Echos du Racing

Page 6 sur 15 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Ven 17 Avr - 22:43

Je compte bien voir évoluer le " Racing " en L1. a écrit:

Moi aussi pour le reste chacun sont opinions
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  pekser le Sam 18 Avr - 6:03

Il reste 5 journées il me semble. La lutte sera rude, pour le racing en particulier.

Avec beaucoup de chance et un sans- fautes je le mets avant PFC, donc troisième après Redstar et Bourg.
Luçon peut être la clé, déjà lors de la prochaine journée. Si la messe n'est pas dite, l'avant-dernière journée sera cruciale
avec la rencontre Luçon-Strasbourg]

Bref, c'est mal barré, sauf miracle. Les points perdus ne se rattrapent pas.

On repartira pour une nouvelle saison en National qui devra être la dernière. Keller ne survivra pas à une nouvelle désillusion.
Ca veut dire que le prochain recrutement devra être d'un grand niveau, il faudra casser la tirelire.
Il s'agira surtout de faire venir un entraineur digne de ce nom. Il faut oublier Dugué.
On saura alors si Keller mérite la confiance mise en lui.

Salut





pekser
d'r junga Mànn
d'r junga Mànn

Messages : 114
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Sam 18 Avr - 21:15

Pekser 5 jours qui seront longs, et je ne pense pas que les trois premiers vont lâcher le morceau,
Pour les points perdus tu as raison comme tu dis si t'on copain (MK) ne réussit pas à monter l'année prochaine il y aura du grabuge, déjà maintenant les supporteurs commencent à gronder
Pour le recrutement je laisse les soins aux dirigeants de faire le nécessaire Pour l'entraîneur il ne se faut pas se faire des illusions ça sera Duguépéroux sauf si lui-même n'en voudra plus
Pour ce match a la meinau
comme le Red Star joue à domicile contre Chambly
Paris joue a Boulogne
et Bourg-Péronnas contre Luçon à domicile
bin ça sera comme la 29eme journée fin des matchs on sera toujours a la 4eme place avec six points en retard sur le troisième
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  pekser le Dim 19 Avr - 23:03

Pas faux, mais il convient de voir l'avenir.
Tu es supporter, je l'ai compris. J'ai compris que MK n'est pas apprécié dans le milieu.

Quelle est l'alternative ?
Je n'ai pas la science infuse.

Salut l'ami


pekser
d'r junga Mànn
d'r junga Mànn

Messages : 114
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 20 Avr - 5:54

Salut pekser non il ne faut pas dire que MK n'est pas apprécié dans le milieu, il n'est pas apprécié par certains supporteurs dont j'en fais partie, je suis désolé je le déteste
Je suis supporter du Racing depuis plus de quarante ans Je vais à la Meinau depuis 1966 et cela tous les Années sauf que depuis trois voir quatre Ans après le neuf ou dixième match je suis écoeuré, Voilà
Pour l'alternative il n'existe que deux solutions possibles ,ou bien Mk fasse un recrutement assez solide pour pouvoir monter l'Année prochaine où il dégage
Bonne journée à toi
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  pekser le Lun 20 Avr - 10:20

Je crois qu'on est de la même génération, j'avais un abonnement la saison qui a suivi le titre.
Keller n'aura pas le choix, il devra mettre le pognon. Malheureusement il ne décide pas seul.

Je ne suis pas un inconditionnel de MK, je n'oublie pas qu'il est et a été anti-Gress.

Il n'y a pas de relève, personne ne veut s'embarquer dans la galère qui en vaut pourtant la peine.
Le Racing est un club mythique qui mérite le haut niveau.
J'espère fermement le voir évoluer en L1, mais il faut qu'il se dépêche.

Salut et bonne journée.

pekser
d'r junga Mànn
d'r junga Mànn

Messages : 114
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 20 Avr - 11:43

Salut pekser
je suis né en 46, effectivement il ne décide pas seul, mais si les investisseurs veulent rester en national qu'ils le disent; au moins tout sera clair et moi et je pense des centaines d'autres ne prenons plus l'abonnement
Il a toujours fait plus ou moins des mauvais choix dans le recrutement et la gestion pourquoi il a été jeté de Monaco pour ces raisons que j'ai citées
Pour la relève j'ai quand même un petit doute il suffirait que MK démissionne pour voir Je ne pense pas que le club ne serait pas repris
Pour la L1 j'ai peur que je ne pourrais surement plus y aller à cause de l'âge Maintenant si j'arrive à mes cent ans peut-être par le biais des DNA je pourrais encore les suivre
Salut mon Ami
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  pekser le Jeu 23 Avr - 13:41

Je suis né en 53, donc un peu plus jeune que toi.
J'ai fouillé un peu dans mes tiroirs; je suis tombé sur d'anciens billets que je conserve jalousement.

Mon abonnement remonte à la saison 79-80, place 449 secteur B. J'y tiens comme à la
prunelle de mes yeux. J'ai également un ticket daté du 12 mai 1992, match de barrage.
Un autre du 18 avril 1984, France-Allemagne en amical, but de Genghini, et j'en passe.

Bref, j'ai une belle collection.
On passe, toi comme moi, pour des nostalgiques, à tort ou à raison.
J'ai un peu " visité " racingstub, ils sont encore à se demander si Gress était entraîneur ou non.
C'est risible voire ridicule, comme si Gress devait justifier d'un quelconque diplôme.

Décidément l'intelligence est une valeur qui ne se transmet pas facilement.

Concernant Keller, on n'est pas vraiment d'accord, même si tu n'as pas tout à fait tort.
Je garde en mémoire ses capacités de gestionnaire. Est-ce que le club peut survivre à son départ ?
Peut-être, mais je n'en suis pas sûr.

Quand je dis espérer voir évoluer le Racing en L1 je ne rêve pas, je suis sérieux. Je me fixe une
échéance au-delà de laquelle je renonce : 2018.

Salut et bon vent.

pekser
d'r junga Mànn
d'r junga Mànn

Messages : 114
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  pekser le Ven 24 Avr - 0:26

Je rebondis sur mon message. Finalement j'ai peu d'espoir, j'ai un peu fait les comptes.
Il faut compter sur des défaites de Paris, des victoires de Strasbourg avec éventuellement un nul
( contre Luçon ).

J'ose le pronostic suivant: Red star 67, Bourg et Racing 64, PFC 61.

pekser
d'r junga Mànn
d'r junga Mànn

Messages : 114
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Ven 24 Avr - 10:23

je vais mettre cette date de coté


Je ne pense pas car tant qu'une des équipe devant nous ne lache des points la cause et perdu , et il faut aussi regarder en arrière Luçon et juste derrière nous avec seulement un point de retard


Je ne suis pas aussi sûr que toi pour MK le racing restera le racing et si cette personne quitte le racing il y aura une autre personne qui le remplacera, Je me pose juste cette question il ne reste pas pour continuer à protéger son frère

je n'ai pas gardé grand-chose , mon premier pas au racing était quart de virage, puis tribune debout, et enfin en tribune assise Ouest que je n'ai jamais plus quitté
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 4 Mai - 5:47

Les échos du Racing
Les futurs promus font partie du Top-5. Mais le Racing, qui a enchaîné une 4e victoire, n’a pas son destin entre ses pieds.
L EVER DE RIDEAU. – C’est une pratique qui s’est perdue depuis quelques décennies désormais. Mais à l’Étoile Fréjus-St-Raphaël, on a visiblement décidé de la remettre au goût du jour. Les joueurs du National ont dû patienter avant de prendre leurs quartiers sur la pelouse du stade Louis-Hon puisque s’y déroulait un lever de rideau. Quatre équipes de U11 du coin, le club local mais également ceux de Fayence, Roquebrune et Puget-sur-Argens se consacraient à un tournoi enlevé. L’initiative a également été possible grâce à la qualité impeccable de la pelouse varoise qui accueillait dès le lendemain matin plusieurs joutes entre gamins avec l’organisation du trophée Guy David.
HISTOIRE ANCIENNE. – Concernant la qualité de l’équipement majeur de l’Étoile, on peut envisager un caractère durable du progrès. Car le stade Pourcin à Fréjus, où se disputaient les matches de National jusqu’à l’actuelle saison et dont le terrain était d’une qualité extrêmement médiocre avec notamment une pelouse attaquée par les champignons, a été démantelé. L’espace a été donné aux promoteurs immobiliers.
VOISINS. – Il est moins assidu à la Meinau qu’à une époque, notamment quand il fut président du Racing en une ère qui a de quoi inspirer des regrets aujourd’hui (2003-2006, pour trois saisons en Ligue 1). Mais Egon Gindorf, d’ailleurs toujours dans le tour de table qui finance le club strasbourgeois, n’a pas manqué le match du week-end, à St-Raphaël. Il a effectué le court trajet depuis Monaco où il réside.

DISPARITION. – Un actionnaire du Racing est décédé ce week-end. Il s’agit de Christian Werey qui avait intégré le capital du club à l’été 2014.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mar 5 Mai - 21:38

Strasbourg : Roi deviendra adjoint à temps plein
L'entraîneur adjoint du Racing Club de Strasbourg, Sébastien Roi, se consacrera entièrement à cette fonction la saison prochaine, annonce le DNA. En effet, le second de Jacky Duguépéroux entraîne en parallèle l'équipe d'Obernai en Division d'Honneur depuis quatre ans. Il mettra un terme à sa collaboration avec le club amateur à la fin de saison.
Foot National
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Dim 10 Mai - 1:16

Un Racing made in Alsace
Aujourd’hui, Total Sport Live s’est posé la question à quoi ressemblerait l’équipe du Racing Club de Strasbourg, si son effectif n’était composé que d’alsaciens encore en activité. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le onze de départ est loin d’être ridicule.



Gardien
1. Matthieu Dreyer (Troyes) né à Strasbourg
Défenseurs
2. Jean-Alain Fanchone (Petrolul Ploeisti) né à Mulhouse
3. Cédric Kanté (AC Ajaccio) né à Strasbourg
4. Sanel Jahic (Grasshopper) né à Strasbourg
5. Anthony Weber (Reims) né à Strasbourg
Milieux de terrain
6. Morgan Schneiderlin (Southampton) né à Strasbourg
7. Jonathan Schmid (Fribourg) Strasbourg
8. Karim Matmour (Kaiserslautern) né à Strasbourg
10. Ryad Boudebouz (Bastia) né à Colmar
Attaquants
9. Alharbi El Jadeyaoui (Lens) né à Strasbourg
11. Youssef Adnane (Brest) né à Mulhouse

Remplaçants
GB : Régis Gurtner (Le Havre) Saverne

DEF : Stéphane Besle (St-Gall) né à Haguenau DEF : Marc Pfertzel (SV Sandhausen) né à Mulhouse
Aleksandar Damcevski (NAC Breda) né à Strasbourg DEF : Stéphane Tritz (Brest) né à Strasbourg DEF : Cyriaque Rivieyran (Gazélec Ajaccio) né à Strasbourg

MIL : Dorian Diring (Aue) né à Mulhouse MIL : Gaëtan Krebs (Karlsruhe) né à Mulhouse MIL : Pascal Johansen (Raon l’Etape) né à Colmar MIL : Alexis Peuget (Reims) né à Mulhouse MIL : Marco Ilaimaharitra (Sochaux) né à Mulhouse

ATT : Serdar Gurler (Kayseri Erciyesspor) né à Haguenau ATT : Mustafa Durak (Gaziantepspor) né à Strasbourg

total sport
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 11 Mai - 5:16

Les échos du Racing
ERRATUM. – La série de six victoires de rang à domicile réussie par le Racing, évoquée dans ces colonnes, a belle allure. Sauf qu’elle s’établit à huit victoires d’affilée. Les protégés de Jacky Dugugépéroux n’ont pas laissé filer le moindre point à la Meinau depuis la venue de Luçon en Alsace, le 9 janvier. Avec 36 points accumulés à la maison, les Strasbourgeois sont les deuxièmes plus solides dans l’exercice, derrière le Red Star (39).
SUSPENSION. – Jérémy Grimm ne réapparaîtra plus à la Meinau en raison d’une accumulation de cartons jaunes. Le milieu défensif, auteur d’une saison fort satisfaisante, devrait disputer son dernier match en National cette saison à Luçon, le 33e de sa saison.
PLUS SIMPLE ? – Si elles sont plus improbables, les conditions pour la montée du Racing se sont simplifiées alors qu’il reste deux matches à disputer. Elles dépendent évidemment étroitement du résultat du choc de la 33e journée, qui oppose le Paris FC, 2e , et Bourg-Péronnas, 3e. Le vainqueur de la rencontre sera promu en Ligue 2. Le vaincu sera sous pression et sera dans l’interdiction de décrocher autre chose qu’une victoire sur la dernière levée (déplacement sur la pelouse du CA Bastia pour le Paris FC, accueil de Boulogne pour Bourg-Péronnas) si les Strasbourgeois achèvent leur championnat sur deux succès. En cas de nul entre le PFC et Bourg, le premier pourrait se contenter d’un nul.

Enfin, en cas de nul à Luçon, les hommes de « Dugué » auraient une microscopique chance si Bourg-Péronnas perd dans la capitale vendredi prochain.
SUPPORTER. – Si la fin des débats a été tendue entre Strasbourgeois et Amiénois vendredi, la faute sans doute à un verdict entériné sur une décision arbitrale discutée, le coach picard s’est révélé plutôt « sport » à l’heure des commentaires. « Strasbourg mérite de jouer plus haut et c’est ce qu’on souhaite, considère Christophe Pélissier. Il ne nous embêterait plus l’année prochaine. »
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 18 Mai - 5:18

Les échos du Racing
Le Racing, casseur de séries attitré de National, peut encore rêve de L2 après avoir battu Luçon.
C ASSEUR DE SÉRIES. – En venant à bout de Luçon, le Racing a démontré qu’il était toujours fringant contre les “gros”. Mais les Alsaciens ont surtout prouvé qu’ils étaient spécialistes pour casser les séries en cours.

Après Sochaux, invaincu depuis de long mois et battu en Coupe de France, Boulogne (qui était invaincu chez lui) ou encore le Paris FC (invaincu à l’extérieur), les Strasbourgeois ont vaincu une équipe de Luçon qui n’avait pas perdu depuis la mi-décembre en championnat. Et dont la dernière défaite à domicile remontait à la mi-septembre.
Retrouvailles en pagaille

u TIFO ET BANDEROLES
. – Près de 3000 spectateurs ont assisté à la dernière sortie vendéenne de la saison à domicile. Stade plein, tifo et banderole assénant “Ensemble, on est invincible”… L’ambiance était belle au stade Jean de Mouzon. Et la défaite n’a pas gâché la fête, puisque quelques fumigènes ont été “craqués” en fin de match pour fêter la belle saison des hommes de Frédéric Reculeau.
BAMMOU ÉTAIT LÀ. – Yacine Bammou, l’attaquant du FC Nantes, a donné le coup d’envoi de la rencontre entre Luçon et le Racing. Ce n’est pas une première, car l’avant-centre des Canaris fait régulièrement le déplacement pour voir jouer ses anciens coéquipiers.

PREMIÈRE. – Le Racing est enfin venu à bout de Luçon. La saison passée, les Strasbourgeois avaient en effet concédé le nul à domicile, puis perdu en Vendée (1-0, en mars 2014). Avant de concéder une nouvelle fois le nul, en janvier 2015, lors du match aller (1-1). Bref le Racing a vaincu le signe indien au meilleur des moments.
AMBIANCE. – « Il y a une superbe ambiance dans l’équipe, se réjouissait Sabo après la victoire des siens. La preuve, c’est que Milovan Sikimic a fait le déplacement avec nous, alors qu’il était le 17e homme ». “Milo”, inscrit sur la feuille comme dirigeant, a d’ailleurs pris place sur le banc pour participer pleinement à la victoire des siens.
PETIT FRÈRE. – Abdelhak Belahmeur a retrouvé son petit frère Amine à Luçon. “L’autre” Belahmeur est venu en voisin, puisqu’il évolue tout près, à Angers, en catégorie U17. Comme Abdelhak, lui aussi rêve de fêter une montée, puisque le SCO, troisième de Ligue 2, est toujours en lice pour accéder en Ligue 1.
SUSPENDU. – Jérémy Grimm va rater le verdict. Le milieu défensif, joueur le plus utilisé par “Dugué” cette saison, doit en effet purger un match de suspension pour une accumulation de cartons jaunes.
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Dim 24 Mai - 5:40

Un effectif à construire Bientôt les grandes manœuvres
Dans son ambition de retrouver le monde professionnel, le Racing devra se montrer inspiré dans son recrutement.

C’était peut-être la saison pour en profiter. Mais voilà, à un point près, ça n’a pas voulu sourire, la faute à une première partie de saison trop moyenne et à une seconde où les trois premiers n’ont pas craqué.

Et la suite s’annonce coton. En effet, le conseil d’administration de la Ligue a décidé de changer les règles du jeu il y a quelques jours. Si la Fédération entérine la décision décrétée par le foot pro, il n’y aura que deux montées en Ligue 2 au printemps 2016.
Neuf éléments ont un contrat pour la saison prochaine
Cela donne un tiers de chance de moins de réussir, mais le Racing n’entend pas reléguer ses ambitions au fond de sa poche. Et le calendrier de l’intersaison pourrait l’y aider. Dépendants du feuilleton Luzenac il y a un an pour envisager une saison en National, les dirigeants strasbourgeois n’auront pas à attendre jusqu’à la mi-juillet pour bâtir leur effectif. Même si en la matière le chantier est important.

Pour l’heure, seuls neuf éléments ont un contrat valable pour la saison prochaine. Il s’agit de Milovan Sikimic, Jean-Philippe Sabo, Corentin Munch, Jérémy Grimm, Abdelhak Belahmeur, Dimitri Lienard, Yannick Aguemon, Stéphane Bahoken et Frédéric Marques, de retour après six mois au Paris FC.
Cela dessine une base même si cela ne garantit pas qu’ils seront tous là à la reprise, un Lienard pouvant par exemple être tenté de voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Et tous les autres acteurs de la saison sont libres et beaucoup ne risquent pas de revenir.

Il y a ceux qui sortent d’un échec flagrant à l’instar de Stanislas Oliveira, qui traverse un long tunnel de blessures, Guillaume Gauclin, relégué au rôle de gardien remplaçant ce qui n’était pas programmé initialement, Francisco Donzelot, qui a dépanné en début de saison mais n’a plus joué depuis janvier, et Mamadou Camara, qui ne s’est pas imposé.
Alassane Ndiaye (Arles-Avignon), Jérémy Blayac (Angers), Abdallah Ndour et Mayoro Ndoye (Metz) sont prêtés ce qui rend leur situation singulière.

Les deux derniers seront peut-être utiles à la maison grenat reléguée en L2. Le buteur, auteur de 12 buts en 14 matches, a parfaitement tiré profit de son séjour alsacien pour se relancer et sans doute séduire quelques observateurs du monde pro. Alassane Ndiaye, en froid avec le staff technique à son départ du Vaucluse, retrouve aussi un club chamboulé par une relégation en National.
Ernest Seka, pilier de la défense alsacienne, devrait faire partie des candidats au départ, sa saison, notamment en sa première partie, n’étant pas passée inaperçue. On prête à des clubs de L2 le souhait de l’enrôler. En face, le Racing, même avec une masse salariale et un budget à la hausse – pour le passage devant la DNCG envisagé entre le 1er et le 10 juin, les dirigeants préparent un budget de l’ordre de 5,5 millions d’euros –, aura du mal à lutter.
« Une masse salariale en augmentation »
Il reste enfin les joueurs dont la saison a été prometteuse, dont le discours peut correspondre à un engagement plus durable, dont le profil les inscrit dans le panorama strasbourgeois. Dans la dernière catégorie, Robin Binder, qui devra être réopéré, et Brian Amofa, deux enfants du club, pourraient rempiler.

La saison qui vient de s’achever a été celle de la révélation pour Yoann Salmier, arrivé dans l’anonymat le plus total, devenu numéro 2 dans la hiérarchie des défenseurs centraux. Il s’agit sans doute d’envisager une négociation pour que les deux parties puissent s’accorder.

Il reste deux éléments arrivés en cours de route qui ont été bien utiles, Alexandre Oukidja, le gardien, et Mickaël Chrétien. Enfin, Marc Fachan a vécu une saison perturbée par les blessures depuis janvier et, de son rétablissement définitif risque de dépendre la suite.
Et en matière de recrutement ? « On sera en avance par rapport à la saison dernière et on aura une masse salariale en augmentation, rassure Marc Keller. Après avoir discuté avec Jacky Duguépéroux, on se réunira dans la foulée avec la cellule recrutement. » Et ce sera alors le début des grandes manœuvres.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Dim 24 Mai - 5:44

Après l’échec du Racing dans la course à la montée en Ligue 2 « Ce n’est qu’un début »
Marc Keller a forcément exprimé des « regrets » après l’échec des Strasbourgeois dans la course à la montée en Ligue 2. Mais le président du Racing assure que le club va se donner les moyens de rebondir dès la saison à venir…

Jusqu’au bout, le “prési” y a cru. Marc Keller l’a d’ailleurs dit et répété vendredi soir, dans les vestiaires de la Meinau. Mais pour monter « il fallait un miracle et il n’a pas eu lieu », comme il l’a aussi souligné, quelques minutes après le clap de fin de cette saison 2014/2015.
« Les joueurs ont redonné espoir à tout un club, toute une ville, toute une région »
En effet. Bourg-Péronnas a gagné (2-0), le Paris FC n’a pas perdu (0-0) et ce matin, le Racing est bel et bien scotché à une 4e place synonyme de troisième saison d’affilée en National.

Mais au-delà de la « déception », Marc Keller a voulu se montrer positif et rassurant pour l’avenir du club alsacien. « Je suis déçu, mais résolument positif », a-il ainsi lancé à plusieurs reprises.

Positif, notamment à l’heure de faire le bilan sportif de la saison. « Je trouve qu’on a fait une saison magnifique, assurait ainsi le patron du club dans une salle de presse bondée. Depuis le mercato d’hiver, on fait même un parcours incroyable, avec 13 victoires en 17 matches. Je suis fier du travail effectué ces six derniers mois. Les joueurs ont redonné espoir à tout un club, toute une ville, toute une région ».
Sûr que le Racing n’a pas à rougir de sa fin de saison. L’an passé, le Gazelec Ajaccio était monté avec 60 points, là où le Racing en compte… 65 !

Mais en attendant, cela n’a pas suffi aux Alsaciens pour retrouver le monde professionnel.

Cette issue n’a rien de dramatique, toujours si l’on en croit un Marc Keller déjà tourné vers la saison à venir. « On y croyait, mais on s’est préparé au cas où », a-t-il ainsi indiqué.

Il y a quelques semaines, le capital du RCSA a été augmenté (à hauteur de 300 000 euros) par les actionnaires historiques. Et les ambitions du club pour la saison à venir seront toujours aussi élevées.
« Tout ne s’arrête pas ce soir (vendredi soir) , a ainsi asséné le président. On va essayer d’augmenter encore le budget, pour pouvoir augmenter la masse salariale ».

Marc Keller est d’ailleurs affirmatif : l’équipe alsacienne sera compétitive pour l’exercice à venir. « Le National est un championnat extrêmement difficile, mais on est armé pour faire les bons choix. Il faut capitaliser sur cette saison et améliorer encore l’équipe. C’est notre 3e saison en National, on va faire du sur-mesure pour mériter cette montée ».

Dès mardi, Marc Keller va recevoir Jacky Duguépéroux, puis les joueurs strasbourgeois et commencer à esquisser le visage du Racing version 2015/2016.

Sauf improbable retournement de situation, celui qui a permis au club alsacien d’accrocher deux coupes de la Ligue devrait toujours être à la tête de l’équipe alsacienne pour le prochain exercice.
« Jacky (Duguépéroux) est très déçu ce soir (vendredi). Mais c’est un vieux lion et une fois la déception passée, on pourra repartir au combat », indique Marc Keller, enclin à poursuivre avec le même technicien.
« On fera tous les efforts nécessaires pour monter »
Du côté des joueurs, les incertitudes sont plus nombreuses. Les meilleurs pourraient partir voir ailleurs (à l’instar d’Ernest Seka, par exemple) et les “prêtés” rentrer au bercail (Jérémy Blayac, Alassane Ndiaye, Mayoro Ndoye, Abdallah Ndour…).

Le chantier s’annonce conséquent pour rebâtir un effectif compétitif dès le mois d’août. Mais Marc Keller, encore une fois, a préféré mettre l’accent sur les points positifs.

« La saison qu’on a vécue était forte en émotion, a-t-il ainsi rappelé. On a eu 120 000 spectateurs à la Meinau, on a fait deux fois le plein. Et ce n’est que le début. Le Racing est vivant et on fera tous les efforts nécessaires pour monter ».
En espérant que, cette fois, la mission “remontée” soit couronnée de succès.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Dim 24 Mai - 5:58

Un mois pour digérer et être prêt
Meilleure équipe du National au cycle retour, le Racing Strasbourg a échoué d’un rien dans une course à la montée en Ligue 2 dont il fera sa priorité absolue en 2015-2016. Avant la reprise de l’entraînement le lundi 29 juin, il a un mois pour ravaler sa déception et bâtir son nouvel effectif.

Le Racing est champion. Champion du cycle retour avec 41 points sur 51 possibles, devant le Red Star (40), Luçon (37), Bourg-Péronnas (36) et le Paris FC (31). Pourtant, il ne montera pas en Ligue 2. Et d’une certaine manière, si l’on se souvient qu’il aurait dû évoluer en CFA cette saison, la morale sportive n’en est pas bafouée.
Mais tout de même ! Les Bleus, que sauf colossale surprise, Jacky Duguépéroux entraînera toujours en 2015-2016 (lire ci-dessous), ont signé une 2e moitié de saison à couper le souffle et presque touché du doigt leur retour en L2 et dans le monde professionnel. Presque seulement. Car avant-hier, au cours d’un épilogue à envoyer aux urgences les plus émotifs de leurs supporters après une crise cardiaque, ils n’ont jamais été en position de monter, même virtuellement. Sinon grâce à cette folle rumeur partie du kop et qui s’est propagée dans le stade, au point de déclencher une ola, juste avant le 2e but de Jérémy Blayac.
« Du terrain, j’interrogeais les gens et certains m’ont fait signe que les résultats nous étaient favorables » , raconte Jean-Philippe Sabo, « Ce n’est que lorsque je me suis assis sur le banc de touche après mon remplacement que j’ai appris qu’il y avait toujours 0-0 entre Bastia et le Paris FC et que Bourg menait encore devant Boulogne. Cette rumeur, très franchement, c’était vraiment n’importe quoi. »

« C’est très dur à vivre » , confirme celui qui lui a succédé sur la pelouse, Dimitri Lienard, le regard embué par l’émotion. « Je m’échauffais. J’ai entendu brailler derrière moi. On a tout de suite pensé qu’il y avait eu un but quelque part, que La Ligue 2 nous tendait les bras. Mais quand je suis arrivé près du banc avant d’entrer, on m’a dit qu’il ne s’était rien passé. Il faut féliciter les trois clubs qui terminent devant nous. Le Red Star, le Paris FC et Bourg-Péronnas ont réalisé un beau parcours. On finit 4e avec 65 points (1). L’an passé, le 3e est monté avec 60. C’est terrible. »
Salmier : « Nous n’avions rien à envier aux autres »
Le coup est rude. Mais malgré une frustration légitime, le groupe, qui s’était préparé à cette issue malheureuse, l’a plutôt bien encaissé. « On savait ce qui nous attendait, c’est peut-être pour ça qu’il n’y avait pas tant de déception que ça dans le vestiaire » , témoigne le jeune défenseur central Yoann Salmier. « Notre début de saison nous coûte cher. Mais en deuxième partie de championnat, nous avons fait le boulot. Ça confirme ce que j’ai toujours pensé : nous n’avions rien à envier aux autres. »

Ernest Seka, que le RCSA ne conservera sans doute pas (2) , ne s’apitoie pas non plus. Avant-hier soir sur l’esplanade des vestiaires, le capitaine célébrait même la magnifique fin de saison du club bas-rhinois une bouteille de Champagne à la main : « Il faut arrêter de pleurnicher. Nous sommes de grands garçons quand même. C’est le foot. Nous terminons 4es et c’est rageant. Mais si nous finissons à cette place, c’est qu’il nous a manqué quelque chose, particulièrement lors de la première partie de saison. »
Le Racing va désormais devoir ravaler sa déception et préparer une saison 2015-2016 où la concurrence sera rude - avec les relégués de Ligue 2 Orléans et Châteauroux ou le promu Sedan, financé par un prince arabe et qui vient d’enchaîner deux montées - alors que seuls deux tickets d’accession seront distribués (3). Il ne lui sera pas simple de conserver ses cadres (Seka et Blayac, pour ne citer qu’eux). « Les joueurs et le staff ont réussi quelque chose de difficilement imaginable il y a six mois et nous allons essayer de tirer les leçons et enseignements de cette année » , annonce le président Marc Keller, « Notre volonté est de garder notre effectif de base. À ce sujet, nous verrons ce qu’il est possible de faire. Mais ce n’est pas parce que nous terminons notre saison de National sur une dynamique très positive que ce sera facile l’an prochain. Avec deux ou trois montées, le championnat sera de toute façon extrêmement compliqué. Mais je crois que nous sommes aujourd’hui armés pour capitaliser sur ce qui a été fait, faire les bons choix et améliorer l’équipe pour que la montée en Ligue 2 devienne inéluctable. »

(1) Une performance sans précédent dans un National à 18 clubs.
(2) Le défenseur central aurait été lié au RCSA jusqu’en 2016 en cas de montée en L2. Aujourd’hui, il est libre et ambitionne de découvrir la Ligue 2. Sa saison pleine devrait le lui permettre. Sochaux et Brest suivent le lauréat de notre Top 5.
(3) Si la réforme souhaitée par le président de la LFP Frédéric Thiriez (deux montées et deux descentes de L1 en L2 et de L2 en National dès 2015-2016, au lieu de trois et trois aujourd’hui) est définitivement adoptée.
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Lun 25 Mai - 5:17

Les échos du Racing
Voilà, c’est fini…
La saison de National est terminée
Rendez-vous le 8 août prochain pour le début de l’exercice 2015/2016…

REPRISE II.
– La reprise, côté Racing, a elle aussi été fixée au lundi 29 juin.
TIFO.
– Les UB 90 ont déployé un immense tifo pour fêter leur 25e année d’existence, vendredi soir, à la Meinau. Avec un seul message : “Une dernière pièce à nous apporter : la montée pour notre 25e année”. Raté, malheureusement.
JEU EN TRIANGLE
. – Vincent Collet, le coach de la SIG, a donné le coup d’envoi de l’ultime rencontre disputée à la Meinau. Surprise, celui qui est aussi sélectionneur des Bleus a été accompagné par deux sportives venues des IS : Kristina Mladenovic, finaliste malheureuse face à Samantha Stosur et Virginie Razzano, demi-finaliste de l’édition 2015 du tournoi strasbourgeois.
AVEC LE MAILLOT.
– Cravates et costumes sont de rigueur dans la corbeille présidentielle. Enfin, pas pour tout le monde… Alain Fontanel, premier adjoint au maire, avait ainsi revêtu le maillot bleu, en vrai supporteur.
LE LION RUGIT ENCORE.
– Marc Keller, premier à s’exprimer en conférence de presse d’après-match, a traité Jacky Duguépéroux de « vieux lion ». Ce qui a eu le don d’amuser l’entraîneur, qui a lancé à son arrivé devant les journalistes, « le vieux lion, il est sous le chapiteau, à côté »… Référence à l’installation du cirque Arlette Gruss, sur le parking des Vanneaux.
LEBŒUF FAIT LE BUZZ.
– Frank Lebœuf a créé un petit buzz en Alsace hier, suite à des déclarations sur Téléfoot. « Si Marc Keller a besoin de moi, je suis là », a indiqué l’international, ancien coéquipier de Marc Keller sous le maillot strasbourgeois.
JOUR POUR JOUR
. – Ils sont toujours quelques glorieux anciens à investir la tribune présidentielle, en toutes occasions et donc, évidemment, vendredi. D’anciens joueurs – en même temps que l’espoir de voir leur Racing monter en L 2 – avaient dans un coin de leur tête l’un des hauts faits dans l’histoire du club strasbourgeois.
49 ans avant, jour pour jour, le 22 mai 1966 donc, le Racing battait Nantes,
au Parc des Princes et accrochait la deuxième Coupe de France au palmarès du club. Roland Merschel et Raymond Stieber n’ont pas manqué de se souvenir.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mer 27 Mai - 5:20

Jacky Duguépéroux sera l’entraîneur du Racing pour la saison 2015-2016 Premiers jalons
Sans surprise, Jacky Duguépéroux sera l’entraîneur du Racing la saison prochaine. Il a donné son accord au président Marc Keller pour mener la lutte pour la montée en 2015-2016 qui doit ramener le club strasbourgeois dans le monde pro.

Ça allait sans le dire. Mais, ça vaut aussi mieux en se le disant. Après l’échec entériné vendredi, par une septième victoire de rang tout de même pour conclure sa saison, l’heure n’était pas à l’hystérie dans les rangs strasbourgeois.

Il a manqué un point pour que le Racing remonte en Ligue 2. Et un an après une descente sportive en CFA, évitée par un repêchage administratif grâce à l’acharnement dont a été victime Luzenac par les responsables du foot pro français, le bilan ne pouvait pas être complètement sombre.
“Dugué” n’a eu de cesse d’exprimer ses convictions, sa foi et son optimisme
Certes, le « vieux lion », comme l’avait appelé Marc Keller il y a quelques jours, Jacky Duguépéroux avait échoué dans l’ambition qu’il avait affichée en début de saison de terminer sur le podium du National. Mais son président s’est refusé de lui en tenir rigueur, pointant un effectif construit tardivement et en plusieurs temps, avec les intégrations de Ndoye et Oukidja en novembre, celles de Blayac et de Chrétien en janvier.

En parallèle, durant cette troisième ère – le technicien de 67 ans avait déjà dirigé le Racing de 1994 à 1998, puis de 2004 à 2006 –, “Dugué” n’a eu de cesse d’exprimer ses convictions, sa foi et son optimisme, ce qui relevait d’un sacré exercice de style notamment au terme du cycle aller quand le Racing, 9e , avait accumulé six points de retard sur le podium. Il n’a donc pas été loin d’être triomphant et la perspective de le revoir, le 7 août prochain, pour la première journée de National, n’a rien d’une absurdité.
Le vainqueur des coupes de la Ligue 1997 et 2005 sur le banc du Racing sera là et bien là. La journée d’hier a été plutôt longue après un déjeuner en compagnie de son président qui s’est prolongé pour définir les grandes lignes de l’intersaison. Il a fallu attendre le début de la soirée pour entendre, de sa bouche, la décision qui constitue une étape majeure dans la saison 2015-2016 du club strasbourgeois.

« Oui, j’ai signé un contrat pour une saison, c’est plus raisonnable vu mon grand âge, a-t-il lâché dans un sourire. Je suis content, personne ne m’a pas forcé. On a raté de très peu quelque chose dans lequel j’ai cru longtemps. Je compte bien qu’on retrouve la Ligue 2 au terme de la saison prochaine avec un mercato qui nous laisse un peu plus de temps. »
Les responsables strasbourgeois comptent effectivement mettre à profit les semaines à venir pour bâtir une équipe en mesure de jouer les deux premières places du championnat et concrétiser leurs ambitions. Dès aujourd’hui, le staff technique et les recruteurs seront réunis au grand complet pour identifier les priorités en termes de recrutement.
« Un grand chantier »
« Il y a un grand chantier, considère Jacky Duguépéroux. On s’est appuyé sur des joueurs prêtés ou qui sont en fin de contrat. Or, ça s’est vraiment bien passé. On a connu des moments durs, mais je me suis régalé et j’aimerais vraiment conserver une bonne partie de cet effectif. »

Ce n’est pas assuré, mais avec l’entraîneur et le capitaine ( lire encadré ) de la saison passée, les bases de l’intersaison prennent une tournure avantageuse. En cette fin de printemps, le Racing n’est pas parti pour perdre son temps.
Dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mer 27 Mai - 5:23

Ernest Seka rempile
Il a fait l’objet de quelques intérêts de club de Ligue 2 avant de rempiler finalement au Racing. Ernest Seka a signé un contrat qui l’engage pour les quatre prochaines saisons avec le club strasbourgeois. Le défenseur âgé de 27 ans, en provenance d’Amiens à l’été dernier, a été l’auteur d’une saison convaincante, notamment en sa première partie.

« On était en concurrence avec d’autres clubs, a souligné Marc Keller. Mais Ernest Seka a compris qu’il se trouvait dans un club différent. Il a signé un contrat qui prouve qu’il veut connaître la L2 avec le Racing. »

Avec Seka, 32 matches cette saison, l’effectif strasbourgeois est composé de neuf éléments : Sikimic, Sabo, Grimm, Munch, Belahmeur, Aguemon, Lienard et Bahoken.
dna
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Mer 27 Mai - 5:51

Dugué et Seka restent à bord
L’entraîneur Jacky Duguépéroux a, comme prévu, rempilé hier pour une saison à la tête d’un RCSA qui a convaincu son capitaine Ernest Seka de parapher un nouveau contrat de quatre ans. Jérémy Blayac et Michaël Chrétien pourraient suivre. Mais pas Alassane N’Diaye que le coach n’a pas souhaité garder.
.
Les capitaines restent à bord : c’est ainsi que pourrait se résumer la première journée de travail du Racing Strasbourg depuis la fin de saison en National vendredi. Après la courte trêve de la Pentecôte, le président Marc Keller a jeté hier les premières bases du projet 2015-2016.

Les capitaines ne quittent donc pas le navire, à commencer par le premier d’entre eux. Sans surprise, Jacky Duguépéroux tiendra toujours la barre du RCSA la saison prochaine. Ce mardi au déjeuner, le patron du club et son entraîneur sont, comme prévu, tombés d’accord sur un nouvel engagement d’un an.
Dans l’après-midi, Marc Keller s’est attelé à finaliser un dossier qui, lui, coulait beaucoup moins de source : la prolongation, pour quatre saisons, de l’autre capitaine du bateau bleu, Ernest Seka, libre (1). « Ernest était pisté par des clubs de Ligue 2 (Ndlr : Sochaux et Brest notamment). Il fallait régler l’affaire au plus vite. »
Revalorisation salariale
Le Racing a donc « mis le paquet » – selon un proche du dossier – en proposant à son massif défenseur central (28 ans le 22 juin prochain) un bail jusqu’en 2019, assorti, naturellement, d’une substantielle revalorisation salariale. « Nous voulons monter une équipe compétitive et sommes prêts à consentir certains efforts pour ça », justifie l’ancien international.

Pour Jacky Duguépéroux, la prolongation de son principal relais sur le terrain est l’un des signes forts qu’il attendait : « J’ai obtenu la garantie que le président allait mettre sur pied une équipe capable d’atteindre l’objectif que nous avons raté de si peu cette année. Quand je suis revenu, mon souhait était de faire remonter le club le plus vite possible dans le monde pro. Mais je rappelle que nous n’avons été repêchés que le 15 juillet 2014 et que ça nous a pénalisés dans notre recrutement. À l’époque, personne n’annonçait que nous jouerions la montée. En préparant mieux, plus tôt et avec plus de temps l’équipe, nous pouvons espérer être prêts d’entrée, ce qui n’était pas le cas cette saison. Il convient cependant de ne pas se précipiter sur certains dossiers. Nous sommes moins dans l’urgence que l’an dernier. »
Ce matin se tiendra à la Meinau la première réunion de recrutement (voir ci-contre). Outre les pistes explorées seront évoqués les cas des joueurs de l’effectif actuel. « Je sais qui je veux et qui je ne veux pas garder, mais j’en informerai d’abord les intéressés », lâche ‘‘Dugué’’ en refusant d’en dire plus, si ce n’est pour expliquer les raisons de sa propre prolongation. « À 67 ans, ç’aurait été bien d’arrêter sur notre fin de saison très réussie et ce dernier match à guichets fermés contre Colomiers, même si nous n’avons pas décroché l’accession en L2. Mais c’est bien aussi de vouloir revivre ça. Attention, ça ne veut pas dire que ce sera plus facile, surtout s’il n’y a que deux accessions. »
Blayac : « Ça me donne envie de rester »

Selon nos informations, le coach a cependant appelé dès hier les trois éléments qu’il souhaite absolument conserver : son buteur Jérémy Blayac, auteur de 12 buts en 13 matches lors de son prêt de mi-janvier à fin mai et sous contrat à Angers jusqu’en 2016, son latéral droit Michaël Chrétien, lui aussi arrivé au mercato d’hiver, aujourd’hui libre, et son milieu récupérateur Mayoro N’Doye, prêté début octobre 2014 au RCSA, mais lié au FC Metz, relégué en Ligue 2, jusqu’en 2017.

« Que le coach et Ernest restent me donne envie de rester. Même si je risque d’avoir des propositions en L2, l’idée de continuer au Racing m’excite », réagit Blayac. « Mais je ne peux pas en dire beaucoup plus, parce qu’il y a beaucoup trop d’incertitudes. Contrairement à Ernest, je ne suis pas libre. La seule chose que je souhaite, c’est quitter Angers, mais je n’ai pas discuté avec le SCO qui vient de monter en L1. J’ai été sensible aux six mois passés à Strasbourg. Et comme je suis quelqu’un qui marche à l’affectif… »

Bref, le buteur ouvre la porte au Racing Strasbourg. Michaël Chrétien, lui, ne la ferme pas. « Le coach m’a confirmé aujourd’hui (hier) qu’il voulait que je reste et que le club allait m’appeler », confie l’ex-international marocain. « La prolongation d’Ernest est une bonne nouvelle. J’ai d’autres opportunités, mais je suis ouvert sportivement à Strasbourg qui m’a tendu la main. J’attends que nous avancions dans les discussions. »
Alassane N’Diaye, auteur de 7 buts et 3 passes lors de son prêt par Arles-Avignon, aurait aimé poursuivre l’aventure sous le maillot bleu. Mais son désormais ex-entraîneur lui a signifié hier qu’il ne comptait pas sur lui. L’attaquant regagnera de fait le club vauclusien, auquel il est lié jusqu’en 2016.

(1) Initialement, Seka disposait d’une prolongation automatique d’un an en cas de montée en Ligue 2 dont il était dégagé si le club restait en National.
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Jeu 28 Mai - 21:58

Racing : silence, on bosse !
Comme prévu, la direction du RCSA a tenu dans la matinée sa première réunion de recrutement, mais est restée injoignable.

Charrier, cible inaccessible ? Le milieu offensif luçonnais Charly Charrier, qui avait joué milieu récupérateur - pour ses qualités de relanceur - face au Racing le 15 mai lors de la victoire des Bleus au stade Jean de Mouzon (3-1), est dans le viseur des dirigeants et du staff technique strasbourgeois. Mais l’ex-Guingampais (33 matches de Ligue 2, 4 buts de 2011 à 2013), qui fêtait ses 29 ans hier, ne serait guère enclin - c’est un euphémisme - à quitter sa Vendée natale (il est né à la Roche-sur-Yon). Pour deux raisons : il y jouit - dit-on - d’un salaire confortable et, surtout, d’un contrat à durée… indéterminée. Une pratique peu commune dans le milieu du foot.
Sissoko vers Angers. Le RCSA gardait un œil attentif sur un autre Luçonnais, le buteur Slimane Sissoko, arrivé cet hiver en provenance de Sainte-Geneviève-des-Bois (CFA2). Mais l’attaquant formé au Stade Rennais, auteur de 9 buts en 9 matches de National sous les couleurs du Luçon Vendée Foot, est en partance pour Angers, promu en Ligue 1.
Pouye très convoité. Ces deux dernières saisons, le feu follet de l’Amiens SC Oumar Pouye, capable d’évoluer en soutien de l’attaquant de pointe ou sur un côté, a souvent fait des misères au Racing, ce qui n’a évidemment pas échappé aux techniciens bas-rhinois. Mais l’ancien Messin et Evianais, qui vient de boucler la meilleure saison de sa carrière (16 buts, 3e buteur du National), fait l’objet de multiples convoitises en L2 : Brest, Sochaux (que dirige son ex-coach dans la Somme Olivier Echouafni), Dijon et, semble-t-il, le Paris FC. Le Racing possède toutefois un atout important dans son jeu : le Sénégalais est proche de son ancien coéquipier picard, un certain Ernest Seka, qui vient de prolonger pour quatre saisons en Alsace.
N’Samé et Makalou, les autres pistes amiénoises ? À une exception près, l’effectif de l’ASC est en fin de contrat. Une aubaine pour les clubs en quête d’affaires à moindre frais. Outre le très demandé Pouye, les recruteurs bas-rhinois auraient ainsi couché sur leur liste les noms de l’avant-centre Jean-Pierre N’Samé, buteur à l’aller à la Licorne (1-1) et très remuant au retour le 8 mai à la Meinau, et du défenseur axial Issa Makalou, arrivé en novembre à l’ASC. N’Samé, buteur à 7 reprises en National, avait confié à nos confrères picards, lors de son prêt à l’ASC l’été dernier (il est lié à Angers jusqu’en 2016), avoir été en contacts avancés avec Marc Keller et tout près de s’engager à Strasbourg.
Quant à Makalou, dont le départ de l’ASC est entériné, il avait vécu la montée en L2 avec Luzenac avant que le club ariégeois ne soit envoyé par le fond par les instances du foot français.
Donzelot joue encore… avec la réserve. Sans nouvelle de la direction du Racing (injoignable hier), Pacho Donzelot, mis au ban de l’équipe première depuis des mois, ne se fait plus d’illusions sur ses chances de rester en Alsace, après cinq saisons sous le maillot bleu. Mais le latéral droit n’est pas pour autant encore en vacances. « Je vais partir, c’est une évidence. Mais je continue cette semaine à m’entraîner avec la réserve. Pascal (Droehnlé, le coach de l’équipe 2) et François (Keller, le directeur du centre de formation) m’ont demandé de leur donner un coup de main et de jouer ce samedi (16 h) à Molsheim en DH contre Sundhoffen. J’ai accepté. Je le fais strictement pour eux, avec plaisir. Je leur dois bien ça. »
Alsace
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  67120 le Ven 29 Mai - 5:48

L’intersaison du Racing Stop et encore
Les dirigeants du Racing, ainsi que le staff technique, ont entamé le chantier de leur effectif pour la saison à venir.

Après avoir entériné un échec dans sa quête du podium, officialisé il y a une semaine, le Racing a entamé le chantier de son effectif. Après avoir prolongé mardi, pour la saison prochaine, Jacky Duguépéroux cogite, avec son staff, sur les orientations à donner à la campagne de recrutement.
« Nos arguments ne sont pas financiers »
La prolongation de contrat, pour quatre ans, du capitaine Ernest Seka, a constitué un premier jalon majeur dans son intersaison. Les responsables strasbourgeois espèrent concrétiser d’autres réengagements, le groupe strasbourgeois ayant donné satisfaction, notamment en seconde partie de saison (13 victoires en 17 matches). Des discussions sont notamment à l’ordre du jour avec Yoann Salmier, le défenseur central débarqué dans l’anonymat pour renforcer l’équipe réserve et qui s’est finalement imposé en National.

Mais le dossier sensible concerne en premier lieu Jérémy Blayac, auteur de 12 buts en 14 matches, qui peut constituer une priorité absolue, au regard de son efficacité. Le dossier s’avère néanmoins compliqué, le buteur étant encore sous contrat avec un club ayant décroché sa montée en Ligue 1.
« Nos arguments ne sont pas financiers, souligne un membre de la cellule recrutement. Comme pour Ernest Seka, il y a le contexte qui peut convaincre un joueur. Mais on dépend de cet environnement auquel un joueur doit être sensible parce qu’on ne peut pas rivaliser avec la L1 ou la L2 en termes d’offre. »

Cette limite ne décourage pas pour autant les ambitions alsaciennes. Le Racing vise la montée et construira un effectif en mesure de faire la course en tête lors de la saison 2015-2016. La préparation s’organisera autour d’un mini-stage, programmé en Alsace pour ne pas trop s’éloigner des théâtres des matches amicaux. La reprise de l’entraînement a été fixée au 29 juin et Frédéric Marques, l’attaquant qui a achevé sa saison au Paris FC, en sera. « Comme il y a un changement d’entraîneur au PFC, il est peu probable que l’on me prolonge là-bas, a indiqué le joueur, depuis ses vacances. Dans ma tête, je suis un joueur du Racing pour la saison prochaine. »
En revanche, il y en a certains, en fin de contrat, qui ne prolongeront pas l’aventure. Ainsi, le staff technique a signifié à Alassane Ndiaye, Marc Fachan, Brian Amofa, Guillaume Gauclin et Robin Binder qu’ils ne seront pas de l’aventure la saison prochaine. S’il s’agit d’envisager quelques prolongations, il faut aussi faire de la place aux prochains nouveaux, en charge de bonifier le groupe. Pour l’heure, dix joueurs sont sous contrat pour la saison prochaine : Ernest Seka, Milovan Sikimic, Jérémy Grimm, Jean-Philippe Sabo, Corentin Munch, Dimitri Lienard Yannick Aguemon, Abdelhak Belahmeur, Stéphane Bahoken et Frédéric Marques.
DNA
avatar
67120
d'r Kàpallmaischter
d'r Kàpallmaischter

Messages : 3456
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 71
Localisation : la région de Molsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  pekser le Sam 30 Mai - 3:45

67120 a écrit:Ernest Seka rempile
Il a fait l’objet de quelques intérêts de club de Ligue 2 avant de rempiler finalement au Racing. Ernest Seka a signé un contrat qui l’engage pour les quatre prochaines saisons avec le club strasbourgeois. Le défenseur âgé de 27 ans, en provenance d’Amiens à l’été dernier, a été l’auteur d’une saison convaincante, notamment en sa première partie.

« On était en concurrence avec d’autres clubs, a souligné Marc Keller. Mais Ernest Seka a compris qu’il se trouvait dans un club différent. Il a signé un contrat qui prouve qu’il veut connaître la L2 avec le Racing. »

Avec Seka, 32 matches cette saison, l’effectif strasbourgeois est composé de neuf éléments : Sikimic, Sabo, Grimm, Munch, Belahmeur, Aguemon, Lienard et Bahoken.
dna

C'est pas mal, ça peut être une base avec Seka, Blayac, Chrétien en plus, et d'autres recrues à venir. La prochaine saison
sera déterminante. Keller le sait, il joue son va-tout. N'en déplaise, il est dans les cordes si la montée s'opère.
Le droit à l'erreur n'est plus permis.
Le but est de partir avec une équipe proche de la L2; l'ossature existe, il faut l'accompagner.
J'y crois autant que je ne croyais pas à l'accession lors du dernier match. Je mets un bémol au sujet de Dugué.
Il a " raté " la séance " recrues " en début de saison où tout se jouait, c'était fatal.

Fallait-il changer d'entraîneur? Je ne sais pas. Une confiance renouvelée peut être facteur de réussite.
Dugué a une histoire au Racing, loin d'être négligeable. Il aura à cœur de faire monter l'équipe en L2, je luis fais
confiance.

J'ai l'impression que le Racing est sur de bons rails, Keller assume et rassure.

Depuis début mai je suis " strasbourgeois " à plein temps ou presque. Je vais, après de longues années de disette,
me " replonger "dans l'ambiance.
J'y crois.

Salut

pekser
d'r junga Mànn
d'r junga Mànn

Messages : 114
Date d'inscription : 12/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos du Racing

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 15 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum