[15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Lun 17 Aoû - 5:17

Béziers – Strasbourg : MATCH AVANCÉ
Dans l’article d’hier nous évoquions un éventuel report de la rencontre opposant Béziers au Racing Club de Strasbourg, finalement il n’en sera rien, la rencontre sera avancée !

Le match comptant pour la troisième journée du championnat de National initialement prévu le vendredi 21 Août aura finalement lieu le jeudi 20 Août à 20H. En cause, le match de Rugby Béziers – Mont-De-Marsan. Une nouvelle qui risque fortement de déplaire à un grand nombre de supporters strasbourgeois qui avaient prévus de faire le déplacement !
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Jeu 20 Aoû - 19:45

Il est temps…
Avec une défaite et un nul au compteur, le bilan du Racing n’est pas brillant en ce début de saison. Mais les Strasbourgeois veulent inverser la tendance. Pour cela, il faut s’imposer, ce soir, à Béziers.

Après une défaite (4-1 à Dunkerque), puis un match nul à domicile (0-0 face à Orléans), le Racing veut accélérer le rythme en cette 3e journée de National. Mais décrocher les trois points sur le terrain de l’AS Béziers, tout juste promu de CFA, ne s’annonce pas de tout repos. Et c’est un euphémisme…
« Je m’attends à un match très engagé. Béziers est une équipe qui monte et qui est restée sur une belle dynamique », expose d’emblée le milieu Abdelhak Belahmeur.
Même son de cloche du côté de Jacky Duguépéroux. « C’est une équipe à respecter, avec deux ou trois très bons techniciens au milieu », argue l’entraîneur strasbourgeois.
« On doit garder notre lucidité »
Au vu du parcours des Héraultais, on ne peut guère contredire l’analyse du camp alsacien. Les coéquipiers d’Anthony Sichi surfent actuellement sur une bonne vague : une victoire face à Avranches (3-0), un match nul face à Bastia (0-0)... Contrairement au Racing, le promu n’a pas raté ses grands débuts en National.
Mais que l’adversaire du soir soit en forme ou non ne change pas la donne pour un Racing qui doit décrocher les trois points pour lancer enfin sa saison 2015/2016.
Et pour y arriver, Jacky Duguépéroux espère voir ses troupes aborder cette rencontre dans l’Hérault avec le même état d’esprit que celui vu à la Meinau, la semaine passée, face à Orléans.
« Après avoir raté le premier match, on s’est rassuré défensivement lors du deuxième, souligne ainsi “Dugué”. Il faut continuer sur cette lancée, en affichant la même solidarité et la même abnégation, tout en progressant dans le jeu offensif. Face à Orléans, on a manqué de justesse dans l’avant dernière et la dernière passe ».
L’autre ingrédient précieux, qui a jusqu’à présent manqué au Racing, se nomme “sérénité”. « On doit garder notre lucidité », souligne à ce sujet Belahmeur. Lors des deux premiers matches, le Racing en a sévèrement manqué, comme en témoigne le wagon de cartons – jaunes et rouges – distribué aux Strasbourgeois.
Avec les problèmes de finition devant le but, voilà un autre souci qu’il va falloir régler rapidement. « Il y a eu beaucoup de cartons et j’espère que ça va s’arrêter, exposait ainsi Jacky Duguépéroux. Parce qu’on ne va pas pouvoir prendre un rouge à chaque match ».
À la liste des absents de la semaine passée (Pouye et Aguemon) s’ajoute en effet Ernest Seka. Pour avoir vu jaune à deux reprises à la Meinau, le capitaine ne sera pas du voyage dans l’Hérault. Yoann Salmier, titulaire la saison passée, devrait donc débuter aux côtés de Felipe Saad en charnière centrale.
Pour le reste, “Dugué” devrait faire confiance aux hommes qui ont commencé face à Orléans. Avec une seule idée en tête : décrocher enfin un « résultat positif » (dixit Jacky Duguépéroux). « Mais on y arrivera que si on y met la manière et l’état d’esprit qu’il faut… », conclut l’entraîneur alsacien.
DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Jeu 20 Aoû - 19:46

L’étoffe dans l’Hérault ?
Après une entame décevante, le Racing entend prolonger ce soir (20 h) à Béziers l’embellie entrevue contre Orléans vendredi (0-0) et confirmer ainsi qu’il a bien l’étoffe d’un favori pour l’accession en Ligue 2. Mais le promu héraultais, invaincu, risque fort de lui donner du fil à retordre.

Dans la ville du rugby roi dont l’astre brille tout de même beaucoup moins désormais que dans les années 1970-1980 (1) , mais aussi de la légendaire - au sens littéral du terme - ‘’Mademoiselle Jéenvi’’ (orthographe non garantie), chère aux « Grosses têtes » de RTL, époque Philippe Bouvard, on joue donc au football.
Avec la promotion en National de l’équipe de Xavier Collin, l’ex-latéral de Gueugnon (vainqueur de la Coupe de la Ligue 2000 face au PSG), Ajaccio et Montpellier qui la coache depuis 2011, les amateurs de ballon rond le découvrent ou presque. Pourtant, il fut un temps, que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître, où l’AS Béziers fréquentait assidûment le monde professionnel. L’ASB a ainsi émargé 38 saisons en Ligue 2 (4e bilan national à cet échelon, s’il vous plaît !), la dernière fois en 1986-87, et même une en Ligue 1 (1957-1958).
Tout ceci ne nous rajeunit guère. Mais aujourd’hui comme hier, football et rugby cohabitent toujours à Béziers. C’est d’ailleurs précisément parce que les rugbymen recevront Mont-de-Marsan demain (19 h 30) au stade de la Méditerranée que la rencontre de la 3e journée de National entre l’ASB et le Racing y a été avancée à ce jeudi (20 h).
« Il n’y a aucune raison que ça ne revienne pas »
Sur le papier, un monde sépare le promu biterrois et le candidat bas-rhinois auto-proclamé à la montée en Ligue 2. Au classement aussi, mais pas dans le sens attendu. Après deux journées, les Biterrois, invaincus, totalisent 4 points, ont inscrit trois buts et n’en ont encaissé aucun (3-0 contre Avranches, 0-0 au CA Bastia, tombeur du Havre - L2 - en Coupe de la Ligue). Le RCSA n’en compte qu’un seul, pour 4 buts concédés et un seul marqué (échec 4-1 à Dunkerque, puis nul 0-0 contre Orléans). Bref, c’est un peu le monde à l’envers. Aussi la troupe de Jacky Duguépéroux se déplace-t-elle dans l’Hérault pour tenter de rétablir un certain équilibre. « On a raté le 1er match, on s’est rassuré lors du 2e sur le plan défensif. Pour le 3e , il va falloir continuer à être solides derrière et concrétiser nos occasions » , annonce l’entraîneur, « Nous devons être plus performants dans l’avant-dernier et le dernier gestes. Vendredi, nous avons manqué de justesse technique pour déséquilibrer les Orléanais qui ont joué derrière toute la 2 e mi-temps, mais les joueurs se sont beaucoup investis, ont beaucoup donné. On ne peut pas leur reprocher un manque d’abnégation et de solidarité. C’est très positif. Le nul contre Orléans est réconfortant, pas tant par le résultat que par l’état d’esprit de l’équipe. Maintenant, à nous de trouver le déclic pour lancer notre saison. »
Sauf qu’évidemment, Béziers n’a nullement l’intention de s’en laisser conter, comme le suggère ci-dessous l’ancien milieu du Racing Anthony Sichi, qui vient d’y signer (2). Pour avoir décortiqué sa victoire inaugurale contre Avranches, J. Duguépéroux n’en doute pas. « C’est une équipe qui surfe sur la dynamique de la montée, à respecter comme toutes les autres. Son stade est grand. Il y aura des espaces, à boucher quand nous n’aurons pas la balle et à exploiter quand nous l’aurons. J’attends de retrouver ce que j’ai vécu durant la 2e partie de saison dernière. Il n’y a aucune raison que ça ne revienne pas. Nous allons là-bas pour faire un résultat. C’est indispensable. »
Indispensable, en effet, pour éviter que la gamberge ne s’invite à la table d’un ogre strasbourgeois resté sur sa faim lors de ses deux premiers repas et qui a déjà bien compris que cette saison, nul festin ne tombera tout cuit dans son assiette.

Réduit à un rôle subalterne alors qu’il lui reste un an de contrat, le défenseur axial serbe Milovan Sikimic ‘’profite’’ des absences d’Ernest Seka - qu’il remplace numériquement -, Yannick Aguemon et Oumar Pouye pour apparaître pour la première fois cette saison dans un groupe des 16 par ailleurs inchangé. « Il manque trois titulaires, Pouye, Seka et Aguemon. Mais ça fait partie de la vie d’un groupe et d’un entraîneur d’avoir des changements à opérer au gré des circonstances » , relativise Jacky Duguépéroux qui fera confiance à Yoann Salmier pour épauler Filipe Saad en charnière centrale : « Yoann est mieux qu’un ‘’substitut’’. Je suis sûr qu’il va démontrer qu’il a sa place dans l’équipe. Je n’ai aucune crainte à ce sujet. »

Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Jeu 20 Aoû - 20:00

Racing Strasbourg : 16. Alexandre Oukidja (g) – 24. Eric Marester, 21. Yoann Salmier, 23. Felipe Saad, 3. Abdallah Ndour – 10. Abdelhak Belahmeur, 6. Jérémy Grimm (cap), 18. Mayoro N’Doye, 26. Jean-Philippe Sabo - 11. Dimitri Lienard, 13. Jérémy Blayac.

Remplaçants : 25. Milovan Sikimic, 33. Lilian North, 19. Stéphane Bahoken, 8. Massiré Kanté, 30. Olivier Blondel (g). Entraîneur : Jacky Duguépéroux.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Jeu 20 Aoû - 20:02

La tribune d'en face a été intégralement réservée aux supporters strasbourgeois. Entre ceux qui sont descendus d'Alsace et ceux qui sont en vacances dans le Sud, ils doivent bien être 200.

L'arbitre Willy Delajod vient de libérer les deux équipes. C'est parti pour 90 minutes dans un stade de la Méditerranée correctement garni, même si les quelque 18000 places n'ont évidemment pas toutes trouvé preneur.

Engoncé dans sa relance, Béziers subit une première escarmouche alsacienne. Lienard a tenté sa chance des 30 mètres mais son tir est hors cadre.

Comme on pouvait le supposer, Abdelhak Belahmeur a pris position sur le côté droit de l'attaque strasbourgeoise. Dimitri Lienard, qui vient d'allumer la première frappe de la partie, nettement à côté, joue, comme contre Orléans, en appui de Jérémy Blayac devant.

Le Racing va assurément devoir se méfier de la rapidité des Biterrois et de leur sens de la transmission du ballon. Le grand pont réussi il y a quelques secondes par Yanel Temmar devant Felipe Saad en est l'illustration.

Première vraie occase pour le Racing. Côté gauche, Sabo et Ndour combinent bien. Le second trouve Ndoye au second poteau qui remet intelligemment vers Lienard en retrait. L'ancien Mulhousien reprend de volée au point de penalty mais Idir réussit un arrêt inspiré pour envoyer le ballon au-dessus de sa transversale.

Pour l'instant, le flanc gauche bas-rhinois, avec Ndour et Sabo épaulés par Grimm, fonctionne parfaitement. C'est de ce côté que vient pour le moment le danger sur le but biterrois. Après un court round d'observation, le RCSA a pris les choses en main.

Blayac vient de tenter à nouveau sa chance. Sa tête, sur un centre de Marester, est cadrée mais arrêtée sans difficulté par Idir.

Le Racing a le ballon et les occasions. Ne manque plus qu'un pion.

Le but refusé pour le Racing!!!! Sur un coup franc tiré côté gauche par Lienard après une faute de Ramon sur Grimm, Jérémy Blayac s'est jeté au 2e poteau pour reprendre du bout du pied droit le ballon millimétré de son partenaire et le catapulter au fond. Mais l'arbitre assistant avait levé son drapeau dès le départ de l'action. Honnêtement, il faudra revoir les images pour en avoir le coeur net. Toujours est-il que le score reste vierge.

Jean-Philippe Sabo est gaucher et ça vient de se voir. Décalé dans l'intervalle par Lienard, le milieu gauche a éliminé son vis-à-vis d'un crochet intérieur, mais s'est ainsi replacé sur son pied droit. Idir n'a eu qu'à cueillir sa frappe de poussin.

Mal retombé après un saut en extension, Yoann Salmier s'est fait mal à cheville et a dû quitter le terrain quelques secondes. Le jeune défenseur central est revenu sur la pelouse, mais continue à traîner la patte. Par précaution, Jacky Duguépéroux a envoyé Milovan Sikimic à l'échauffement.

Le premier carton jaune de la partie est biterrois: il est distribué à Francis Kembolo, coupable d'une grosse faute sur Jérémy Grimm.

Légèrement plus fébrile, le Racing vient de concéder une micro-occasion. Ramon a décoché un tir dévié des 20 mètres. Le ballon est passé au-dessus de la transversale d'Oukidja.

Sur ce coup-là, c'était autrement plus sérieux. Après un beau mouvement organisé par Ramon, c'est Atassi qui s'est ouvert le chemin du but pour envoyer une lourde frappe, des 20 mètres, qu'Oukidja a impeccablement détourné en se détendant de tout son long.

Les Strasbourgeois retournent dans le camp héraultais sur un corner. Grimm prolonge le ballon au 2e poteau où Ndoye trouve le petit filet.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Jeu 20 Aoû - 20:39

But pour le Racing grâce à une tête de Ndoye.

0-1


L'ouverture du score des Strasbourgeois n'est pas volée, mais elle intervient au moment où les hommes de Jacky Duguépéroux étaient moins maîtres de leur sujet. Le passeur décisif se nomme Jean-Philippe Sabo. Quand on vous disait que le danger venait principalement du côté gauche... L'ancien Marseillais a ajusté un nouveau centre précis au 2e poteau que son milieu de terrain a catapulté de la tête sous la barre d'Idir, avec la complicité de cette dernière. On l'a dit: l'avantage des Racingmen est tout, sauf immérité.

Béziers vient tout simplement d'encaisser son premier but de la saison.

la mi-temps

Le Racing mène logiquement grâce à un but de Mayoro N'Doye à la 39e minute. La juste récompense de sa domination dans le jeu, même si Alexandre Oukidja l'a sauvé à deux reprises à la demi-heure de jeu.

Les locaux semblent revenus avec plus de mordant. Temmar vient de se consacrer à une frappe puissante, des 20 mètres. Le ballon passe juste au-dessus.

Avertissement à Dimitri Lienard pour antijeu.

Encore un but refusé au Racing, à nouveau pour un hors-jeu sur un nouveau coup franc de Lienard péniblement repoussé par Idir. Salmier, de très près, avait catapulté le ballon au fond des filets, mais le juge de touche avait au préalable levé son drapeau.

Le remake de son action de la première période pour Jean-Philippe Sabo. Le milieu gauche du Racing a encore une fois mystifié son défenseur d'un crochet intérieur. Sa frappe du droit était cette fois un peu plus puissante que la précédente, mais pas assez pour tromper un Idir qui a réceptionné le ballon dans sa niche.

Ca chauffe tout d'un coup et le Racing en bave depuis cinq minutes. L'entrée de Gavory a changé la donne, les "Béziers" retentissent dans les tribunes et les corners s'accumulent en faveur des locaux.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Jeu 20 Aoû - 21:32

Jacky Duguépéroux vient de procéder à son premier remplacement: Abdelhak Belahmeur, plutôt intermittent dans un registre offensif, s'efface au profit de Massiré Kanté.

Le 2e but pour le Raciiiiiiiiiiiiiiiiiiiinggg!!!!! Jérémy Blayaaaaaaaaaaaaaaaaaacccccc!!!!!

0-2

Merci pour le cadeau M. Ramon ! Le Racing vient de doubler la mise par l'intermédiaire de Blayac qui intercepte une catastrophique passe en retrait du milieu de terrain de Béziers pour s'en aller crucifier Idir, d'un tir à mi-hauteur du droit.

Quel cadeau des Biterrois!!!!! De façon assez incompréhensible, le milieu héraultais Ramon, excentré côté gauche, a adressé une passe en retrait plein axe dans les pieds de... Blayac. Et le buteur bas-rhinois, qui avait ouvert son compteur buts à Dunkerque, n'a plus eu qu'à aller battre avec sang-froid un Idir livré à lui-même. Cette fois, la première victoire strasbourgeoise de la saison prend forme.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Jeu 20 Aoû - 21:41

Le Racing déroule et n'a pas été loin de tripler la mise. Sur une offensive côté gauche, à une touche de balle, Kante se retrouve à l'entrée de la surface et se consacre à un plat du pied gauche. Le ballon finit sur l'arrête du but.

Béziers qui réduit le score

Après un une-deux dans la surface avec le rentrant Kévin Testud, Fortuné a littéralement fusillé Oukidja d'un coup de canon sous la transversale. Le match est totalement relancé.
1-2
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Jeu 20 Aoû - 21:46

A Strasbourg, le buteur Jérémy Blayac est rappelé sur le banc. Stéphane Bahoken en sort.

Terminé OUFFFFFFFFFF

1-2


avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Jeu 20 Aoû - 22:02

Les Bleus ne feront toutefois pas la fine bouche. Avant d'affronter deux autres promus, les Herbiers vendredi prochain à la Meinau, puis Sedan dans quinze jours dans les Ardennes, il a fait ce qu'il fallait pour corriger le tir après deux premiers matches très moyens.

le Racing a décroché son premier succès de la saison. S'il a fini sur un mode poussif, un peu acculé par l'énergie du désespoir biterroise en fin de rencontre pour arracher le nul, le RCS a bien mené sa barque dans l'Hérault, notamment en première période quand Ndoye a concrétisé la domination alsacienne. A un quart d'heure de la fin, Blayac a profité d'un cadeau pour doubler la mise. Béziers a réduit la marque en fin de match pour une fin de match un tantinet enflammée mais heureuse puisque les Strasbourgeois ont décroché trois précieux points dans leur quête de Ligue 2 qui ne fait que commencer.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Ven 21 Aoû - 9:49

Enfin en marche avant
Les Strasbourgeois ont globalement maîtrisé leur sujet pour construire leur première victoire de la saison. Ils rentrent victorieux de Béziers et peuvent espérer, enfin, avoir lancé leur course vers la Ligue 2.


Il fallait bien que cela cesse. Estampillé grand favori du National, le Racing avait bougrement déçu jusqu’ici, fessé à Dunkerque puis contrarié par Orléans à la Meinau.

S’il ne fait pas aussi bleu au-dessus de sa tête ce matin que dans le ciel du Midi, il a su se remettre à l’endroit dans le sillage d’une première période inspirée et d’une fin de match courageuse.

Et le Racing a désormais une idée de la bonne recette, dont deux des ingrédients sont l’efficacité et la solidité.

Les Strasbourgeois ont été les auteurs d’une entame convaincante, comme pour marquer que sa saison avait enfin démarré.

Face à un promu emprunté sur ses premières relances, il a mis le pied sur le ballon pour lancer quelques escarmouches et orchestrer une occupation ambitieuse du terrain.

En terre d’ovalie, ce n’était pas ce qu’il y avait de moins inspiré et le flanc gauche, animé par Ndour et Sabo s’en est donné à cœur joie.
« On peut être satisfait de notre première mi-temps »

Sans grosse occasion, la bande à “Dugué” avait tout de même une autre allure qu’il y a deux semaines, à Dunkerque, quand elle s’était retrouvée KO en un quart d’heure.

Avec application dans l’entrejeu, elle a construit des mouvements et guetté la faille. Lienard n’a pas été loin de faire mouche d’entrée. Mais la deuxième (grosse) occasion a été la bonne, à la conclusion d’une offensive où la moitié de l’équipe a été concernée.

« On peut être satisfait de notre première mi-temps, a souligné Sabo après coup. On n’en avait pas fait de comme ça depuis le début de saison. Il y avait du jeu, des actions, des gestes techniques défensifs et offensifs. »

Et “Air” Ndoye, petit mais bondissant, a consacré le tableau en jaillissant au second poteau pour envoyer le ballon de la tête sous la transversale. Le Racing était devant, en une rencontre, pour la première fois de la saison. Le reste n’a pas été une tranquille virée méridionale. Il y a eu un coup de chaud, au retour des vestiaires, soigné par le calme de Blayac qui a fait bon usage du gros cadeau de “père Noël” Gavory. Face à des Héraultais peu dangereux, le deuxième pion du buteur strasbourgeois cette saison n’a pas été inutile.

Car l’énergie du désespoir local a suffi pour relancer le suspense, Fortune réduisant la marque d’un coup de canon envoyé des six mètres.

Il était écrit que le Racing ne décrocherait pas son premier succès de la saison en fumant la pipe. Il lui a fallu un dernier coup de collier pour revenir les valises pleines de son périple dans l’Hérault.

« On s’est peut-être mis dans le rouge en fin de match, a considéré Jacky Duguépéroux. On va digérer ce match tranquillement, sachant qu’on a été solide face à un adversaire, qui, à domicile, a cherché à égaliser. »

S’ils n’ont pas toujours été brillants, les Strasbourgeois ont été suffisamment lucides et constants pour remonter dans le premier tiers du classement en attendant les autres matches de la journée. On ne leur en demandait pas plus.

Dans une semaine, face aux Herbiers à domicile, ils poursuivent leur tournée des promus dans l’idée de se rapprocher des premières loges, là où tout le monde les attend...

DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Ven 21 Aoû - 9:54

Le bon air de la Méditerranée
Convaincant en première période, mais moins dominateur après le repos, le Racing a tout de même signé sa première victoire et infligé sa première défaite au promu héraultais hier à Béziers. Il ne s’en est pas moins fait peur sur la fin (2-1).

Asphyxié à Dunkerque par ses propres errements défensifs (revers 4-1), puis étouffé offensivement par le hérisson orléanais vendredi dernier (0-0), le Racing a enfin mis dans son 3e match de la saison tous les ingrédients nécessaires à la récolte des trois points de la victoire. Hier à Béziers où ils ont donc signé leur premier succès (2-1), le capitaine Jérémy Grimm et ses partenaires ont donné un peu d’éclat à un début de saison jusque-là plutôt terne.

Ils le doivent à leur première période, assurément la plus convaincante des trois de cet exercice 2015-2016. Les mauvaises langues diront que ce n’était pas bien difficile, mais ça n’enlève rien à leur mérite. Cette fois, ils ont vraiment pris le match par le bon bout et n’ont pas tardé à porter le danger devant la cage de Jérôme Idir, notamment grâce à la complémentarité du duo Ndour – Sabo sur le côté gauche.
Dimitri Lienard a allumé le premier pétard, une volée du gauche du point de penalty après un centre de Ndour et une remise instantanée de N’Doye dès la 8e. Mais le portier héraultais a sauvé les siens d’une manchette main droite pleine de fermeté, avant de capter une tête pas assez appuyée de Blayac sur un centre de Marester (13e ).

Sur le coup, l’avant-centre a sans doute réglé la mire pour mieux toucher la cible sur son occasion suivante. À la 20e , « Jerem » Blayac jaillit au 2e poteau sur un coup franc de Lienard et croit ouvrir le score d’une reprise du droit en extension, mais son but est invalidé pour un hors-jeu préalable à revoir.
Après une tentative du droit bien trop molle de Sabo (22e ), le RCSA conclut sa bonne passe sans l’avoir concrétisée au score. Mais pendant qu’il cherche son second souffle, Béziers va sortir de sa coquille. Oukidja doit alors étouffer les velléités biterroises dans l’œuf. D’une parade horizontale sur sa gauche, il détourne du bout des doigts une fusée d’Atassi (30e ). Puis sa bonne lecture du jeu lui permet de chiper d’un tacle rageur, à la manière d’un défenseur central, un ballon en profondeur que convoitait Soukouna (33e ).

Paradoxalement, les Bleus vont trouver l’ouverture alors qu’ils subissent ce petit coup de mou. Sur un nouveau centre de Sabo côté gauche, N’Doye pique au 2e poteau et exécute Idir d’une tête sous la transversale (39e ). La récompense arrive un brin tardivement, mais traduit avec justesse la production convaincante de Grimm et des autres.

Une prestation néanmoins plus probante avant le repos qu’après, même si un nouveau but est refusé pour hors-jeu à Yoann Salmier qui avait repris victorieusement un coup franc de Lienard péniblement repoussé par Idir (54e ). Béziers va alors donner un énorme coup de main au RCSA. Une imprudente passe en retrait du remplaçant Nicolas Gavory, entré un quart d’heure plus tôt, offre à Jérémy Blayac une de ces occasions en or dont le buteur strasbourgeois raffole. D’un plat du pied, l’avant-centre ne laisse aucune chance à Idir (73e ). Puis sur un mouvement orchestré par Ndour et Sabo côté gauche et relayé par Blayac et N’Doye, Massiré Kanté, que J. Duguépéroux a lancé dans le bain, enroule une merveille de frappe du gauche sur l’arête droite du but biterrois (81e ).
Dix minutes de frayeur
« On est passé tout près du 3-0 et on a encaissé sitôt après un but sur notre seule erreur défensive » , regrettera le portier du RCSA Alexandre Oukidja. Car à la 82e , Fortuné se lance dans un slalom désespéré. Avec l’appui du rentrant Testud, il perfore l’axe défensif alsacien et mitraille Oukidja d’un surpuissant boulet de canon sous la transversale. Le vent du boulet, les Bleus le sentiront ainsi jusqu’au bout des cinq minutes d’arrêts de jeu, sous la pression de Biterrois qui jettent leurs dernières forces dans la bataille. Mais même frappé du sceau de la douleur sur la fin, leur premier succès leur offre une bonne bouffée d’oxygène. Pour respirer vraiment librement, ils vont désormais devoir négocier au mieux leurs deux prochains rendez-vous contre deux autres promus, les Herbiers à la Meinau et Sedan dans les Ardennes.
REACTION

Jacky Duguépéroux : « Cette victoire confirme ce que j’avais dit : nous avions commis de grosses erreurs individuelles lors du premier match et eu une bonne réaction lors du deuxième, avec 0 but encaissé. Aujourd’hui, nous avons ajouté une efficacité offensive retrouvée. Nous nous sommes procuré des situations, avec deux buts refusés pour hors-jeu ou pas, je ne sais pas, et une barre. Malheureusement, nous nous sommes un peu mis dans le rouge sur la fin, alors que nous aurions dû conclure ce match tranquillement. Mais c’était important de prendre trois points ce soir. »
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Ven 21 Aoû - 22:32

3eme journée
Jeudi 20 août 2015

Béziers 1 - 2 Strasbourg

Vendredi 21 août 2015
Colmar 1 - 0 Châteauroux
Chambly 1 - 1 Boulogne
Épinal 1 - 1 Consolat Marseille
Fréjus St-Raphaël 3 - 2 Luçon
Sedan 0 - 0 Avranches
Les Herbiers 1 - 0 CA Bastia
Orléans 0 - 0 Belfort
Dunkerque 0 - 0 Amiens SC


Dernière édition par 67120 le Ven 21 Aoû - 22:44, édité 1 fois
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Ven 21 Aoû - 22:41

3eme journée

1 Consolat Marseille 7
2 Fréjus St-Raphaël 6
3 Dunkerque 5
4 Orléans 5
5 Colmar 5
6 Belfort 5
7 Les Herbiers 5
8 Béziers 4
9 Luçon 4
10 Strasbourg 4
11 Boulogne 3
12 Épinal 3
13 Chambly 3
14 Amiens SC 2
15 Avranches 2
16 Châteauroux 1
17 CA Bastia 1
18 Sedan 1

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  67120 le Dim 23 Aoû - 5:26

Après la victoire du Racing à Béziers (1-2) Un coin de ciel bleu
Le Racing a profité de son voyage à Béziers pour se rassurer. Inquiétant après deux premières décevantes, il a réaffirmé ses ambitions élevées pour la saison.

Le Racing a prolongé une forme de tradition, ce week-end, dans l’Hérault. Dans un bastion passé et qui cherche à renaître du football français, il a confirmé que Béziers était l’une de ses destinations privilégiées.
« Dunkerque était un accident »

Plus de quarante après le précédent rendez-vous entre les deux clubs, Jacky Duguépéroux n’a pas pu compter sur la réincarnation de Marco Molitor, auteur du quadruplé face à cet adversaire en février 1972 pour une démonstration tennistique (victoire 0-6 avec un doublé de Gérard Hausser également). Mais l’entraîneur alsacien comme ses joueurs n’en demandaient pas tant.

Tombés de haut pour les trois coups du championnat National abordé sur le piédestal dévolu aux favoris, les Bleus ne sont pas tombés plus bas dans le Languedoc et ont même, peut-être, entamé leur remontée. Il y a bien eu quelques expressions de doutes hérités de deux premières sorties médiocre puis mitigée, au retour des vestiaires, pendant un quart d’heure, ou dans les cinq dernières minutes.

Mais le reste de la copie rendue s’est révélé suffisamment satisfaisant pour redonner le sourire. « Prendre trois points, c’est un soulagement après la défaite et le nul qu’on venait de concéder », admet Jean-Philippe Sabo. « C’est un soulagement par rapport à la semaine dernière et c’est un match qui montre que Dunkerque était un accident », indique Alexandre Oukidja, un gardien peu sollicité mais inspiré en trois occasions sensibles (deux horizontales impeccables et une sortie indispensable).

Dans l’ensemble, le Racing a donc plutôt bien mené sa barque et trouvé dans certains aspects de son succès des raisons de croire qu’il est “tanké” pour un voyage au long cours.

Il a gagné sans son capitaine, Ernest Seka, et avec un flanc droit incertain où Aguemon était suspendu, où Marester se montre discret, où Belahmeur a été intermittent et où il n’est pas à écarter une ultime arrivée.
Yoann Salmier a pu confirmer que l’été passé à reculer dans la hiérarchie des défenseurs centraux – au rang de n°3 – ne l’avait pas affecté.

Auteur d’une sortie solide et courageuse puisqu’il a passé toute la seconde période à serrer les dents, touché à la cheville à la suite d’un duel aérien, il a rappelé que le Racing disposait de ressources.

« Il a été vaillant, confirme son entraîneur, Jacky Duguépéroux. Ça prouve qu’on a un groupe solide, et je pense aussi à Kanté en fin de match. »

Les remplaçants du jour ne seront sans doute pas ceux de demain si les leaders désignés ne répondent pas aux attentes.

« Les médias ont beaucoup parlé de nous en disant qu’on allait survoler le championnat. Ce ne sera pas le cas »

Avec ces deux costauds restés dans l’ombre jusqu’à présent, le Racing a pu afficher quelques arguments pas inintéressants. Supérieur techniquement face au promu du CFA, il a également répondu au défi physique imposé par l’adversité.

« Béziers a cherché à nous faire sortir du match, considère Alexandre Oukidja. Mais on a remporté une rencontre qui n’a pas été facile. D’ailleurs, le championnat sera difficile. Le National, c’est physique, Strasbourg est attendu. Il faudra se battre jusqu’au bout. »

S’il a été loin d’être irrésistible au stade de la Méditerranée, Béziers a su faire illusion, initié une rébellion malgré des moyens limités et l’affaire aurait très bien pu tourner au vinaigre pour Jérémy Grimm et ses coéquipiers.

« On n’a pas été loin du 3-0 et soudain on se retrouve à 2-1, rappelle Alexandre Oukidja. Il fallait relever la tête dans les dernières minutes, faire preuve de solidarité. Les médias ont beaucoup parlé de nous en disant qu’on allait survoler le championnat. Ce ne sera pas le cas. A Épinal, la saison dernière, on a vu ce qui s’était passé ( le Racing avait concédé le nul face chez la lanterne rouge du championnat après avoir mené de deux buts à cinq minutes de la fin ). Là, on a su ne pas s’énerver. »

Et le Racing, peut-être un brin plus mûr, a su éviter la déconvenue. « Il faut rester prudent », conclut le gardien strasbourgeois. Mais quelque chose à Béziers a sans doute changé. Et au regard du début du mois d’août, ce n’est pas dommage.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3460
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 3ème J : Béziers / Strasbourg

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum