[15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 7 Aoû - 23:12

Pour ce deuxième match le vendredi 14/08/2015
il ne faudra pas se louper car sinon le championnat risque d'être très très long pour le racing et pour ce qui est des abonnements il y aura un frein.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Mer 12 Aoû - 5:20

Avant Racing – Orléans, vendredi (20h) Kanté ne doute jamais
Malgré la défaite de ses troupes dans le Nord, Massiré Kanté reste optimiste. Le milieu récupérateur de 26 ans, arrivé à l’intersaison, croit au réveil strasbourgeois, vendredi, pour la venue d’Orléans.
Vu de loin, Massiré Kanté a de quoi faire peur. Avec son mètre 96 et son gabarit de basketteur, le milieu récupérateur, arrivé du Red Star à l’intersaison, ne semble pas être le genre de gars à qui on chercherait des noises.

Mais parfois, mieux vaut ne pas se fier à sa première impression. Car si Massiré Kanté ne rigole pas sur le pré, en dehors du terrain, il ne perd jamais son immense sourire.
« Avec le Red Star, on avait commencé par une défaite »
Alors même s’il a connu la déroute à Dunkerque pour sa première sortie avec le Racing (il est entré dans le dernier quart d’heure, au relais d’Éric Marester) , pas question de tirer la tronche.

« Prendre une bonne claque pour commencer est peut-être un mal pour un bien, lance d’emblée le natif de Courbevoie. D’ailleurs l’an passé, avec le Red Star, on avait commencé la saison par une défaite ».

Une défaite qui n’avait empêché le club de Saint-Ouen de décrocher ensuite son ticket pour la montée en Ligue 2.

Ce matin, le Racing en est encore loin, de la Ligue 2. Mais Massiré Kanté se veut serein et confiant. Il faut dire qu’à 26 ans, le géant du milieu a déjà connu des hauts et des bas.
Tout commence pour lui à Carrières-sur-Seine, dans les Yvelines, où il réside. Celui dont la famille est originaire du Sénégal fait ses classes en région parisienne, avant de taper dans l’œil des recruteurs du Mans.

Alors en Ligue 1, le club phare de la Sarthe fait signer Massiré Kanté en 2007. Le milieu évolue d’abord en CFA, avant d’être lancé dans le grand bain, en Ligue 2, où il dispute 33 matches.

Las, Le Mans connaît de sacrés ennuis et finit par déposer le bilan. Massiré Kanté, lui, finit par rebondir au CA Bastia, fin 2013. Une expérience une nouvelle fois compliquée pour le milieu récupérateur, qui arrive en Corse alors que le club est déjà quasiment relégué à la trêve hivernale.
Heureusement pour lui, la saison suivante sera plus constructive. De retour en région parisienne, il signe au Red Star et participe pleinement à la montée du club en Ligue 2, avec 23 matchs disputés et 3 buts inscrits. Et Massiré Kanté espère bien en faire de même, en cette saison 2015/2016, avec le club strasbourgeois.

« Cette saison ressemble un peu à celle de l’an passé. Avec le Red Star aussi on était favoris et tout le monde nous attendait partout. On a un très bon groupe, peut-être même meilleur que celui de l’an passé au Red Star, mais ce sont l’envie et l’engagement qui feront la différence », expose Massiré Kanté quand on lui demande s’il a une “recette” pour monter.
Deux éléments qui ont clairement manqué aux Alsaciens, vendredi dernier, sur la pelouse dunkerquoise. Mais Massiré Kanté croit dur comme fer au réveil de ses troupes. « Être optimiste, c’est une des clés, souligne-t-il, un grand sourire collé aux lèvres. Mais après cette claque, on est obligé de réagir vite. Et je sais qu’on est capable de faire beaucoup mieux ».

Lui espère en tout cas aider le groupe strasbourgeois grâce à ses qualités, à savoir « la puissance, la technique et le jeu aérien ».

Et même si le duo Grimm/Ndoye a jusqu’à présent eu les faveurs de Jacky Duguépéroux dans l’entrejeu, Massiré Kanté n’est pas là pour faire de la figuration. D’abord parce que la saison est longue et que trois récupérateurs ne seront pas de trop. Mais surtout parce que Massiré Kanté espère bien monter en puissance.
« Je compte jouer », lâche-t-il en se marrant. Mais attention, si jamais il est titulaire, sûr que ça ne sera pas pour amuser la galerie…
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Jeu 13 Aoû - 5:17

avant Racing – Orléans, vendredi (20h) Des bois à redorer

Sorti « frustré » du terrain après la défaite à Dunkerque, Alexandre Oukidja espère rectifier le tir, demain, face à Orléans. Pour y arriver, il faudra faire preuve d’un tout autre état d’esprit que celui affiché dans le Nord, si l’on en croit le gardien alsacien.

Alexandre Oukidja est sorti du terrain « frustré et énervé », vendredi dernier, à Dunkerque. Et on peut comprendre le gardien des Ciel et Blanc. Car à part ramasser à quatre reprises le ballon au fond de ses filets, le portier n’a pas eu grand-chose à faire.

« Il faut être des chiens »
« Prendre un ou deux buts, c’est déjà très énervant pour un gardien, mais alors en prendre quatre… Ça faisait depuis 2012 que cela ne m’était pas arrivé », lâche d’emblée le portier de 26 ans. Avant d’ajouter : « On a été nul et en face de nous, il y avait une équipe surmotivée. On prend trois cartons jaunes, un rouge et quatre buts. C’est le scénario catastrophe, collectivement, on n’y était pas. On a eu trop de confiance et un peu de suffisance ».

L’analyse du portier est sans concession. Mais Alexandre Oukidja voit surtout dans cette « bonne claque » prise à Dunkerque l’occasion, pour le Racing, de rebondir. Et cela passe notamment par une remise en cause mentale. « On a une belle équipe sur le papier, mais il faut mettre les ingrédients sur le terrain, souligne ainsi le natif de Nevers. Il faut retrouver l’état d’esprit des six derniers mois. »

Et cet état d’esprit – qui a notamment permis au Racing d’arracher sept victoires consécutives –, Alexandre Oukdija le résume en une phrase : « Il faut être revanchard, il faut être des chiens ».

À force d’être encensé par tous les observateurs du club, d’être désigné comme favori numéro 1 à la montée en Ligue 2, le Racing en aurait oublié le plus important : jouer… « Pour moi, la saison commence vraiment vendredi (demain) », ose même le portier. Et pour qu’elle “commence” victorieusement, il n’y a pas de secrets : il faut bosser. « On a péché dans la communication et il faut encore trouver des automatismes pour trouver de la fluidité dans notre jeu, souligne-t-il aussi. On a beaucoup travaillé là-dessus cette semaine. » Et notamment derrière, où deux éléments sur quatre ont changé, avec l’arrivée d’Eric Marester et de Felipe Saad.

Hier, en lieu et place du traditionnel tennis-ballon, les Strasbourgeois ont ainsi eu droit à une mise en place tactique. Mise en place durant laquelle “Dugué” à pousser ses troupes à plus se parler sur le terrain.

« Je pense qu’on ne peut pas faire pire qu’à Dunkerque »


Mais pas besoin d’une gueulante de l’entraîneur pour se remettre les idées en place. « Cette défaite nous a remobilisés… Honnêtement, je pense qu’on ne peut pas faire pire qu’à Dunkerque. » Alexandre Oukdija, remonté comme un coucou, promet donc « un tout autre match » demain, à la Meinau. Et que l’adversaire se nomme Orléans, équipe reléguée de Ligue 2, ne l’effraie pas plus que cela.

« C’est une équipe qui descend, ce sera donc encore un bon test. Mais je pense que de toute façon, n’importe quelle équipe doit être prise au sérieux… On sait que le championnat est difficile, d’autant plus qu’on joue à Strasbourg. Chaque match est un match de Coupe », expose encore le gardien de but.

Et après avoir été piteusement “éliminé” à Dunkerque, le Racing vise cette fois la qualification…

DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Jeu 13 Aoû - 5:21

la carte de Sabo
Rouage important de la belle fin de saison passée du RCSA, Jean-Philippe Sabo a débuté 2015-2016 sur le banc. Mais la blessure d’Oumar Pouye et la suspension de Yannick Aguemon pourraient lui permettre de réintégrer le onze de départ. Dès demain (20 h) à la Meinau contre Orléans ?

Il a fini 2014-2015 en trombe, mais démarré 2015-2016 à l’arrêt, confiné au banc des remplaçants par Jacky Duguépéroux lors de la journée inaugurale à Dunkerque vendredi dernier. Du bord de la touche, Jean-Philippe Sabo, arrivé au Racing en janvier 2013, a suivi impuissant la pénible soirée de ses partenaires (défaite 4-1). Mais le tour de l’ancien Marseillais pourrait bien venir très vite après la blessure d’Oumar Pouye, absent huit semaines à cause d’une fracture du 5e métatarse du pied droit, et l’expulsion dans le Nord de Yannick Aguemon, automatiquement suspendu pour la première rencontre de la saison à la Meinau demain (20 h) contre le relégué de Ligue 2 et candidat à la remontée immédiate, Orléans.

Jean-Philippe, vous avez été l’un des acteurs principaux de la fin de saison en boulet de canon du Racing (Ndlr : un but et quatre passes décisives lors des six dernières journées). Comment avez-vous réagi à votre condition de remplaçant à Dunkerque ?

C’est vrai que j’ai fini 2014-2015 sur une bonne note (Ndlr : le Racing aussi, avec sept succès consécutifs). Mais le club, les dirigeants et le coach ont fait le choix de renforcer le groupe. Comme les autres, j’étais prévenu qu’il y aurait beaucoup de concurrence. Elle ne me fait pas peur parce qu’elle fait avancer. Après, l’entraîneur fait ses choix. Je n’ai pas mal vécu d’être remplaçant à Dunkerque, même si on est toujours déçu, quand on est compétiteur, de ne pas figurer dans le onze de départ. C’est juste frustrant de rester sur le banc sans pouvoir donner un coup de main à ses coéquipiers en difficulté.

Vous y attendiez-vous ?

Le coach avait annoncé avant le dernier match amical contre l’UNFP qu’il alignerait en première période l’équipe qui débuterait à Dunkerque. Il l’a fait. Je n’ai donc pas été surpris et savais que je ne commencerais pas dans la peau d’un titulaire. Mais la saison est longue. La preuve ! Entre les blessures, les suspensions - je sais de quoi je parle pour en avoir eu deux l’an dernier - et les maladies, tout le monde peut avoir sa chance. Si la mienne vient, ce sera à moi de faire ce qu’il faut sur le terrain pour compliquer les choix du coach la fois suivante.

Revenons à la déroute de Dunkerque. Quelle analyse en avez-vous fait depuis le banc ?

Je ne m’attendais pas à un tel début de match. Ces deux buts encaissés d’entrée (10e et 12e ) nous ont mis un coup derrière la tête. Et le 3e nous a assommés alors que nous étions revenus dans la partie grâce à Jérémy (Blayac, auteur de la réduction du score à 1-2) et que nous avions eu quelques situations pour égaliser. Mais très franchement, nous n’avons pas assez répondu présent dans l’agressivité et un nul aurait été un peu miraculeux.

« Cette gifle va nous réveiller »

Ne craignez-vous pas qu’avec son énorme pancarte de favori dans le dos, le Racing soit encore plus attendu par ses adversaires que lors des précédentes saisons ?

Notre objectif est clair : monter en Ligue 2. Les dirigeants ont bâti un groupe pour. Les autres équipes nous « jalousaient » déjà l’an dernier. Elles faisaient le match de leur vie contre nous, y compris à la Meinau, à l’image d’Amiens qui, en fin de saison, n’avait plus rien à jouer et nous a pourtant « emmerdés » jusqu’au bout. Ce sera encore plus vrai cette saison. Nous devrons redoubler d’efforts, nous le savons.

Après la claque reçue à Dunkerque, la réception d’Orléans ne tombe-t-elle pas à pic pour éviter toute gamberge ?

Cette gifle dans le Nord est peut-être un mal pour un bien. Elle va nous réveiller, si tant est que nous nous étions endormis. Orléans vient de descendre. C’est une grosse équipe qui a recruté intelligemment et veut remonter au plus vite, avec, notamment, Gauthier Pinaud (Ndlr :
l’ancien latéral droit du Racing - de 2011 à 2014 - a disputé 25 matches de L2 en 2014-2015 avec l’USO, prolongé cet été et été promu capitaine) et l’ex-attaquant colmarien Romain Armand (buteur mardi contre Tours en Coupe de la Ligue lors de l’élimination du club du Loiret - 1-2 - dans son stade de la Source face à Tours - Ligue 2 - sous les yeux de Jacky Duguépéroux).
Nous allons pouvoir nous jauger. Une défaite ou un nul serait malvenu. Il faut à tout prix éviter une autre gifle. Mais avant de songer au résultat, il faudra d’abord retrouver notre mentalité, notre bloc et l’esprit de conquête qui était le nôtre en fin de saison passée. Si tel est le cas, les résultats viendront tout seuls.

Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Jeu 13 Aoû - 21:36

Pas de tram vendredi à la Meinau
En raison des travaux menés par la CTS sur la ligne A, le tram ne circulera pas jusqu’à l’arrêt Krimmeri-Stade de la Meinau ce vendredi. Des bus de remplacement sont à disposition.

Jusqu’au 30 août inclus, la CTS effectue des travaux de rénovation et de modernisation des stations de tram entre Etoile-Bourse et Illkirch-Lixenbuhl.

Aussi, ce vendredi, pour le match Racing-Orléans, mais également le 28 août donc, pour la rencontre face aux Herbiers, il n’y aura aucun tram qui circulera jusqu’à la station Krimmeri – Stade de la Meinau.

Des bus de remplacement attendent les voyageurs aux abords des stations Etoile – Bourse et Illkich-Lixenbuhl. Ces bus marqueront les mêmes arrêts que le tram. Leur fréquence est cependant plus espacée. Soyez donc prévoyant pour venir au Stade !
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 5:18

Racing – Orléans, ce soir (20h) à la Meinau Mobilisation générale
Après sa défaite à Dunkerque, le Racing veut repartir sur un bon pied. Cela passe par un succès, ce soir sur sa pelouse, face à Orléans, équipe reléguée de Ligue 2.
L’heure est à la mobilisation générale du côté du Racing. Lourdement défaits pour leur première de la saison à Dunkerque (4-1), les hommes de Jacky Duguépéroux veulent prouver à leur public qu’ils valent mieux que ces débuts ratés.

« On a pris une claque et la réaction est obligatoire », estime ainsi Stéphane Bahoken. « On se doit de faire une prestation plus aboutie », renchérit Jean-Philippe Sabo, dans le même esprit.

Reste que la tâche ne s’annonce pas simple face à une ambitieuse équipe d’Orléans tout juste reléguée de L2, qui affiche clairement ses envies de prendre l’ascenseur en sens inverse en fin de saison.

Retrouver de « bonnes bases défensives »

Victorieuse face à Bastia vendredi dernier (1-0), l’équipe de l’ancien Strasbourgeois Gauthier Pinaud a aussi tenu tête à Tours (L2), mardi, en Coupe de la Ligue.

Malgré la défaite (1-2), les Orléanais ont réalisé une prestation plus qu’intéressante, sous les yeux de Jacky Duguépéroux. « J’ai vu une équipe à deux visages. Ils ont été très brillants durant 50 minutes et ensuite, ils ont eu plus de difficultés. L’expulsion (du défenseur Enza Yamissi, ndlr) a changé le cours du match », exposait le coach alsacien.

Après Dunkerque, c’est donc un nouveau test qui attend les Alsaciens, ce soir, dans leur antre, face à une « équipe très solide, qui terminera en haut de classement en fin de saison », selon “Dugué”.

Pour faire déjouer l’équipe du Loiret, Jacky Duguépéroux devra, quoi qu’il arrive, modifier son onze de départ. Yannick Aguemon est en effet suspendu et Oumar Pouye s’est blessé. « Je ne pensais pas changer aussi vite, soulignait à ce sujet l’entraîneur hier. Mais à ceux qui jouent demain (ce soir ) de me prouver qu’ils méritent d’être sur le terrain. Une saison se fait à 16 ou 20, pas à 11 ».
Et quels que soient les noms des Alsaciens titulaires ce soir, ce qui importe avant tout est de retrouver « de bonnes bases défensives », si l’on en croit Stéphane Bahoken, qui devrait faire son retour en soutien de Blayac.

Et l’analyse est similaire du côté de Jean-Philippe Sabo. « Il faut défendre à onze et attaquer à onze. L’important, c’est d’être solidaire, de jouer en bloc. C’est ce qui faisait notre force l’an passé », assène celui qui devrait pour sa part débuter dans le couloir gauche.

Pour l’entraîneur alsacien, il faudra aussi « gommer les erreurs individuelles qui ont coûté cher ».

Et “Dugué” d’ajouter : « À nous de prouver au public que ce match à Dunkerque était un accident ». Et si possible, dès ce soir…
Dna


Dernière édition par 67120 le Ven 14 Aoû - 5:25, édité 1 fois
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 5:24

Un bleu à effacer
Stéphane Godin

Face à une US Orléans reléguée de Ligue 2 qui, comme lui, a fait de l’accession sa priorité, le Racing Strasbourg espère, pour sa première sortie de la saison à la Meinau, atténuer ce soir (20 h) le traumatisme né de la baffe reçue à Dunkerque vendredi dernier (défaite 1-4).

Une semaine s’est écoulée et si la marque de la claque reçue vendredi dernier à Dunkerque est moins visible sur la joue des Bleus, le traumatisme, lui, est toujours là. Certes, comme le disait dès mardi Jérémy Blayac, les hommes de Jacky Duguépéroux se sont évertués depuis leur retour du Nord à évacuer une déception d’autant plus forte que personne, dans leurs rangs et leur environnement, ne s’attendait à une telle tarte en ouverture de la saison.

« La page est tournée. Nous avons digéré. Heureusement, parce que c’est notre métier de nous remettre en question. Il ne faut pas rester sur cet échec » , lâchait alors le buteur bas-rhinois, à l’aune de sa longue expérience dans le milieu pro. Pas sûr, cependant, que tous ses coéquipiers aient pareillement récupéré du K.-O subi au stade Tribut. Tous, en revanche, cherchent en vain à expliquer pourquoi ils ont ainsi perdu l’équilibre. « Les matches amicaux, que nous avons finis invaincus (5 victoires, 2 nuls) , nous ont fait du mal , avance Blayac. En préparation, il est toujours bon de ‘‘taper dedans’’ face à des adversaires de niveau supérieur pour voir exactement où on en est. Ça n’a pas été le cas, excepté contre Nancy (Ligue 2) à Schiltigheim où nous avons d’ailleurs répondu présent (1-1). »

« Ce serait triste de tout changer après une seule défaite »

Une campagne de préparation peut-être en trompe-l’œil et le concert de louanges qui l’a accompagnée auraient-ils mené le RCSA à la suffisance chez le 6e de l’exercice précédent, comme le suggérait Jacky Duguépéroux sitôt la fin du match ? Il n’est plus temps de se poser la question alors que se profile la grande première de la saison à la Meinau ce soir (20 h) contre Orléans, relégué de L2 et candidat déclaré à la remontée. « Tout le monde a conscience que nous sommes passés à travers, qu’il faut relever la tête et se remettre dans le sens de la marche contre un adversaire solide et ambitieux » , assure le coach-adjoint Sébastien Roi.

Mardi, Jacky Duguépéroux s’est rendu dans le Loiret assister de visu à l’élimination de l’US Orléans par Tours (L2) en Coupe de la Ligue (1-2). Victorieux du CA Bastia au stade de la Source vendredi dernier (2-0), les coéquipiers du capitaine Gauthier Pinaud, ancien pensionnaire de la maison strasbourgeoise (2011-2014), ont ouvert le score par l’ex-Colmarien Romain Armand. Mais l’expulsion à la 52e de leur défenseur axial, Manassé Enza-Yamissi, suspendu ce soir contre un Racing qui l’avait testé en août 2014, les a plombés. « J’ai vu une équipe d’Orléans à deux visages : très brillante pendant 50 minutes et plus en difficulté dès qu’elle a été en infériorité numérique , décrit l’entraîneur du RCSA. Mais ça reste une formation très solide, avec un gros appétit, qui sera sûrement en haut en fin de saison. On sait que les gens ont été très déçus de notre défaite à Dunkerque. À nous, pour notre première à la Meinau, de leur prouver que c’était un accident. »

Plutôt sévère à chaud, le technicien a lui-même adouci son jugement après avoir revu dans son intégralité la débâcle de ses troupes. « Nous avons surtout raté les 12 premières minutes (Ndlr : le score était alors de 2-0) et ça a mis par terre tout ce que nous avions préparé. Nous avons payé cher des erreurs défensives individuelles (*). Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut tout changer. Ce serait triste de le faire après une seule défaite, alors qu’il reste 33 matches. Nous avons fait un faux-pas, mais ce n’est pas la fin du monde. »

Reste désormais aux Bleus « à laisser parler la vérité du terrain » (Duguépéroux) et étayer ainsi la thèse de l’accident. Pas une mince affaire face à un rival orléanais qui, lui, débarque à la Meinau avec l’espoir et l’envie de les reléguer à six points.

(*) Pour améliorer les automatismes défensifs, la séance de mercredi a été tout spécialement axée sur la communication entre les deux « anciens », Abdallah Ndour et Ernest Seka, et les deux nouveaux, Eric Marester et Felipe Saad.

Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 19:51

RACING : Oukidja – Marester, Seka (cap), Saad, Ndour – Lienard, Grimm, Ndoye, Sabo – Blayac, Bahoken.

Remplaçants : 30. Olivier Blondel (g), 21. Yoann Salmier, 33. Lilian North, 8. Massiré Kanté, 10. Abdelhak Belahmeur. Entraîneur : Jacky Duguépéroux.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 19:58

Il fait très doux ce soir à Strasbourg et le ciel est pour l'instant clément, même si quelques nuages menaçants pourraient s'inviter un peu plus tard au-dessus de la Meinau. Les tribunes sont plutôt bien garni et on devrait atteindre les 12000 spectateurs.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 20:01

Les deux équipes font leur entrée sur la pelouse, accueillies par un superbe tifo des Ultra Boys 90 qui fêtent leurs 25 ans ce soir, ainsi que par le nouvel hymne du Racing, entendu pour la première fois aujourd'hui. Le coup d'envoi dans un instant !

Dimitri Lienard est déjà le Strasbourgeois le plus percutant. Il signe la première frappe cadrée de ce match après un bel enchaînement entre trois Orléanais, mais Sissoko capte le ballon en deux temps.

Les débats sont plutôt équilibrés pour l'instant. Les Strasbourgeois ont le ballon mais ne parviennent pas à approcher la surface orléanaise. De l'autre côté, chaque contre-attaque des visiteurs donne des sueurs froides au public de la Meinau.

Premier carton de la partie, il est pour l'Orléanais Matthieu Ligoule, qui a séché Seka en pleine course.

Oh le coup franc joué à deux entre Lienard et Sabo, dont le centre instantané du gauche a failli déboucher sur l'ouverture du score ! Seul au second poteau, Blayac a malheureusement précipité sa tête smashée et placé le ballon à côté ! Quelle occasion !

La deuxième occasion du Racing, à nouveau l'oeuvre de Lienard sur un coup franc légèrement excentré à droite et frappé directement du gauche, avec un rebond vicieux qui a bien failli tromper Sissoko !

Première frappe orléanaise du match, non cadrée, signée Grégory Tomas. Ca passe à un mètre à gauche du but d'Oukidja.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 20:41

On assiste à un bon match de National ce soir, certes avare en occasions, mais d'un niveau technique au-dessus de la moyenne pour le 3e niveau du foot français. Le Racing domine assez nettement mais n'arrive pas à trouver la faille dans le bloc orléanais.

Carton jaune sévère à Dimitri Lienard.

elui-là par contre est indiscutable ! Lancé comme un avion, l'obus Ernest Seka a tout fait valser sur son passage et hérité d'un carton jaune orangé logique.

C'est la mi-temps sur ce score nul plutôt logique entre le Racing et Orléans, même si les Strasbourgeois mènent aux points
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 21:07

Et le Racing qui appuie d'entrée sur le champignon et s'offre la plus belle occasion du match, avec un centre parfait de la gauche de Lienard repris du bout du pied par Blayac aux 6 m, mais son ballon file à quelques centimètres du poteau de Sissoko !!
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 21:13

Oh l'expulsion directe de l'ancien Strasbourgeois et capitaine orléanais du jour, Gauthier Pinaud, sur un croche-patte sur Sabo ! C'est très très sévère !

L'énorme occasion pour le Racing sur le coup franc qui suit de Lienard ! Bahoken hérite du ballon aux 6 m mais parvient à buter sur Sissoko !!

Les vagues strasbourgeoises se font autrement plus pressantes qu'en première période ! Orléans est beaucoup plus en difficulté et évolue en plus à dix désormais !
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 21:18

Oh le numéro de l'ancien Colmarien Romain Armand côté gauche et dont la frappe enroulée vient lécher le dessus de la transversale d'Oukidja ! Le Racing a eu très chaud au moment où on s'y attendait le moins !

Grimm contré au moment de reprendre dans les 16 m un centre en retrait de Marester ! Le corner qui suit ne donne rien.

Le Racing poursuit sa domination constante, mais stérile. Orléans gère plutôt bien son infériorité numérique pour le moment.

Romain Armand, le plus dangereux de l'USO ce soir, rate encore une belle occasion d'ouvrir le score. Parfaitement lancé par Aholou, il n'est pas parvenu à effacer Oukidja qui était sorti à sa rencontre. L'ancien Colmarien peut s'en mordre les doigts.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 21:29

Changement pour le Racing, avec la sortie de Sabo pour l'entrée de Belhameur.

Oh le coup franc indirect dans la surface sifflé pour le Racing après une passe hasardeuse en retrait captée par Sissoko. C'est une vraie grosse occasion de but pour Strasbourg !

Sur le coup franc, Blayac décale pour Ndoye qui voit sa frappe repoussée en corner par la défense.

La domination des Strasbourgeois s'intensifie au fil des minutes, mais le tableau affiche toujours 0-0.

Oh la reprise de Bahoken déviée en corner par le sommet d'un crâne orléanais !! Le Racing n'y arrive toujours pas, malgré la gentillesse de l'arbitre !

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 21:38

Abdelhak Belahmeur avait fait le plus dur en transperçant le premier rideau défensif orléanais mais sa frappe du gauche de l'entrée de la surface s'est malheureusement envolée dans les tribunes de la Meinau.

Deuxième carton jaune pour Seka, synonyme de carton rouge pour le défenseur central. Encore en retard, le capitaine strasbourgeois accepte la sentence sans broncher.

Changement au Racing : sortie de Bahoken, remplacé par Salmier qui prend la place de Seka en défense centrale.

Il reste moins de cinq minutes dans le temps réglementaire et ce match risque de laisser de gros regrets au Racing, qui a eu les occasions en seconde période pour faire la différence.

On entre dans le temps additionnel, devant 13561 spectateurs ce soir à la Meinau.

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 21:56

Le match nul du Racing est accueilli par le public de la Meinau par une bordée de sifflets, sévère au vu de la prestation strasbourgeoise, mais pas étonnante vu l'attente générée par l'intersaison. La saison du RCSA n'est toujours pas lancée.

0-0

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 22:05

2ème Journée
Vendredi 14 août 2015

 Boulogne 1 - 1Colmar
Châteauroux 1 - 1Épinal
Consolat Marseille 3 - 0Fréjus St-Raphaël
Luçon  2 - 0Sedan
Avranches 0 - 0Les Herbiers
CA Bastia 0 - 0Béziers
Belfort 0 - 0Dunkerque
Strasbourg 0 - 0Orléans
Amiens SC  0 - 0Chambly


Dernière édition par 67120 le Ven 14 Aoû - 22:13, édité 1 fois
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Ven 14 Aoû - 22:12

2ème Journée
1 Consolat Marseille 6
2 Dunkerque 4
3 Béziers 4
4 Luçon 4
5 Orléans 4
6 Belfort 4
7 Fréjus St-Raphaël 3
8 Boulogne 2
9 Colmar 2
10 Épinal 2
11 Chambly 2
12 Les Herbiers 2
13 Amiens SC 1
14 Châteauroux 1
15 CA Bastia 1
16 Strasbourg 1
17 Avranches 1
18 Sedan 0
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Sam 15 Aoû - 5:10

Il reste du boulot…
Face à une équipe orléanaise solide, les Strasbourgeois n’ont pas trouvé la faille et concèdent logiquement le match nul. Une bien mauvaise affaire face à un concurrent direct dans la course à la montée.

Le Racing avait à cœur de se racheter après sa déroute initiale à Dunkerque. Le message des UB 90, déployé dans le Kop, était d’ailleurs clair : « Les vacances sont finies, soyez à la hauteur de vos ambitions ». Dans une Meinau bien garnie, les Strasbourgeois ne pouvaient, en effet, se permettre un nouveau faux pas. Surtout face à l’US Orléans, autre candidat déclaré à la montée en Ligue 2.
Las, le Racing a logiquement concédé le nul sur sa pelouse, faute de réalisme. « Mon sentiment est mitigé, exposait Jacky Duguépéroux à l’issue de la rencontre. Le bon point, c’est qu’on n’a concédé aucune occasion. Le mauvais, c’est qu’on a trois énormes occasions qu’on ne concrétise pas. »
Une première mi-temps fermée
Les débats commencent timidement. Face à une équipe d’Orléans qui fait bloc, les Alsaciens se montrent prudents. À la 4e , un frisson passe même dans le public, quand Houla profite d’une mauvaise relance de Saad pour s’infiltrer dans la défense alsacienne. Mais l’ailier orléanais rate complètement son tir. En face, le Racing peine à réagir. Un tir cadré de Lienard (7e ), voilà la seule opportunité des Bleus dans ce premier quart d’heure.

Les autres occasions alsaciennes seront d’ailleurs rares dans une première mi-temps fermée. Blayac manque d’un rien le cuir de la tête, après un coup franc joué en deux temps par le duo Lienard/Sabo (20e ), avant que Lienard ne prenne sa chance, à nouveau sur coup franc (27e ). Et ce sera tout…
À la sortie des vestiaires, le Racing se montre enfin plus mordant. Blayac décale Bahoken côté droit. Ce dernier centre pour Sabo qui rate sa volée, seul au deuxième poteau (47e ). Dans la minute qui suit, c’est Lienard qui offre un centre au cordeau pour Blayac. Mais là aussi, le grand attaquant est un peu court.

Le vent semble tourner en faveur des Alsaciens quand Pinaud voit rouge, après avoir “découpé” Sabo (54e ). Sur le coup franc qui suit, Saint-Ruf sauve les siens sur sa ligne, sur un tir de Bahoken. Mais les Orléanais sont tout près du hold-up parfait. Après une mauvaise relance de Ndour, Oukidja doit dégager en touche. Et sur la remise en jeu, Dupuis part seul au but. Heureusement, sa balle file au-dessus des buts alsaciens (59e ).
Dugué” en est quitte pour pousser une “gueulante” et les Strasbourgeois repartent à l’abordage. L’entrée de Belahmeur, bien en jambes, n’y est pas étrangère. L’un de ses centres offre même un coup franc direct, dans la surface, après une passe en retrait de Saint-Ruf vers son gardien. Mais là non plus, ça ne passe pas pour Ndoye, face à la muraille jaune et noir (72e ). Blayac y va ensuite de son retourné, mais Sissoko tient la barre (76e ).

Recroquevillés en défense, les hommes de Frapolli tiennent le coup face aux offensives désordonnées des Strasbourgeois. Et les choses ne s’arrangent pas quand Seka prend un deuxième jaune, synonyme d’expulsion, après une faute sur Ligoule (80e ).
« Beaucoup de déchet »
Les Strasbourgeois jettent leurs dernières forces dans la bataille. En vain.

Avec un point pris en deux rencontres, le Racing est – déjà – dans le dur. Mais Jacky Duguépéroux voulait se montrer positif. « On a pris une bonne raclée la semaine dernière et là, on a retrouvé une assise défensive. Après, il faut encore travailler la maîtrise technique, car on a eu beaucoup de déchet dans les passes… », soulignait le coach. « Il faut se remettre au travail », tranchait, dans la même veine, Jean-Philippe Sabo.

En effet, pour rêver de Ligue 2, il reste du boulot. Pas mal de boulot, même…
DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Sam 15 Aoû - 5:16

Stéphane Godin
Le Racing au point mort
En supériorité numérique pendant 25 minutes au cœur de la 2e période, des Strasbourgeois volontaires, mais à leur tour réduits à dix après l’expulsion de leur capitaine Ernest Seka à la 80e minute, n’ont jamais trouvé la faille dans la carapace orléanaise hier à la Meinau (0-0).

Les Strasbourgeois voulaient prouver hier à la Meinau contre Orléans, prétendant, comme eux, à l’accession en Ligue 2, que leur déroute de l’autre vendredi à Dunkerque (4-1) n’était qu’un accident. Ils n’ont que partiellement réussi dans leur entreprise et ont tout de même perdu deux nouveaux points (0-0) en National et leur capitaine Ernest Seka, expulsé à dix minutes de la fin et automatiquement suspendu jeudi chez le promu Béziers.
Il faut dire qu’à l’évidence, les deux équipes se craignaient et qu’elles n’ont jamais eu l’intention de se jeter inconsidérément dans la bataille, même si les hommes de Jacky Duguépéroux pourront regretter à juste titre de n’avoir pas su valoriser leur mainmise dans le jeu et leurs occasions plus nombreuses. Mais ils trouveront néanmoins quelques motifs de satisfaction dans ce premier point de la saison, à commencer par leur capacité à réagir après la claque de Dunkerque.
Dès les premières minutes, les fautes se succèdent, les cartons jaunes pleuvent et les coups francs s’accumulent. Et c’est d’ailleurs dans cet exercice que le Racing va surtout se signaler et s’offrir sa meilleure occasion. La combinaison Lienard-Sabo sur le côté gauche permet au second de centrer sans contrôle au 2e poteau. Jérémy Blayac se retrouve seul aux 6 mètres, mais rate à la fois sa tête et le cadre (20e ). Un raté étonnant pour un ‘‘serial’’ buteur d’ordinaire si adroit.
La très sévère expulsion de Pinaud
Sans surclasser le capitaine Gauthier Pinaud (ancien Strasbourgeois de 2011 à 2014) et ses partenaires, les Bleus sont les plus dangereux. Lienard, très en jambes, joue les solistes inspirés, d’abord sur un tir du gauche trop écrasé après un slalom dans la défense jaune et noire (7e ), puis sur un nouveau coup franc difficilement repoussé par l’ex-portier d’Ajaccio Oumar Sissoko, coéquipier du latéral bas-rhinois Eric Marester la saison dernière (28e ).

Les débats ne sont pas renversants, mais inintéressants non plus. Et le Racing, certes un peu aidé par l’arbitre, va s’efforcer d’en décupler l’attrait dès le retour des vestiaires. Sur un nouveau centre de Lienard, Blayac, toujours à l’affût au 2e poteau, tente une acrobatique volée en extension, mais, un peu court, ne cadre toujours pas (48e ).

Puis à la 54e minute, l’arbitre Mehdi Mokhtari, qui a déjà eu la main leste en première période, va expulser directement Pinaud pour une faute spectaculaire, mais pas méchante sur Sabo mais qui ne valait qu’un jaune (54e ). « Il y a faute, c’est vrai, mais je ne pensais pas que l’arbitre sortirait le rouge contre Gauthier », reconnaîtra un J.-P. Sabo fair-play après-coup. « Le rouge est sévère. »
Près du hold-up

Sur le coup franc, Lienard dépose le ballon sur la tête de N’Doye dont la remise trouve Bahoken aux 6 mètres. Mais Sissoko réalise une parade miraculeuse sur la reprise de l’avant-centre bas-rhinois (55e ).

Mais même à dix, Orléans va être tout près de réussir le hold-up à la 59e minute lorsque l’ex-Colmarien Romain Armand enrhume la défense du RCSA, mais, excentré à gauche, expédie un missile du droit juste au-dessus, puis à la 69e lorsque le même Armand, servi en profondeur, tergiverse trop devant Oukidja qu’il aurait pu tromper d’une frappe sans contrôle.

Malgré ces deux avertissements sans frais, un RCSA en supériorité numérique continue à pousser pour forcer la décision. Sur un généreux coup franc indirect accordé par l’arbitre dans la surface pour une supposée passe en retrait d’un défenseur à Sissoko, la nouvelle frappe à bout portant de Bahoken, décalé par Lienard, est contrée par un Amiens déterminé (74e ).
Déjà averti avant le repos, le capitaine strasbourgeois Ernest Seka, auteur d’une nouvelle grosse faute, ne va pas couper à une expulsion, à laquelle Lienard a échappé un peu plus tôt (80e ). A leur tour réduits à dix, les Ciel et Blanc laissent filer deux points et n’en comptent qu’un sur six après deux journées. Un maigre total à bonifier impérativement lors des deux prochaines journées contre deux promus, à Béziers et face aux Herbiers.
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Dim 16 Aoû - 5:09

Sentiments mitigés
Le Racing visait la victoire pour sa première à domicile. Mais face à une solide équipe d’Orléans, les Strasbourgeois ont dû se contenter d’un seul point, celui du match nul. Un résultat forcément frustrant…
Verre à moitié plein ? Verre à moitié vide ? Comme souvent lorsque deux équipes partagent les points, l’analyse peut varier d’un camp à l’autre.


Vendredi soir, après le match nul de ses troupes en Alsace (0-0), Olivier Frapolli, l’entraîneur de l’US Orléans, se disait « content du résultat ». Vu le scénario du match – avec une équipe réduite à 10 à l’heure de jeu et dominée dans les grandes largeurs –, on peut comprendre le coach du Loiret.

Tout comme on peut comprendre la « frustration » des Alsaciens. « Ce n’est pas un bon point, soulignait ainsi le milieu Jean-Philippe Sabo. Orléans a été solide, mais les occasions franches sont de notre côté. »
Oukidja : « Je suis déçu

« Il y a quand même beaucoup de frustration après ce nul, estimait aussi Dimitri Lienard à la sortie des vestiaires. Surtout lorsqu’on regarde l’ensemble du match et le nombre d’occasions qu’on a eu… » « Je suis déçu, on aurait pu faire mieux que ça », regrettait aussi le gardien Alexandre Oukidja.

Sûr que le Racing a eu les cartes en mains pour s’imposer dans cette rencontre. Et notamment en deuxième période, où il s’est montré bien plus inspiré à l’avant qu’en première.
Sabo, Blayac, puis Bahoken ont eu des balles de but. Mais les Alsaciens ont manqué de réussite et n’ont pas su profiter de leur supériorité numérique après l’expulsion (sévère) de l’ancien bleu Gauthier Pinaud.

« C’est surtout dans l’efficacité offensive qu’on aurait pu être meilleurs, avançait Jean-Philippe Sabo. En deuxième période, on a essayé de produire du jeu, en passant par les côtés au lieu de balancer des ballons vers l’avant. On a les occasions et la frustration, c’est de ne pas les avoir mises dedans. »
« On a parfois fait preuve de trop de nervosité, d’impatience », analysaitde son côté Jacky Duguépéroux en évoquant ces occasions manquées.

Mais le coach, à l’instar de ses joueurs, refusait de céder à la sinistrose, même si le bilan comptable du Racing est pour l’instant famélique, avec un point pris en deux matches.
« Je vois le côté positif, pas le négatif. On n’a pas concédé d’occasions face à Orléans, on a retrouvé une assise défensive. C’est rassurant pour l’avenir », précisait encore Jacky Duguépéroux. « Le point positif est cette solidité défensive retrouvée, lâchait, dans le même esprit Jean-Philippe Sabo. À Dunkerque, on a pris l’eau. Là, on a quand même retrouvé certaines vertus, même si on n’a pas pris les trois points. »

« On ne voulait pas prendre de but, c’était l’objectif, rappelait aussi “Ouki”. Le coach avait fait de l’assise défensive un mot d’ordre. C’est réussi, mais il faudra remettre en marche la machine offensive dès la semaine prochaine à Béziers. »
Gagner à Béziers ? Voilà une mission qui ne s’annonce pas simple. Car les deux premières rencontres ont déjà coûté cher aux Alsaciens : un blessé (Pouye), deux expulsés (Aguemon, Seka), voilà des faits de jeu qui « posent problème », comme le soulignait Jacky Duguépéroux.

Mais même diminué, le Racing se doit « d’inverser la tendance » dans l’Hérault jeudi prochain. « Il faut se remettre au travail et faire un résultat à Béziers pour lancer enfin notre saison, concluait Sabo. Ce n’est pas le moment de baisser la tête. » À l’aube de la troisième journée, ce serait en effet un brin prématuré…
DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Lun 17 Aoû - 5:15

les échos du Racing
Rencontres sur le quai de la gare, capitaines expulsés
LA VIE EN ROUGE. – Deux joueurs ont été expulsés lors du match Orléans – Racing. Ironie de l’histoire, ce sont les deux capitaines des deux formations qui ont laissé leurs troupes en découdre sans eux, puisqu’Ernest Seka a rejoint prématurément Gauthier Pinaud, le capitaine orléanais, dans les vestiaires.
Un Gauthier Pinaud qui se rappellera longtemps de son retour à la Meinau, lui qui a pris un rouge sévère sur… sa première faute. « Franchement, ce n’est pas une faute méchante et j’étais surpris qu’il prenne rouge », a même souligné Jean-Philippe Sabo, pourtant victime du tacle qui entraîné l’expulsion de l’ancien joueur du Racing.
LUCIDE. – Olivier Frapolli, l’entraîneur de l’USO, a fait preuve de lucidité vendredi, après le match nul de siens à la Meinau. « On voulait être plus joueur, mais on n’a pas pu. Franchement, on a montré un visage moins séduisant que lors de nos deux premières sorties. Mais il fallu tenir et on l’a fait. Et en National, parfois, il faut juste se montrer solide, ce sont des vertus importantes à ce niveau ».
PAS DE JAUNE. – Eric Marester a été averti en première mi-temps pour une faute sur Romain Armand. Les Alsaciens ont contesté et après discussion avec son assistant, M. Mokhtari a révisé son jugement. Il n’y a donc pas eu coup franc, et le carton jaune, sorti de la poche de l’arbitre, a été annulé.
ANCIEN. – L’ancien joueur du Racing Cédric Kanté, désormais à Vauban (DH), est venu assister au match des Bleus.
SUPPORTEURS. – Si le Kop alsacien avait fait le plein pour la première sortie de la saison à la Meinau, une trentaine d’Orléanais avaient aussi fait le déplacement jusqu’en Alsace.
DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  67120 le Lun 17 Aoû - 5:33

Stéphane Godin
Des Bleus pas encore aux points
En ce début d’exercice, le Racing Strasbourg, relégable, n’a pas retrouvé l’allant de la fin de saison 2014-2015. Mais après sa déroute à Dunkerque (1-4), il a tout de même rectifié le tir vendredi à la Meinau contre Orléans (0-0). Il lui reste à se montrer plus efficace devant.

« Si, pour certains d’entre vous, il y a le feu… Pour nous, non. » C’est un grand classique : quand les résultats ne sont pas vraiment au rendez-vous, le repli sur soi et l’apostrophe des journalistes sont une recette vieille comme le monde chez les dirigeants et entraîneurs de football.

Vendredi soir en salle de presse, après le nul vierge du Racing contre Orléans, Jacky Duguépéroux a fermement « conseillé » aux médias présents de cesser de mettre la pression à son équipe en faisant trop souvent référence à l’obligation de résultats auquel le club bas-rhinois est astreint cette saison plus encore que les précédentes. Comme si, après deux journées soldées par un bilan comptable faiblard pour un candidat déclaré à la montée (1 point sur 6), l’accession était presque déjà devenue un sujet tabou.
Sauf erreur, c’est pourtant bien le RCSA qui, le premier, fait du retour en Ligue 2 la priorité absolue de cette 3e année d’affilée en National. « On veut monter, bien évidemment » , martelait le 5 août dans nos colonnes le président Marc Keller, bien conscient que les investissements consentis pour conserver les cadres de l’équipe et la renforcer font de son club le grandissime favori de ce cru 2015-2016.

Même si leur entraîneur s’en agace, les Bleus vont donc fatalement devoir composer jusqu’au printemps avec cette pression, qu’elle vienne de l’intérieur ou apparaisse en arrière-plan des questions de journalistes qui, rappelons-le, ne sont pas ceux qui jouent. Questions d’ailleurs souvent anodines lors des premières semaines de compétition où il est toujours dangereux de tirer des conclusions hâtives.
« Les autres ne sont pas des équipes de Guignols »

Comptablement, Ernest Seka, expulsé contre Orléans et suspendu ce jeudi à Béziers, tout comme Yannick Aguemon, exclu huit jours plus tôt à Dunkerque, et les siens sont en retard sur le tableau de marche que leur a fixé leur président. Mais au moins, face à des Orléanais relégués de Ligue 2 et désireux d’y retourner au plus vite, ont-ils en partie corrigé le tir. Notamment défensivement où, s’ils ont failli se faire piéger sur deux occasions de l’ancien Colmarien Romain Armand (59e et 69e ), ils n’ont pas encaissé de but. « On a retrouvé une assise défensive » , respire quelque peu l’entraîneur strasbourgeois, « Après les énormes erreurs commises à Dunkerque, c’est positif de n’avoir pas pris de but. Quand on est sur un banc et qu’on vient de prendre une bonne raclée, on est toujours anxieux de voir comment ça va se passer. Nous voulons sans doute trop bien faire et avons fait preuve de nervosité dans la préparation. Parfois, il faut se contenter d’être patients et d’un 0-0. C’est ce que j’ai dit aux joueurs à la mi-temps. Pour l’instant, on s’en contente. On a rectifié derrière. C’est déjà ça et c’est rassurant pour l’avenir. Je vois le côté positif, pas toujours le côté négatif (Ndlr : sous-entendu, contrairement à la presse). »

Un point en deux journées : le total n’en est pas moins maigre. Mais l’enseignement principal de ces deux premières rencontres tient moins à cette réalité mathématique qu’au comportement des Dunkerquois et des Orléanais, lequel préfigure à n’en pas douter ce qui attend les Racingmen jusqu’au 3 juin 2016.
Cette année plus encore que les précédentes où le Racing n’avait pas aussi clairement affiché ses prétentions, les 17 autres clubs se feront un point d’honneur d’accrocher les Bleus à leur tableau de chasse, en ciblant l’énorme pancarte que ces derniers se sont eux-mêmes accrochée dans le dos. J. Duguépéroux s’y attendait. Il en a la confirmation : « Il ne faut pas penser qu’on est à Strasbourg, qu’on va se balader et que les autres sont des équipes de Guignols. Elles sont à respecter. Ce sera pareil avec Châteauroux, avec toutes. »

Et sans nul doute avec Béziers où le RCSA se rendra dès ce jeudi (20 h) pour la 3e journée. Pour ce premier volet d’un triptyque face aux promus (à Béziers, contre les Herbiers et à Sedan), il sera privé d’Oumar Pouye (absent jusqu’en octobre pour une fracture du 5e métatarse du pied droit), Yannick Aguemon et Ernest Seka (suspendus). Le 5 septembre au retour des Ardennes, il en saura un peu plus sur sa capacité à supporter la pression, dans toutes ses strates.
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2963
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: [15/16] 2ème journée : Strasbourg - Orléans

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum