Echos du Racing

Page 15 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant

Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Sam 21 Oct - 6:00

Les échos
Mangane forfait

Le doute n’était plus guère permis, mais Kader Mangane l’a confirmé hier à la sortie du terrain d’entraînement : il est out pour le match de demain (15h) à Nice. « Ça va mieux, mais pour Nice, ce sera trop juste. »

Victime d’une blessure au mollet droit le 4 octobre à la veille du match amical remporté 2-1 à Fribourg et absent depuis, le capitaine du Racing s’est contenté de trottiner durant une dizaine de minutes. « Quarante-cinq minutes à haute intensité, c’est dur », a plaisanté le grand défenseur central après ce bref “décrassage”. Une manière pour lui de signifier qu’il ne serait pas opérationnel.
Saadi se dit prêt

Alors qu’il avait été annoncé forfait lundi par le site internet du club, Idriss Saadi se dit prêt à jouer sur la Côte d’Azur. L’international algérien avait prématurément quitté l’entraînement samedi dernier, victime – pensait-on alors – d’une lésion au mollet gauche, et avait renoncé à jouer contre Marseille. « En fait, il y a eu un impact sur le cartilage et la douleur a disparu. »

L’attaquant s’est livré hier à une intense séquence de fractionné, à côté du terrain où ses partenaires répétaient leurs gammes offensives. Il espère participer aujourd’hui à la séance de veille de match. « J’aurais déjà pu reprendre avec le groupe aujourd’hui (hier)  », a-t-il précisé.
Seri out

Le milieu de terrain Jean-Michaël Seri (cuisse), et l’attaquant Allan Saint-Maximin (adducteurs) ne figuraient pas dans le groupe niçois contre la Lazio de Rome avant-hier en Europa League (1-3). Le premier est forfait pour la réception du Racing. En revanche, le second s’est entraîné normalement hier et a été déclaré apte.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 23 Oct - 20:08

Le point sur les blessés (semaine 43)

Jonas MARTIN et Martin TERRIER, légèrement touchés à Nice, sont préservés en ce début de semaine.

Benjamin CORGNET, touché à la cuisse droite samedi lors de l’entraînement, passe une IRM ce mardi. Il devrait manquer les deux matches de la semaine.

Abdallah NDOUR a repris le travail collectif. Son retour n’est plus si lointain.

Kader MANGANE (mollet droit) passe une IRM ce lundi. Il manquera St-Etienne. Très incertain pour la venue d’Angers.

Pablo MARTINEZ (tendon d’Achille gauche) est en phase de cicatrisation. Un bilan sera fait en fin de semaine.

Duplexe TCHAMBA devrait reprendre très prochainement sa réadaptation physique.

Ismael AANEBA (entorse de la cheville) est toujours au repos.

Kevin ZOHI (douleurs au quadriceps droit) entame sa rééducation.
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Ven 27 Oct - 11:04

Ernest Seka et Dimitri Lienard suspendus

Expulsé face à l’OGC Nice, Ernest Seka a été sanctionné par la commission de discipline de deux matches de suspension dont un avec sursis. Le défenseur a déjà purgé sa suspension ferme à l’occasion du match de Coupe de la Ligue face à l’AS Saint-Etienne.
Pour avoir écopé de trois cartons jaunes dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle, Dimitri Lienard a écopé d’un match de suspendu ferme. Le Strasbourgeois ne sera pas du déplacement à Troyes.
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 31 Oct - 5:20

 Les échos de la Meinau

Un triste lundi
Le Racing, touché par une accumulation d’absences, va devoir composer pour le déplacement à Troyes. Mais c’est d’abord la disparition d’un enfant chéri du club, Steven Keller, qui a jeté un nuage sombre sur la Meinau hier.
 LE RACING EN DEUIL.  – Il avait été du début de la reconstruction. En 2011, après une intersaison qui l’avait relégué, jusqu’en CFA2, le Racing avait dû se reconstruire en s’appuyant sur une jeunesse qui avait accepté de rester dans ses parages. Avec David Ledy, Vauvenargues Kéhi, Adel Benchenane ou Joris Ursch, Steven Keller a incarné une forme de renaissance, participant à la remontée en CFA, disputant une vingtaine de matches dans la saison.

Défenseur élégant, technique polyvalent, alors âgé de 19 ans, le Strasbourgeois de naissance ressemblait à une belle promesse, avant que des pépins de santé n’entravent sa progression. Amoureux viscéral du Racing, il avait joué un rôle de « grand frère », au sein de la réserve tout en intégrant le staff des formateurs au centre de formation.

Depuis quelque temps, il ne promenait plus sa bouille souriante et ses cheveux bouclés au bord des terrains, contraint d’entamer un combat contre la maladie. Il l’a perdu hier et c’est tout un club qui pleure l’un de ses plus agréables serviteurs.

  ABSENCE EN PAGAILLE. – L’infirmerie est toujours pleine du côté du Racing. Dimitri Foulquier (lésion au quadriceps droit) est absent pour plusieurs semaines et forfait pour le match à Troyes. Benjamin Corgnet (cuisse droite) est aux soins. Il est lui aussi forfait pour le déplacement à Troyes.

Abdallah Ndour a repris le jeu, mais ne peut pas encore réintégrer le groupe. Kader Mangane (mollet droit) passera un nouvel examen lundi prochain et est lui aussi absent pour Troyes. Idem pour Pablo Martinez (tendon d’Achille gauche) qui reste aux soins.

Duplexe Tchamba est en phase de reprise, mais doit subir un dernier examen de contrôle. I smaël Aaneba (entorse de la cheville) est toujours au repos. Kevin Zohi (douleurs au quadriceps droit) est aux soins. Idriss Saadi , malade la semaine passée, devrait par contre faire son retour.

   SUSPENDU. – Après avoir écopé d’un jaune à Dijon, face à Marseille puis à Nice, Dimitri Lienard doit purger un match de suspension. Le milieu sera absent samedi, à Troyes.

  TROYEN KO.
– Littéralement mis KO à Caen par un pied haut de son partenaire Christophe Hérelle, Karim Azamoum va mieux. Mais le milieu de terrain est incertain pour la rencontre face au Racing.

  QUATRE A DEUX. – Quatre joueurs troyens sont à égalité en tête des buteurs du club de l’Aube, avec deux réalisations : Samuel Grandsir, Saïf-Eddine Khaoui, Stéphane Darbion, Adama Niane.

Côté alsacien, Nuno Da Costa tient la tête (trois buts), devant Martin Terrier et Dimitri Lienard (deux buts chacun).
Troyes, mauvais souvenir

  DOYEN. – L’ancien doyen de Ligue 2, Benjamin Nivet, 40 ans est désormais doyen de… Ligue 1. Le milieu compte pour l’heure quatre titularisations à son compteur.

  DÉFAITE. – L’ESTAC reste sur une lourde défaite lors de sa dernière sortie à domicile face à Lyon, lors de la 10e  journée. Troyes a encaissé un sévère 5-0 au stade de l’Aube face à l’OL.

Le bilan des Troyens à domicile en championnat n’est pas très bon. L’ESTAC compte trois défaites (Nantes, Montpellier et Lyon), deux nuls (Toulouse, Rennes) et une seule victoire (Saint-Étienne).

   MAUVAIS SOUVENIR
. – Le dernier déplacement du Racing dans l’Aube correspond à une bonne claque. Le 2 février dernier, les Alsaciens avaient perdu 4-0 (doublé de Johan Martial, un but de Charles Traoré et un de Chaouki Ben Saada).

  24 762. – C’est le nombre moyen de spectateurs ayant assisté cette saison à un match du Racing à la Meinau. Avec ce chiffre, le club strasbourgeois se place à la 8e  place derrière Marseille (48 228), le PSG (47 171), Lyon (41 461), Lille (32 417), Saint-Étienne (27 547), Nantes (26 886), Nice (24 774) et le Racing, donc (24 762). Si l’on prend en compte le taux de remplissage du stade, le Racing est 2e du classement derrière le PSG.

   HISTOIRE DE PENALTY.
– L’ancien latéral du Racing Marc Fachan (12 matches en National durant la saison 2014-2015), actuellement à Dunkerque (National), a failli en venir aux mains avec son coéquipier Cédric Tuta pour une querelle de tireurs de penalty.

Fachan avait été désigné par son coach Didier Santini pour s’en charger. Mais face à Rodez, Tuta a pris le ballon des mains du latéral pour inscrire le penalty. Cela n’a pas empêché Dunkerque de s’incliner (1-3). Ni l’entraîneur nordiste de fulminer après ce début de bagarre qui fait désordre. « On passe pour des guignols », a-t-il lancé selon La Voix du Nord.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 7 Nov - 5:46

Les échos du Racing .
Retour à vide

Le voyage à Troyes a correspondu à une sacrée mauvaise affaire pour le Racing qui doit mettre à profit la trêve internationale pour se remettre d’équerre.
S OLLICITÉS. – Mamadou Samassa et Bingourou Kamara étaient face à face au stade de l’Aube. Les deux gardiens faisaient partie, avant la journée, des gardiens les plus sollicités de l’élite. Le premier a été impeccable sur les quatre tentatives alsaciennes qui représentaient un danger. Bingourou Kamara, lui, a dû s’incliner à trois reprises. Mais les sept interventions de l’international espoirs ont tout de même permis de rendre la pilule un peu moins amère. Les gardiens troyens et strasbourgeois font partie du top-3 de la Ligue 1 en termes d’interventions, avec le chiffre de 97 pour le premier, de 84 pour le second. Le gardien d’Amiens, Régis Gurtner, bien connu dans le secteur, s’intercale entre les deux pour confirmer que le trio de promus doit une fière chandelle à ses gardiens à l’heure de (re)découvrir le top-20 français.
«Le Général» reste en Alsace

KAMARA. – Sa jeunesse le rend particulièrement rafraîchissant dans chacun de ses discours. Bingourou Kamara l’avait mauvaise, samedi, dans les couloirs du stade de l’Aube et en voulait à M. Léonard d’avoir brandi le rouge au nez de Nuno Da Costa à la demi-heure de jeu. «Ça peut dégoûter par rapport à ce sport qu’on aime. La décision arbitrale n’est pas la même lors de deux cas similaires, a regretté le portier. Dans ces cas-là, mieux vaut se réfugier dans le travail avec son club ou la sélection.» Le gardien aura effectivement l’occasion de se changer les idées avec les espoirs. Tout comme Martin Terrier, il fait partie des Bleuets amenés à affronter la Bulgarie, jeudi, au Mans, et la Slovénie, lundi prochain, à Domzale, en éliminatoires de l’Euro-2019. La bande à Sylvain Ripoll, le sélectionneur, est pour l’heure en tête de son groupe après trois victoires en autant de matches.

ABSENCES. – Le Racing se présentera affaibli lors de sa prochaine échéance en championnat, face à Rennes en Ligue 1, le 18 novembre prochain. Ses deux attaquants de pointe ne seront pas de la partie, tous les deux suspendus. Nuno Da Costa pour avoir vu rouge à Troyes, Martin Terrier pour une accumulation de cartons jaunes. Par ailleurs, si le groupe strasbourgeois ne reprend l’entraînement que cet après-midi, l’infirmerie a d’ores et déjà rendu son verdict pour quelques protégés de Thierry Laurey. Pablo Martinez, Dimitri Foulquier et Abdallah Ndour ne seront pas là dans douze jours. L’incertitude entoure encore Kader Mangane et Benjamin Corgnet, à l’arrêt depuis la fin du mois de septembre et le nul décroché à Dijon (1-1).

KONÉ RESTE. – Pilier de la sélection burkinabe à tel point qu’il en est surnommé «le Général», Bakary Kone fera quant à lui l’impasse sur le dernier match des Étalons dans les qualifications du Mondial-2018. En effet, le capitaine du Racing est suspendu et ne pourra aider ses coéquipiers à nourrir la petite chance qui demeure de rejoindre le tournoi russe. Le Burkina Faso (6 points) reçoit le Cap Vert, totalisant le même nombre de points. Mais les deux équipes sont dans le sillage du Sénégal (8 points), à qui il reste deux matches à disputer, face à l’Afrique du Sud. En raison d’une erreur administrative, Afrique du Sud – Sénégal a été donné à rejouer.

RETOUR. – Il avait exceptionnellement fait l’impasse sur le match disputé face à Angers il y a huit jours en raison de courtes mais lointaines vacances. Le président Marc Keller était de retour auprès de son équipe, à Troyes, et même avant puisqu’il a assisté aux funérailles de son homonyme, Steven, entraîneur au centre de formation cruellement disparu il y a une semaine, à l’âge de 25 ans.

756 OFFICIELS. – Les supporters strasbourgeois ont, comme d’habitude, fait du bruit samedi au stade de l’Aube. Les responsables de la billetterie troyenne n’ont pas manqué de relever, en dehors d’une affluence quelconque (10 260 spectateurs), la présence de 756 Strasbourgeois ayant fait l’acquisition d’un billet payant. Certains suiveurs du Racing ont peut-être opté pour un voyage en indépendant mais on ne saura jamais les estimer. Les partisans de la cause strasbourgeoise n’ont pas eu l’occasion d’exprimer une joie débordante lors du duel de promus.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Ven 10 Nov - 5:56

Aholou à l’arrêt

Touché samedi dernier à Troyes lors de la défaite strasbourgeoise (3-0), le milieu défensif du Racing Jean-Eudes Aholou souffre d’une inflammation du pubis et est à l’arrêt depuis.
Les divers examens passés par l’ancien Orléanais sont néanmoins rassurants. S’il ne s’entraînera pas cette semaine, il doit en principe retrouver ses partenaires sur le pré dès lundi. Sa participation à la réception de Rennes, le samedi 18 novembre (20h) à la Meinau, n’est pour l’heure pas remise en cause.
En délicatesse avec un genou depuis la semaine passée, le latéral gauche Abdallah Ndour, qui entame la dernière partie de sa phase de reprise après sa double fracture tibia-péroné début mai, l’a provisoirement interrompue. Le défenseur axial Kader Mangane (mollet) et l’attaquant Kevin Zohi (adducteurs) ont, eux, travaillé hier matin avec le préparateur physique en marge du groupe. Ernest Seka (tension musculaire) et Jonas Martin (coup reçu lors de la séance de mercredi) ont été ménagés par précaution.

Da Costa sanctionné

Sévèrement expulsé à la demi-heure de jeu samedi dernier à Troyes, l’attaquant cap-verdien du RCSA Nuno Da Costa a été puni hier soir en commission de discipline d’un match de suspension ferme et d’un autre avec sursis.
Il purgera sa sanction automatique le 18 novembre contre Rennes, mais sera de nouveau à disposition de Thierry Laurey pour le déplacement à Saint-Etienne le 24 novembre.
De son côté, son partenaire du secteur offensif Martin Terrier, a écopé comme prévu d’un match de suspension pour accumulation de cartons jaunes. Il le purgera lui aussi face aux Rennais.
u Bordeaux – Racing le vendredi 8 décembre à 20h45. La rencontre de la 17e journée de Ligue 1 entre Bordeaux et Strasbourg a été fixée au vendredi 8 décembre à 20h45 et sera diffusée sur Canal+ Sport.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Sam 11 Nov - 5:47

Du côté du Racing
Foulquier absent jusqu’à la trêve

En marge de l’opposition interne organisée hier après-midi sur le terrain annexe avec le ‘‘renfort’’ d’une demi-douzaine de joueurs de la réserve, l’entraîneur du Racing Thierry Laurey a annoncé que son défenseur Dimitri Foulquier sera absent de six à huit semaines et ne rejouera donc pas, a priori, avant la trêve hivernale.

Prêté le 26 août par Watford (Premier League) où il venait de s’engager jusqu’en 2021, l’ancien latéral de Grenade s’était blessé au quadriceps droit quelques jours après son arrivée en Alsace. Il n’a disputé ses premières minutes sous le maillot bleu que le 22 octobre à Nice (succès 2-1, 10e journée de Ligue 1), en remplaçant Nuno Da Costa à un quart d’heure de la fin. Il a ensuite joué l’intégralité du 16e de finale de Coupe de la Ligue contre Saint-Étienne (1-1, 5-4 aux tirs au but). «Le plus incompréhensible, c’est que Dimitri s’est de nouveau blessé au quadri droit en première période face aux Verts. On a revu le match et pas plus qu’à chaud sur le terrain, nous n’avons eu l’impression qu’il a joué blessé », cherche toujours à comprendre le coach après la rechute de son joueur.

Racing-PSG à guichets fermés. Alors qu’il n’aura lieu que le samedi 2 décembre à 17h à la Meinau, le match de la 16e journée de Ligue 1 Strasbourg-PSG affiche déjà complet. Ce sera la 3e fois de la saison, après les récentes réceptions de Marseille et Angers.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 14 Nov - 5:39

Les échos du Racing
Le début du marathon

Après un week-end off, le Racing a repris le chemin de l’entraînement, hier, pour la préparation de la venue de Rennes, samedi à la Meinau. Par la suite, les rendez-vous s’enchaîneront allègrement.
MARATHON. – Après la dernière trêve de l’année, le Racing s’attaque désormais à un calendrier aux cadences infernales. De l’accueil de Rennes, samedi, au déplacement à Metz, programmé le 20 décembre, les Strasbourgeois abordent un petit marathon de huit matches en 33 jours.

« En fait, la seule chose qui me gêne dans ces huit matches, c’est d’affronter deux fois Paris qui cristallise l’attention, souligne Thierry Laurey. Le PSG semble inaccessible, mais les joueurs pensent, eux, que c’est possible, ce qui est normal. L’objectif, ce serait presque de ne penser qu’aux six autres matches et de prendre cette double confrontation face au PSG comme du bonus. Car c’est face aux autres que nous pouvons sauver notre saison, pas contre les Parisiens. »

  RETOUR CONTRARIÉ. – Dimitri Lienard, suspendu, avait été contraint de faire l’impasse sur le déplacement à Troyes avant la trêve internationale. L’ailier n’a pas entamé la semaine de préparation du match face à Rennes sur les meilleures bases. Malade, il n’a pas participé à la séance d’entraînement, hier matin.

  MÉNAGÉ. – Thierry Laurey, l’entraîneur du Racing, a dû compter ses hommes après un week-end off. L’infirmerie reste bien remplie avec les indisponibilités entérinées pour le match de samedi de Pablo Martinez, Dimitri Foulquier ou encore Abdallah Ndour.

Jean-Eudes Aholou et Ernest Seka se sont entraînés à part, mais devraient être du groupe, ce qui ne semble pas acquis pour Benjamin Corgnet.

  MANGANE. – En revanche, le capitaine Kader Mangane, out depuis le nul décroché à Dijon (1-1), à la fin du mois de septembre, a effectué un test convaincant. Il ne se ressent plus de la blessure au mollet qui lui a fait manquer les trois derniers matches du Racing.

« Je vais bien, je ne ressens plus aucune douleur et ça fait plaisir », a souri le défenseur sénégalais au terme d’une séance où le préparateur physique l’a poussé dans ses retranchements.
Qui en attaque ?

  SUSPENSION. – Il devrait s’agir du feuilleton de la semaine. Le Racing sera privé de son duo d’attaquants titulaires, composé de Nuno Da Costa et Martin Terrier, tous les deux suspendus. Quels joueurs seront amenés à les remplacer ? Ihsan Sacko, Jérémy Blayac, Stéphane Bahoken et Idriss Saadi semblent en balance pour relayer les deux meilleurs buteurs strasbourgeois.

PRÉSERVATION. – Signe que l’effectif du Racing est loin d’afficher complet, Anthony Caci a été privé de rencontre avec la réserve, qui a battu Pagny/Moselle, dimanche en National 3. La polyvalence du joueur de 20 ans présente trop d’avantages pour l’exposer en championnat amateur. Ainsi, seuls Steve Solvet et Quentin Othon ont encadré les jeunes pousses du centre de formation qui s’en sont bien sorties (2-0). Le jeune Papou Mendes, né en 2000, a même ouvert la marque.

  BURKINA, LA FIN DES ESPOIRS. – Suspendu, Bakary Koné ne sera pas de la dernière levée du Burkina Faso lors des éliminatoires du Mondial-2018. Mais le Burkina – Cap Vert disputé ce soir compte pour du beurre. En effet, après sa victoire en Afrique du Sud (0-2), le Sénégal compte cinq points d’avance dans le groupe D du continent africain et il ne reste qu’une journée à disputer.

TERRIER MAJEUR. – En revanche, un autre international du Racing, chez les Bleuets, continue de marcher sur l’eau à chacune de ses sélections. Martin Terrier a (encore) marqué face aux espoirs bulgares cette fois et présente le remarquable bilan de sept buts en quatre matches. À noter que l’attaquant était le seul Strasbourgeois à jouer avec les Bleuets, Paul Bernardoni ayant été préféré à Bingourou Kamara dans le but. Les hommes de Sylvain Ripoll se consacraient au match au sommet, face à leurs homologues slovènes, hier
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 21 Nov - 5:57

Les échos du Racing
Un avenir riche du passé


Cédric Kanté, Yacine Abdessadki, Régis Dorn, Guillaume Lacour (de gauche à droite) au premier rang et quelques dizaines d’anciens du Racing ont lancé leur association le jour de la victoire face à Rennes

Le Racing a remis la marche avant, en prenant le meilleur sur Rennes. Entre un vibrant hommage à l’un de ses enfants disparus et la constitution d’une association d’anciens, le club strasbourgeois a rappelé les solides bases de sa construction.
❏ HOMMAGE. – En jetant un coup d’œil dans le rétroviseur et le match du Racing face à Rennes, l’émotion qui a entouré la Meinau lors de l’hommage rendu à Steven Keller restera un moment fort.

Une vibrante minute d’applaudissements a retenti quelques instants avant le coup d’envoi pour honorer la mémoire du jeune éducateur du Racing, décédé trop tôt il y a quelques jours.

Les 100 à 200 supporters rennais ont été inspirés en s’associant avec respect à cette manifestation.

❏ ANCIENS. – Alors que la pratique est courante dans de nombreux autres clubs, le Racing ne disposait pas d’une association de ses anciens joueurs. Le manque a été réparé puisqu’une bonne trentaine de pros passés par le club strasbourgeois (*) se sont rassemblés pour élire un président et un comité directeur, à la tête de leur structure.

« C’est quelque chose qui a été mûri depuis un an, explique Léonard Specht, le premier président de l’association. Marc Keller avait exprimé la volonté que cette association se constitue. Après quelques formalités administratives, elle est née ce week-end, le jour de la victoire face à Rennes. »

Ces anciens de la première heure ont déjeuné à l’Orangerie et se sont consacrés à une visite du Parlement européen avant de se rendre à la Meinau pour suivre le match de Rennes. Ils ont, tous ensemble, salué les supporters sur la pelouse à la pause de la rencontre remportée par les Bleus.

❏ ÉQUIPE. – « Il y a un mélange des générations et c’est très bien ainsi, prolonge Léonard Specht sur le sujet. L’une des premières initiatives est de constituer une équipe d’anciens pros. Ce sera pour les plus jeunes et ils seront coachés par Roland Merschel. » Ce dernier ne pourra pas compter sur tous les membres de l’association, certains ayant passé l’âge de courir après un ballon. Mais le groupe rassemblé lui offrira quelques possibilités tactiques.

Et le recrutement n’est sans doute pas fini. Il existe deux conditions pour être membre de l’association : avoir joué ou coaché pendant un an l’équipe pro du Racing et être à jour de cotisation.
Gonçalves touché aux côtes

❏ DE LA CASSE ENCORE. – Déjà privé sur le long terme de Dimitri Foulquier, d’Abdallah NDour et de Pablo Martinez, Thierry Laurey doit déplorer deux absences de longue durée dans le sillage de sa victoire face à Rennes.

Victime d’une fissure d’une côte qui l’a contraint à quitter ses partenaires à l’heure de jeu, Anthony Gonçalves ne sera pas du déplacement à Saint-Étienne, vendredi. Il est, en effet, arrêté pour une quinzaine de jours.

Pour Benjamin Corgnet, l’absence durera jusqu’à la trêve. Opéré d’une tendinite au genou gauche, hier, le meneur de jeu ne reviendra pas avant une période de quatre à six semaines.

❏ RETOURS. – Heureusement, Thierry Laurey récupère quelques forces vives pour le déplacement dans le Forez vendredi. Son duo d’attaque composé de Martin Terrier et de Nuno da Costa a fait l’impasse sur le match de Rennes, les deux joueurs étant suspendus. Ils seront de retour dans le groupe mais Stéphane Bahoken et Jérémy Blayac, les deux les ayant remplacés, ont marqué chacun leur but samedi.

Autant dire que Thierry Laurey aura l’embarras du choix pour défier les Verts dans ce secteur, ce qui est toujours mieux que le choix de l’embarras.

À noter qu’à Saint-Étienne, Julien Sablé, qui vient de débuter sa carrière sur le banc par une défaite à Lille (3-1), devra faire sans Rémy Cabella, blessé, et Léo Lacroix, suspendu.

* : Il s’agit, par ordre alphabétique de Gérard Burcklé, Rudy Carlier, Joël Corminboeuf, Denis Devaux, Cyriaque Didaux, Régis Dorn, Yves Ehrlacher, Jean-Marc Frotey, Albert Gemmrich, Rémi Gentes, Dario Grava, Dany Guérard, Gérard Hausser, Cédric Kanté, Marc Keller, Guillaume Lacour, Danijel Ljuboja, Corentin Martins, Jean-Jacques Marx, Ali Mathlouthi, Richard Mazerand, Roland Merschel, José Messer, Eric Mosser, Nicolas Puydebois, Peter Reichert, Franck Rolling, Pierre Sbaiz, Léonard Specht, Raymond Stieber, Robert Szczepaniak, Joël Tanter, Roland Wagner, Daniel Zehringer et David Zitelli.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Jeu 23 Nov - 13:17

LES ANCIENS JOUEURS PRÉSENTS :

Yacine Abdessadki, Gérard Burcklé, Rudy Carlier, Joël Corminboeuf, Denis Devaux, Cyriaque Didaux, Régis Dorn, Yves Ehrlacher, Jean-Marc Frotey, Albert Gemmrich, Rémy Gentes, Dany Guérard, Gérard Hausser, Cédric Kanté, Marc Keller, Guillaume Lacour, Daniel Ljuboja, Corentin Martins, Jean-Jacques Marx, Ali Mathlouthi, Richard Mazerand, Roland Merschel, José Messer, Nicolas Puydebois, Peter Reichert, Franck Rolling, Pierre Sbaïz, Léonard Specht, Raymond Stieber, Robert Szczepaniak, Joël Tanter, Roland Wagner, Daniel Zehringer, David Zitelli. Excusés : Robert Barraja, Serge Bex, Yves Deroff, René Deutschmann, Martin Djetou, Philippe Flucklinger, Jacques Glassmann, Dario Grava, Mario Haas, Emmanuel Hutteau, Wolfgang Kaniber, David Klein, Fabrice Mège, Heinz Schilcher, Jean-François Jodar, Jean-François Péron, Eric Pécout, Rodrigo Ramos, Freddy Zix.
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 5 Déc - 5:37

Les échos du Racing Neymar a perdu
Car le Racing a gagné, samedi, dans un match qui demeurera dans les annales et qu’on ne se lasse pas de se passer en boucle dans la tête.
❏ PREMIÈRE. – Pour être tout à fait exact, Neymar avait déjà mordu la poussière, dans l’Hexagone. Mais c’était à une époque où il portait un autre maillot que celui du PSG. Prélude à une célèbre remontée, le 8e  de finale aller de Ligue des champions avait vu le PSG l’emporter face au Barça de… Neymar, au Parc (4-1). Mais depuis son débarquement comme une rock star, en France, le meneur brésilien avait un bilan quasiment impeccable en championnat, prenant part à onze matches pour dix victoires et un nul (à Marseille 2-2). À l’échelle européenne, le tableau était absolument nickel avec cinq victoires en cinq rencontres. Mais tout ça, c’était donc avant un week-end qui a fait grand bruit.

❏ KAMARA. – Dans la dernière ligne droite de la rencontre, ressentant une douleur au thorax, Bingourou Kamara a préféré laisser sa place à sa doublure, Alexandre Oukidja, irréprochable lors de sa demi-heure de jeu. Thierry Laurey s’est montré rassurant sur le cas de son gardien titulaire : « Ça peut être lié à du stress. » L’international espoirs se montrait lui-même optimiste en ce début de semaine. Il devait néanmoins passer des examens pour éventer tous les doutes le concernant.

À noter qu’en quittant ses copains avant la fin, le gardien a mis fin à une présence invariable, du début à la fin de toutes les rencontres depuis le début du championnat. Alexandre Oukidja est en même temps devenu le 22e Strasbourgeois à apparaître en Ligue 1 cette saison.

❏ RÉPIT.
– Les Strasbourgeois ne se sont entraînés ni dimanche, ni hier. Cela n’avait toutefois pas grand-chose à voir avec l’improbable victoire décrochée face aux leaders. Cette programmation datait avant le week-end fastueux.

❏ SIG. – En déplacement dans le Périgord samedi, le staff de la SIG, Vincent Collet en tête, n’a (presque) rien manqué de la victoire du Racing. Les Strasbourgeois ont suivi la première mi-temps dans le hall de leur hôtel, à Trélissac, et ont même pu voir le but victorieux de Stéphane Bahoken, alors qu’ils faisaient route vers la salle, sur le smartphone du team manager et responsable logistique, Jacky Kuhn. Au coup de sifflet final, le coach n’a d’ailleurs pas manqué de souligner que « le sport est fait de ce type de matches et c’est aussi pour ça qu’il est beau. Si notre Racing peut terrasser le PSG, il est tout à fait possible que l’on puisse perdre à Boulazac. »

❏ PASSEUR. – Il va finir par se faire remarquer mais, dans le fond, c’est peut-être bien mérité. Dimitri Lienard a distillé sa quatrième passe décisive de la saison samedi. Aussi, l’ailier gauche du Racing apparaît-il en bonne place dans le classement individuel spécifique. Le n°11 du Racing se retrouve dans le sillage de deux cracks, Neymar et Florian Thauvin. Les deux meilleurs passeurs de la Ligue 1 totalisent six caviars depuis le début de saison. « Dim » est en troisième place, en compagnie de Tete (Lyon), Kamano et Malcolm (Bordeaux), Gransir (Troyes), Dossevi (Metz), Bourigeaud (Rennes), Kakuta (Amiens), Rony Lopes, Touré et Moutinho (Monaco).

❏ COUPE DE LA LIGUE. – Si la prochaine échéance du Racing est programmée à Bordeaux, vendredi, les retrouvailles du Racing avec la Meinau interviendront le 13 décembre face au PSG. Nuno Da Costa, le cauchemar des Parisiens, auteur d’un but et d’une passe décisive, ne sera pas de la partie puisqu’il sera suspendu en raison d’un sursis levé suite à son carton jaune.

Toutefois, Unai Emery peut se rassurer. Thierry Laurey a été clair : «La coupe de la Ligue n’est pas un objectif». Encore que, l’idée de faire plaisir à tout un stade, qui sera encore une fois complètement plein peut susciter des envies de bis repetita.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Ven 22 Déc - 5:56

Indiscrétions 
Trois semaines d’arrêt pour Martin Terrier


Martin Terrier s’est vite éclipsé mercredi soir du stade Saint-Symphorien. L’attaquant international espoirs du Racing a rallié directement son Nord natal pour les vacances.

Victime d’une douleur à l’ischio-jambier gauche à Metz, le joueur prêté par le LOSC, qui revenait tout juste d’une blessure à l’ischio droit contractée le 8 décembre à Bordeaux, a passé hier après-midi un examen de contrôle à Lille pour définir avec précision la durée de son indisponibilité.

Cet examen a mis en évidence une petite lésion qui devrait valoir au moins trois semaines d’indisponibilité.
Da Costa rassurant

Contraint lui aussi de céder sa place à la 78e minutes pour une semelle reçue sur le tendon d’Achille droit, Nuno Da Costa suscitait également l’inquiétude de Thierry Laurey à chaud, mercredi soir. « Ça peut être sérieux », avait déclaré l’entraîneur.

Hier, l’attaquant cap-verdien a donné des nouvelles rassurantes. « Je suis sorti après m’être fait marcher sur le tendon. C’était douloureux sur le moment. Mais là, ça va déjà beaucoup mieux. Je ne suis pas inquiet. Ça va aller. »
Reprise le 28 à 15h

Le coach du Racing avait annoncé qu’il donnerait un jour de repos supplémentaire à ses troupes si elles remportaient les deux derniers matches de l’année contre Toulouse et à Metz.

Les Bleus n’ont rempli que la moitié du “contrat” en venant à bout des Toulousains (2-1), avant de s’incliner dans le derby (3-0).

Le technicien a donc maintenu la reprise au jeudi 28 décembre à 15h.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Sam 23 Déc - 6:09

Le bilan des joueurs du Racing à la trêve
Défense recomposée

A priori, ce n’est pas le secteur fort du Racing. Mais les défenseurs strasbourgeois, parfois livrés à eux-mêmes dans leurs tâches, ont su redresser la barre pour installer le Racing dans un certain confort au classement.
B INGOUROU KAMARA (16 matches, 1422 minutes de temps de jeu, 2 cartons jaunes, 5,31 *). – L’international espoir est l’auteur d’une demi-saison mitigée. Incontestable n°1 dans la hiérarchie instaurée par le coach strasbourgeois, le transfuge de Tours a pu coûter quelques points, face à Nantes ou à Marseille à domicile, voire à Troyes où il n’est pas impérial sur l’ouverture du score. Son âge – 21 ans – nourrit néanmoins l’indulgence et laisse à penser que le grand (1,95 m) garçon a une marge de progression.

  ALEXANDRE OUKIDJA (2 matches, 108 minutes de jeu, 6).
– L’ancien titulaire n’a guère eu le loisir de se dégourdir les jambes, lancé au feu face au PSG pour vingt minutes où il a brillé, plutôt intéressant à Bordeaux également. Sa fin d’année a été ternie par une production ratée en coupe de la Ligue face au PSG qu’il a affronté en bonne partie blessé.
Le capitaine porte beau ses 34 ans

  LANDRY BONNEFOI (2 matches, 180 minutes, 6,5). – Le n°3
a peut-être bien remonté d’un rang dans la hiérarchie. Il a achevé l’année dans la peau de titulaire, même à Metz alors qu’Oukidja a été juge apte. Il a sans doute été le meilleur Strasbourgeois sur les bords de la Moselle. Alors que le Racing ne communique guère sur les pépins de Bingourou Kamara touché au genou, Bonnefoi sera-t-il encore de la partie à la reprise ?

  KENNY LALA (18 matches, 1608 minutes de jeu, 1 but, passe décisive, 3 cartons jaunes, 1 rouge, 5,88).
– Il est l’une des incontestables bonnes pioches du recrutement, rarement décevant (à Lyon ? face à Amiens), en progression régulière. L’ancien de Lens a commencé à gauche, a poursuivi à droite, souvent à l’aise, toujours utile grâce à sa pointe de vitesse qui lui permet de rattraper de nombreux coups. Le latéral a également le mérite de se montrer décisif, ponctuant son cycle aller de trois passes décisives et d’un but. S’il a pu subir un léger coup de mou en novembre, il a remis résolument la marche avant dans la dernière ligne droite.

  DIMITRI FOULQUIER (1 match, 16 minutes de jeu).
– Il apparaît difficile de juger un joueur sans cesse blessé. Prêté par Watford, plutôt intéressant en coupe de la Ligue face à Saint-Étienne, il est attendu pour le mois de janvier.

  KADER MANGANE (13 matches, 1170 minutes de jeu, 1 but, 1 passe décisive, 3 cartons jaunes, 5,31).
– Le capitaine porte plutôt beau ses 34 ans. Son expérience lui a permis d’appréhender avec sérénité un retour parmi l’élite. Le Sénégalais semble inspirer nombre de ses coéquipiers. Évidemment, il n’a plus ses jambes de junior. Il a mis plus d’un mois pour soigner une cuisse douloureuse et en a vraiment bavé à Monaco ou face à Nantes. Sa hargne pour délivrer une passe décisive synonyme d’égalisation à Dijon, dans les arrêts de jeu, ou son splendide but face à Toulouse, compensent largement ses absences.

  BAKARY KONÉ (14 matches, 1211 minutes de jeu, 1 but, 2 cartons jaunes, 5,23).
– Le Burkinabé s’est installé, sitôt arrivé, et a incarné, dans l’ensemble, un défenseur rassurant. Ses premiers matches ont été vraiment quelconques, à Monaco, face à Nantes ou à Dijon. Mais le joueur aux dreadlocks est monté en intensité par la suite, lorsqu’il a porté le brassard. Prêté par Malaga, il a notamment convaincu au mois d’octobre quand le Racing a été contraint de se passer de Mangane.

  YOANN SALMIER (12 matches, 1019 minutes de jeu, 2 cartons jaunes, 5,08).
– Jamais vraiment attendu mais finalement toujours présent, Salmier a encore incarné un recours bien utile quand les blessures se sont accumulées, ce qui a été une habitude sur les 19 premiers matches de la saison. Il a eu le mérite de privilégier une certaine sobriété, il a été plutôt satisfaisant pour commencer, sauf peut-être à Montpellier. Pour prendre le relais de Mangane blessé, à l’automne, il s’est efforcé, là encore, de ne pas trop en faire. On pourra lui reprocher une vilaine copie à Troyes ou face au PSG en coupe de la Ligue, mais, comme à Bordeaux, sorti du banc, l’ancien joueur de district a encore monté son niveau d’un cran, ce qui n’était pas nécessairement prévu.

  ERNEST SEKA (14 matches, 1135 minutes de jeu, 1 passe décisive, 2 cartons jaunes, 1 rouge, 5,75).
– Ce Seka est décidément un cas. L’ancien capitaine n’a pas été loin de prendre la porte, à la toute fin du mercato estival quand il avait dû se contenter de deux minuscules minutes de temps de jeu à Montpellier. Et puis l’ancien d’Amiens, qui avait défrayé la chronique en refusant de jouer sur le côté en Ligue 2, a profité de la blessure de Martinez pour devenir indéboulonnable.

Celui qui se considère comme un défenseur axial s’est donc plié au couloir, d’abord droit puis à gauche où il ne se voyait initialement aucun avenir en même temps qu’un présent très délicat. Laurey a fait ce choix lors de la trêve internationale de septembre et n’a (vraiment) pas à le regretter. Ernest Seka a mis au pas la plupart de ses vis-à-vis et l’entente qu’il nourrit avec Lienard ressemble à un argument fort dans la quête du maintien. Passeur décisif involontaire face à Rennes, intransigeant dans les duels, flambeur en efforts, il semble en pleine reconversion fructueuse.
Martinez à l’heure du rebond

  PABLO MARTINEZ (7 matches, 585 minutes de jeu, 1 passe, 4,14).
– Le Méridional a vécu une première moitié de saison blanche et sèche. Pas franchement à l’aise dans sa position de latéral, l’ancien du Gazélec a été quelconque avant de se blesser longuement. Écarté des terrains pendant trois mois, il est réapparu à Metz, mercredi, où il n’a pas été le plus en difficulté. 2018 doit lui permettre de rebondir. Dans l’axe ? Sur le côté ?

(*) La note qui apparaît en fin de parenthèse est la moyenne pour les apparitions en Ligue 1 établie par les journalistes en charge du Racing, dans ces colonnes, dans la rubrique « Le jeu et les joueurs ». Il faut que le joueur dispute au moins 45 minutes de la rencontre. Les 0, attribué en cas d’expulsion, n’ont pas été pris en compte.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Sam 23 Déc - 6:12

Les chiffres du Racing à la mi-saison
 Les bons comptes

Après neuf ans d’absence en Ligue 1, le Racing a bouclé le cycle aller à une 11e place très honorable, surtout après une entame délicate. Voici, condensé en quelques chiffres, ce qu’il faut retenir de sa bonne première demi-saison.
1. Un seul joueur a disputé les 19 journées de L1 : Jean-Eudes Aholou, toujours titulaire, mais qui a cédé sa place à trois reprises. Il possède aussi le temps de jeu le plus élevé : 1658 minutes sur 1710 possibles.

  3. Les matches que le Racing a terminés sans avoir concédé de but, sur 19. Seul Dijon fait pire (2). La palme en la matière revient à Caen, Marseille, Monaco et Montpellier (9).

  4. Les points récoltés lors des sept premières journées : une victoire, un nul et cinq défaites. Les Bleus pointaient alors à la 19e place, juste devant Metz.

  4 (bis). Les réalisations du meilleur buteur du double promu, Nuno Da Costa. Ce qui le situe en 28e position d’un classement spécifique que survole le Parisien Edinson Cavani (19 buts).

  4 (ter). Les penalties transformés par le Racing : un par Dimitri Lienard (contre Lille) et Kenny Lala (face à Angers) ; deux par Jonas Martin (à Saint-Étienne et contre Toulouse). Le Racing tourne à 100 % de réussite, sachant que Lala, Vincent Nogueira, Anthony Gonçalves, Ihsan Sacko et Bakary Koné ont aussi réussi leurs cinq tirs au but le 25 octobre à la Meinau contre Saint-Étienne en 16e de finale de Coupe de la Ligue.
Une affluence impressionnante

  5. Les passes décisives de Dimitri Lienard, le meilleur Strasbourgeois dans ce registre, dont 4 sur coups de pied arrêtés. Le Belfortain est 4e ex aequo, à égalité avec le Messin Matthieu Dossevi et le Monégasque Joao Moutinho, derrière le trio Neymar (9 passes), Florian Thauvin (8) et Kylian Mbappé (7).

  6. La plus longue série d’invincibilité des Racingmen : quatre succès et deux nuls, pour une récolte de 14 points sur 18, de la 13e à la 18e journée.

  -7. La différence de buts des hommes de Thierry Laurey à mi-saison (24 buts pour, 31 contre). Un solde négatif essentiellement imputable aux quatre fessées reçues à Lyon (4-0), Monaco (3-0), Troyes (3-0) et Metz (3-0).

  8. Le nombre de buts sur lesquels Lienard est impliqué. Pour ses grands débuts en Ligue 1, le milieu relayeur a inscrit trois buts et réussi cinq passes décisives en 17 matches, dont 13 comme titulaire. Il est le joueur le plus décisif dans l’effectif.

  8 (bis). Le meilleur classement des Alsaciens, huitièmes à l’issue de la 18e journée, conclue par une troisième victoire de rang contre Toulouse (2-1) et un sixième match sans défaite. Le revers 3-0 mercredi lors du derby à Metz les a renvoyés à leur actuelle 11e place.

  20. Entre les 8e et 18e journées, le Racing a glané 20 points, avec cinq victoires, cinq nuls et une défaite. C’est aussi bien que Monaco. Seuls Paris (28), à qui il a infligé son premier – et seul – échec en L1 le 2 décembre (2-1), Lyon (26) et Marseille (22) ont fait mieux sur la période.

  23. Thierry Laurey a utilisé 23 joueurs lors du cycle aller. Le trio de tête est composé d’Aholou, Lala (18 matches, 1607 minutes) et Martin (18 matches, 1571 minutes). Vincent Nogueira (1 match, 64 minutes) et Dimitri Foulquier (1 match, 16 minutes) ont dû se contenter de miettes quand Ismaël Aaneba, Quentin Othon, Anthony Caci, Kevin Zohi et le gardien de la réserve Bastien Rempp sont apparus sur une feuille de match, sans entrer en jeu.

  24. Avec 24 buts, Kader Mangane, auteur d’une splendide et victorieuse aile de pigeon samedi dernier contre Toulouse, et ses coéquipiers possèdent la 6e attaque, à égalité avec Nice et Rennes. Comme dans de nombreux classements, le PSG est intouchable avec 58 buts, dont 38 pour le trident Cavani (19), Neymar (11) et Mbappé (8).

  31. En revanche, la défense du Racing ne se situe qu’au 17e rang avec 31 buts encaissés. L’embellie constatée en fin d’année – deux buts concédés en quatre rencontres de la 15e à la 18e journée – a fait long feu chez la lanterne rouge messine, toute heureuse de s’imposer pour la 1re fois à Saint-Symphorien en 10 tentatives (1 nul, 8 échecs précédemment).

  24148. La moyenne de spectateurs à la Meinau pour le grand retour en L1. En neuf réceptions, 217133 spectateurs ont franchi les portes du stade. Le record d’affluence date de la venue de l’OM le dimanche 15 octobre : 26015 spectateurs. Le club strasbourgeois apparaît au 8e rang des plus fortes fréquentations. Un classement dominé par le PSG (46629).
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Dim 24 Déc - 6:06

le bilan des joueurs du Racing à la trêve La loi du milieu
Quand le milieu va, tout va. Le Racing a pas mal dépendu de ses joueurs situés entre la défense et l’attaque. Après quelques semaines passées à tâtonner, la plupart ont fini par trouver leurs marques pour présenter un bilan à mi-parcours satisfaisant.
J EAN-EUDES AHOLOU (19 matches, 1161 minutes de jeu, 2 buts, 2 cartons jaunes, 4,95). – Il s’agit du Strasbourgeois le plus utilisé depuis le début de la saison, l’homme de base de Thierry Laurey, de toutes les victoires et de tous les échecs donc. Arrivé d’Orléans il y a moins d’un an, le joueur ressemble au baromètre de toute une équipe, par exemple catastrophique à Lyon, face à Amiens ou Nantes, comme tout le monde, bon à Bordeaux ou face au PSG comme beaucoup.

Au final, le garçon né à Abidjan a progressivement su se mettre au niveau d’un championnat qu’il découvre et a paru plus à l’aise au sein d’un milieu renforcé que dans un rôle de sentinelle esseulée. Sa sobriété naturelle ne l’a pas empêché d’être buteur face à Marseille et à Saint-Étienne.
L’énigme Corgnet

  JÉRÉMY GRIMM (12 matches, 303 minutes de jeu, 1 carton jaune, 1 but, 4,5).
– L’Alsacien de l’effectif a dû se contenter de miettes, cinq heures en cinq mois. Ceci ne l’a pas exténué. À force de faire banquette, le blond avec ses chaussures noires a pu perdre le rythme, parfois, pas impérial ainsi à Saint-Étienne et plus convaincant en seconde période qu’en première sur la pelouse de Bordeaux.

L’enfant d’Ostheim a été en vue en tant que remplaçant face à Lille, inscrivant son premier but parmi l’élite ou face au PSG en coupe de la Ligue. Il a montré à cette occasion que son opportunisme n’avait pas disparu à force d’attendre.

  VINCENT NOGUEIRA (2 matches, 63 minutes de jeu, 5).
– Grimm aurait quelques raisons de se montrer impatient ? Vincent Nogueira ne peut décemment envisager qu’un départ s’il ne veut pas rouiller. En dehors des matches amicaux ou de coupe, Thierry Laurey ne lui a fait véritablement confiance qu’à une reprise, lors d’un fiasco à Troyes. L’ancien Sochalien se rêve une porte de sortie en janvier.

  ANTHONY GONÇALVES (14 matches, 755 minutes de jeu, 1 jaune, 5,87).
– Après huit saisons en Ligue 2, dont sept à Laval, le milieu de terrain espérait avoir décroché le jackpot en participant activement à la montée du Racing dans l’élite. Il a d’abord dû se faire sa place dans un secteur renforcé à l’intersaison et une seule titularisation aura agrémenté son été.

Victime comme quelques autres de la prime aux arrivants, le joueur de 31 ans a rongé son frein pour incarner une solution évidente quand le milieu en losange s’est imposé comme la solution aux maux collectifs strasbourgeois.

Sans briller dans les statistiques, Gonçalves a convaincu par son abattage, son penchant à ne jamais se résigner pour finir par tordre son vis-à-vis. Ainsi, il a convaincu à Nice, face à Angers, Rennes et Toulouse pour trois victoires au passage. Un « Gonzo » bon laisse souvent espérer une jolie moisson.

  JONAS MARTIN (18 matches, 1577 minutes de temps de jeu, 3 buts, 1 passe décisive, 3 cartons jaunes, 5,17).
– Le milieu de terrain polyvalent constitue l’une des grosses satisfactions du recrutement, avec Kenny Lala et, dans une moindre mesure, Nuno Da Costa et Martin Terrier. Assurément, Martin est une bonne pêche réalisée au Betis Séville, dans le championnat d’Espagne, où l’ancien de Montpellier n’était pas pleinement épanoui.

Le garçon de 27 ans, fort d’une belle expérience en Ligue 1 – plus de 100 matches sous le maillot héraultais – a fait preuve d’un gros volume de jeu en général.

Dans le détail de son cycle aller, il a mis un peu de temps pour donner sa pleine mesure, en quête de rythme et peut-être de repères après une saison inégale en Andalousie. Accessoirement, il lui a fallu éviter de marcher sur les plates-bandes de Benjamin Corgnet. Martin a donc été un peu quelconque en août et septembre mais la suite a été convaincante, brillant par exemple face au PSG. Les trois buts qu’il a inscrits, dont deux sur penalty, ont permis au Racing d’avancer.

  BENJAMIN CORGNET (7 matches, 589 minutes de jeu, 2 cartons jaunes, 4,86).
– Le meneur de jeu est une énigme. Sans être décisif, il a montré quelques facettes de son talent face à Nantes ou Amiens, lors de deux défaites à domicile où il a à peu près été le seul à surnager. Mais l’ex-Stéphanois n’a jamais semblé évoluer dans la plénitude de ses moyens, enquiquiné par des pépins physiques qui l’ont au final conduit à se faire opérer à la fin du mois de novembre.
Lienard sans complexe

  DIMITRI LIENARD (17 matches, 1216 minutes de jeu, 3 buts, 5 passes décisives, 4 cartons jaunes, 5,36)
. – L’ailier gauche n’en finit pas d’épater, il incarne une maxime qui s’applique aussi au foot « mieux vaut tard que jamais ». Il était estampillé footballeur amateur jusqu’au bout des ongles et le rafraîchissant Franc-comtois rivalise souvent avec les meilleurs. Son habileté sur les coups de pied arrêtés a sorti plusieurs fois le Racing de l’ornière, son culot a donné à quelques rencontres des scénarii improbables (cf. Marseille).

S’il a souffert à Lyon, à Metz ou face à Caen, le joueur de 29 ans, loin de nourrir le moindre complexe, jamais avare d’efforts, est le plus décisif de l’effectif. Il promène son épatante bonhomie sur les pelouses d’une élite où on ne l’attendait vraiment pas mais où franchement il ne dépareille pas, héros d’une ascension improbable.

* La note qui apparaît en fin de parenthèse est la moyenne pour les apparitions en Ligue 1 établie par les journalistes en charge du Racing, dans ces colonnes, dans la rubrique « Le jeu et les joueurs ». Il faut que le joueur dispute au moins 45 minutes de la rencontre. Les 0, attribués en cas d’expulsion, n’ont pas été pris en compte.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 25 Déc - 11:17

le bilan des joueurs du Racing à la trêve Ah l’attaque…
Le Racing a marqué 24 buts, un total qui le situe à la sixième place dans la hiérarchie de la Ligue 1. Il doit ce joli bilan à tout un collectif, globalement en déséquilibre, mais surtout à une escouade offensive qui donne satisfaction malgré une grosse déception. Avec les Strasbourgeois, jamais on ne s’ennuie.
 IHSAN SACKO (15 matches, 574 minutes de jeu, 1 carton jaune, 4*).
– Il aurait pu être intégré dans la catégorie des milieux de terrain mais le joueur de 19 ans, sur qui le Racing, fonde des espoirs, a aussi été aligné devant, comme à Montpellier où il a apporté sa contribution sur l’ouverture du score.

Généralement titulaire jusqu’au début de l’automne, l’ancien stagiaire de Valenciennes a progressivement disparu des radars, pas assez constant sur les rencontres, peu mordant sur ses entrées en jeu. Contraint de se contenter d’un quart d’heure de jeu en décembre, le n°7 a du boulot pour renverser la hiérarchie.
Da Costa, l’élite avec réussite

  MARTIN TERRIER (14 matches, 988 minutes de jeu, 3 buts, 2 passes décisives, 3 cartons jaunes, 5,55).
– S’il est moins serial buteur qu’avec la sélection espoirs (7 buts en 5 matches), le joueur prêté par Lille s’est progressivement imposé depuis son arrivée tardive, à la fin du mois d’août. C’est au retour d’un rassemblement international que le Ch’ti s’est affirmé dans l’effectif de Thierry Laurey, virevoltant face à Marseille, à Nice ou même lors de sa demi-heure de jeu à Dijon où il a égalisé in extremis.

On retiendra de son cycle aller le but que le garçon de 20 ans a marqué à Bordeaux, au terme d’une course de 60 mètres. Si l’attaquant ne brille pas toujours par sa constance, il a tapé dans l’œil de la Ligue 1. Monaco s’est penché sur son cas, Lille a rêvé le rapatrier en janvier. Mais le Racing aura le bonheur de pouvoir compter sur lui jusqu’en juin. Autant en profiter.

  NUNO DA COSTA (17 matches, 1219 minutes de jeu, 4 buts, 1 passe décisive, 3 cartons jaunes, 1 rouge, 5,47).
– Le Cap-Verdien a également su tirer son épingle du jeu sur la demi-saison achevée à Metz. L’international a d’ailleurs partiellement fait l’impasse sur la sélection pour parfaire son adaptation à la Ligue 1 et le Racing n’a pas à s’en plaindre. Encore pensionnaire de CFA 2 il y a un peu plus de deux ans, le joueur de 26 ans découvre l’élite avec réussite, meilleur buteur strasbourgeois, acteur majeur de la victoire face au PSG, auteur du doublé à Nice.

Nuno n’est pas encore un ouragan, pas dans le coup face à Amiens, à Monaco, à Metz ou à son retour de suspension, après son expulsion sévère à Troyes. Mais le transfuge de Valenciennes tutoie de tels sommets que ses coups de mou sont vite oubliés.
Saadi, comme une erreur de casting

  IDRISS SAADI (13 matches, 602 minutes de jeu, 1 but, 1 jaune, 4,14).
– L’international algérien constitue le gros point noir dans le recrutement strasbourgeois. Les dirigeants du Racing ont investi une somme de l’ordre de 2 millions d’euros pour l’arracher à Cardiff et l’avant-centre ressemble à un énorme flop.

La qualité intrinsèque n’est pas la seule source de l’échec. Dans une équipe amenée à cavaler, l’attaquant musculeux a des allures d’erreur de casting. Il est loin de sa réussite de la saison passée, en championnat belge avec Courtrai (16 buts en 37 matches).

Invariablement titularisé jusqu’à la fin du mois de septembre, Saadi a ouvert son compteur à Montpellier mais c’est à peu près tout ce qu’il a réussi. Ses entrées en jeu n’ont jamais été convaincantes depuis et, pour ne rien arranger, il s’est blessé au mois d’octobre pour un mois d’inactivité qui lui a fait louper le bon wagon. Définitivement ?

  STÉPHANE BAHOKEN (9 matches, 424 minutes de jeu, 3 buts, 2 jaunes).
– L’un des anciens de la maison, chouchou de la Meinau, a pris son temps pour lancer sa saison. Blessé en août, il a veillé à bien se soigner pour revenir, profitant du match de coupe de la Ligue, face à Saint-Étienne, pour montrer son utilité.

Du 18 novembre au 8 décembre, l’ancien Niçois a marqué trois buts en trois titularisations en Ligue 1. Le joueur de 24 ans n’est pas toujours irrésistible, comme sa terne sortie à Metz l’a rappelé ou quelques entrées en jeu fantomatiques (à Saint-Étienne en championnat). Mais Bahoken a prouvé qu’il avait un mental d’acier et que le Racing pouvait compter sur lui, même s’il arrive en fin de contrat à l’été.

  JÉRÉMY BLAYAC (9 matches, 290 minutes de jeu, 1 but, 6).
– L’ancien a de beaux restes même s’il doit se contenter de peu, à son grand regret. Le natif de Saint-Affrique a renoué le fil avec la Ligue 1, sept ans après sa précédente apparition, sous le maillot de Boulogne, mais a longtemps été limité à de courtes entrées en jeu.

Son horizon s’est (un peu) éclairci à la mi-novembre, l’attaquant de 34 ans n’ayant passé qu’une heure et quart en Ligue 1 avant d’être titularisé face à Rennes. Thierry Laurey lui a ouvert la porte et le buteur en a profité pour ouvrir son compteur. Ses deux titularisations ont correspondu à deux précieux succès pour les Strasbourgeois à l’automne. Un hasard ? Peut-être pas. Assurément une savoureuse coïncidence.

* La note qui apparaît en fin de parenthèse est la moyenne pour les apparitions en Ligue 1 établie par les journalistes en charge du Racing dans ces colonnes, dans la rubrique « Le jeu et les joueurs ». Il faut que le joueur dispute au moins 45 minutes de la rencontre. Les 0, attribués en cas d’expulsion, n’ont pas été pris en compte.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Jeu 28 Déc - 15:03

Vous avez élu Dimitri Lienard joueur du mois de décembre !
Durant ce mois de décembre, cinq matches étaient au programme du Racing durant lesquels 21 joueurs ont été utilisés par Thierry Laurey.
Les Strasbourgeois ont d’abord réussi l’exploit sur leur pelouse face au Paris Saint-Germain (2-1) avant de s’imposer brillamment au Matmut Atlantique face aux Girondins de Bordeaux (0-3). Le remake Racing-Paris SG a cette fois-ci tourné en faveur des joueurs de la capitale en Coupe de la Ligue (2-4). Une défaite qui n’a pas mis le doute aux Strasbourgeois vainqueurs du Toulouse FC (2-1) trois jours plus tard. La seule défaite en championnat de ce mois de décembre prolifique en nombre de points est survenue à Metz dans le derby (0-3). Au terme de chacune de ces rencontres, nous vous avons demandé d’élire le meilleur strasbourgeois.
La somme de tous vos votes sur ces cinq matches a permis de désigner Dimitri Lienard comme étant le meilleur joueur de ce mois de décembre (22%) ! Il devance Martin Terrier (13,5%) et Nuno Da Costa (12%). Le milieu de terrain du Racing a marqué un but et délivré deux passes décisives durant cette période. Titulaire à quatre reprises, il est aussi entré en jeu face au Paris SG en Coupe de la Ligue. C’est la seconde fois consécutive que Dimitri Lienard est distingué de la sorte. Kenny Lala avait remporté le titre de joueur du mois d’octobre.

LE TOP 5 DU MOIS DE DÉCEMBRE 2017 :

1. Dimitri Lienard (22%)
2. Martin Terrier (13,5%)
3. Nuno Da Costa (12%)
4. Stéphane Bahoken (6,9%)
5. Jean-Eudes Aholou (6,7%)
.
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Ven 29 Déc - 10:56

Repartis pour un tour
Les Strasbourgeois ont repris le chemin de l’entraînement hier après-midi, après une petite semaine de trêve, pour préparer la venue de Dijon, dimanche 7 janvier, à la Meinau.
15h15, hier, devant les grilles de la Meinau. Plus d’une centaine de supporteurs du Racing est déjà là, bonnet sur la tête et gants aux mains. Les écharpes du Racing et quelques parkas siglées RCSA sont aussi de la partie. Et, vacances oblige, beaucoup ont fait le déplacement en famille pour venir voir “leurs” Bleus.
Certains avec des posters, d’autres avec des ballons à faire signer, sans oublier les plus petits, qui profitent de l’attente pour tester leur nouvelle trottinette.
Et ces gamins ont été bien inspirés d’emmener de quoi s’occuper. Car l’attente, justement, a été quelque peu prolongée, dans un froid glacial. Programmé à 15h, puis décalé 15h30, l’entraînement a finalement débuté juste avant 16h. Avec, au programme, un footing d’une vingtaine de minutes sous les ordres de Florian Ballieux, le préparateur physique.

« Il faut trouver un meilleur équilibre »

Thierry Laurey et Jean-Yves Hours, l’adjoint chargé des gardiens, en ont profité pour discuter avec les nombreux habitués présents hier. Bref, la vie a repris son cours normal du côté du Krimmeri, après une coupure d’une semaine.
« C’est la reprise, certes, mais les vacances ont été courtes, souligne Thierry Laurey. C’était juste un petit moment de décompression, une respiration qui permet de profiter un peu de ses proches ».
Une « respiration » à prendre au sens strict du terme, si l’on en croit un coach strasbourgeois jamais avare de métaphore et de bons mots. « Cette coupure, c’est comme quand tu fais de la natation. Au bout de la première longueur, tu prends une bonne inspiration, avant de repartir pour la deuxième. Nous, c’est pareil : pendant une demi-saison tu as la tête dans l’eau et à Noël tu prends un peu d’air ».
Histoire d’avoir un peu de souffle pour une deuxième partie de championnat qui s’annonce forcément compliquée pour le promu alsacien.
« En janvier/février, les matches vont défiler, alors que les conditions ne seront pas terribles, et il va falloir attraper quelques points pour basculer dans une zone plus confortable », précise l’entraîneur.
Mais avant de retrouver les joutes de Ligue 1 et de se frotter à Guingamp (à domicile, le 12 janvier) puis d’aller à Marseille (le 16 janvier) , une autre échéance attend les Alsaciens. Les Bleus recevront en effet Dijon le 7 janvier, à la Meinau, dans le cadre des 32es de finale de la Coupe de France.
« Je suis content de reprendre à la maison, devant notre public. C’est positif », expose Thierry Laurey quand on évoque cette rencontre. Mais le coach sait, par expérience, que ces 32es de finale, programmés le premier week-end de janvier, ne sont pas jamais simples à négocier. Quel que soit l’adversaire en face…
« Le souci est surtout de se remettre en rythme, avance l’entraîneur. L’an passé, on avait eu du mal face à Épinal, en Coupe. On a quand même été menés 2-0 (avant de s’imposer 4-2 en prolongation, ndlr). Et ensuite, il y avait eu ce match un peu fou à Amiens en Ligue 2 (perdu 4-3, avec un score de 3-3 à la mi-temps). Mais sinon, il y a surtout l’aspect psychologique et mental qui est important. Il faut se remettre dedans ».
Bref, le technicien strasbourgeois se méfie quelque peu de ce retour sur les terrains. Plus globalement, il espère voir ses troupes gagner en régularité en deuxième partie de saison, pour s’éviter quelques sueurs froides.
« Il faut trouver un meilleur équilibre, souligne-t-il. Cet été, on a eu des débuts difficiles, c’était l’apprentissage et ensuite, pendant sept/huit matches, on a passé la vitesse supérieure, même s’il y a eu quelques incidents de parcours. J’espère qu’on sera plus réguliers de la 20e à la 38e journée ».
Histoire de prendre un maximum de points pour travailler « dans le calme », comme le dit encore Thierry Laurey. Et surtout, s’offrir un maintien en Ligue 1 sans devoir trembler jusqu’en mai…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Ven 29 Déc - 11:00

Stage

Les Strasbourgeois vont s’entraîner en Alsace jusqu’à dimanche, avant de partir en Espagne lundi pour un stage de cinq jours. « Cela va nous permettre d’avoir des terrains de meilleure qualité. Ici, en hiver, c’est un peu compliqué. Et puis ça nous aidera à remettre tout le monde dedans, on sera concentré à 100 % sur le football, avec les joueurs sous la main », a indiqué hier Thierry Laurey.
Aujourd’hui, deux séances sont programmées, à 10h30 et à 15h. Deux autres entraînements sont prévus samedi matin (10h30) et dimanche matin (10h30).

Absents

Quelques joueurs n’ont pas participé à la reprise hier après-midi. Le capitaine Kader Mangane, malade, est resté à la maison mais devrait être de retour « d’ici deux à trois jours » comme l’a souligné Laurey. Il partira bien entendu en Espagne avec le reste du groupe.
Martin Terrier, touché aux ischios, est d’ores et déjà forfait pour la réception de Dijon et restera en Alsace pour se soigner. Idem pour Abdallah Ndour –même s’il a participé au footing hier avec le groupe – et Benjamin Corgnet, tous les deux en phase de reprise.
Bingourou Kamara, le gardien de but touché au genou, était lui aussi absent hier et doit, pour sa part, passer des examens en cette fin de semaine.
Le coach alsacien a par contre enregistré les retours du défenseur latéral Dimitri Foulquier et du jeune défenseur central Ismaël Aaneba. Tous deux partiront en Espagne lundi avec le groupe.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 1 Jan - 18:59

Le groupe pour le stage en Espagne
Voici le groupe de 28 joueurs retenus pour le stage à Oliva en Espagne qui se déroule du lundi 1er au vendredi 5 janvier 2018.
Gardiens de but : Bingourou Kamara, Alexandre Oukidja, Landry Bonnefoi, Bastien Rempp.
Défenseurs : Ernest Seka, Kenny Lala, Bakary Koné, Kader Mangane, Yoann Salmier, Dimitri Foulquier, Pablo Martinez, Abdallah Ndour, Ismael Aaneba.
Milieux : Jean-Eudes Aholou, Jonas Martin, Jérémy Grimm, Anthony Gonçalves, Vincent Nogueira, Benjamin Corgnet, Dimitri Lienard, Anthony Caci.
Attaquants : Nuno Da Costa, Idriss Saadi, Ihsan Sacko, Martin Terrier, Jérémy Blayac, Stéphane Bahoken, Kevin Zohi.
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Jeu 4 Jan - 5:19

Beau fixe

Le stage des Strasbourgeois en Espagne se déroule bien, comme l’a indiqué hier Thierry Laurey. « On travaille sur de très bons terrains, il fait beau même s’il y a pas mal de vent. Mais quand je vois les conditions en Alsace, je me dis qu’on a bien fait de partir. »

Les 28 joueurs du Racing sont arrivés lundi soir dans le coin de Valence et ont effectué deux séances mardi et deux hier.

Ils feront encore deux séances pleines ce jeudi et une vendredi matin, avant un retour programmé en Alsace vendredi soir.

« C’est très positif ce stage, cela permet d’avoir les joueurs sous la main. On a pu faire pas mal de séances vidéos, voir les joueurs en individuel et les blessés reviennent peu à peu », a encore souligné l’entraîneur strasbourgeois.
Blessés

Cinq joueurs participent au stage en Espagne, mais seront trop justes pour affronter Dijon, dimanche. Bingourou Kamara, touché au genou, a repris le travail physique, mais ne sera pas encore de retour pour les 32es de finale de Coupe de France. Idem pour Dimitri Foulquier. « Il est apte, mais pas encore prêt physiquement, c’est une question de rythme », a indiqué hier Laurey. Idem pour Ismaël Aaneba, apte mais en manque de rythme.

D’autres sont encore en phase de reprise, comme Martin Terrier et Benjamin Corgnet, qui ont repris la course à pied mais pas encore les entraînements collectifs.

À noter aussi que Jonas Martin, touché à la hanche, a été ménagé hier.
Suspendu

Le défenseur de Dijon Adam Lang est suspendu pour le déplacement à la Meinau, dimanche. Il avait été expulsé à Angers, après avoir reçu un deuxième carton jaune, lors du dernier match de l’année 2017.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 23 Jan - 5:46

Les échos du Racing
Au chevet de la pelouse


La pluie incessante qui inonde l’Alsace ne manque pas d’interpeller dans le monde du ballon rond. Jeudi, Lille est annoncé à la Meinau pour un 16e de finale de Coupe de France. Le terrain sera-t-il jouable ?
T ERRAIN. – La pelouse gorgée d’eau a été au cœur des attentions samedi, avant et pendant la rencontre Racing – Dijon. L’arbitre, M. Buquet, a décidé de maintenir le match, environ deux heures avant le coup d’envoi.

Les responsables du terrain ont œuvré avec efficacité pour éponger, jusqu’au coup d’envoi. Le résultat n’a évidemment pas été parfait puisqu’il a plu presque sans discontinuer. Mais la pelouse, qui s’est progressivement détériorée, n’a pas conduit à une mise en danger des joueurs et c’est bien là l’essentiel.
« Une période où rien ne pousse »

  ET JEUDI ? – Se pose désormais la question de la tenue du match face à Lille, pour le compte du 16e de finale de Coupe de France, programmé après-demain (21h). La pluie a été de mise toute la journée d’hier encore. Les éclaircies annoncées à partir de demain pourraient s’avérer salvatrices pour la rencontre.

« L’arbitre de la rencontre, M. Turpin, viendra inspecter la pelouse de la Meinau en début d’après-midi mercredi, explique André Hahn, le monsieur Coupe en Alsace. Il pourra prendre une décision à ce moment-là, mais également mettre son verdict en attente. Il faut espérer que la rencontre puisse se tenir. » D’autant que les dates de replis ne sont pas légion, les 8es  de finale dont le tirage au sort est prévu à la Meinau, jeudi soir, étant programmés les 6 et 7 février prochains.

  À L’ŒUVRE. – D’ici là, les équipes de Denis Hildenbrand seront sur le pont. Le patron de Racing Espace Vert ne peut décréter un miracle quant à la qualité du terrain. « On est à une période où rien ne pousse et tout ce qu’on peut faire, c’est reboucher par endroits, souligne celui qui a enchanté la Coupe ces dernières semaines avec son club de Still qu’il préside. Lundi après-midi, il y a 23 millimètres d’eau qui sont tombés, ce qui est énorme. »

Accessoirement, la pelouse fait son âge avec un drainage soumis à rude épreuve depuis des lustres. L’idéal serait de passer à une pelouse hybride, mais cela suppose un investissement pour le club de plus d’un million d’euros. Une dépense que le club strasbourgeois n’envisage cependant pas pour l’instant.

  ABSENCES. – Les joueurs strasbourgeois ont repris le chemin de l’entraînement hier matin… sous une pluie battante. La plupart d’entre eux ont rejoint le proche terrain synthétique de la Musau. Par rapport au groupe habituel, Jonas Martin a été excusé.

« Jonas est au repos, a indiqué l’entraîneur du Racing, Thierry Laurey. S’il y a match jeudi, il ne fera pas partie du groupe. On le prépare pour le match de championnat, dimanche. »

En revanche, Benjamin Corgnet est bel et bien sur le chemin du retour. Opéré d’une tendinite au genou, mi-novembre, le milieu de terrain s’entraîne normalement. « Il n’y a plus de problème, même si une reprise, sur les terrains synthétiques, c’est moins évident », souligne-t-il.
Terrier à Lyon, c’est encore flou

Sorti à l’heure de jeu, face à Dijon, Jérémy Blayac s’est montré rassurant. « J’ai une petite douleur à la cheville, mais c’est seulement lié au cou », a expliqué l’attaquant.

  LE DOSSIER TERRIER.
– Par ailleurs, Martin Terrier n’était pas là non plus. L’international espoir était à Lyon pour procéder à sa visite médicale en vue de son transfert, de Lille à l’OL. Le dossier s’avère toutefois incertain.

D’après la convention du football professionnel et plus particulièrement son article 266, « seuls les joueurs déjà licenciés au club depuis la précédente période d’enregistrement […] pourront faire l’objet de mutations temporaires », ce qui n’est pas le cas pour l’attaquant avec Lyon. Le Losc, qui a grand besoin de liquidités, ne pourrait donc pas procéder à la vente de ce joueur.

Une commission juridique de la Ligue doit se réunir dans la semaine pour donner un éclairage sur le processus même si le joueur, qui en a la volonté, devrait finir sa saison en Alsace.

  LOSC. – Lille est deux fois au programme du Racing cette semaine. Et il faut bien admettre que les nouveaux dirigeants nordistes ne se font pas que des amis dans le microcosme français. Dans l’interdiction de recruter après un verdict de la DNCG, le gendarme financier du foot français qui leur réclame 25 millions d’euros pour équilibrer leurs comptes, ils ont cherché des solutions tous azimuts. Ils ont notamment tenté de rapatrier des joueurs prêtés.

Le Racing, comme Martin Terrier, ont vite refermé la porte à un retour de l’attaquant dans le Nord. En revanche, à Dijon, le Portugais Xeka, a pu être perturbé par la cour assidue nordiste, avec revalorisation salariale à la clef.

Son entraîneur a préféré, parfois, le laisser sur le côté car le milieu de terrain n’avait pas la tête à jouer. Xeka a pourtant affiché de réelles qualités lors de la défaite concédée par les Bourguignons à la Meinau.

  SACKO AGACE. – Le jeune milieu offensif, désireux d’obtenir plus de temps de jeu, a effectivement demandé à quitter le Racing. Ceci ne manque pas d’agacer au club, alors que le joueur accumule un total de 17 matches en Ligue 1, dont huit titularisations (zéro but et zéro passe décisive). Des responsables strasbourgeois décèlent là l’influence de son agent, partisan d’une certaine ingratitude à leurs yeux.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Sam 27 Jan - 6:03

Corgnet et Ndour patienteront

Pendant que les titulaires de la veille contre Lille faisaient hier après-midi un petit footing en guise de décrassage, les remplaçants et joueurs en reprise du Racing se sont consacrés, sur le synthétique de la halle couverte du centre de formation, à une opposition rythmée qui n’a pas fait que des heureux chez les battus du jour.
Toujours en phase de reprise après leurs longues indisponibilités, le latéral gauche sénégalais Abdallah Ndour, qui n’a plus joué depuis sa fracture tibia-péroné le 3 mai à l’entraînement, et le meneur de jeu Benjamin Corgnet, opéré le 20 novembre d’une tendinite tenace au genou gauche, ont participé à cette partie endiablée.
Mais les deux joueurs ne feront pas partie du groupe qui partira cet après-midi à Lille pour y affronter de nouveau le LOSC demain lors de la 23e journée de Ligue 1.
Thierry Laurey aimerait qu’ils retrouvent d’abord du temps de jeu et du rythme avec la réserve. Le report du match de cette dernière à Sarreguemines, initialement prévu aujourd’hui à 18h, va les contraindre à patienter encore.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mer 7 Fév - 5:54

Indiscrétions
Racing
Saadi et Corgnet forfait


Touché à l’adducteur gauche samedi contre Bordeaux (0-2), Idriss Saadi (photo) , qui a tout de même fini la rencontre, ne jouera pas à Grenoble, même si son forfait ne sera officialisé qu’aujourd’hui. L’attaquant international algérien a ressenti « une petite gêne après avoir glissé » et ne devrait pas prendre de risque, histoire de préserver ses chances d’être opérationnel ce dimanche (15h) contre Troyes à la Meinau.

Quant à Benjamin Corgnet, qui aurait dû jouer dimanche dernier avec la réserve contre Erstein lors du match de National 3 arrêté par la neige à la 30e minute, il en a été dispensé à cause de douleurs résiduelles. Opéré le 20 novembre du genou gauche, le meneur de jeu devra lui aussi patienter.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 20 Fév - 5:23

Les échos de la Meinau avant la 27e journée de Ligue 1
Corgnet bientôt de retour ?

  BUTEURS. – Le classement des buteurs du Racing a bougé après la défaite au PSG (5-2). Le milieu défensif Jean-Eudes Aholou en prend la tête, avec cinq réalisations à son actif.

Quant à Stéphane Bahoken, il rejoint l’ancien leader du classement, Nuno Da Costa, avec quatre réalisations. Kenny Lala et Dimitri Lienard suivent, avec trois buts chacun.

  TERRIER VA SE TESTER. – Martin Terrier, touché à la cheville droite lors d’un “toro” d’échauffement, vendredi dernier avant le déplacement à Paris, pourrait « recourir cette semaine », comme l’a indiqué hier Thierry Laurey. On ne connaît pas encore la durée exacte de l’indisponibilité de l’attaquant.

  CORGNET EST (PRESQUE) PRÊT. – Depuis le 30 septembre et un déplacement à Dijon, Benjamin Corgnet a disparu des radars. La raison ? Une blessure au genou, qui a tenu le milieu offensif éloigné des terrains durant de longs mois. Mais l’ancien joueur de Dijon et Saint-Étienne devrait rapidement faire son retour. « Je me sens bien, je n’ai plus aucune douleur, a indiqué celui qui est devenu papa d’une petite fille dimanche. C’était une blessure longue et c’était frustrant de ne pas pouvoir jouer. Maintenant, il faut retrouver du rythme, j’espère être dans le groupe prochainement, mais on verra ça avec le coach. »

Les reports de matches de la réserve du Racing n’ont pas aidé le milieu à revenir rapidement. « Je devais jouer il y a deux semaines et le match a été remis », rappelle-t-il encore. Idem dimanche dernier, puisque la rencontre de la “deux” face à Trémery a elle aussi été ajournée.
Aholou et Da Costa ménagés hier

    MÉNAGÉS. – Kader Mangane et Martin Terrier, tous deux blessés, n’ont bien sûr pas participé à la séance qui s’est tenue hier après-midi. Nuno Da Costa et Jean-Eudes Aholou ont pour leur part été ménagés, se contentant d’un footing. Tous les autres joueurs étaient sur le pont, y compris Duplexe Tchamba, Abdallah Ndour et Moataz Zemzemi.

  SIO ENCHAÎNE. – Giovanni Sio, le meilleur buteur de Montpellier (7 réalisations), tient la forme. Il a inscrit le but de la victoire à Metz, il y a quinze jours (0-1), et c’est aussi lui qui a permis aux Montpelliérains d’arracher le nul, samedi dernier, à la Mosson, face à Guingamp (1-1). Un joueur à surveiller, donc, côté strasbourgeois, tout comme son compère de l’attaque Isaac Mbenza (5 buts).

  EFFICACE À L’EXTÉRIEUR. – Les hommes de Michel Der Zakarian sont plutôt solides à l’extérieur, où ils affichent un bilan de quatre victoires (Troyes, Saint-Étienne, Bordeaux et Metz) et cinq matches nuls. Montpellier ne s’est incliné qu’à trois reprises loin de ses bases en Ligue 1 cette saison : à Toulouse, Dijon et à Paris.

  MATCH ALLER.
– Le Racing a décroché un point, au match aller, à la Mosson. C’était lors de la 3e  journée, en août. Idriss Saadi avait ouvert le score (24e ), mais Montpellier avait arraché le match nul grâce à un but du défenseur Daniel Congré (72e ).
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 4620
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum