Echos du Racing

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Ven 30 Juin - 5:48

La relève se tient prête
Alors que le recrutement est loin d’être bouclé, les jeunes devraient pouvoir s’exprimer lors des premiers matches amicaux.
En attendant d’engager encore 6 à 7 renforts, Thierry Laurey étoffe son groupe avec quelques jeunes. C’était prévu pour certains. Moins pour d’autres. Bryan Hilaire (19 ans), arrivé il y a un an après trois saisons à Évian-Thonon-Gaillard, a ainsi provisoirement progressé dans la hiérarchie des gardiens à la faveur des départs de Landry Bonnefoi et Corentin Schmittheissler. Mais le Belfortain, qui a alterné en 2016-2017 entre les U19 et la réserve championne de son groupe de CFA 2, sait à quoi s’en tenir. « À la base, je suis prévu comme n°4, mais comme pour la reprise, il n’y avait que deux portiers, j’ai été appelé. Après ? Tout dépendra si le club en recrute un ou deux. Mais en principe, je ferai toute la préparation. »
Tchamba aux soins
Duplexe Tchamba, qui a paraphé le 21 mars un contrat pro de quatre ans – jusqu’en 2021 –, en loupera, lui, une partie. Hier, le défenseur axial, qui peut coulisser sur le flanc gauche, est resté au bord de la pelouse. La faute à un contrariant pépin aux adducteurs. « J’ai commencé à le sentir en fin de saison, mais ça s’est accentué lors du match amical international que j’ai disputé à Créteil le 8 juin avec les espoirs camerounais contre les Bleuets (1-3). Je suis aux soins. J’en ai encore pour quinze jours. »
D’autres visages juvéniles sont un peu plus connus des habitués de la Meinau. Le milieu défensif Anthony Caci a disputé l’an passé quatre matches officiels avec les pros. L’attaquant malien Kévin Zohi (20 ans), auteur de 8 buts en 14 matches de CFA 2 avec la réserve, s’est entraîné durant le dernier mois de la saison avec l’équipe une et a signé un bail pro de quatre années. Même chose pour celui qui a également participé dès mars aux séances concoctées par Thierry Laurey. Comme Zohi, Ismaël Aaneba (18 ans) a rallié l’Alsace en janvier.
« Mon poste de base, c’est défenseur central, mais je peux aussi jouer arrière droit, comme parfois avec la réserve, raconte l’ancien de Mantes-la-Jolie (CFA) sous contrat pro jusqu’en 2021. Dès ma signature, il était prévu que je ferais la préparation estivale avec l’équipe première. »
Alors que l’effectif est loin d’afficher complet, Aaneba aura sans doute, comme les autres jeunes pousses, l’occasion d’exprimer ses qualités lors des rencontres d’avant-saison.
Ndour de passage : Le latéral Abdallah Ndour, qui s’est cassé la jambe début mai, est venu rendre visite à ses coéquipiers, hier, lors de la séance de l’après-midi. Le défenseur sénégalais ne peut évidemment pas envisager un retour dans l’immédiat mais sa convalescence s’organise dans les temps d’après le staff technique pour un retour à l’automne.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 3 Juil - 5:06

Le point au Racing
La loi du marché

Le Racing, qui a ciblé un certain nombre de joueurs sous contrat pour renforcer son effectif, doit composer avec la hausse exponentielle du montant des transferts et des salaires. Il avance à pas comptés, en quête du meilleur rapport qualité-prix.
Thierry Laurey ne rechigne que rarement à s’exprimer. Mais en réponse à une récente sollicitation, le coach du Racing a opposé une fin de non-recevoir polie. « Les transferts ? Bien sûr que nous aimerions disposer de nos recrues le plus tôt possible, mais nous en reparlerons précisément quand le recrutement aura été bouclé. »

60 % du budget dans la masse salariale

Fermez le ban, du moins chez l’entraîneur. Il faut dire que le sujet est sensible et que malgré un travail approfondi en amont, le promu bas-rhinois a déjà vu quelques cibles lui échapper. À commencer par celles qu’il espérait garder, ses deux meilleurs buteurs Khalid Boutaïb (20 buts, 3 passes) et Baptiste Guillaume (9 buts, 4 passes). Pour n’avoir pas pu s’aligner sur les espoirs salariaux de l’international marocain, ni sur les quatre millions d’euros déboursés par Angers pour racheter les trois années du jeune Belge à Lille, les dirigeants alsaciens ont dû les laisser filer. « C’est inévitable. Des joueurs nous passent toujours sous le nez en début de mercato lorsque les prix sont élevés, relativise le président Marc Keller, soucieux de rationaliser son enveloppe budgétaire. Nous montons en Ligue 1 et venons de tellement loin que nous sommes confrontés à des problèmes que nous aurions rêvé d’avoir il y a deux ans. Comme le dit toujours Egon ( Gindorf, l’ex-président encore actionnaire ), les problèmes changent d’année en année, mais leur somme reste la même. Les budgets des saisons passées et à venir ont été validés par la DNCG ( Direction Nationale du Contrôle de Gestion de la Ligue ) qui nous a donné un feu vert total. Ça prouve que notre passé est cohérent et que notre avenir inspire confiance. À nous de trouver des joueurs au meilleur rapport qualité-prix pour renforcer l’équipe dans le respect du budget accepté. »

Un budget 2017-2018 de 28 à 30 millions dont 60 % environ seront consacrés à la masse salariale. « Notre travail des dernières années nous permet de recruter 6, 7 ou 8 joueurs. C’est un atout, ne s’alarme pas le patron du Racing. Ensuite, c’est juste une question de timing. Les choses seraient naturellement plus simples si, comme certains de nos concurrents, nous étions installés en L1 depuis 3 ou 4 ans et ne devions opérer que 3 à 4 retouches dans un effectif stabilisé. Nous avons enrôlé deux recrues ( le latéral droit Kenny Lala et le défenseur central Pablo Martinez ). La troisième ( l’attaquant Nuno Da Costa ) va signer ce lundi et il se peut qu’il y ait du neuf sous 48h ( le milieu stéphanois Benjamin Corgnet est espéré ). Sans être présomptueux, je ne ressens pas d’urgence. Le coach, qui connaît extrêmement bien les trois divisions françaises, travaille beaucoup. Notre cellule recrutement dirigée par Loïc Désiré, aussi. Nous nous sommes structurés en interne pour identifier très en amont les joueurs visés. Plusieurs négociations avec des garçons sous contrat sont en cours. Depuis le dépôt de bilan en 2011, nous avons toujours su trouver des solutions aux problématiques posées. Je suis serein. J’ai confiance. Nous devons certes nous adapter à un marché qui s’est emballé, mais nous avançons calmement, sans précipitation. Par paliers. »
« Un ou deux coups en fin de mercato »

L’ancien international espère toutefois franchir les prochains dans les plus brefs délais pour que Thierry Laurey puisse vite œuvrer avec un groupe proche de sa configuration finale : « Ces dernières années, notre stratégie a toujours été de laisser de la place libre dans l’effectif et de la masse salariale disponible pour le bonifier. Nous sommes exactement dans ce cas de figure cet été. L’idée, en termes de recrutement, est de boucler l’essentiel dans les 2 à 3 semaines à venir, mais sans faire n’importe quoi et en gardant un volant financier pour un ou deux coups en fin de mercato. »

Il est vrai que le calendrier délicat du début de saison – trois voyages à Lyon, Montpellier et Guingamp pour la seule réception de Lille lors des quatre premières journées – constitue à lui seul une invitation presque impérieuse à ne pas prendre de retard dans l’élaboration de l’équipe.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 4 Juil - 5:24

Deux recrues débarquent au Racing En phase d’accélération
Depuis hier soir, le Racing dispose de deux nouvelles recrues dans son effectif : Nuno Da Costa, en provenance de Valenciennes, qui va découvrir la Ligue 1, et Benjamin Corgnet, qui apportera son expérience de l’élite.

Alors que ses petits camarades suaient depuis plus d’une heure sur le terrain d’entraînement, Nuno Da Costa a fini par pointer le bout du nez sur le terrain.

Cela a constitué comme un soulagement pour les dizaines d’observateurs accolés à la main courante. En se consacrant à quelques tours de terrain avec le préparateur physique, l’attaquant cap-verdien confirmait sa signature pour quatre ans avec le club strasbourgeois.

Sous les yeux de sa femme, dans l’attente d’un heureux événement, il avait le sourire de l’enfant qui débarque dans une usine de bonbons.

« Je signe dans un club qui a beaucoup d’arguments, a souligné le joueur de 26 ans, en provenance de Valenciennes. Il y a le public et il y a un coach qui sait faire évoluer les attaquants, comme on a pu s’en rendre compte avec Khalid Boutaïb (le Marocain, parti à Malatyaspor et auteur de 20 buts sous le maillot du Racing la saison passée). » Accessoirement, la troisième recrue du Racing, en cette intersaison, après Pablo Martinez et Kenny Lala, a le sentiment de débarquer dans une écurie qui lui ressemble.

« Je vais découvrir la Ligue 1, c’était mon objectif, après un parcours assez atypique, indique celui qui s’est fait remarquer du monde pro en enfilant les buts pour Aubagne, en CFA 2. Et je crois qu’il y a quelques joueurs dans le groupe qui sont dans ce cas, comme “Dim” (Lienard) , Ihsan (Sacko) ou Yoann (Salmier). Ça va faciliter mon intégration. »

Ce qui faciliterait son intégration, évidemment, cela serait de faire montre de son efficacité.

Nuno Da Costa a brillé à la faveur des 16 buts inscrits en 30 matches de Ligue 2. Et c’est bien pour ça qu’il a suscité l’intérêt en Alsace. « C’est un des meilleurs attaquants de L2, se réjouit Thierry Laurey, l’entraîneur strasbourgeois. Avec Baptiste Guillaume (parti à Angers) et Khalib Boutaïb, on a perdu deux joueurs qui ont marqué 29 buts la saison passée. Avec Da Costa, je pense qu’on a pris un joueur intéressant d’un point de vue rapport qualité-prix. Vu nos moyens, j’espère et je pense que l’on a fait une bonne affaire. »
Benjamin Corgnet a signé un contrat de trois ans

Un bonheur arrivant rarement seul, le Racing ne s’est pas contenté de l’international cap-verdien pour se renforcer. Benjamin Corgnet a également donné son accord pour poursuivre sa carrière en Alsace. Le milieu de terrain de 30 ans, en fin de contrat avec Saint-Étienne, avait passé la visite médicale dans la matinée.

L’affaire s’est conclue dans la soirée : l’homme aux 140 matches de L1, révélé à Dijon et dont le contrat de quatre ans avait pris fin avec les Verts il y a quelques jours, s’est engagé avec le club strasbourgeois jusqu’en 2020. Il devrait vivre son premier entraînement en bleu ce matin.

Enfin, au rayon des arrivées, un gardien d’expérience, dont le nom n’a pas filtré, serait également en phase d’approche.

dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Dim 9 Juil - 10:40

les échos du côté du Racing
Créteil veut Pouye, Leca ciblé

L’affaire n’est pas nouvelle, mais n’a toujours pas trouvé sa conclusion. L’US Créteil Lusitanos, 12e de National la saison passée, n’en reste pas moins disposée à enrôler Oumar Pouye. Le Sénégalais, sous contrat à Strasbourg jusqu’en 2018, n’entre pas dans les plans du promu en Ligue 1.

Passeur décisif sur le troisième but strasbourgeois signé Stéphane Bahoken hier après-midi contre Lucerne, l’attaquant s’est montré particulièrement remuant et aurait même pu, avec un soupçon de réussite, inscrire un but à la 67e.

Le club cristolien avait déjà tenté d’engager l’ancien feu follet d’Amiens en septembre 2016. Mais l’attaquant, qui revenait d’une blessure de sept mois, ne s’estimait pas prêt et avait préféré se remettre en condition physique en Alsace.

Il a attendu janvier pour partir en prêt à Quevilly-Rouen qu’il a aidé à décrocher son accession en Ligue 2 en inscrivant cinq buts et en distillant quatre passes décisives en 15 matches de National.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 10 Juil - 5:26

Zoom sur l’association « Femmes de Foot » Femmes et fans

Présidée par Sabryna Keller, l’association «Femmes de Foot» fait de plus en plus parler d’elle. En lien avec le Racing Club de Strasbourg, ce projet se modernise, en tendant à la féminisation des tribunes.
Il y a quatre ans, Sabryna Keller, l’épouse du président du Racing Club de Strasbourg, Marc Keller, a créé l’association «Femmes de foot», dans le but de redynamiser le club de football de la Meinau qui battait de l’aile.
«Dans ces milliers, il n’y a pas que les hommes»
Cette association, composée de neuf membres fondateurs, est unique en France. «Toutes les énergies étaient bonnes pour remonter le club, se souvient Sabryna Keller. On disait toujours qu’il fallait compter sur tout le monde, qu’on n’était pas 11 mais des milliers… Dans ces milliers, il n’y a pas que les hommes. Il y a les enfants, les séniors, mais aussi les femmes.»
Durant les quatre années qui suivent, «Femmes de Foot» installe, une fois par saison, une tribune 100% féminine au milieu des supporters du stade de la Meinau.
Ce type d’opérations lance l’association, mais Sabryna Keller souhaite en faire davantage. Dans la saison qui s’annonce, lors des prochains matches du Racing en Ligue 1, «Femmes de foot» sera mise en avant autour de nouvelles animations.
En faire un projet national
Ainsi, le kop 100% féminin, baptisé «Club copines», sera présent à chaque rencontre. Il avait revu le jour lors du dernier match du Racing en Ligue 2 face à Bourg-en-Bresse. Il avait compté 1000 femmes, auxquelles se sont ajoutées 3500 autres supportrices, réparties dans les autres tribunes.
Sabryna Keller ne compte pas s’arrêter en si bon chemin avec ce filon qui se nourrit de jour en jour. À terme, elle souhaiterait faire évoluer cette association en un projet national, toujours dans le but de «créer du lien».
«Femmes de Foot», c’est d’abord le Racing Club de Strasbourg, avec la vieille dame qu’est la Meinau, explique-t-elle. Mais j’ai vraiment envie de développer le projet ailleurs, car tous les clubs ont besoin de se féminiser. Créer un réseau national, c’est très important en termes d’impact, et je voudrais des interactions entre les supportrices».
Les hommes, comme par exemple les abonnés, peuvent aussi rejoindre l’association. «Tout le monde peut être ''Femmes de Foot'' en adhérant au «club copines», au VIP, ou à d’autres abonnements. Une petite somme est reversée à l’association et cet argent va aider des initiatives locales.»
Produits dérivés
Des produits dérivés seront également proposés aux supporters et supportrices du Racing, dont une partie des sommes récoltées sera également remise à l’association.
«On a développé une marque, un logo «Femmes de Foot», et puis on va faire des produits sympas pour les filles comme un maillot féminin par exemple, car toutes les filles n’ont pas forcément envie de porter le maillot du Racing», sourit Sabryna Keller.
Femme d’abord puis femme de footballeur ensuite, cette dernière a créé cette association avec passion et envie, celle d’insuffler quelque chose de nouveau dans les tribunes de la Meinau, et, pourquoi pas, dans les tribunes d’autres stades.
«D’abord un état d’esprit»
«J’ai toujours été une femme de l’ombre et là j’en sors car ce projet me tient vraiment à cœur, ajoute-t-elle. Je connais le club de l’intérieur et le foot m’a beaucoup apporté. Bien sûr, il y a l’étiquette Racing Club de Strasbourg, mais «Femmes de Foot» c’est d’abord un état d’esprit. Je ne vais pas révolutionner la planète, mais je vais faire de belles choses, à mon niveau».
Fans, mais femmes d’abord, elles sauront transmettre de bonnes ondes. Les joueurs strasbourgeois pourront compter sur elles pour aborder leur retour parmi l’élite et défier les plus grandes écuries de Ligue 1.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mer 12 Juil - 6:05

En stage de préparation à Vittel Le bon air pour se construire
Les joueurs strasbourgeois sont à Vittel pour se construire une forme physique qui doit leur permettre d’aborder leur saison de Ligue 1 avec quelques arguments athlétiques. Dans la souffrance d’aujourd’hui se préparent les bonheurs de demain.
Du nord à l’ouest, le Racing a décidé de ne pas trop s’éloigner du massif vosgien qui lui a tant réussi dans sa préparation de la saison passée, parfaite ou presque. Thierry Laurey et ses hommes ont pris leurs quartiers depuis cinq jours à Vittel, encore marqué par la récente arrivée du Tour de France dans la cité thermale.
« Des moments pour travailler, des moments pour s’amuser »

Pour ne pas contrarier la séance d’entraînement, hier, un voile nuageux a donné une atmosphère parfaitement supportable pour les efforts programmés. Les vingt-deux pros strasbourgeois ont enchaîné les tours de terrain, les joutes à six contre six, ponctués de ravitaillements en flotte afin de se constituer la caisse indispensable pour voyager loin dans le championnat de Ligue 1 à venir.

Après Niederbronn-les-Bains la Bas-Rhinoise il y a un an, Vittel la Vosgienne est l’écrin de quelques douleurs. Mais pas que. « On a des GPS qui permettent de mesurer le volume des courses, la fréquence cardiaque des joueurs, indique Florian Ballieux, le préparateur physique. Jusqu’ici, on est dans les temps, ni en retard, ni en avance, par rapport à ce qu’on a prévu. Le but est d’être prêt le 5 août. Là, on est dans la troisième semaine de prépa, la plus dure avec la 4e. » Autant dire que Jérémy Grimm et ses coéquipiers en bavent, c’est sûr.

Lundi, ils ont même enchaîné trois séances, dont une au petit matin, à jeun. « Mais ce type de stage permet aussi de bien se connaître, précise Jérémy Blayac, qui subit les morceaux estampillés années 80 dans sa piaule d’hôtel, partagée avec Anthony Gonçalves, le fan d’une certaine nostalgie musicale. On doit se servir de la semaine pour mettre un état d’esprit en place. Il y a des moments pour travailler, mais il y a aussi des moments pour s’amuser. »

Ce n’est pas pour autant que les Bleus s’en vont animer les pistes du Macumba local, qui s’est d’ailleurs révélé introuvable, ou les tapis du casino si central dans le plan de la cité.

En dehors du coach, les amateurs de golf ne sont pas légion. Les parties de tennis, de ping-pong ou de fléchettes font office d’alternative sans bling-bling au chantier en cours. « On met en place un collectif et de la cohésion, souligne Thierry Laurey, qui a profité de l’après-midi de liberté, hier, pour aller chez… le coiffeur. On cherche la meilleure formule et la meilleure animation. »
« Pas d’argent à jeter par les fenêtres »

Il est question de faire progresser tout ce petit monde d’un échelon. Quelques-uns étaient de l’aventure en National et la Ligue 1 constitue l’horizon de demain. « Il va y avoir beaucoup de concurrence, indique encore l’entraîneur. Les joueurs qui sont sur et en dehors du terrain devront montrer que l’état d’esprit est là et qu’ils sauront garder les valeurs qui nous ont réussi, sachant qu’il y aura plus de caméras et de médiatisation. »

Pour l’heure, le Racing se la joue discret à l’heure de se renforcer. « On ne mettra pas 1,5 million sur huit joueurs ou alors on doit vendre la cathédrale, explique encore l’entraîneur, sur le volet recrutement, admettant qu’il espère un ou deux joueurs avant la fin de la semaine. On a des postes ciblés, mais il doit y avoir une vie après la saison de Ligue 1 qu’on va vivre. Le Racing a suffisamment payé pour le savoir On n’a pas d’argent à jeter par les fenêtres. » L’humilité se retrouve dans l’ambiance générale du stage.

L’environnement vittellois, au charme suranné, ne risque pas de perturber. Le strass et les paillettes sont d’un éclat un tantinet désuet, sauf sur les splendides installations sportives. Le Centre de Préparation Olympique offre des conditions de récupération idéales. Dehors, l’air est sain et le cadre verdoyant. L’Orée du bois, l’hôtel choisi, est pratique et les chambres y sont spartiates, comme pour rappeler l’esprit commando de rigueur pour un promu propulsé dans l’élite. « Le kiné et un ostéopathe sont à la disposition des joueurs, apprécie encore Laurey. On sort de l’ordinaire pour souder le groupe, on a des journées bien remplies et on travaille avec des idées directrices en tête. » En baver aujourd’hui pour gagner demain n’est sans doute pas la moins obsédante.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Ven 14 Juil - 5:27

Partenariat Racing/SR Colmar
En marge de la conférence de presse qui s’est tenue hier matin au Stadium de Colmar, une semaine avant le match Racing - Sochaux, le président du SR Colmar, Guy Meyer, entouré de son vice-président Raphael Carnovale, du chargé de communication Régis Schaeffer, du responsable du secrétariat Bernard Heberlé et de Guillaume Lenys, responsable des réseaux sociaux du club, a annoncé qu’une convention avec le club strasbourgeois va être signée le jour de la rencontre. « Ce contrat d’excellence, comme je l’appellerais, porte sur les différents aspects, financier, sportif et stratégique de développement. Il est bilatéral” donnant, donnant” et même” gagnant, gagnant” comme nous l’espérons tous, » a tenu à préciser le patron du club colmarien. « Nous avons travaillé, lors de nombreuses réunions, avec le président de la Ligue du Grand Est, Albert Gemmrich et René Marbach, président du District Alsace, qui nous ont beaucoup apporté pour ficeler ce projet qui nous tenait à cœur. »
PRÉVENTE. – RC Strasbourg - Sochaux, vendredi 21 juillet (19h) au stadium de Colmar. Prévente mercredi 17 juillet et jeudi 19 juillet de 17h à 20h. Tarifs : 15€ (tribune d’honneur), 10€ (tribune Est), 8€ (pelouse).
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 25 Juil - 5:29

Martin, l’attente
D’aucuns ont pu croire que les pluies récurrentes sur Strasbourg hier ont invité une personne en provenance d’Andalousie à rechigner un contrat en Alsace. Il n’en est rien. Jonas Martin était bien à la Meinau, hier, jusque dans la soirée, avec la ferme intention de signer son engagement pour trois ans au Racing Club de Strasbourg.
Mais la conclusion du dossier a tiré en longueur sans que l’arrivée du milieu de terrain qui évoluait au Betis Séville la saison dernière n’envisage jamais de faire faux bond.

Présent ce matin à l’entraînement

Du côté du Racing, il n’était question que de détails administratifs, de la nécessité de réunir toutes les pièces pour officialiser l’arrivée du joueur de 27 ans dans l’effectif de Thierry Laurey. On n’écartait pas, un long temps, de la possibilité que l’affaire se règle définitivement dans la nuit même si l’espoir s’est évanoui à 21h. Dans tous les cas, la présence de Jonas Martin à l’entraînement de ce matin était garantie.

L’OL battu

Les nombreux supporters présents lors de la séance de l’après-midi en ont été quittes pour assister aux premiers pas d’Idriss Saadi, l’attaquant qui a signé, lui, son contrat vendredi. Ils ont également pu noter l’absence de Vincent Nogueira, Ihsan Sacko et Pablo Martinez, ménagés dans cette dernière ligne droite de la préparation. Le dernier, touché au dos, pourrait prendre un peu plus de temps pour être absolument prêt pour la première journée de championnat, programmée à Lyon, le 5 août. À noter que l’OL a concédé sa première défaite, hier à Nankin, face à l’Inter Milan (1-0). Il disputera son ultime match amical de l’intersaison dimanche, à Sète, face à Montpellier.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Jeu 3 Aoû - 5:46

Les échos de la Meinau
 Un engouement constant


  ENGOUEMENT. – L’engouement autour du Racing ne faiblit pas, à quelques jours du premier match de Ligue 1 des “Bleus” à Lyon.

Hier, plus de 300 personnes faisaient déjà la queue vers 9h, devant les caisses du Racing. Le but ? Obtenir une place dans le parcage visiteurs du Parc OL (désormais appelé Groupama Stadium). A priori, les 2 900 places dédiées aux supporteurs strasbourgeois ont trouvé preneur.

Selon les observateurs du club, entre 4 et 5 000 Alsaciens devraient être présents samedi dans le Rhône, certains supporteurs alsaciens ayant acheté des places ailleurs dans le stade.

Quant au premier match à la Meinau face à Lille, fixé dimanche 13 août à 15h, il devrait vraisemblablement se jouer à guichets fermés ou pas loin.

  ENGOUEMENT, II. – Le Racing compte près de 15 000 abonnés pour la saison à venir, soit un record à Strasbourg. Lors de la dernière saison des “Bleus” en Ligue 1, il y avait en effet moins de 11 000 abonnés recensés.

  ENGOUEMENT, III. – S’il attire les foules lors de ses sorties en compétition, le Racing aimante aussi les gens… à l’entraînement.

Plus d’une centaine de supporteurs étaient ainsi présents hier matin, lors de la séance de mise en place tactique. Idem la veille, pour les oppositions du mardi.

  LE COUP DE LA GLACIÈRE. – Thierry Laurey accueillera à la Meinau son fantasque homologue Marcelo Bielsa pour le compte de la 2e journée de Ligue 1.

Hasard ou pas, hier matin, le coach alsacien l’a joué comme l’Argentin, en s’installant de temps en temps sur une… glacière.

Mais, comme pour son collègue passé sur le banc de l’OM, cela ne l’a pas empêché de recadrer (parfois avec véhémence) ses joueurs lors de la mise en place tactique.
Quel onze à Lyon ?

  ABSENT.
– Le jeune défenseur Duplex Tchamba, touché aux adducteurs la semaine passée, est de retour aux entraînements collectifs.

Hier, seul le jeune défenseur Ismaël Aaneba a fait un travail spécifique – du fractionné – pendant que ses coéquipiers alternaient jeu et travail physique avec Florian Bailleux.

Le seul joueur toujours aux soins est le latéral gauche Abdallah Ndour, qui a entamé sa rééducation après sa fracture de la jambe.

  QUI SUR LE PRÉ SAMEDI ?
– L’ossature du onze strasbourgeois commence à prendre forme, même si quelques interrogations subsistent. Notamment à l’arrière.

Hier, Kenny Lala, recrue en provenance de Lens, a pris le côté gauche de la défense – lui qui évolue plutôt à droite – et Ernest Seka a occupé le flanc droit, avec la paire Kader Mangane/Yoann Salmier titulaire en défense centrale.

L’autre option, déjà testée à plusieurs reprises par Thierry Laurey, est de titulariser Pablo Martinez à gauche, Lala retrouvant alors son côté droit.

Un petit doute existe aussi à l’avant, côté droit, où Nuno Da Costa et Stéphane Bahoken seraient en balance.

Jean-Eudes Aholou, Jonas Martin, Dimitri Lienard et Benjamin Corgnet devraient par contre, sauf surprise, être alignés tous les quatre au milieu de terrain.

  BAHOKEN SUR LE DÉPART ? – Selon de nombreux sites internet et le journal l’Équipe , Stéphane Bahoken intéresserait quelques clubs à l’étranger, dont Gérone (Espagne) et Osmanlispor (Turquie). Mais hier, le Racing a refusé de commenter cette information, un proche du club expliquant même qu’il n’y aurait plus de départ. Alors info ou intox ? À suivre…

  INVINCIBLES LYONNAIS ?
– La rencontre face à l’OL s’annonce compliquée pour les Strasbourgeois et ce n’est un secret pour personne.

Les statistiques ne plaident d’ailleurs pas en faveur des Alsaciens. Cela fait en effet 13 ans que l’OL est invaincu lors du premier match de la saison de Ligue 1 (10 victoires et 3 nuls).
Sevré de victoire depuis 28 ans

Autre statistique défavorable : les Alsaciens ne se sont plus imposés dans le Rhône depuis… 28 ans. Il faut en effet remonter à la saison 1979/1980 pour voir une victoire alsacienne sur le terrain de l’OL.

Quant au dernier passage des Alsaciens à Gerland, en 2007/2008, sous l’ère Furlan, il a été très compliqué : face à Juninho et les autres, le Racing de Guillaume Lacour avait encaissé un sévère 5-0.

Autre point qui incite à la prudence, la campagne “amicale” des joueurs de Bruno Genesio a été plus que correcte. Le club rhodanien possède en effet un bilan de trois victoires (face à Bourg-Péronnas, au Celtic Glasgow et l’Ajax Amsterdam), un nul (face à Montpellier) et une seule défaite (contre l’Inter Milan).
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 7 Aoû - 5:15

Quel impact pour la suite ?
Les joueurs de Thierry Laurey ont conscience d’avoir manqué de répondant dans les duels avant-hier au Groupama Stadium, surtout lors d’une première période au cours de laquelle ils n’ont paradoxalement encaissé qu’un seul de leurs quatre buts.
Thierry Laurey ne l’a pas dit exactement comme ça, mais son message ressemblait étrangement à ce constat samedi soir dans la zone mixte du Parc Olympique Lyonnais : pour les retrouvailles de leur club avec la Ligue 1 après plus de neuf ans d’absence et, donc, d’abstinence, les Strasbourgeois sont allés au rendez-vous tels de jeunes damoiseaux réservés à leur premier rencard avec une femme mûre. Sur la pointe des pieds, le rouge aux joues d’abord, aux fesses ensuite après ce qui a fini par ressembler à une déculottée (4-0).

« J’espère que les gars ont pu mesurer le fossé »

Le nouveau tourtereau enamouré de la L1 y a subi un dépucelage dont il gardera longtemps la trace un brin douloureuse. Bien moins agréable en tout cas qu’il ne l’espérait.
Chez l’un des cadors du championnat de France, d’autres que lui auraient perdu leurs moyens. Une heure et demie avant la rencontre, les écrans de contrôle installés en tribune de presse en montraient certains en train de faire des selfies dans la superbe arène rhodanienne qu’ils n’avaient jusque-là vue qu’à la télé. À l’arrivée, il n’y a pourtant pas eu photo entre le septuple champion de France de L1 (2002-2008) et le champion de France de L2 2017.
Comme le suggère à juste titre son coach, le Racing n’est pas passé si loin de rapporter quelque chose du Groupama Stadium. À ce détail près tout de même que la proie strasbourgeoise, longtemps timorée, a grandement facilité la traque d’un Lyon aux crocs déjà acérés.
Thierry Laurey estime que son escouade a été « trop timide » en première période. « En fait, nous sommes entrés dans la 2e mi-temps comme nous aurions dû entrer dans la 1re. On sait qu’on ne peut pas laisser les Lyonnais jouer sans les agresser dans le jeu. Sinon, on le paie. Ce n’est pas une bonne, ni une belle soirée. Mais il y a beaucoup d’enseignements à tirer. Nous allons analyser tout ça pour tenter de prendre des points le plus vite possible. Par séquences, nous avons pu rivaliser avec Lyon. Mais on aimerait plus de régularité. J’espère pour eux que les gars ont pu mesurer le fossé qui sépare la L1 de la L2. »
Si la défense, qui porte certes sa part de responsabilité, a tellement souffert face à Mariano, Fekir, auteurs d’un doublé chacun, et leurs acolytes, c’est aussi parce que le milieu de terrain s’est fait manger, à l’image d’un Jean-Eudes Aholou bien trop esseulé dans son rôle de sentinelle.
L’ancien Orléanais ne pouvait évidemment colmater toutes les brèches. Sa soirée délicate n’est que le reflet des difficultés du collectif et d’un déficit d’engagement.
Benjamin Corgnet appuie là où ça fait mal. « Ce résultat va montrer à beaucoup l’exigence de la L1, lâche l’ex-Stéphanois sans faire le procès de quiconque. Il est clair que pour nous en sortir, nous allons devoir jouer avec nos armes, notamment l’agressivité dans le bon sens. Nous n’avons pas la qualité de l’effectif de Lyon, ni de son jeu. À nous d’apprendre vite et de nous remettre debout. Cette première défaite n’est pas dramatique. »
Sûrement pas, non. Elle a même le mérite de rappeler aux doubles promus strasbourgeois ce qu’ils savaient déjà : s’ils veulent sauver leur peau, ils vont devoir cravacher tous les week-ends.
Pour le 2e acte d’un début de saison marqué par trois voyages (à Montpellier le 19 août, puis à Guingamp le 27), la venue de Lille dimanche (15h) pour la première à la Meinau ne s’annonce pas non plus de tout repos.
Les Dogues nordistes, “dressés” par Marcelo Bielsa, ne seront sans doute pas moins féroces que ce Lyon aux dents longues. La façon dont ils ont croqué les Canaris nantais hier au stade Pierre-Mauroy (3-0) atteste de leur appétit retrouvé, après un exercice 2016-2017 bouclé hors du Top 10 (11e ) pour la première fois depuis neuf ans.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Jeu 10 Aoû - 5:45

Les échos de la Meinau
Ndour peaufine son retour

❏ REPRISE. – Abdallah Ndour, le latéral gauche du Racing, fait peu à peu son retour sur les terrains.
Le Sénégalais avait été victime d’une double fracture tibia péroné début mai, lors d’un choc à l’entraînement. Titulaire indiscutable sur le flanc gauche strasbourgeois, il avait manqué les trois dernières rencontres de la saison de Ligue 2.
Mardi, il a fait son retour à l’entraînement… en solo, en compagnie de Florian Bailleux, le préparateur physique. Le défenseur est encore trop juste pour jouer avec le groupe pro et se cantonne à un travail physique.

«Tout le monde m’a soutenu»

« Actuellement, je fais beaucoup de musculation et d’appuis. Il faut que je reprenne des forces, notamment dans la jambe », a souligné le joueur formé à Metz, qui a retrouvé le sourire après des moments difficiles.
« Mentalement, c’était compliqué, même si tout le monde au club et les supporteurs m’ont bien soutenu. Heureusement que les gars ont réussi à atteindre l’objectif (la montée en Ligue 1) , ça m’a aidé à garder le moral », a encore exposé le joueur, qui a aussi passé une quinzaine de jours au Sénégal, en famille, pour se ressourcer. Même si aucune date n’est avancée, Abdallah Ndour devrait retrouver les terrains à l’automne.
« Là j’ai vu le chirurgien qui m’a dit que c’était bien consolidé, mais pour retrouver le groupe il faut encore attendre. Je veux bien me soigner, bien récupérer les sensations », a encore exposé le défenseur arrivé au Racing en 2014.
❏ DOUBLE DOSE. – Les Strasbourgeois ont eu une double dose d’entraînement hier, puisque deux séances étaient programmées, une le matin l’autre l’après-midi. Les joueurs seront au repos et aux soins aujourd’hui et reprendront le chemin du Krimmeri vendredi.
❏ SOUVENIRS, SOUVENIRS… – La dernière venue du LOSC à la Meinau en Ligue 1 remonte à la saison 2007/2008.
Le 22 mars 2008, les hommes de Jean-Marc Furlan s’étaient inclinés (0-1) face aux Lillois, sur un but en toute fin de rencontre, signé Rio Mavuba. Rencontre que les Alsaciens avaient d’ailleurs terminé à dix après l’expulsion du milieu récupérateur Rodrigo.
Les Alsaciens avaient été plus inspirés lors du match aller, en octobre 2007. Ils s’étaient en effet imposés au Stadium de Villeneuve-d’Ascq 3-0, grâce à des buts de Mouloungui, Rodrigo et Johansen.
❏ TRAVAUX. – Des travaux d’aménagement sont toujours en cours à la Meinau, notamment devant la grille de la porte d’entrée principale, où un algeco a été installé.
Des plots rétractables ont aussi été installés pour éviter toute circulation rue de l’Extenwoerth, les soirs de match.
❏ À 21. – Vingt et un joueurs de champ étaient présents hier matin, auxquels s’ajoutent les trois gardiens (Kamara, Oukidja, Bonnefoi).
Les 21 : Salmier, Martinez, Aaneba, Lala, Mangane, Seka, Tchamba - Corgnet, Lienard, Caci, Aholou, Martin, Grimm, Gonçalves, Nogueira - Saadi, Bahoken, Sacko, Da Costa, Blayac, Zohi.
❏ PARTENAIRES. – Le Racing Club de Strasbourg a enregistré cette semaine l’arrivée de deux nouveaux partenaires majeurs, Hager Group (Partenaire Principal), le groupe Boulanger (Partenaire Officiel) et le renforcement du dispositif d’un troisième partenaire, le groupe Severin, qui devient Partenaire Officiel.
❏ CARTON RETIRÉ ? – Buteur pour le LOSC dimanche contre le FC Nantes (3-0) lors de la première journée de Ligue 1, Anwar El Ghazi, l’attaquant lillois, a souhaité afficher son soutien à Abdelhak Nouri, ex-partenaire à l’Ajax Amsterdam victime d’un malaise cardiaque, en dévoilant un t-shirt floqué au nom de son ami au moment de la célébration de son but.
Au regard du contexte dramatique qui a justifié ce geste d’Anwar El Ghazi, le LOSC a demandé, à titre exceptionnel, l’annulation du carton jaune reçu par son joueur (au motif du retrait de son maillot) auprès de la commission de discipline de la LFP. À suivre, donc…
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mer 16 Aoû - 20:25

Une voiture brûlée dans l'enceinte du stade de la Meinau




.

Une Renault Clio (et non Twingo) a été brûlée cette nuit dans l'enceinte du stade de la Meinau à Strasbourg après avoir forcé l'entrée en arrachant une porte d'entrée métallique au passage. Selon les premiers éléments à notre disposition, le véhicule aurait forcé la barrière de protection après avoir pénétré sur le site du côté des terrains d'entraînement du Krimmeri. Le véhicule aurait effectué plusieurs tonneaux avant de brûler à proximité du vestiaire des visiteurs. Il n'y a pas eu de blessé. La voiture a été retrouvée abandonnée. La direction du Racing a entrepris dès ce matin des travaux de réparation avec l'aide des services techniques de la Ville.
La police indique que le véhicule était volé. Une enquête a été ouverte à la sûreté départementale.
La réaction d'Alain Fontanel, premier adjoint au maire de Strasbourg
Une voiture a cherché, cette nuit, à pénétrer dans l'enceinte de la Meinau en percutant très violemment la grille extérieure du stade. Le véhicule a ensuite brûlé sur place sans faire, fort heureusement, de réels dégâts.
C'est bien évidemment, là comme ailleurs, un délit grave et particulièrement dangereux qui fera l'objet de poursuites. Les services de la police sont sur place pour faire toutes les constatations qui s'imposent.
Cette voiture bélier confirme, si besoin était, la nécessité de continuer à sécuriser les grands évènements populaires dans notre ville. Les contraintes mises à la circulation des véhicules et les contrôles instaurés sont malheureusement devenus notre quotidien, c'est l'indispensable contrepartie de notre sécurité à tous.
Nouvelle occasion de remercier l'ensemble des forces de sécurité (police nationale et municipale, CRS mais aussi militaires de Sentinelle) pour leur engagement au quotidien pour la sécurité publique.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Jeu 17 Aoû - 6:01

les échos de la Meinau avant Montpellier – Racing, samedi (20h) Terrier dans le viseur
Le Racing Strasbourg et Lille sont en discussions pour la venue en Alsace de Martin Terrier. Le jeune attaquant du LOSC, âgé de 20 ans, devrait arriver sous forme de prêt après avoir prolongé avec son club formateur.
Recrue en vue – Le président Marc Keller l’avait annoncé le week-end dernier : le Racing était encore en quête de deux joueurs pour boucler son mercato d’été, qui se termine le 31 août prochain.

Thierry Laurey souhaitait avoir deux renforts : l’un offensif et l’autre défensif. Si les recherches se poursuivent du côté de la défense, l’entraîneur alsacien étant à la recherche d’un défenseur central expérimenté, la journée d’hier a permis au club alsacien d’avancer sur le plan offensif.

Le Racing a confirmé son intérêt pour Martin Terrier et les discussions sont en cours avec Lille. Les dirigeants strasbourgeois espèrent avoir aujourd’hui une réponse ferme quant au prêt de l’attaquant. Ils doivent, au préalable, attendre que le joueur signe une prolongation de contrat avec le LOSC jusqu’en 2020, ce qui pourrait éventuellement retarder son arrivée.
En pointe ou sur le côté gauche

Formé à Lille, Martin Terrier, jeune joueur de 20 ans (1,84m, 71kg), peut évoluer en pointe ou sur le côté gauche. La saison passée, il a inscrit un but en Ligue 1, en avril, lors de la large victoire lilloise face à Nantes (3-0).

Il a par ailleurs aussi inscrit un but sous les couleurs de la France, en catégorie U20. C’était lors de la Coupe du monde 2017, en Corée du Sud, face au Honduras.

Martin Terrier a signé son premier contrat pro avec le LOSC en 2016, après avoir fait toute sa formation au sein du club. Il avait débuté le football à Bailleul à l’âge de 6 ans, non loin d’Armentières d’où il est natif.

Il complèterait le secteur offensif strasbourgeois composé jusqu’alors de six attaquants : Jérémy Blayac, Idriss Saadi, Nuno Da Costa, Stéphane Bahoken, Ihsan Sacko et Kevin Zohi.

  MAUDITE MOSSON. – Le dernier match du Racing à la Mosson ne constitue pas vraiment un bon souvenir pour le club alsacien. Et c’est un euphémisme… En effet, la dernière apparition des Alsaciens dans l’Hérault remonte au 29 mai 2009, une date noire pour le RCSA.

Ce jour-là, le Racing jouait sa saison (et une montée en L1) à Montpellier, équipe elle aussi en course pour accéder à l’étage supérieur, lors de l’ultime journée de championnat. Un match nul aurait suffi aux hommes de Jean-Marc Furlan pour valider leur accession.

Las, comme on le sait, les Strasbourgeois se sont finalement inclinés (2-1), terminant 4e de Ligue 2 derrière Lens, Montpellier et Boulogne-sur-Mer. Cette “non remontée” représente pour beaucoup le début des ennuis, qui ont ensuite conduit le club au dépôt de bilan.

Le scénario du match avait d’ailleurs été cruel pour le onze strasbourgeois du capitaine Guillaume Lacour, puisque le milieu de terrain Renaud Cohade avait manqué un penalty.

L’attaquant venu du Havre Kandia Traoré avait réduit le score en fin de première mi-temps, mais il avait lui aussi joué de malchance. Sa dernière frappe, dans les arrêts de jeu, avait été repoussée par le poteau de Geoffrey Jourdren.

Le Racing avait connu plus de réussite au match aller, à la Meinau. Lors de la première journée de Ligue 2, James Fanchone avait permis au RCSA de l’emporter (1-0) en toute fin de rencontre.

  MÉNAGÉS. – Thierry Laurey a accordé un jour de repos à ses troupes, lundi, après la victoire face à Lille (3-0).

Les Strasbourgeois ont repris l’entraînement collectif mardi, mais certains manquaient à l’appel, comme Benjamin Corgnet et Jonas Martin.

Le premier a repris hier avec le groupe, mais le deuxième s’est contenté d’un footing, comme la veille. Il devrait toutefois être apte pour le déplacement dans l’Hérault.

  BILAN ÉQUILIBRÉ. – Le Montpellier de Michel Der Zakarian – qui a quitté le Stade de Reims à l’intersaison – a pour l’instant un bilan identique à celui du Racing.

Après une défaite initiale à Toulouse (1-0), les Montpelliérains se sont rattrapés sur leur terrain en s’imposant (1-0) face à Caen, grâce à un but de leur avant-centre Souleymane Camara.

  INCERTAINS.
– Deux joueurs du MHSC pourraient manquer à l’appel samedi. Passeur décisif contre Caen (1-0) il y a 10 jours, Kévin Bérigaud (29 ans) souffre d’une douleur musculaire.

Le jeune milieu Ellyes Skhiri (22 ans) est lui aussi incertain après un coup reçu à la cheville droite à Toulouse (0-1).

  DANS LE BUS.
– Pour faciliter l’accès au stade de la Mosson, le MHSC a créé trois lignes de bus dédiées aux supporteurs. La première débute à Pezenas, la deuxième à Agde et la troisième part de Mauguio. Toutes ont bien sûr pour destination finale le stade et des abonnements à l’année sont mêmes proposés…

  RETROUVAILLES. – Samedi, Thierry Laurey va retrouver Michel Der Zakarian, son ancien coéquipier en défense centrale au Montpellier HSC.

Idem du côté des adjoints, puisque Fabien Lefèvre retrouvera en face de lui un duo d’adjoints 100 % montpelliérain composé de Pascal Baills (lui aussi ancien du Racing) et Franck Rizzetto.

Les cinq ont même joué ensemble sous la tunique montpelliéraine dans les années 90. Sans oublier Jean-Yves Hours, entraîneur des gardiens alsaciens, qui a porté la tunique montpelliéraine entre 1985 et 1989.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mer 23 Aoû - 19:45

Optez pour le covoiturage les jours de match

.


Bénéficiez d’une place de parking gratuite (P7) au Stade de la Meinau les soirs de match en venant en covoiturage*. Une seule condition : être au moins quatre personnes dans le véhicule. Pensez-y !
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Jeu 24 Aoû - 5:46

les échos de la Meinau
avant Guingamp – Racing, dimanche (15h)
Comme on se retrouve…

  RETROUVAILLES. – La confrontation entre le Racing et Guingamp est loin d’être inédite. Bien au contraire : les clubs bretons et alsaciens se sont affrontés en Ligue 1, en Ligue 2 et même en National… Excusez du peu !

  CONFRONTATIONS. – La dernière confrontation entre le Racing et Guingamp remonte d’ailleurs à cette saison de National, en 2010/2011.

Alors que le club alsacien s’enfonçait dans le grand guignol, sous la présidence de Jafar Hilali, Guingampais et Strasbourgeois, relégués de Ligue 2, étaient en quête de remontée immédiate.
Saad, Bassila, Gauclin et les autres…

À l’aller, au Roudourou, les hommes de Laurent Fournier avaient décroché le match nul (0-0), avant de s’imposer à la Meinau (2-1) en février 2011.

Las, cela n’avait pas empêché les Bretons, alors coachés par Jocelyn Gourvennec, de remonter en Ligue 2 en fin de saison.

Les Guingampais avaient doublé les Strasbourgeois sur le fil, lors de la dernière journée de National (où le Racing était exempt) en s’imposant à Rouen.

  CONNECTIONS BRETAGNE/ALSACE.
– De nombreux joueurs ont porté le maillot de Guingmap avant celui du Racing (et vice-versa).

Dans cette liste – non exhaustive – on trouve notamment Guillaume Gauclin, Felipe Saad, Ladislas Douniama, Harlington Shereni, Ali Bouafia, Steven Pelé, Yves Deroff ou encore Christian Bassila.

Jean-Christophe Vergerolle, ancien du Racing époque Jean-Pierre Papin, a aussi porté la tunique de l’En-Avant.

En dépit des radicales différences dans les parcours récents des deux clubs, l’été dernier, le groupe de Thierry Laurey avait d’ailleurs accueilli un transfuge du club breton, Laurent Dos Santos, parti depuis à Valenciennes.

  RESCAPÉ. – L’effectif breton a beaucoup changé depuis cette saison 2010/2011, forcément. Mais il y a tout de même un rescapé : Thibault Giresse. Le fils d’Alain, qui a commencé sa carrière à Amiens, avant d’arriver à Guingamp en 2009, entame ainsi sa 8e saison en Bretagne.

UN SEUL ENTRAÎNEMENT. – Deux entraînements étaient au programme hier du côté du Krimmeri. La séance du matin a finalement été annulée pour les joueurs de champ, laissant les trois gardiens seuls sur la pelouse, sous la houlette de Jean-Yves Hours.

DA COSTA APTE ? – L’ailier Nuno Da Costa va reprendre l’entraînement demain et pourrait être d’attaque pour le déplacement à Guingamp, lui qui avait manqué le match à Montpellier pour cause de blessure (nos éditions d’hier). « On espère qu’il soit apte » a confirmé hier Thierry Laurey, qui a aussi précisé que Stéphane Bahoken ne pouvait pas encore reprendre l’entraînement et était donc forfait pour le déplacement en Bretagne.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Jeu 24 Aoû - 20:05

Des Strasbourgeois en sélection
Trois joueurs de l’effectif strasbourgeois sont concernés par des départs en sélection après la rencontre face à l’En Avant Guingamp.
C’est le cas de Bingourou Kamara, retenu dans le groupe de l’Équipe de France Espoirs par le sélectionneur Sylvain Ripoll. Les Tricolores affronteront le Chili le 1er septembre en amical et le Kazakhstan le 5 septembre dans le cadre des éliminatoires de l’Euro Espoirs 2019.

Aussi, Idriss Saadi nous a confirmé rejoindre la sélection algérienne : « Nous jouons deux fois la Zambie (les 2 et 5 septembre) en qualifications pour la Coupe du Monde 2018. Il nous faut deux victoires car, avec un point en deux journées, nous sommes à cinq longueurs du Nigéria et il n’y a qu’un qualifié dans le groupe ».

Enfin, Nuno Da Costa a été convoqué par la sélection du Cap-Vert pour disputer deux rencontres des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 face à l’Afrique du Sud le 1er et 5 septembre prochain.
SO
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Sam 26 Aoû - 5:48

Koné en renfort
Le défenseur burkinabé sera la neuvième recrue du mercato estival strasbourgeois qui pourrait se conclure avec la venue de Dimitri Foulquier, défenseur lui aussi, en mesure de doubler les postes de latéraux. On ne pourra pas taxer le Racing de ne pas respecter une certaine cohérence dans son marché estival, celui qui lui a permis de se construire un effectif pour réussir dans son opération « maintien en Ligue 1 ».
Après avoir rapidement conclu quelques joueurs qu’ils avaient dans le viseur et croisés en Ligue 2 – Bingourou Kamara, Nuno Da Costa, Kenny Lala –, après avoir encadré leur groupe d’hommes expérimentés – Pablo Martinez, Benjamin Corgnet, Jonas Martin –, après avoir opté pour un pari offensif musclé – Idriss Saadi – et saisi une opportunité lilloise – Martin Terrier –, les dirigeants strasbourgeois ont mis la dernière main au chantier de l’intersaison. On attendait un renfort d’expérience en défense, dans l’axe central. Il devrait finalement y en avoir deux.

« Concilier le sportif et nos capacités budgétaires »

Le club strasbourgeois a opté pour l’Espagne, pour enrichir son effectif, comme il l’avait fait avec Jonas Martin, transféré du Betis Séville. Là encore, il s’agit d’éléments bien connus dans l’Hexagone.
Le premier est le plus référencé et la signature du contrat qui le liera au Racing sous la forme d’un prêt doit se conclure dans les prochaines heures. Dès jeudi, la piste menant à Bakary Koné semblait franchement chauffer. L’ancien Lyonnais était hier matin dans les bureaux de la Meinau, a pu procéder à la traditionnelle visite médicale avant d’espérer voir les négociations se décanter. « C’est une arrivée qui nous permet de concilier le sportif et nos capacités budgétaires, a indiqué dans la soirée un dirigeant du club strasbourgeois garantissant que toutes les parties sont d’accord pour que l’affaire se conclût. Tout est prêt de notre côté, il manque seulement le retour de Malaga. »
Jonas Martin avait dû attendre 48 heures pour que le volet administratif se règle. Bakary Koné, âgé de 29 ans, ne devrait pas être à quelques heures près alors qu’il n’aurait pas pu jouer au Roudourou, demain et qu’il a végété une longue partie de la saison passée dans une impasse. Transféré de Lyon à Malaga pour 800 000 €, il a disputé sept matches en Liga avant d’être écarté par l’entraîneur Juande Ramos, en octobre 2016.
Il n’y a guère que la sélection qui lui a permis d’entretenir le rythme. Cette disgrâce a mis fin à dix ans de carrière qui a progressivement décollé, d’abord à Guingamp, entre Ligue 2 et National de 2006 à 2011, avec deux Coupes de France dans la besace au passage (2009 et 2011).
Pour la petite histoire, on remarquera qu’en 2009, la défense de l’En Avant alignée au Stade de France face à Rennes était composée de Deroff, Bassila, Saad, Gauclin et Koné, tous passés avant ou après au Racing. Le Burkinabé est transféré à Lyon contre deux millions d’euros. Ses quatre premières saisons sont convaincantes – plus de 140 matches toutes compétitions confondues –, la dernière nettement moins. Il a espéré se relancer de l’autre côté des Pyrénées. Ce serait plutôt sous le soleil d’Alsace.

En attendant Ndour

Sous les ordres de Thierry Laurey, Bakary Koné sera en quête d’une place de titulaire à chiper à Yoann Salmier, à Kader Mangane, voire à Pablo Martinez, exilé à gauche pour l’instant en attendant le retour de blessure d’Abdallah Ndour.
L’incertitude entourant ce dernier, victime d’une fracture tibia-péroné début mai, incite le Racing à se renforcer également sur les ailes. Il a jeté son dévolu sur Dimitri Foulquier, transféré de Grenade à Watford hier, et qui devrait être prêté au Racing.
Le montage est curieux mais l’intéressé présente un profil séduisant. International espoir formé à Rennes, le joueur de 24 ans est capable d’évoluer aux deux postes de latéraux ce qui n’a sans doute pas manqué de séduire Thierry Laurey, plutôt friant de joueurs polyvalents.
«On veut avancer et construire un groupe en mesure de remplir notre objectif, le maintien, explique-t-on au Racing. Dans l’idée, Abdallah Ndour est un joueur important pour nous, nous comptons sur lui. Mais il devait reprendre début septembre et ce ne sera pas le cas avant un mois. C’est une période où il y a beaucoup de matches.» Et c’est une opportunité qui s’offre au club strasbourgeois en mesure d’envisager la suite avec sérénité et quelques latitudes sur son banc, sans vivre dans l’espoir d’un retour ou l’angoisse d’un pépin.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Sam 2 Sep - 5:51

Indiscrétions

Touché jeudi à l’entraînement et forfait hier contre Sandhausen, Dimitri Foulquier, 10e et dernière recrue estivale du Racing, passera des examens complémentaires ce lundi. Le latéral souffre « d’un petit problème au quadriceps », selon Thierry Laurey. Même s’il attend un diagnostic affiné, le coach annonce que son joueur, prêté par Watford, sera absent « au bas mot quinze jours ». Foulquier sera donc indisponible contre Amiens et, sans doute, le samedi 16 à Monaco (6e journée).
Par ailleurs, la rencontre de la 8e journée de L1 entre Dijon et le Racing a été fixée au samedi 30 septembre à 20h au stade Gaston-Gérard.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 12 Sep - 5:13

les échos du Racing
Plus de sept ans après

Son entrée en jeu n’a pas changé la donne, mais la défaite d’Amiens a au moins permis à Jérémy Blayac de repointer son nez en Ligue 1. Le match raté de la cinquième journée a mis fin à une parenthèse de sept ans qui n’ont rien eu d’un malheur.
B LAYAC, SEPT ANS APRÈS. – Il a le désir d’achever sa carrière sous le maillot du Racing dont il est l’une des coqueluches des supporters depuis son arrivée. Le 17 mai 2010, Boulogne – Rennes (1-0) constituait sa dernière apparition dans l’élite française. C’est en Ligue 2 qu’il a vécu l’essentiel de sa carrière, mais il a finalement poussé à nouveau les portes de la Ligue 1, samedi.

Entré à la place d’Idriss Saadi, bêtement pris en grippe par la Meinau puisque l’attaquant algérien n’a pas été le seul à rater son match face à Amiens, Jérémy Blayac est rentré sous les ovations de la Meinau. Alors que les Strasbourgeois galéraient, il a mis fin à une parenthèse individuelle de plus de sept ans en disputant son 25e match parmi l’élite.
Terrier, vraiment une surprise ?

LA FEINTE TERRIER. –
Auréolé par son triplé réussi en équipe de France espoirs, Martin Terrier avait inspiré de nombreuses questions aux journalistes lors de la conférence de presse précédant le match d’Amiens. L’entraîneur du Racing, Thierry Laurey, n’avait pas manqué d’être dithyrambique à propos de l’attaquant et qui, pour l’heure, lui donne satisfaction. Sauf que le joueur prêté par Lille n’était pas dans le onze de départ le lendemain. S’agissait de feinter les observateurs et l’adversaire ?

Le staff technique n’avait pas manqué de regretter les retours de sélection échelonnés tout au long de la semaine, indication quant à la titularisation de Nuno Da Costa, revenu avant de sa convocation avec le Cap Vert.

DÉCHET. – Thierry Laurey n’en démordait deux jours après et il n’était pas inspiré par le verdict dans le duel des promus. « J’avais l’impression d’un gros déchet technique de visu et des deux côtés, a souligné hier l’entraîneur. Et je le maintiens après avoir revu le match à la vidéo. Et les statistiques sont parlantes : 79% de réussite dans ses passes d’un côté, 72% de l’autre, ce sont des chiffres faibles. Et au final, on s’est créé très peu d’occasions et c’est ce qui me pose problème sur ce match. »

SUSPENDU. – Kenny Lala a vu rouge face à Amiens. Si la décision n’a pas nécessairement eu d’incidence sur la rencontre, l’arbitre, M. Brisard, s’est montré d’une sévérité assez peu inspirée sur le coup. La charge du latéral sur Moussa Konaté, sur le second carton jaune, s’avérait passablement anodine, voire inexistante. Les effets de la sanction ne se feront pas attendre puisque l’ancien Lensois sera suspendu à Monaco. Comme l’effectif du Racing ne recèle pas un nombre incalculable de latéraux…
Le genou de Corgnet

PHOTO. – Les protégés de Thierry Laurey se sont retrouvés hier matin, pour la traditionnelle séance de photo officielle. La pelouse de la Meinau a servi de théâtre pour le cliché.

REPRISE. – Les joueurs strasbourgeois se sont véritablement remis au travail dans l’après-midi. Le staff technique a organisé un entraînement avec une petite vingtaine d’éléments dont Ismaël Aaneba et Anthony Caci. Il s’est agi de composer avec quelques absences. Stéphane Bahoken ou encore Dimitri Foulquier peuvent d’ores et déjà être considérés comme “out” dans la perspective du match à Monaco.

Un gros doute entoure Benjamin Corgnet, toujours en délicatesse avec un genou douloureux. Si le meneur de jeu a pu (bien) jouer en serrant les dents face à Amiens, le désir de le voir à nouveau à 100% pourrait passer par une période de repos. En revanche, l’absence de Kader Mangane n’inspire pas la moindre crainte : le défenseur et capitaine a juste été ménagé en raison d’un coup reçu samedi. Enfin, Martin Terrier était autorisé à être absent pour des raisons personnelles.

ÉCHARPES. – Dans la nouvelle organisation de la Meinau depuis la rentrée, l’ouverture de la boutique, à l’entrée du stade, constitue l’un des points de ralliement pour les nombreux supporters strasbourgeois. Pas moins de huit caisses n’ont pas désempli lors de l’avant-match face à Amiens. À tel point qu’une bonne heure avant le coup d’envoi, les écharpes n’étaient plus disponibles.

SONO. – C’est l’une des nouveautés de la Meinau. Elle correspond peut-être au retour dans le grand monde. La Meinau s’est parée de deux écrans géants où défilent quelques films susceptibles de faire patienter les supporters venus tôt au stade. Néanmoins, la sonorisation des lieux se révèle toujours aussi douteuse et il s’est avéré bien compliqué de comprendre ce qui se racontait.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 19 Sep - 5:32

les échos du Racing
Retour à vide

Le Racing est rentré bredouille de son périple sur la Côte d’Azur. Le champion de France monégasque s’est montré d’une redoutable efficacité et a renvoyé le promu à ses chères études.

PONTUS FARNERUD. – Pontus Farnerud a donné le coup d’envoi de la rencontre entre l’ASM et le Racing. En France, le Suédois a porté le maillot des deux clubs. Il avait été prêté par le club princier, lors de la saison 2003-2004, avant de revenir en Alsace en 2005-2006 pour évoluer notamment aux côtés de son frère cadet, Alexander.
Le champion de France de l’année 2000 est installé à Mougins depuis la fin de sa carrière, intervenue il y a quatre ans.
Il s’est essentiellement consacré à un rôle de consultant pour la télé suédoise, gagnée par la “Zlatanmania”, du temps de l’ère Ibrahimovic. Depuis, l’ancien international, aujourd’hui âgé de 37 ans, profite d’un peu plus de temps libre.
❏ FALCAO. – Le “Tigre” a griffé avec efficacité samedi, auteur d’un doublé et d’une passe décisive. Radamel Falcao a fait très mal et inscrit ses 8e et 9e buts depuis le début de la saison.
La pelouse de Louis-II ? « C’est une catastrophe »
Le Colombien se révèle d’une efficacité clinique puisque ce total a été atteint alors qu’il n’a tenté que 20 fois sa chance et se rapproche des pourcentages des meilleurs shooteurs longue distance… en basket-ball.
Il faut revenir quarante ans en arrière pour retrouver un joueur du championnat de France parti sur de telles bases.
❏ PELOUSE. – Thierry Laurey n’a évidemment pas mis la supériorité monégasque sur cet élément. Au contraire, l’entraîneur du Racing s’est montré d’autant plus admiratif de la production du champion de France dans un tel contexte. La pelouse du stade Louis-II a inspiré ses plus vives critiques. « C’est une catastrophe, a-t-il indiqué C’est appréciable de voir Monaco jouer aussi bien au foot sur un terrain pareil. »
❏ BILLETTERIE. – La phase de réservation des rencontres de prestige programmées à la Meinau bat son plein actuellement. Elle concerne les grosses affiches, pour lesquelles les abonnés peuvent réserver un billet supplémentaire. Dans le viseur des habitués du stade strasbourgeois, il y a évidemment la venue du PSG qui interviendra durant le week-end du 2 et 3 décembre.
En fin de semaine passée, le bruit a couru que les places pour le match face à la bande à Neymar seraient toutes vendues. Il n’en est rien, d’après le club strasbourgeois. « Les abonnés ont jusqu’au 30 septembre pour formuler leurs demandes, explique un dirigeant du Racing. Pour l’instant, il n’y a aucun match qui affiche complet et ce ne sera pas le cas avant cette date. Par après, nous entrerons d’ailleurs dans la phase de commercialisation des packs. »
En effet, le club a privilégié la vente de places par deux pour tous les spectateurs à partir du mois d’octobre.
❏ RETOUR ET ABSENCE. – Hier, la reprise s’est organisée autour des soins, tandis qu’aujourd’hui, les joueurs sont convoqués pour deux séances d’entraînement.
Au rayon des retours, celui du latéral Kenny Lala, suspendu pour un match après avoir vu rouge face à Amiens, semble garanti.
Celui de Benjamin Corgnet, en délicatesse avec un genou et un adducteur, est espéré après une semaine de repos.
En revanche, la défaite face à Monaco a eu des séquelles. Pablo Martinez est sorti à la pause en raison d’une douleur (élongation ?) au mollet.
Martin Terrier a quitté ses partenaires avant la fin pour une luxation à l’épaule. L’un et l’autre pourraient être absents face à Nantes, dimanche.
Abonné au dimanche
❏ DIMANCHE. – Le Racing reçoit Nantes, dimanche, la rencontre étant retransmise sur BeIN Sports à 17h. Après la trêve de début octobre, c’est à 21h, un dimanche, que le coup d’envoi du match face à Marseille sera donné.
Tout laisse à penser que le match programmé à Nice, le week-end d’après, sera également remis au dimanche 22 octobre. En effet, l’OGC Nice dispute la Ligue Europa cette saison, avec des matches le jeudi. Or la Ligue de Football Professionnel (LFP) impose un délai de trois jours entre deux rencontres.
❏ CACI. – Jusqu’à vendredi, Thierry Laurey avait gardé vingt éléments sous pression dans la perspective du match à Monaco. Parmi eux, on trouvait Anthony Caci, le jeune polyvalent défensif, susceptible d’offrir des solutions sur le banc alors que le Racing devait notamment se passer de Kenny Lala.
Le natif de Forbach bénéficiait, peut-être, d’une largesse dans le règlement. En effet, lors du dernier match officiel qu’il avait disputé avec la réserve strasbourgeoise, à Erstein, Caci avait été expulsé, écopant d’un rouge direct. Sa suspension automatique, d’un match, il l’avait purgée lors de la 4e journée de National 3, à l’occasion de Racing II – Biesheim.
La commission de discipline fédérale ne s’étant pas réunie, depuis le 30 août, Anthony Caci était tout à fait autorisé à être aligné en Ligue 1. Il a finalement disputé le match de la réserve strasbourgeoise à Trémery (1-2), samedi, Ismaël Aaneba lui ayant été préféré dans les 18. Avant d’être suspendu cette semaine ?
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3099
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum