L'Alsace pendant la Seconde Guerre Mondiale 1939-1945

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Alsace pendant la Seconde Guerre Mondiale 1939-1945

Message  Torchis le Mer 29 Jan - 15:00

Début septembre 1939, l'Allemagne envahit la Pologne. Le 3 septembre 1939, la France est en guerre avec l'Allemagne de Hitler.

En Alsace, en prévision d'une guerre de tranchées devant la ligne Maginot, toutes les communes situées le long de la frontière sont évacuées. Un tiers de la population quitte la région et fuit dans le Sud-Ouest.

Après ce qu'on appela "la drôle de guerre", l'Allemagne attaque le 15 juin 1940 la ligne Maginot. Strasbourg, Colmar, Mulhouse sont occupées les jours suivants. La région et le département de la Moselle sont annexés de fait, le Bas-Rhin et le Haut-Rhin étant intégrés au pays de Bade.

La répression allemande s'organise et se manifeste par la création de deux camps par les nazis : le Struthof, camp d'extermination et le camp de rééducation de Schirmeck.



Pendant la guerre, environ 100 000 Alsaciens sont incorporés de force dans la Wehrmacht. La plupart d'entre eux ne reviennent pas. L'histoire les appela les "Malgré Nous".

Le 23 novembre 1944, les chars de la 2e D.B. du général Leclerc franchissent les Vosges puis Strasbourg, mais seule la poche de Colmar est toujours occupée par les Allemands.

Le 19 mars 1945, l'Alsace est définitivement libérée à l'issu de combats et de bombardements franco-américains intenses. Elle redevient française à la fin de la guerre.



Source Alsace-terroir
avatar
Torchis
Admin

Messages : 250
Date d'inscription : 02/08/2009

http://elsassnews.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Alsace pendant la Seconde Guerre Mondiale 1939-1945

Message  Torchis le Mer 29 Jan - 15:07

L'évacuation de septembre 1939
Une bande de territoire d'une profondeur de 5 a 8 kilomètres le long du Rhin mais qui sera de 20 kilomètres au nord du département du Haut-Rhin est vidée de ces habitants Strasbourg comprise en deux jours .le 2 septembre au matin au 3 au soir 374 000 (sur une population de 1 219 000 )originaires de 281 communes pour la Moselle 227 000 mosellans (sur 696 000 habitants )venant de 214 communes abandonnent leurs terres ,leurs biens,les animaux , les récoltes . C'est au son du tocsin que les départs se font dans les campagnes ils n'on droit qu'a 30 kg de bagages et 4 jours de vivres . C'est souvent à pied qu'ils rejoignent les points de regroupement (centre d'accueil)les villes et villages restent sous la surveillance de quelques hommes accrédités .A ces réfugiés officiel vient se rajouter 50 000 Alsaciens et autant de Mosellans préférant partir volontairement.



Pour l’évacuation, un plan de circulation des trains établit les différents trajets au départ des trois départements.Au départ de la Moselle :
1 / Metz, Bar-le-Duc, Melun, Chartres, Saumur, Angoulême ;
2 / Metz, Bar-le-Duc, Melun, Tours, Niort, Saintes.
Au départ du Bas-Rhin :
1 / Arrondissement de Wissembourg et Haguenau : Nancy, Chaumont, Orléans, Limoges ;
2 / Strasbourg et Sud du Bas-Rhin : Saint-Dié, Épinal, Dijon, Moulins, Clermont-Ferrand, Limoges.
Au départ du Haut-Rhin : Belfort, Vesoul, Dijon, Nevers, Châteauroux, Limoges, Brives, Cahors, Castelsarrasin, Agen.

Pour les habitants de Strasbourg, par exemple, l’exode commence les 2 et 3 septembre 1939. Les instructions pour l’évacuation des populations de Strasbourg, Schiltigheim, Bischheim et Hoenheim précisent leurs gares d’embar­quement respectives : Bischheim, Koenigshoffen, Lingolsheim et Graffenstaden. Les instructions communiquées par voie d’affichage stipulent : “ Aucun embarquement à la gare centrale de Strasbourg. Pas de bagages enregistrés. ” Les premiers trains d’évacuation partent des gares voyageurs le 2 septembre à partir de 6 heures du matin.


La Région maintient les 162 trains commerciaux et les 332 convois qui transportent des marchandises prévus en temps normal. Du 26 août au 11 septembre 1939, la SNCF transporte 353 000 personnes avec 179 trains d’évacuation civile : au départ de Metz, 58 ; de Strasbourg, 83 ; et de Mulhouse, 38. Par ailleurs,la voie ferrée achemine au total 107 900 t du port de Strasbourg sur les 150 000 t à déménager.
Le matériel ferroviaire insuffisant en raison de la mobilisation était le plus souvent composé de très vieilles voitures ou même de wagons à marchandises. Ces derniers sont couverts et arborent l’inscription bien connue “ Hommes 40, chevaux 8 (en long) ”. Leur périple éprouvant dura souvent plusieurs jours et pour beaucoup de leurs occupants il s’agit de leur premier grand voyage. D’ une telle situation, les témoignages et récits sont nombreux : des réfugiés qui arrivent à La Châtre en dix-neuf jours, erreur d’acheminement, collisions de trains de réfugiés et de trains militaires à Neuf-château...

    A chaque région d'Alsace et de Moselle correspond une région de la France de l'interieur

1 les communes du Haut-Rhin sont dirigées vers le Gers,le Lot-et-Garonnne et les Landes
2 les communes du Bas-Rhin sont dirigées vers la Dordogne (Y compris Strasbourg) ,la Haute Vienne et l'Indre
3 Les communes de Moselle sont dirigées vers la Vienne,la Charente et la Charente-Inferieur

Dans chaque commune d'accueil le nombre des réfugiés ne doit pas dépasser 35% ainsi les Strasbourgeois seront répartis sur 357 communes de Dordogne et pour les habitants de Forbach 28 communes de Charente
Les administration la préfecture de Moselle est a Montauban celle du Haut-Rhin a Valence-d'Agen et celle du Bas-Rhin a Périgueux
Les écoles normales aussi celle de Strasbourg a Périgueux,celle de Colmar a Aiguillon,celle de Metz à Romagne





A tous ces évacués viendra se rajouter au déclenchement de la guerre 82 000 Mosellans et 33 000 Alsaciens , la ville de Metz aura perdu plus de la moitié des 70 000 habitants

Des chiffres :

La Vienne 84 000 réfugiés population 306820 habitants
La Charente maritime 11 470 réfugiés population 419021 habitants
La Charente 100 000 réfugiés population 309279 habitants
L' Indre 22 500 réfugiés
La Dordogne 110 000
Le Cher 6 000
Les départements de la Corrèze, les Deux Sèvres, la Cote d'Or, et bien d'autres verront arriver des réfugiés des régions de l'est

Parmi tous ces évacués ont trouvera aussi les membres des communautés juive d'Alsace et de Moselle.


Source tampow3945
avatar
Torchis
Admin

Messages : 250
Date d'inscription : 02/08/2009

http://elsassnews.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum