Echos du Racing

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Ven 30 Juin - 5:48

La relève se tient prête
Alors que le recrutement est loin d’être bouclé, les jeunes devraient pouvoir s’exprimer lors des premiers matches amicaux.
En attendant d’engager encore 6 à 7 renforts, Thierry Laurey étoffe son groupe avec quelques jeunes. C’était prévu pour certains. Moins pour d’autres. Bryan Hilaire (19 ans), arrivé il y a un an après trois saisons à Évian-Thonon-Gaillard, a ainsi provisoirement progressé dans la hiérarchie des gardiens à la faveur des départs de Landry Bonnefoi et Corentin Schmittheissler. Mais le Belfortain, qui a alterné en 2016-2017 entre les U19 et la réserve championne de son groupe de CFA 2, sait à quoi s’en tenir. « À la base, je suis prévu comme n°4, mais comme pour la reprise, il n’y avait que deux portiers, j’ai été appelé. Après ? Tout dépendra si le club en recrute un ou deux. Mais en principe, je ferai toute la préparation. »
Tchamba aux soins
Duplexe Tchamba, qui a paraphé le 21 mars un contrat pro de quatre ans – jusqu’en 2021 –, en loupera, lui, une partie. Hier, le défenseur axial, qui peut coulisser sur le flanc gauche, est resté au bord de la pelouse. La faute à un contrariant pépin aux adducteurs. « J’ai commencé à le sentir en fin de saison, mais ça s’est accentué lors du match amical international que j’ai disputé à Créteil le 8 juin avec les espoirs camerounais contre les Bleuets (1-3). Je suis aux soins. J’en ai encore pour quinze jours. »
D’autres visages juvéniles sont un peu plus connus des habitués de la Meinau. Le milieu défensif Anthony Caci a disputé l’an passé quatre matches officiels avec les pros. L’attaquant malien Kévin Zohi (20 ans), auteur de 8 buts en 14 matches de CFA 2 avec la réserve, s’est entraîné durant le dernier mois de la saison avec l’équipe une et a signé un bail pro de quatre années. Même chose pour celui qui a également participé dès mars aux séances concoctées par Thierry Laurey. Comme Zohi, Ismaël Aaneba (18 ans) a rallié l’Alsace en janvier.
« Mon poste de base, c’est défenseur central, mais je peux aussi jouer arrière droit, comme parfois avec la réserve, raconte l’ancien de Mantes-la-Jolie (CFA) sous contrat pro jusqu’en 2021. Dès ma signature, il était prévu que je ferais la préparation estivale avec l’équipe première. »
Alors que l’effectif est loin d’afficher complet, Aaneba aura sans doute, comme les autres jeunes pousses, l’occasion d’exprimer ses qualités lors des rencontres d’avant-saison.
Ndour de passage : Le latéral Abdallah Ndour, qui s’est cassé la jambe début mai, est venu rendre visite à ses coéquipiers, hier, lors de la séance de l’après-midi. Le défenseur sénégalais ne peut évidemment pas envisager un retour dans l’immédiat mais sa convalescence s’organise dans les temps d’après le staff technique pour un retour à l’automne.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2850
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 3 Juil - 5:06

Le point au Racing
La loi du marché

Le Racing, qui a ciblé un certain nombre de joueurs sous contrat pour renforcer son effectif, doit composer avec la hausse exponentielle du montant des transferts et des salaires. Il avance à pas comptés, en quête du meilleur rapport qualité-prix.
Thierry Laurey ne rechigne que rarement à s’exprimer. Mais en réponse à une récente sollicitation, le coach du Racing a opposé une fin de non-recevoir polie. « Les transferts ? Bien sûr que nous aimerions disposer de nos recrues le plus tôt possible, mais nous en reparlerons précisément quand le recrutement aura été bouclé. »

60 % du budget dans la masse salariale

Fermez le ban, du moins chez l’entraîneur. Il faut dire que le sujet est sensible et que malgré un travail approfondi en amont, le promu bas-rhinois a déjà vu quelques cibles lui échapper. À commencer par celles qu’il espérait garder, ses deux meilleurs buteurs Khalid Boutaïb (20 buts, 3 passes) et Baptiste Guillaume (9 buts, 4 passes). Pour n’avoir pas pu s’aligner sur les espoirs salariaux de l’international marocain, ni sur les quatre millions d’euros déboursés par Angers pour racheter les trois années du jeune Belge à Lille, les dirigeants alsaciens ont dû les laisser filer. « C’est inévitable. Des joueurs nous passent toujours sous le nez en début de mercato lorsque les prix sont élevés, relativise le président Marc Keller, soucieux de rationaliser son enveloppe budgétaire. Nous montons en Ligue 1 et venons de tellement loin que nous sommes confrontés à des problèmes que nous aurions rêvé d’avoir il y a deux ans. Comme le dit toujours Egon ( Gindorf, l’ex-président encore actionnaire ), les problèmes changent d’année en année, mais leur somme reste la même. Les budgets des saisons passées et à venir ont été validés par la DNCG ( Direction Nationale du Contrôle de Gestion de la Ligue ) qui nous a donné un feu vert total. Ça prouve que notre passé est cohérent et que notre avenir inspire confiance. À nous de trouver des joueurs au meilleur rapport qualité-prix pour renforcer l’équipe dans le respect du budget accepté. »

Un budget 2017-2018 de 28 à 30 millions dont 60 % environ seront consacrés à la masse salariale. « Notre travail des dernières années nous permet de recruter 6, 7 ou 8 joueurs. C’est un atout, ne s’alarme pas le patron du Racing. Ensuite, c’est juste une question de timing. Les choses seraient naturellement plus simples si, comme certains de nos concurrents, nous étions installés en L1 depuis 3 ou 4 ans et ne devions opérer que 3 à 4 retouches dans un effectif stabilisé. Nous avons enrôlé deux recrues ( le latéral droit Kenny Lala et le défenseur central Pablo Martinez ). La troisième ( l’attaquant Nuno Da Costa ) va signer ce lundi et il se peut qu’il y ait du neuf sous 48h ( le milieu stéphanois Benjamin Corgnet est espéré ). Sans être présomptueux, je ne ressens pas d’urgence. Le coach, qui connaît extrêmement bien les trois divisions françaises, travaille beaucoup. Notre cellule recrutement dirigée par Loïc Désiré, aussi. Nous nous sommes structurés en interne pour identifier très en amont les joueurs visés. Plusieurs négociations avec des garçons sous contrat sont en cours. Depuis le dépôt de bilan en 2011, nous avons toujours su trouver des solutions aux problématiques posées. Je suis serein. J’ai confiance. Nous devons certes nous adapter à un marché qui s’est emballé, mais nous avançons calmement, sans précipitation. Par paliers. »
« Un ou deux coups en fin de mercato »

L’ancien international espère toutefois franchir les prochains dans les plus brefs délais pour que Thierry Laurey puisse vite œuvrer avec un groupe proche de sa configuration finale : « Ces dernières années, notre stratégie a toujours été de laisser de la place libre dans l’effectif et de la masse salariale disponible pour le bonifier. Nous sommes exactement dans ce cas de figure cet été. L’idée, en termes de recrutement, est de boucler l’essentiel dans les 2 à 3 semaines à venir, mais sans faire n’importe quoi et en gardant un volant financier pour un ou deux coups en fin de mercato. »

Il est vrai que le calendrier délicat du début de saison – trois voyages à Lyon, Montpellier et Guingamp pour la seule réception de Lille lors des quatre premières journées – constitue à lui seul une invitation presque impérieuse à ne pas prendre de retard dans l’élaboration de l’équipe.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2850
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 4 Juil - 5:24

Deux recrues débarquent au Racing En phase d’accélération
Depuis hier soir, le Racing dispose de deux nouvelles recrues dans son effectif : Nuno Da Costa, en provenance de Valenciennes, qui va découvrir la Ligue 1, et Benjamin Corgnet, qui apportera son expérience de l’élite.

Alors que ses petits camarades suaient depuis plus d’une heure sur le terrain d’entraînement, Nuno Da Costa a fini par pointer le bout du nez sur le terrain.

Cela a constitué comme un soulagement pour les dizaines d’observateurs accolés à la main courante. En se consacrant à quelques tours de terrain avec le préparateur physique, l’attaquant cap-verdien confirmait sa signature pour quatre ans avec le club strasbourgeois.

Sous les yeux de sa femme, dans l’attente d’un heureux événement, il avait le sourire de l’enfant qui débarque dans une usine de bonbons.

« Je signe dans un club qui a beaucoup d’arguments, a souligné le joueur de 26 ans, en provenance de Valenciennes. Il y a le public et il y a un coach qui sait faire évoluer les attaquants, comme on a pu s’en rendre compte avec Khalid Boutaïb (le Marocain, parti à Malatyaspor et auteur de 20 buts sous le maillot du Racing la saison passée). » Accessoirement, la troisième recrue du Racing, en cette intersaison, après Pablo Martinez et Kenny Lala, a le sentiment de débarquer dans une écurie qui lui ressemble.

« Je vais découvrir la Ligue 1, c’était mon objectif, après un parcours assez atypique, indique celui qui s’est fait remarquer du monde pro en enfilant les buts pour Aubagne, en CFA 2. Et je crois qu’il y a quelques joueurs dans le groupe qui sont dans ce cas, comme “Dim” (Lienard) , Ihsan (Sacko) ou Yoann (Salmier). Ça va faciliter mon intégration. »

Ce qui faciliterait son intégration, évidemment, cela serait de faire montre de son efficacité.

Nuno Da Costa a brillé à la faveur des 16 buts inscrits en 30 matches de Ligue 2. Et c’est bien pour ça qu’il a suscité l’intérêt en Alsace. « C’est un des meilleurs attaquants de L2, se réjouit Thierry Laurey, l’entraîneur strasbourgeois. Avec Baptiste Guillaume (parti à Angers) et Khalib Boutaïb, on a perdu deux joueurs qui ont marqué 29 buts la saison passée. Avec Da Costa, je pense qu’on a pris un joueur intéressant d’un point de vue rapport qualité-prix. Vu nos moyens, j’espère et je pense que l’on a fait une bonne affaire. »
Benjamin Corgnet a signé un contrat de trois ans

Un bonheur arrivant rarement seul, le Racing ne s’est pas contenté de l’international cap-verdien pour se renforcer. Benjamin Corgnet a également donné son accord pour poursuivre sa carrière en Alsace. Le milieu de terrain de 30 ans, en fin de contrat avec Saint-Étienne, avait passé la visite médicale dans la matinée.

L’affaire s’est conclue dans la soirée : l’homme aux 140 matches de L1, révélé à Dijon et dont le contrat de quatre ans avait pris fin avec les Verts il y a quelques jours, s’est engagé avec le club strasbourgeois jusqu’en 2020. Il devrait vivre son premier entraînement en bleu ce matin.

Enfin, au rayon des arrivées, un gardien d’expérience, dont le nom n’a pas filtré, serait également en phase d’approche.

dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2850
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Dim 9 Juil - 10:40

les échos du côté du Racing
Créteil veut Pouye, Leca ciblé

L’affaire n’est pas nouvelle, mais n’a toujours pas trouvé sa conclusion. L’US Créteil Lusitanos, 12e de National la saison passée, n’en reste pas moins disposée à enrôler Oumar Pouye. Le Sénégalais, sous contrat à Strasbourg jusqu’en 2018, n’entre pas dans les plans du promu en Ligue 1.

Passeur décisif sur le troisième but strasbourgeois signé Stéphane Bahoken hier après-midi contre Lucerne, l’attaquant s’est montré particulièrement remuant et aurait même pu, avec un soupçon de réussite, inscrire un but à la 67e.

Le club cristolien avait déjà tenté d’engager l’ancien feu follet d’Amiens en septembre 2016. Mais l’attaquant, qui revenait d’une blessure de sept mois, ne s’estimait pas prêt et avait préféré se remettre en condition physique en Alsace.

Il a attendu janvier pour partir en prêt à Quevilly-Rouen qu’il a aidé à décrocher son accession en Ligue 2 en inscrivant cinq buts et en distillant quatre passes décisives en 15 matches de National.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2850
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 10 Juil - 5:26

Zoom sur l’association « Femmes de Foot » Femmes et fans

Présidée par Sabryna Keller, l’association «Femmes de Foot» fait de plus en plus parler d’elle. En lien avec le Racing Club de Strasbourg, ce projet se modernise, en tendant à la féminisation des tribunes.
Il y a quatre ans, Sabryna Keller, l’épouse du président du Racing Club de Strasbourg, Marc Keller, a créé l’association «Femmes de foot», dans le but de redynamiser le club de football de la Meinau qui battait de l’aile.
«Dans ces milliers, il n’y a pas que les hommes»
Cette association, composée de neuf membres fondateurs, est unique en France. «Toutes les énergies étaient bonnes pour remonter le club, se souvient Sabryna Keller. On disait toujours qu’il fallait compter sur tout le monde, qu’on n’était pas 11 mais des milliers… Dans ces milliers, il n’y a pas que les hommes. Il y a les enfants, les séniors, mais aussi les femmes.»
Durant les quatre années qui suivent, «Femmes de Foot» installe, une fois par saison, une tribune 100% féminine au milieu des supporters du stade de la Meinau.
Ce type d’opérations lance l’association, mais Sabryna Keller souhaite en faire davantage. Dans la saison qui s’annonce, lors des prochains matches du Racing en Ligue 1, «Femmes de foot» sera mise en avant autour de nouvelles animations.
En faire un projet national
Ainsi, le kop 100% féminin, baptisé «Club copines», sera présent à chaque rencontre. Il avait revu le jour lors du dernier match du Racing en Ligue 2 face à Bourg-en-Bresse. Il avait compté 1000 femmes, auxquelles se sont ajoutées 3500 autres supportrices, réparties dans les autres tribunes.
Sabryna Keller ne compte pas s’arrêter en si bon chemin avec ce filon qui se nourrit de jour en jour. À terme, elle souhaiterait faire évoluer cette association en un projet national, toujours dans le but de «créer du lien».
«Femmes de Foot», c’est d’abord le Racing Club de Strasbourg, avec la vieille dame qu’est la Meinau, explique-t-elle. Mais j’ai vraiment envie de développer le projet ailleurs, car tous les clubs ont besoin de se féminiser. Créer un réseau national, c’est très important en termes d’impact, et je voudrais des interactions entre les supportrices».
Les hommes, comme par exemple les abonnés, peuvent aussi rejoindre l’association. «Tout le monde peut être ''Femmes de Foot'' en adhérant au «club copines», au VIP, ou à d’autres abonnements. Une petite somme est reversée à l’association et cet argent va aider des initiatives locales.»
Produits dérivés
Des produits dérivés seront également proposés aux supporters et supportrices du Racing, dont une partie des sommes récoltées sera également remise à l’association.
«On a développé une marque, un logo «Femmes de Foot», et puis on va faire des produits sympas pour les filles comme un maillot féminin par exemple, car toutes les filles n’ont pas forcément envie de porter le maillot du Racing», sourit Sabryna Keller.
Femme d’abord puis femme de footballeur ensuite, cette dernière a créé cette association avec passion et envie, celle d’insuffler quelque chose de nouveau dans les tribunes de la Meinau, et, pourquoi pas, dans les tribunes d’autres stades.
«D’abord un état d’esprit»
«J’ai toujours été une femme de l’ombre et là j’en sors car ce projet me tient vraiment à cœur, ajoute-t-elle. Je connais le club de l’intérieur et le foot m’a beaucoup apporté. Bien sûr, il y a l’étiquette Racing Club de Strasbourg, mais «Femmes de Foot» c’est d’abord un état d’esprit. Je ne vais pas révolutionner la planète, mais je vais faire de belles choses, à mon niveau».
Fans, mais femmes d’abord, elles sauront transmettre de bonnes ondes. Les joueurs strasbourgeois pourront compter sur elles pour aborder leur retour parmi l’élite et défier les plus grandes écuries de Ligue 1.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2850
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mer 12 Juil - 6:05

En stage de préparation à Vittel Le bon air pour se construire
Les joueurs strasbourgeois sont à Vittel pour se construire une forme physique qui doit leur permettre d’aborder leur saison de Ligue 1 avec quelques arguments athlétiques. Dans la souffrance d’aujourd’hui se préparent les bonheurs de demain.
Du nord à l’ouest, le Racing a décidé de ne pas trop s’éloigner du massif vosgien qui lui a tant réussi dans sa préparation de la saison passée, parfaite ou presque. Thierry Laurey et ses hommes ont pris leurs quartiers depuis cinq jours à Vittel, encore marqué par la récente arrivée du Tour de France dans la cité thermale.
« Des moments pour travailler, des moments pour s’amuser »

Pour ne pas contrarier la séance d’entraînement, hier, un voile nuageux a donné une atmosphère parfaitement supportable pour les efforts programmés. Les vingt-deux pros strasbourgeois ont enchaîné les tours de terrain, les joutes à six contre six, ponctués de ravitaillements en flotte afin de se constituer la caisse indispensable pour voyager loin dans le championnat de Ligue 1 à venir.

Après Niederbronn-les-Bains la Bas-Rhinoise il y a un an, Vittel la Vosgienne est l’écrin de quelques douleurs. Mais pas que. « On a des GPS qui permettent de mesurer le volume des courses, la fréquence cardiaque des joueurs, indique Florian Ballieux, le préparateur physique. Jusqu’ici, on est dans les temps, ni en retard, ni en avance, par rapport à ce qu’on a prévu. Le but est d’être prêt le 5 août. Là, on est dans la troisième semaine de prépa, la plus dure avec la 4e. » Autant dire que Jérémy Grimm et ses coéquipiers en bavent, c’est sûr.

Lundi, ils ont même enchaîné trois séances, dont une au petit matin, à jeun. « Mais ce type de stage permet aussi de bien se connaître, précise Jérémy Blayac, qui subit les morceaux estampillés années 80 dans sa piaule d’hôtel, partagée avec Anthony Gonçalves, le fan d’une certaine nostalgie musicale. On doit se servir de la semaine pour mettre un état d’esprit en place. Il y a des moments pour travailler, mais il y a aussi des moments pour s’amuser. »

Ce n’est pas pour autant que les Bleus s’en vont animer les pistes du Macumba local, qui s’est d’ailleurs révélé introuvable, ou les tapis du casino si central dans le plan de la cité.

En dehors du coach, les amateurs de golf ne sont pas légion. Les parties de tennis, de ping-pong ou de fléchettes font office d’alternative sans bling-bling au chantier en cours. « On met en place un collectif et de la cohésion, souligne Thierry Laurey, qui a profité de l’après-midi de liberté, hier, pour aller chez… le coiffeur. On cherche la meilleure formule et la meilleure animation. »
« Pas d’argent à jeter par les fenêtres »

Il est question de faire progresser tout ce petit monde d’un échelon. Quelques-uns étaient de l’aventure en National et la Ligue 1 constitue l’horizon de demain. « Il va y avoir beaucoup de concurrence, indique encore l’entraîneur. Les joueurs qui sont sur et en dehors du terrain devront montrer que l’état d’esprit est là et qu’ils sauront garder les valeurs qui nous ont réussi, sachant qu’il y aura plus de caméras et de médiatisation. »

Pour l’heure, le Racing se la joue discret à l’heure de se renforcer. « On ne mettra pas 1,5 million sur huit joueurs ou alors on doit vendre la cathédrale, explique encore l’entraîneur, sur le volet recrutement, admettant qu’il espère un ou deux joueurs avant la fin de la semaine. On a des postes ciblés, mais il doit y avoir une vie après la saison de Ligue 1 qu’on va vivre. Le Racing a suffisamment payé pour le savoir On n’a pas d’argent à jeter par les fenêtres. » L’humilité se retrouve dans l’ambiance générale du stage.

L’environnement vittellois, au charme suranné, ne risque pas de perturber. Le strass et les paillettes sont d’un éclat un tantinet désuet, sauf sur les splendides installations sportives. Le Centre de Préparation Olympique offre des conditions de récupération idéales. Dehors, l’air est sain et le cadre verdoyant. L’Orée du bois, l’hôtel choisi, est pratique et les chambres y sont spartiates, comme pour rappeler l’esprit commando de rigueur pour un promu propulsé dans l’élite. « Le kiné et un ostéopathe sont à la disposition des joueurs, apprécie encore Laurey. On sort de l’ordinaire pour souder le groupe, on a des journées bien remplies et on travaille avec des idées directrices en tête. » En baver aujourd’hui pour gagner demain n’est sans doute pas la moins obsédante.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2850
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Ven 14 Juil - 5:27

Partenariat Racing/SR Colmar
En marge de la conférence de presse qui s’est tenue hier matin au Stadium de Colmar, une semaine avant le match Racing - Sochaux, le président du SR Colmar, Guy Meyer, entouré de son vice-président Raphael Carnovale, du chargé de communication Régis Schaeffer, du responsable du secrétariat Bernard Heberlé et de Guillaume Lenys, responsable des réseaux sociaux du club, a annoncé qu’une convention avec le club strasbourgeois va être signée le jour de la rencontre. « Ce contrat d’excellence, comme je l’appellerais, porte sur les différents aspects, financier, sportif et stratégique de développement. Il est bilatéral” donnant, donnant” et même” gagnant, gagnant” comme nous l’espérons tous, » a tenu à préciser le patron du club colmarien. « Nous avons travaillé, lors de nombreuses réunions, avec le président de la Ligue du Grand Est, Albert Gemmrich et René Marbach, président du District Alsace, qui nous ont beaucoup apporté pour ficeler ce projet qui nous tenait à cœur. »
PRÉVENTE. – RC Strasbourg - Sochaux, vendredi 21 juillet (19h) au stadium de Colmar. Prévente mercredi 17 juillet et jeudi 19 juillet de 17h à 20h. Tarifs : 15€ (tribune d’honneur), 10€ (tribune Est), 8€ (pelouse).
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2850
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 25 Juil - 5:29

Martin, l’attente
D’aucuns ont pu croire que les pluies récurrentes sur Strasbourg hier ont invité une personne en provenance d’Andalousie à rechigner un contrat en Alsace. Il n’en est rien. Jonas Martin était bien à la Meinau, hier, jusque dans la soirée, avec la ferme intention de signer son engagement pour trois ans au Racing Club de Strasbourg.
Mais la conclusion du dossier a tiré en longueur sans que l’arrivée du milieu de terrain qui évoluait au Betis Séville la saison dernière n’envisage jamais de faire faux bond.

Présent ce matin à l’entraînement

Du côté du Racing, il n’était question que de détails administratifs, de la nécessité de réunir toutes les pièces pour officialiser l’arrivée du joueur de 27 ans dans l’effectif de Thierry Laurey. On n’écartait pas, un long temps, de la possibilité que l’affaire se règle définitivement dans la nuit même si l’espoir s’est évanoui à 21h. Dans tous les cas, la présence de Jonas Martin à l’entraînement de ce matin était garantie.

L’OL battu

Les nombreux supporters présents lors de la séance de l’après-midi en ont été quittes pour assister aux premiers pas d’Idriss Saadi, l’attaquant qui a signé, lui, son contrat vendredi. Ils ont également pu noter l’absence de Vincent Nogueira, Ihsan Sacko et Pablo Martinez, ménagés dans cette dernière ligne droite de la préparation. Le dernier, touché au dos, pourrait prendre un peu plus de temps pour être absolument prêt pour la première journée de championnat, programmée à Lyon, le 5 août. À noter que l’OL a concédé sa première défaite, hier à Nankin, face à l’Inter Milan (1-0). Il disputera son ultime match amical de l’intersaison dimanche, à Sète, face à Montpellier.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 2850
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 70
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum