L'équipe réserve du RCS

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Sam 25 Mar - 20:26

Forbach - RC Strasbourg II (0-2)
Le Racing II assure l’essentiel
Les buts : Benkaid (37e ) et Gragnic (79e ).
Avertissements : Fernandez (28e) , Bourtal (60e ) et Tergou (89e ) à Forbach ; Caci (49e ) au Racing II.
RC STRASBOURG II : Schmittheissler, Weissbeck, Othon (cap.), North, Aaneba, Caci, Sacko (Reppert, 78e ), Nogueira, Benkaid (Jacquat, 70e ), Gragnic, Zohi (Ruiz, 89e ). Entraîneur : François Keller.
Les Forbachois avaient un gros challenge à relever hier soir avec la réserve strasbourgeoise : être efficaces devant les Alsaciens.
On peut dire qu’ils n’y sont pas parvenus même si les hommes de François Keller monopolisaient le plus souvent la balle. Il fallait attendre la fin du premier quart d’heure pour assister à la première occasion sous la forme d’un penalty occasionné par Coulibaly sur Sacko. Mais Cappa plongeait du bon côté pour repousser la tentative de Benkaid (15e ).
Après ce coup de chaud, une tentative de Nogueira était captée par le gardien mosellan (17e ). Puis Di Maria se signalait à son tour sur le front de l’attaque forbachoise mais n’obtenait qu’un corner (20e ). Bourtal n’était pas plus efficace sur sa meilleure opportunité. Chemin s’offrait une bien belle occasion du point de penalty, mais sa frappe fut repoussée par la transversale (30e ).
La réserve strasbourgeoise, certes prenable, allait profiter de la liberté de marquage de ses deux latéraux pour prendre les devants. Ainsi Benkaid pouvait prolonger hors de portée de Cappa le centre délivré par Sacko pour l’ouverture du score (0-1, 37e ).
Il restait une mi-temps aux joueurs de Luthardt pour refaire leur handicap. Ils s’y employaient avec abnégation mais sans résultat, car les visiteurs parvenaient à maintenir leur mince avantage.

« Pas un grand match »

Forbach répondait pourtant du tac au tac par Di Maria, trop court finalement pour réceptionner un bon centre (59e ). La troisième occasion à l’actif de Chemin survenait à la 68e sur une remise de Nkomb Nkomb. Son tir rasait finalement la base du montant du but gardé par Schmittheissler. Forbach n’était pas payé de ses efforts tout comme il s’exposait aux contres bas-rhinois. Sur l’un d’eux, Gragnic remportait son duel sur Cappa pourtant très attentif sur ses précédentes interventions (0-2, 79e ). C’en était fini de la vaine persévérance de Babaya et de ses partenaires.
« On n’a pas fait un grand match mais on a gagné face à une équipe qui a vendu chèrement sa peau, analysait François Keller. En cette fin de saison, tous les matches, que ce soit pour la montée ou pour la descente, sont difficiles… ».
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 9 Avr - 5:43

RC Strasbourg II - Sarre-Union (4-1)
Le Racing II leader

Stadium de Molsheim. – Mi-temps 1-0. Arbitre M. Pacheco. 150 spectateurs.
Les buts : Zohi (34e ), Reppert (60e ), Caci (62e ) et Benkaïd (85e ) pour le Racing II ; Djé (80e ) pour Sarre-Union.
Avertissement : North (14e ) au Racing II.
RC STRASBOURG II : Hilaire, Aaneba, Othon (cap), North, Shiashia, Caci, Sacko (Bekkouche 41e ), Weissbeck, Benkaid (Jacquat 85e ) Nogueira, Zohi (Reppert 52e ). Entraîneur : François Keller.
SARRE-UNION : Kodion Diorang, Konieczny, Bauer (Fournier 82e ), Keita, Schneider (cap), Riff, Schermann, Zerbini, Hassidou, Texeira (Djé 64e ), Soumaré (Daiker 74e ). Entr. : Fabrice Oumedjkane.

On a rarement vu un Racing II dans la même composition cette saison à Molsheim et pourtant, l’équipe à toujours fière allure. Hier, face à Sarre-Union, le jeu fluide des Strasbourgeois a encore séduit le public et les quatre buts inscrits par les coéquipiers de Quentin Othon ont réduit à néant les espoirs de l’équipe dirigée par Fabrice Oumedjkane.
Sarre-Union s’en sort même bien devant des attaquants strasbourgeois qui manquaient un peu de réalisme devant la cage de Kodion Diorang, le remplaçant d’Ozcan. À l’image d’Hicham Benkaid pas très chanceux dans ses tentatives.
« La seule chose à retenir de ce match, c’est qu’il faut marquer plus. On avait les occasions pour ». Comme si les quatre buts du Racing ne suffisaient pas au bonheur d’un François Keller toujours plus gourmand après une partie dominée par son équipe.
La victoire est somme toute logique pour des Strasbourgeois qui bénéficient du renfort de Vincent Nogueira et Ishan Sacko et qui mettent très vite la pression dans le camp adverse. Par Sacko qui profite d’un errement défensif pour mettre en alerte le gardien adverse (4e ). Les Strasbourgeois rendent la monnaie à leur tour et une passe en retrait de Shiashia vers son gardien profite à Hassidou. Ce dernier dribble Hilaire mais n’arrive pas à redresser la course du ballon, le Racing II s’en sort bien sur ce coup (7e ).
Le coup-franc d’Othon (8e ) passe de peu au-dessus et Benkaid échoue lui aussi à la 13e sur un excellent service de Zohi. La défense de Sarre-Union est à la peine mais c’est bien Hassidou, suite à une mauvaise relance, qui récupère le cuir avant d’adresser une frappe croisée qui file en sortie de but (26e ).

Zohi trouve la faille

Hilaire se signale en sortant proprement dans les pieds de Soumaré (31e ). Le Racing II trouve finalement la faille à la 34e sur un contre amorcé par Nogueira, relayé par Benkaid qui sert le feu-follet Zohi. Une balle piquée et ça fait 1-0 pour le Racing qui a encore une belle opportunité par Weissbeck à la 44e.
Le Racing II reprend sa domination après la pause, Weissbeck ratant l’occasion de doubler la mise alors que le but était vide (56e ). En face, Texeira, ne trouve pas de solution dans la surface (59e ) et sur le contre, Reppert lui, ne manque pas l’occasion d’inscrire le deuxième but (60e ). Dans la foulée, Caci, esseulé au deuxième poteau, trompe l’infortuné Kodion Diorang.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 16 Avr - 17:27

22ejournée
Dimanche le 16/04/2017

Metz B 2 - 0 Strasbourg B
Mi-temps : 0-0. Stade du Haut de Blémont. Arbitre : M. Wadoux. 100 spectateurs environ.
Les buts : Vion (49e ), Seydi (83e ).
METZ II : Kawashima – Pierrard, Simon, Meddour, Basin – Efouba (cap.), Larrière (Maziz 71e ) – Seydi (Jatta 83e ), Goudiaby, Mathis – Vion (Diakhaté 60e ).
RACING II : Hilaire – Jacquat (Reppert 71e ), North, Aaneba, Shiashia – Weissbeck (cap.), Caci, Nouma (Bekkouche 61e ) – Benkaid, Sacko (Ruiz 78e ), Zohi.

Le Racing n’en profite pas
En encaissant un but juste après la pause et un autre en contre en fin de match, la réserve strasbourgeoise s’est inclinée à Metz et ne s’échappe pas en tête du classement.

Dominer ne sert à rien si on ne met pas le ballon au fond. Les jeunes Strasbourgeois avaient bien le pied sur le cuir pendant les quarante-cinq premières minutes. Ils développaient même un jeu relativement agréable à suivre. Mais les occasions les plus nettes étaient pour leurs hôtes messins. Hilaire devait se détendre sur un coup franc de Larrière (30e ). Sur un contre, Seydi, pourtant bien seul, frappait à côté (37e ). Sur un corner de Larrière, la tête de Meddoour n’était pas cadrée (45e ). Les Alsaciens avaient, eux, dominé sans vraiment se créer de possibilités si ce n’était la tête de Zohic sur un centre de Jacquat. Lui aussi seul, l’attaquant ne cadrait pas pour autant (28e ). Les jeunes Strasbourgeois payaient rapidement leur improductivité à la reprise. Sur un coup-franc de Larrière, Hilaire repoussait la tête de Seydi mais Vion, à l’affût, reprenait sans opposition (49e ).
« On savait qu’ils allaient essayer de nous contrer »

La rencontre se mettait alors à ronronner tranquillement et il fallait attendre les dix dernières minutes pour voir des Alsaciens enfin offensifs. Ils se faisaient alors punir. Seydi partait en contre et se jouait de Aaneba avec qui il était à la lutte pour tromper Hilaire (83e ). Les Strasbourgeois auraient même pu boire le calice jusqu’à la lie mais Maziz, Basin ou Mathis étaient maladroits (86e ) ou butaient sur Hilaire (90e +3). « Si je pense que la défaite est sévère sur la première période, elle n’est pas imméritée sur la deuxième », lâchait François Keller, assez dépité. « Maintenant, Metz a de très bons jeunes, c’est juste dommage que dans le jeu, ils n’essaient pas d’avoir un peu plus la balle, qu’ils se contentent de défendre et de contrer. Mais on savait que ce serait comme cela ici. C’est une bonne leçon parce que ce sont ces situations qui sont les plus difficiles. J’ai le sentiment qu’on aurait pu jouer encore pendant un moment mais qu’on n’aurait pour autant pas marquer. »
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 23 Avr - 16:01

Racing II – Schiltigheim (1-3)

Mi-temps 1-3. Stadium de Molsheim. 500 spectateurs. Arbitre : M. Leleu, assisté de MM. Wallior et El Hamzaoui
Les buts : Zohi (4e ) pour le Racing ; Genghini (17e , 24e , 29e s.p.) pour le Sporting.
L’avertissement : Weber (36e ) au Sporting.
RACING II : Hilaire- Aaneba (Jacquat, 79e ), Othon (cap), North, Shiashia, Caci (Bekkouche, 60e ), Gragnic, Weissbeck (Reppert, 74e ) Benkaid, Nogueira, Zohi.
SCHILTIGHEIM : Gauclin (cap) - Decker, Nellec, Weber, Metzler, Delion, Genghini (Huber, 65e ) Dreyer, Charoy, Ieraci, Blaudet (Metz, 84e ).

Taille patron
Cette rencontre au sommet a vu le Sporting reprendre le commandement aux dépens d’un Racing amorphe, gêné par des Schillikois revigorés et bien décidés à n’offrir à personne d’autre qu’eux-mêmes le droit de monter.
 
« J’ai beaucoup aimé la réaction des joueurs par rapport à ce qu’on a fourni les trois dernières semaines ». José Guerra s’est voulu rassuré après la prestation de ses joueurs pourtant cueillis à froid.

Le Sporting cueilli à froid

« On prend un but alors qu’on n’avait pas encore touché le ballon », ajoute le mentor Schilikois qui vit ses dernières heures sur le banc. Car c’est le Racing qui a montré les meilleures intentions, débutant le match pied au plancher et semant la panique dans la maison verte totalement dépassée. Zohi hérite du ballon à l’entrée de la surface et reprend instantanément la remise de Weissbeck. La balle finit au fond des filets avec l’aide du poteau droit de Gauclin, surpris. On jouait la quatrième minute et la partie ne pouvait mieux commencer pour les joueurs de François Keller. Mais le Sporting retrouvait ses esprits au fil des minutes et la défense strasbourgeoise, montrant quelques signes de fébrilités à l’instar de son gardien Hilaire, encaisse un but sur corner, signé Genghini. Schiltigheim fait le pressing sur le porteur du ballon et les Racingmen, un peu désorientés, concèdent un second but. Gragnic parti en contre perd le ballon au milieu du terrain, Blaudet le récupère et adresse un centre parfait pour Genghini qui ne se fait pas prier pour donner l’avantage à ses couleurs (24e ).

Fébrile derrière, le Racing aurait pu sombrer

Hilaire, pas vraiment inspiré, concède un penalty face à Charoy et Genghini corse l’addition sur sa tentative (29e ). Et le Racing, pendant ce temps a couru après le ballon, ne se créant pratiquement plus d’occasions avant la pause, quand Decker sauve une balle de but sur sa ligne. Le Racing réagit dès le retour des vestiaires mais le Sporting est désormais bien en place, et malgré l’absence de sept titulaires, montre de belles intentions. Les occasions en cette seconde période se font plus rares, le Racing va mieux mais c’est encore Charoy qui loupe de peu le quatrième but sur un coup-franc de Dreyer (55e ). Gauclin, peu sollicité, sauve du pied devant Zohi (57e ) mais en fin de partie, le Racing se fait encore des frayeurs, comme sur ce nouveau coup-franc plongeant de Dreyer qui manque de surprendre Hilaire bien avancé (69e ). Sur une perte de balle d’Aaneba, Charoy s’en va seul mais perd son face-à-face avec Hilaire (70e ) alors qu’Othon vient au secours de son gardien en sauvant sur sa ligne une tentative de Charoy (82e ). Le Racing a abdiqué depuis bien longtemps et ce n’est pas la reprise de la tête sans conviction de Gragnic, à la 82e , qui changera la donne. Le Sporting de Schiltigheim a retrouvé son fauteuil de leader, et c’est mérité.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Jeu 27 Avr - 5:26

Coupe d’Alsace -
 Hégenheim - RC Strasbourg II (1-0) -
 Le Racing au tapis !

Stade de Leisweiher. Mi-temps : 1-0. 200 spectateurs. Arbitre M. Fuchs.
Le but : Stangl (36e ).
HÉGENHEIM : Gabriel – Haaby, Richard, Bouhouche (cap), Heinrich – Laurent, Pelcener, Stangl, Abdelouhab – Zullino, Yabouk (Bellabas, Zol, Bouhezila). Entr. : Vincent Milliet
RACING II : Rempp – Jacquat, Matondo, Aaneba, Shiashia – Othon (cap), Attohoun, Nouma, Bekkouche – Ambri, Ruiz (Sylla, Vidal, Lebeau). Entr. : François Keller

Le Racing Strasbourg n’inscrira pas son nom une onzième fois au palmarès de l’épreuve. Son parcours s’arrête en huitièmes de finale face aux Honorables du FC Hégenheim après avoir vendangé beaucoup trop d’occasions.
Les camarades du capitaine Abdelghani Bouhouche se sont offert une belle fin de saison. Distancés en championnat et demeurant sur deux défaites de rang, tout comme les Bas-Rhinois d’ailleurs, ils ont acquis leur qualification dans la douleur mais ne manqueront pas d’apprécier le joli exploit réalisé.
Les Frontaliers ont le malheur de perdre assez rapidement sur blessure le milieu de terrain Laurent, mais leur capacité de réaction a été impeccable. Hégenheim trouve la faille sur une offrande de Haaby, exploitée parfaitement par le buteur de service Stangl (36e ).

Gabriel en état de grâce

L’équipe de François Keller qui alignait cinq éléments ayant disputé le denier match face à Schiltigheim, a pu revenir au score. Mais le penalty de Nouma a été stoppé par Gabriel (45e ).
Hégenheim a alors défendu bec et ongles son avance, avec beaucoup d’ardeur, et a même su se montrer dangereux notamment sur coup de pied arrêté. Une tête de Bouhouche a ainsi mis à contribution Rempp (55e ). La domination intense des Bas-Rhinois s’est néanmoins poursuivie, mais le Racing s’est montré trop imprécis dans ses derniers gestes pour prolonger l’aventure, ratant un grand nombre d’occasions. D’autant que le gardien Gabriel, en état de grâce, a, lui, réalisé le geste juste quand il fallait.
Ainsi, il a extirpé de sa lucarne une frappe puissante du capitaine strasbourgeois Othon (75e ). Ainsi, Hégenheim peut cocher une nouvelle date dans son calendrier. Il se déplacera à Bennwihr pour la suite de son aventure le 3 mai.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 14 Mai - 5:51

Racing II – Vauban (3-0)
 Le Racing II condamne Vauban

Sérieuse et toujours dans la course au titre, la réserve du Racing n’a pas fait de cadeau au petit frère, qui est officiellement relégué en Division d’Honneur.
Il en était presque désolé, François Keller, au coup de sifflet final. Ses joueurs venaient de faire le boulot de manière sérieuse et solide pour continuer à croire au titre, et pourtant le coach strasbourgeois ne pavanait pas. Il y a des liens forts entre les deux clubs de la préfecture et, forcément, ce n’est pas de gaieté de cœur que François Keller voyait ses collègues du Vauban poinçonner officiellement leur ticket vers la Division d’Honneur. « Ce match est un peu à l’image de leur saison, résumait le technicien du Racing. Malgré le score, ça ne se joue pas à grand-chose, ils ont notamment deux situations qui auraient pu se terminer en penalty… » Même s’il s’avoue « déçu et triste » de voir Vauban quitter le CFA2, il n’en oublie pas de saluer la prestation de ses joueurs – et notamment des jeunes – qui ont « fait le job ».

Fin de l’histoire en CFA2 pour Vauban

Car oui, ce sont bien les joueurs du Racing qui ont dominé la rencontre, malgré un début de match intéressant du Vauban, dangereux par deux fois grâce à Djafaar (4e ) puis Kateb (6e ) sur une pelouse rendue très glissante par un déluge de pluie, et même parfois de grêle, avant la rencontre. Mais la première incursion strasbourgeoise était la bonne. Madihi dépose un corner sur le crâne de Matondo qui propulse le ballon au fond (1-0, 25e ). Sur un autre coup de pied de coin, Zohi n’était pas loin de doubler la mise d’une astucieuse talonnade mais le ballon était repoussé sur la ligne (36e ).
Cédric Kanté, le capitaine, et Steven Delavau, le gardien, donnaient de la voix côté Vauban pour remettre les leurs sur les bons rails. Tine n’était pas loin de leur offrir ce qu’ils voulaient mais il était gêné au dernier moment, dans les six mètres, par un retour d’un défenseur du Racing (51e ). S’en suivent deux actions litigieuses, où la défense locale s’en sort semble-t-il grâce à des fautes de main. L’arbitre ne bronche pas et, quelques minutes plus tard, Madihi double la mise, à la réception d’un centre millimétré de Shiashia (2-0, 69e ). Les têtes commencent à se baisser à Vauban et la sanction n’en sera que plus lourde. Caci, seul à l’entrée de la surface, finit de punir l’équipe de Djamel Ferdjani d’un beau plat du pied enroulé qui finit sa course dans le petit filet (3-0, 89e ).
Au coup de sifflet final, les sourires strasbourgeois, qui apprenaient le match nul de Schiltigheim au même moment à Pagny, tranchaient avec la grimace des joueurs du Vauban, condamnés par ce résultat. « Beaucoup de déception », soufflait le défenseur central Obesse dans les couloirs qui mènent aux vestiaires. On peut le comprendre : l’histoire de Vauban en CFA2 s’arrêtera officiellement la semaine prochaine. Avant, déjà, d’envisager une remontée en National 3 dans un an ? Le club du président Serge Comtesse, intraitable au premier niveau régional la saison dernière, a les armes pour très vite relever la tête…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 21 Mai - 5:58

SARREGUEMINES 0
RC STRASBOURG II 1
Stade de la Blies. Pelouse bosselée. 250 spectateurs. Arbitre : M. Rozand.
Le but : Zohi (12e ).
SARREGUEMINES : Trimborn (Perciballi, 80e ), Metin, F. Redjam, Karayer (Coignard, 71e ) Barry, Kowalczyk, Hassli, Stelletta, Simpara, Miceli (M’Barki, 60e ), Babit. Entraîneur : Sébastien Meyer.
RC STRASBOURG II : Hilaire, Sylla, Aaneba, Solvet, Bakria, Matondo, Ambri (Scherer, 60e ), Caci, Zohi, Lebeau (Rempp, 79e ), Pfrimmer (Helfer, 73e ). Entraîneur : François Keller.

 Le RCS II champion aussi !
Dans une rencontre sans enjeu pour les locaux, Sarreguemines a conclu sa saison sur une défaite face au RC Strasbourg II (1-0), qui s’offre du même coup le titre.
D’entrée de jeu, la jeunesse et la fougue strasbourgeoise emballent la rencontre. Sarreguemines tentant toutefois de mettre du rythme pour offrir une belle sortie à ses joueurs partants : Karayer, vers le Luxembourg, et Miceli, qui stoppe sa carrière.

Les Alsaciens obtenaient un excellent coup franc à 25 mètres, que Caci frappait juste au-dessus de la transversale de Trimborn (4e ). Le gardien sarregueminois s’imposait dans la foulée devant Zohi (6e ).

Strasbourg dominait et ouvrait logiquement la marque. Trimborn repoussait la tentative de Lebeau mais Zohi suivait bien et poussait le cuir au fond des filets (0-1, 12e ).

Sur l’engagement, le portier visiteur Hilaire devait sortir de sa cage devant le menaçant Babit (13e ). Sarreguemines faisait le pressing et Simpara dévissait sa frappe (19e ). Celle de Stelletta n’avait pas plus de succès et finissait sa course dans les gants d’Hilaire (25e ).

Dans la continuité de l’action, le tir de Matondo frôlait le montant gauche de Trimborn (26e ). Juste avant la pause, Strasbourg manquait le break par Zohi devant Trimborn (40e ) puis par Ambri (42e ).
Une saison parfaite !

Dès l’entame de la seconde période, Simpara ratait l’immanquable à six mètres du but (46e ). Trois minutes plus tard, Babit ratait de très peu le cadre (49e). De l’autre côté, Matondo voyait son tir passer de peu au-dessus (51e ).

À l’heure de jeu, le tir puissant de Babit frôlait le montant d’Hilaire. Sur corner, le coup de boule de Redjam passait de peu au-dessus (66e ). Dans les derniers instants, Strasbourg se montrait à nouveau menaçant, Trimborn était à la parade sur le missile de Lebeau (75e ) alors que Rempp, juste entré en jeu, n’arrivait pas à concrétiser la maladresse de Perciballi, sa tentative échoue sur la base du montant (86e ).

Pour François Keller « c’est une saison où tout nous réussit, même aujourd’hui où l’équipe était composée pour la majeure partie de U 19. En prime, on termine champion ! »
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Ven 21 Juil - 5:57

National 3 -
 Reprise de l’entrainement du Racing II -
 Un tout nouveau visage

Les recrues au sein de la réserve strasbourgeoise sont attendues pour nourrir l’enthousiasme indispensable pour réussir dans le délicat championnat de National 3

Pour la reprise le 20 août prochain contre Lunéville, l’équipe Deux du Racing présentera un tout nouveau visage. François Keller fera confiance à la jeunesse pour ce championnat de National 3 2017/2018.
Il faisait certainement meilleur à la piscine de la Kibitzenau, toute proche du stade, lorsque les joueurs de la réserve du Racing ont repris l’entraînement en ce mercredi après-midi. Mais malgré la chaleur, l’effectif qui sera encore encadré par François Keller est déjà bien en jambes.
« On est toujours content de retrouver le groupe quand on revient de vacances, impatient également de renouer avec la compétition », sourit le coach qui n’a pas ménagé sa troupe pendant plus d’une heure trente.
Son groupe a bien changé par rapport à la saison écoulée quand les North, Weissbeck, Caci et autres Schmittheissler sont montés sur la plus haute marche du podium en CFA2.

« Le choix de renouveler les effectifs »

Cette conquête se révèle sans lendemain ou presque puisque malgré la première place, le Racing reste à cet échelon, rebaptisé National 3. Des “anciens”, il ne restait que Steeve Solvet et Samy Madihi, esseulés parmi les sept nouveaux arrivés à la trêve estivale et les huit éléments issus des U19 de la dernière saison.
« On a fait le choix de renouveler les effectifs parce qu’avec la génération avec laquelle on travaillait depuis trois ans, on avait décroché la montée de DH en CFA2 avant de remporter le titre dans cette division. C’était difficile de repartir avec ces joueurs en leur disant qu’il faut refaire une saison au même niveau mais que de toute façon ils ne pourront pas monter ».
C’est donc la fin d’un cycle pour une grande partie des joueurs qui ont été invités à voir ailleurs. « On leur souhaite le meilleur, en espérant qu’ils trouvent un challenge intéressant pour la suite de leur progression », souligne le directeur du centre de formation strasbourgeois.

« Tu vises forcément le maintien »

Avec ce groupe rajeuni où quelques joueurs prometteurs pointent cependant le bout du nez, les ambitions restent mesurées. « La difficulté pour une réserve professionnelle comme nous, c’est que tu ne sais jamais avec quelle équipe tu vas jouer. Honnêtement, on vise le maintien mais si on peut faire mieux, on le fera. En tous les cas, ce sera compliqué si on n’a pas le renfort des pros qui “descendent”, convient François Keller. Et puis, il y a six ou sept équipes qui joueront la montée, alors quand tu ne la joues pas, tu vises forcément le maintien ».
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 14 Aoû - 15:54

RC Strasbourg II -
Lucas Segura - 



L’Alsace pour passer le cap
L’avant-centre du FC Sète, (National 2) Lucas Segura, vient de rejoindre les rangs de l’équipe réserve du Racing. Un défi pour le jeune Frontignanais aux dents longues.
Il a souvent pointé son nez au sein de l’attaque strasbourgeoise depuis la reprise des matches de préparation, pourtant il y a un mois encore, Lucas Segura n’était pas assuré de rester en Alsace. Contacté par le Nîmes Olympique (Ligue 2), il a porté son choix vers un club beaucoup plus au Nord pour essayer de se faire un nom dans une région qu’il affectionne déjà.

«Ne pas laisser passer l’occasion»

« Rester près de chez moi (sa famille habite à Frontignan) était une solution. Mais j’ai choisi de tenter l’aventure en Alsace, je n’ai que vingt ans et je fais sans doute partie de ces joueurs atypiques qui percent sur le tard», révèle, avec son accent chantant, l’ex-Sétois.
Pour lui, lâcher ses proches, sa compagne et ses amis n’était pas un choix facile, il le conçoit.
« Me retrouver seul du jour au lendemain, c’est pas évident, ça fait bizarre mais si je veux atteindre mon objectif, ça passe par des sacrifices. Je le fais de bon cœur», avoue l’Héraultais venu faire un essai à la Meinau début juillet.
« J’ai eu de bons échos du club strasbourgeois qui vient de retrouver la Ligue 1, j’ai vite accroché ».
Secrètement, durant son séjour à Strasbourg, il espère attirer les regards du staff de l’équipe pro et pour cela, il est conscient que le travail finira par payer.
« Forcément, j’ai beaucoup d’ambitions, je suis motivé car je ne veux pas laisser passer l’occasion qui m’est offerte. Depuis tout petit, je rêve de faire une carrière pro, ce rêve existe toujours et si je suis ici, c’est pour tenter ma chance », insiste celui qui a débuté le football dès l’âge de cinq ans à Frontignan.
Plus tard, il a rejoint le Montpellier-Hérault avant de retourner à Sète où il était titulaire dans l’équipe des U16 qui est montée en U17 Nationaux.
À 16 ans et demi, Lucas Segura dispute ses premières minutes en CFA 2 et participe à la montée de l’équipe en CFA (National 2). Auteur d’une dizaine de réalisations avec l’équipe “Deux” (DH), il a fait 21 apparitions en équipe “Une” où il a scoré à quatre reprises.
En signant à Strasbourg, il sait que la concurrence sera rude. « L’effectif est costaud, mais je n’ai pas de craintes particulières. Je ne me pose pas de questions et je sais que je dois travailler dur pour m’imposer», martèle ce fan de Wayne Rooney.

«Ça forge un homme»

À le voir se démener sur le front de l’attaque de la jeune formation de François Keller pendant les matches amicaux, nul doute que ce garçon ambitieux veut mettre toutes les chances de son côté pour ne pas regretter son choix. C’est la raison pour laquelle il a quitté le soleil du Sud pour une région qu’il a hâte de découvrir. « J’ai préféré partir loin de chez moi pour me débrouiller tout seul, ça forge un homme.»
Dans quelques jours, Lunéville déposera sa carte de visite au Stadium de Molsheim pour une première confrontation en championnat. Si, pour l’heure, il n’est pas certain d’être sur le terrain, Lucas Segura a encore quelques jours pour séduire son coach. Gageons qu’il saura tout mettre en œuvre pour arriver à ses fins.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 21 Aoû - 5:16

1er journée saison 2017/2018

Dimanche le 20/08/2017

Racing II 1

Lunéville 3

Mi-temps : 1-1. – Stadium Molsheim. Arbitre : M. Pacheco, assisté de MM. Hubsch et Schauer.
Les buts : Zohi (37e ) pour le Racing II ; Do Rosario (40e ), Duminy (80e ) Sama (90e +3) pour Lunéville.
Les avertissements : Bakria (34e ), Solvet (61e ), Helfer (87e ) au Racing II ; André (50e ), Tourga (63e ), Diakhaté (82e ) à Lunéville.
RACING II : Hilaire - Sylla, Makutungu (Helfer, 86e ), Bakria, Solvet, Matondo, Zohi, Fofana (Mayer, 78e ), Blayac, Nogueira (Palau, 46e ), Delaitre. Entraîneur : François Keller.
LUNÉVILLE : Bracigliano - Bakkass, Amiche, Poirot, Diakhaté, André, Do Rosario (Sama, 73e ), Tourga, Duminy (Dufour, 88e ), Rachid, Angioni Noirez (Caromel, 11e ). Entraîneur : Rachid Maatar.
.

Le Racing II surpris
Le Racing s’est fait surprendre par une belle équipe de Lunéville qui ne s’est pas déplacée en Alsace pour faire du tourisme.
À l’instar de son groupe,  Rachid Maatar savoure ce succès, pas volé, acquis contre une formation qui bénéficiait des renforts de Blayac, Nogueira et Zohi. « Notre victoire n’est pas illogique, on a bien défendu et surtout l’équipe n’a rien lâché. »
Dans une organisation défensive parfaite avec l’ex-pro Papa Diakhaté à la manœuvre, les Lorrains ont laissé passer l’orage pour s’imposer en fin de partie. Alors que le Racing II, malheureux notamment sur deux essais de Blayac, s’est montré un peu timoré à l’approche de la cage de Bracigliano.
La première période n’est d’ailleurs pas riche en occasions et si Do Rosario avait l’opportunité d’ouvrir le compteur but dès la 3e , il a quand même fallu attendre la 37e minute pour relever la première grosse occasion strasbourgeoise.
Une occasion transformée en un joli but signé Zohi d’une superbe reprise acrobatique, suite à une belle action Blayac-Nogueira.
Vexés, les visiteurs réagissent immédiatement avec un coup franc de Do Rosario qui retombe juste derrière la transversale du but gardé par Hilaire.

Duminy assomme Strasbourg

Ce dernier se montre maladroit sur un dégagement raté, contré par le dos de Do Rosario, le ballon allant mourir dans les filets du gardien strasbourgeois (40e ).
Le remuant ailier visiteur était même tout près de doubler la mise à la 44e quand son centre tir rasait le montant droit de Hilaire.
« La base du football, c’est l’organisation défensive. Quand vous défendez bien, vous récupérez les ballons et vous pouvez plus facilement vous projeter vers l’avant. C’est ce qui s’est passé. »
Diakhaté symbolise l’analyse de son entraîneur quand il s’ose à une frappe des 40 mètres que Hilaire est tout heureux de détourner au prix d’une belle claquette (60e ).
Le Racing se montre dangereux par Blayac (69e ), puis par Bakria, qui rate sa reprise au second poteau (71e ).
Lunéville sent le vent tourner quand Duminy d’une merveille de frappe donne l’avantage à son équipe (80e ), juste avant que Blayac, sur la remise en jeu trouve le poteau gauche de Bracigliano. Les Lunévillois remettent un dernier coup de folie dans le temps additionnel quand Sama s’échappe de sa surface de réparation.
Il brûle la politesse à trois Strasbourgeois avant de tromper Hilaire. Lunéville tenait sa première victoire en terre alsacienne.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2961
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'équipe réserve du RCS

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum