Les matchs amicaux du Racing

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Dim 19 Juil - 10:02

Match amical : Racing (Nat.) – Sporting Schiltigheim (CFA 2), 2-1 Toujours en marche avant
S’il n’a pas toujours brillé pour son 3e match de préparation, le Racing a fini par faire pencher la balance en sa faveur, hier, à Still, face au Sporting Schiltigheim, trouvant l’ouverture sur coups de pied arrêtés.


Joffrey Guerra aurait pu offrir un joli cadeau à son père, pour son anniversaire. Le jour des 51 ans du coach schilikois, sa progéniture a eu l’occasion, à cinq minutes de la fin, de rétablir l’équilibre dans la joute amicale qui a opposé Bleus et Verts, hier, sur la pelouse de Still.
« Ce match est une bonne base pour travailler »

Mais le tir du milieu de terrain a fini largement au-dessus. Le Sporting en a été quitte pour une défaite, lors de sa première sortie estivale, mais l’emblématique entraîneur des banlieusards, en pleine reprise, n’en a même pas nourri de regrets. Son garçon ne devrait même pas être privé de dessert pour le dîner, à la Petite-Pierre, où Schiltigheim a pris ses quartiers pour renouer avec les terrains.

« Je savais que ce serait difficile pour nous, a considéré José Guerra après coup. Je voulais que l’on prenne du plaisir en étant dans le dur et on y est parvenu, en faisant preuve de solidarité. Ce match est une bonne base pour travailler. On a été bon sur les coups de pied offensifs, nettement moins sur les défensifs. » Le Sporting a désormais quelques axes de travail.

Pour le Racing, de l’autre côté, la sortie du week-end a été instructive, poussive et rassurante. Plutôt intéressante dans la construction de ses actions, l’équipe strasbourgeoise a été moins convaincante dans la finition, une litanie de centres se révélant notamment (très) imprécis.

Les protégés de Jacky Duguépéroux, qui a pu se faire de nouveaux cheveux gris avec la sortie prématurée de Sabo, finalement touché sans gravité, ont eu une heure pour se dégourdir les jambes. Ils ont globalement dominé, mais se sont aussi heurtés à des adversaires peu désireux de se résigner.

« Je savais que l’on manquerait de fraîcheur après le programme récent, a considéré l’entraîneur strasbourgeois. On a été trompé sur coup de pied arrêté, Olivier Blondel a eu un bon réflexe juste après, mais à part ça, on n’a pas concédé beaucoup d’occasions. »

Et ses protégés ont eu le mérite de ne pas ménager leurs efforts pour faire d’une affaire mal embarquée un nouveau succès de prestige en leur préparation.
Les coups de pied arrêtés venimeux de Lienard

Après une alerte sur un premier coup de pied arrêté, Blondel sortant une parade pour repousser une tentative d’Huber (19e ), le Racing a donc mis un genou à terre, Weber prolongeant de la tête un coup franc de Imbs (33e ). Il a ensuite péché par manque d’efficacité. Salmier a poussé un ballon du mauvais côté du poteau sur un duel aérien remporté avec son compère Kante (39e ), Lienard a trouvé le poteau sur coup franc (43e ) et Aguemon un Schneider décisif sur une tentative lointaine mais précise (44e ).

Finalement, les coups de pied arrêtés venimeux de Lienard ont fait la différence, une fois sur un corner repris au second poteau de la tête par Ndour (66e ), l’autre sur un coup franc des 30 mètres effleuré par Kanté (84e ). En enchaînant un troisième succès, sans nécessairement briller, le Racing a évité le couac.

Et en cette période où les résultats ne servent, dans le fond, qu’à enjoliver le reste, on peut même considérer qu’il continue à se montrer inspiré.

DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Dim 19 Juil - 10:15

Le Racing a dû transpirer
Au terme d’une rencontre engagée, le Racing Strasbourg a signé une victoire de plus, la troisième en trois matches de préparation, face au voisin bas-rhinois du Sporting Schiltigheim (CFA 2), hier à Still (2-1).

Il a fait encore très chaud hier après-midi à Still et le duel - qui n’avait d’amical que le nom - entre le Racing Strasbourg et le Sporting Schiltigheim n’a pas contribué à rafraîchir l’air ambiant. Le 4e du dernier championnat de National a fini par prendre le dessus sur son coriace voisin de CFA 2 mais il a dû s’employer pour y parvenir (2-1). Fatigués par la forte dose de travail emmagasinée depuis le début de la préparation, les Strasbourgeois ont manqué de jus par moments pour conclure leurs nombreuses actions. « J’avais dit que c’était le match où on allait sans doute le plus manquer de fraîcheur dans la continuité de notre préparation » , affirme Jacky Duguépéroux. Le coach du Racing ne s’était pas trompé.
Comme il y a un an sur la même (belle) pelouse de Still - les deux équipes s’étaient quittées sur un match nul (3-3) - les contacts ont été rudes pendant 90 minutes. Pour sa première sortie amicale, et après seulement quelques jours d’entraînements très denses sous les ordres de José Guerra, le Sporting Schiltigheim a offert une vraie opposition à son homologue strasbourgeois. Quitte à ce que le temps vire parfois à l’orage au stade Lafarge. Dès la 4e minute, Jean-Philippe Sabo est obligé de quitter ses partenaires suite à une béquille à la cuisse. Sans gravité toutefois pour le défenseur alsacien. La tension est même montée d’un cran en deuxième période quand Anis Bouziane a bousculé Jérémy Blayac au centre du terrain, provoquant une vive colère de l’attaquant strasbourgeois et de son capitaine Ernest Seka. « Il y a eu beaucoup d’engagement de la part de nos adversaires et je suis content qu’on s’en tire avec un seul blessé léger » , affirme l’entraîneur d’un Racing qui est allé chercher sa troisième victoire en trois matches de préparation en toute fin de match.
« On a fait des bonnes choses »
Les partenaires de Milovan Sikimic ont d’abord dû courir après le score. Malgré plusieurs occasions strasbourgeoises, les Schilikois frappent les premiers suite à un coup franc de Yannick Imbs : le défenseur Loïc Weber prolonge de la tête dans les buts d’Olivier Blondel (33e ). Il faut attendre la seconde période pour voir les joueurs de National trouver enfin le chemin des filets. La tête puissante d’Abdallah N’Dour, suite à un corner tiré par Dimitri Liénard, remet les pendules à l’heure (66e ) avant que Massiré Kanté prolonge du bout du crâne un coup franc, encore une fois bien frappé par Liénard, au fond des buts schilikois (84e ).

« On a gâché de nombreuses occasions par un manque d’efficacité mais ce n’est pas grave, on n’a pas encore travaillé ça. Il y a tout de même eu des phases de jeu intéressantes, on a fait des bonnes choses avec notamment beaucoup de centres, les idées étaient plutôt bonnes » , souligne Duguépéroux.

Sans son gardien titulaire Alexandre Oukidja (laissé au repos après s’être fait enlever une dent de sagesse vendredi), ni sa nouvelle recrue Felipe Saad (le défenseur central est encore trop juste physiquement), le Racing a tout de même moins fait tourner que lors de ses deux premiers matches d’avant-saison. La plupart des joueurs ont joué plus d’une heure et les jeunes (Ieraci, Munch, Weissbeck, Solvet) ne sont pas entrés en jeu, hier à Still. Les supporters strasbourgeois devraient en revanche les voir à l’œuvre ce mardi (19 h) au Parc des sports d’Haguenau face au FRH.
RC Strasbourg - SC Schiltigheim 2-1. Stade Lafarge à Still. Mi-temps : 0-1. Arbitre : Louis Corsini. Environ 1000 spectateurs. Les buts : N’Dour (66e ), Kanté (84e ) pour le Racing ; Weber (33e ) pour Schiltigheim.
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Dim 19 Juil - 22:10

http://www.dailymotion.com/video/x2yjru0_match-de-preparation-2015-2016-rc-strasbourg-sc-schiltigheim_sport
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Mar 21 Juil - 21:58

Match amical :
FR Haguenau - Racing (1-1) Le Racing accroché

Le Racing a grandement souffert pour son quatrième match amical de l'intersaison. Face au FR Haguenau, pensionnaire de CFA2, il a concédé un nul heureux, dominé qu'il a été pendant près d'une heure. La bande à Jacky Duguépéroux qui avait fait confiance à de nombreux jeunes (Solvet, Weissbeck, Ieraci...) et laissé au repos moult cadres (Blayac, Seka, Lienard, Ndoye, Grimm...) s'était mis dans le bon sens en ouvrant la marque peu après la demi-heure. Marques, pour sa première en cet été, a prolongé un corner de Belahmeur dans la cage d'Ebede (37e). Mais Haguenau a ensuite dominé de la tête et des épaules et Hassidou, d'un coup franc puissant à l'entrée de la surface, a logiquement égalisé (58e). Le Racing devra monter d'un ton et sans doute renouveler son équipe pour la prochaine échéance, vendredi, à Schiltigheim, face à Nancy (L2), sa prochaine joute amicale.
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Ven 24 Juil - 5:48

Match amical - Racing – Nancy, aujourd’hui, au stade de l’Aar à Schiltigheim (19h) Test majeur
Sur la pelouse de Schiltigheim, le Racing s’attaque aujourd’hui à l’adversaire le plus huppé de sa préparation. Pour son cinquième match de l’été, il défie l’AS Nancy-Lorraine avec la volonté de s’affirmer.

Jérémy Blayac, Oumar Pouye, Mayoro Ndoye (de gauche à droite) et les Strasbourgeois affrontent aujourd’hui l’adversaire le plus coriace de leur préparation
Après avoir tourné autour du pot, laissé la porte entrouverte et/ou opté pour une première partie de préparation oecuménique, l’heure des choix a donc sonné pour Jacky Duguépéroux.

L’entraîneur strasbourgeois s’était appuyé sur un groupe élargi pour aborder les quatre premiers matches amicaux. Les plus jeunes étaient invités à contester la hiérarchie établie en ne ménageant pas leurs efforts à l’entraînement et en jouant crânement leur chance lors des joutes amicales.
« Le groupe parle de lui-même »
Mais pour la dernière échéance avant le stage d’avant-saison qui commence lundi à Niederbronn-les-Bains, et même si le résultat du jour ne préjugera aucunement de la suite, le Racing va sortir l’artillerie.

Les titulaires en puissance seront de la partie, ce soir, face à Nancy et ce n’est pas un hasard. « Le groupe parle de lui-même, on va voir ce que l’on vaut, indique Jacky Duguépéroux. On se rapproche tout doucement de ce que l’on présentera en championnat. »
Pour schématiser, les Strasbourgeois en ont fini avec la période la plus intense de leur préparation. Le match face à Haguenau, le premier petit accroc dans la litanie des quatre disputés depuis la reprise, a marqué une rupture et pas seulement parce qu’ils y ont concédé le premier nul de l’été en alignant une équipe rajeunie.

Depuis hier, une séance d’entraînement marque le quotidien des joueurs. Le gros œuvre terminé, « on entre dans une phase où on va peaufiner, poursuit Dugué. Le stage va aussi permettre de fixer les règles de vie, les attentes du club et de solidifier l’esprit. On va atteindre une préparation plus millimétrée. Mais on va aussi s’appuyer sur le contenu du match de Nancy pour l’envisager. »

Avec trois victoires et un nul, Ernest Seka et ses copains abordent le pic de leur avant-saison avec un capital confiance appréciable. Il ne s’agit pas de le galvauder face à l’opposition a priori la plus relevée du mois de juillet.
« Le résultat n’est pas important, dans tous les cas, cela ne garantira rien pour la suite, explique l’entraîneur du Racing. Mais on sait aussi qu’il vaut mieux être bien en cette période. »
North, le rescapé
Des premiers rendez-vous, le staff strasbourgeois a tiré quelques enseignements. De la poignée de jeunes éléments convoqués jusqu’à présent, Lilian North, le latéral gauche de 18 ans, est le seul convoqué. « J’avais indiqué que j’avais été agréablement surpris par certains et pas nécessairement par ceux que l’on attendait, détaille Jacky Duguépéroux. Cela peut le concerner. » Le stagiaire devra peut-être se contenter d’un bout de banquette aujourd’hui mais c’est déjà ça.

Car en face, l’AS Nancy-Lorraine présentera une adversité significative. Pour sa troisième saison en Ligue 2, c’est la période des vaches maigres à l’ombre de Marcel-Picot où Pablo Corréa a dû faire avec 14 départs pour seulement quatre arrivées, dont celle de Mickaël Chrétien, qui a fini la dernière saison au Racing.
Mais le club au chardon, qui débute son championnat dans une dizaine de jours, en accueillant Tours, ne sera pas loin de son visage définitif pour son ultime match de préparation.

En dépit de leurs difficultés financières, les Lorrains, qui achèvent un stage d’une semaine à Munster, restent sur un bon nul face à Troyes (0-0). Ils feront partie des outsiders dans la lutte pour la montée.

Sans regarder trop loin, il ne semble pas inintéressant pour un ambitieux du National de regarder sa capacité à contrarier a priori plus costaud que lui. Pour les Strasbourgeois, le test majeur, c’est bel et bien pour aujourd’hui.

Racing – Nancy. Strade de l’Aar, à Schiltigheim. Coup d’envoi à 19h.
Le groupe strasbourgeois :
Oukidja, Blondel, Marester, Seka, Sikimic, Saad, Salmier, Ndour, North, Grimm, Ndoye, Kante, Sabo, Lienard, Pouye, Belahmeur, Aguemon, Bahoken, Blayac. Le groupe nancéien : Ndy Assembe, Samba, Cétout, Cuffaut, Diagne, Chrétien, Lenglet, Muratori, Badila, Maouassa, Guidileye, Walter, Lusamba, Iglesias, Robic, Coulibaly, Hadji, Dalé.
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Ven 24 Juil - 21:17

Match amical Le Racing, auteur d'un bon nul
Racing 1-1 Nancy

Le Racing a réussi une jolie sortie, ce soir, sur la pelouse du stade de l'Aar, à Schiltigheim, face à Nancy. Les Strasbourgeois ont contraint le pensionnaire de Ligue 2 à un nul logique, pour leur cinquième match amical de leur préparation. Ils ont notamment débuté la rencontre tambour battant, se créant les principales occasions de la première période, ouvrant logiquement la marque par Blayac, reprenant de la tête un centre de Ndour (1-0, 41e). Le retour des vestiaires a été plus compliqué et le Racing a alors souffert, Robic se montrant notamment contrariant sur de nombreux coups de pied arrêtés. Et l'ASNL n'a pas tardé à égaliser. Sur une récupération de ballon contestée, Dalé a enclenché la contre-attaque et envoyé Robic dans la profondeur. Ce dernier a pu ajuster Blondel, venu à sa rencontre, depuis l'entrée de la surface de réparation. Le Racing a manqué de craquer mais a relevé la tête dans la dernière ligne droite. A deux semaines du début du championnat, la bande à Jacky Duguépéroux a doncci rassuré.
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Sam 25 Juil - 11:06

Trois joueurs du Racing à l’antidopage
Le Racing club de Strasbourg Alsace a fait match nul face à l’AS Nancy Lorraine ce soir à Shiltigheim. Après la rencontre une petite surprise attendait trois joueurs strasbourgeois…

C’est une scène digne de Ligue 1 à laquelle les strasbourgeois ont assisté. Directement après le match nul face Nancy, Lienard, Grimm et N’Doye, sélectionnés au hasard ont du se rendre au contrôle antidopage organisé par l’agence française antidopage. A deux semaines de la reprise du championnat de National, les performances des bleus sont de plus en plus observées.

Alsa'sports
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Mer 29 Juil - 5:32

Matches amicaux - Racing – Metz II, à Reipertswiller (19h) Dernière revue de troupe
Pour son avant-dernier rendez-vous amical de l’intersaison, le Racing affronte la réserve messine, à Reipertswiller. Dans l’idée d’offrir du temps de jeu à tous ses joueurs ou presque, Jacky Duguépéroux fera tourner.

En un été qui n’a pas ménagé les organismes en raison des hauteurs du thermomètre, le Racing n’est pas mécontent de prendre le frais depuis lundi en Alsace du Nord. À Niederbronn pour un stage organisé pour la cohésion de l’effectif, les Bleus se consacrent à deux séances quotidiennes visant à peaufiner les acquis plutôt qu’à relancer les chantiers.
« Il y a un peu de vent, les conditions sont parfaites, apprécie l’entraîneur, Jacky Duguépéroux. Lors des entraînements, on a pu travailler le jeu réduit, des notions de force et vitesse. » Ernest Seka et ses copains sont donc entrés dans une phase de travail détaillé pour arriver bien préparés le 7 août, à Dunkerque. L’échéance est dans toutes les têtes. Le capitaine lui-même ne cachait pas une certaine impatience à retrouver la compétition l’autre jour, après un bon nul face à Nancy. Il s’agit encore d’un peu patienter, un avant-dernier match amical étant au programme de la soirée, face à la réserve de Metz.
Rotation élargie
Au regard de la façon dont Jacky Duguépéroux compte l’aborder, l’heure du grand départ est encore loin d’avoir sonné. Pour fêter le cinquantième anniversaire de l’US Reipertswiller, ce monument du foot des forêts, le Racing se met en mode rotation élargie. La bonne vingtaine de joueurs qui ont sué tout au long du mois de juillet est invitée à s’amuser.

« Tout le monde va effectivement avoir du temps de jeu, indique Jacky Duguépéroux. On avait prévu de faire tourner l’effectif sur cette rencontre, avant le nul face à Nancy (1-1). On s’y tient. En fait, c’est le match face à l’UNFP (l’équipe de l’Union Nationale des Footballeurs Pros, soit les joueurs en quête d’un club) qui sera l’occasion d’aligner l’équipe type. »
Il restera alors moins d’une semaine et il sera alors effectivement temps de vraiment songer au championnat. Les jeunes Strasbourgeois notamment devraient donc avoir la possibilité de se dégourdir une dernière fois les jambes, un peu plus d’une semaine après le seul raté de l’été, face au FR Haguenau, quand nombre d’entre eux ont été alignés.

Le seul absent annoncé est Alexandre Oukidja, victime d’une lésion à la cuisse, qui impose de le ménager. « On ne prendra pas de risque avec lui, conclut “Dugué”. Il doit passer un examen. Il sera ménagé face à Metz, il n’est pas sûr de jouer face à l’UNFP. L’important, c’est qu’il soit apte face à Dunkerque. » Dans le pire des cas, Olivier Blondel, impeccable dans la cage du Racing, a offert quelques gages de sécurité. L’ancien portier toulousain aura encore au moins un match pour le confirmer.

Le groupe : Blondel, Marester, Seka, Sikimic, Salmier, Saad, Ndour, North, Kante, Grimm, Ndoye, Ieraci, Weissbeck, Solvet, Munch, Lienard, Pouye, Belahmeur, Sabo, Aguemon, Blayac, Marques, Bahoken
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Mer 29 Juil - 20:52

Racing-Metz ll 4-2


(1er mi-temps)Blondel - Marester, Seka (cap.), Sikimic, Sabo - Aguemon, Kanté, N'Doye, Pouye - Blayac, Liebard.

0-1
17eme, but pour Metz 18' ouverture du score FC Metz II par Bozok,
1-1
33eme, égalisation par Pouye
2-1
37eme, but de Blayac


(2e mi-temps) : Blondel - N'Dour, Salmier, Saad, North - Belahmeur, Grimm (cap.), Ieraci, Weissbeck, Sabo - Bahoken

47' le FC Metz II égalise sur une frappe détournée par Grimm qui prend Blondel à contre-pied.

2-2.

49' dans la foulée, le #RCSA reprend l'avantage par Grimm d'une frappe à l'entrée de la surface.

3-2.


62' après un début de seconde période un peu fou, le #RCSA maintient son avance au score 3-2 contre le FC Metz II.

68' Belahmeur, bien servi par Bahoken , heurte le poteau.
3-2

74' le RCSA prend le large grâce à un penalty transformé par Bahoken
4-2.

83' Blondel sort, remplacé par Bina. Le portier du #RCSA a été sonné suite à un choc.
4-2.

Fini
Quatrième victoire de l'avant-saison pour le #RCSA.
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Sam 1 Aoû - 5:26

Racing – sélection UNFP, aujourd’hui à Eschau (17h) Derniers ajustements
Le Racing dispute ce soir son septième et dernier match de préparation d’avant-saison. Face à une sélection de joueurs au chômage, les hommes de “Dugué” vont procéder aux derniers réglages, à moins d’une semaine de la reprise du National.

Quatre victoires (face au Bayern II, Sarre-Union et Schiltigheim et Metz II), deux matches nuls (face à Nancy et Haguenau)… Le bilan du Racing est plutôt encourageant, avant le dernier match de préparation, ce soir, à Eschau. Un bilan que le Racing tentera encore de bonifier face à une sélection de joueurs au chômage de l’UNFP (*).
« Les bons résultats sont bons pour la confiance »
« On va aborder cette rencontre comme Nancy (samedi dernier, score final 1-1) , annonce Jacky Duguépéroux. En face de nous, ce seront des joueurs pros, qui en plus voudront se montrer pour retrouver un club. Dans ce genre de rencontre, il y a beaucoup de recruteurs et d’observateurs et je m’attends à un match difficile, comme face à la réserve de Metz ».

Même si “Dugué” évite de tirer des conclusions hâtives de ces rencontres amicales – « c’est bien de gagner, mais ce sera différent le 7 août », ne cesse-t-il de répéter –, l’entraîneur alsacien aimerait bien voir ses troupes évoluer dans « le même état d’esprit » que ces dernières semaines.
Car comme le souligne le coach des Ciel et Blanc, « les bons résultats sont bons pour la confiance ».

Et si Jacky Duguépéroux préfère rester discret sur le onze de départ qu’il alignera ce soir, à Eschau, il est tout de même fort probable qu’il mette en place une équipe “type”, proche de celle qui débutera la saison, dans le Nord, vendredi prochain.

« On va réduire le groupe et se préparer au mieux pour la semaine prochaine, a simplement indiqué l’entraîneur alsacien. L’idée est surtout de continuer d’engranger de la confiance et de ne pas avoir de blessures ».
Plutôt épargné par ce genre de tracas depuis la reprise (hormis Alexandre Oukidja, tout l’effectif est apte), Jacky Duguépéroux pourra effectuer de vrais choix. Et peaufiner pour la dernière fois son organisation tactique. Face à lui – ironie de l’histoire –, “Dugué” va retrouver un ancien technicien du Racing, à savoir Laurent Fournier. Celui qui a aussi dirigé le PSG et le Red Star est en effet le coach attitré des joueurs au chômage.

Autre tête connue qui sera sur le pré, cet après-midi, celle de Quentin Bur. Le jeune natif de Brumath, milieu de terrain passé par le centre de formation du FC Metz, fait en effet partie des “stagiaires” de l’UNFP.

Stagiaires qui restent, comme le Racing, sur une victoire décrochée mercredi face à Guingamp grâce à un but de Ladislas Douniama (1-0).
Bref, match amical ou pas, voilà une équipe que le Racing aurait tort de prendre à la légère…
(*) l’Union Nationale des Footballeurs Professionnels organise tous les ans, en juin et juillet, des stages destinés aux joueurs pros étant au chômage. Stages ponctués de matches amicaux face à des clubs évoluant en championnat de France.
RACING (le groupe, à choisir parmi) : Blondel, Schmittheisler, Bina – Marester, Seka, Sikimic, Salmier, Saad, Ndour, North, Solvet – Madihi, Ndoye, Grimm, Kanté, Sabo, Belahmeur, Weissbeck, Ieraci, Lienard – Aguemon, Pouye, Blayac, Bahoken. Entraîneur : Jacky Duguépéroux.

Coup d’envoi 17h, stade d’Eschau. Ouverture des portes : 15h. Tarif : 8 euros. Trois parkings gratuits à disposition.
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Sam 1 Aoû - 5:31

Une sortie très attendue
Moins d’une semaine avant de se rendre à Dunkerque pour l’ouverture du championnat de National, les joueurs du Racing se rendent aujourd’hui (17 heures) à Eschau pour y défier une sélection de l’UNFP. L’heure est importante.

C’est la dernière fois que cela compte pour du beurre. Dans six jours, les Strasbourgeois seront à Dunkerque pour la 1re journée de National et ce sera une tout autre affaire. Avant ce premier grand rendez-vous de la saison, les joueurs de Jacky Duguépéroux ont une ultime occasion de parfaire leur préparation avec un septième et dernier match amical cet après-midi (17 h) face à une sélection de l’UNFP (Union Nationale des Footballeurs Professionnels) à Eschau.
« On va l’aborder comme on a abordé la rencontre contre Nancy, affirme l’entraîneur alsacien. Nous allons avoir des joueurs pros qui n’ont pas encore trouvé de club et qui voudront forcément se montrer. Je m’attends donc à une belle opposition, surtout que ça va être encore une fois plus qu’un simple match amical. » Alors qu’il avait décidé de faire tourner son effectif en alignant deux équipes différentes par mi-temps et en donnant du temps de jeu aux jeunes, mercredi à Reipertswiller (victoire 4-2 face à la jeune réserve du FC Metz, pensionnaire de CFA 2), le coach strasbourgeois va cette fois-ci très logiquement resserrer son groupe.

Rien ne dit toutefois que le onze de départ aligné cet après-midi sera celui qui débutera vendredi prochain dans le Nord. « Pendant cet ultime galop d’essai et tous les entraînements qui suivront, il peut encore se passer beaucoup de choses, fait remarquer le technicien bas-rhinois. Même si on part souvent avec une idée en tête, les choix se font à pas grand-chose. »
Une seule certitude pour le match du jour : le gardien Alexandre Oukidja (cuisse) sera une nouvelle fois ménagé avant de passer une IRM de contrôle lundi matin et retrouver – si tout va bien - le groupe dans l’après-midi afin de postuler pour le voyage jusqu’à Dunkerque.
« Que l’on finisse sans le moindre pépin »
En clôture de leur stage effectué à Niederbronn-les-Bains, les Strasbourgeois veulent en tout cas finir sur une bonne note et surtout confirmer la bonne prestation effectuée contre Nancy (Ligue 2) le week-end dernier à Schiltigheim (1-1). « On a bien bossé lors de ce stage et j’espère que l’on va appliquer en match ce que l’on a travaillé toute cette semaine » , lance le coach.

Avant de retrouver les terrains d’entraînement de la Meinau et de se consacrer pleinement à la préparation du premier match de National au stade Marcel Tribut, - « Pour l’instant, on n’en a pas encore parlé » -, Jacky Duguépéroux a un seul vœu, mais il est très important à ses yeux : « Je veux finir cette préparation sans le moindre pépin physique. » Et avec une dernière victoire toujours bonne à prendre pour la confiance.

Le groupe strasbourgeois contre l’UNFP ce samedi (17 h) à Eschau : Blondel, Bina (g), Marester, North, N’Dour, Saad, Seka, Salmier, Sikimic, Sabo, Grimm, Kanté, Ndoye, Lienard, Belahmeur, Aguemon, Pouye, Bahoken, Blayac.
Ce n’était un secret pour personne et encore moins pour l’intéressé. Non désiré au Racing, Frédéric Marques avait peu de chance de jouer cette saison en National. L’ex-attaquant des SR Colmar a donc finalement trouvé une porte de sortie en s’engageant jeudi avec le club luxembourgeois du F91 Dudelange. Prêté la saison passée durant six mois au Paris FC, il n’aura joué depuis son retour à Strasbourg qu’un seul petit match amical pour un but, face à Haguenau.
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Sam 1 Aoû - 18:57

Racing 7– 4sélection UNFP,

Composition #RCSA : Blondel - Marester, Seka (cap.), Saad, N'Dour - Aguemon, Grimm, N'Doye, Pouye - Blayac, Lienard.

7' ouverture du score #RCSA par Dimitri Lienard sur coup-franc direct. 1-0
24' quel but de Yannick Aguemon !!! Demi-volée instantanée à l'angle de la surface. MA-GNI-FI-QUE !
2-0.
34' but de Jeremy Blayac qui s'en va tromper seul le portier @UNFP et résiste au retour du défenseur. 3-0
35' sur l'engagement, le #RCSA récupère le ballon. Aguemon sert N'Doye à l'entrée de la surface qui aggrave le score. 4-0.
53' réduction du score @UNFP par Racon. 4-1
A la pause, le #RCSA mène 4-1 face à @UNFP. Lienard, Aguemon, Blayac et N'Doye sont les buteurs.
64' changements #RCSA : Marester, @Fsaad04, N'Doye, N'Dour sortent, remplacés par North, Salmier, Belahmeur et Sabo. 4-1
66' Blayac est remplacé par  Bahoken
UNFP réduit le score par Victor Mendy. 4-2
76' but de Grimm de la tête, à la réception d'un corner de Aguemon. #RCSA 5-2.
77' sortie de Seka remplacé par Sikimic
79'  Bahoken , bien servi par Sabo, inscrit le 6e but du #RCSA. 6-2.
82' Betremieux réduit le score pour @UNFP. 6-3
83' Lienard sert  Bahoken  qui inscrit un doublé grâce à un plat du pied en pleine lucarne. 7-3.
87' UNFP Tribeau 7-4
Le #RCSA termine invaincu sa série de matches amicaux. Place au championnat désormais !  
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Mar 23 Fév - 5:11

Pas de match pour le Racing

Le match d’entraînement entre le Racing et Raon-L’Etape (CFA2), prévu samedi matin à Molsheim, a été annulé hier. Cette rencontre avait été initialement programmée pour combler la mini-trêve de quinze jours du championnat National.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Mer 8 Juin - 19:38

Les matches de préparation du Racing
Afin de préparer au mieux son retour en Ligue 2, le RC Strasbourg disputera six matches amicaux dans la région au mois de juillet.
Le Racing reprendra l’entraînement le lundi 27 juin sous la direction de son nouvel entraîneur, Thierry Laurey. Le championnat débutera le 29 juillet par le déplacement à Bourg-en-Bresse. Entre-temps, six matches de préparation seront au programme:

Racing - France U19, le mercredi 6 juillet à Strasbourg (stade de l’ASP Vauban, porte de Kehl, 19h30)

Racing - Épinal (CFA), le samedi 9 juillet à Molsheim (18h)

Racing - Charleroi (D1 belge), le samedi 16 juillet à Schiltigheim (horaire à définir)

Racing - Sedan (Nat) le mercredi 20 juillet à Niederbronn (19h30)

Racing - Nancy (L1) le samedi 23 juillet à Munster (18h)

Racing - Belfort (Nat) le lundi 25 juillet à Bergheim (16h)
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Mar 5 Juil - 18:45

avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Mar 5 Juil - 20:31

Première sortie à Vauban

Le Racing version 2016/2017 effectue sa première sortie amicale ce mercredi (19h) contre l’Equipe de France U19 au stade Emile-Stahl des Pierrots Vauban. Dix jours après la reprise de l’entraînement, Thierry Laurey aura l’occasion d’effectuer une revue d’effectif et de voir son groupe en condition de match.


Pour cette première rencontre de la préparation estivale du Racing, le nouvel entraîneur pourra s’appuyer sur un effectif quasiment au complet. Et notamment les trois nouvelles recrues, Anthony Gonçalves, Vincent Nogueira et Baptiste Guillaume, qui disputeront un bout de ce match. Vincent Gragnic, qui prend part aux entraînements du Racing cette semaine, sera de la partie également. Dimitri Lienard, en phase de reprise, ainsi que Massiré Kanté (fracture de fatigue) sont les seuls absents.

Face à eux, les Strasbourgeois trouveront la sélection de l’Equipe de France U19 qui est en pleine préparation de l’Euro qui se jouera du 11 au 24 juillet en Allemagne. Les Tricolores, emmenés par Ludovic Batelli, peaufineront les détails avant cette compétition majeure pour cette génération. Sur la pelouse strasbourgeoise, les spectateurs pourront ainsi observer les jeunes talents que sont Mbeppe (Monaco), Toussart (Lyon), Nkunku (PSG), Augustin (PSG) ou encore Deslandes (Wolverhamton, ANG.) [La sélection complète]

 LE GROUPE DU RACING
Oukidja, Schmittheissler ; Bahoken, Belahmeur, Blayac, Caci, Douniama, Gonçalves, Grimm, Guillaume, Marester, Ndour, Ndoye, Nogueira, Pouye, Saad, Sacko, Salmier, Seka, Solvet, Weissbeck.
Absents : Kanté (fracture de fatigue), Lienard (reprise).

SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Jeu 7 Juil - 5:28

- Racing – Équipe de France U19 (0-0) Une première sans heurt
Avec les jambes un brin lourdes, le Racing n’a guère brillé pour la première de sa préparation. Mais il n’a pas tremblé non plus et c’est ce qui lui était demandé face aux U19 de l’équipe de France.
Il ne fallait pas s’attendre à monts et merveilles sur la pelouse du stade Émile-Stahl, tout du moins pas dans le camp strasbourgeois. Le degré de préparation des protégés de Thierry Laurey était bien trop disparate pour espérer une partition jouée sans fausse note par l’ensemble. Depuis la reprise, certains ont emmagasiné des kilomètres pour tenir toute une saison. D’autres reviennent de longue blessure et sont en quête d’une forme optimale lointaine, des jeunes ont de l’énergie à revendre quand de plus expérimentés pensent déjà à la séance du lendemain. Quelques derniers veulent peut-être trop en faire pour convaincre le nouvel entraîneur aux manettes.

« Il n’y a pas de quoi monter aux arbres »

Au final, le Racing s’est donc illustré grâce à quelques individualités – Gonçalves, Salmier, Oukidja voire Bahoken – mais aussi par son système assez original, avec un milieu en losange où un meneur de jeu donne le « la » derrière un duo d’attaque. À ce poste de n°10 à l’ancienne, c’est Vincent Gragnic qui s’y est collé hier, pendant la première période.
Arrivé la veille en Alsace, le joueur de 33 ans, en fin de contrat à Auxerre, doit rester une semaine à Strasbourg pour se forger un destin au Racing. Hier, en manque évident de rythme, il n’a pas pu peser sur les débats mais sa présence sur le terrain a correspondu à la période la plus riche en occasions pour les Strasbourgeois. Salmier, sur un corner au 2e poteau de Gonçalves (31e ), Bahoken, grâce à une lourde frappe déclenchée des 25 mètres et qui a fini sur le poteau (36e ), ou encore Blayac, à la réception d’une centre-tir de Gonçalves mais qui a trop ouvert son pied gauche (38e ) ont matérialisé quelques bonnes intentions.
Pour le reste, les jeunes Bleus, censés débuter leur Euro dans six jours, ont été mis sous l’éteignoir. Il n’y a guère que le Monégasque Mbappe qui a incarné le danger sur deux centres repris par Aye (12e , 42e ) en manque de précision.
« C’est un match de reprise, a admis l’entraîneur du Racing. Il est plutôt encourageant, satisfaisant même s’il n’y a pas de quoi monter aux arbres. Mais on doit continuer à compresser la préparation, avec toujours l’idée de demeurer sur la lancée de ce qui a été fait la saison passée puisqu’on a une semaine de moins que les autres. »
Sur quelques séquences adverses, le Racing a su se souvenir de ses solides arguments de la saison passée. Après la pause, avec l’entrée de la jeunesse strasbourgeoise, le spectacle a été plus quelconque, d’autant que la litanie des changements n’a pas contribué à la limpidité des débats. « On fait venir des jeunes qui font peut-être parfois des erreurs mais qu’il faut encadrer », a conclu Thierry Laurey qui a dû se passer de Baptiste Guillaume, touché à un tendon mais pourrait pouvoir compter sur Khalid Boutaïb, lors de la prochaine sortie amicale, face à Épinal, samedi, à Molsheim.
En effet, l’attaquant marocain est attendu ce matin à l’entraînement et devrait nourrir la concurrence sur le front offensif, le principal chantier pour le promu en Ligue 2, toujours plus inspiré derrière que devant. Ce qui rappelle quelque chose.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Dim 10 Juil - 5:31

Match amical - Le Racing domine Épinal (1-0)
 Sur courant alternatif
 

Stadium de Molsheim. 700 spectateurs environ. Arbitre : M. Léonard. Mi-temps : 1-0. Le but : Sacko (24e ). Avertissement : Solvet (53e ) au Racing.
Racing en 1re mi-temps : Schmittheissler – Weissbeck, Seka, Salmier, Ndour – Grimm – Nogueira, Gragnic, Ndoye – Boutaïb, Sacko.
Racing en 2e mi-temps : Oukidja – Weissbeck (Douniama, 67e ), Grimm (Salmier, 67e ), Saad, Marester – Solvet – Caci, Belahmeur, Gonçalves – Bahoken, Pouye. Entraîneur : Thierry Laurey.

Épinal en 1re mi-temps : Tchintcho – Léonard, Meyer, Cestor, Dia – Gbegnon – Baï, D’Adamo (Grandemange, 37e ), Gboho, Amofa – Lusamba. Épinal en 2e mi-temps : Lambert – Colin, Moutala, Guibert, El Hriti – Focki, Gazagnes, Mendes, Grandemange (Rougeot, 67e ) – Benhamed, Gonçalves. Entraîneur : Xavier Collin.

Le Racing a présenté un double visage, hier à Molsheim, pour sa première victoire en préparation, face à Épinal. Plutôt intéressant en première période, il a bafouillé son football en seconde, ce qui a eu le don de contrarier son entraîneur Thierry Laurey.

Boutaïb déjà décisif

Ses protégés lui ont plu avant la pause. En revanche, après… « Le goût de la seconde période reste dans la bouche, a souligné l’entraîneur. Je suis déçu du contenu, ce n’était pas suffisant avec des pertes de balle, des joueurs qui ne faisaient pas les efforts. Je ne dis pas qu’il n’y a pas de la bonne volonté de jouer. Mais pour pouvoir jouer, il faut avoir le ballon et la récupération commence avec les attaquants. »
Les Strasbourgeois ont plutôt dominé leur sujet dans un premier temps et logiquement ouvert la marque dans le sillage d’un Boutaïb mordant et inspiré. L’attaquant marocain, qui a débarqué en Alsace jeudi, a fait les appels, a cherché ses partenaires et les occasions se sont enchaînées.
Un tir de Ndoye à l’entrée de la surface, sur une remise de Boutaïb, a matérialisé la légère domination alsacienne (6e ). L’ancien du Gazélec Ajaccio a ensuite été contré à l’entrée de la surface (21e ).
Et, sur un débordement de l’inévitable… Boutaïb, Sacko a été à la réception du centre pour enchaîner le contrôle de la poitrine-plat du pied droit qui va bien pour l’ouverture du score (1-0, 24e ).
Ensuite, le coup de moins bien a été criant avec le changement de batterie intervenu à la mi-temps. Un corner dévié par Gazagnes et repris par Mendes au second poteau a créé une première angoisse (55e ), une frappe cadrée de Rougeot a contraint Oukidja à être vigilant (69e ) et Saad a dû contrer Focki en catastrophe sur un rush de l’ailier spinalien, lequel avait profité d’une perte de balle de Solvet (74e ).

« On va réveiller certains qui ont perdu des points »

Quand on aura relevé la frappe de Colin dans le petit filet (75e ) et une dernière frappe trop molle de Rougeot, lancé dans de bonnes conditions par Mendes (79e ), on aura compris l’aspect vilain de la demi-copie rendue hier soir.
« Quand on a le maillot d’une équipe pro sur le dos, il y a une attitude à avoir, a poursuivi Thierry Laurey. On va réveiller certains qui ont perdu des points. Et cela n’a rien à voir avec l’âge ou le CV, quand je vois le sérieux d’un Gaëtan Weissbeck. Là, sur les trois semaines qui restent, on va travailler la tactique, mais on doit pouvoir s’appuyer sur un état d’esprit irréprochable. Et pour certains, le train est peut-être passé. »
Une piqûre de rappel sera assurément au programme des prochains jours d’entraînement. Quant au groupe dans son ensemble, Thierry Laurey espère bien pouvoir y intégrer définitivement Vincent Gragnic : « Sur le plan sportif, je suis OK. Après, c’est Marc Keller qui décidera s’il est possible de faire un petit bout de chemin ensemble ».
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Lun 11 Juil - 19:39

http://www.dailymotion.com/video/x4jz7vh_match-amical-2016-2017-rc-strasbourg-l2-sas-epinal-cfa_sport


Racing-Epinal : les temps forts de la rencontre
 Le Racing club de Strasbourg (Ligue2) a présenté un double visage, samedi 9 juillet à Molsheim, pour sa première victoire en préparation, face à Épinal (CFA). Plutôt intéressant en première période, il a bafouillé son football en seconde, ce qui a eu le don de contrarier son entraîneur Thierry Laurey. Score final : 1-0 pour le RCS. Les temps forts de la rencontre en vidéo, avec la LAFA.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Sam 16 Juil - 20:19

Amical | Racing – Charleroi : 0-1
Le Racing a subi sa première défaite de l’avant-saison. Face à une solide équipe de Charleroi (D1 belge), les hommes de Thierry Laurey ont manqué d’efficacité offensive. A la pause, les coéquipiers d’Ernest Seka étaient menés 1-0 après un joli but de Boulenger au quart d’heure de jeu. En seconde période, malgré les poussées successives pour égaliser, les Strasbourgeois ne trouvaient pas le chemin des filets. Durant cette rencontre, l’entraîneur a attendu le milieu de la deuxième mi-temps pour faire tourner son équipe. Le Racing part dès dimanche en stage à Niederbronn où un match amical contre Sedan, mercredi (19h30), rythmera cette semaine dans le Nord Alsace.
RC STRASBOURG ALSACE – SPORTING CHARLEROI : 0-1

Stade de l’Aar (Schiltigheim). Environ 500 spectateurs. Mi-temps : 0-1.

Le but : Boulenger (15′).

RC STRASBOURG ALSACE : Oukidja (Bonnefoi, 46′) – Marester (Weissbeck, 76′), Seka (cap.), Saad (Salmier, 66′), Ndour (Caci, 76′) – Gonçalves (Solvet, 76′), Grimm (Ndoye, 58′), Nogueira (Pouye, 76′) – Gragnic (Sacko, 66′) – Boutaib (Belahmeur, 71′), Guillaume (Bahoken, 46′). Entr. : T. Laurey.

SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Dim 17 Juil - 5:25

Match amical :
le Racing s’incline contre Charleroi (0-1)
 En manque d’efficacité

Faute d’avoir concrétisé ses nombreuses occasions, le Racing a concédé son premier échec dans sa préparation. Le pragmatisme de Charleroi a rappelé aux Bleus qu’il reste du travail.
Pour sa troisième sortie amicale de l’intersaison, le Racing a eu affaire à une opposition un tantinet plus élevée que les U19 de l’équipe de France ou encore Épinal, qui vient d’être repêché en National. Mais il a choisi de ne rien changer à ses habitudes de l’été.
Ou plutôt si. Thierry Laurey avait décidé de se rapprocher de l’équipe amenée à débuter la saison en Ligue 2, dans deux petites semaines, à Bourg-en-Bresse.
Encore que l’entraîneur s’en défende. « De toute façon, on s’appuie sur un noyau de quatorze-quinze joueurs, souligne-t-il. Par rapport au onze de départ, il n’y a vraiment rien de décidé. Et puis, vous savez que ceux qui commencent une compétition ne sont pas toujours ceux qui la terminent. Regardez l’équipe de France à l’Euro. »

« On a eu une maîtrise technique plutôt cohérente »

Comme les Bleus face aux Portugais, ses protégés ont perdu 1-0 face à Charleroi et ce n’était pas nécessairement mérité. Le Racing s’est efforcé de faire le jeu, l’équipe belge a surtout veillé à être pragmatique.
Le visage séduisant des Strasbourgeois n’a pas payé. Le milieu en losange déployé derrière le duo composé de Khalid Boutaïb et de Baptiste Guillaume, pour sa première, a cherché à combiner et à maîtriser son affaire.
Le Racing s’est créé deux petites occasions (tête de Boutaïb sur un centre de Ndour à la 6e , centre dangereux de Gonçalves après une combinaison Gragnic-Boutaïb à la 8e ).
Mais une absence a donné une tendance définitive au verdict. Boulenger, sans même envoyer un “pain”, a mis Charleroi devant. Héritant d’un ballon aux 20 mètres, l’arrière gauche s’est avancé vers la surface, a profité d’un contre favorable sur Seka pour tenter une volée de l’extérieur du droit qui a envoyé le ballon dans le petit filet opposé d’Oukidja (15e ).
Alors qu’il avait pris la rencontre par le bon bout, le Racing n’a pas perdu le fil, mais une pointe d’appréhension a nui à ses initiatives. L’envie de bien faire a continué à être palpable, mais les actions ont été rares.
Au retour des vestiaires, les initiatives des Bleus ont été plus précises et tranchantes. Une superbe reprise de volée de Boutaïb, sur un centre de Ndour, conclue par un superbe arrêt, juste devant sa ligne avec une main de fer, de Mandanda – le frère – a lancé la seconde période (48e ).
Plus tard, c’est Sacko qui a hérité d’une grosse occasion d’égaliser, lorsque Ndoye lui a glissé un ballon idéal, à l’entrée de la surface. Mais le jeune attaquant n’a pas trouvé le cadre dans son face-à-face avec le gardien (80e ) et la chance du Racing est passée en dépit de son invariable débauche d’énergie.

Place au stage à Niederbronn

« Sur l’ensemble du match, c’est bien malgré tout, s’est satisfait Thierry Laurey. On a eu une maîtrise technique plutôt cohérente. S’il y a évidemment des erreurs à gommer, notamment au niveau des centres, on s’est créé des occasions, même si Charleroi en a eu aussi (une frappe de Bedia au-dessus à la 60e , Ferber qui manque le cadre en contre dans les arrêts de jeu) et c’est ce qui m’intéresse. »
Le Racing entre désormais dans une nouvelle phase de sa préparation, avec un stage de presque une semaine qui débute demain, à Niederbronn-les-Bains. L’occasion de travailler les complicités, de peaufiner l’efficacité.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Dim 17 Juil - 5:29

Sans Douniama

L’attaquant Ladislas Douniama (30 ans) n’était pas sur la feuille de match hier contre Charleroi et ne sera pas du stage à Niederbronn-les-Bains. L’international congolais a demandé de bénéficier de trois jours pour réfléchir à sa situation.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Jeu 21 Juil - 5:10

Match amical :
 le Racing domine Sedan (4-0)
En progrès

Le Racing a craché le feu après la pause pour construire un large succès face à une équipe de Sedan à bout de souffle dans la dernière ligne droite. Il a rassuré à une dizaine de jours de ses débuts en Ligue 2.
Les soucis étaient offensifs avant-hier, dans la boutique strasbourgeoise. Ils ne se sont pas envolés d’un coup d’un seul ou grâce aux quatre buts inscrits face à Sedan, qui est resté en National au contraire du Racing. Mais en mal d’efficacité, les Strasbourgeois ont prouvé qu’ils savaient marquer des buts, construire des occasions et surtout les conclure.
Pourtant, il y a eu de quoi douter dans un premier temps. La bande à Laurey a dominé d’entrée. Ihsan Sacko est resté pendant moins de 30 minutes sur la pelouse de Nierderbronn mais il a été l’un des hommes forts du quatrième match amical du Racing en cet été. Le jeune offensif qui vient de fêter ses 19 ans a été l’accélérateur du jeu strasbourgeois, souvent à l’origine et parfois à la conclusion des premières occasions. Bien placé pour offrir la solution, auteur d’appels tranchants, il a mordu à pleines dents dans le ballon et dans la défense des Sangliers qui en sont devenus chèvres.

Sacko arrêté avec la manière forte

En interceptant un ballon, il s’est offert un duel d’entrée avec Maeyens, largement tronqué par les méthodes de Sambou qui a combiné tirage de maillot avec coup d’épaule. Sacko a manqué le cadre mais il n’a pas raté la suite de sa production, distillant les centres dangereux. Ndoye a tiré au-dessus sur une offrande (12e ), Guillaume a manqué sa “Madjer” (16e ). Sacko a même été l’auteur du seul tir cadré strasbourgeois de la première période sur un centre de Bahoken et a obligé Maeyens à la parade (18e ).
Dans l’incapacité de le stopper à la régulière, Sedan et Sangaré l’ont arrêté avec la manière forte. Fauché sans délicatesse à l’entrée de (dans ?) la surface, touché aux cervicales à l’entrée (dans ?) la surface, il a laissé ses partenaires se débrouiller pour concrétiser. Ils ont d’abord eu du mal.
« On a bien débuté mais peut-être à cause de la fatigue, c’était moins bien après, considère l’entraîneur des Bleus. Ce n’est pas rédhibitoire mais la deuxième mi-temps a été meilleure. »
Effectivement, le Racing n’a pas fait l’économie d’une énorme alerte quand Hamdi a décoché un tir des 20m qu’Oukidja a repoussé avec difficulté dans les pieds de Plumain qui s’est encore heurté au gardien avant que Sangaré ne reprenne à l’entrée de la surface d’une frappe cadrée, repoussée par Dos Santos sur sa ligne (34e , ouf !). Une hiérarchie se dessine et ceux qui ont fini – en dehors de qui vous savez – ont plus de chance de commencer la saison de L2 que les autres.
Ainsi, au retour des vestiaires, deux coups de canon de Grimm ont réglé l’affaire et imposé la hiérarchie attendue. Une montée impeccable, plein axe, conclue d’une frappe limpide à l’entrée de la surface, puis un tir dévié, à chaque fois du blond du milieu, suivi d’une intervention d’un gardien ayant un peu beurré les tartines ont mis K.-O. les pensionnaires du National (48e et 50e ).

Laurey ne retient pas le score

Les nouveaux arrivés ont encore voulu marquer le coup. Boutaïb, dans un angle fermé, s’est heurté à Maeyens (68e ). Dans la nuit tombante, le nombreux public de Nierderbronn a eu droit à deux dernières gâteries. Sur une remise de la tête de Gragnic, à l’entrée de la surface, Nogueira a réussi un petit café crème soit un lob au-dessus de Konogo suivi d’une volée du gauche (75e ) et Belahmeur a repris au deuxième poteau un centre de Boutaïb (90e ). L’affaire était bien évidemment entendue.
« Je ne retiens pas le score, a modéré Thierry Laurey après coup. Ca progresse, c’est bon pour la confiance et trois semaines de travail ont ainsi été récompensées. Mais il faut continuer, face à Nancy, samedi (à 18h à Munster) et sur deux mi-temps. Certains ne sont pas encore au niveau attendu. »
Mais quelques-uns le sont et dans la perspective de la seule échéance qui compte pour l’heure, face à Bourg-en-Bresse, dans huit jours, le constat ne fait pas de mal.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Ven 22 Juil - 5:20

Le Racing en stage à Niederbronn-les-Bains
Question de liens

Les Strasbourgeois se sont consacrés à une semaine de préparation intense, studieuse et rigolarde à Niederbronn-les-Bains. Pendant six jours, ils ont pensé foot et collectif, dans un cadre idéal, la Ligue 2 dans un coin de la tête.

Là, tout est luxe calme et volupté. Ça ne les a pas empêchés d’en baver. Dans le parc des Vosges du Nord, le Racing a pris ses quartiers tout au long de la semaine avant de remballer les gaules aujourd’hui. Dans le cossu hôtel Müller, Seka, Oukidja et les autres ont surtout… récupéré, car le quotidien était tout de même ponctué par d’intenses séances d’entraînement. Mais pas que.

Il fallait rompre avec la routine en passant de la Meinau au stade Paul-Weber. Et trouver de la fraîcheur, encore que le rafraîchissant était tout relatif dans la petite ville pentue, au dénivelé incontestable – de moins de 200 mètres d’altitude à près de 600. Au terme de l’intense séance de mercredi, des sollicitations locales ont également permis aux Bleus de mesurer l’engouement autour d’eux.

Noelyne, une gamine aux cheveux blonds, a guetté les joueurs après leurs efforts sur le terrain. Elle avait une chaise de fabrication familiale, décorée par la grand-mère et a pu récolter les autographes de toute la bande. En cette contrée forestière comme un peu partout en Ligue 2 à partir de vendredi prochain, le Racing sera attendu au coin du bois. Mais un séjour tous ensemble permet d’aborder les échéances avec plus de conviction, a priori.
Oukidja : « Il y a de l’impatience mais il n’y a pas de pression »

« On est venu pour créer des liens, travailler la cohésion du groupe, souligne Alexandre Oukidja, le gardien, surtout du but alsacien mais un peu du temple comme quelques anciens. L’intégration des nouveaux s’est faite rapidement. De toute façon, ils ont intérêt sinon je leur tombe dessus. » Entre les soins, les suées et les siestes, le gardien n’a pas durablement gardé son masque de méchant, le troquant pour une rafale de plaisanteries.

La tête est (déjà un peu) au championnat à venir. Six ans après, le Racing va disputer un match de Ligue 2 et ça trotte dans les têtes. « Les supporters attendent ça, je vais découvrir une compétition, mais on compte sur l’expérience de ceux qui y ont joué et même au-dessus, souligne Oukidja. Il y a de l’impatience mais il n’y a pas de pression. On est promu mais on est aussi un grand club du foot français et nos futurs adversaires le savent. »

À plus de cinquante kilomètres de Strasbourg, plein nord, ils sont plus d’une vingtaine à avoir transpiré pour réussir la réintégration d’une place forte du foot français dans le monde pro. Mais ce n’est pas qu’une question de symbole.

Les travaux pratiques ont été au menu des joueurs une bonne partie de la semaine. Orchestrant les mouvements offensifs, à vide, précisant le positionnement des uns et des autres, Thierry Laurey s’est efforcé de jouer les chefs d’orchestre méticuleux pour préciser le cadre, réussir la mayonnaise, créer une osmose.

« Le Racing a des nouveaux joueurs, un nouveau staff et surtout un nouveau championnat à disputer, précise l’entraîneur. On veut créer un collectif sur le terrain mais aussi en dehors. Car c’est avec l’état d’esprit que l’on s’en sortira lors des matches compliqués. On travaille notre organisation mais on n’est pas non plus à la PlayStation. Il faut instaurer des repères où les joueurs auront de la liberté parce qu’on fait confiance aux joueurs. » Ceux-ci apprennent à se connaître autour d’activités communes, jeux de cartes, parties de jeu vidéo, discussions à bâtons rompus. Les plages de loisir sont appréciées et appréciables. Les règles de vie permettent de ne pas dépasser les bornes. Après 22h, chaque joueur est prié de regagner sa chambre. Les journées ont été suffisamment longues et les réveils matinaux. L’équipe de kiné est renforcée chaque soir, bains et soins sont innombrables.

Mais au cœur du séjour commun, personne ne s’essaye au moindre verdict définitif, même à l’aune d’un match amical réussi face à Sedan, joué mercredi devant un public nombreux et terminé dans la pénombre (4-0).
Une équipe tournée vers l’offensive

Du haut de son expérience accumulée, Thierry Laurey considère que « le travail physique effectué est pas mal. » « On manque de percussion, on n’est pas tranchant comme on devrait l’être, juge-t-il. Derrière, au milieu, on est cohérent… » Devant, un brin moins, ce qui ne s’avère pas une surprise quand Guillaume, Boutaïb ou Gragnic sont des nouveaux arrivés.

Le projet de jeu est défini : « Je ne veux pas une équipe offensive mais une équipe tournée vers l’offensive. L’ambition doit venir petit à petit. Un match de championnat peut tout remettre en cause, une défaite ou même une victoire peut nous amener à plus de réalisme au classement. Ou plus d’ambition. Le premier point, on ne pourra pas le faire avec les neuf ou dix premiers matches de la saison. »

Le niveau du Racing reste incertain, en fait comme celui des 19 autres pensionnaires de Ligue 2. Il ne sera pas définitif, dès le premier match, ni même après. L’équipe qui entame un championnat n’est pas celle qui le termine répètent les uns, les autres, prêts à compter sur un troisième. Assis sur un collectif construit, pour une bonne part, à Niederbronn-les-Bains, les Strasbourgeois sont presque prêts à en découdre avec un championnat que tout un club a hâte de redécouvrir.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  67120 le Dim 24 Juil - 5:27

Amical :
 le Racing s’impose face à Nancy (1-0)
 Des gages de solidité

Auteur d’un début de rencontre éblouissant, hier à Munster, le Racing s’est adjugé un succès de prestige face à Nancy. Les Strasbourgeois semblent prêts pour les joutes de Ligue 2.
À six jours de vivre son grand retour dans le monde professionnel, le Racing a prouvé qu’il y avait toute sa place, hier, en se hissant au niveau de Nancy, le champion de Ligue 2 en titre.
Les esprits tatillons rappelleront, à raison, que l’ASNL boucle tout juste sa troisième semaine de préparation et que les automatismes, côté lorrain, ne sont pas encore au point. Les plus enthousiastes s’en tiendront à ce qu’ils ont observé sur le terrain, ce samedi au milieu des montagnes encerclant Munster, à savoir une équipe strasbourgeoise diablement séduisante.
La première demi-heure se résume, pour ainsi dire, à un show alsacien. Manifestement bien plus en jambes que leurs vis-à-vis, les protégés de Thierry Laurey offrent, d’emblée, quelques garanties dans le jeu. Leur faculté à passer par les côtés pour mieux créer le danger fait rapidement des merveilles. Les centres dangereux se multiplient aux abords de la surface nancéienne, et sur l’un d’eux, signé Gonçalves, Guillaume ouvre le score d’une reprise du gauche à bout portant (1-0, 8e ).
Ils sont quelques-uns, au sein de l’équipe-type alignée par l’entraîneur du Racing, à avoir marqué des points durant cette rencontre. Le latéral Ndour, par exemple, a illuminé son couloir gauche, tant par sa vitesse que par ses inspirations balle au pied. À deux reprises, l’arrière virevoltant a distribué des caviars qui auraient pu se transformer en buts. Mais Nogueira, de la tête (4e ), et Gonçalves, de l’extérieur du droit aux 18 m (13e ), ont à chaque fois manqué la lucarne pour quelques centimètres.

« Si on mène plus largement à la mi-temps… »

Ajoutez un missile sur la barre de Boutaïb (19e ) et un déboulé de l’incontournable Ndour, stoppé par le gardien Ndy Assembé (24e ), et vous obtenez un début de match à sens unique, de nature à rassurer les centaines de supporters du RCS présents en tribune et autour de la main courante. « Notre utilisation du ballon a été très intéressante, observe Thierry Laurey, le technicien strasbourgeois. Si on mène plus largement à la mi-temps, il n’y a pas grand-chose à dire… »
Sans doute échaudé par l’apathie des siens, Pablo Correa, le coach de l’ASNL, a très vite opéré une réorganisation tactique et procédé à plusieurs changements. Même en amical, aucun technicien n’apprécie de voir son équipe se faire balader de la sorte.
Alors que le ciel se couvre et qu’une pluie fine commence à s’abattre sur la pelouse, la partie perd, elle aussi, de son éclat. Nancy retrouve ses vertus défensives et les débats s’équilibrent.
Le Racing, lui, n’est plus aussi fringant, notamment après la pause. Mais à défaut d’avoir maintenu pendant 90 minutes son rythme effréné, le collectif strasbourgeois a montré sa capacité à faire bloc et à tenir un résultat, ce qui pourra lui servir dans un championnat de Ligue 2 où chaque point comptera.
La domination lorraine, en seconde période, s’est le plus souvent révélée stérile. Si bien qu’Oukidja, le gardien des Bleus, n’a dû réellement s’employer qu’une fois, sur ce centre-tir vicieux de Mandanne (72e ). Quant aux défenseurs alsaciens, ils en auront été quittes pour quelques frayeurs, sur l’une ou l’autre intervention pas forcément très académique. Mais l’essentiel est ailleurs.

« En termes de confiance, ça fait du bien »

« J’ai bien aimé notre solidité, confie Thierry Laurey. En deuxième mi-temps, on a beaucoup souffert, on a perdu des ballons et on s’est créé très peu d’occasions. Mais on s’est globalement bien mis en mode compétition, en montant notre degré d’agressivité face à une bonne opposition. En termes de confiance, ça fait du bien. Il faudra afficher un comportement identique, vendredi prochain à Bourg-en-Bresse. »
Si tel est le cas, le Racing pourra espérer la même conclusion qu’hier soir.
Le Racing disputera son dernier match amical, aujourd’hui (16h) à Bergheim, face à Belfort (National)
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2937
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les matchs amicaux du Racing

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum