L'équipe réserve du RCS

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 8 Oct - 6:04

RacingII 1
Epernay 0

Mi-temps : 1-0. Stadium de Molsheim. Arbitres : M. Grasse, assisté de MM. Hestin et Balaine.
But : Saadi (45e ).
Avertissements : Saadi (82e ) à Strasbourg ; Aït Ziane (88e ), Lefèvre (90e +1) à Epernay

RACING : Kawashima – Aaneba, Valentin (cap), Tchamba (Othon, 64e ), Falouh – Gonçalves (Botella, 79e ), Fofana, Lebeau (Karamoko, 81e ) – Zemzemi, Saadi, Zohi. Entraîneur : François Keller.

EPERNAY : Husson – Descotes, Chicaut (cap), Fournier, Beneto – Jaspierre, Perrin – Moison (Lefèvre, 74e ), Bouabdeli (Derbal, 46e ), Gaultier (Aït Ziane, 71e ) – Edmilson Fortes. Entraîneur : Alexis Rouquette.

Une réserve à l’économie

À défaut d’avoir plié l’affaire avant le repos alors qu’il multipliait les occasions, le Racing II a su assurer son quatrième succès d’affilée, hier à Molsheim, contre Epernay.
 Et de quatre ! Quatre victoires d’affilée pour la réserve de Strasbourg et quatre défaites de rang pour Epernay. Hier à Molsheim, dans le duel des deux Racing, l’Alsacien a enfoncé le Champenois au classement en même temps qu’il se hissait au deuxième rang.

C’est peu dire en effet que l’équipe de François Keller, qui alignait huit pros, a dominé les débats et son adversaire en première période. Mais elle a dû attendre sa huitième occasion pour ouvrir le score juste avant le repos sur un centre de la droite ajusté par Anthony Gonçalves et catapulté au fond par Idriss Saadi d’une jolie tête plongeante (1-0, 45e ).

Jusque-là, les Bleus avaient fait souffrir de valeureux Sparnaciens qui s’étaient avant tout efforcés de colmater les brèches. Mais ils étaient tombés sur un gardien marnais en état de grâce. Florian Husson avait repoussé d’un superbe arrêt réflexe main gauche une reprise à bout portant de Zohi (23e ), claqué en corner une demi-volée fouettée de Gonçalves (24e ), puis un centre-tir enroulé du droit de Falouh (38e ), et été vigilant sur une reprise certes imparfaite de Tchamba (39e ). Il avait aussi été suppléé par Descotes, auteur d’un sauvetage sur sa ligne après un lob astucieux de Zohi (42e ).
« Contrat rempli »

Bref, le 1-0 de la pause était un minimum. Mais il ne mettait les Strasbourgeois à l’abri de rien et surtout pas d’un retour des hommes d’Alexis Rouquette, plus entreprenants durant le second acte. La preuve : au chômage technique ou presque en première période, le gardien international japonais Eiji Kawashima devait boxer juste avant l’heure de jeu la première frappe vraiment dangereuse d’Epernay, un puissant extérieur du gauche de Gaultier (59e ).

Saadi, de peu à côté (67e ), et Botella, contré pour avoir tergiversé (82e ), auraient pu éviter au Racing II une fin de match indécise et, donc, stressante. Mais pour les Bleus, l’essentiel est tout de même là. « Contrat rempli, constate François Keller sans triomphalisme. Les pros ont eu du temps de jeu et on a vu qu’ils en avaient besoin. Heureusement que le but est arrivé avant la pause, parce que je ne suis pas sûr que nous aurions eu en deuxième mi-temps les ressources physiques pour aller chercher ce quatrième succès d’affilée. Cette victoire est importante, car elle nous permet de mettre le premier relégable à dix points. »
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 21 Oct - 6:40

8eme journée
Amnéville 0
RC Strasbourg II 1

Mi-temps : 0-1. 150 spectateurs environ. Arbitre : M. Depierreux.
Le but : Karamoko (37e ).
Avertissements : Pignatone (56e ), Bourgeois (87e ) à Amnéville ; Ben Ouabi (81e ), Kamara (82e ) au Racing II.
Expulsion : Othon (40e ) au Racing II.

AMNÉVILLE : Keldenich (Marsicano, 40e ), Borger, Poinsignon, Maire (Belgacem, 67e ), Le, Lauratet, Naifi (Foti, 67e ), Bourgeois, Boncoeur, Di Rosa, Pignatone.

RC STRASBOURG II : Kamara, Sylla, Falouh (Ambri, 89e ), Tchamba, Valentin, Othon, Constant (Ben Ouabi,77e ),Ounahi, Karamoko, Lebeau, Botella.
 Un but de Karamoko a suffi

« C’était un match à sens unique. La première fois que l’on domine autant une réserve pro. Mais on perd notre gardien et le match par manque de détermination ». Le constat de l’entraîneur amnévillois Cédric Léonard était amer au sortir d’un match dont le contenu était plutôt prometteur.

D’entrée Di Rosa oubliait Bourgeois dans l’axe et butait sur Kamara. Sur le corner, la tête de Borger frôlait la barre (3e ). Les Strasbourgeois s’illustraient par Botella (10e ). Servi par Di Rosa, Pignatone échouait sur le gardien (20e ). Dans la foulée, Borger bousculé à l’entrée de la surface n’obtenait pas le penalty espéré. Une frappe croisée de Pignatone ne trouvait pas le cadre (22e ).

La pression amnévilloise s’accentuait. Une belle action collective se soldait par un tir de Boncoeur repoussée sur la ligne par un défenseur. Boncoeur qui contraignait encore Kamara à repousser au poing avant de disparaître du match (33e ). Di Rosa et Pignatone continuaient quant à eux à percer la défense sans parvenir à conclure.
Othon expulsé

Sur une passe en retrait pas assez assurée de Maire, Keldenich se faisait devancer par Karamoko qui trouvait l’ouverture malgré le retour d’un défenseur. Ce n’était pas le soir de Keldenich puisque, sur une intervention sur la ligne, il était blessé à la cheville gauche par Othon, expulsé pour un pied en avant.

À onze contre dix pendant cinquante minutes, les Thermaux ne parvenaient pas à exploiter les espaces qui auraient pu s’offrir à eux. Le capitaine Le butait sur Kamara (54e ). Entré en jeu, Foti se procurait quatre occasions sans les exploiter (68e , 70e , 78e et 81e ). Les Strasbourgeois opéraient en contre et manquaient le KO par Lebeau, Botella et Ounahi qui butait sur Marsicano, le second portier amnévillois.

Dans le temps additionnel, Pignatone et Le manquaient encore une égalisation qui aurait été méritée.
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 5 Nov - 6:30

 Racing II 1
Sarreguemines 1

Mi-temps : 0-0. – Stadium de Molsheim, 300 spectateurs. Arbitre : M. Roth.
Les buts: Ben Ouabi (90e +2) pour le Racing II; Ouadah (87e ) pour Sarreguemines.
Avertissement : Guerriero (30e ) à Sarreguemines.
Expulsion : Caci (90e +4) au Racing II.

RACING II : Pelletier – Aaneba (Ben Ouabi, 82e ), Caci, Valentin, Tchamba, Othon (cap) – Fofana, Grimm – Lebeau (Ounahi, 67e ) – Zemzemi (Constant, 67e ), Botella. Entraîneur : François Keller.

SARREGUEMINES : Cappa – Steiner, Schwartz, Coignard, F. Redjam – Metin (Ouadah, 87e ), Guerriero, Dekoun, Kowalczyk (S. Redjam, 76e ) – M’Barki (cap), Simpara (Mohammed, 78e ). Entraîneur : Sébastien Meyer.
.
 National 3 -
9eme journée

Le Racing s’en tire bien
  Le soulagement perceptible sur le visage de François Keller en disait long hier après-midi.

Car l’entraîneur de la réserve strasbourgeoise était bien conscient que son équipe venait de frôler la correctionnelle face au FC Sarreguemines (1-1).

Les Lorrains, relégables, n’auraient, c’est vrai, nullement volé leur deuxième succès s’ils s’étaient imposés à Molsheim.
« Il faut que nos jeunes arrêtent de parler de la première place »

Ils en ont été privés dans le temps additionnel par un leader alsacien qui, bien que renforcé par six professionnels, n’a guère justifié son statut.

Au-delà d’un résultat décevant, c’est ce qui chagrinait François Keller. « Nous prenons le point qui nous permet de coller à Thaon, mais il faut que nos jeunes arrêtent de parler de la première place. Sur ce qu’on a montré ce dimanche, on ne la mérite pas. »

À l’image de leur coach, Sébastien Meyer, hors de lui, les Lorrains, qui recevront le leader de la Ligue  2, Metz, dans quinze jours au 8e tour de la Coupe de France, peuvent en effet légitimement s’estimer frustrés, voire lésés, par leur troisième nul d’affilée.

D’abord parce que dès la 33e , ils auraient dû bénéficier d’un penalty pour une intervention plus que suspecte d’Ismaël Aaneba sur leur capitaine Hassane M’Barki.

Ensuite parce que le coup franc préalable à l’égalisation, accordé aux “Bleus” à la 90e +2 pour une supposée faute du même M’Barki sur Jérémy Grimm, n’a sauté aux yeux de personne, pas même de François Keller qui en a fait la confidence après coup.
Caci expulsé

Après avoir mal exploité quelques contres en deuxième période, les Sarregueminois avaient fini par trouver l’ouverture à la 87e sur un imparable plat du pied droit de Mehdi Ouadah, entré… 30 secondes plus tôt et décalé par M’Barki après un ballon lâché par Grimm.

Mais cinq minutes plus tard donc, ils perdirent le bénéfice d’une victoire qu’ils croyaient tenir sur le coup franc litigieux évoqué plus haut.

Le tir contré de Youssouf Fofana revint comme par miracle dans les pieds du remplaçant Esmaïl Ben Ouabi qui, de près, offrit aux siens un nul heureux.

Un nul qu’Anthony Caci préserva en stoppant irrégulièrement M’Barki en position de dernier défenseur. Son sacrifice lui valut une expulsion logique.

« On est contents, pouvait respirer François Keller. Le positif, c’est l’égalisation ; le négatif, cette expulsion d’Anthony sur une nouvelle perte de balle au milieu. Le contenu m’ennuie. Aux yeux de Thierry Laurey (Ndlr : présent en tribune) , il n’y a rien à tirer de notre prestation. »

Sinon un huitième match de rang sans défaite. Un moindre mal.
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 12 Nov - 13:14

Agglo. Troyes 3
Racing II 1

Mi-temps : 0-1. Arbitre : M. Salingue. Environ 150 spectateurs.
Les buts : Daval (66e ), Mazrek (69e ), Mezriche (90e +2 s.p.) pour Agglo. Troyes; Bouchema (3e ) pour le Racing II.
Avertissements : Aubriot (19e ), Momo Njombé (54e ), Traoré (89e ) à Troyes; Falouh (24e ), Lebeau (92e ) au Racing II.
AGGLO. TROYES : Caruso - Momo Njombé, Amadeu, Lumbu, Richard, Lebrazi, Aubriot, Mezriche (cap.), Dramé (Mangonda Muke Junior, 70e ), Diallo (Mazrek, 46e ), Daval (Traoré, 89e ).
RACING II : Pelletier - Sylla, Falouh, Bouchema, Valentin, Othon (cap.), Constant, Ounahi, Botella, Lebeau, Ben Ouabi (Massombo, 56e ).
.
Un leader en perdition

La réserve du Racing a vite mené 1-0, avant de s’effondrer après le repos, dépassée par l’engagement du promu troyen.

Sur un corner , le stoppeur alsacien Bouchema s’était élevé plus haut que Richard, et, d’une tête lobée, trompait un Caruso légèrement trop avancé (3e ).

Ce but précoce passait d’autant plus mal que, deux minutes avant, presque sur l’engagement, le FCAT avait eu une énorme occasion d’ouvrir le score. Aubriot avait remonté un ballon mal dégagé. Et, au bout de l’action, au second poteau, Mezriche, totalement démarqué, avait tiré sur le gardien, puis sur le poteau !

Pendant 25 minutes, les hommes de Jean-Louis Montero ont cafouillé leur football. Mais la réserve strasbourgeoise, malgré deux actions dangereuses de Ounahi (5e ) et Lebeau (17e ), n’a pas su en profiter.
« Moins bien individuellement et collectivement »

Des occasions de but, le leader n’en aura plus qu’une seule, lorsque Lumbu a failli tromper son propre gardien (82e ).

« En ce moment, on a le niveau d’une équipe qui joue le maintien, analysait avec beaucoup de lucidité le technicien strasbourgeois François Keller. Depuis trois semaines, on est moins bien physiquement, moins bien individuellement et collectivement. Dès que notre adversaire a imposé un combat athlétique, on a lâché. »

En effet, après le repos, le FCAT a changé de braquet, faisant le siège du but alsacien. L’égalisation aurait dû arriver du pied de Dramé (41e , 48e , 51e et 52e ).

C’est finalement Daval, aidé par un défenseur strasbourgeois, qui a remis les deux équipes dos à dos (66e ). Mazrek, des 25 mètres, trouvait ensuite la lucarne (2-1), Mezriche scellant le score sur penalty à la 90e +2.
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Jeu 15 Nov - 13:01

Racing II 1
FC Mulhouse 1

Mi-temps : 0-0. Stadium de Molsheim. – 250 spectateurs. Arbitre: M. Lebourgeois.
Buts : Valentin (66e’ ) pour le Racing; Da Silva (90e’ +1) pour Mulhouse
Avertissements : Shaiek (47e’ ) à Mulhouse
RACING II : Kamara; Bouchema, Bastian, Branca, Valentin; Othon (C.), Constant, Ounahi (Keller, 81e’ ), Botella; Lebeau (Quinas, 79e’ ), Zemzemi (Ben Ouabi, 89e’ ). Entr.: François Keller.
FC MULHOUSE : Bonaso; Kecha, Titebah, Sane, Baka; Da Silva, Soumah (Bouhabila, 75e’ ), Shaiek, Diawara; M’Tir (C.), Taqtak. Entr.: Eric Descombes.
.
National 3 :
Racing II - FC Mulhouse (1-1)
Repris sur le fil...

Dans un derby accroché, le Racing s’est fait rejoindre dans les derniers instants de la rencontre.
 Il aurait fallu tenir deux minutes de plus. Après la défaite subie du côté de l’Aube face à l’agglomération Troyenne (3-1), le Racing n’a pas dissipé les doutes qui était apparus en l’espace de quinze jours. Dans ce derby joué à une date inhabituelle, Mulhouse a étiré sa série d’invincibilité à six matches.

Prévu le samedi 24 novembre, le match était avancé pour une raison de supporters. L’équipe première de Strasbourg accueillant Nîmes et au vu de l’amitié entre le groupe ultra nîmois «les Gladiators» et ceux de Mulhouse, les autorités ont préféré ne prendre aucun risque...
La bourde de Kamara

Ce report n’arrangeait guère les Mulhousiens, privés en attaque de Franck Essomba, blessé au dos, et de Modibo Sidibé, retenu en sélection avec le Niger.

Ces absences peuvent expliquer la soirée tranquille qu’à vécue Bingourou Kamara jusqu’au temps additionnel. Hormis un tir puissant de Taqtak (44e’ ), le deuxième gardien du Racing, redescendu en équipe réserve pour obtenir du temps de jeu, n’a été que très peu sollicité. Malheureusement pour lui, dans les arrêts de jeu, il a raté sa sortie aérienne et Da Silva a poussé le ballon dans le but vide (90e’ +1).

Son homologue Enzo Bonaso fut mis davantage à contribution. Le Racing aurait dû ouvrir le score dès la 3e’ mais Botella, parti seul en profondeur à la suite d’une perte de balle de Sané, croisait trop sa frappe. Au retour des vestiaires, Botella voyait sa frappe frôlé le montant de Bonaso. L’ancien gardien de Belfort était pourtant battu (48e’ ).

La possession strasbourgeoise était plutôt stérile et Bonaso se distinguait par sa lecture du jeu (6e’ ). Le jeune gardien a assuré brilamment l’intérim d’Issa N’Doye, suspendu pour cette rencontre.

Il fallait attendre l’heure de jeu pour que Strasbourg décante la situation. Sur un coup-franc, Othon déposait le ballon sur la tête de Valentin qui s’élevait plus haut que tout le monde (66e’ ). Un petit exploit quand on sait que la charnière centrale de Mulhouse est composée de Sané et Baka, deux tours qui culminent à 1,95m et dont le jeu aérien est la qualité principale.
Keller positive
«On prend un but bête mais je suis satisfait de la volonté de mes joueurs. Ici, c’est toujours difficile. Avec une équipe amoindrie, mes joueurs ont fait le travail», déclarait l’entraîneur Eric Descombes.

Les Mulhousiens ont donc profité de la mauvaise sortie aérienne de Kamara pour égaliser. Pas de quoi démoraliser François Keller pour autant. L’entraîneur strasbourgeois était «satisfait du contenu proposé par son équipe». «La montée n’est pas un objectif car avec la Gambardella, je vais devoir faire jouer les plus jeunes au cours de la saison. L’objectif , c’est de permettre aux joueurs de se montrer pour intégrer à terme l’équipe première». Présent à Molsheim, Thierry Laurey a pu constater l’élégance du milieu Ounahi.

Quant aux enjeux de ce championnat, ce match nul profite à Thaon. Les Vosgiens restent leader sans avoir joué. Mais pour Mulhouse, ce nul avait un goût de victoire.
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 2 Déc - 6:43

Raon-l’Étape 3
RC Strasbourg II 1

Mi-temps : 2-1. - 166 spectateurs. Arbitre : M. Tani.
Les buts: Duminy (10e ), Hassidou (43e ), I. Merbah (46e ) pour Raon-l’Étape; Duminy (30e , c.s.c.) pour Strasbourg II.
Les avertissements: Touré (79e ) à Raon-l’Étape ; Ngan Biti (36e ), Bouchema (73e ), Valentin (80e ) à Strasbourg II.
RAON-L’ÉTAPE: Schmittheissler – Attah, Briot, Ba, Coulibaly – Bah, Erlinger – Touré, Hassidou, I. Merbah (Y. Merbah, 57e ) – Duminy.
RC STRASBOURG II: Pelletier – Bouchema, Valentin, Branca, Sylla (Kandil, 80e ) – Constant, Botella (Doucouré, 64e ), Ounahi (Ambri, 89e ), Othon – Karamoko.
.
 National 3 Le Racing  II trop tendre
Pour la troisième fois de l’exercice, le Racing II a chuté. De la manière la plus logique du monde, les jeunes Strasbourgeois sont tombés à Raon. Sans pouvoir inverser le cours des événements, même si un coup du sort leur a permis d’entrevoir la lumière.

Raon-l’Étape a donc été trop fort, hier, pour les Alsaciens qui cédaient sur le premier corner de la partie.

Il était tiré par Erlinger. Duminy s’extirpait de la mêlée pour tromper Pelletier un peu juste (10e ).

Cela ne pouvait pas plus mal commencer pour Strasbourg, désormais obligé de réagir.

Si la circulation de balle était propre, les décalages faits, en revanche, la percussion faisait défaut pour un Racing II qui bénéficiait d’un anodin coup franc qui allait le remettre en selle.

Excentré, Othon était à la manette. Schmittheissler était prêt à intervenir aisément lorsque son partenaire, Duminy, le devançait pour placer un coup de tête qui faisait mouche avec la complicité du poteau (30e ).
Touchés dans un moment essentiel

Pas de quoi assommer des Vosgiens, pourtant souvent démoralisés quand cela ne rigole pas.

Là, ils remettaient l’ouvrage sur le métier et les Bas-rhinois devaient écoper.

Avec des fautes pour illustrer tout cela. L’une d’elle offrait à Hassidou un coup franc axial.

Le capitaine raonnais léchait le ballon de son pied gauche pour l’envoyer en terre promise sans que Pelletier ne bronche (43e ).

Touchés dans un moment que l’on qualifie d’essentiel dans la discipline, les Strasbourgeois étaient “coulés” dès la reprise.

Imad Merbah trouvait le soupirail de Pelletier.

L’US Raon-l’Étape s’envolait et avait plusieurs fois l’occasion d’en rajouter une couche.

Sa maîtrise ne laissait qu’une portion congrue du gâteau à des Alsaciens qui devaient se rendre à l’évidence.

Seul un lob de Kandil, qui finissait sur la latte de Schmittheissler (90e +1), aurait pu changer un tantinet la donne.
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 18 Fév - 19:18

RACING II 2
VAUBAN 0
 Mi-temps : 0-0. Stadium de Molsheim. 300 spectateurs. Arbitre M. Kilicoglu.

Les buts : Karamoko (57e ), Lebeau (74e ).

Avertissements : Aaneba (42e ), Ounahi (58e ) Valentin (73e ) au Racing II.

RACING II : Pelletier - Aaneba (Keller, 82e ), Falouh (Branca, 72e ), Tchamba, Valentin, Othon (cap.) Lebeau (Mendes, 77e ), Ounahi, Karamoko, Zemzemi, Botella. Entraineur : François Keller.

VAUBAN : Karch- Robin, Obesse (Heiligenstein, 73e ) Bakria, Rocu, Zine, Kékambus, Bellahcène (M’Baye, 72e ), Onwuzurumba, Chérief (cap.), Oliveira (Ly, 70e ). Entraîneur : Djamel Ferdjani.
  Au bout de l’ennui
Le Racing II s’est imposé sans trembler face à Vauban dans le derby strasbourgeois. Mais le public a dû se contenter d’une partie très terne.
Avec le retour d’un temps printanier, les amateurs de football étaient de sortie au Stadium de Molsheim où les deux clubs Strasbourgeois, le Racing II et Vauban, croisaient le fer hier après-midi. Heureusement que le soleil s’est montré généreux, car la prestation des deux formations ne donnait pas l’occasion de se réchauffer.

D’aucuns diront que pour un match de reprise ( le Racing n’avait plus disputé un match officiel depuis le 1er  décembre, ndlr ), il ne fallait pas s’attendre à une partie relevée. Ils n’ont pas eu tort
Un semblant de mieux après la pause

À la mi-temps, on avait du mal à compter les occasions, tant les attaquants des deux camps se sont montrés discrets. Il y avait bien cette opportunité pour le Racing à la 12e  , quand, sur un centre au cordeau de Lebeau, la défense de Vauban s’est fait surprendre. Mais Karamoko, seul au second poteau, envoyait la balle dans les nuages. Mis à part la frappe lointaine de Robin que Pelletier stoppait en deux temps (8e ), les occasions franches furent inexistantes lors de cette première période.

Tout juste, pourrait-on rajouter les deux tentatives de Zemzemi (14e ) et de Falouh (36e ), mais pas vraiment de quoi inquiéter un Karch qui passait une première période très tranquille.

Au retour des vestiaires, il y a eu un semblant de mieux, le Racing prenant plus d’initiatives, même si celles-ci ont été quelque peu brouillonnes. Karamoko s’est alors montré plus réaliste sur un mauvais dégagement de la défense de Vauban pour tromper de près un Karch qui n’y pouvait rien (1-0, 52e ).

Le Racing insipide
mais réaliste

La réaction de Vauban était bien timide. Le capitaine Chérief a bien tenté de secouer ses coéquipiers mais il y avait trop d’imperfections à l’approche de la cage de Pelletier. En face, ce n’était guère mieux. Sauf que les coéquipiers de Quentin Othon, qui avaient l’avantage d’être devant au score, ont tenté de marquer un second but qui pouvait définitivement les mettre à l’abri. Ce dont s’est chargé Lebeau, en embuscade à l’entrée de la surface de réparation pour doubler la mise à un quart d’heure de la fin (2-0, 74e ).

Dans cette partie insipide, le Racing s’est montré le plus réaliste. Et après plus de deux mois et demi de repos forcé, la troupe de François Keller se contentera de ces trois points.
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 4 Mar - 17:50

Racing II 1
Biesheim 0
 Mi-temps  : 0-0. Stade municipal de Molsheim. 300 spectateurs. Arbitre : M. Grasse.
But  : Karamoko (87e )
Avertissements  : Ounahi (67e ) à Strasbourg ; Efondja (41e ), Demir (90e +1) à Biesheim.
RACING  : Kawashima ; Sylla, Falouh (Constant, 75e ), Tchamba, Valentin (C.) ; Keller, Botella, Lebeau, Karamoko ; Corgnet, Ounahi (Constant, 70e ). Entraîneur : François Keller.
BIESHEIM  : Kehi ; Jacquat (Demir, 69e ), Meyer, Finance, Gisselbrecht ; Wagner (C.) (Hassani, 89e ), Viana, Dardouri, Fuchs ; Efondja, Miliani (Bischoff (74e )). Entraîneur  : Hervé Milazzo.
Avec patience
Dans un match totalement dominé par le Racing, les bleus ont fini par s’imposer en toute fin de match face à Biesheim après avoir buté pendant 87 minutes sur un Kehi impérial.
Avec trois matches et huit points de retard au coup d’envoi sur le leader sarre-unionnais, l’équipe réserve du Racing avait un bon coup à jouer en cas de victoire face à une équipe de Biesheim totalement transfigurée depuis la trêve.

Une possession stérile

En effet, relégables à la fin de l’année 2018, les Haut-Rhinois s’étaient donné de l’air en restant sur deux victoires consécutives à domicile (face à Raon-l’Étape et Nancy). Cette belle série offrait même la possibilité aux hommes d’Hervé Milazzo de rejoindre leur adversaire du jour au classement en cas de victoire.

L’enjeu ne manquait, donc, pas au stade de Molsheim. Dès l’entame, un service de Corgnet, qui reprenait du rythme avec la réserve à la suite d’une entorse à la cheville, suivi d’une frappe tendue de Karamoko obligeait Kehi à s’employer pour éviter l’ouverture du score (8e ). La partie était équilibrée. Avec son jeu à base de combinaisons, les “Bleus” s’approchaient du but de Kehi sans toutefois être dangereux à cause d’un manque de justesse technique dans l’avant dernière passe.

En optant pour la verticalité et un jeu plus direct, le danger se fit immédiatement. Parfaitement servi par Ounahi dans le dos de la défense, Botella perdait son duel en dévissant son tir (26e ).

Au fil des minutes, le rythme retombait peu à peu. Kehi sortait bien sur une action confuse (40e ) et Corgnet, dans le temps additionnel, dévissait sa frappe (45e +1).

Il fallait attendre l’heure de jeu pour voir les Bieshemois s’offrir leur première véritable occasion. À la suite d’un corner, Miliani d’une longue transversale trouvait Viana au second poteau. Sa frappe trouvait le petit filet de Kawashima. Ce dernier passait une après-midi relativement tranquille, davantage que son été russe où il avait été sollicité lors du très bon parcours du Japon à la Coupe du Monde (huitième de finale).

Après un cafouillage, Karamoko, à l’entrée de la surface, croyait trouver la solution mais sa frappe à ras-de-sol était stoppée encore une fois par Kéhi (79e ).
Et Karamoko fut récompensé

Dans les dix dernières minutes, le Racing poussait et trouvait enfin la solution à trois minutes de la fin. Corgnet décalait Karamoko qui, d’un tir croisé, voyait ses efforts payer.

« On a été cohérent défensivement et je regrette que mes joueurs ne soient pas récompensés », pestait Hervé Milazzo à l’issue de la rencontre. En effet, jusqu’à la 87e , Biesheim proposait un bloc compact qui gênait l’adversaire, mais sans jamais savoir se montrer dangereux avec un Efondja trop isolé devant. Pour Strasbourg, cette victoire n’est pas synonyme de rêve de montée. « Ce n’est pas un objectif. Nous voulons faire jouer les jeunes. Aujourd’hui, j’ai encore titularisé un garçon né en 2001 ( le cinquième joueur différent né en 2001 qui débute un match cette saison, ndlr ). En N2, ce n’est pas possible de faire ça », détaille François Keller.

Qu’importe, les Strasbourgeois repartent avec les trois points et ils pourraient bien jouer les trouble-fête dans la course au titre.
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 11 Mar - 10:12

VAUBAN 2
RACING II 1
Mi-temps: 2-0. Arbitre : M. Djedid assisté de MM. Heitzler et Balaine. 200 spectateurs.
Les buts : Onwuzurumba (21e ), Oliveira (36e ) pour Vauban; Botella (78e s.p) pour le Racing II.
 Avertissements : Salhi (33e ), Robin (76e ) à Vauban; Lebeau (40e ), Karamoko (84e ), Simakan (88e ) au Racing II.
VAUBAN : Karch - Robin, Rocu, Salhi, Obesse - Bellahcène, Zine - Kekambus (Heiligenstein, 83e ), Cherief (cap.), Oliveira (Fofana, 90e ) - Onwuzurumba.
RACING II : Kamara - Sylla (Simakan, 64e ), Valentin (cap.), Tchamba, Carole (Fallouh, 46e ) - Keller, Ounahi - Constant (Makni, 73e ), Lebeau, Botella - Karamoko.
Sur la bonne voie
Vainqueur du Racing II samedi, Vauban en a profité pour faire un bond de quatre places au classement. Désormais huitième, le promu a confirmé ses belles dispositions du moment.
 Depuis plusieurs rencontres, ce Vauban-là fait plaisir à voir jouer. Comme il y a une semaine face à Saint-Louis/Neuweg (1-0), les hommes de Djamel Ferdjani ont parfaitement maîtrisé les débats devant, il est vrai, une pâle équipe du Racing II.

Auteur de l’ouverture du score, Okenna Onwuzurumba avait légitimement de quoi avoir le sourire. « Je pense que notre victoire est méritée, souligne-t-il. Surtout, elle est très importante. Elle nous permet de nous donner de l’air au classement. »

« C’est très encourageant »

Dans un championnat aussi serré que le National 3, les positions sont, en effet, loin d’être figées et une petite série positive peut permettre de vite grappiller des places.

Celle entretenue par Vauban en ce moment (deux victoires et un nul) lui a par exemple permis, en deux semaines à peine, de passer de l’avant-dernière à la huitième place.

« C’est très encourageant, continue l’attaquant des Pierrots. Avant ça, on avait aussi fait un bon match sur la pelouse de Troyes II, sans être récompensés (1-0). En ce moment, on parvient à mettre la qualité nécessaire et à rester solide durant toute une partie. C’est de bon augure mais il ne faut surtout rien lâcher. »

Parce que forcément, à l’inverse, une spirale négative peut aussi faire plonger au classement en un rien de temps. « Dans ce genre de championnat, le plus dur, c’est d’enchaîner. Pour espérer bien figurer, il faut absolument faire preuve de régularité. »

Et puis à côté de tout ça, samedi après-midi, le but de l’attaquant de 22 ans avait forcément une connotation particulière car, entre 2013 et 2016, Okenna Onwuzurumba avait disputé 40 matches avec la réserve du Racing (10 buts).

« Ça fait toujours plaisir de jouer contre son ancien club, ne cache-t-il pas. Les joueurs ont changé mais le staff est resté le même. C’est sympa de recroiser certaines personnes. »
Déjà tournés vers Épernay

Surtout, avant-hier, son cinquième but de la saison a permis à Vauban de lancer idéalement sa rencontre. « Ce but m’a fait beaucoup de bien. J’aime marquer et encore plus quand c’est un but décisif. Là, c’était le cas, donc je suis encore plus heureux. Au-delà de la satisfaction personnelle, je suis très content pour le collectif. »

Ce samedi, Okenna Onwuzurumba et ses copains iront chez la lanterne rouge Épernay, qui vient de remporter deux matches de suite et qui est loin d’avoir abdiqué.

Le promu strasbourgeois tentera d’y décrocher une septième victoire cette saison, histoire de poursuivre sur sa belle lancée.

Et si, en même temps, Okenna peut apporter sa pierre à l’édifice, il ne s’en privera pas…
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 17 Mar - 17:43

THAON 3
RACING II 0

Mi-temps : 2-0. Arbitre : M. Salingue.
Les buts : Branca (5e c.s.c); Comara (10e ), Gonçalves (79e ).
Expulsion : Valentin (54e ) au Racing II.

THAON : Nagor - T. Condi, Rother, Evrard - Colin, Gazagnes (Jeantet, 74e ), Uhlrich, Didierjean - Lecoanet (Gonçalvès, 67e ) - Samba (Hamek, 85e ), Comara.

RACING II : Pelletier - Quinas (Sylla, 78e ), Branca, Valentin, Bastian - Constant, Mendes, Lebeau, Botella (Kandil, 73e ) - Keita, Karamoko (Mann, 73e ).
Le Racing II tombe sur un os

Lourdement battu à Thaon, le Racing II s’incline pour la deuxième fois de suite.

La partie démarre mal pour les hommes de François Keller.

Une première incursion du remuant Samba, redirigée vers sa cage de façon involontaire par un défenseur alsacien, donne immédiatement l’avantage aux locaux (1-0, 5e ). Cinq minutes plus tard, Comara, à la réception d’un coup de pied arrêté, double la mise pour Thaon (2-0, 10e)
Après cette entame cauchemardesque, les Strasbourgeois mettent le pied sur le ballon. Mais les offensives alsaciennes sont trop stériles et les attaquants butent à chaque fois sur la défense vosgienne, bien organisée autour de Wilfried Rother.

Valentin voit rouge

Très peu inquiétés et très solides défensivement, les Thaonnais voient d’ailleurs leur tâche être encore un peu plus facilitée par l’expulsion de Valentin (54e).

Avec pragmatisme, ils finissaient le travail en corsant l’addition sous la forme d’une réalisation de Gonçalvès (3-0, 79e ).

Le Racing II est tombé sur un os hier soir. Un os nommé Thaon, dont l’entraîneur Romain Chouleur avait forcément le sourire au coup de sifflet final.

« On s’est remis la tête à l’endroit. C’est important aussi de ne pas prendre de but. J’espère que l’on va réussir à enchaîner. En début de saison, nous n’étions pas forcément supérieurs aux autres équipes, mais nous étions efficaces », analyse-t-il.

Du côté de François Keller et de ses joueurs, il s’agira d’essayer de rebondir dès mercredi (16h) à l’occasion de la réception de Nancy II.
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Jeu 21 Mar - 19:22

Match en retard
Racing II 4
Nancy II 1
Mi-temps : 2-0. Stade de Molsheim. 700 spectateurs. Arbitre : M. Markiewicz.
Les buts : Zohi (12e ), Karamoko (30e ), Botella (78e ), Corgnet (90e ) pour le Racing; Sané (64e ) pour Nancy.
National 3: le Racing II a joué le jeu
Renforcé par des pros performants, le Racing II a facilement disposé de la réserve nancéienne. Les hommes de François Keller remontent sur le podium
 La leçon a été parfaitement assimilée. Après s’être effondrée au match précédent à Thaon dans les dix premières minutes en encaissant deux buts, la réserve du Racing a entamé la rencontre de manière efficace. Au programme : du jeu offensif tourné vers l’avant et une multiplication de combinaisons.

Forcément, en accumulant ces divers ingrédients, les buts sont tombés. Bien sûr, il convient de nuancer. Dans les Vosges, un parfum de jeunesse se répandait dans l’équipe alsacienne avec pas moins de sept titulaires issus de diverses catégories de jeunes.

Une motivation intacte

Face à la réserve de Nancy, les sept pros, Mohamed Simakan, Léon Valentin et six autres venus acquérir du temps de jeu en perspective de la finale de la coupe de la Ligue ont rempli leur tâche.

Sous les yeux de Thierry Laurey, Zohi a ouvert le score d’une frappe tendue à l’entrée de la surface (12e ) et a offert une passe décisive à Botella après avoir pressé et récupéré le ballon dans les pieds du défenseur central adverse Coulibaly.

La qualité des coups de pied arrêtés de Liénard aurait pu se concrétiser en buts si Karamoko avait mis plus d’impact dans les duels aériens (8e , 11e ).

Sans un arrêt de Constant, le Belfortain aurait même offert une madeleine de Proust aux spectateurs venus en nombre à Molsheim tant son coup franc rappelait un certain 13 mai 2018 (66e ).

Hormis le penalty, Kamara n’a pas été énormément sollicité. Il a su se montrer rassurant dans les sorties aériennes, ce qui n’est pas toujours son point fort (45e ). Corgnet a vu ses efforts récompensés par un but après un joli travail de Yann Constant. Il a aussi manqué d’efficacité dans le dernier geste (43e ). Quant à Ndour, il a apporté offensivement sur son côté gauche.
 
 À trois points de la première place

Pour le reste, Karamoko a doublé la mise en s’y reprenant à deux fois pour battre Constant. Peu dangereux durant une heure, les Nancéiens sont revenus dans la partie grâce à une faute de Aaneba sur Khayat, dos au but dans la surface. Sané n’a pas tremblé. Tout comme le Racing II qui a continué à dérouler son jeu.

« Je remercie les pros qui ont tout donné. Quand tu joues avec des footballeurs comme ceux-là, ça facilite la tâche », se réjouit François Keller.

Avec cette victoire, le Racing II remonte à la 3e place, à trois points du leader sarre-unionnais. Les pros se sont montrés sans qu’il n’y ait de blessure à déplorer. Bref, pour l’instant, tous les voyants sont au vert à neuf jours du grand rendez-vous.
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Ven 29 Mar - 16:43

Match en retard

Sarreguemines 1
RC STrasbourg II 1


Mi-temps: 1-1. Stade de la Blies. Arbitre: M. Kilicoglu. 200 spectateurs
Buts: M’Barki (35e ) pour Sarreguemines; Karamoko (18e , sp) pour le RCS II

Avertissements: Mohammed (29e ) à Sarreguemines; Simakan (29e ) au RCS II

SARREGUEMINES: Cappa, Wengert (Kennel, 6e ), Hesse, Benichou, Adebayo Kowalczyk (Dekoun,56e ), M’Barki (cap.), Mohammed, Guerriero, Morabit Simpara. Entraîneur: Sébastien Meyer Sébastien.

RC STRASBOURG II: Perez, Aaneba, Tchamba Bangou, Valentin, Simakan, Othon (cap.), Constant, Mendes, Zemzemi, Botella, Karamoko. Entraîneur: François Keller

Un air de déjà-vu…

Comme au match aller (le 4 novembre dernier), Sarreguemines et les réserves du Racing n’ont pas su se départager, hier, dans une rencontre en retard.
 Dès l’entame de la partie, les deux équipes démarrent fort et attaquent pied au plancher. Constant, côté alsacien, et Kowalczyk vérifient que les gardiens sont chauds (1re et 2e ).

Les Sarregueminois ont des possibilités comme sur ce corner mais Simpara rate le cadre (17e ).
Sur l’action suivante, Strasbourg bénéficie d’un penalty logique suite à une faute dans la surface et Karamoko se fait justice lui-même (0-1, 18e ).

Les Mosellans reprennent leur marche en avant mais Hesse, de la tête, bute à nouveau sur Perez (24e ).

Les Racingmen ne sont pas loin de doubler la mise mais Cappa maintient les siens dans le match suite à une action rondement menée et une tentative à bout portant d’Othon (27e ).

Les attaques se multiplient dans les deux sens. Suite à une déviation anodine à l’entrée de la surface du RCS, ce renard de M’Barki remet les deux équipes à égalité d’une magistrale reprise de volée sous la transversale. Perez n’a rien pu faire… (1-1, 34e ).

Cappa continue à être bien efficace sur une ou deux actions chaudes avant l’arrivée de la mi-temps.

Dès le retour des vestiaires, le rythme du match baisse un peu et Constant décroise trop sa première tentative à l’entrée de la surface locale (51e ).

Les deux équipes ne lâchent rien. Les actions dangereuses deviennent plus rares, les défenses prenant le pas sur les attaques. Constant continue à être dangereux côté strasbourgeois mais sa nouvelle tentative est déviée par la défense de Sarreguemines (71e ).

Dans le dernier quart d’heure, le score ne bouge plus et la rencontre se termine sur un match nul logique mais qui n’arrange finalement aucune des deux équipes.
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 7 Avr - 13:39

Épernay 0
RC Strasbourg II 3

Mi-temps: 0-2. – Temps doux. Pelouse bosselée. 80 spectateurs. Arbitre: M. Grasse assisté de MM. Gnamey et Lefèvre.
Les buts: Lebeau (24e ), Botella (28e ), Ben Ouabi (90e +1).
Les avertissements: Perrin (40e ), Gaultier (57e ), Ravillion (78e ), Beneto (83e ) à Épernay.

ÉPERNAY: Husson – Bouabdelli (Izard, 66e ), Chicaut (cap.), Jaspierre, Ravillion, Beneto – Perrin, Gaultier, Fournier – Fortes (Daverdon, 74e ), Derbal (Moison, 74e ).

RC STRASBOURG II: Pelletier – Aaneba, Simakan, Valentin, Tchamba Bangou – Martin (Mendes, 71e ), Othon (cap), Lebeau, Constant (Sylla, 88e ) – Karamoko (Ben Ouabi, 80e ), Botella.
 National 3 « Les jeunes à la hauteur »
La réserve strasbourgeoise n’a pas eu à forcer son talent pour s’imposer, hier au stade Paul-Chandon, chez la lanterne rouge sparnacienne.

Alors que Derbal manquait une occasion en or, sur un centre de Perrin (8e ), les Alsaciens (coachés par Fabien Lefèvre, l’adjoint de Thierry Laurey, suppléant pour un soir, François Keller, parti avec les U19 au Maroc pour disputer un tournoi international), se montraient dangereux par Tchamba Bangou (20e ). Il est repris in extremis dans la surface par Perrin. Le défenseur filait à nouveau sur le flanc gauche et venait offrir un caviar à Lebeau (0-1, 24e ).

Othon et ses partenaires dominaient les débats. Martin donnait le ton à ses jeunes partenaires. Sur un renversement de Constant, le vif Botella forçait le rideau défensif marnais et trompait Husson pour le 0-2 (35e ).
Épernay réussissait quelques offensives avec deux tirs de Bouabdelli et une reprise de la tête de Fournier sur un corner boxée par Pelletier. C’était trop peu pour mettre en danger la charnière Valentin-Simakan.

Avant la pause, sur une incursion de Botella dans la surface, Husson était battu mais, heureusement pour les Marnais, Perrin le suppléait sur la ligne.
Avec Jonas Martin

À la reprise, Karamoko semait le trouble dans le petit rectangle. L’ailier gauche perdait son duel face à Husson (53e ). Ce même Karamoko avait une nouvelle opportunité un peu plus tard, mais sa frappe passait de peu à côté.

Strasbourg gérait tranquillement son avance. Les joueurs d’Alexis Rouquette auraient mérité de sauver l’honneur par Daverdon, entré depuis peu, mais Pelletier en décidait autrement.

En se découvrant, les Sparnaciens délaissaient le bouillant Botella. Après avoir chipé le cuir à deux défenseurs, le n° 9 dribblait Husson et servait sur un plateau, Ben Ouabi pour le 0-3 (90e +1).

« Le score est un peu lourd, mais la victoire de Strasbourg est méritée, analyse Alexis Rouquette, l’entraîneur d’Épernay. C’est une très belle équipe qui a fait preuve de plus de maturité et s’est montrée efficace. Notre situation se complique de week-end en week-end. »

Fabien Lefèvre, de son côté, se montrait satisfait. « L’apport de Jonas (Martin) nous a fait du bien. Les jeunes ont été à la hauteur. La marque est un peu dure, Épernay avait une belle occasion d’ouvrir le score et a eu en deuxième mi-temps un ballon de 1-2. Je pense que le maintien est assuré. C’était l’objectif. On va pouvoir continuer à faire travailler nos jeunes. »
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 15 Avr - 13:13

Racing II 5
Amnéville 1

Mi-temps : 2-1. – Stadium de Molsheim, 250 spectateurs environ. Arbitre : M. Richard.
Les buts : Corgnet (17e ), Botella (36e , 59e ), Lebeau (62e ), Constant (90e +2) pour le Racing II; Meddour (44e ) pour Amnéville.

RACING II : Kawashima – Aaneba, Simakan (Valentin, 54e ), Tchamba, Ndour – Corgnet (Ounahi, 75e ), Zemzemi (Constant, 66e ), Martin, Lienard - Lebeau (cap) – Botella. Entraîneur : François Keller.

AMNÉVILLE : Sidi Atmane – Poinsignon, Meddour, Le Michel (cap, Di Rosa, 65e ), Brunet, Belhadji – Bourgeois, Falleti (Belgacem, 71e ), Pignatone – Foti, Adler (Boncoeur, 71e ). Entraîneur : Cédric Léonard.

Les pros acceptent les cadeaux
Hier à Molsheim, la réserve du Racing, renforcée par neuf pros, a facilement dominé Amnéville, bien aidée par trois bourdes des Lorrains (5-1).
 Pour les neuf pros alignés par François Keller hier à Molsheim contre Amnéville, notamment ceux qui, comme Jonas Martin, ont besoin de temps de jeu, ça restera un bon galop d’entraînement.

L’après-midi, profitable à tous, a seulement été ternie par la blessure du jeune défenseur Mohamed Simakan, victime à la 53e d’une entorse acromio-claviculaire de l’épaule droite et indisponible un mois minimum.

La réserve du Racing n’a effectivement pas eu à forcer son talent pour mater un visiteur lorrain qui n’a eu besoin de personne pour se plomber tout seul. Tour à tour, Adler, Brunet et Le Michel ont commis trois bourdes fatales dans leur surface sur les trois premiers buts bas-rhinois.
Doublé pour Botella

La première a profité à Botella d’abord, Corgnet ensuite qui a “exécuté” Sidi Atmane dès la 17e. La seconde – un dribble inconsidéré – a permis à Botella de doubler la mise, de près lui aussi, à la 36e. La troisième – une relance ratée – a fait le bonheur de Lebeau, passeur décisif pour Botella, auteur d’un doublé à la 59e.

Trois minutes plus tard, l’avant-centre alsacien a rendu la politesse à son jeune capitaine pour le 4-1 (62e ). En toute fin de match, Constant, servi en profondeur par Ounahi, a parachevé ce festival en mystifiant le dernier défenseur et le portier amnévillois (90e +2).

Etouffés dans le jeu, les joueurs de Cédric Léonard auraient toutefois pu ouvrir le score à la 13e sans un sauvetage d’Aaneba, revenu dégager sur sa ligne une frappe redressée de Pignatone qui avait éliminé Kawashima. Ils sont ensuite revenus à 2-1 et, dans la partie juste avant la pause, sur un corner d’Adler mal repoussé et repris instantanément par Meddour (44e ).

Mais la bévue, à l’heure de jeu, de leur capitaine Le Michel, contraint peu après de sortir pour une luxation de l’épaule gauche (65e ), a à la fois mis fin à leurs espoirs et au suspense.

Le Racing II se replace ainsi au deuxième rang, à un point de Sarre-Union, mais avec un match de plus.

« Jouer la montée ? Ça nous obligerait à gagner nos quatre derniers matches (à Mulhouse et contre l’USSU entre autres) , alors qu’une défaite mettra un terme à notre saison », désamorce François Keller.

« Contre Amnéville, ç’a été un plaisir pour moi de voir les pros bosser comme ils l’ont fait. Ils ont rendu le match facile en privant l’adversaire de ballon et ça a permis aux quelques jeunes qu’ils encadraient de s’épanouir. »
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 5 Mai - 6:00

Racing II 1
FC Agglo troyenne 1
Mi-temps : 0-1. Stadium de Molsheim. Arbitre : Jasmin Sabotic (Luxembourg). 150 spectateurs environ.
Les buts : Botella (54e ) pour le Racing ; Daval (44e ) pour le FC Agglo troyenne.
Avertissements : Ndour (89e ) au Racing II; Mazrek (61e ) au FC Agglo troyenne.

RACING II  : Kawashima – Valentin, Othon (cap), Tchamba, Ndour – Lebeau (Ounahi 77e ), Lienard – Zemzemi (Constant 73e ), Corgnet (Karamoko 60e ), Zohi – Botella. Entr. : François Keller.

FC AGGLO TROYENNE  : Sancho– Momo Njombe, Kouang, Richard, Amadeu – Watra (Mangonda Muke 62e ), Lebrazi, S. Mezriche (cap), Mazrek – Maigrot (Diallo 87e ), Daval (Dramé 77e ). Entr. : Jean-Louis Montero.
.
Du terrain perdu
Après son nul d’hier à Molsheim face au FC Agglo troyenne (1-1), la réserve du Racing recule à quatre points du leader mulhousien à trois journées de la fin.
François Keller le disait jeudi après le nul de Sarre-Union la veille à Raon-l’Etape (1-1) : « Pour la première fois, nous avons notre destin en main. Si nous gagnons nos quatre matches, nous monterons en National 2. »

Hier en fin d’après-midi à Molsheim, ce discours de l’entraîneur de la réserve du Racing était déjà caduc. Son équipe a en effet ‘‘raté’’ le premier de ses quatre derniers rendez-vous face au FC Agglo troyenne, toujours à la lutte pour le maintien. Les jeunes Bleus, renforcés par sept pros, n’ont pas réussi à faire plier les Aubois et leur capitaine Salem Mezriche, ancien milieu emblématique des SR Colmar.
Ils se sont au contraire retrouvés menés juste avant la pause sur un ballon perdu dans l’entrejeu par Benjamin Corgnet. Une ouverture de Lebrazi plus tard, Daval, excentré sur le côté droit de la surface, a mystifié Kawashima d’une puissante frappe croisée du droit dans le petit filet opposé (0-1, 44e ).

Les Bleus venaient tout juste de s’offrir deux occasions en or par le même Corgnet, dont la reprise trop croisée du gauche, à hauteur du point de penalty, avait fui la cible (42e ), puis par Zohi, passeur pour l’ex-Stéphanois sur l’action précédente et dont le lob était retombé juste derrière la barre (43e ).

Les Strasbourgeois ont néanmoins eu le mérite de ne pas abdiquer. Ils ont vite égalisé par Ivann Botella. Le futur néo-pro a profité d’une remise de Zemzemi sur un centre de Lienard pour inscrire son 14e but en championnat (54e , 1-1).

Kawashima sort le grand jeu

Le Racing aurait même pu forcer la décision si Lienard, en position favorable, s’était montré plus égoïste au lieu de tenter, en vain, de servir Karamoko (65e ). Mais il sait aussi ce qu’il doit à Eiji Kawashima. L’expérimenté portier japonais a sorti trois parades décisives devant Mazrek (40e , 72e ) et Daval (74e ) qui ont évité aux troupes de François Keller leur premier revers depuis le 16 mars.

« On a manqué d’efficacité devant et derrière, n’élude pas le coach alsacien. Nous n’avions pas joué depuis trois semaines et ça s’est senti. Contrairement au match contre Amnéville (5-1) où nos remplaçants étaient bien entrés, ils ont cette fois été moins performants. »

Le Racing II recule ainsi à quatre longueurs d’un FC Mulhouse victorieux au même moment à Nancy face à la réserve de l’ASNL (2-0) et chez qui il se rendra dimanche prochain. François Keller anticipe un derby qu’il pressent déterminant : « Si Mulhouse nous bat, il y sera presque. » Surtout après l’échec à domicile de Sarre-Union contre Saint-Louis/Neuweg (1-2).
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Lun 13 Mai - 18:41

FC Mulhouse 1
Racing II 2
Mi-temps 0-1. – Stade de l’Ill, 1 200 spectateurs. Arbitre : M. Lebourgeois assisté de MM. Soligo et Mathlouthi.
Les buts : Diawara (61e ) pour le FC Mulhouse. Botella (31e ), Karamoko (90e +3) pour le Racing II.
Les avertissements : Diouf (39e ), Taqtak (86e ) à Mulhouse; Kawashima (57e ) au Racing II.

FC MULHOUSE : Ndoye – Kecha, Sané, Diouf, Titebah – M’Tir, Baka, Shaïek (Shaïek, 88e ), Taqtak – Essomba (Sidibé, 65e ), Diawara. Entraîneur : Éric Descombes.

RACING II : Kawashima – Aaneba, Tchamba Bangou, Valentin, Othon (Keller, 84e ) – Lebeau, Ounahi, Zemzemi (Karamoko, 70e ) – Constant (Mendes, 80e ), Botella, Zohi. Entraîneur : François Keller.
Le Racing relance tout
Estoqué par un contre strasbourgeois dans le temps additionnel, le FC Mulhouse a perdu hier au stade de l’Ill le joker qu’il s’était offert une semaine plus tôt (1-2). Il conserve néanmoins la tête du groupe et son destin entre les mains.
 C’est un rendez-vous brûlant qui a longtemps cherché son vainqueur et qui semblait d’ailleurs se diriger vers un match nul que d’aucuns auraient qualifié de logique à l’heure du debriefing.

Mais puisque cette semaine de foot a été dingue aux quatre coins de l’Europe, il n’y avait aucune raison pour que ce ne soit pas le cas à Mulhouse et que le scénario de ce derby entre le FCM et la réserve du Racing ne bascule pas, à son tour, dans le temps additionnel.
Las pour le leader haut-rhinois, c’est lui qui en a payé le prix fort. Alors qu’il venait tout juste de se procurer une dernière occasion de rafler le jackpot et de se rapprocher du titre, un contre mené par Lebeau et finalement conclu par Karamoko l’a laissé pétrifié, sans voix, battu pour la première fois en sept rencontres de championnat.

« Ça ne change pas fondamentalement les choses »

Évidemment, à trois matches de la ligne d’arrivée d’un championnat aussi spectaculaire qu’indécis, et dans un stade de l’Ill que l’on n’avait plus vu aussi rempli depuis des années, le moment est plutôt mal choisi pour le FCM.

Mais heureusement pour lui, il avait dans sa manche un joker depuis le week-end précédent. Un joker qu’il a donc grillé sur le champ, mais qui lui permet ce matin de rester en tête du classement et de conserver du même coup son destin entre les mains.

Pour résumer : s’il remporte ses deux derniers matches face à Saint-Louis (samedi au stade de l’Ill puis à Troyes le 25 mai), il sera champion et accédera en National 2. S’il ne le fait pas, il devra en revanche croiser les doigts et espérer des faux pas de ses poursuivants Sarre-Union et le Racing II, qui s’affronteront précisément samedi prochain.

« Grâce à cette victoire face à une très belle équipe de Mulhouse, on s’est donné le droit de disputer ce match important. On garde une toute petite chance », expliquait l’entraîneur strasbourgeois François Keller, pas mécontent d’avoir rendu la monnaie de la pièce à un FCM qui avait, lui aussi, lors du match aller, marqué dans le temps additionnel (1-1).

« C’est un chouette résultat, même s’il ne change pas fondamentalement la donne. Mulhouse reste le mieux placé. »

Le FCM aura effectivement ce matin toutes les bonnes raisons de garder sa “positive attitude” et de croire en sa bonne étoile. En espérant que cela ne l’empêche pas non plus de faire son autocritique après cette défaite.

Car il a malgré tout démontré une fragilité défensive plutôt inhabituelle pour lui, à l’image de ces deux buts encaissés alors qu’il restait sur 500 minutes d’invincilibté. Sur l’ouverture du score strasbourgeoise, son alignement a été très douteux. Et l’excellent Botella, dont on a vite compris pourquoi le Racing venait de lui offrir un contrat pro, en a profité pour s’échapper et résister au retour de Sané (0-1, 31e ).

Sur le deuxième, c’est davantage un péché de gourmandise qui l’a plombé. Quand le contre strasbourgeois est parti, près de six joueurs mulhousiens étaient en position d’attaque.

Le FCM semblait pourtant avoir fait le plus dur en égalisant à l’heure de jeu sur une merveille de volée signée Diawara, à la réception d’un coup franc de M’Tir.

En fin de première période, il avait d’ailleurs déjà failli marquer sur une énorme occasion d’Essomba (43e ).

Et jusqu’à ce deuxième but du Racing, il semblait même être le plus serein sur le terrain. Mais il est définitivement écrit quelque part que ce championnat de N3 serait fou jusqu’au bout.

Hormis les joueurs et les supporters mulhousiens, qui va s’en plaindre ?
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  67120 le Dim 19 Mai - 14:16

Racing II 3
Sarre-Union 1

Mi-temps : 3-0. – Stadium (à Molsheim). 450 spectateurs. Arbitre : M. Grasse assisté de MM. Gnaedig et Lapret.
Les buts : Lebeau (7e ), Constant (28e ), Botella (45e ) pour le Racing II; A. Keita (51e ) pour Sarre-Union.
Avertissements : Botella (33e ), Tchamba (58e ) au Racing II; Zerbini (21e ), Riff (33e ), A. Keita (86e ) à Sarre-Union.

RACING II : Kamara - Aaneba, Valentin, Tchamba, Bianca - Ounahi, Othon (cap.) - Constant (L. Keita, 81e ), Lebeau (Karamoko, 71e ), Mendes (Keller, 62e ) - Botella. Entraîneur : François Keller.

SARRE-UNION : Deschateaux - Schermann, Zerbini, A. Keita, Al Hammaoui (Crouzat, 83e ) - Riff (cap.), Amri - Maurice (Roger, 46e ), Frassineti, Brahmia (Groune, 74e ) - Djé. Entraîneur : Stéphane Léoni

Plié en une mi-temps
Grâce à une première période de haute volée, le Racing II s’est construit un succès logique et mérité, hier contre Sarre-Union.
En une mi-temps à peine, le sort de la rencontre était déjà réglé. Opportuniste et surtout très efficace, la jeune équipe strasbourgeoise n’a pas mis bien longtemps à faire plier une bien pâle formation d’Alsace Bossue. Par trois fois, les hommes de Stéphane Léoni se sont fait surprendre en contre.

Un froid réalisme
Par trois fois, la vivacité du quatuor offensif du Racing, emmené par son excellent duo de néo-pros Botella - Lebeau, a fait la différence.

Rapidement bousculés, les visiteurs sont d’abord sauvés par leur transversale sur ce tir de Botella (3e ). Visiblement restés aux vestiaires, les Sarre-Unionnais plient une première fois dès la 7e. Parti à toute vitesse sur le côté gauche, le même Botella s’infiltre avant d’adresser un centre parfait pour Lebeau, tout aussi adroit au moment de conclure (1-0).

Déjà dos au mur, l’USSU tente de relever la tête mais la reprise de Djé, servi en retrait par Al Hammaoui, termine dans les nuages (11e ). En face, le froid réalisme strasbourgeois frappe une deuxième fois. Lancé dans la profondeur par Mendes, Constant enrhume la défense sarre-unionnaise avant de loger une merveille de frappe dans la lucarne de Deschateaux. Sublime ! (2-0, 28e ).

Le supplice des visiteurs dans ce premier acte n’est pas tout à fait terminé. Juste avant le repos, Lebeau se met cette fois dans la peau du passeur pour offrir, à son acolyte Botella, le troisième but de l’après-midi (3-0, 45e ).

En tout début de seconde période, Sarre-Union réagit enfin. Opportuniste, A. Keita est bien placé dans la surface pour suivre un gros travail de Djé et réduire le score (3-1, 51e ).
« Une première mi-temps de haute volée »

On pense alors l’USSU capable dès lors de faire douter une formation du Racing qui commence à baisser le pied physiquement. Il n’en sera rien. Malgré une frappe non cadrée de Schermann (61e ) ou une autre d’Amri, captée par Kamara (71e ), Sarre-Union ne reviendra pas. La jeune troupe à François Keller a tenu bon, malgré une fin de rencontre plutôt tendue et marquée notamment par l’expulsion de… François Keller (90e ).

Au coup de sifflet final, l’entraîneur strasbourgeois savourait tout de même ce joli succès.

« On a réalisé une première mi-temps de haute volée. On était là pour montrer qu’on est la meilleure équipe du groupe, même si je pense que la décision est faîte et que Mulhouse montera. On a répondu présent et je tiens à féliciter mes joueurs. »

Le FC Mulhouse n’ayant pas tremblé pour se défaire de Saint-Louis/Neuweg (3-0), le Racing reste à un point du leader.

Pour accéder au National 2, il devra battre Raon-L’Étape samedi prochain et compter sur un faux pas du FCM à Troyes II. En revanche, pour Sarre-Union, c’est quasiment fini…
dna
67120
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 5404
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 72
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

 L'équipe réserve du RCS - Page 5 Empty Re: L'équipe réserve du RCS

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum