases arrière, les dégagements sont d’abord tombés dans les pieds vendéens qui n’ont eu de cesse d’investir le camp alsacien, à toute vitesse, à chaque occasion.

Et elles n’ont pas manqué une fois la marque déflorée. Heureusement, le Racing a des arguments plus convaincants devant. Autrement plus à l’aise avec le ballon que sans, il a pu profiter de la situation.

Après un quart d’heure, Les Herbiers ont pu se rendre compte de la situation. Pour sa première à la Meinau, pour sa première saison en National, le club vendéen se retrouvait premier au cœur de la quatrième journée.
En attaque, Lienard et ses copains avaient le tort de se retrouver parfois en position de hors-jeu dans un premier temps, de se heurter à un Blancheton en ébullition juste avant la pause, quand le gardien visiteur a repoussé à bout portant des tentatives de Lienard puis de Belahmeur.

Mais le passe-partout de service a encore fait mouche, sur une ultime ruade de Ndour, le meilleur Strasbourgeois du soir. Blayac a été à la retombée du centre venu de la gauche pour inscrire son troisième but de la saison.

Après une première mi-temps agréable à suivre, il a fallu reprendre son souffle. Les débats ont pris un tour plus cadenassé, les Strasbourgeois cherchant à tirer profit de leurs coups de pied arrêtés.
Mal leur en a pris d’abord. Les Herbiers ont entrevu une ouverture. Schuster, qui a déposé Saad, l’a transformée en gouffre pour ajuster Oukidja. Mais ils ont revu la lumière sur un corner de Lienard, que Bahoken a coupé au premier poteau pour l’égalisation.
L’urgence est clairement identifiée
On a cru le Racing capable de tordre le visiteur, qui a encaissé hier ses premiers buts de la saison.

Il n’en a rien été, quelques-uns paraissant à bout de souffle. Une ultime occasion de Blayac, qui ne peut pas non plus marquer à chaque fois, a pu faire croire que le Racing méritait vraiment de l’emporter.

Le ballon a filé de peu à droite du but de Blancheton. Dans le camp d’en face, Mayulu a trouvé la transversale sur un nouvel accès de fièvre dans la défense des Bleus, à l’entame des arrêts de jeu.

La preuve que l’arrière-garde alsacienne n’était pas en mode gala et que le deuxième nul concédé cette saison à la Meinau n’a pas relevé du scandale non plus.
Invaincu depuis trois matches, mais englué dans le ventre mou d’un National qui ne se décante pas, le Racing, à trois points du premier, à quatre du dernier, n’en a pas fini avec son chantier. L’urgence est clairement identifiée : retrouver une certaine stabilité.
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2951
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 4ème journée : Strasbourg - Les Herbiers

Message  67120 le Sam 29 Aoû - 5:52

Pas nul, mais pas payé !
Au terme d’un match enlevé, le Racing, qui a multiplié les occasions, a concédé hier soir contre les Herbiers son 2e nul en deux sorties à la Meinau et peut nourrir des regrets (2-2). Mais le promu vendéen, qui a mené deux fois et tiré sur la barre dans les arrêts de jeu, a frôlé le hold-up.
C’est typiquement le genre de match qui peut tourner à la catastrophe. Un but encaissé très tôt, une équipe visiteuse qui défend beaucoup, mais sans fermer le jeu, et joue les contres à fond, deux buts refusés pour hors-jeu, le premier inexistant, le deuxième évident, des actions à foison qui échouent sur un gardien en état de grâce : tous les clubs qui dominent sans conclure redoutent un tel scénario.
Et c’est peu dire que le Racing a été cueilli à froid hier soir face aux Herbiers pour sa 2e sortie à la Meinau. Dès la 6e , Adama Sarr jaillit et subtilise le ballon à Seka qui ne l’a pas vu arriver. Dans le mouvement, l’attaquant herbretais décoche une demi-volée plongeante du droit sous la barre d’un Oukidja un peu avancé et donc lobé, mais qui ne pouvait de toute façon pas faire grand-chose.

C’est d’autant plus dur pour les Strasbourgeois qu’ils étaient bien entrés dans la partie. Heureusement pour eux, ce rude coup ne va ni les sonner, ni freiner leur élan. Leur réponse ne tarde pas : d’une subtile pichenette du gauche par-dessus Blancheton, Jérémy Blayac, servi par Grimm, croit égaliser, mais l’arbitre invalide son but pour - on l’a dit - un hors-jeu imaginaire (14e ).
Les Bleus proposent une partition variée à souhait. Pour autant, les hommes de Franck Rizzetto ne refusent pas le combat et sont même tout près de doubler la mise sur un contre de leur remuante doublette Sarr - Boubaya. Mais ce dernier n’appuie pas suffisamment son intérieur du droit pour surprendre Oukidja (16e ).

Le Racing produit son meilleur football depuis le début de saison, mais n’est pas récompensé. Un 2e but, signé Seka, lui est refusé à la 20e pour un hors-jeu cette fois incontestable du centreur N’Doye. Après une période de relative accalmie, les hommes de Jacky Duguépéroux vont mettre le feu à la pelouse dans les cinq dernières minutes de ce premier acte. Le show Blancheton peut alors commencer. En quelques secondes, le gardien vendéen va, de deux parades réflexe du pied, écoeurer Lienard et Belahmeur en repoussant la volée en pleine course du premier sur un centre de Ndour, puis en faisant échec au second qui avait slalomé au cœur de sa défense (42e ). Et que dire de son intervention sur un tir surpuissant et à bout portant de Blayac (44e ) !
La barre sauve Oukidja à la 91e
Mais dans le temps additionnel, le portier herbretais va céder sur une volée de l’intérieur du droit de Blayac à la tombée d’un nouveau centre de Ndour (45e + 2). Le - déjà - 3e but du goleador strasbourgeois met fin à l’imperméabilité vendéenne vieille de 315 minutes (5 h 15).

Le RCSA croit sans doute avoir fait le plus dur. Mais il n’est pas au bout de ses peines. Car dès la 57e , Schuster, alerté en profondeur par Padovani, fusille Oukidja au nez et à la barbe d’une défense dépassée, à l’image d’un Saad pris de vitesse.

Ce 2e coup de massue en sonnerait plus d’un pour le compte. Mais les Bleus, à qui Bahoken et Aguemon ont apporté du sang frais, vont rétablir l’équilibre dix minutes plus tard. Sur un corner de Lienard côté gauche, Bahoken, de la tête un peu et de l’épaule beaucoup, exécute Blancheton qui ne peut que dévier le ballon dans sa lucarne droite (68e ).
La fin de match sera totalement folle. Blayac, d’une demi-volée du droit à rebond juste à côté (88e ), puis Mayulu, d’une fusée sur la transversale d’un Oukidja battu (90e + 1), auront chacun l’occasion d’offrir la victoire à leur équipe. Les Racingmen pourront toujours regretter leurs occasions à la pelle et leurs largesses défensives. Mais les Herbiers, qui ont mené deux fois et ont eu la balle de match dans le temps additionnel, auraient tout aussi pu rafler la mise.

Avec 4 points sur 6 déjà lâchés à la Meinau, le Racing reste englué dans le ventre mou avant d’aller défier son 3e promu consécutif, samedi (18 h) à Sedan. Mais plus que son déficit comptable, il va surtout devoir combler ses lacunes défensives (7 buts encaissés en quatre matches).
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2951
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 4ème journée : Strasbourg - Les Herbiers

Message  67120 le Sam 29 Aoû - 11:11

Bien que tout le monde croyait à une montée en L2 facile, il faut se mettre à l'évidence le racing aura énormément du mal à y accéder cette Année, si seulement il y arrive, et j'ai des doutes .
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2951
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 4ème journée : Strasbourg - Les Herbiers

Message  67120 le Dim 30 Aoû - 5:32

Solidité requise
Face aux Herbiers, le Racing a concédé un nul frustrant, en encaissant deux buts sur deux erreurs individuelles (2-2). Si les Alsaciens veulent continuer à nourrir des ambitions de monter, il va falloir retrouver de la solidité derrière. Et vite.


Séduisant à l’avant, décevant à l’arrière. Voici, en une phrase, comment on pourrait résumer la prestation strasbourgeoise de vendredi face aux Herbiers (2-2), lors de la 4e journée de National.
« Sept buts en quatre matches, c’est trop »

Jacky Duguépéroux, l’entraîneur alsacien, était d’ailleurs le premier à le reconnaître. « La déception, c’est de prendre deux buts sur deux grosses fautes individuelles. D’ailleurs, on a pris sept buts en quatre matches, c’est beaucoup trop », lâchait le coach strasbourgeois dès le coup de sifflet final.

« C’est sûr, ce soir, si on concède le nul, c’est à cause des erreurs défensives, estimait aussi Jean-Philippe Sabo, très actif côté gauche. Mais ce n’est pas seulement la faute des défenseurs, c’est tout le groupe qui est en cause ».

« Il va falloir être plus précis et plus efficace dans les deux zones de vérité. On prend deux buts évitables, des buts qu’on ne prenait pas l’an dernier », exposait aussi Stéphane Bahoken.

Le Racing ne s’est en effet pas facilité la tâche, vendredi soir. Face à une équipe des Herbiers très joueuse, les Alsaciens se sont (rapidement) mis dans la panade tout seuls. Sur le premier but (magnifique) signé Adama Sarr, Ernest Seka rate complètement son contrôle de la poitrine, en essayant de couvrir Felipe Saad, parti à l’aventure. Et sur le deuxième, la charnière centrale est une nouvelle fois prise en défaut, Anthony Schuster s’infiltrant dans le dos d’un Felipe Saad fort statique pour aligner Alexandre Oukidja.
« On stagne au milieu de tableau »


De manière générale, la défense strasbourgeoise a semblé fébrile, même si Ernest Seka s’est repris en seconde période et qu’Abadallah Ndour a réalisé un match plein sur son côté gauche.

Bref, les vieux démons apparus à Dunkerque (4-1) semblent avoir refait surface, alors que le « clean sheet » du Racing face à Orléans (0-0), puis la victoire à Béziers (1-2) laissaient espérer autre chose. Et encore, le Racing aurait-il pu l’emporter malgré ces grossières erreurs, mais il aurait fallu se montrer plus efficace devant les buts de Blancheton. Or, si les Alsaciens ont été inspirés pour trouver la faille à deux reprises (*), ils ont aussi manqué un wagon d’occasions. « On a manqué des occasions à la pelle devant », pestait d’ailleurs Dugué. Et notamment en fin de première mi-temps, où les Alsaciens ont buté sur un Blancheton en état de grâce.

Résultat : le bilan comptable du Racing est pour l’instant famélique. « On a pris deux points sur six à domicile, c’est trop peu, estimait avec raison Sabo. Du coup, là, on stagne au milieu de tableau alors qu’il faudrait commencer à pointer son nez en haut de classement ».

Mais pas question de plonger dans le marasme si l’on en croit les Strasbourgeois. « Il ne faut pas baisser la tête. Il faut continuer à travailler. On sait où se trouvent nos problèmes, il faut retrouver de la solidité et de la sérénité », évoquait Jacky Duguépéroux.

Dugué, comme ses joueurs, le sait bien. En général, c’est la meilleure défense de National qui accède en Ligue 2. Voilà donc un premier chantier à mener à bien pour continuer de rêver…

(*) trois fois, même, puisque le but refusé à Blayac, à la 15e était bien valable. L’attaquant n’était pas hors-jeu lorsqu’il a trompé Blancheton d’une belle balle piquée.

DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2951
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 4ème journée : Strasbourg - Les Herbiers

Message  67120 le Dim 30 Aoû - 5:39

Le Racing trop poreux, pas trop heureux
Plus mauvaise défense du National après quatre journées, le Racing, tenu en échec par les Herbiers vendredi à la Meinau (2-2), a besoin de resserrer les boulons pour s’extirper du ventre mou du National. Samedi à Sedan, pour son 3e duel de rang avec un promu, il tentera d’assurer ses arrières.


Les Herbretais déambulent déjà dans le centre-ville de Strasbourg, avant d’emprunter le train du retour le lendemain matin, qu’Ernest Seka rumine encore sur le parking de la Meinau le 2e nul que le Racing vient de concéder en deux sorties devant son public (2-2).

Il est un peu plus de 23 h vendredi et le capitaine bas-rhinois s’avoue « dégoûté ». Pas tant par le résultat que par son erreur sur le premier but vendéen. « Ce qui m’énerve, c’est que je mets l’équipe dedans. On court après le score et ça change tout le match. Nous avons même eu la chance que leur dernier tir tape la barre dans le temps additionnel. Si nous avions perdu, ça aurait été très compliqué dans les têtes. Ça l’est déjà à cause du nul. D’un autre côté, nous restons invaincus à domicile. »

Invaincu aussi depuis trois rencontres, le Racing ne compte que cinq points en quatre journées. Mais son retard sur le trio de tête Belfort - Dunkerque - Marseille Consolat n’est que de trois longueurs, dans un championnat pour le moment très dense. « Le problème, ce ne sont pas ces trois points de retard, mais le fait de prendre trop de buts » , pointe d’ailleurs Jacky Duguépéroux, « Il va falloir remédier à ça. C’est le grand chantier. Nos erreurs sont plus individuelles que le fait de notre organisation de jeu ou de fautes tactiques. Nous manquons de concentration sur des ballons qui paraissent faciles. Nous ne sommes pas assez attentifs et vigilants et nous sommes punis. Et nous ne sommes qu’en National. Si nous étions au-dessus, nous le serions davantage. »
« Il n’y a pas mort d’homme »

Au-dessus, le Racing ne l’est même pas dans un National où il a annoncé la couleur, mais broie pour l’instant surtout du noir. « Le début de saison est contrariant parce qu’à chaque match, nous n’affichons pas le même visage » , concède le gardien Alexandre Oukidja, dernier rempart de la pire défense, avec 7 buts encaissés. « Nous avons été inexistants à Dunkerque (défaite 4-1) , costauds défensivement contre Orléans (0-0) , efficaces offensivement à Béziers où nous avons tout de même encaissé un but (succès 2-1) , et pas assez réalistes, devant et derrière, contre les Herbiers. En quatre matches, nous ne nous sommes jamais vraiment rassurés. »

La sonnette d’alarme n’est pas encore tirée. Et si les Bleus se lancent un appel préventif à la remise en question, Ernest Seka et Jacky Duguépéroux estiment toutefois « qu’il n’y a pas mort d’homme » , tandis qu’Alexandre Oukidja relève que le Racing « n’est pas largué ».

« Je ne vais pas dire que je suis satisfait de ce nul, mais nous aurions pu perdre dans le temps additionnel » , relativise un Duguépéroux qui se refuse à noircir exagérément le tableau. « Les Herbiers n’avaient pas pris de but lors des trois premières journées. Nous avons réussi à leur en mettre deux. Mais d’un autre côté, ils n’en avaient marqué qu’un en trois matches et nous en ont planté deux aussi. Il ne faut pas baisser la tête, continuer à bosser et retrouver un peu de confiance dans les deux zones de vérité. Joueurs et staff en sommes convaincus. »
« Il faut arrêter de faire des cadeaux »

Malgré leurs carences aux deux extrémités du terrain - ce qui n’est évidemment pas accessoire -, les Racingmen n’ont cependant pas à rougir. Car leur 4e copie de la saison a largement été étayée d’arguments convaincants dans pas mal de domaines. « Sur l’intensité, il n’y a rien à redire » , commente ainsi Oukidja, « Nous avons fait un bon match et été un peu malheureux à la finition. Nous voulions les trois points, mais nous aurions pu perdre aussi, avec cette barre transversale contre nous dans le temps additionnel. Il faudra essayer de gagner à Sedan samedi (18 h) pour se rassurer. Mais il faut surtout arrêter de faire des cadeaux. »

C’est la base même du « grand chantier » évoqué ci-dessus par Jacky Duguépéroux. Le probable recrutement du jeune Christopher Lina (voir ci-contre) permettra d’ajouter une pierre à des fondations encore fragiles.

Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2951
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 4ème journée : Strasbourg - Les Herbiers

Message  67120 le Lun 31 Aoû - 10:33

Racing

*** ABDALLAH NDOUR : le latéral gauche a été le meilleur défenseur strasbourgeois vendredi, ce qui n’était pas trop compliqué. En revanche, il a parfaitement combiné avec Sabo d’abord, avec Lienard ensuite pour déstabiliser Les Herbiers et a été l’auteur de la passe décisive.

** JÉRÉMY BLAYAC : dangereux dans toutes ses tentatives ou presque, l’attaquant a été récompensé de ses efforts en parvenant à égaliser juste avant la pause. Privé d’un but pour un hors jeu inexistant au quart d’heure.

* STÉPHANE BAHOKEN : particulièrement mordant pour son apparition sur la pelouse, l’ancien de Nice a inversé la tendance en fin de match.
DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2951
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 4ème journée : Strasbourg - Les Herbiers

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum