34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 20:39

Le Racing baisse un peu de rythme après une première demi-heure endiablée. Attention à Colomiers qui en profite pour approfondir quelques actions...
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 20:41

Attention, bon coup franc pour Colomiers à 25 bons mètres, quasiment dans l'axe des buts d'Oukidja.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 20:42

Jacky Duguépéroux commence à s'impatienter. Il harangue les siens à plusieurs reprises afin qu'ils jouent plus haut.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 20:43

L'occasion encore pour le Racing ! Sur un excellent centre de la droite de Ndiaye, parfaitement lancé par Blayac, Bahoken reprend au premier poteau à bout portant mais juste à côté !
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 20:45

Oh la réponse cinglante de Colomiers !! Sur une ouverture en profondeur plein axe de Quenet, Zalmate se présente seul devant un Oukidja parfait dans sa sortie dans les pieds à l'entrée de la surface ! Avec un carton jaune dans les pattes, fallait oser !
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 20:46

Mayoro Ndoye, le meilleur Strasbourgeois pour l'instant avec Ndiaye, vient de tenter une demi-volée de 20 m qui a failli se faire lever la Meinau. Le ballon passe au ras du poteau !
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 20:50

Mi temps 0-0
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 21:13

Oh la tête de Ndoye au ras de la lucarne ! C'était encore moins une !
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 21:16

A l'arrachée, Blayac obtient un corner et, subitement, toute la Meinau gronde, consciente que son équipe a besoin d'elle. Sabo frappe le corner. Au second poteau, la tête de Ndoye n'est guère loin de la lucarne.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 21:25

Blayac transforme à ras du poteau et à ras de terre malgré la belle détente de Goryl. La Meinau explose!!!
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 21:27

Dans une ambiance de dingue, Jérémy Blayac délivre le Racing en transformant le penalty et lui offre pour l'instant la victoire indispensable à la montée en Ligue 2. Reste à prier pour que les scores évoluent dans le bon sens à Bastia et Bourg.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 21:29

Le 11e but de Blayac ne change rien à l'affaire pour l'instant. L'Alsace compte désormais sur la Corse. Un but du CA Bastia devant le Paris FC enverrait le Racing en Ligue 2. Problème, les Bastiais doivent savoir que Chambly mène 2-0 devant Istres grâce à un doublé de Sangaré. Même une victoire ne les sauveraient pas.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 21:34

La Meinau a baissé d'un petit ton, sans doute parce qu'elle sait qu'en l'état, la victoire ne suffit pas à son bonheur. Il faut un but de Bastia ou de Boulogne pour tout changer.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 21:36

On ne peut guère plus compter sur une égalisation de Boulogne en terre burgienne. Boulogne n'a rien à craindre ni à acquérir ce soir. A moins que Bourg-Péronnas ne se mette à trembler comme cela semble être le cas du Racing ici. Depuis l'ouverture du score, les Strasbourgeois ne se montrent plus dangereux.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 21:37

Changement à Strasbourg : sortie de Ndiaye, magnifique ce soir, remplacé par Aguemon.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 21:39

BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT2-0 Blayac

Bastia qui marque
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 22:03

Dernière journée
Vendredi 22 mai 2015

Consolat Marseille3 - 4Colmar
Bourg-Péronnas1 - 0Boulogne-sur-Mer
  CA Bastia0 - 0Paris FC
  Poiré-sur-Vie3 - 0Epinal
  Strasbourg2 - 0US Colomiers
US Avranches2 - 1Luçon
Red Star3 - 3Amiens SC
  USL Dunkerque0 - 0EFC Fréjus St-Raphaël
Chambly4 - 0Istres
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Ven 22 Mai - 22:15

Dernière journée
1 Red Star 70
2 Bourg-Péronnas 66
3 Paris FC 66
4 Strasbourg 65
5 Luçon 58
6 USL Dunkerque 52
7 Boulogne-sur-Mer 50
8 EFC Fréjus St-Raphaël 49
9 US Avranches 46
10 Colmar 45
11 Amiens SC 41
12 Poiré-sur-Vie 41
13 Consolat Marseille 40
14 Chambly 37
15 CA Bastia 32
16 US Colomiers 32
17 Istres 22
18 Epinal 15
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Sam 23 Mai - 6:14

Maudite Sainte Rita
La Meinau était comble, hier soir, pour accompagner les Bleus vers l’improbable exploit. Si Jérémy Blayac et les siens ont rempli leur part du contrat, le coup de pouce du destin ne s’est pas produit. Ambiance.

Non, le Racing n’a pas marché seul. En ce 22 mai, jour où l’on célèbre Sainte Rita, patronne des causes désespérées, ils étaient quelque 27 000 à se rendre en procession dans le temple de la Meinau, pour une grand-messe que tous espéraient intense, païenne, orgiaque, totalement irrationnelle.
Certains ont convoqué les vieux génies
Sur le chemin du stade, deux bonnes heures avant le coup d’envoi, avenue de Colmar et dans le repaire sanctifiée de “La Couronne”, certains ont convoqué les vieux génies.

Ceux qui, un soir de mai 1992, avaient accompagné les hommes de Gilbert Gress vers la Division 1, au terme d’un barrage homérique face à Rennes (4-1). Ceux qui avaient guidé ce soir-là les pas de José Cobos, soutenu Stephen Keshi dans sa frappe de mule ou encore transformé le lutin Jacky Paillard en buteur féroce.

Les plus jeunes, eux, se souviennent de cette belle soirée de mai 2007, quand les bonnes fées s’étaient penchées sur le sort de la bande à Jean-Pierre Papin. La Meinau s’était encore une fois transformée en chaudron pour la venue des voisins messins, épinglés (2-1) sur la route de l’ultime retour en Ligue 1.
Hier soir, personne ne parlait d’élite. Quatre ans après la descente aux enfers et la liquidation judiciaire, il s’agissait simplement de retrouver le monde pro qu’un club comme le Racing n’aurait jamais dû quitter.

Mais cela n’a aucune sorte d’importance. Dans les travées, la ferveur est la même qu’aux plus belles heures d’un club plus que centenaire.

Dans une ambiance surchauffée qui désarçonne les petits gars de Colomiers, les vagues bleues déferlent sur le but de Rémi Goryl.
Longtemps, le gardien remplaçant des banlieusards toulousains s’apparente à un rempart infranchissable. Les assauts de Ndiaye, Sabo puis Blayac sont endigués.

Non, le Racing ne marche pas seul. Mais il ne peut pas seulement compter sur ses seules ressources. À Bourg-Péronnas ou à Bastia, Sainte Rita doit aussi intervenir. Elle ne paraît pas très inspirée. Il est 21 h 17, lorsque les Burgiens ouvrent la marque contre Boulogne. Les affaires strasbourgeoises sont alors mal emmanchées.

Six minutes plus tard, le Racing remplit sa part du contrat, en ouvrant le score sur un penalty de l’inévitable Jérémy Blayac.
On se dit alors que la Rita en question va finir par se mettre au travail et réaliser la prophétie. L’espace d’un instant, tout le stade croit au miracle lorsqu’une clameur s’élève du kop et enflamme la Meinau. Sur le pré, même les joueurs y croient.
La rumeur devient fureur
À 21 h 39, la rumeur devient fureur lorsque Blayac libère définitivement les siens en doublant la mise.

Mais aucune bonne nouvelle n’est confirmée en provenance de l’Ain ou de la Corse. Et au coup de sifflet final, les joueurs patientent dans un stade figé, jusqu’à l’officialisation des résultats.

Jamais une victoire n’aura exhalé autant d’amertume. Ce matin, le Racing échoue au pied du podium.

Sauf repêchage administratif, il ne rejoindra pas la Ligue 2 cinq ans après l’avoir quittée. Las, la sainte patronne des causes perdues a failli. Sainte Rita est maudite en ce 22 mai.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Sam 23 Mai - 6:15

AllezRacing : amère victoire, mais une grande liesse tout de même
26800 supporters étaient au rendez-vous du dernier match de la saison du Racing Strasbourg, ce soir à la Meinau. Les hommes de Duguépéroux se sont imposés 2-0 face à Colomiers. Mais cela ne suffira pas pour monter en Ligue 2. A découvrir ici, les photos de Laurent Réa, des vidéos, des tweets. Lire par ailleurs, le compte-rendu du match

http://www.dna.fr/actualite/2015/05/22/allezracing.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Sam 23 Mai - 6:15

(34e et dernière journée) : le Racing domine Colomiers (2-0) Si loin, si proche
En dépit d’un ultime succès face à Colomiers décroché devant un public énorme et grâce à un doublé de Blayac, le Racing vivra la prochaine saison en National. Il échoue au pied du podium et se retrouve ce matin devant une cruelle page blanche.
Le Racing a enchaîné sa septième victoire de rang, sa neuvième à domicile, mais ça n’a pas suffi. Il aura fait vibrer la Meinau pendant une splendide soirée de mai, où le public strasbourgeois a une nouvelle fois impressionné par son soutien indéfectible et sa capacité à s’enflammer.
Le Paris FC et Bourg-Péronnas n’ont pas flanché
Mais ce matin, il manque un énorme point au classement, puisque Bourg-Péronnas a gagné et le Paris FC n’a pas perdu. La bande à “Dugué”, impeccable sur son cycle retour – 13 victoires en 17 matches –, échoue au pied du podium. Il y a bien eu un tour d’honneur pour achever la soirée. Mais il y avait de la tristesse dans les applaudissements et des larmes dans les yeux de ceux qui y ont cru.

Sur le terrain, la soirée a débuté dans une curieuse ambiance. Il y a d’abord eu comme un parfum d’inconnu. Personne, non, absolument personne sur la pelouse n’avait évolué devant tant de monde à la Meinau.
L’idée, en pareil cas, c’est d’éviter la boulette inspirée par une logique fébrilité. On aimerait bien vous y voir. Les passes étaient imprécises, les jambes cotonneuses et Colomiers confirmait qu’il n’avait pas un téléphone portable dans la chaussette pour immortaliser l’incroyable instant.

Les garçons du Sud-Ouest avaient une mission maintien dans un coin de la tête et un peu d’énergie dans les jambes pour contrarier la fête alsacienne. 26 700 spectateurs n’ont jamais remporté un point dans le moindre championnat.

Mais quand un mouvement Sabo-Bahoken a donné lieu à trois sauvetages en catastrophe de la défense visiteuse, les petits Bleus ont pu se rendre compte qu’ils n’étaient pas seulement onze dans le fond (19e ).
Le Racing procédait par intermittence et Blayac y allait de ses deux tentatives. Il y en a un qui a quelques expériences de cette Meinau volcanique. Il était sur le banc et il a enjoint ses protégés à ôter la chape qui semblait transformer chaque initiative en un réapprentissage du geste.
Blayac, un doublé pour rien
Et sur un ballon en profondeur, c’est Oukidja qui a apporté sa grosse contribution à une affaire délicate en sortant victorieux d’un face-à-face avec Zalmate (40e ).

À la pause, la montée demeurait une chimère. Mais les Bleus revenaient des vestiaires avec un souci de faire les choses dans l’ordre, en renvoyant durablement Colomiers dans son camp pour construire des débats à sens unique. Les UB90 avaient donné le la pendant la première période. Le reste du stade a, dès lors, réagi comme un seul homme pour pousser ses favoris.

Chaque corner ou coup franc concédé par les visiteurs faisait vrombir le stade. Et celui obtenu à l’heure de jeu faisait basculer la rencontre puisque Blayac ne ratait pas l’occasion d’inscrire son 11e but en treize matches sur le penalty obtenu par Ndour (1-0, 63e ). Las, Bourg-Péronnas venait d’ouvrir le score de son côté.
Le sort du Racing dépendait de la réaction de Boulogne ou d’un but du relégable CA Bastia. Une clameur a retenti. Tout le monde a regardé ses écrans. Et personne ou presque n’a vu Blayac réaliser le doublé.

Le dernier match de la saison s’est achevé dans un vacarme assourdissant. Ce n’était pas pour fêter une montée, seulement pour rappeler que la passion foot demeure dévorante, hallucinante, réjouissante par ici. Et qu’elle ne risque pas de mourir, même avec une saison supplémentaire en National.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Sam 23 Mai - 6:23

Quand Ogier s’en mêle encore
Et soudain, une clameur. Elle s’élève du kop, propageant un fol espoir dans toutes les travées, tel une ola sonore. On joue la 75e. On en restera hélas au stade de la fausse rumeur et personne ne saura jamais d’où elle émanait, ni si elle concernait Bourg-Péronnas ou le Paris FC.

Pour pimenter la soirée, pour exacerber les sentiments, on aurait aimé que le Racing se hisse virtuellement en Ligue 2 durant quelques minutes au moins. Même si ce matin, cela n’aurait rien changé à l’affaire. Et bien même pas.
L’ouverture du score burgienne ayant précédé celle des Strasbourgeois de quelques minutes, avant et après l’heure de jeu, l’ivresse n’aura jamais gagné la Meinau.

À la 55e , Ogier a délivré Bourg-Péronnas. Ogier, décidément. Combien y en a-t-il dans ce pays, des Ogier, à prendre un malin plaisir à contrarier le destin des sportifs alsaciens ? Alors bien sûr, Jérémy Blayac a agrémenté la soirée d’un nouveau doublé. Le vacarme accompagnant l’ouverture du score démontrait que les 27 000 poitrines y croyaient toujours.
Survint cette fameuse rumeur. Dans sa cage, Alexandre Oukidja, tel qu’il l’avouera, en a eu des frissons.

Le kop a suscité l’espoir. Un espoir exacerbé par des individualités ci et là, sautant de leur siège, téléphone portable à l’oreille, comme s’ils avaient eu confirmation de l’incroyable nouvelle. Incroyable car Boulogne n’avait rien à espérer ni à craindre en cette soirée. Incroyable car les Bastiais étaient quoi qu’il advienne condamnés, Chambly menant largement. Comment Boulonnais et Bastiais auraient-ils pu trouver le souffle nécessaire pour marquer, ne serait-ce que pour la beauté du sport ?
L’espoir s’est donc éteint paradoxalement en même temps que Jérémy Blayac assurait la victoire strasbourgeoise. Belle, mais inutile. Enfin, pas tout à fait. Il eut été dommage que le peuple bleu, fort de 27 000 âmes, s’en retourne chez lui avec de plus une défaite ou un nul sans saveur en travers de la gorge.

Ce matin, il manque bel et bien deux points. Sans doute les deux égarés chez la lanterne rouge spinalienne, lorsque le Racing menait 2-0 à cinq minutes de la fin. Rien ne sert de courir… Foutu Jean de Lafontaine…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  67120 le Sam 23 Mai - 6:27

Racing : la victoire en pleurant
Malgré un match plein, conclu par une 7e victoire de rang hier à la Meinau contre Colomiers (2-0), le RCSA a échoué aux portes de la Ligue 2, devancé par le Paris FC, auteur d’un nul vierge à Bastia, et Bourg-Péronnas, vainqueur de Boulogne (2-0). Il est condamné à une 3e saison en National.

Ils ont tenu jusqu’au bout. Et personne ne niera que le Paris FC et Bourg-Péronnas méritent, tout comme le Red Star, leur accession en Ligue 2, valorisée par l’époustouflant cycle retour d’un Racing supersonique. Surtout pas le président strasbourgeois Marc Keller : « Nos joueurs ont fait ce qu’il fallait. Avec 13 victoires, 2 nuls et 2 défaites, ils pouvaient difficilement faire mieux. Mais il faut tirer un coup de chapeau au Red Star, au PFC et à Bourg-Péronnas qui ont aussi été très bons. »

On le savait, ce final 2014-2015 était à déconseiller aux cardiaques. Et pendant 90 minutes, les 26724 spectateurs de la Meinau ont soumis à rude épreuve un cœur tiraillé entre élan amoureux pour un Racing fidèle au rendez-vous et insupportables palpitations à force de consulter les résultats des deux autres matches qui les intéressaient.
Car oui, les Bleus se sont hissés à la hauteur de l’événement. Mais non, malgré un finish de folie, ils n’ont pas réussi à combler le lourd handicap que leur avait valu une première partie de saison trop moyenne.

En cette dernière levée, ils ont même dû patienter une heure avant de perforer la cage adverse, gardée par un monstrueux Goryl qui, avec ses quatre mains – façon de parler -, a longtemps fait échec à leurs tentatives. Le 3e portier haut-garonnais, qui profitait des absences simultanées des deux autres, a notamment réussi une triple parade miraculeuse en une quinzaine de secondes. A vous dégoûter de jouer attaquant !
Alassane N’Diaye, à la réception au 2e poteau d’un centre de Bahoken, mitraille alors deux fois en vain un Goryl à l’épreuve des balles et qui repousse à bout portant un nouveau coup de flingue de Blayac à qui le ballon était revenu aux 6 mètres (19e ). Auparavant, dès la 6e , le défenseur central Léoni avait, sur sa ligne, suppléé son gardien sur une volée d’un N’Diaye remuant comme jamais.
Soudain, la clameur monte et la ola démarre
Colomiers, qui a certes beaucoup subi, n’est toutefois pas venu pour jouer les sparring-partners. Les hommes de Patrice Maurel usent d’un jeu direct, sans fioritures, pour tenter de prendre à revers Seka et la défense bas-rhinoise. Ils vont être tout près d’y parvenir à deux reprises. D’abord juste avant la mi-temps quand Zalmate profite d’une ouverture de Quenet pour venir défier Oukidja. Le dernier rempart alsacien gagne ce premier duel, avant d’en remporter un autre après… 9 secondes en 2e période devant le même Zalmate (46e ). Bref, Colomiers joue avec ses armes et le fait parfaitement. Goryl fait le reste, comme stopper ce tir vicieux et à rebond de N’Diaye (57e ).

À Bastia, Bourg et Strasbourg, le score est vierge et le suspense, intact. Mais quelques instants après l’ouverture du score des Burgiens contre Boulogne, Ndour obtient un penalty indiscutable pour une faute de Lacroix. Jérémy Blayac, exécuteur des hautes œuvres, ne tremble pas et, d’une frappe croisée du droit, trompe enfin un Goryl encore parti du bon côté et qui touche le ballon (63e ). La donne vient de changer sensiblement : un but du CA Bastia contre le PFC ou de Boulogne à Bourg suffit aux Bleus.
À la 79e , une monumentale clameur monte dans le stade. Blayac n’a pourtant pas encore inscrit son 12e but. Il va le faire quelques instants plus tard, d’une tête magistrale aux 6 mètres, sur un centre d’Aguemon qui vient de suppléer un super N’Diaye. S’est-il passé quelque chose ailleurs ? Les sites internet spécialisés n’annoncent toujours rien, mais la ola lancée par le public a déjà plusieurs fois fait le tour de la Meinau.

En réalité, rien n’a bougé. Les Bleus ont beau filer vers leur 9e victoire consécutive devant leurs supporters, la 7e de suite en cette fin de saison, ils échouent à un point de l’accession. Le miracle n’a pas eu lieu, mais Jacky Duguépéroux, que Marc Keller souhaite prolonger, et ses hommes l’ont rendu palpable. Ils l’ont même touché du doigt. Ce n’est pas un mince exploit après une première partie de saison au purgatoire.
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: 34ème J : Strasbourg / Colomiers -

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum