L'équipe réserve du RCS

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Jeu 8 Mar - 5:56

Une erreur s’est glissée dans nos éditions de dimanche dernier, dans le compte rendu de la réserve du Racing à Prix-lès-Mézières. Contrairement à ce qui est indiqué, ce n’est pas Zemzemi qui a inscrit le premier but alsacien, mais Reppert, entré sa place quelques minutes plus tôt.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 11 Mar - 5:50

RACING II 4
FR HAGUENAU 1

Mi-temps : 2-0. Stadium de Molsheim. 300 spectateurs. Arbitre : M. Galek.
Les buts : Caci (38e , 45e ), Zemzemi (64e ), Zohi (70e ) pour le Racing II; Giesi (63e ) pour le FR Haguenau.
Avertissements : Kamara (43e ), Matondo (73e ), Sylla (77e ) au Racing II; Mastronardi (43e ) au FR Haguenau.
RACING II : Kamara - Sylla, Simakan, Tchamba, Makutungu - Caci (cap.), Fofana - Reppert (Delaitre, 82e ), Lebeau (Matondo, 67e ), Zemzemi - Zohi (Karamoko, 90e + 1). Entraîneur : François Keller.
FR HAGUENAU : Ebédé - Kenney (Binder, 80e ), D. Bey, Metzger, Bierry - Rosenfelder, Ngueni (Karim, 62e ), Mastronardi - Hayef (Tine, 67e ), Weissbeck, Giesi (cap.). Entraîneur : Claude Spreng.
.
Une leçon d’efficacité
Grâce à son efficacité et à la prestation enlevée de Bingourou Kamara, le Racing II a dominé le FRH hier à Molsheim.
À la lecture du résultat sec, on pourrait croire qu’il n’y a pas eu photo hier à Molsheim dans le derby de National 3 entre la réserve du Racing et le FR Haguenau. Mais cette impression serait trompeuse. Si les jeunes protégés de François Keller n’ont en effet pas volé leur succès, les hommes de Claude Spreng peuvent de leur côté regretter d’être tombés sur un gardien en état de grâce, Bingourou Kamara, désormais numéro 2 chez les pros strasbourgeois en Ligue 1. Pour le tout premier match de sa carrière avec une équipe réserve, l’ancien portier de Tours a tout bonnement écœuré les attaquants haguenoviens.
Kamara déterminant

Il a multiplié les parades décisives « simples » devant Rosenfelder (10e ), Giesi (43e et 90e + 2), Bierry (81e ). Et même « doubles », comme sur ce missile de Weissbeck à vingt-cinq mètres qu’il a repoussé avec brio, avant de se remettre sur ses appuis en une fraction de seconde et de détourner, du pied gauche, la reprise à bout portant de Mastronardi. « Son renfort a été le bienvenu », reconnaît François Keller, « parce que sans lui, le match aurait peut-être tourné autrement. »

Il a donc tourné en faveur des jeunes Bleus, mis sur orbite par un Anthony Caci qu’on n’avait jamais connu aussi buteur. Le jeune capitaine a inscrit en fin de première période son tout premier doublé. D’abord en reprenant au premier poteau un centre au cordeau de Sylla, à la conclusion d’une action qu’il avait lui-même initiée avec Zohi (1-0, 38e ). Ensuite en exploitant à un mètre de la ligne un centre du même Zohi cafouillé par la défense du FRH (2-0, 45e ).

« À la mi-temps, le score peut être le même, mais en notre faveur. Seulement, leur gardien a maintenu les Strasbourgeois dans la partie », regrette le coach haguenovien Claude Spreng.
Zemzemi ouvre son compteur

Dans la partie, ses hommes ont pourtant bien cru y revenir peu lorsque leur capitaine Cyril Giesi, d’une tête décroisée sur un coup franc de Rosenfelder, les a ramenés dans le sillage des Strasbourgeois (2-1, 63e ). Mais l’espoir d’un retour a été de courte durée.

Car dans la minute suivante, la recrue tunisienne de l’hiver, Moataz Zemzemi, a converti au second poteau côté gauche une reprise ratée de Zohi après un centre de la droite de Lebeau et ainsi ouvert son compteur dans son nouveau club (3-1, 64e ). Dans la foulée ou presque, Kevin Zohi a conclu le festival de la réserve du Racing en ajustant Ebédé d’un plat du pied droit croisé après un service impeccable de Fofana dans l’axe profond (4-1, 70e ).

Encore meilleure défense du groupe F il y a quinze jours (13 buts encaissés), le FRH vient d’en prendre huit en deux rencontres (défaite 4-1 déjà à Prix-lès-Mézières le 24 février). Il voit revenir à sa hauteur la troupe de François Keller, relancée par son deuxième succès d’affilée.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Jeu 15 Mar - 5:46

Racing II 0
FC Metz II 0

Stadium de Molsheim. Arbitre : M. Ustaritz. 250 spectateurs environ.
Avertissements : Mendes (35e ) à Strasbourg ; Hadraoui (5e ), Collet (27e ), Nguette (45e +1) à Metz

STRASBOURG : Bonnefoi – Sylla, Simakan, Tchamba, Makutungu – Fofana (Othon, 57e ) – Zemzemi, Caci (cap), Mendes (Reppert, 60e ), Lebeau – Karamoko (Delaitre, 72e ). Entraîneur : François Keller.

METZ : Beunardeau – Collet, Hadraoui, Peugnet (cap), Lempereur – Bijelic – Jallow (Mikautadze, 82e ), Boulaya, Colella, Nguette (Knoepffler, 88e ) – Niane. Entraîneur : José Pinot.
.
Un nul équitable
Les réserves du Racing et du FC Metz se sont séparées sur un score vierge logique hier à Molsheim en match en retard.
« Au vu de la débauche d’énergie consentie par les deux équipes, il aurait été cruel que l’une d’elles s’incline ». En une phrase, François Keller a parfaitement résumé le match en retard d’hier à Molsheim entre les réserves du Racing et du FC Metz.

Elles étaient à égalité au classement avant la rencontre. Elles le sont toujours après. Et c’est effectivement logique.

Dans une partie fermée, ni l’une, ni l’autre n’a véritablement pris l’ascendant. Les occasions n’ont pas été légion. Du côté des jeunes Bleus, elles ont souvent eu pour détonateur Adrien Lebeau, arrivé au Racing à 15 ans alors que son premier club pro, le FC Metz, ne l’avait pas conservé à cause de sa petite taille.

Le milieu offensif avait à l’évidence envie de prouver au staff lorrain qu’il s’était trompé. Mais en butant sur Beunardeau à la 47e , il lui a manqué, pour parachever sa jolie prestation, ce but qui aurait sans doute offert au Racing une troisième victoire d’affilée. Car au fil des minutes, il était devenu évident que l’équipe qui ouvrirait le score l’emporterait.
Fofana ce matin avec les pros

Quatre jours après la victoire contre Haguenau (4-1), François Keller avait choisi de rajeunir encore sa troupe. Il avait ainsi appelé deux U19, le milieu Mendes et l’attaquant Karamoko.

« Il y a de la qualité dans cette jeune réserve strasbourgeoise, observait à la pause le recruteur messin Frédéric Arpinon, Racingman de 1997 à 1999. Elle soutient la comparaison avec la nôtre, pourtant composée d’une bonne moitié de pros. »

Des pros souvent au départ et à la conclusion des actions mosellanes, comme ce slalom et ce centre en retrait d’un excellent Farid Boulaya dont Ibrahima Niane a complètement raté la reprise (14e ), ce coup franc excentré enroulé par la patte droite du Franco-Algérien, péniblement sorti par Landry Bonnefoi alors que le ballon plongeait sous sa transversale (16e ), ou cette tête du capitaine Vincent Peugnet sauvée sur sa ligne par Cédric Makutungu (85e ). Pour ne citer que les principales.

« On est content d’avoir su conserver le nul sur la fin », avoue François Keller, satisfait que son équipe ait neutralisé les Opa Nguette et consorts.

D’autant qu’avant l’heure de jeu, le coach du Racing II avait été “contraint” de sortir son omniprésente sentinelle Youssouf Fofana.

« Il était déçu, mais c’était prévu, parce qu’il va s’entraîner dès demain (ce matin) avec le groupe pro, sans doute à cause de la suspension de Jérémy Grimm. Ce match a été fermé parce qu’il y avait pas mal d’enjeu, mais aussi parce que les deux équipes avaient joué quatre jours plus tôt. On va maintenant se préparer à aller ce samedi à Sarre-Union qui, lui, n’aura pas joué en milieu de semaine. »
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 18 Mar - 7:45

Sarre-Union 0
Racing II 2

Mi-temps : 0-2. - Stade Omnisports. 300 spectateurs. Arbitre: M. Lapret assisté de MM. Grosmann et El Hamzaoui.
Les buts: Delaitre (22e ), Reppert (31e ).
Les avertissements: Keita (57e ) à Sarre-Union; Rempp (80e ) au Racing II.
SARRE-UNION: Schouver - Crouzat, Keita, Al Hammaoui, Bauer (Fournier, 67e ) - Zerbini, Riff (cap., Ntoke, 75e ) - Schermann, Hassidou, Merbah (Moustapha, 75e ) - Djé. Entraîneur: Farid Touileb.
RACING II : Rempp - Matondo, Simakan, Tchamba, Makutungu – Grimm, Othon (cap.) - Zemzemi (Sylla, 60e ), Caci, Delaitre (Mendes, 85e ) - Reppert (Segura, 71e ). Entraîneur: François Keller.
.
National 3 Le bon coup du Racing II
La bonne série continue pour les réservistes strasbourgeois. Hier à Sarre-Union, les hommes de François Keller ont fait preuve d’une grande maîtrise pour s’offrir une troisième victoire lors des quatre derniers matches.
François Keller redoutait énormément ce déplacement à Sarre-Union et avait déclaré, la veille de la rencontre, signer pour le point du match nul. Trois jours après avoir partagé les points avec la réserve messine (0-0), sa troupe a fait mieux, beaucoup mieux même. Avec le renfort de Jérémy Grimm au milieu de terrain, elle a livré un match très consistant pour s’adjuger un succès mérité.
Touileb : « Je n’ai même pas de regrets »

« On est content d’avoir réalisé cet exploit et surtout, d’avoir fait la première mi-temps qu’on a faite, savourait l’entraîneur strasbourgeois à l’issue de la rencontre.

Sous la neige, les doublures du RCS ont volontiers laissé le cuir à leurs hôtes pour mieux les piquer en contre. Une tactique payante. Après deux frappes de Reppert sorties par Schouver (14e , 18e ), la première du pied et la seconde au prix d’une belle envolée sur une frappe des 25 mètres, les Strasbourgeois allaient déflorer la marque. Et de quelle manière ! Une ouverture de Grimm trouvait Delaitre, lequel reprenait le ballon de volée pour trouver la lucarne d’un Schouver sans réaction (0-1, 22e ). Moins de dix minutes plus tard, le buteur se muait en passeur. Servi par Zemzemi sur le côté gauche, Delaitre centrait pour Reppert qui trompait le portier de l’USSU de près (0-2, 31e ).

En face, les Sarre-Unionnais, fringants hors de leurs bases, se confrontaient à nouveau à leurs vieux démons sur leur pelouse. « Je n’ai même pas de regrets , admettait l’entraîneur Farid Touileb. On aurait pu jouer trois jours, on n’aurait toujours pas marqué. »

Lors du premier acte, Merbah était le seul à chauffer les gants de Rempp (33e ). Et après la pause, les coéquipiers d’Hassidou ont constamment buté sur une défense très bien regroupée autour de l’axe central Simakan-Tchamba. Les jeunes du Racing II tremblaient à la peine sur le tir trop peu appuyé de Djé (54e ) et sur la reprise à côté de Riff (72e ).

Avec cette victoire, les réservistes strasbourgeois bouclent leur semaine à trois matches avec sept points au compteur (victoire 4-1 face à Haguenau samedi dernier, puis nul 0-0 contre Metz II mercredi) et se donnent de l’air au classement. À l’inverse, après quatre matches sans défaite, Sarre-Union voit sa série prendre fin et manque surtout une belle occasion de se rapprocher du leader Nancy II, battu à Prix-lès-Mézières (2-1).
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 25 Mar - 6:23

Racing II 2
Amnéville 0

Stadium de Molsheim. – Mi-temps : 1-0. Arbitre : M. Corentin. 250 spectateurs environ.
Les buts : Nogueira (26e ) et Zohi (73e ).
Avertissements : Nogueira (40e ) au Racing II ; Borger (59e ) à Amnéville.
Expulsion : Matondo (28e ).au Racing II.
RCSA II : Bonnefoi – Sylla, Matondo, Tchamba, Othon (cap) – Grimm – Zemzemi (Makutungu, 69e ), Caci, Fofana, Nogueira (Delaitre, 84e ) – Zohi (Reppert, 83e ). Entraîneur : François Keller.
AMNÉVILLE : Keldenich – Borger, Le Michel (cap), Brunet, Belhadji – Belgacem (Naifi, 74e ), Lauratet (Meddour, 62e ) – Abdelkadous, Bourgeois, Pignatone – Quercia (Foti, 62e ). Entraîneur : Cédric Léonard.
.
Le Racing II au courage
Pourtant réduite à dix dès la 28e , la réserve du RCSA a signé un nouveau succès, hier à Molsheim, contre Amnéville (2-0).
Et de cinq ! Hier à Molsheim, la réserve du Racing a enchaîné un cinquième match sans défaite et confirmé son net regain de forme contre un CSO Amnéville qui restait, lui, sur deux succès et un nul. Grâce à sa 4e victoire en cinq rencontres (2-0), la jeune troupe de François Keller se replace au chaud au classement du groupe F.
Nogueira concrétise la bonne entame

Pourtant, en deux minutes, son destin dans cette rencontre aurait pu changer du tout au tout. En ouvrant le score à la 26e , Vincent Nogueira, l’un des trois membres du groupe pro laissés à sa disposition - avec le gardien Landry Bonnefoi et le milieu défensif Jérémy Grimm -, avait certes concrétisé sa bonne entame.

Parti dans le dos d’une défense amnévilloise lobée par une lumineuse ouverture de Fofana, le milieu relayeur dut cependant s’y reprendre à deux fois pour tromper un Quentin Keldenich impeccable depuis le coup d’envoi.

Le gardien mosellan, déjà décisif sur un premier missile de Grimm (6e ), puis une frappe enroulée du gauche d’un Fofana toujours inspiré (16e ), retarda une nouvelle fois l’échéance en gagnant son duel avec l’ancien Sochalien, mais s’inclina finalement sur sa reprise dans la foulée (26e ).

Deux minutes plus tard donc, l’arbitre Corentin Laurent rééquilibra les débats en expulsant directement et sévèrement le défenseur du RCSA Glen Matondo, coupable d’une faute sur Lucas Pignatone qui valait un avertissement, mais pas plus (28e ).

François Keller réorganisa alors son équipe en 4-3-2. Il fit reculer Grimm en charnière centrale et laissa le duo Zemzemi – Zohi se débrouiller devant. Amnéville récupéra naturellement la maîtrise du jeu, sans toutefois réussir à se montrer menaçant avant la pause, excepté sur un retourné acrobatique de Brunet détourné en corner par Bonnefoi (41e ).
Le rush de Zohi

La réserve bas-rhinoise quadrilla ensuite intelligemment le terrain et neutralisa sans trop de souci un CSOA pas assez tranchant malgré sa supériorité numérique. Et Zohi, au bout d’un rush qui lui avait permis de semer Brunet en route, s’en alla battre Keldenich de près pour le but du K.-O (73e ). Le portier visiteur, auteur de deux nouvelles parades devant Zohi (57e ) et Sylla (90e + 1), évita même aux siens un revers plus net.

« C’est mon petit regret : que même à dix, nous n’ayons pas marqué plus de deux fois alors que nous en avons eu davantage la possibilité qu’Amnéville n’a eu celle d’égaliser », observe François Keller sans bouder son plaisir.

« Après l’expulsion, c’est forcément devenu plus compliqué. Mais pour nous, c’est un succès qui compte, car il est important de prendre des points en vue du maintien. »
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Sam 31 Mar - 5:45

SARREGUEMINES 3
Racing II 1

Mi-temps : 2-1. – Stade de la Blies. 200 spectateurs. Arbitre : M. Iffrig.
Les buts : Simpara (4e ), Babit (30e ), M’Barki (86e ) pour Sarreguemines; Reppert (13e ) pour le Racing.
L’avertissement : Kowalczyk (69e ) à Sarreguemines.
SARREGUEMINES : Cappa - Assou (Barry, 50e ), Wengert, Adebayo, Coignard - Kowalczyk, Teixeira - M’Barki (cap.) (Ba , 75e ), Babit, Ruiz (Ouadah, 89e ) - Simpara. Entraîneur : Sébastien Meyer.
RACING II : Rempp – Sylla, Makutungu, Tchampa Bangou, Simakan – Othon (cap), Fofana – Reppert, Lebeau (Mendes, 75e ), Delaitre (Botella, 73e ) – Ngan Biti (Karamoko, 62e ). Entraîneur : François Keller.
.
 National 3
 Une réserve trop tendre

Sarreguemines s’est racheté de la défaite concédée la semaine dernière face à Biesheim en prenant le meilleur sur un Racing II un peu trop tendre.

C’est sous une pluie battante que la rencontre de mise à jour du calendrier du National 3 démarre au stade de la Blies. Il ne fallait d’ailleurs pas arriver en retard car, sur le premier corner tiré par Ruiz, Simpara devance la défense adverse au premier poteau (1-0, 4e ).

Strasbourg tente de réagir et parvient à égaliser sur un beau coup franc d’Othon que Reppert reprend en deux temps (1-1, 13e ). Le Racing II enchaîne et, sur une belle tentative de Lebeau, Cappa est prompt sur sa ligne, maintenant ce score de parité (20e ).
Marche en avant

Sarreguemines reprend cependant sa marche en avant et, sur un nouveau coup franc, Babit redonne l’avantage aux siens d’une très belle reprise à l’entrée de la surface (2-1,30e ).

C’est d’ailleurs sur ce score que l’ensemble des acteurs regagne les vestiaires.

Dès la reprise, Sarreguemines redouble d’efforts et M’Barki, par deux fois, voit ses tentatives rater le cadre (47e , 58e ). Teixeira trouve le montant sur une belle action collective (66e ).

Strasbourg, de son côté, répond par une tête de Reppert, trop molle (69e ).

Sur un dernier corner M’Barki scelle le score de la tête, Rempp ne pouvant empêcher le ballon de franchir la ligne (3-1,86e ).
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 9 Avr - 5:22

Pagny/Moselle 0
Racing II 3

Mi-temps : 0-0. – Stade municipal, 200 spectateurs. Arbitre : M. Thullier assisté de MM. Schwartz et Heitzmann.
Les buts : Othon (58e ), Zohi (75e ), Botella (90e ).
Les avertissements  : Sylla (40e ), Pilarczyk (45e ) à Pagny/Moselle ; Makutungu (53e ) au Racing II.

PAGNY/MOSELLE : Delafraye ; Roch (Montoya, 27e ), Chicoto, Lancina, Neito-Pereira, Sylla, Patin, Nisi, Bardot, Paillot, Pilarczyk.

RACING II : Bonnefoi ; Aaneba, Tchamba, Simakan, Makutungu, Othon, Reppert (Fofana, 79e ), Caci, Lebeau, Zohi (Delaitre, 77e ), Zemzemi (Botella, 70e ).
.
Pagny surclassé sans réserve
Les Pagnotins ont tenu une mi-temps avant que la réserve strasbourgeoise ne plie ce match à sens unique.

Du soleil, un billard, une affiche “sexy” : tout était réuni pour vivre un bel après-midi de football.

D’autant que la réussite qui a escorté Pagny en première période – les Alsaciens ont notamment raté plusieurs grosses occasions –, laissait imaginer que l’ASP allait peut-être refleurir au printemps. Mais ça n’a pas duré.
Le bijou de coup franc d’Othon

Peu avant l’heure de jeu, après une faute de Lancina qui gagnerait à défendre debout plus longtemps, Quentin Othon ciselait un bijou de coup franc (0-1, 58e ).

Impuissant, Delafraye était en revanche décisif devant Zohi, moins d’une minute plus tard. Pagny ne réagissait pas, mais ce n’était pas une question de volonté. Simplement de moyens.

Car la jeune troupe de François Keller était tout simplement trop rapide, trop technique, trop puissante, en bref trop forte pour laisser aux Pagnotins le loisir d’espérer.
Le réalisme en plus

Et contrairement aux quarante-cinq premières minutes – durant lesquelles Zohi (9e ), Lebeau (13e , 36e ) et Reppert (25e , 45e +3) ont tous eu une balle de but au bout du pied –, les Alsaciens ajoutaient une pointe de réalisme à leur domination sans partage.

Car après une frappe dévissée de Nisi (66e ), la troisième et dernière tentative de Pagnotins qui n’en ont cadré qu’une, le Racing a plié l’affaire sur une reprise de Zohi qui se faufilait entre Delafraye et le premier poteau (0-2, 75e ).

Les intentions manifestées par les hommes de Michel Deza ne leur permettaient toutefois pas de combler le gouffre qui séparait les deux formations et, après une perte de balle de Sylla à quarante mètres du but, Botella mettait les voiles, résistait à trois défenseurs et scellait le score (0-3, 90e ).

Logique et implacable pour des Strasbourgeois qui accueilleront le FC Mulhouse pour un derby très alléchant.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 16 Avr - 5:24

Racing II 2
FC Mulhouse 0

Mi-temps : 0-0. – Stadium de Molsheim, 400 spectateurs. Arbitre : M. Roth.
Les buts : Reppert (64e , 84e ).
Les avertissements : Aaneba (73e ), Tchamba (76e ) au Racing ; Shaiek (67e ), Essomba (87e ) à Mulhouse.

RACING II : Bonnefoi – Aaneba, Simakan, Tchamba, Othon (cap) – Fofana – Zemzemi (Mendes, 74e ), Caci, Lebeau, Botella (Delaitre, 61e ) – Zohi (Reppert, 46e ). Entraîneur : François Keller.

FC MULHOUSE : Munoz – Kowalczuk (Kecha, 74e ), El Bounadi, Marimon, Diouf – Bouhabila (Shaïek, 59e ) – Constant, M’Tir (cap), Puerto, Essomba – Nkeng Etamé. Entraîneur : Carlos Inarejos.
.
National 3 - Le Racing Le Racing II stoppe le FCM
Au terme d’un match fermé, la réserve strasbourgeoise a, grâce à un doublé d’Alain Reppert en deuxième période, fini par disposer d’un leader mulhousien qui restait sur trois succès, mais n’a jamais donné l’impression de disputer hier à Molsheim un match important dans la course à la montée (2-0).
« Quand Strasbourg a ouvert le score, c’était presque plié. » Carlos Inarejos, l’entraîneur du FC Mulhouse, n’a pas eu à chercher bien loin pour résumer le duel que son équipe a livré à la réserve du Racing hier à Molsheim.

D’ailleurs, quelques instants plus tard, son homologue strasbourgeois François Keller a recouru sensiblement aux mêmes mots. « Tout le monde avait peur d’encaisser le premier but, de crainte qu’il ne soit décisif pour la suite. C’est ce qui s’est passé. »

Longtemps, la jeune garde bleue et le nouveau leader mulhousien, propulsé en tête par sa série de trois succès – à domicile – sans but encaissé (2-0 contre Pagny, 1-0 face à Épernay et Troyes II), se sont observés et neutralisés.

Les quelque 400 spectateurs n’ont quasiment rien eu à se mettre sous la dent durant 45 minutes. Une frappe de Yann Constant pour le FCM (4e ) et deux de Kevin Zohi pour le Racing II (25e , 37e ) : c’est à peu près tout.

La dernière minute de ce premier acte est d’ailleurs révélatrice de la crainte que s’inspiraient les deux adversaires.

Touché à l’ischio-jambier gauche, a priori sans gravité, Zohi fait signe à son entraîneur que son match est fini.
Une seule occasion en 90 minutes

François Keller lance alors à sa défense : « Faites tourner le ballon, on est à dix. C’est la mi-temps. » Pendant que les jeunes “Bleus” jouent à la baballe, les partenaires de Malik M’Tir observent la scène à dix bons mètres, sans même songer à orchestrer un semblant de pressing pour donner le change.

En tout et pour tout, ils ne s’offriront qu’une seule véritable occasion en 90 minutes : une tête de Nkeng Etamé claquée en corner par Bonnefoi, sur un coup franc de son capitaine (75e ).

Entre-temps, le Racing a pris les devants grâce à ses hommes sortis du banc. Timothé Delaitre est à l’origine du premier but. Quentin Othon en est le passeur et Alain Reppert, l’auteur.

L’attaquant arme un tir puissant du droit que Munoz détourne du bout des gants, mais il ne peut extraire le ballon de sa lucarne droite (64e ).

« Les entrants ont apporté de la fraîcheur en deuxième mi-temps , se félicite François Keller. Alain était titulaire lors de notre match précédent à Pagny et aurait pu mettre deux ou trois buts. Il ne l’a pas fait. Là, il en inscrit deux très beaux en une mi-temps. »

Le deuxième est la copie presque conforme du premier. D’une accélération fulgurante, Anthony Caci élimine trois Mulhousiens.
Sixième succès en huit matches

Delaitre hérite du ballon et sert l’ex-Schirrheinois qui fixe son défenseur et trompe de nouveau Munoz d’une frappe sèche à bout portant (84e ).

La réserve du Racing signe ainsi un sixième succès en huit matches (un nul, une défaite).

Un bilan provisoire, puisque sa rencontre contre Amnéville (2-0) pourrait être rejouée.

Pour le FCM qui, malgré cet échec, garde son fauteuil de leader (avec le même nombre de points, mais un match de plus que Haguenau, ndlr) , c’est un coup d’arrêt qui n’entame pas les convictions de son coach espagnol.

« Strasbourg a aligné six pros (Zemzemi, Tchamba, Aaneba, Caci, Zohi, Bonnefoi). La qualité individuelle a fait la différence. On perd trois points, mais il nous reste six finales que nous jouerons pour gagner. Contre Metz samedi à domicile, les trois points seront indispensables. »
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Jeu 19 Avr - 5:47

Racing II 2
Erstein 0

Mi-temps : 1-0. Stadium de Molsheim. Arbitre : M. Sammartano. 250 spectateurs.
Les buts : Caci (42e ), Simakan (50e ).
Avertissement : Mahzem (81e ) à Erstein.
RACING II : Bonnefoi – Sylla, Matondo, Simakan, Othon (cap.) – Fofana – Reppert, Caci, Mendes (Makutungu, 87e ), Delaitre – Botella (Lebeau, 64e ).
ERSTEIN : Sonntag – Tritz, Destenay, Cascoin (cap.), Knobloch – Ducaroy, Mahzem (Hambli, 88e ) – Metz, Deleau (Sala, 75e ), Ibanez – Stroh (Sow, 75e ).
.
Le Racing II au petit trot
La réserve strasbourgeoise a disposé sans forcer d’Erstein, hier à Molsheim (2-0), et s’installe à la 2e place derrière Haguenau.

Le 4 février à Molsheim, la neige avait volé au secours de la lanterne rouge ersteinoise. Alors que le Racing II venait d’ouvrir le score par Lebeau, le match avait été arrêté à la demi-heure de jeu alors que la pelouse était plus blanche que verte et les lignes, invisibles.

Hier, pour les retrouvailles, les conditions climatiques, idéales, ne sont pas venues en aide aux joueurs d’Éric Ott et Cédric Mehl, les deux coaches dont le long bail à la tête des Sucriers s’achèvera en fin de saison. Le président Patrick Metzger pourrait annoncer le nom de leur successeur la semaine prochaine.

Les jeunes Strasbourgeois ont donc enchaîné sans forcer une troisième victoire consécutive face à une ASE qui prépare déjà son retour en R1.

Le gardien des pros, Bonnefoi, a passé une soirée très tranquille. Il n’a pas eu le moindre arrêt digne de ce nom à réaliser, sinon accompagner d’un plongeon presque superflu une frappe en pivot de Stroh nettement hors cadre (62e ), puis jaillir dans les pieds de l’ancien Racingman Sow, tout juste entré en jeu (79e ).
Plié en quelques minutes

À cet instant, le Racing II avait déjà fait le break. Après trois occasions nettes signées Delaitre (18e , 25e ) et Botella (33e ), il avait trouvé la faille juste avant la pause sur une fulgurante accélération de Caci.

Le jeune milieu de terrain avait slalomé entre trois Ersteinois, puis enchaîné avec un quatrième un une-deux un rien chanceux avant de venir battre Sonntag (42e ).

Un premier but juste avant le repos, un autre au retour des vestiaires : les joueurs de François Keller ont plié l’affaire en quelques minutes. Leur défenseur axial Simakan a inscrit le but du K.-O. dès la 50e en détournant aux six mètres un tir tendu à ras de terre de Delaitre encore – passeur à défaut d’être buteur – après que Botella a récupéré un ballon improbable au nez et à la barbe d’une défense visiteuse plombée par sa coupable passivité.

Les partenaires d’Alexis Cascoin, privés de Sabo (suspendu) et Plautz (en vacances), ont bien tenté de pousser en fin de partie, mais en vain et sans se montrer réellement dangereux. Comme sa victime du jour, le Racing II, qui aurait pu alourdir l’addition sur un petit piqué de Reppert de peu à côté (90e +2), est désormais fixé sur son sort. Remonté à la 2e place à égalité avec Nancy II et le FC Mulhouse qu’il avait battu dimanche, il a officialisé son maintien.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 23 Avr - 5:33

RACING II 0
TROYES II 2

Mi-temps : 0-0. – Stadium de Molsheim. 250 spectateurs. Arbitre : M. Lamour assisté de MM. Ohlmann et Kilicoglu.
Les buts : Tchimbembe (55e ), Atoiyi (90e +2).
RACING II : Pelletier - Mangane (Simakan, 61e ), Salmier, Tchamba - Aaneba, Fofana (Mendes, 69e ), Caci, Othon (cap.) - Lebeau (Botella, 61e ), Reppert, Delaître. Entraîneur : François Keller.
TROYES II : Caruso - Confais, Njombe, Sissoko, Nativel - Vardin, Benard - Tchimbembe (cap.), Atoiyi, Domingues - Labyad. Entraîneur : Gharib Amzine.
.
National 3
 Un coup d’arrêt

Victorieuse de ses trois dernières rencontres, la réserve du Racing a chuté hier face à son homologue troyenne.
Dimanche dernier, la jeune troupe de François Keller avait démarré sa série de trois matches consécutifs à domicile par un brillant succès contre le FC Mulhouse (2-0). Mercredi, elle n’avait pas tremblé pour se débarrasser d’Erstein (2-0).

Deux victoires importantes qui venaient de quasiment permettre aux Strasbourgeois d’assurer leur maintien. Mais hier après-midi, les “Bleus” ne sont pas parvenus à réaliser le carton plein.

La faute à une formation auboise bien difficile à manœuvrer, mais aussi à un manque certain – et compréhensible – de fraîcheur.

Avant ça, on avait pourtant assisté à une bonne entame de match du Racing, renforcé pour l’occasion par Kader Mangane, de retour de blessure, et Yoann Salmier, rarement utilisé en Ligue 1. Dans le premier quart d’heure, on note cette tête de Salmier, justement, qui passe à côté (5e ), puis une frappe de Caci, contrée in extremis (9e ).

Par après, les Strasbourgeois continuent de monopoliser le ballon, sans réussir pour autant à mettre le danger dans la défense troyenne.

La frappe de Delaître n’étant pas cadrée (21e ), pas plus que celle d’Aaneba, bien servi par Reppert (34e ).
Un manque de réalisme

Un frisson parcourt ensuite le Stadium lorsque Labyad expédie une lourde frappe sur la barre d’un Pelletier complètement battu. En embuscade, Domingues se heurte au gardien local qui a eu le temps de se relever. Ouf (36e ) !

En seconde période, les Troyens, après avoir longtemps fait le dos rond, ouvrent le score.

Lancé dans l’intervalle, Tchimbembe s’échappe et devance la sortie de Pelletier d’un subtil lob qui termine au fond (0-1, 55e ).

À partir de là, les hommes de François Keller n’ont d’autre choix que de réagir.

Hélas, ses joueurs se montrent trop maladroits dans la finition, à l’image de Reppert par deux fois (58e , 76e ), de Botella, qui trouve Caruso sur sa route (86e ) ou encore d’Aaneba, dont la reprise est sauvée sur sa ligne par Sissoko (90e +1).

Et finalement, en contre, les Troyens inscrivent un second but. Atoiyi, seul comme un grand, s’en va en effet tromper un Pelletier abandonné par sa défense (0-2, 90e +2).

Le Racing II s’incline et marque un petit coup d’arrêt, laissant Biesheim lui piquer la deuxième place.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 29 Avr - 5:52

FC Metz II 1
Racing II 1

Mi-temps: 0-0. – Stade Saint-Symphorien. 350 spectateurs environ. Arbitre : M. Salingue.
Les buts : Mikautadze (88e ) pour Metz; Lebeau (50e ) pour le Racing.
FC METZ II : Beunardeau – Collela (Collet 75e ), Hadraoui, Bijelic, Lempereur - Mroivili, Larrière – Cabral (Robin 83e ), Maziz (cap.), Thill (Mikautadze 86e) – Sila. Entraineur : José Pinot.
RACING II : Bonnefoi – Aaneba, Matondo, Simakan (Sylla 79e ), Othon (cap.) – Fofana – Delaitre, Leabeau (Mendes 84e ), Caci, Reppert – Botella (Segura 79e ). Entraineur : François Keller.
.
Strasbourg s’en contentera
Après avoir pris le match en main et marqué juste après la pause, la réserve strasbourgeoise s’est fait reprendre à quelques minutes de la fin.

« Mais, en même temps , on peut perdre le match à la fin », avouait l’entraîneur de Strasbourg, François Keller.

« Aux points, si c’est un match de boxe, on a gagné mais on n’a pas gagné cette rencontre sur les vingt dernières minutes de la première période quand on a trois ou quatre grosses occasions. Maintenant le point du nul n’est pas immérité pour Metz. Et pour nous, ramener un point de Metz n’est pas une contre-perf. Il nous reste cinq matches, dont celui à rejouer contre Amnéville, pour assurer le maintien ».

Contre mauvaise fortune, le coach alsacien avait bon cœur. Il se contentait du point pris en Moselle. Pourtant ses troupes avaient fait le plus dur en ouvrant la marque au retour des vestiaires, concrétisant une de leurs nombreuses occasions.

Après de premières minutes plutôt à l’avantage de leurs hôtes qui trouvait le poteau sur une tête de Larrière, les réservistes strasbourgeois avaient pris le match en main un peu avant la demi-heure de jeu. La frappe de Fofana passait à côté (26e ).
Lebeau avait fait le plus dur

Lempereur sauvait son camp devant Botella qui s’était infiltré (28e ). Une frappe sèche de Caci trouvait le poteau (34e ). Un corner de Lebeau traversait la défense messine sans que personne n’intercepte le ballon (39e ). Reppert partait en contre après une frappe contrée mais Benardeau sortait son tir (45e +1).

Les Alsaciens avaient multiplié les assauts sur le but lorrain avant la pause.

Ils poursuivaient leur travail à la reprise. Après moins de trente secondes, le centre-tir de Delaitre ne passait pas loin du second poteau (46e ).

La délivrance venait de Lebeau qui profitait d’un beau travail de Reppert (0-1, 50e ). L’ancien pensionnaire du centre de formation messin pouvait savourer son but en embrassant l’écusson du Racing.

Ce but avait l’art de pousser les Mosellans à la rébellion. Ils faisaient le siège de la cage de Bonnefoi, qui veillait au grain devant Cabral ou Maziz.

Le portier ne pouvait cependant rien sur l’égalisation de Mikautadze qui venait de rentrer en jeu (1-1, 88e ). Les minutes du temps additionnel étaient alors crispantes et la réserve messine manquait toujours de précision.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Mer 2 Mai - 6:17

Racing II 6
FC Trémery 0
Complexe sportif d’Eschau. Mi-temps : 2-0. Arbitre : M. Sammartano. 200 spectateurs.
Les buts : Da Costa (26e ), Reppert (34e , 52e ), Salmier (60e ), Botella (74e ), Matondo (82e )
Avertissements : Botella (49e ) à Strasbourg; Tozzini (16e ), Frassineti (56e ) à Trémery
RACING : Bonnefoi - Lala (Matondo, 61e ), Aaneba, Salmier, Makutungu - Othon (cap) - Lebeau (Delaitre, 75e ), Caci, Fofana, Reppert - Da Costa (Botella, 46e ). Entraîneur : François Keller
TRÉMERY : Junker - Marchal, Tozzini, Barthélémy (cap), C. Nesta - Jacquel (J. Nesta, 46e ), Duval - Godfrin, Frassineti (Vion, 66e ), Jacquat (Lopez, 66e ) - Maurice. Entraîneur : Stéphane Léoni
.
Le Racing II cartonne
Avec le concours de six pros, la réserve du Racing a dynamité hier à Eschau un FC Trémery amoindri et condamné (6-0).

Cette fois, le maintien semble bel et bien acquis pour la réserve du Racing. Il paraissait déjà l’être le 18 avril lorsque l’équipe de François Keller avait dominé la lanterne rouge Erstein (2-0). Mais l’annulation de son succès contre Amnéville (*) et ses deux derniers résultats (échec 0-2 et nul 1-1 contre les réserves troyenne et messine) avaient fait planer un léger doute.

Avec le tonitruant succès d’hier à Eschau face à un FC Trémery relégué en Régional 1 moins d’un an après avoir été promu (6-0), ce doute est a priori levé. « Avec 13 victoires en 26 matches, ce serait quand même un comble de descendre », n’ose imaginer un François Keller dont la formation tentera de boucler l’affaire lors de ses deux autres réceptions, dimanche contre Nancy II, puis le 8 mai lors du match à rejouer face à Amnéville.

Hier, avec le concours des deux ex-blessés du groupe pro, Nuno Da Costa et Kenny Lala, mais aussi de Landry Bonnefoi, Yoann Salmier, Anthony Caci et Ismaël Aaneba, les partenaires de Quentin Othon n’ont fait qu’une bouchée des Mosellans.
Un doublé et une passe pour Reppert

Grâce à un Da Costa buteur pour son grand retour à la compétition après sa blessure à la cuisse contre Montpellier le 23 février et à Alain Reppert, passeur puis buteur, la cause était déjà entendue à la pause.

À la 26e , l’ex-Schirrheinois, mis en échec une première fois par Junker, avait déposé un caviar sur la tête du Cap-Verdien. Puis huit minutes plus tard, sur un long “une-deux” avec Lebeau, il avait lui-même trompé le portier trémerois du gauche.

Ainsi mis sur orbite, les Bleus ont ensuite déroulé. Sur un centre parfait d’un Lala qui n’avait plus joué depuis sa lésion à l’ischio contre Monaco le 9 mars, Reppert a signé un nouveau doublé et son 8e but (52e ). D’une tête peu académique, Salmier y est lui aussi allé de son but sur la 2e passe décisive de Lebeau (60e ). Entré à la pause à la place de Da Costa, Botella, qui avait touché du bois juste avant, a bénéficié de la complicité du poteau gauche rentrant pour inscrire le 5e d’une frappe enroulée du droit (74e ). Puis le remplaçant s’est mué en passeur décisif pour l’autre entrant, Matondo, qui, seul au 2e poteau, a clos la marque (82e ).

La punition infligée à un FC Trémery déjà étrillé 6-1 samedi à Troyes satisfait François Keller : « Le plus dur était d’être sérieux face à une équipe amoindrie. Les pros ont fait le job. Pour eux, ce match tranquille n’était pas plus mal avant le déplacement à Rennes dimanche. »

(*) Pour une erreur administrative de la LFP sur la licence de la recrue hivernale du Racing Moataz Zemzemi, corrigée depuis.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 7 Mai - 6:23

Racing II 3
Nancy II 1

Mi-temps 2-0. Stadium de Molsheim. Arbitre : M. Pacheco, assisté de MM. Schauer et Uhl.
Les buts : Zemzemi (32e ), Reppert (36e , 81e ) pour le Racing II; Bassouamina (52e ) pour Nancy II.
Avertissements : Aaneba (57e ) au Racing II; Fabien (74e ) à Nancy II.
RACING II : Bonnefoi – Aaneba, Simakan, Matondo, Makutungu – Othon (cap.), Fofana – Zemzemi (Delaître, 74e ), Caci, Reppert (Mendes, 82e ) – Karamoko (Segura, 64e ). Entraîneur : François Keller.
NANCY II : Ternynck – Denquin, Da Dongo (Yaya, 84e ), Bouazar, Nouader (Diebold, 80e ), Sy - Suengchitthawon, El Jaouhari – Sergetier (Triboulet, 66e ), Bassouamina (cap.), Fabien. Entraîneur : Sébastien Hanriot.
.
Maintien assuré
Grâce à sa belle victoire hier contre Nancy II et la défaite des Messins à Troyes (2-4), la réserve strasbourgeoise valide son maintien en N3.
C’est tout bon pour le Racing II ! Avec ces trois points engrangés, les hommes de François Keller sont certains de prendre part à la prochaine saison de N3. Contre Nancy II, ils ont réalisé un match sérieux, presque sans trembler.

Le premier quart d’heure tourne cependant à l’avantage des Meurthe-et-Mosellans, traduit par trois occasions franches.
Reppert passeur, puis buteur

Le virevoltant Bassouamina trouve d’abord le petit filet, suite à ce bon décalage de Fabien (5e ), avant de voir sa seconde tentative, très puissante, repoussée par l’extérieur du poteau droit de Bonnefoi (11e ). Entre-temps, Othon sauve devant sa ligne un centre rasant venu de la droite (9e ).

Les jeunes pousses strasbourgeoises prennent ensuite le contrôle de la partie, sans tarder à concrétiser leurs opportunités. Parfaitement lancé en profondeur par Reppert, Zemzemi file seul au but et remporte son duel face à Ternynck (1-0, 32e ). L’ancien Schirrheinois se mue ensuite en buteur, profitant d’un rush étincelant de Fofana, plein axe. Reppert croise sa frappe du droit et double la mise (2-0, 36e ).

Au retour des vestiaires, la réserve nancéienne réduit rapidement la marque, grâce à son capitaine Bassouamina. Sur une passe en profondeur de Suengchitthawon, l’attaquant prend le meilleur sur son vis-à-vis d’une incroyable accélération, et s’en va battre Bonnefoi (2-1, 52e ).
« La journée parfaite »

Caci puis Zemzeni voient ensuite leurs frappes déviées (54e , 68e ), avant que Simakan ne soit trop court sur ce corner (69e ). Si Reppert trouve d’abord le poteau gauche des 16 mètres (72e ), il inscrira un très beau doublé, récompensant un match plutôt impressionnant.

Après s’être joué de Sy, il place un enroulé du droit imparable (3-1, 81e ). Au coup de sifflet final, l’essentiel est là.

Pour la plus grande joie de François Keller : « Forcément, c’est la journée parfaite. L’objectif du club est atteint. Même si on a inscrit trois buts, on s’est créé tellement d’occasions qu’on aurait pu en marquer plus. On va maintenant faire tourner l’effectif mardi (et la réception d’Amnéville à 16h) , afin d’éviter les blessures ».

La fin de saison s’annonce désormais des plus sereines côté strasbourgeois.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 13 Mai - 20:20

épernay 1
Racing II 1

Mi-temps : 0-1. – Temps couvert puis orage. 150 spectateurs. Arbitre : M. Kubler, assisté de MM. Depierreux et Spay.
Les buts : Gaultier (46e ) our Epernay ; Matondo (19e ) pour le Racing II.
EPERNAY : Dubois - Bouka Moutou, Chicaut (cap), Blachon, Izard - Jaspierre, Ravillion (Lefèvre, 65e ), Merbah (Fortes, 60e ) - Gaultier, Deruffe, Derbal (Léonard, 83e ).
RC STRASBOURG II : Pelletier - Sylla, Matondo (cap), Bakria, Makutungu - Lebeau, Fofana, Massombo (Mayer, 60e ) - Ripert, Botella, Karamoko (Rempp, 77e ).
.
Un bon point
Épernay devra attendre la dernière journée à Metz, pour assurer son maintien. Hier soir, face à une juvénile et talentueuse réserve du RC Strasbourg, les hommes d’Alexis Rouquette ont dû se contenter d’un nul.

Les élèvesde François Keller ont d’abord dominé. Botella écrasait son tir capté par Dubois (14e ). Cinq minutes après, à la suite d’un corner botté par Massombo, Matondo ouvrait le score (0-1, 19e ).

Épernay réagissait. Sur un renversement de Gaultier, Deruffe ne cadrait pas. Les Strasbourgeois privaient leurs hôtes de ballons. Mais la défense, avec ses « tauliers » Chicaut et Blachon, colmatait toutes les brèches. Sur un excellent service de Gaultier, Deruffe était contré, puis Gaultier à nouveau s’illustrait avec une reprise de la tête boxée par Pelletier.

Dès la reprise, Deruffe trouvait Gaultier. Malgré une glissade, le n° 10, parvenait à lober le portier alsacien (46e ). L’orage et les éclairs redoublant, le match était interrompu durant une quinzaine de minutes.

La reprise était difficile, la pelouse étant gorgée d’eau. Un tir de loin de Lebeau, puis une tête de Mayer maintenaient le suspense. Sur une passe de Deruffe, Épernay aurait pu prendre l’avantage, mais Fortes gâchait l’occasion.
François Keller « content »

Alors que les Bas-rhinois poussaient pour conforter leur quatrième place, plusieurs contres marnais étaient mal négociés. Dans le temps additionnel, Gaultier, très en vue, obligeait Pelletier à une parade salvatrice.

François Keller se montrait satisfait : « Je suis content des jeunes qui ont assuré le point du nul face à une équipe jouant le maintien ».
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 20 Mai - 19:50

Lunéville 0
Racing II 1

Mi-temps: 0-0. Stade Fénal. – Spectateurs: 600. Arbitre : M. Roth.
But: Mayer (80e’ ).
Avertissements. Simakan (46e’ ) au Racing.

LUNÉVILLE: Meyer, Bakkass (Angioni, 84e’ ), Sow, Poirot, Bezon, Goncalves, Samba, Ternard (Dufour, 59e’ ), Duminy, Ulrich (Mehri, 74e’ ), Caromel

RACING II: Rempp, Matondo, Delaitre, Simakan, Othon, Fofana, Reppert, Caci, Karamoko (Mayer, 66e’ ), Lebeau (Mendes, 59e’ ), Zohi (Botella, 59e’ ).
.
Lunéville - Racing II (0-1) Bourreaux des Lorrains Le but de Mayer à dix minutes de la fin offre une dernière victoire au Racing, mais envoie aussi Lunéville en R1.

Les Lunévillois se savaient dépendants des résultats de Metz en N3 et de Saint-Louis en N2 mais, ça, c’était à condition de gagner voire de ne pas perdre face à une réserve strasbourgeoise qui n’a jamais donné l’impression de livrer un match sans enjeu avant les vacances. Mais les Meurthe-et-Mosellans, avec une équipe il est vrai considérablement amoindrie (sans Bracigliano, Tourga, Amiche, Rachid, Anthony Goncalves), n’ont pas rempli leur contrat. Ils se sont inclinés devant leur public sur un but de l’entrant Mayer en fin de partie (80e’ ).
Lunéville rate le coche
Dire qu’un simple nul aurait permis au FCL de terminer devant la réserve messine et d’être ainsi en position idéale en cas d’un éventuel repêchage.
De quoi donner d’immenses regrets au coach Rachid Maatar pour sa première saison sur le banc lunévillois : « On avait la possibilité de terminer devant Metz, ça nous aurait laissé encore un peu d’espoirs mais on n’a pas réussi à faire basculer ce match décisif en notre faveur. C’est vraiment dommage parce qu’on a eu les occasions… ».
Il y a eu un début de rencontre particulièrement incisif de Lunéville sous l’impulsion de Duminy, il y a également eu une tentative de Caromel proche du poteau (24e’ ) mais les grosses occasions dont parle Rachid Maatar sont arrivées après la pause : une tête mal ajustée de Caromel sur un caviar de Samba (51e’ ) et un raté du même Samba au point de penalty (54e’ ). Monté aux avant-postes dans les ultimes instants, le défenseur Poirot est lui aussi passé tout près du but, à deux reprises (82e’ , 83e’ ).
Leader en février !….
Mais Lunéville n’a finalement pas réussi à tromper la vigilance de la réserve du Racing qui s’est par ailleurs montrée dangereuse plusieurs fois, avant l’ouverture du score de Mayer. Et dire que le 10 février encore, dans un classement certes pas à jour à cause des matches en retard, Lunéville occupait le fauteuil de leader… La saison prochaine, les hommes du président Franco Di Sangro repartiront pourtant en R1.
Rétrogradée avec 39 points en 30 journées, l’équipe lunévilloise a des circonstances atténuantes, du nombre record de relégués cette saison en N3 à ces deux points perdus contre Sarre-Union en novembre pour avoir aligné un joueur non-qualifié (Tounkara parti en janvier). Mais le sentiment de gâchis est là et bien là, malheureusement.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Mer 18 Juil - 12:54

Reprise de l’entraînement du Racing II Une reprise studieuse
La réserve du Racing a repris l’entraînement hier sur les terrains du centre de formation sous les ordres de son coach François Keller. Les jeunes strasbourgeois ont un peu plus d’un mois devant eux pour bien se préparer avant la reprise du championnat de N3.
Il est 16h15 quand les jeunes réservistes strasbourgeois sortent enfin des vestiaires. Ils sont seize, dont deux gardiens, pour ce premier entraînement de la saison à prendre place autour d’Erwan Pondaven, le préparateur physique.

« Il y a énormément de jeunesse »

Il fait lourd, très lourd, sur le terrain en herbe au fond du centre de formation du Racing. Pendant près de 1h45, ils vont pourtant enchaîner les exercices physiques, sans ballon d’abord, puis avec le ballon sous les ordres du coach François Keller. « Cela fait plaisir de retrouver le terrain, le ballon », lance ce dernier.
Les visages de ses joueurs sont juvéniles, avec notamment quelques nouvelles têtes comme l’ex-mulhousien Yann Constant, mais il y a déjà de l’envie, beaucoup d’envie. « Il y a énormément de jeunesse, ce qui veut dire beaucoup de générosité, et il va falloir la canaliser », souligne ensuite François Keller.
Hier, il lui manquait encore deux cadres, le capitaine Quentin Othon et l’une de ses nouvelles recrues, Léon Valentin, 20 ans, arrivé cet été en provenance de la réserve de Caen, alors que les jeunes Mohamed Simakan et Youssouf Fofana s’entraînent actuellement avec l’effectif professionnel. Deux nouveaux joueurs, Oussama Falouh et Azz-Eddine Ounahi, venus de l’académie du Roi au Maroc, sont attendus en début de semaine prochaine.
Le menu du mois qui vient s’annonce particulièrement copieux avec pas moins de sept séances d’entraînement par semaine et six matches amicaux (voir le programme ci-contre) jusqu’à la reprise du championnat de N3 programmée le 18 août.

Objectif maintien

« On a fait le choix d’être jeune avec cinq joueurs de 2001, explique le coach bas-rhinois. Cela va nécessiter un gros travail pour répondre au défi athlétique des autres équipes. Il y a deux ans, on a joué qu’avec des seniors (pour une 1re  place, ndlr) , on a intégré les moins de 19 ans la saison passée (le Racing II a terminé 4e de son groupe, ndlr) et donc on souhaite continuer ce rajeunissement. »
Forcément, l’objectif de la réserve strasbourgeoise est surtout de se maintenir à ce niveau. « Il le faut, affirme d’ailleurs François Keller. Cela n’empêche pas de voir plus haut une fois que c’est fait ! L’enjeu va être de ne pas se laisser décrocher à la fin du cycle aller pour avoir toujours un coup à jouer lors des matches retour avec tout le travail de fond que nous allons effectuer. »
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Mer 18 Juil - 17:08

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Mar 14 Aoû - 17:28

RC Strasbourg II -

Un nouveau cycle commence « Condamnés à jouer »
La réserve du Racing entame, ce samedi sur le terrain de son homologue nancéienne, sa quatrième saison consécutive au cinquième échelon hexagonal. Pour renouveler son bail au sein d’une poule relevée, la bande à François Keller misera à nouveau sur le jeu.

– A vec le passage du centre de formation en catégorie 1, le Racing II est à nouveau en mesure d’accéder au N2. Que cela change-t-il dans l’approche de l’exercice à venir ?
– On n’en a pas tenu compte. La preuve, c’est qu’on a redémarré un nouveau cycle avec beaucoup de jeunes joueurs. Notre objectif sera de nous maintenir.
« Donner du temps de jeu et de l’expérience »
– Un nouveau cycle avec une classe “biberon”, serait-on tenté d’affirmer…
– On a repris l’entraînement avec six “2001”. Même à l’époque de Gameiro (2004-2008) , on n’avait pas débuté avec autant de joueurs sortis des moins de 17 ans et qui allaient en moins de 19. Pour les encadrer, on aura trois joueurs seniors confirmés avec Constant, Valentin et Othon. Je pense qu’on aura toutefois la plus jeune équipe du groupe.
– Au-delà du maintien, quels vont être les objectifs de la saison ?
– L’objectif sera de donner du temps de jeu et de l’expérience le plus vite possible à des jeunes à potentiel. Après, cela sera à eux de le confirmer sur le terrain. On a un début de saison compliqué avec trois déplacements sur les quatre premiers matches. Il faudra essayer de ne pas prendre trop de retard au cycle aller pour valoriser le travail de fond lors de la phase retour.
– Durant la préparation estivale et lors de la saison passée, votre équipe a souvent privilégié le jeu. Cela sera-t-il encore le cas cette année ?
– De toute façon, on est en déficit athlétique. On l’a vu contre Schiltigheim (en match amical, 0-3)  : les jeunes sont encore des “bébés” dans l’impact. Il faut absolument qu’on arrive à priver l’adversaire de ballons pour pouvoir ne pas être en danger. On est donc presque condamnés à jouer. Dans le défi athlétique, on ne peut pas s’en sortir. Nos “2000” ou “2001”, ils ont onze voire douze ans de moins que les joueurs aguerris des équipes premières. Physiquement, tu ne vas pas aller les bouger.

« Il vaut mieux jouer très jeune en N3 »

– À moyen terme, est-ce que l’accession en National 2 est essentielle pour la réserve strasbourgeoise ?
– Si tu as une équipe en N2, tu es obligé de jouer avec des mecs qui ont deux ou trois ans de plus. Mais est-ce que des gars de 22 ou 23 ans, qui n’ont pas réussi à passer “pros”, passeront le cap après une saison de N2 ? Je pense qu’il vaut mieux jouer très jeune en N3 et prêter en National ceux qui ne peuvent pas faire directement la marche en Ligue 1. C’est mon sentiment.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 19 Aoû - 5:46

1er match saison 2018/2019
National3

Nancy II 2
RC Strasbourg II 1

 
Stade Marcel Picot. – Mi-temps : 2-0. Une centaine de spectateurs. Arbitre : M. Salingue, assisté de MM. Legaye, Heitzmann.

Les buts : Mabella (3e ), Dembélé (19e ) pour Nancy II  ; Botella (67e ) pour le Racing II.

Avertissements : Bassi (66e ), Néry (85e ) à Nancy ; Othon (35e ), Mendes (51e ) à Strasbourg.

NANCY II  : Ternynck, Néry, Fischer, Da Dongo, Bouzar, Haag, Mabella, Bassi (El Jaouhari, 90e ), Dembélé, Maboulou (Fabien, 68e ), Triboulet (Raoul, 68e ).

RC STRASBOURG II  : Cozzi-Buet, Aaneba, Ndour, Tchamba (Bouchema, 76e ), Valentin, Othon (Massombo, 52e ), Botella, Mendes (Ngan-Biti, 81e ), Karamoko, Lebeau, Constant.

  Le Racing II rentre bredouille
Six pros étaient alignés dans l’effectif lorrain au coup d’envoi, contre deux seulement dans l’autre camp : Fischer, Néry avec le brassard, Mabella, Dembélé, Maboulou et Bassi qui avait pourtant disputé vingt grosses minutes la veille contre Auxerre en Ligue 2.

Et c’est en partie grâce à tout ce petit monde que les Nancéiens vont inscrire leurs deux buts avant le repos. Dès la 3e , et après un bon travail de Bassi, Mabella bénéficie d’un peu de liberté aux abords des 25 mètres. Le joueur prêté à Châteauroux la saison dernière déclenche aussitôt une frappe limpide qui ne laisse pas le temps à Cozzi-Buet de réagir (1-0).
Un gros quart d’heure plus tard, Bassi sera encore à l’origine du but du break. Son astucieuse tête au milieu du terrain permet à Maboulou de faire parler sa puissance plein axe. Juste à temps, il lance Dembélé en profondeur qui n’a plus qu’à ajuster le portier alsacien (2-0, 19e ).
Hormis ces deux buts, la première période laissera surtout derrière elle un parfum de début de saison entre de jeunes alsaciens patauds et des Nancéiens qui avaient fait le plus dur.
Ternynck sauve Nancy
La seconde période sera plus animée, notamment parce que les Strasbourgeois vont revenir au score. Sur un centre, Botella place une tête superbement claquée par Ternynck. Pas de quoi décourager le numéro 7 visiteur qui remet ça sur le corner qui suit, étrangement seul dans la surface (2-1, 67e ).
Les joueurs de Sébastien Hanriot, qui avaient déjà eu l’occasion de tuer tout suspense sur cette ouverture de Bassi pour Dembélé qui a trop tardé à frapper (58e ), vont continuer à créer le danger.
Sans jamais réussir à inscrire ce troisième but. Dembélé (64e , 84e ), Mabella (76e , 78e ), Fabien (72e ) ou encore Da Dongo de la tête (81e ) manqueront de précision.
Et dans tout ça, c’est Strasbourg qui a bien failli réussir à ramener un point. C’était sans compter Ternynck, impeccable sur sa ligne de but et qui va sauver les siens sur cette tête de Ngan-Biti (84e ).
Sans la manière, les trois points sont là pour les Lorrains qui vont recevoir une deuxième fois de suite un camarade alsacien samedi prochain, Biesheim.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 26 Aoû - 6:38

2eme journée

National 3

Racing II 1
Troyes II 1

Mi-temps : 1-1. – Stadium de Molsheim. 350 spectateurs. Arbitre: M. Roth.
Les buts : Botella (10e ) pour Strasbourg II; Kaye (13e ) pour Troyes II.
Avertissement : Vardin (62e ) à Troyes .
RACING II : Kamara – Aaneba, Valentin, Tchamba, Ndour – Grimm (cap), Fofana (Falouh, 84e ) – Zemzemi, Corgnet, Botella (Ounahi, 75e ) – Saadi (Lebeau, 18e ). Entraîneur : François Keller.
TROYES II : Diouf – Abdallah (cap), Merah, Muzalimoja, Munier (Karamoko, 23e ) – Vardin, Bénard, B. Sissoko, Kaye – M. Camara (Bombo, 59e ), Labyad. Entraîneur : Gharib Amzine.

National 3
 Le Racing II a manqué de gaz

La réserve strasbourgeoise, qui alignait huit pros en quête de temps de jeu et de rythme, a concédé le nul, hier à Molsheim, face à son homologue troyenne.
 L’ex-Racingman Gharib Amzine, qui entraîne la réserve troyenne depuis 2015, s’inquiétait quelque peu hier à Molsheim avant le coup d’envoi. « François (Keller, le coach de la réserve strasbourgeoise) aligne huit pros, alors que je ne fais jouer que des gamins. »

Sa réflexion n’était pas sans fondement. À ceci près qu’une partie des pros titularisés par le technicien alsacien (Aaneba, Tchamba, Zemzemi) n’était pas plus âgée que ses troupes et que l’autre regorgeait de joueurs en manque de rythme, à cause de longues absences ou de leur statut de remplaçants en équipe première (Corgnet, Saadi, Ndour, Grimm, Kamara).
« On va se contenter de ce premier point »

Mais l’ancien international marocain n’avait pas tort de se méfier. Le RCSA est en effet entré plus vite dans la partie que son visiteur aubois. Dès la 10e , sur une longue ouverture de Grimm, Aaneba s’est fait la belle dans son couloir droit et son centre au cordeau parfait a fait le bonheur du jeune Botella, buteur pour la deuxième fois en une semaine, après sa réalisation du week-end précédent à Nancy.

Mais alors qu’Idriss Saadi, qui s’était signalé dès la 3e par une tête trop enlevée, se faisait soigner après s’être blessé tout seul à la cheville droite (voir par ailleurs) , l’ESTAC a profité de sa supériorité numérique temporaire pour revenir dans la foulée à hauteur de son hôte. Son but est la copie conforme ou presque de celui des “Bleus” : un débordement de Labyad, côté droit, et un centre en retrait repris victorieusement par Kaye (13e ).

« J’aurais bien aimé qu’on mène plus longtemps pour pouvoir tenir le score », regrette François Keller, privé dès la 18e d’un Saadi contraint de sortir définitivement. « Dommage qu’on ait concédé l’égalisation à dix contre onze. »

Botella, par trois fois (24e , 32e , 51e ), et Tchamba, d’une tête au-dessus (61e ), auraient pu redonner l’avantage aux Bas-Rhinois. Mais dans une partie intéressante avant le repos et quelconque après, personne ne méritait vraiment de s’imposer.

« Pour nous, c’est un bon résultat », se satisfait un Gharib Amzine dont la classe biberon était déjà venue chercher le nul à Vauban une semaine plus tôt (0-0).

« On repart avec une nouvelle génération sur un nouveau cycle. Les gamins ont encore beaucoup de choses à apprendre, comme développer leur culture tactique et travailler la maîtrise du ballon. Mais leur implication est parfaite. »

« On va se contenter de ce premier point », lui fait écho son ancien coéquipier sous le maillot strasbourgeois dans les années 1990. « On a senti que les pros avaient besoin de temps de jeu, car plus on avançait dans le match et plus les débats s’éteignaient. »
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 27 Aoû - 16:58

[th]Lundi 20 août 2018[/th][th][/th]
 ReportéIndependiente Brown de Adrogué
ReportéEstudiantes Luján
ReportéSan Lorenzo Colón
ReportéSarmiento Resistencia Unión Santa Fe
ReportéBoca Juniors San Martín Tucumán

[th]Jeudi 23 août 2018[/th]
01:00TerminéLanús1 - 2Atlético Rafaela
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Jeu 30 Aoû - 11:55

3eme journée

SARRE-UNION 2
RACING II 2

Mi-temps : 1-1. Stade Omnisports. 560 spectateurs. Arbitre : M. Kilicoglu.
Les buts : Guendez (43e  s.p), Amri (51e ) pour Sarre-Union; Karamoko (7e ), Botella (66e  s.p) pour le Racing II.
SARRE-UNION : Deschateaux – Crouzat, Barthélémy, Keita, Roger – Riff (cap.), Zerbini, Guendez (Ntoke, 73e ) – Schermann, Djé, Amri (Maurice, 69e ).
RACING II : Pelletier – Quinas, Valentin (cap.), Bouchema, Falouh – Lebeau, Mendes, Ounahi (Keller, 77e), Constant – Karamoko (Ngan, 83e), Botella.
.
Un derby sans vainqueur
Sarre-Union et le Racing II n’ont pas réussi à se départager hier soir.

Quatre jours après avoir obtenu sa première victoire de la saison, l’US Sarre-Union n’a pas réussi à enchaîner, hier face à une très jeune équipe réserve du Racing, qui n’alignait aucun joueur professionnel dans ses rangs.

Comme samedi dernier face à Troyes II (1-1), les réservistes strasbourgeois ont idéalement démarré la rencontre. Lebeau s’échappait côté gauche et résistait à Keita. Son centre au cordeau trouvait Karamoko, qui se montrait plus prompt que Barthélémy pour ouvrir la marque (0-1, 7e ). Plus mordant, le Racing II posait des soucis à Sarre-Union. Mendes lançait Constant en profondeur dont le tir rasait le montant gauche d’un Deschateaux battu (14e ).

Après vingt minutes de jeu, l’USSU commençait à sortir la tête de l’eau par l’intermédiaire de Guendez, dont le tir tendu était capté par Pelletier (21e ). Dans la foulée, les jeunes strasbourgeois se montraient à nouveau dangereux avec une lourde frappe de Falouh, repoussée par le portier sarre-unionnais (23e ).

La formation d’Alsace Bossue commençait alors à un peu plus poser le pied sur le ballon et recollait au score à la faveur d’un coup du sort. À la suite d’un corner joué en deux temps par Zerbini, un défenseur du Racing touchait le ballon de la main, au sein d’une surface noire de monde. Sans trembler, Guendez prenait Pelletier à contre-pied et inscrivait son deuxième but de la saison (1-1, 43e ).
Botella égalise sur penalty

Les hommes de Stéphane Léoni débutaient le second acte comme ils avaient bouclé le premier : avec envie. Et ils étaient récompensés. Djé filait côté gauche et centrait en direction d’Amri. La reprise instantanée de l’ancien professionnel laissait Pelletier pantois (2-1, 51e ).

À l’heure de jeu, Constant tentait de donner une nouvelle impulsion aux siens, mais Deschateaux arrêtait son raid.

Le portier de l’USSU se mettait ensuite au travers d’une frappe de Karamoko, mais un bras décollé de l’un de ses occupants se mettait sur la trajectoire du ballon. L’arbitre montrait à nouveau le point de penalty. Botella se chargeait de la sentence pour égaliser (2-2, 66e ). Sarre-Union se procurait ensuite deux grosses opportunités, mais manquait la cible.

On en restait finalement là, malgré une dernière alerte strasbourgeoise. Les coéquipiers de Martial Riff préservent ainsi leur invincibilité. Les partenaires de Léon Valentin, eux, courent toujours après un premier succès cette saison.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 3 Sep - 6:06

BIESHEIM 1
RC STRASBOURG II 2
Mi-temps : 1-1. – Stade municipal. Arbitre: M. Thullier, assisté de MM. Hestin et Bidau.
Les buts : Efondja (25e ) pour Biesheim ; Botella (27e ), Zemzemi (51e ) pour le Racing II.
L’avertissement : Efondja (90e +3) à Biesheim.
BIESHEIM : Kehi – Gisselbrecht (Fuchs, 66e ), Chevrier, Finance, Meyer – G. Jacquat, Wagner (cap.), Dardouri (Bouaïcha, 80e ), Viana – J. Jacquat (Dufour, 66e ), Efondja. Entraîneur : Hervé Milazzo.
RC STRABOURG II : Pelletier – Aaneba, Valentin, Bouchema (cap.), Ndour – Fofana, Grimm, Lebeau (Ounahi, 46e ) – Zemzemi (Constant, 90e +4), Botella, Zohi (Falouh, 89e ). Entraîneur : François Keller.
.
National 3 
Bis repetita

Comme face à Vauban mercredi, l’ASC Biesheim s’est inclinée sur sa pelouse, hier, punie par la réserve strasbourgeoise. Une leçon de réalisme.
 Biesheim - Strasbourg, acte deux. Après Vauban, mercredi, Biesheim recevait hier la réserve du Racing. Pour une nouvelle défaite au final. Même si la prestation des Rhénans n’a rien eu à voir avec la pâle copie livrée en milieu de semaine.

Vu le nombre de situations favorables dans lesquelles ses joueurs se sont retrouvés, Hervé Milazzo doit encore se demander comment son équipe n’a pas su en concrétiser ne serait-ce que le tiers.

L’ASCB aurait pu gagner, aurait dû gagner, mais elle a été refroidie par une jeune formation bas-rhinoise – renforcée de quelques pros – qui a su mettre à profit ses rares opportunités.

« C’était le jour et la nuit (par rapport à mercredi). Il y a eu une vraie réaction de la part du groupe qui n’a pas été récompensé de ses efforts, a pointé le coach haut-rhinois. On a dominé mais il nous a manqué le principal : l’efficacité. »

Bien décidés à laver l’affront subi face aux “Pierrots”, les Biesheimois ont d’entrée pris le taureau par les cornes, faisant le jeu plutôt que de se contenter de contrer un adversaire réputé joueur.
Jacquat comme un symbole

Efondja a fait passer un premier frisson en trouvant le bas de la transversale de Pelletier des 20 mètres (3e ) avant de manquer de hauteur sur un centre de Guillaume Jacquat (7e ).

L’attaquant a néanmoins concrétisé la mainmise des siens sur la rencontre en ajustant une superbe “bicyclette” sur un énième corner (1-0, 25e ). Un avantage de bien courte durée.

Car à défaut de contrôler les débats, les Racingmen ont su parfaitement profiter d’une forme de déconcentration locale.

Parfaitement trouvé à l’entrée de la surface par Fofana, Botella a égalisé avec sang-froid (1-1, 27e ).

Ce qui aurait pu n’être qu’une péripétie a finalement été le premier tournant du match. Le second est intervenu au retour des vestiaires lorsque Zemzemi a conclu sa percée sur le flanc droit par un plat du pied sur lequel Kehi n’a rien pu faire (1-2, 51e ).

Des occasions pour renverser la vapeur, ce n’est pas ce qui a manqué aux Rhénans. Mais un réalisme en berne, couplé à une défense valeureuse des Strasbourgeois, a interdit tout autre résultat qu’une défaite.

Un joueur a symbolisé le match de l’ASCB : Julien Jacquat. Incisif sur le front de l’attaque, il a, par ses courses, su créer de nombreuses brèches.

Mais la lucidité lui a, à chaque fois, fait défaut au moment de bonifier son incessante activité.

Ses choix dans la dernière passe ont rarement été les bons.

Comme au moment de conclure. Trop “perso” (9e ), frappe trop croisée (30e ), manque de spontanéité (55e ) ou de flair face à Pelletier (58e ), l’attaquant a vécu une après-midi difficile.

Il n’est pas le seul puisque ni Wagner (61e ), ni Fuchs sur coup franc (72e ) n’ont su également trouver le cadre.

Pas plus que Ounahi, sur un lob, qui aurait pu éviter à ses coéquipiers de trembler jusqu’au bout (90e +3). Mais c’est bien le Racing  II qui est allé cueillir au bout de l’effort sa première victoire de la saison.

« C’est fou à dire, mais sur ce match, il y a quand même des satisfactions, concluait Milazzo. Seul le résultat est une frustration. » On le comprend.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 9 Sep - 15:37

5eme journée
Matchs  National 3 Grand Est
Samedi le 8/09/2018
Racing II 4
Thaon-les-Vosges 2

Mi-temps: 1-0. Stadium de Molsheim. – Arbitre : Christopher Galek. 300 spectateurs.
Buts: Constant (23e’ ), Karamoko (61e’ ), Lebeau (69e’ s.p.), Botella (72e’ ) pour Strasbourg ; Samba (86e’ ), Comara (90e’ ) pour Thaon.
RACING : Pelletier – Constant, Quinas, Valentin (cap), Bouchema, Falouh (Bastian, 81e’ ) – Mendes (L. Keller, 73e’ ), Ounahi – Lebeau – Botella, Karamoko (Ngan Biti, 78e’ ). Entraîneur: François Keller.
THAON : Nagor – Focki, Alves, Evrard, Didierjean (Isik, 60e’ ), Colin (cap, Leroy, 73e’ ) – Uhlrich, Gazagnes, Lakehal (Hamek, 64e’ ) – Comara, Samba. Entraîneur: Romain Chouleur.
  Le Racing s’offre le leader
Les contres strasbourgeois ont précipité la perte du leader thaonnais, vainqueur de ses quatre premiers matches (4-2).

La – très – jeune réserve strasbourgeoise a incontestablement signé hier à Molsheim la performance de la 5e journée du groupe F de National 3. Les protégés de François Keller ont infligé son premier revers au leader Thaon-les-Vosges, auteur d’un grand chelem lors des quatre premières journées.

La note finale (4-2) a même failli être très – trop ? – salée pour les hommes de Romain Chouleur qui ont réduit le score à deux reprises dans les cinq dernières minutes. Elle traduit néanmoins le froid réalisme des Bleus, particulièrement en deuxième mi-temps où leur vitesse en contre a fait la différence.

Dans une rencontre longtemps équilibrée, les Bas-Rhinois ont pris l’avantage à la 23e sur une première bévue défensive des Vosgiens. En l’occurrence, un mauvais contrôle du défenseur axial Alves, exploité par Yann Constant. Après un une-deux avec Mendes, l’ancien Mulhousien a filé seul au but, éliminé d’une feinte l’ancien portier du Racing Alexandre Nagor et marqué dans le but vide.
« Notre deuxième but au cœur de leur temps fort »

Pas de quoi, pourtant, déstabiliser alors des Thaonnais à la hauteur de leur statut de leader, dangereux par les centres de leur latéral droit Focki, mais aussi par la patte de leur milieu gaucher Uhlrich, à la baguette sur deux coups francs directs annihilés par Pelletier (35e’ , 38e’ ).

Il a fallu un exploit et un slalom de Karamoko au cœur de la surface visiteuse, conclu par un joli but de l’intérieur du droit, pour toucher moralement les joueurs de Chouleur (61e’ ). «On avait fait une très bonne première mi-temps, mais on a surtout inscrit notre deuxième but au cœur de leur temps fort et ça les a tués », reconnaîtra François Keller après-coup.

Un penalty généreux sifflé pour un accrochage de Hamek sur Botella a ensuite permis à Lebeau d’inscrire le troisième but synonyme de K.O. définitif (69e’ ). Trois minutes plus tard, l’inévitable Botella y est lui aussi allé de son petit but en reprenant du plat du pied gauche un centre tendu de Constant, passeur après avoir été buteur (72e’ ).
«Chapeau à mes jeunes »

La double réduction du score de Thaon en fin de match, signée Samba du gauche et de près (86e’ ), puis Comara, lui aussi à bout portant après une main préalable d’un partenaire (90e’ ), ne changera rien à l’affaire : le Racing II enchaîne un deuxième succès et fait tomber « la meilleure équipe que nous ayons affrontée », selon un François Keller fair-play.

« 4-0, ç’aurait été très dur pour elle. Elle a payé cher notre efficacité en contre. Mais chapeau à mes jeunes de l’avoir fait. »
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 23 Sep - 11:48

 6eme journée
St-Louis/N. 2
Racing II 3

Mi-temps : 1-1. Arbitre : M. Salingue assisté de MM. Icart et Fuchs.
Les buts : Asad (27e ), Diallo (73e sur pen.) pour Saint-Louis ; Fofana (12e ), Botella (63e sur pen.), Zemzemi (76e ) pour Strasbourg II.
Avertissements : Yebra (78e ), Thiam (82e ) à Saint-Louis ; Fofana (45e ), Aaneba (57e ), Falouh (78e ) à Strasbourg.
SAINT-LOUIS/N. : Navaux, Valerius, Ellemaud, Niang, Ouedraogo, Biaou, Thiam, Jabol (Yebra 58e ), Diallo, Asad (Da Sylva 83e ), Berriss (Varsovie 85e ). Ent. Cédric Decker.
RACING II : Pelletier, Aaneba, Falouh (Quinas 84e ), Othon, Valentin, Fofana, Constant (Lebeau 66e ), Ounahi, Karamoko (Mendes 90e ), Zemzemi, Botella. Ent. François Keller.
.
Prime au réalisme
Saint-Louis n’a pas ménagé ses efforts, hier soir, pour tenter de conserver son invincibilité et sa place sur le podium du championnat. Mais les Ludoviciens sont tombés sur une jeunesse strasbourgeoise ultra-réaliste, qui ramène les trois points à l’issue d’une partie spectaculaire (2-3).
 Paradoxalement, les hommes de Cédric Decker ont peut-être livré l’une de leurs meilleures rencontres depuis le début de la saison, mais elle débouche sur leur première défaite. Lors de la sixième journée, comme la saison dernière, en National 2. Personne n’a envie d’y voir un signe, au regard du triste épilogue en mai dernier. En reproduisant des performances comme celles d’hier, Saint-Louis n’aura toutefois pas de mouron à se faire concernant son maintien.

S’il a manqué son entame, à l’image de cette ouverture du score précoce de Fofana, dont la tête croisée n’a laissé aucune chance à Navaux (12e ), l’escadron ludovicien a ensuite vivement réagi. Alerté par Jabol, Valérius crochetait ainsi son vis-à-vis et obligeait le portier strasbourgeois à une claquette spectaculaire (21e ).

C’est finalement sur une hésitation coupable de Aaneba que Saint-Louis trouvait l’ouverture. Jabol pressait le latéral bas-rhinois et lui chipait le ballon avant de buter sur Pelletier. En embuscade aux 16 m, Asad trouvait les filets d’un plat du pied assuré (27e ). En confiance, Saint-Louis poussait encore mais Biaou ne trouvait pas le cadre des 20 m (32e ). Strasbourg ne s’en laissait pas compter et finissait fort ce premier acte sans pour autant concrétiser.

Après la pause, Saint-Louis repartait à l’attaque. Diallo était contré in extremis (51e ), avant que Berriss ne manque de réactivité sur ce service de Thiam (54e ). Au plus fort de leur domination, les Ludoviciens allaient pourtant craquer. Ellemaud accrochait Zemzemi dans la surface, et Botella se chargeait de transformer la sentence (63e ).
Le Racing II garde la tête froide

Loin d’être abattus, les locaux allaient une nouvelle fois revenir dans la partie. Fofana bousculait Yebra, et Diallo se chargeait de remettre les compteurs à zéro en prenant Pelletier à contre-pied (73e ).

Complètement débridé, ce derby pouvait alors basculer d’un côté comme de l’autre. Et c’est un cafouillage coupable dans la surface ludovicienne qui allait décider du sort du match. Au second poteau, Zemzemi plaçait son plat du pied dans la lucarne de Navaux (76e ), et offrait une victoire heureuse à la réserve du Racing.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4561
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum